dimanche 31 mars 2013

Avancer, Louise Hay, livre audio "Oui, je peux"



Poonz
J’ai remarqué que chaque fois qu’on s’élève, il se passe à peu près toujours le même cycle, les mêmes phases. Rien de nouveau pour beaucoup de scientifiques, "initiés" ou philosophes mais peu importe. Je suis encore à me justifier d’avoir une opinion et de la dire !
On commence par vivre quelque chose qui nous dérange on commence à réfléchir au "problème". Puis, quand on se rend compte que l’on tourne en rond dans sa tête, qu’on est limité par le mental, on se fie à son cœur, son instinct. Il y a cette phase importante de lâcher prise qui nous amène à être plus éclairés. Mais ça n’est pas tout, suivre le cœur est une bonne chose mais il faut aussi user de discernement. Quand on observe ses pensées, ses réactions, on peut constater que ça n’est pas seulement le cœur qui nous parle. L’ego est aussi de la fête ! Alors, l’ancrage, l’écoute de son ressenti physique est aussi important. Un juste équilibre est alors nécessaire afin de faire le bon choix.

Séance gratuite de connexion divine Monique Lapointe



 
Sljapko Lokic
Avant d’aller dormir, je tiens à publier cette invitation. Cette méthode est efficace et j’ai déjà bénéficié de 4 ou 5 séances en deux ou trois ans. Comme je partage mes outils, celui-ci en est un qui ne demande pas de contact physique puisque tout se fait au niveau énergétique, à distance. L’intérêt, c’est que ça développe la connexion au divin en soi en étant seulement allongé, à l’écoute de son ressenti physique. J’aime la simplicité de cette femme et c’est pour moi, un critère de crédibilité. Il ne faut pas s’attendre à quelque chose de spectaculaire puisque c’est un travail au niveau des énergies subtiles. C’est un coup de pouce non négligeable et gratuit. Il est recommandé de bien lire les instructions très simples et claires, sur le site. Il vous suffit de cliquer sur l’adresse et pourquoi pas de vous inscrire à sa lettre. Vous recevrez cette invitation tous les six mois, je crois et pas d’autre publicité. Je prends ces mails comme des cadeaux et c’est pour cette raison que je vous le transmets. Je l’ai envoyé à une âmie, hier puis ce matin, je me suis dit que le partage ne doit pas avoir de limites. 
N’oubliez pas de changer d’heure ! Moi, comme je ne me rappelle jamais si on avance ou si on recule, je laisse l’ordi le faire à ma place :) 

samedi 30 mars 2013

Reliance et ancrage, lien vidéo Albert Jacquard et "Arte latte"






Tout s’accélère à une vitesse dingue ! J’en ai des vertiges au moment où j’écris. C’est tellement énorme ce que je vis intérieurement que je suis obligée de m’ancrer régulièrement. Je viens d’aller voir mon copain le chêne pour l’embrasser, l’entourer de mes bras, échanger nos énergies. Celle de l’ancrage, la capacité à être bien les pieds sur terre, est carrément essentielle en ce moment. Comme tout se passe au niveau du ressenti, il est bien difficile de trouver les mots capables d’exprimer ne serait ce que le dixième de cette révolution intérieure. Il fallait bien se douter que le fait de libérer des fausses croyances amènerait à considérer les choses d’un point de vue totalement nouveau. Et puis croire au divin en soi ne peut qu’amener à s’en approcher de plus en plus.

Nous sommes TOUS l’amour manifesté



A. Mansi

Tout a un sens ! Tout a sa raison d’être et tant qu’on ne le comprend pas, on peut passer sa vie à errer, à se sentir victime de tout ce qui nous entoure. Une première étape consiste à mieux se connaître afin de se libérer du corps de souffrance, une seconde, consiste à se connecter à son âme pour se connaître au niveau subtil. Ces deux marches vers la connaissance de soi nécessitent d’être en amour pour soi, de ne pas craindre ses ombres, de ne pas se juger et d’avoir relativement compris et intégré la futilité de la notion bien/mal. A moins d’en être là, on tourne en rond comme dans un bocal, étant limité au cadre restrictif et limitatif du mental. Car seul l’amour a le pouvoir d’ouvrir la conscience, seule cette énergie est la réponse à tous les maux de la terre et des univers.
Je me permets ce ton assuré parce que c’est ma propre expérience qui en est la source. C’est dans ma chair que je le vis chaque jour.
Je pressentais quelque chose de nouveau, de fort, d’élévateur, d’épanouissant et même si je ne peux pas en parler complètement ouvertement, je peux néanmoins en peindre les traits. Comparées à ce que je comprends aujourd’hui, effectivement mes connaissances d’hier sont celles du programme de maternelle ! Je ne renie pas du tout ce que j’ai écris puisque c’était une étape de compréhension nécessaire. On ne peut recevoir trop de lumière d’un coup, on ne pourrait le supporter ni le comprendre et il en résulterait encore plus de confusion.

vendredi 29 mars 2013

Mais que se passe-t-il? Lien vidéos Mickaël Brown "Intimité et sexualité"




Tomasz Alen Kopera
 Depuis hier, une révolution intérieure profonde s’effectue en moi. Je ressens que quelque chose d’important va se passer mais je suis incapable de dire quoi exactement. Tout est réuni pour que s’effectue un nouveau passage, une nouvelle étape. C’est le flou total mais quelques signes m’indiquent un élargissement de cœur et de conscience à venir.
C’est justement se sentiment de ne plus rien comprendre, d’être arrivée au bout de quelque chose, qui me mets la puce à l’oreille. J’ai l’impression que tout ce que j’ai écrit, donc tout ce que j’ai cru jusqu’à maintenant, n’était qu’une toute petite parcelle de ma vérité. La sensation de se dire "et après ?" Comme si hier me semblait totalement désuet, sans intérêt, limite puéril.
Un genre de désillusion répétée qui n’est pas uniquement dû au fait de diminuer les cachets. Je connais relativement bien l’état de manque, les symptômes physiques et même psychologiques mais ce que je ressens en ce moment n’y ressemble pas vraiment. Mon état d’esprit n’est pas tout à fait "à quoi bon", comme quand tu es totalement dégoûté de tout.

Comprendre, reconnaître et jouer avec les énergies




Igor Zenin
Depuis hier soir, je passe par tous les états négatifs. Tout ce que je fais ou pense m’amène à constater à quel point je suis nulle. J’ai dix ans au niveau du mental, 5 au niveau émotionnel et encore, je suis large ! Je me doutais bien que de me libérer de la dépendance me mettrait dans une position désagréable mais pas à ce point. Je redoutais plus les symptômes physiques que d’avoir l’impression de régresser autant. Le décalage entre ma foi, ce que je sais être et la vie minable que je me trimballe, créé une frustration immense. Des sentiments de dépréciation, qui me poussent à me comparer, à me critiquer, et même à envier le sort des autres ! Je n’ai jamais eu ce sentiment auparavant. Sauf peut-être quand je n’arrivais pas du tout à établir le contact avec le divin en moi parce que j’étais encore trop imprégnée de notion de bien et de mal, de mérite et de récompense...j'arrivais à envier ceux qui se connectent aux êtres invisibles.
 Il faut dire que la majorité des gens qui canalisent font tout pour vous faire sentir une merde en montrant à quel point eux, sont privilégiés, touchés par la grâce d’avoir l’honneur d’être visité par des êtres de lumière et leur condescendance ne fait qu’agrandir l’écart et augmenter le mal être.

jeudi 28 mars 2013

Le soleil, trésor d’amour et de joie et musique! Vidéo "Here come the Sun" The Beatles.


Soleil à 11h30

Ce matin, j’ai la pêche, la patate, un vrai panier de fruits et légumes, bio !
Quelle magnifique libération de se débarrasser de sa carapace d’insensibilité, de se libérer de vieux conditionnements dictés par la peur d’être soi ! Par la peur d'oser se regarder en face, la peur de s'aimer entièrement reconnaissant ainsi la perfection du plan divin. Chère Mathilde, ma sorcière bien aimée, incarnée dans le passé, je t’envoie tout mon amour pour que tu puisses te libérer aussi de tes peurs, qui sont miennes aujourd'hui et qu j'offre à l'univers. Et toi, ami bouffon que je fus, je suis heureuse que ta "patte", emboîte la mienne. C’est merveilleux de se réunir, de retrouver son entièreté. Assez de doute, assez de se cacher, il est l’heure d’être transparent, de s’offrir la liberté totale, celle avec un beau et grand "L", ailes de l’ange que je suis, parmi tant d’autres moi. Pas question d’épater la galerie, juste envie d’être soi, multiple, entière et ainsi laisser le passé de pauvre victime, tous ces costumes étriqués qui ne font qu'engoncer, se désagréger.
Nous sommes en 2013, où les énergies de liberté d’expression s’amplifient chaque jour et où la majorité n’enferme plus ces "déjantés", comme il y a cinquante ans !
Je me souviens avec émoi de cette femme internée pour avoir osé dire qu’elle avait vu la vierge Marie. Le décalage immense entre sa vérité et celle de la société d’alors qui vivait à fond en noir et blanc bien séparés, jusque dans la télé qui le reflétait, t’avait condamnée à être cloîtrée, méprisée.

mercredi 27 mars 2013

Des hauts, des bas puis la joie...Les hathor via Tom Kenyon et liens pour télécharger la méditation des sons de l'Aethos

Tomasz Alen kopera
 J’ai encore eu des vagues de colère, de mal être avec une sensation de froid intérieur. 
J’ai senti que le mouvement, l’action n’était pas approprié ni même l’envoi d’amour suffisant à calmer le truc. J’ai fait une séance d’EFT puis j’ai lu le dernier message de Tom Kenyon publié dans la La presse galactique.

C’est à chaque fois une joie de trouver ces canalisations qui me touchent particulièrement. J’aime bien la teneur des messages des Hathor et les commentaires qu’il ajoute donnent un caractère humain, vivant, concret à l’enseignement.

J’ai lu et fait la méditation proposée ressentant que ça s’imposait précisément maintenant. Je devais téléphoner à ma sœur depuis trois jours mais j’oubliais chaque soir. La dernière fois qu’on s’étaient vues, ça n’avait pas été terrible et j’appréhendais un peu. D’ailleurs, je l’ai appelée une première fois et suis tombée sur une femme que je ne connaissais pas. Erreur de numéro ! 

 Extrait du message, la méditation/visualisation
"Dans cette méthode vous ressentez et imaginez d’abord que ce canal s’élève de votre périnée vers la couronne au sommet de votre tête en passant par le milieu du corps.
Ensuite, imaginez que ce canal s’étend à un point au dessus de votre tête...

Bouge ton corps, essaye encore ! vidéo Gustave Parking, "La tendresse" Bourvil


F Aupel

Ce matin, bien décidée à ne pas me laisser manipulée parle mental, et malgré le ciel maussade, j’ai décidé de me bouger le popotin ! Le centrage verbal ou la prière sont utiles mais le passage à l’acte est essentiel. Retrouver sa souveraineté ne serait attendre que le ciel se manifeste dans la passivité. Même si le silence, l’écoute attentive du monde intérieur constitue un moment privilégié avec soi, le geste est essentiel. Nous sommes des êtres vivant et suivre le flot de la vie nous place là où nous devons être tout en nous rapprochant de qui nous sommes en vérité. Le plus important, c’est d’être conscient de ce que l’on est et de ce qu’on l’on fait. Alors « vivent les gestes » comme chante le groupe « Reglyss », en ce moment dans mon lecteur Windows Media. Je dois aller en course, à vélo puisque la batterie est encore à plat, et bien que je ne sois pas super motivée, je me bouscule.

mardi 26 mars 2013

La magie du rire, vidéo Florence Foresti et rires :)



Facebook TransLight

Je suis assez frustrée d’être restée enfermée toute la journée. Pas de motivation. Je n’ai fait qu’écouter des livres audio. Presque jusqu’à l’indigestion. Je retombe dans le piège du mental, à rêver ma vie plutôt que de la vivre. Automatiquement, j’ai comme une sensation de fatigue, un manque d’enthousiasme. Comme j’ai passé les trois quarts de ma vie dans ma tête, revenir dans le moment présent est quelque chose de difficile à réaliser. L’action est un bon moyen d’ancrage et même si ce que j’ai écouté me correspond, le fait d’être passive m’a hypnotisée. La créativité amène la joie et si on n’active pas cet aspect de nous-mêmes, on se sent limité. Je sais ce qui me reste à faire demain. En espérant que la pluie cesse !

L’émergence de l’être dans l’amour et la liberté...vidéo "Insoumise à nu"



Roz

Plus je lis des livres d’éveil et plus je me dis que l’interprétation qui en est faite ressemble à celle qui est faite de la bible. Comme chacun voit à travers son vécu, le sens diffère d’une personne à l’autre. Pour cette raison, je me dis que le nettoyage des filtres, des fausses croyances et l’épuration du cœur reste le meilleur moyen de "comprendre". Une certaine authenticité demande la transparence, mais celle-ci ne peut naitre dans la contrainte. Il est donc essentiel de faire les choses en toute liberté. La liberté que l’on s’accorde à soi-même, amène à l’offrir à l’autre et l’amour grandit en soi et entre tous. Ma façon d’interpréter les enseignements d’Eckhart Tolle, d’Abraham et ma propre compréhension de la vie, m’amènent à penser que la liberté d’être est une clef importante. Pour accepter ce qui est et ce que je suis, il me faut premièrement me regarder en face, et ne rien juger de ce qui se trouve en moi ? Comme je sais que je ne suis pas seulement mes ombres, il n’y a aucune crainte à oser sonder les profondeurs de ce que je suis et à moins de le faire, je passe à côté d’une part importante de mon être. Ce regard se veut neutre sinon, c’est encore reproduire un schéma de trois D. Pour ça, un déconditionnement total est à mettre en œuvre. Les notions de bien et de mal, une fois reconnue comme obsolète voire dangereuse, nous amènent à accueillir totalement tout ce qui est. Puisque l'ombre enseigne, puisqu'elle peut nous rapprocher de notre propre vérité, et nous ouvrir le cœur, elle est aussi lumière.

lundi 25 mars 2013

"Sois gentille"


Tracy Raver & Kelley Ryden

J’ai sélectionné pas mal de vidéos de livres audio sur YouTube, gracieusement diffusés par Beni du site Koyeba et certains d’entre eux m’ont attirés par leur titre puisque je n’en connais pas l’auteur. Un d’eux m’a fait cogité sur la phrase : « sois gentille ». 
Même si le ton avec lequel est dite cette injonction, peut en modifier le sens, l’intention suggère de faire ce que l’autre désir. C'est de la manipulation. Qu’elle existe entre un parent et son enfant, un mari et sa femme...ça n’est qu’un abus de pouvoir malsain. 
Aimer vraiment devrait permettre de pouvoir dire "sois toi-même". 
Ce qui demande d'être authentique dans toute relation afin de clarifier les choses dès la rencontre.
Les sites d’éveil parlent du cœur, du fait de devoir être aimant. Il est évident que le mot amour n’a pas le même sens pour tout le monde. Personnellement, il me semble que l’amour ou même l’amour inconditionnel, ne veuille pas dire de faire ce que veut l’autre, ni de tolérer. La tolérance n'est pas l'acceptation. 
Tolérer c'est se forcer, c'est une sorte de capitulation une façon de se comporter, dictée par les églises ou par une idéologie.
Tout comme quand on associe aimer Dieu à craindre Dieu. 
Même si aimer, c’est accepter, ça ne veux pas dire de se laisser manipuler. 
Si aimer, c’est vouloir être reconnu, si ce "sentiment" est motivé par une sensation de vide intérieur qui a besoin d'être comblé, il est clair qu’il ne s’agit pas d’amour mais de besoin. La fameuse "moitié" que certains cherchent toute leur vie.

Ecoute ton coeur, ton ressenti et change ton monde, le monde...vidéo d'un jeune homme conscient et actif


James C. Christensen

Depuis que j’ai osé exprimer le fond de ma pensée sans plus aucune retenue, mais encore plus hier soir et en écoutant la vidéo de « La loi d’attraction », je sens qu’il y a encore de la résistance intérieure et de la peur. La peur d'être "punie", d'un retour de bâton. Une de mes incarnations, appelle à être guérie du traumatisme d’une mort violente pour avoir osé exprimer sa vérité, ce qu’elle était. Bien que je ne sois pas à vouloir chercher qui j’ai été auparavant, la situation présente me replace face à ce personnage que je fus et que j'ai vu, avec d'autres, le 21décembre de l'année dernière. Rien d’extraordinaire, quelque chose de logique pour qui veut se connaître et guérir en profondeur. Ce qui compte pour moi, c’est de libérer les fausses croyances imprimées dans l‘inconscient afin d’être capable de créer mon quotidien. 
Je n’ai jamais douté de la loi d’attraction mais j’ai encore du mal à me dire que je peux choisir ce que je veux vivre. Remarque, ce qui est enseigné ici ne dit pas qu’il suffit de vouloir pour manifester immédiatement ce que l’on désire. Les explications détaillées de cette loi montrent que l’inconscient, les pensées et croyances passées influences grandement le présent et que le vouloir d’aujourd’hui peut ne pas se manifester à cause de ça. Bien que j’aie déjà pas mal libéré de peurs, il reste encore des vielles pensées parasites à reconnaître et à lâcher. Il n’y a pas de hasard et le fait d’avoir eu à surmonter justement la crainte d’oser se lâcher totalement, est vécu comme une préparation à l’application de la loi de l’intention. 

"Accueille le doute qui t’invite à reconnaître qui tu es en vérité et à oser ÊTRE"...Boris Vian, "Le déserteur" chanté par Serge Reggiani




Un grand merci à Anotine, Madeleine  et Chet qui m’ont donné l’occasion de faire un pas de plus vers la confiance en soi, en sa guidance, en sa foi et m’ont donné l’occasion de réviser mes objectifs et de persévérer dans l’affirmation de soi.
Mon objectif, comme je l’ai dit, n’est surtout pas d’enseigner des "vérités théoriques", comme je l’ai dit hier et il n’est pas non plus de chercher à avoir raison ni à être parfaite. Ce sont des considérations qui n’intéressent que le mental, l'ego.
Peut-être que j’aurais pu me cacher derrière la signature d’un maître, connu et reconnu mais je serais passé totalement à côté de ma "mission". 
Elle est tout simplement d’oser être qui je suis, de l’affirmer en toute liberté, sans honte ni culpabilité. 
C’est cette énergie que je veux rayonner pour moi-même et diffuser alentour. 
Nous sommes ici pour apprendre à aimer et non pour avoir raison. 
De même que le but de cette vie n’est pas de se conformer à la norme mais d’être soi-même. 
C’est ça la richesse de l’humanité. 
Le "challenge", c’est d’arriver à accepter son propre choix d’incarnation qui permet d’accepter en toute sérénité et liberté, celui des autres.

dimanche 24 mars 2013

Vous avez la parole.



Caroline Myss

La sexualité, un sujet qui revient à l’honneur.
Beaucoup de lecteurs de la presse galactique ont lu l’article que j’ai publié concernant ce sujet et il me semble que les interrogations sont nombreuses à ce sujet. Personnellement, je n’en suis qu’au stade de la réflexion puisque j’en ai délaissé la pratique depuis un certain temps déjà. Néanmoins, étant avide de compréhension, mais trop peu informée sur la question, je me suis dit qu’il serait intéressant de vous laisser la parole, un espace plus large que celui des commentaires. 
Je propose donc à tous ceux qui ont des connaissances dans ce domaine, que ce soit des références de sites, facile d’accès, compréhensibles pour le plus grand nombre ou encore des témoignages de leur propre expérience, de m’écrire afin que je publie les mails sur ce site.

Clarification...livre audio « La loi d’attraction » d’Abraham via Esther et Jerry Hicks.



Yacek Yerka

Je tiens à préciser une fois de plus, l’objectif de ce blog, surtout pour les nouveaux lecteurs. Je n’ai aucune prétention à enseigner ni ne proclame dire une quelconque vérité. Ce que j’écris est ce que je vis, au jour le jour, en toute simplicité. L’intérêt, c’est de montrer comment on peut appliquer la foi en l’humain divin et toutes les connaissances diffusées sur le blog, concernant l’ascension. L’objectif est donc de vous inciter à chercher en vous-mêmes les propres réponses à vos questionnements. Chacun dispose des mêmes attributs, suffisants pour savoir tout ce qui est utile afin de vivre son incarnation de façon épanouie, en toute authenticité, en toute autonomie et dans la plus grande liberté possible.
Il existe différente méthodes dont le but commun est de reconnaître le divin en soi, par l’amour inconditionnel de tout ce qui nous constitue. J’utilise la fréquence des couleurs, les sons de la nature, la reliance à la terre par le jardinage, l’écriture spontanée, le dessin, l’activité manuelle pour l’ancrage..Mais il y a mil autres façons de toucher le divin en soi, quand on ouvre son cœur. L’amour de son conjoint, des ses parents, de ses enfants, des animaux, le contact avec la nature, les mondes invisibles...Tout ce qui amplifie la foi au divin, en l’amour inconditionnel, tout ce qui ouvre la conscience. L’essentiel étant de trouver sa propre divinité par ses propres moyens.

Chacun sa route, chacun son chemin... livre audio "Créateurs d'avant garde", Abraham par Esther et Jerry Hicks



Pascal Duvet

« Nous ne sommes pas partisans d’une vie longue. Nous sommes partisans d’une vie joyeuse, car lorsque vous êtes dans la joie, la longévité suit généralement. Nous n’estimons donc pas le succès d’une vie en fonction de sa longueur ; nous l’estimons en fonction de sa joie. »
Abraham, publié dans La presse galactique
 
Voilà ce que je me dis depuis que je suis adolescente. A quoi bon vivre si c’est pour se trainer, s’ennuyer ? Pour durer dans le temps ? Mais le temps n’est qu’une illusion tout comme la mort. Je ne sais pas si c’est le fait de lâcher les médocs mais je suis désabusée. Tout me semble vain. Dès que quelque chose m’enthousiasme, en l’espace d’une demi-journée, ça perd totalement l’intérêt premier. C’est une bonne chose en soi, j’y vois la bienveillance de mon âme. Puisque tout est éphémère, à quoi bon s’accrocher à quoi que ce soit ? Et puis s’accrocher n’est autre que l’expression d’une peur, celle de tomber. Celle de perdre, puis finalement, celle de s’abandonner.
Quand j’étais enfant, au moment où j’allais m’endormir, j’avais une sensation désagréable de tomber dans un puits sans fonds ou comme si je ratais une marche. C’était peut-être déjà la peur de la mort et de l’abandon qui se manifestaient.

samedi 23 mars 2013

"Maladies à vendre", vidéo Arte



Ingrid Tusell Domingo
Voilà une vidéo diffusée sur Epanews, qui met une grosse claque à l’idée du médecin et des médicaments "sauveurs". C’est comme d’habitude synchrone avec ce que je vis et je sens que ce doc va me motiver encore plus à me libérer de la dépendance aux médocs. La dernière fois que j’avais pris ce traitement, c’était en 2000. L’idée d’être dépendante du système de santé et ma foi en Dieu grandissante, en Jésus Christ "sauveur" (c’était quand j’étais avec les Mormons), avait suffit à me donner l’impulsion suffisante pour jeter la boîte. 
Maintenant, je crois au christ intérieur mais comme il est en moi et que je n’avais pas encore suffisamment d’assurance, c’était plus délicat d’oser se lancer. 
J’ai aujourd’hui, la confiance nécessaire, même si je ne diminue que depuis peu, et cette vidéo arrive au bon moment. 
Depuis ce matin, sans être submergée par les idées négatives, j’ai un peu de mal à être positive et en joie. D’un autre côté, je me dis que c’est le processus "normal" et ne m’inquiète pas plus que ça. Je suis allée bêcher au jardin et le fait de retourner la terre à remis tout en place à l’intérieur.
"Attachez vos ceintures", ça va déménager. Je n’ai regardé que les 5 premières minutes et ça m’a suffit à vouloir la publier. Voyons.

L’énergie sexuelle, puissance de vie divine et sacrée. Zidani, vidéo d'humour



Jan Betts

Depuis pas mal de temps, et peut-être encore plus après avoir lu : "Anna, grand-mère de Jésus" et "La voix des Madeleines", j’associe le saint Graal, à l’utérus féminin. Bien que ça ne soit pas dit précisément, je le ressens ainsi. Le lieu ou naît la vie, la matrice de l’humanité et comme ce qui est en bas est à l'image de ce qui est en haut... Je me dis que ce pouvoir de donner la vie ne doit pas être limité à la procréation. Il y a une puissance immense dans l’énergie sexuelle, un pouvoir divin. Et là, je ne parle pas de la façon dont le monde l’a compris et vécu depuis des millénaires, à travers la séduction, qui est l’expression la plus vile de cette puissante extraordinaire et amène à la manipulation et la dominance. Non, je parle de la force de création, le pouvoir d’attraction entre le masculin et le féminin. Nous réprimons énormément notre libido, par honte, par culpabilité. C’est tout de même hallucinant que la femme un peu partout sur la planète, soit considérée soit comme une mère respectable qui se sacrifie pour ses enfants, son mari, soit comme une sainte, vierge, soit carrément comme une salope. Soit victime, soit séductrice, rien entre les deux!
Le Saint Graal, sa symbolique, sa puissance a été remplacée par les églises dont les édifices, leurs clochers, sont une représentation phallique qui imprègne l'inconscient collectif de la main mise, du pouvoir de l'homme sur la femme, de la toute puissance du patriarcat. 

vendredi 22 mars 2013

Y’en a marre des appels à sauver, à punir..."L'amour sans objet" de Darpan




J’ai signé beaucoup de pétitions croyant bien faire mais plus ça va et plus je me dis qu’on n’en sortira pas en agissant de cette façon. Je suis absolument convaincue par la véracité de la loi d’attraction qui d’ailleurs est prouvée scientifiquement. Je n’ai pas attendu que ces messieurs, à fond dans leur mental, trouvent, voient cette vérité avec leurs instruments très performants. 
Il suffit d’ouvrir son cœur pour comprendre que seul l’Amour inconditionnel est La Clef. Seul le rayonnement de cette énergie, partout sur la planète, sans attentes, sans jugements, peut faire la différence. 
Oui, je sais ça part d’une bonne intention mais l’enfer est pavé de bonnes intentions. Tant qu’on divise l’humanité en bons et mauvais, on se fourre le doigt dans l’œil ! 
Et allez y voir clair en étant borgne!
La quantité d’argent dépensée en recherche pour arriver à trouver ce qui se trouve dans le cœur de chacun est insensée. 
Quelle est la recherche fondamentale de l’humain ? 
AIMER ET ÊTRE AIME.

Un monde extérieur reflet du monde intérieur et ma 2ème vidéo; Los Jaivas "Tarka y Ocarina"



J’ai vu dans le "bug" informatique d’hier matin, un appel de mon âme à commencer la journée par un centrage, un ancrage à la terre mère. C’est une grande force que de se connecter à son être tout entier avant de faire quoi que ce soit. La journée se déroule ensuite de façon fluide, consciente. De plus les sensations ressenties me poussent à réitérer mon désir de plus en plus ardent de me libérer de toute dépendance. La liberté que je chéri le plus au monde, je me sens enfin prête à l’embrasser. J’ai appelé mes corps à agir de concert, les énergies féminine et masculine, à s’embrasser, à faire l’amour, afin de diffuser la vie en abondance dans chacune de mes cellules que j’ai appelées à activer  la vie éternelle en leur cœur. J’ai plongé mes racines au cœur de la terre mère afin d’y puiser l’énergie d’amour, de vie et que celle-ci remonte jusque dans l’univers en passant par chacun de mes chakras, embrassant l’énergie du père en chaque centre.

jeudi 21 mars 2013

La perfection de l’être; du corps humain jusqu'au divin, vidéo Darpan; "L'éveil n'est pas une échappatoire"



Jake Braddelyart

Je suis de plus en plus émerveillée par la perfection de toute chose. Tout ce qui nous compose répond au mouvement de la vie, de l’évolution, de la source éternelle. La phrase qui me laissait frustrée de ne pouvoir la vivre spontanément, est la suivante : "Tout est bien". La vérité de ces quelques mots m’apparaît de plus en plus. 
Tout est Amour. Cette énergie qui habite même les plus résistants. Les contraires, les opposés n’existent que pour honorer la lumière, la vie, l’amour. Tout est créé pour manifester le divin en toute chose.
Avec du recul mais surtout en ayant pour toile de fond, cadre de références, l’acceptation de ce qui est, en m'exerçant à regarder de façon neutre je peux voir la lumière dans chaque évènement de ma vie. Je peux reconnaître l'amour de mon âme pour ma personnalité humaine, son "intelligence" à travers le choix de cette incarnation, en ce moment précis de l’histoire de l’humanité. L’immense vague d’amour et de lumière déversée depuis les plus hautes sphères ouvre le cœur et la conscience de chacun.

Printemps, magnifique renaissance, éclat de Vie




Ce matin, le réveil est moins agréable que ces derniers jours. Le "bug" d’hier soir m’a un peu perturbée. Je sais que le fait de diminuer les cachets amène l’inconscient, l’ego, le corps de souffrance à se manifester, à créer un conflit intérieur, une disharmonie. La coupure du son et l'impossibilité de visionner une vidéo, ce matin, m'a montré l'urgence de retrouver la paix intérieure. Plutôt que de lutter contre en gueulant ou en m’identifiant à cette négativité, j’ai regardé en spectatrice. Je n’ai pu m’empêcher de chercher le pourquoi mais cette fois, quand j’ai senti la colère montée, je me suis calmée, puis j’ai fermé les yeux me répétant, "j’accepte ce qui est".
Pendant que le programme anti malware cherchait si un parasite était responsable du problème informatique, j’ai respiré tranquillement.
J’ai fait le tour des raisons qui pouvaient causer le malaise. Déjà, le fait de vouloir changer de façon de faire, c’est un problème pour l’ego qui se satisfaisait très bien de la dépendance. Plutôt nier que de vouloir affronter les peurs, les doutes...

La puissance de la vie, de la terre mère. Vidéos Masaru Emoto et Darpan





J’avais rendez-vous chez le médecin et j’ai pu constater mes progrès concernant l’acceptation de ce qui est, dans la façon dont tout s’est passé facilement, sans blocage ni contrainte. 
Des petits signes banals qui cependant sont significatifs pour celui qui les vit puisqu’ils ont la particularité d’amplifier la foi. 
Comme la notion de hasard pour moi, signifie maintenant synchronicité divine, je peux voir combien la fluidité s’installe dans ma vie. Pas de problème de voiture, (je ne l'ai pas rechargée complètement), de circulation sur la route, de place de parking. Pourtant, le soleil de retour ainsi que les curistes provoquent une nuée de monde systématique.

mercredi 20 mars 2013

Ma première création, Hommage à la source omniprésente, Ange, « Hymne à la Vie »



Flowers World

Ce matin, je suis excitée comme une enfant à l’idée de vous présenter ma première vidéo. C’était long et laborieux à faire, j’y ai passé la soirée. Rien de tel que de créer pour associer le corps mental, le corps physique et le corps émotionnel, dans la joie simple d’être. Ces énergies de hautes fréquences nourrissent l’être tout entier et guérissent les blessures les plus profondes. La décision de me libérer de la dépendance des cachets est soutenue par le mouvement de la vie et je m’en réjouis !
Le fait de savoir que je sais comment faire des vidéos m’enchante ! Je vais pouvoir partager mes chansons préférées et les mettre en image, c’est magique !
J’ai commencé avec "Ange', « L’hymne à la Vie », le morceau dure près de 10mn mais les paroles sont pleines de lumière. Les fleurs que j’ai photographiées l’année dernière mettent en valeur le texte et se trouvent ainsi immortalisée. C'est le genre de support que j'aime pour méditer, contempler, se réjouir d'être. Et comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même...J’espère que vous apprécierez même si vous ne connaissez pas ce groupe qui continue de se produire sur scène. Je les ai découverts à une "boum" alors que je devais avoir 12 ou 13 ans. Je me souviens que j’étais restée ébahie par le style totalement nouveau pour moi et si rempli de mystère. Je sentais beaucoup de vérité dans le texte bien que je  ne comprenais pas la moitié du sens. 
Aujourd’hui, je peux dire que ces mots sont en moi, ils sont ma vérité.

mardi 19 mars 2013

Vidéo de la lecture du livre d'Eckhart Tolle: "Nouvelle Terre" et musique



Mon ciel de ce matin

Voici « Nouvelle terre » que j’ai trouvée sur You Tube. La bonne idée, que cette version lue, ainsi ça rend la connaissance accessible aux non-voyants. En même temps, le fait de ne pas voir doit amener à développer d’autres sens, perceptions. Je me dis que dans toute chose, il y a du bon et comme en plus ce sont les âmes qui choisissent leurs conditions d’incarnation, tout est bien. Il n’y a pas à plaindre qui que ce soit. Ce qui est notable, c’est que quelqu’un ait pensé à mettre en ligne cette façon d’aborder des connaissances. C’est ainsi accessible aux gens qui ont des difficultés à lire, à ceux qui sont plus auditifs que visuels et enfin à tous ceux qui ont la flemme de lire. Ce quelqu'un, c'est Koye ba dont j'ai visité le site, dont vous pouvez trouver l'adresse ci-dessous aisi que sur la page d’accueil dans les "sites à découvrir"

"Nouvelle Terre"
 Livre lu d’Eckart Tolle, publié par Koye ba  http://koyeba.blogspot.ca

Le nouveau Soi, le vrai moi, liens vidéos Eckhart Tolle, "Nouvelle Terre"



Elena Nelson Reed, "Art of the feminine"
Je faisais souvent l’erreur de rechercher ce que j’étais enfant. De retrouver mon ressenti d’avant alors que pour redevenir enfant, il suffit de prendre contact avec la partie la plus pure de soi, celle qui ne juge pas mais qui expérimente. Je voulais retrouver qui j’étais avant d’avoir endossé ma carapace d’insensibilité pour ne ressentir que le plaisir, le bien-être. Je recherchais quand j’avais été moi-même, avant la drogue. Alors je remontais à mes seize ans quand je croquais la vie à pleine dents, quand j’aimais sans compter, quand je parlais à tous le monde, que j’allais vers l’autre sans gêne, sans restrictions, avec joie. Je me demandait qui j'étais maintenant en me référant au passé.
Comme je sais que l’enfant en moi est toujours là, il me suffit de le chérir, d’être qui je suis en vérité, aujourd’hui, ici. D’oser à nouveau vivre dans l’amour de soi, de la vie, des interactions simples et fraternelles.

lundi 18 mars 2013

Puissant désir d’activer l’auto-guérison, Les choristes, "Vois sur ton chemin"



Autumn Skye, "Art of the feminine"

J’ai toujours cru en l’auto-guérison. La première fois que j’ai eu cette conviction, ce fût lors de mon premier sevrage de la codéine. Avant d’être tombée malade, je n’avais pas compris que j’étais dépendante de ce produit. Aucun pharmacien à qui je l’achetais, ne m’avait prévenu du risque d’accoutumance qu’entrainait la prise de ce sirop. Je l’achetais pourtant quotidiennement depuis au moins un an. Il a fallu que je fasse une crise d’hépatite "b" où j’ai cru mourir, pour me rendre compte que j’étais dépendante de ce dérivé d’opium vendu sans prescription médicale. Je n’accuse pas non plus le système de santé puisque je considère que seule la liberté permet l’apprentissage, la compréhension et finalement la maîtrise.
J’étais allongée dans le lit de ma mère chez qui j’étais revenue me soigner et je devais avoir 18 ans.  Alors que je me tordais de douleur et que je touchais le fond, j’ai pris conscience que je pouvais me laisser mourir simplement en le décidant. Il m’aurait suffit de nourrir des pensées morbides, le déni de soi, la haine pour cette vie...pour finalement me laisser happer par la mort. En même temps, je me suis dit qu’il devait y avoir en moi, l’exact opposé de ce ressenti.

Je Suis un monde, un univers, le TOUT, "Energie masculine et féminine" Jeshua via Paméla Kribbe



Belinda Paton "Art of the feminine"

Mon livre de chevet « Messages de Jeshua », m’amène à explorer les énergies féminines et masculines. Alors comme pour toute chose, quand je veux comprendre, je tente d’assimiler  les bases. Il me semble que l’énergie féminine et l’énergie créatrice, soit la même chose. Le ventre de la femme est comme la matrice de l’univers ou plus précisément l’utérus. Quand je pense au Saint Graal, il me semble que ce soit tout naturellement l’utérus féminin. C’est encore très flou. Mais ce qui est clair, c’est que le monde tourne autour du pouvoir sexuel. Pouvoir et sexualité étant intimement liés, il y a là, je pense, nécessité d’unifier plus que jamais le masculin et le féminin intérieur pour sortir des schémas de prédation, de domination et de manipulation. Trouver l'équilibre intérieur afin d'être dans son plein potentiel créateur. L'amour inconditionnel manifesté en toute chose
Je copie colle la base de ma compréhension afin de partager mon point de vue clairement. C’est le message de Jeshua :

Énergie masculine et féminine
Ou la renaissance de l’énergie masculine

dimanche 17 mars 2013

Les enfants sont les guides du nouveau monde, Tippi et Igor




J’ai toujours senti à quel point l’enfant, qu’il soit intérieur ou extérieur, détenait le secret de la vie. Tout simplement, naturellement et chaque parabole dans la bible, chaque enseignement qui parle des enfants, me touche particulièrement. Voici quelques extraits du nouveau testament :
« Je te loue père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. »
« Laissez venir à moi les petits enfants et ne les en empêchez pas car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemble »
Même si la bible a été falsifiée, détournée, interprétée de mil et une façons, je garde une certaine tendresse pour le nouveau testament et les enseignements de Jésus Christ. 
Je ne vais pas rejeter ce qui m’a parlé pour suivre la tendance. 
Il y a en toute chose, de la lumière et de l'amour. 
Le "secret" de l'enfant est tout simple, il vit dans le moment présent, totalement, de tout son être.

Objectif, clairvoyance et ressenti profond


Soleil fabrique d'énergie, Google images

Ce matin, je sens enfin qu’un accord a été conclu pendant la nuit. En effet, depuis une semaine, je ne sentais pas la connexion à mon âme de la même façon qu’avant et j’avais l’impression d’avoir passé les nuits à me rebeller. Je n’étais pas de mauvaise humeur mais je me sentais comme dissociée. Comme écartelée, comme si je n’arrivais pas à accepter les enseignements nocturnes. Comme si je coinçais sur quelque chose. Je pense que je restais focalisée sur la nécessité d'arrêter les cachets. Les conséquences, c'est que j'augmentais les doses comme pour montrer que l'acceptation ne pouvait qu'amener à faire n'importe quoi. Genre si rien n'est mal autant y aller à fond!

samedi 16 mars 2013

Le corps de souffrance, liens vidéos Eckhart Tolle avec Oprah Winfrey


"Flowers World" Trouvé sur http://facebook.com/TransLight

 Je viens de me faire une séance d’EFT d’urgence pour me recentrer et sortir de l’auto-critique. Je me disais en paix avec l’idée d’être dépendante des cachets mais la voiture qui a refusé de démarrer m’a montrée que ça n’était pas tout à fait accepté. J’ai ouvert le capot, comme la dernière fois mais rien. Coup de bol, le voisin revenait de sortir son chien et m’a proposé son aide sans que j’aie à lui demander quoi que ce soit. Je ne l’avais même pas vu. La batterie était à plat. Un branchement de câbles a permis le démarrage immédiat ! Je l’ai remercié et me suis dis qu’il n’avait pas besoin d’aller sur les sites d’éveil ou d’être conscient de la relation directe à son âme, pour suivre son cœur ! 
 Allez, je retombe dans la comparaison, l’auto-critique ! Accepte ce qui est Lydiouze ! 

Pourquoi ce besoin de vouloir être parfaite, de vouloir contrôler ce que tu es ? 
Pourquoi ne pas accepter ce que tu penses être une faiblesse.
Pourquoi t’inquiéter de ton état de santé et croire que ce sont ces quelques milligrammes qui peuvent te faire du mal alors que c’est avec la culpabilité que tu t’empoisonnes, la volonté de surmonter ce que tu estimes être une "tare". 
Tu sais que ce qui compte, c’est que l’énergie d’amour pour tout ce que tu es puisse circuler librement, alors pourquoi ne pas faire confiance à ce que te dit ton cœur ? 
Tant que tu t’attaches à l’idée de devoir être, tu passes à côté de ta vérité qui est d’être ce que tu es, sans te juger, sans placer la barre au plus haut.
Tu expérimentes, tu apprends, il n’est pas question de gagner, de t’élever. 
Tu ne peux le faire par la lutte, l’acharnement. 
C’est par l’acceptation que tu lâches prise et qu’alors tu te situes en ton cœur. 

Bla Bla du matin...vidéo d'éveil joyeux et "Capoeira" de Bernard Lavilliers





This morning I lève...extrait d’un sketch d’Elie Seimoun. Je traduis : ce matin je me lève...J’ai souvent des phrases de sketchs qui me viennent en tête et que j’utilise dans la vie courante, au supermarché, à la boulangerie, bref, je ne retiens rien et ne craint pas de passer pour dingue. C’est un bon moyen de se sentir libre et ça permet de capter les gens sur la même longueur d’ondes, celle du "souris à la vie, tout ça n’est qu’un jeu autant en faire une fête !" Les expressions des enfants font aussi partie de mon vocabulaire. Elles sont tellement vraies et comme chacun les a prononcées, ça parle directement à l’enfant intérieur. "C’est celui qui dit qui y’ est !" est ma préférée, elle est si vraie.

vendredi 15 mars 2013

Thrive et commentaires




J’ai bien fait de passer deux heures au jardin, de contact avec la réalité de la nature, avec l’énergie de la vie, de la terre mère. Je me suis chargée d’énergie positive comme pour être capable de regarder le film "Thrive" que l’on trouve sur de nombreux sites d’éveil et que je n’avais pas voulu voir jusqu’à aujourd’hui. Il y a quelques temps, bien que je croie aux conspirations, aux Illuminatis...je ne voulais pas "regarder la vérité en face" pour ne pas être déstabilisée et perdre l’espoir en l’humain, en moi, par la même occasion. 
J’ai suffisamment vu la capacité de l’homme et de la femme, a générer de la souffrance. Comme on dit, j’ai ma dose. Je n’étais pas non plus en paix avec mes propres ombres et craignais d’être submergée. Mais plus j’accueille tout ce que je suis et plus je peux regarder ce qui est, de façon neutre.

Lâcher prise et une vidéo: "Comment se nourrir sainement pour pas cher"




Bientôt midi et la matinée qui est passée à une vitesse folle s’est vue remplie de reconnaissance et de gratitude pour cette vie. Pour l’abondance en toutes choses, pour ce chemin qui devient facile et fluide à mesure que je laisse tout ce que je suis s’exprimer sans retenue, que je prends tout ce qui vient comme un jeu qui me permet d’aller plus en profondeur dans le "je" et d’y reconnaître une multitude de trésors cachés. 
Et même s’il m’arrive de sentir de la peine je l’accueille pour ce qu’elle est, sans même chercher à savoir d’où elle a émergé. J’apprends à faire confiance à tout ce qui vit en moi, me disant que si c’est là, c’est que c’est légitime.

La magie de l’amour, révélée par la tendresse des âmes sœurs.




Savoir être deux
 Depuis quinze jours peut-être, je ne sais plus tant le temps est déboussolé, je communique avec deux personnes en qui j’ai reconnue un fort lien d'âmes. Des sœurs de cœur, ma famille d'âme.
Bien que je ressente autant d’amour pour ces deux belles personnes, et que chacune soit un miroir de ce que je suis, l’une d’entre elle m’ouvre le cœur à la tendresse, et permet à l'enfant intérieur de s'exprimer pleinement, chaque jour, dans la transparence totale et réciproque. Nous échangeons à partir du cœur, comme des enfants, ne nous cachant rien et même si je dévoile beaucoup ici, avec cet ange humain, c’est mon cœur qui se livre tout entier. J’apprends la vraie communication, le sens profond de l’amitié, de la confidence, de la confiance. 

jeudi 14 mars 2013

"Une envie de rien" et un documentaire sur la terre creuse, Agharta



Islande, Ben Hall, Rex Features

Pouah ! Je ne sais pas vous mais ici, le temps est fou ! La soleil, la tramontane, la neige...Ce qui est rassurant, c’est que je ne suis pas obligée d’être dehors et malgré qu’il n’y ait pas de chauffage, mon corps s’est habitué à la température. Encore une fois, quand j’ai la patate le matin, en général, l’après midi est éprouvante sans que ce soit pour autant angoissant, comme ça pouvait l'être il y a peu.
C’est comme si on vivait les quatre saisons dans la semaine, comme si les aiguilles de la montre s’affolaient. Ce qui est le plus surprenant, c’est que je suis immobile comme scotchée. Je n’arrive à rien faire. Et je ne culpabilise pas! C'est une bonne chose parce que les ravages de a culpabilité sont immenses et innombrables.

Difficile de prévoir quoi que ce soit ça change si brutalement.
Heureusement que j’ai profité du soleil pour aller au jardin. J’ai bêché malgré le poids de la terre comme pour avoir l’impression de faire quelque chose de la journée. 
Ces derniers jours je ressens comme le besoin d’être le plus calme possible.

Pour honorer ce jour nouveau, quelques chansons interprétées par des musiciens de rue autour du monde



 Je viens de m’éclater à jouer avec eux, la magie d’Internet, l’inter-reliance du cœur et de l’âme, via le réseau.
Le vent qui souffle violemment dehors, m’invite à rester au chaud. Une pensée d’amour pour ceux dont le ciel et les étoiles bercent les nuits. Que le cœur des passants, s’ouvre à leur contact et que leur main libère quelques miettes de leur confort quotidien. Vivement l’unité du cœur de l’humain qui amène à reconnaître en chacun la lumière du divin, Tous UN, Tous Égaux, amen !

Don’t worry


mercredi 13 mars 2013

La neutralité n’est pas synonyme de silence.



Et même si j’apprécie ses moments de repli sur soi, d’intériorisation, j’ai aussi une langue, des mains un cœur pour échanger avec le monde extérieur.
Une tendance à laisser penser que pour ne pas nourrir la dualité, il faille s’abstenir de dire ce qui déplait, est une mode largement diffusée dans les sites "d'éveil". 
Mais se taire n’est-ce pas aussi cautionner la misère, le mensonge, le secret ?
Dénoncer l’injustice est un acte nécessaire si on veut changer la société.
Le fait d’être individualisé nous donne l’opportunité de dire notre point de vue.
De même qu’à l’échelle de l’individu, savoir dire Non c’est faire preuve d’amour pour soi même, de respect, tout autant que vis-à-vis de l’autre. 
Dire ce qui n’est pas amour dans notre société, est devenu une nécessité.
Derrière le silence, bien souvent se cache la peur d’oser être soi-même et de prendre le risque de déplaire. Attendre l’amour de l’extérieur amène à se renier et à perdre sa propre saveur. Seul l’amour pour soi-même guérit toute blessure et libère de tout. L’amour inconditionnel amène à voir ses imperfections et ainsi à ne pas se sentir au dessus de quiconque.

Je Suis le seul maître de mon véhicule terrestre, manteau d'amour et de lumière !




Ce matin, j’ai un peu la tête dans le F... Couchée à 3h, levée à 7h30, je n’ai pas assez dormi mais j’ai voulu me lever quand même. Comme prévu, la pluie tombe mais il ne fait pas froid. Depuis une dizaine de jours, maintenant, je n’ai plus besoin de m’entourer de la couverture polaire le soir. Il ne fait pourtant que 10° mais il me semble que le fond de l’air est moins frais. J’ai aussi l’impression que comme la circulation sanguine se fait mieux, l’énergie est plus libre, je suis plus chaude en dedans. C’est une sensation agréable pour quelqu’un qui s’est souvent senti glacée jusqu’au os. La circulation sanguine est liée à la joie de vivre et c’est vrai que je retrouve cette douce joie qui ne ressemble pas aux vagues de plaisir que j’ai connu avec les drogues mais qui les vaut largement. J’ai vu que Louis avait publié le texte que je lui ai envoyé « Prêts à la transparence et à l’intégrité ».  Bref, je constate que de moins en moins de lecteurs viennent de la presse galactique
Certainement que beaucoup d’entre eux ne sont pas encore prêts à l’autonomie. 
Les messages des êtres de lumière ont tendance à bercer dans un doux ronron qui donne le sentiment d’être dans un doux berceau. C’est une phase importante pour retrouver l’amour de soi mais le risque de s’endormir est grand. 

mardi 12 mars 2013

Renaître en conscience, magnifique cadeau à se faire !




Quand je tentais de comprendre pourquoi j’étais dépendante des cachets, qui en moi, quel corps appelait ce besoin, je tournais un peu en rond. Est-ce le corps physique qui est en manque d’endorphines, le corps mental qui ne supporte pas l’idée du changement, a peur du manque, l’inconscient qui active les pulsions de mort...
Puis j’arrêtais d’y penser pour ne plus être dans l’autocritique, la recherche d’un coupable. Chercher à comprendre est une bonne chose, si la raison est valable.
Depuis que j’ai décidé d’apprivoiser mon enfant intérieur, de l’écouter sérieusement, de tenir compte des émotions intérieures sans les rejeter ni les juger, ses révélations m’éclairent grandement. Le non jugement et la tendresse que je m’accorde lui permettent de se sentir en confiance et de pouvoir se livrer. 
Je suis convaincue qu’il est la clé du divin en moi. 

lundi 11 mars 2013

La confusion amène la pause et l’enfant intérieur s’exprime




J’avoue qu’après avoir lu quelques textes d’Inelia à propos de l’ombre, je suis assez confuse. J’imagine que la vision romantique que j’aie de la lumière va devoir être révisée mais je ne me sens pas prête à lâcher l’idée de la lumière tout amour. D’autant que ma conception de l’amour n’est pas très nette non plus.
Si s’aimer, c’est être et accepter tout ce que l’on est, il est évident que ça chamboule ma vieille vision de l’amour "à l'eau de rose". 
J’arrive à comprendre qu’il faille aimer ses ombres comme sa lumière ou plutôt qu’il soit juste d’être neutre afin d’être en paix, en accord avec la volonté divine mais pour ce qui est d’accepter les ombres extérieures, je bloque. 
C’est comme si mon mental n’était pas capable d’intégrer l'idée que l'ombre existe aussi en dehors de la troisième dimension. Remarque, ce qui me rassure c'est que ma vision est encore fortement influencée par la dualité. Plus je vais épurer intérieurement et plus ça deviendra clair.

Une multitude intérieure reflet de la diversité extérieure


Mon ciel à 11h

Six heures d’un bon gros dodo dans mon lit tout chaud ! Je me suis encore éclatée le nez sur la table, hier soir ! Il y a eu un crac douloureux. J’ai déjà naturellement une bosse sur le pif me donnant un profil qui m’effrayait quand je le surprenais dans une glace, alors deux yeux cerclés de noir autour, ne sont pas nécessaires !
Je suis en paix avec mon image mais le fait de ne pas oser me montrer en face ici, est le signe que ça n’est pas complètement gagné. J’ai triché hier, en mettant une photo de moi à 25 ans. Remarque je ne trouve pas que j’ai beaucoup vieilli malgré que j’approche les cinquante ans ; Pouah ! Je n’aurais jamais cru arriver au demi-siècle. Mais comme j’habite mon corps avec de plus en plus d’aisance, le lien amoureux avec celui-ci efface les rides et les imperfections que je commence à aimer pour la particularité qu’elle me donne.

dimanche 10 mars 2013

Murielle Robert, Tarot des 4 vérités, journée sacrée du "19"



 Je détestais les mathématiques à l’école, je n’en voyais pas du tout le sens ni l’intérêt. Une femme d’une grande sagesse dont la connaissance a gardé intacte l’humilité et la spontanéité du cœur, a su m’ouvrir à l’amour des nombres.
Voici le premier texte que je publie, avec son autorisation. 
Et toute ma reconnaissance pour cette lumière supplémentaire.
Voilà quelqu’un qui transmet sa foi d’une façon si pure que ça m’inspire à persévérer dans mon désir d’unité intérieure.
L'avantage des symboles, c'est qu'on peut les ressentir sans passer par le mental et être ainsi éclairée par sa propre lumière.
Vous pouvez aller sur son site, tirer une carte dans l'onglet "Tarot" puis en cliquant sur  "tirage gratuit des 4 vérités".  
 J’y vais de ce pas ! C'est très instructif et encourageant, j'ai tiré le 18, la clarté intérieure!
La patience est de mise pour la réunification intérieure. Pour ça, à part le lâcher prise...
Voici donc le message qui correspond à la date d'aujourd'hui,

La Lumière de l’Amour
Par Murielle Robert

Famille biologique et famille d'âmes tissent des liens universels et amoureux illustrant la loi de l'UN




Jardin été 2012

Ce matin, c’est le cœur rempli de reconnaissance pour ma famille biologique tout comme pour ma famille d’âme, que je me colle au clavier. Le fait d’être sorti de mon "enfermement", en exprimant ce que je suis par un mail adressé à Louis, de la presse galactique, m'a permis de connaître ma famille d’âme. J’ai trouvé en lui, un guide un peu paternel, qui m’a spontanément offert l’opportunité de sortir de l’anonymat et de l’isolement en publiant mes écrits, sur son site et par ce fait a donné la petite impulsion qui me manquait afin d’oser créer mon propre blog. 

Quand on suit les élans de son cœur, tout va très vite, de façon naturelle, facile. 
Tout se met en place pour que l’inspiration divine, l’étincelle du désir se manifeste dans la réalité. 
Les miracles se produisent un à un, de façon très simple amplifiant la foi et la confiance en soi.

samedi 9 mars 2013

"Aux frontières de la mort" Vidéo témoignages




Encore un film documentaire qui aborde le sujet de la mort ou du moins de sa proximité. Celui-ci est constitué de témoignages de gens simples qui ont vécu l'expérience de mort imminente ou NDE. C'était dans ma boîte mail, ce matin transmis par le site Epanews

"Aux frontières de la mort" 2h15mn

Il y a en fait deux documentaires qui se suivent. Un premier de 52 mn et un autre de 84mn. On retrouve les mêmes témoins qui approfondissent leur récit d'expérience de sortie du corps mais aussi des interviews de scientifiques, des femmes, puis celle de la personne qui a réalisé le film. 
J'ai trouvé ça reposant, intéressant et un bon moyen de se familiariser avec la mort. 
De l'aborder sereinement de façon à s'en détacher progressivement. 
Une seule personne parmi les témoins souhaiterait retourner dans l'au-delà mais il faut dire qu'elle souffre dans son corps physique. Les autres ont une vision  de la vie, totalement bouleversée. 
J'ai tout de même senti des résistances intérieures par moments, en regardant cette vidéo malgré que je sois convaincue de leur sincérité et que je crois viscéralement à la conscience éternelle. 
je vous laisse vous rendre compte par vous-mêmes.