samedi 31 octobre 2015

« Les grilles comportementales » Miriadan via Magali




 
Dans cette dimension de créativité, vous êtes plongés littéralement dans un océan d'énergies dont les vagues prennent forme par des grilles électro-magnétiques.
 
Vos pensées génèrent des égrégores qui, selon la nature et l'intensité de vos émotions, donnent une existence propre à ces " nuages d'énergie ". 

Par définition, l'énergie est une substance issue de l'Amour. Elle est neutre et malléable, fluide et dense. L'énergie est la pâte à modeler de vos désirs. Elle peut exprimer votre piété, votre foi comme votre colère ou vos peurs.
 
Ces égrégores se maintiennent sur des grilles électro-magnétiques qui soutiennent la création. Tout comme les égrégores, une grille se programme sur la fréquence de votre civilisation. Elle est le soutien des visions de masse. Elle relie les êtres dans une volonté commune, et leur donne un chemin à suivre. Selon ce qui y est programmé.

vendredi 30 octobre 2015

« La compassion nécessaire envers soi-même » & conférence Christiane Singer






28 octobre; Depuis bientôt dix jours, je suis face à mes incohérences, incompréhensions et peu à peu je commence à comprendre ce qui en moi se manifeste derrière les gestes addicts. J’applique l’alchimie émotionnelle à ce penchant morbide qui révèle la nécessité de lâcher prise à propos de "l’évolution spirituelle". 
Comme je ne m’autorise pas à agir dans la facilité, la pression que je me colle finit par créer des frustrations qui se traduisent par l’envie de fumer de l’herbe.

Je pensais avoir fait le tour de la question mais apparemment, je n’ai pas compris que derrière le geste de fumer se cache le besoin de légèreté, de lâcher prise. 
Je pensais que la situation avec la machine à laver en panne ne posait pas de problèmes mais en fait, l’ego a mis en place une stratégie de fuite qui révèle les peurs que ça soulève.

Ce n’est pas vraiment une peur mais le fait de se trouver face à une situation qui génère du stress que je n’ai pas repéré. Comme le mental a fixé une ligne de conduite relative aux lois universelles, il continue d’agir dans la défensive, de modeler le comportement afin d’éviter de voir la réalité intérieure et surtout d'avoir la sensation de contrôler les choses. 

Les parades habituelles sont mises en place est c’est là qu’il est important de ne pas juger ou critiquer la situation. Comme il a compris que le lâcher prise était quelque chose d’important, de nécessaire, il agit comme il a toujours fait, en utilisant le produit qui permet de ne plus s’en faire. 
Le souci, c’est que la part adulte de ce que je suis, s’agace de cette forme de régression. C’est là où je dois être vigilante et ne pas créer de conflit interne. 
Pour le moment, je me contente d’être en mode réceptif.

« Les 10 clés du bonheur » Deepak Chopra






1 : Écoutez la sagesse de votre corps qui se traduit par des signaux de confort et d’inconfort. Lors du choix d’un certain comportement, demandez à votre corps, « Comment te sens-tu à ce sujet? » Si votre corps envoie un signal de détresse physique ou émotionnelle, faites attention. Si votre corps envoie un signal de confort et d’empressement, allez-y.

2 : Vivez dans le présent, car c’est le seul moment que vous avez. 
Gardez votre attention sur ce qui est ici et maintenant.
Cherchez la plénitude dans chaque moment.
Acceptez ce qui vient à vous totalement et complètement de sorte que vous pouvez apprécier, apprendre de lui, puis laissez-le aller. Le présent est comme il se doit. 
Il reflète les lois infinies de la nature qui vous ont apporté cette pensée exacte, cette réponse physique exacte. Ce moment est tel qu’il est parce que l’univers est comme il est. Ne luttez pas contre le système infini des choses. A la place, ne faites qu’un avec lui.

3 : Prenez le temps de vous taire, de méditer, de calmer le dialogue interne. 
Dans les moments de silence, réalisez que vous recontactez votre source de conscience pure. Prêtez attention à votre vie intérieure de sorte que vous puissiez être guidé par l’intuition plutôt que des interprétations imposées de l’extérieur de ce qui est ou pas bon pour vous.

jeudi 29 octobre 2015

« L’intention de demain » Les guides de l’unité via Daniel Desjardins





Chers humains, aujourd'hui nous voulons vous parler de vos intentions. 
Vos intentions sont tout ce qui définit votre réalité personnelle. 
La somme de vos intentions personnelles crée la réalité collective. 
La réalité collective est lourde, remplie d’anciens patterns et de limitations. 

Mais votre réalité, votre création n’a pas à l'être. 
Aujourd'hui même vous pouvez choisir d'avoir l'intention claire de créer une nouvelle réalité pour vous-même où vous serez, heureux, libre, où les choses sont aisées. 

Mais la plupart d'entre vous ne font pas ce choix. Pourquoi vous demandez-vous? 
Ce n'est pas le genre de question sur lequel vous devriez mettre trop d'énergie au risque d’attirer ces limitations dans votre réalité. Mais pour vous permettre de lâcher prise, nous voulons vous expliquer plus longuement aujourd'hui.

La plupart des gens ne se posent pas de questions, ils vivent selon ce qu'on leur dit de faire et d’être et s'en contentent. C'est ce que nous appelons habituellement "la masse".

Message des Pléiadiens via Christine Day




Bien aimés nous vous saluons,
Vous avez beaucoup de choses auxquelles vous ouvrir en ce moment sur votre plan terrestre. Des expériences de transformation puissantes sont actuellement en train d’aborder votre plan terrestre. 
Il y a eu un changement énergétique monumental supplémentaire sur votre planète, et ce changement ouvre une porte de potentiel pour que vous fassiez un pas de géant dans votre évolution.
Ce changement énergétique soulève les voiles de l'illusion pour vous permettre de dépasser le drame de votre monde de troisième dimension. 
Il vous permet de vous aligner plus facilement sur une nouvelle manière d'être à l’intérieur de vous et au sein de votre propre vie quotidienne. 
L'ancrage de l'élément « Christé » est aussi là pour soutenir votre transformation rapide de lâcher prise du drame de la 3e dimension qui a fait partie de l'illusion depuis des vies.
C’est pour vous le moment de vous épanouir dans une perspective tridimensionnelle différente. 
Cette « énergie Christée » vous apporte l'énergie de la résurrection-de-soi.

mercredi 28 octobre 2015

« La connexion terrestre » message des Pléiadiens via Steve Rother





Les niveaux du jeu sur la Terre sont en train de changer. 
Nous allons vous expliquer les modifications qui s’annoncent pour vous, mais vous devez comprendre que le collectif humain tout entier s’apprête à vivre ces changements à un degré ou un autre. 
Ceci inclut la partie de vous à laquelle il est fait référence sous le nom de Gaïa ou Terre. La connexion qui vous lie avec la Mère s’étend bien au-delà de ce que vous pouvez en appréhender. 
Vous n’êtes pas limités à demeurer pour toujours sur la planète Terre, en fait, vous allez bientôt voyager beaucoup plus loin que les frontières physiques de la planète, toutefois les attaches énergétiques restent constantes. Ce sont ces liens vibratoires qui font que vous évoluez ensemble comme une seule entité.

Les avancées qui sont les vôtres par l’élévation de votre propre vibration ont permis d’éviter une grand nombre des bouleversements prévus à l’origine pour la Terre. 
Ainsi, cette progression a atténué la sévérité de vos transformations physiques. 
De nombreuses corrections seront toutefois nécessaires pour que vous ayez la capacité de véhiculer les vibrations supérieures de Lumière tandis que vous habitez une forme physique.

lundi 26 octobre 2015

« La peur peut être d’une grande utilité » Lise Bourbeau





On est généralement porté à croire qu’il est préférable de ne jamais avoir peur. 
Pour cette raison, plusieurs d’entre nous ne veulent même pas admettre avoir des peurs, ce qui permet à ces peurs de diriger notre vie.

Lorsque c’est une peur véritable, issue par exemple d’un accident ou d’une rencontre avec un animal dangereux, elle est utile puisqu’elle vous aide à accélérer votre système de défense physique ainsi que votre état émotionnel et mental pour pouvoir y faire face. 
Que vous choisissiez d’affronter ou de fuir la cause de votre peur, vous avez besoin de cette énergie supplémentaire générée par le surplus d’adrénaline que votre corps produit.

Hélas! La grande majorité des peurs que nous vivons sont irréelles, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de réel danger au moment où on l’a. 
Cela dit, ce genre de peur peut vous aider à devenir conscient de quelque chose que vous désirez puisque derrière toute peur il y a un désir caché.

Supposons que vous ayez peur de manquer d’argent. À cause de cette peur, vous vous inquiétez, vous refaites votre budget sans arrêt, vous vous plaignez, vous dormez mal parce que vous êtes stressé, etc.

« Les personnes qui entrent dans votre vie sont votre miroir ! » Cristina Marques





N’est-ce pas fascinant de savoir que vous pouvez apprendre à vous connaître grâce au reflet que les autres vous renvoient ?
La théorie du miroir est un outil très puissant qui nous permet d’évoluer grâce à nos relations. Selon moi c’est l’outil le plus efficace pour devenir conscients de qui nous sommes réellement. Encore faut-il savoir et avoir envie de l’utiliser à bon escient.

Il nous est souvent difficile d’admettre et reconnaître que l’autre puisse être notre miroir surtout lorsqu’il se comporte d’une manière qui nous offusque. Comment l’autre peut-il l’être alors que nous trouvons justement son comportement désobligeant ou déplacé ? Nous n’oserions certainement pas nous comporter de la sorte, nous ! Et pourtant l’autre nous renvoie véritablement notre reflet. Il s’avère simplement que nous n’en sommes pas conscients et que la plupart d’entre nous ne savons pas interpréter cette approche. 

Généralement, nous avons plutôt tendance à accuser l’autre et à vouloir le changer lorsqu’il nous dérange, plutôt que d’utiliser cette occasion pour apprendre à nous connaître à travers le reflet qu’il nous renvoie.

« Il était une fois… » Magali Magdara





Il était une fois un homme. 
Cet homme avait la particularité de vivre seul, isolé sur une terre aride et rouge où seuls, la poussière de la terre et les rochers accompagnaient ses journées. 
De hautes montagnes entouraient cet îlot desséché que le soleil cuisait de ses rayons ardents. Aucun nuage pour apaiser un peu l'étau brûlant de ce désert. 
Mais l'homme s'en contentait.

Quel âge avait-il ? Difficile à dire. Et puis, quelle importance puisqu'il n'avait personne pour se refléter dans son regard. Était-il beau, laid, blanc, jaune ou noir ? Il ne savait plus. 

Il était, et puis voilà. Il avait tout ce dont il ressentait avoir besoin : une cabane rustique, c'est vrai, mais qui le protégeait quand il faisait trop chaud et lui donnait un endroit confortable pour dormir et manger. 
Il ne manquait de rien car, chaque jour à son réveil, il trouvait de la nourriture et des boissons  posés sur sa table pour satisfaire sa faim et sa soif. Il ne se posait pas de question. Et puis, il ne se souvenait de rien. Qui était-il, d'où venait-il et comment était-il venu ici ? Le vide. Il se sentait en sécurité. Il était bien.

dimanche 25 octobre 2015

« La Fondation Keshe a lancé la Production de Générateurs d'Énergie Libre à Plasma dans le Monde ! »






Une fois n’est pas coutume, je relaie cet article qui ouvre de nouvelles perspectives et promet de bouleverser la donne, de permettre aux pays émergeants de trouver l’autonomie et à ceux comme la France, de travailler sur ces nouvelles technologies…
Un bouleversement sociétal sans précédents qui va toucher tous les secteurs!...

« Il y a 2 ans Mr keshe avait donné sa technologie sur une clé USB à tous les gouvernements du Monde, mais aucun n'a donné de suites concrètes. 
Taïwan a fait suivre !
Et qu’en est-il des autres ?
Cette fois, le 16 octobre 2015 à Rome devant 30 ambassadeurs ainsi qu’un membre du Vatican, il a dit fermement :  "Vous avez à partir de maintenant 10 jours pour donner cette technologie à votre peuple, après cette date, je me verrai autorisé à le faire moi-même", car il m’avait bien dit qu’il ne voulait pas passer outre les gouvernements... Les pays appartenant à l’OTAN et l'UE ont boycotté la réunion de Rome c'est pour ça qu'on y a vu surtout beaucoup de pays africains à la conférence de Rome.

« La puissance de la joie : 10 attitudes pour la cultiver » selon Frédéric Lenoir






Voilà un thème dont on parle peu mais qui pourtant est essentiel. Comme il le dit dans son livre tout ce que nous faisons a pour objectif de nous procurer de la joie. 
Les religions ont associé le plaisir au mal, la joie à l’enfance, la naïveté, et une vie d’adulte responsable doit être vécue dans la souffrance et le sacrifice. 
Ce genre de postulat a créé tant de frustrations et de confusion qu’on a cru que l’excès de plaisir nous mènerait au bonheur alors qu’il réside plutôt dans le juste milieu et la simplicité d’être. 
On a cultivé beaucoup de stratégies pour ne pas ressentir des émotions telles que la culpabilité, la tristesse et la peur mais au bout du compte ça nous éloigne de la réalité et de la joie véritable qu’aucun anti dépresseur ne peut donner. 
Pourtant, en apprenant à accueillir ces émotions qu’on oppose au bonheur, on retrouve la joie d’être qui se manifeste lorsqu’on retrouve la paix intérieure. Je copie colle l’article de Jeff du site anti-deprime.com

« La puissance de la joie » est le dernier ouvrage de Frédéric Lenoir. 
Pour commencer, écoutons-le nous en parler. 

samedi 24 octobre 2015

« 21 manières de demeurer en paix » selon Byron Katie



 

Ce qui suit représente des pratiques simples mais puissantes qui peuvent vous offrir de nouvelles manières de considérer les circonstances de votre vie et, par cela, de créer de nouvelles possibilités de réalisation de soi.

1. Inverser les jugements
Remarquez dans la pratique lorsque vous jugez ou critiquez quelqu’un ou quelque chose.
Par exemple, au rayon de l’épicerie, vous êtes impatient et pensez que la personne devant vous est mal organisée et impolie.
Rapidement, renversez votre jugement et demandez-vous :
– Est-ce que cela est vrai aussi pour moi ?
– Suis-je impoli ?
– Suis-je parfois impoli ? Envers les autres ou envers moi-même ?
– Suis-je impoli en moi-même lorsque je pense que les autres sont impolis ?

Cet exercice amène votre attention en dehors de l’autre et place votre attention sur vous-même. Le pardon en résulte naturellement.
Placer la responsabilité ou le jugement sur quelqu’un d’autre vous ôte tout pouvoir de changer votre expérience.
Accepter la responsabilité de vos croyances et de vos jugements vous accorde  le pouvoir de les changer.

vendredi 23 octobre 2015

« Comment le fait de marcher dans la nature modifie le cerveau »





Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université de Stanford, le contact avec la 
nature aurait tendance à favoriser notre bien-être, contrairement aux environnements fabriqués par l’humain.
Selon une étude publiée par l’Université de Stanford, le contact avec la nature serait à même d’influer positivement sur notre cerveau (en modifiant le flux sanguin dans le cortex pré-frontal), et notamment comme prévention contre la dépression. Comment expliquez un tel phénomène ?
Hervé Platel : La région du gyrus cingulaire antérieur est la partie du cerveau ciblée dans l’étude.
Elle montre une suractivité chez les personnes qui ont tendance à la « rumination mentale », terme qui désigne l’état des personnes qui n’arrêtent pas de penser, qui ont du mal à lâcher prise, à se déconnecter. 
C’est pour cela qu’aller dans un parc, un espace vert, peut-être un moment de calme. Un moment de repos pour notre pensée, notre psychisme et bien sûr notre cerveau.

« Le centre de notre vie : pensées et émotions » & « Emotions emprisonnées » Sarah Boucault






« Votre pire ennemi ne peut pas vous faire autant de mal que le font vos propres pensées ».
Bouddha
Il n’est pas tellement important de connaître le nombre exact de pensées que l’on a, mais on dit que nous avons jusqu’à 70.000 pensées par jour et la revue New Scientist évoque le nombre de 80.000.000.000.000 pour les pensées de toute une vie.
Un chiffre qui dépasse le nombre d’atomes qu’il y a dans l’univers si nous nous basons sur la quantité de neurones et sur toutes les connexions qui existent entre eux.
Parmi tant de pensées, nous apprenons à sélectionner celles qui sont le plus en accord avec la vision du monde que nous avons développée tout au long de notre vie, celles qui génèrent en nous une émotion concrète et qui nous amènent à agir d’une manière déterminée.

Nos pensées génèrent des émotions
Si nous pensons que nous obtiendrons un bon résultat, nous sentirons des émotions positives qui nous motiveront pour entreprendre des actions que nous réussirons.
Si nous imaginons une fin catastrophique, il est possible que nous nous sentions triste et incapable, et cela nous démotivera pour mener à bien des actions.
Notre esprit a la capacité d’imaginer, de rêver, de créer, d’inventer, de communiquer, de découvrir et de changer les réalités, même si cette même capacité est celle qui nous joue de mauvais tours.

jeudi 22 octobre 2015

« L'Amour » Miriadan via Magali





L'Amour est sans appel. L'Amour est sans limites, sans frontières, sans barrières.
 
L'Amour est un sentiment au-delà de toutes définitions. Il est Un et toute humilité. 

L'Amour vous porte sur son harmonique dans les dimensions de l'harmonie et de la complétude. 
Il vous entraine vers des contrées lointaines au cœur de votre Centre, en Vous. 

Il est Essence de l'Un et pourtant il redéfinie sans cesse son appartenance. 
Car l'Amour est Liberté. 

Il est étrangeté par sa transparence et son indéfinissabilité. 
Il est ce que vous connaissez de mieux dans l'Oubli et le Partage.
 
L'Amour est une porte. Elle reste ouverte à l'Infini et accueille sans critères. 
Elle manie la Compassion et la Justice en se laissant traverser par les Vents des Envies.

« Faites 3 Pas Magiques » le Groupe via Steve Rother






Nous désirons vous parler aujourd’hui d’un processus très important.  Vous l’appelez “ marcher ”.  Nous y ajoutons quelque chose.  Car il y a trois pas très importants que vous faites chaque fois que vous commencez à marcher.  Ces trois pas sont les pas que vous faites en communion avec votre Soi Supérieur et la Terre.  Nous vous prions d’honorer ce processus et de rendre ces pas sacrés par la magie de votre intention. 
Ressentez votre contact avec la Terre chaque fois que vous faites les trois premiers pas.  Quelle que soit la direction où ces pas vous conduisent, ils ouvrent cette partie de vous qui est complètement reliée à votre Soi Supérieur. 
Reliez l’Esprit et la Terre par l’intermédiaire du véhicule connu sous le nom de biologie et voyez la magie se produire. Complétez le circuit de cette énergie et votre orientation se fera aisée.

Marcher avec Présence :
Faites ces trois pas avec grâce.  Marchez avec la présence de qui vous êtes.  
Marchez avec dignité, car vous portez l’énergie de Michael.  Si, au début, vous ne pouvez pas faire chaque pas sur cette Terre avec cette présence, alors commencez par faire les trois premiers pas magiques avec cette présence et vous vous retrouverez porteurs de l’énergie de Michael.  Et portez-la bien.  Regardez chacun d’entre vous. 
Nous vous voyons fixer le Gardien, dans l’attente des mots qu’il prononcera.  Et nous vous disons que ces mots ne sont là que parce qu’ils résonnent en votre cœur. 
Les mots que vous entendez sont les vôtres et c’est cela que nous vous aidons à vous r-appeler (re-member). 

mercredi 21 octobre 2015

La porte du "tout est possible" St Germain via Agnès Bos-Masseron.





Souvenez-vous, la question "Qui Suis-Je ?" 
Suis-Je le masque de ma personne ? 
Suis-Je la raideur de mon habitude ? 
Suis-Je la crispation de mon émotion ? 
Qui Suis-Je ? 
Au cœur même de la structure de vos corps, posez cette question "Qui Suis-Je ?" et allez au-delà de la réponse jusqu'à ce que vos os mêmes, vos organes, vos émotions, votre structure mentale, répondent comme un chant de triomphe "Je Suis Cela, cette simple beauté, ce simple amour, cette simple lumière, cette simple grandeur". 
Je Suis Cela et je choisis de vivre en hommage à cela. 
C'est pour cela que Cela s'est incarné.

N'oubliez pas la question "Qui Suis-Je ?" et gardez l'attention pour trouver la réponse ultime à la question, allant au-delà, couche après couche, des fausses réponses.

« La peur derrière la dualité » les guides de l’unité via Daniel Desjardins





Chers bien-aimés, aujourd'hui nous allons vous parler de la peur, la peur qui habite vos cœurs et que parfois vous méprenez pour de la force, de la puissance. 
Cette peur vous donne une grande résistance au changement et une grande puissance négative. 
Lorsque vous vous laissez nourrir ou guider par cette peur, vous n'êtes plus connectés à la Source et tout devient difficile. C'est dans ces moments que tout vous semble intolérable et que vous ne voyez pas le bout de vos peines. Vous vous sentez prisonniers, pris dans vos propres limitations de pensées contraintes par la peur. Vous êtes souvent désespéré, ou au contraire vous êtes enragés, contre tout, mais surtout contre vous pour ne plus avoir cette paix intérieure qui coule de la Source en vous. 

Cette peur est ce qui se cache souvent derrière ce que vous croyez être une simple dualité ou même une simple animosité temporaire. Mais la peur est véritablement l'ennemi de la lumière en vous, elle est insidieuse et souvent camouflée. 

La façon la plus simple pour vous de reconnaitre que la peur vous domine et vous guide est ce sentiment intense d'explosion, que tout est (ou beaucoup de choses) sont "trop", sont intolérables. 

mardi 20 octobre 2015

« Suivre l’élan en confiance »






20 octobre ; Et bien, je peux dire que je suis de plus en plus dans la création délibéré même si on peut plutôt parler de cocréation puisque la conscience Une s’est éclatée en des milliards d’individus. De plus en plus prête à suivre l'élan de l'instant en toute confiance.
Quand on souffre en son corps, sa tête, on est focalisé sur soi, enfermé dans le passé et l’enveloppe charnelle apparait comme une prison. On se sent isolé du reste du monde et on a l’impression de devoir s’en protéger parce qu’on le subit. 

L’avantage de libérer les croyances qui nourrissent le rôle de la victime, c’est qu’on devient peu à peu conscient de sa nature véritable et du pouvoir que nous avons tous de choisir nos pensées. Il ne s’agit pas de mettre de côté celles qu’on juge négatives comme si elles n’existaient pas ou encore de les remplacer par des pensées positives mais d’accepter dans un premier temps de les vivre, de sentir les émotions auxquelles elles sont associées pour que leur charge énergétique soit absorbée dans l’amour lumière de la source qui va les harmoniser et en révéler le message. Lorsqu'on sait lâcher la peur, l'envie d'aller vers les autres se manifeste de plus en plus.

Si je récapitule cette réalité que j’aie maintes fois validée par l'expérience, c’est parce que je suis face à une situation dont je tente de comprendre le sens caché. Le premier réflexe c’est de chercher à comprendre mais il est plus utile d’accueillir toutes les pensées que le questionnement amène. De ne pas s’attacher au raisonnement et d’attendre en toute confiance d’en comprendre le sens puisque la lumière intérieure saura nous éclairer.
J’ai conclu l’article d’hier par ce dernier mot : "action".

« Votre Unité se révélera dans toute sa splendeur et toute sa magnificence pour vous surprendre et vous ravir » Saul via John Smallman





La plupart d'entre vous ont un problème avec la vérité que Tous sont Un.
En tant qu'humains séparés, en tant qu’individus dans vos propres corps séparés, il vous est très difficile de concevoir d'être un avec quelqu'un que vous n’aimez pas, et encore moins avec quelqu'un qui est généralement reconnu comme un criminel ou un dictateur oppressif. 
Mais ces êtres ne sont que des aspects illusoires de vous-mêmes résultant de la tentative de séparation d'avec votre Source divine. 
Lorsque vous vous réveillerez — car vous vous réveillerez inévitablement puisque c’est à la fois votre volonté et celle de Dieu — votre Unité se révélera dans toute sa splendeur et toute sa magnificence pour vous surprendre et vous ravir.

Vos différentes cultures et ethnies terrestres ont des normes de comportement très complexes et exigeantes auxquelles on vous apprend à vous conformer lorsque vous passez de l'enfance à l'âge adulte. 
En atteignant l'âge adulte ces normes de comportement sont devenues tellement enracinées que vous ne pensez même pas à remettre en cause leur validité parce que vous « savez » que ces normes sont justes. 
Et bien sûr, vous rencontrez régulièrement des personnes de cultures et d’ethnies différentes que vous voyez comme se comportant de manière « étrange, inappropriée, inacceptable ».

« Quelle est votre créativité ? » Sarah Boucault





La créativité se définit comme la capacité cognitive et affective à organiser un processus psychologique qui nous amène à montrer un comportement nouveau, original, flexible, fluide et organisé, orienté vers la recherche, la détection et la solution d’un problème.

La créativité est très demandée dans la sphère professionnelle car les personnes qui l’ont développée sont capables d’offrir des produits uniques et ingénieux.
Les entreprises recherchent des personnes originales et innovatrices qui les fassent avancer. Ainsi, ces personnes constituent la richesse intangible la plus importante.

Mais la créativité est aussi un source d’énigmes : Pourquoi certaines personnes sont-elles plus créatives que d’autres ? En réalité, il n’existe pas de personnes sans créativité, seulement des personnes qui n’ont pas encore trouvé leur type de créativité.

Quelles sont les caractéristiques d’une pensée créative ?
Un esprit créatif se caractérise par une série d’éléments:
La fluidité 
Il s’agit de la capacité à générer une quantité considérable d’idées ou de réponses à des pensées établies. 
Normalement, nous avons seulement une idée ou deux par rapport à une pensée et elles découlent de ce que nous avons vu ou entendu autour de nous. 
Un esprit créatif est capable de générer beaucoup d’idées ou de réponses face à une seule pensée.

lundi 19 octobre 2015

« Le but n’est pas d’arriver quelque part, il est de prendre plaisir au voyage »





18 octobre ; 
Je me suis réveillée tard et fatiguée ! Pourtant, j’ai dormi sept heures et bien que je me sois relevée trois fois, j’ai pu me rendormir facilement.
Je m’habitue aux plongées dans les profondeurs, aux changements d’humeur, aux pensées émotions qui font surface, bref au contraste qu’offre ce monde en perpétuel mouvement.

Le but n’est pas d’arriver quelque part, selon ce que je comprends de l’expérience, il est de prendre plaisir au voyage
Il est clair que c’est mieux de se fixer une destination si on veut avancer mais plutôt que d’y penser en termes de lieu, il semble plus efficace, épanouissant et instructif, de penser en termes de vibration, d’état d’être.

Selon ma foi, nous sommes des êtres complets constitués de différents corps qui manifestent l’harmonie, l’unité, l’équilibre, constamment.

La joie vient lorsqu’on fait ce constat, lorsqu’on se rend compte que tout est parfait. 
Que nous sommes toujours au bon endroit, au bon moment, à notre juste place, dans notre plein potentiel.

dimanche 18 octobre 2015

« La Vie est Liberté » le groupe Miriadan via Magali






Biens-Aimés,
Vous vivez selon des codes, des lois, des principes qui vous enferment dans un système de pensées sclérosantes. 
Vous positionnez votre attention sur des détails éphémères, ce qui ferme votre cœur à la Grâce de l'Amour qui est fluide, dynamique, ouverte, simple.
 
La Vie est Liberté. Ce que vous croyez aujourd'hui sera peut-être transformé demain. Car la Création est en expansion illimitée. Les potentialités sont infinies, les modes de réalisation innombrables.
 
Acceptez que ce que vous avez déterminé comme réel, vrai, soit un petit aperçu d'une vérité plus large, et changeante. Tout se transforme.
 
L'Un est le Créateur. Son Amour pour tout ce qui est, appelle à l'Aventure et à l'Inconnu
Voyez en vous votre plaisir de découvrir et votre émerveillement devant la nouveauté.  
Vous êtes la parfaite émanation de l'Un. C'est pourquoi l'Un parle à travers Vous, agit par Vous, aime Vous. 
Il vous offre tout ce qui peut vous rendre heureux, nous rendre heureux. Nous sommes vos frères et sœurs.

« L’éparpillement sur Internet » les êtres de lumière via Monique Mathieu





"L'époque actuelle est particulièrement difficile, car en fait c'est pratiquement le basculement dans autre chose. Vous êtes comme sur le fil d'un rasoir, et c'est pour cette raison qu'il faut vraiment vous maintenir.  
Le but n'est pas de tomber à droite ou à gauche, il est de continuer votre chemin coûte que coûte en écoutant simplement votre conscience.

Nous sommes un peu désolés (bien que nous n'ayons pas à l'être) par rapport à Internet ou à vos médias qui disent tellement de contre vérités !
Les êtres humains, nous l'avons déjà dit il y a quelques années, aiment à se faire peur ! Ils ont l'impression que si on leur annonce des évènements difficiles, ce sera la fin de leurs misères !

Ce n'est pas ainsi qu'il faut voir les choses ! Au contraire, il faut qu'ils se disent : « je n'ai pas un temps très long devant moi, donc je dois l'utiliser pour ma propre transformation ! »
Notre but est de vous restituer un peu la mémoire qui est en vous ; il est également de vous parler de Sagesse et d'Amour parce qu'ils sont essentiels dans votre vie et pour votre évolution.

« L’indispensable compassion pour soi-même »





17 octobre ; 
Ce matin, la question de l’argent est sur le devant de la scène. Entre le fait que j’aie oublié de déclarer mes ressources trimestrielles (condition nécessaire au paiement des allocations), la machine à laver à changer, et le fait que j’ai créé cela de façon inconsciente et divine, tout me pousse à y réfléchir et à lâcher des croyances à ce sujet.

Je parle de cocréation divine parce que pour moi, il est maintenant établit que je suis un tout harmonieux, que tous les aspects de l’être travaillent à mon bien-être, mon évolution, ma croissance. 
Elle passe par des prises de conscience, la, reconnaissance et l’acceptation de croyances restrictives, basées sur la peur, l’ignorance, le déni de soi et par le lâcher prise, l’offrande à la source des énergies associées à ses pensées émotions obsolètes.

J’ai encore une vision de l’argent relative à mes anciennes croyances et surtout à la peur de me tuer à petit feu en disposant d’un large budget. Chaque fois que j’aie eu plus que le nécessaire, je l’ai investi en grande partie dans la drogue (douce) et la peur persiste malgré mon désir sincère et ardent d’être présente, consciente, de ne plus fuir la réalité de l’incarnation. 
Malgré que je n’agisse plus de cette façon, je sens bien que cette peur demeure en moi d’autant plus qu’elle est nourrie par la peur du manque relativement aux addictions ; cachets et tabac.

samedi 17 octobre 2015

« 2 solutions simples et efficaces pour faire taire nos pensées irrationnelles » & « Ces pensées erronées qui nous empoisonnent la vie (et comment les corriger) » Jeff






« Le mental vit dans un cercle vicieux. Il crée lui-même les problèmes et essaie ensuite de les résoudre. »
Swami Prajnanpad
Comment nettoyer notre cerveau des pensées irrationnelles* qui nous entrainent dans des ruminations mentales longues et douloureuses ? Voici 2 solutions rapides et efficaces :

1 ) Les questions (thérapies comportementales et cognitives)
Boris Guimpel propose d’opposer aux pensées irrationnelles une série de questions (à se poser dans l’ordre) qui permettront de les confronter à la réalité.
Le résultat de cette technique issue des thérapies comportementales et cognitives est une grande libération ! Et encore plus si vous la pratiquez à l’écrit (car l’écriture donne du sens à nos pensées).
Voici ces questions :
·         Est-ce que c’est vrai ?
·         Est-ce que je suis certain(e) de cela ?
·         Suis-je certain(e) que cela va se produire ?
·         Ai-je déjà vécu des expériences qui contredisaient cette pensée ?
·         Si mon meilleur ami ou une personne que j’aime bien avait eu cette pensée, que lui aurais-je dit ?
·         Si mon meilleur ami ou une personne qui m’aime bien savait que je pense ainsi, que me dirait-il ? Quels indices me donnerait-il pour infirmer mes pensées ?
·         Dans le passé, qu’est-ce qui est arrivé dans la même situation ?
·         Qu’ai-je appris des expériences passées qui pourraient m’aider maintenant ?
·         Quelles sont les preuves qui me permettent de croire que ce que je pense va arriver ?

« Sortir du triangle de l’attraction terrestre « victime-sauveur-persécuteur » pour rayonner l’Essence-Ciel » Christelle





« Que sont ces rôles que nous interprétons sans grande conscience au sein de nos sociétés ? D’où proviennent-ils ? Qui, au cœur de qui nous sommes, définit ces rôles que nous jouons ? Qu’est-ce qui les alimentent ? Qu’est-ce qui leurs donne autant d’importance et de pouvoir au sein de notre existence ?

Quelle est la particularité de ces rôles que nous endossons ? 
Bien souvent de n’en être pas conscient, bien souvent d’être totalement envahi(e)s par ce qu’ils sont au point d’en devenir ce qu’ils sont. 
Mais cela définit-il pour autant qui nous sommes, ou cela exprime-t-il plus spécifiquement la nature de ce que nous sommes lorsque justement nous ne  sommes pas cela ?
Dès lors cela nous ramène à cette conscience qui est nôtre de ce qui se vit à travers qui nous sommes.

Lorsque nous expérimentons le triangle de l’attraction terrestre, cette structure de vie où tout est conditionné nous mettons en œuvre un ensemble d’automatismes, de mécanismes reproduits sans conscience, appris par cœur au fil du temps, dont nous sommes les structures qui sont engrammées par nos sociétés, par nos lignées trans-générationnelles,  par nos religions, par les images et représentations que nous avons de ce qu’est l’homme, et de ce qu’est la femme. 
Nous reproduisons mécaniquement cet ensemble de croyances, de conditionnements, de valeurs qui définissent l’être que nous sommes pour être conforme à la société, aux structures et être ainsi reconnu(e).

« Il n’y a pas de problèmes, d’ennemis, mais des révélateurs et des cocréateurs.






16 octobre ; Et bien aujourd’hui, la journée commence avec un problème à résoudre; la machine à laver a rendu l’âme ! Je peux demander à une voisine de me prêter la sienne mais ça ne me tente pas trop. Il y a aussi la possibilité de laver à la main et puis, il y a des laveries automatiques. Ou encore acheter une machine neuve à crédit mais ça, je n'ai jamais voulu le faire parce qu'on paie cher et s'engager pour quelque chose de matériel...

Pour le moment, je ne me prends pas la tête avec ça, je laisse venir les idées. 
Il y a toujours une solution aux problèmes matériels et le fait que je ne sois pas attachée à la matière est une chance dans ce genre de situation.
Mon ‘problème’ n’est pas le manque d’intérêt pour la spiritualité, l’ignorance de ma vraie nature, il est plutôt dans le fait d’avoir toujours voulu fuir la réalité du monde. 

Nous avons tous à surmonter des difficultés relatives à notre parcours, notre enfance et notre personnalité mais quand on sait que la source de toute vie est en soi, qu’on n’en a jamais été séparé, ça permet de prendre du recul sur ce que l’on vit. 

Nous devons tous trouver le juste milieu, l’équilibre et l’harmonie afin d’être en paix et de pouvoir manifester une réalité quotidienne qui corresponde à nos aspirations véritables. 

Pour beaucoup, la difficulté majeure, c’est de sortir des jeux de rôle, de l’identification à la personnalité, aux rôles de parents, d’enfant, d’employé...

vendredi 16 octobre 2015

« La loi de la Grâce » le groupe Miriadan via Magali





Pour expliquer la loi de la Grâce, il faut détailler un peu la loi de l'attraction qui jusqu'alors dirigeait nos vies, avec notre libre-arbitre.
Nous étions jusqu'alors guidés par notre âme, selon les expériences incomprises dans des vies simultanées qui nous avaient fait souffrir, blessé, profondément amputé de nous-même. Tout est juste dans la Vie

Ainsi, lorsque nous nous engagions dans une incarnation avec des objectifs de compréhension, nous passions un contrat avec d'autres êtres qui nous aideraient pour cela. Si nous choisissions une voie, en lien avec notre âme, les détails ou événements pouvaient être modifiés selon notre avancée. Mais des nœuds précis devaient se dérouler. 
Si vous vous trouviez à blesser quelqu'un, sachez que cette personne (au niveau de son âme) avait accepté cette éventualité. Pour vous aider. Lors de votre " mort ", vous évaluiez alors ce que vous aviez pacifié et intégré, et ce qui avait pu s'ajouter à votre incompréhension de la loi d'attraction.
 
Une précision : je parle de vies simultanées car tout se passe en " même temps ". 
Lorsque vous transcendez une leçon reçue d'une vie simultanée, cette douleur est instantanément transcendée dans cette vie. Sinon, elle serait toujours active.

« Être soi-même et heureux de vivre, est un challenge à notre époque »





15 octobre ; Quoi de mieux que de se réveiller le matin en ayant plein d’envies, d’idées, d’enthousiasme à vivre. Envisager le vie en dehors de la peur, des rôles, de la notion de bien et de mal, la rend tellement plus épanouissante !

Quand on sait qu’elle nous enseigne, qu’on la créé selon la vibration qu’on émane, ça devient une aventure passionnante dans la quelle les moindres petites choses prennent un sens nouveau, révèlent leur beauté, leur valeur. 
Le film que j’ai regardé hier n’arrive pas par hasard au moment où je me sens capable de créer ma vie en conscience, selon mes aspirations profondes, selon la raison d’être de mon âme. 
L’histoire de cette ado qui suit son cœur, choisit de vivre sa vie en sortant du rôle de sauveur, est tout à fait ce que je vis maintenant. 
Nous ne sommes pas tous destinés à devenir des célébrités, nous n’avons pas tous le don de savoir chanter mais nous avons tous un immense potentiel
Celui de devenir conscient de l’être magnifique que nous sommes c’est déjà immense !  
Puis nous pouvons tous connaitre la raison pour laquelle nous sommes venus sur terre, à ce moment précis de l’histoire de l’humanité.
Nous sommes dans une période de révélation, de découverte et de changement profonds et décisifs. 
Nous pouvons nous connaitre dans tous les aspects de l’être, savoir que nous sommes reliés à la source, que nous sommes tous issus de la conscience, libérer les vieilles croyances, tomber les masques, agir depuis notre cœur, penser par nous même, vivre libres, créer notre quotidien en conscience…

jeudi 15 octobre 2015

« Quel genre de vie voulez vous? » Lise Bourbeau





Savez-vous quel genre de vie vous voulez? Dans quelle catégorie vous retrouvez-vous? 
·         Je ne sais pas du tout ce que je veux dans la vie.
·         Je sais surtout ce que je ne veux pas.
·         Je dirige ma vie selon ce que les autres veulent pour moi.
·         Je sais ce que je veux, mais je ne sais pas comment y arriver.
·         Je sais ce que je veux, mais je n’arrive pas à passer à l’action.
·         Quand je décide de passer à l’action, je me laisse arrêter par mes proches qui ne sont pas d’accord.
·         Je sais ce que je veux, mais j’attends que toutes les circonstances soient parfaites.
·         Je sais ce que je veux, je passe à l’action et je n’ai pas peur de me tromper, car je sais que tout n’est qu’expérience. 

Quelle que soit la catégorie où vous vous retrouvez, le plus important est de vous donner le droit d’être ainsi pour le moment et surtout d’accepter d’avoir des forces et des faiblesses en tant qu’humain. 

Si vous faites partie de ceux qui ont de la difficulté à savoir vraiment ce qu’ils veulent, posez-vous la question suivante : Si toutes les circonstances étaient parfaites, si ça ne dérangeait personne autour de moi, si j’avais les connaissances et l’argent nécessaires, qu’est-ce que je voudrais pour moi dans la vie?