samedi 30 novembre 2013

"L'art de faire la paix spirituellement" leçon 5



"Oneness" Rasha


Je vous ai appelé pour vous rappeler la raison de votre naissance. Vous avez choisi de répondre à cet appel, car le chant planté dans votre âme résonne maintenant à vos oreilles. Voici venu le temps que vous avez choisi pour vous éveiller et être. Le temps des rêves est maintenant révolu, votre aide est requise pour initier un monde qui n’a jamais été menacé que dans votre imagination. Vous allez maintenant laisser cet imaginaire pour le monde, que la Paix montrera. C’est la seule chose que vous désirez à présent, et donc cet abandon est assuré.


Je ne vous demanderai pas de devenir quoi que ce soit, mais d’être toutes choses. Comment vous demander de venir à moi quand je ne vois aucune distance entre nous ? 
Je vous demande d’être moi. Commencez- vous à comprendre ? 
Vous n’avez à aller nulle part, juste à ouvrir les yeux et réaliser où vous avez toujours été. Répondrez-vous à cet appel, prendrez-vous la place qui vous revient à mes côtés ? 
Cela vous aide-t-il si je vous dis que j’ai besoin de vous ici, car le Tout n’est pas connu dans mon esprit sauf s’il est connu en tout ? Levez-vous maintenant et soyez vu avec la famille que vous avez choisi d’éveiller, et soyez éveillé par elle. Sachez que c’est Maintenant le moment. Vous n’avez pas d’autre chemin à prendre maintenant que le chemin de la Paix. Et ainsi tout est dit.

Rêve et réalité...vidéo Isabelle Padovani


"Les mains de l'Or en soi" Facebook


Tiens, il est 3h33 ! Le réveil a été plutôt "gai", me sortant d’un rêve où je m’exclamais ; Les sangliers ! Il n’y avait pas de peur dans ma voix mais plutôt de l’humour, genre on n’a pas tenu compte de leur présence et on va peut-être les déranger. Je ne sais pas ce que je faisais dans cette forêt ni avec qui j’étais mais le ressenti était plutôt celui de deux gamins complices, allant à l'aventure.  
Je suis assez satisfaite de constater que ma douleur au ventre s’est envolée. J’ai été au petit soin avec cette partie du corps qui se détend à mesure que je me relaxe, respire profondément et calmement tout en parlant à l’enfant intérieur et en m’adressant à ma présence divine, lui demandant de faire en sorte que l’énergie de la source s’écoule en douceur.
Ces deux ou trois jours, je ne sais plus, j’ai un peu perdu la notion du temps à me lever dans la nuit et à me recoucher quand le besoin s’en fait sentir, on été plutôt intenses ! J’ai été mise en face de mes contradictions et bien que ça n'ait pas créé un conflit violent, ça n’a pas été facile de trouver le juste milieu.  J’ai tellement envie de voir le monde évoluer dans le sens de la paix, de l’amour, que parfois, je me demande si mes aspirations amplifiées par mes lectures spirituelles, ne sont pas une forme d’utopie que je nourris à cause de ma difficulté à accepter la réalité du monde, de ces guerres, ces injustices...
Puis comme je reste finalement très influençable, chaque fois que je me tourne vers l’extérieur pour connaître le point de vue de ceux qui sont sur un parcours similaire, ça me déstabilise. L’effet miroir me renvoie le conflit intérieur entre mes parts qui rêvent et celles qui sont plutôt lucides, qui me préservent de l’illusion de l’ego.

vendredi 29 novembre 2013

Tout change, se transforme, se recycle, meurt et renait, tout comme nous.


Katarina Cristenson


Réveillée depuis 4h du matin, je me dorlote ! Il faut dire que je me trimballe une inflammation du plexus solaire qui va jusqu’à perturber mon système digestif et mon appétit. Plutôt que de me précipiter chez un toubib, j’active ma foi en l’humain divin omnipotent, en sollicitant la mémoire de mon corps mental afin qu’il  retrouve les infos que j’ai validées et qui me permettent de trouver un sens et donc une réponse à ce « message ». La première chose qui me vient, c’est la vidéo de Darpan qui parle du plexus solaire et du fait que les douleurs et contractions dues au blocage de l’énergie de vie, peuvent se répandre jusqu’au cœur et à l’abdomen. Bien que ces affirmations puissent sembler folie pour la majorité des gens, j’en fais Ma vérité. Pour avoir vérifié la véracité de la loi d’attraction et de création, je pars du principe que je créé ce que je vis afin de m’ouvrir à l’amour, cette énergie qui anime toute vie et que je veux apprendre à accueillir et rayonner de tout mon être. Quitte à créer selon ses croyances, autant croire le meilleur même si ça défi toute logique ou connaissances scientifiques, ou croyances du collectif. Autant aller au bout de sa foi, de ses convictions et se créer une vie remplie de joie, d’amour et de lumière.
Donc, mon premier réflexe face à cette douleur, c’est de respirer profondément. Puis, en posant mes mains sur mon ventre, que j’ai entouré d’un bandeau de laine tricoté par mes soins, je parle à mon enfant intérieur, à cette part de moi qui a souffert et demande de l’attention. Ce qui crée la santé, selon ce que je croie, c’est la libre circulation de l’énergie de vie, de l’amour et l’harmonie intérieure, la cohérence. 

jeudi 28 novembre 2013

"Expansion vers une plus grande Lumière grâce à la Merkabah Amplifiée" Message de Kara Schallock


Facebook "Flowers world"*


Comme je le précise en introduction sur Facebook, où j’ai aussi partagé cette lecture, je ne m’attache pas aux termes « techniques » employés ici mais juste au contenu. Je fais le parallèle avec la voiture qui permet de se déplacer sur la terre comme notre véhicule de lumière nous permet de voyager dans diverses dimensions, je n’ai pas besoin de connaître sa composition ni son fonctionnement pour pouvoir avancer. Il me suffit d’entendre ce que m’inspire mon cœur pour être en confiance tout comme le bruit du moteur m’indique le bon état de marche du véhicule et sa disposition à rouler et aller vers la destination choisie. Quand au permis de conduire, le seul fait d’être incarnée ici et maintenant me donne le droit de voyager et d'aller librement où je veux. Le carburant le mieux adapté c’est évidemment l’amour. Les niveaux d’huile et d’eau, importants à vérifier régulièrement, c’est la fluidité, la souplesse, la tendresse envers soi, qui garantissent une promenade sans panne. L’enthousiasme me permet d'accélérer et les peurs me freinent. L'attention, la capacité d'être présente et d'anticiper suffisamment me permettent d'avancer en toute sécurité. Plus je suis détendue et plus ma conduite sera fluide, agréable et le nombre de kilomètres parcourus dépendra de mon attention portée à ce véhicule. Nos corps sont en fait constitués de multiples véhicules nous portant dans des sensations, des mondes différents. Il nous appartient d’apprendre à les conduire pour découvrir de nouvelles contrées...

La liberté de choisir...vidéo "naissance d'un dauphin"


"Je m'ouvre à ma lumière" Facebook (c'est laissé volontairement dans ce format, même si ça rend la photo trouble)


L’être humain capable de penser a le pouvoir de choisir. Selon ce que je croie, l’âme, la présence divine co-créent une personnalité humaine afin que celle-ci puisse s’exprimer librement au travers d’un corps physique. Dans ce monde remplit de contraste où coexistent plusieurs dimensions, l’humain peut choisir à tous moments ce sur quoi il portera son attention. Il peut choisir ses croyances qui détermineront sa vision des choses. Comme nous sommes essentiellement des êtres vibratoires, constitués d’énergies, chaque cellule, chaque organe, chaque corps se nourrit d’énergies plus ou moins lumineuses, vivifiantes qui lui donneront une vision particulière des événements de sa vie.
Nous naissons puis mourrons et dans ce laps de temps nous expérimentons toutes sortes d’émotions, de pensées, d’états et avançons, grandissons selon ce qui nous attire, selon ce qui fait sens, ce qui nous motive. A tout moments nous avons le choix soit de voir les aspects sombres d’une situation, soit de voir ce qui peut nous épanouir. Nous pouvons croire les voix intérieures qui s’expriment selon la peur ou celles qui parlent au nom de l’amour ou bien nous pouvons nous identifier à cet aspect intérieur qu’on a du mal à nommer, a cerner puisque c’est un état d’être qui ne dépend d’aucune croyance mais dont la présence nous laisse une sensation d’éternité, de plénitude, de joie et de paix.
J’ai choisi de prendre en compte tous les aspects intérieurs et d’honorer chacun d’eux. De les écouter et d’apprendre à les accepter tels qu’ils sont en considérant qu’ils ont tous une raison d’être et recherchent le bien-être.
Je tente de les harmoniser sur la fréquence de l’amour puisque c’est en cette vibration que ma vie devient agréable, sereine et joyeuse. J’ai constaté qu’en accueillant ce qui vient avec attention et acceptation, une pensée sombre s’éclaire, une émotion lourde s’allège et lorsque je choisi d’envisager ce qui est, avec amour,  je ressens un bien-être né de la cohérence intérieure.

mercredi 27 novembre 2013

"Le pardon est un acte d’amour envers soi"...vidéo encouragement de Darpan



Chi Tung Chiang


Depuis tout à l’heure, je suis remplie d’une immense gratitude envers les hommes qui en ce moment sont le reflet de tout l’amour que je m’autorise à laisser circuler intérieurement. Il y a eu le pardon à mon père qui a constitué un premier pas vers l’acceptation de la vie et de l’amour. Puis, la reconnaissance du divin intérieur, la libération des fausses croyances concernant l’autorité, à mesure que j’accueillais les parts sauvages, violentes, rebelles intérieures. Quand j’ai compris que celles-ci ne faisaient que protéger mes aspects les plus fragiles, permettant une forme d’équilibre intérieur, mon point de vue a changé. Maintenant que je ne crains plus d’exprimer ma vulnérabilité, que j’accueille tout ce que je qualifiais d’ombre, que je ne rejette plus rien de ce que je suis et plus précisément ma puissance, les hommes de mon entourage, manifestent leur amour, leur soutien et leur reconnaissance avec une telle force et en même temps beaucoup de respect, que je ne peux m’empêcher de pleurer de reconnaissance. Jusqu’aux commentaires remplis de tendresse, laissés en ce moment sur ce blog, par des hommes. Le fait d’intégrer ma puissance qui n’est autre que celle d’aimer, transforme ma vie et les peurs de tomber dans le piège de la séduction, par manque de connaissance de ce qu’est réellement la femme, disparaissent à mesure que j’accueille tant ma force que ma vulnérabilité. Bien que les hommes du voisinage soient « aux petits soins », les femmes ne semblent pas manifester de jalousie. Tout mes rapports avec les hommes du voisinage qui étaient conflictuels, sont devenus fraternels et même paternels mais sans aucune autorité ni besoin de contrôle.  

"L'art de faire la paix spirituellement" leçon 4, Jésus par James Twyman



C'est bien mon style! J'ai oublié de poster la leçon 4 hier! Logiquement il est recommandé de diffuser ces leçons tous les trois jours afin de laisser "mijoter", de pouvoir les intégrer  mais mon côté désobéissante s'est inconsciemment manifesté!  De toute façon, comme rien ne remplace le vécu, les messages à lire viennent après l'expérience...

Facebook "Amazing World online"

Pouvoir décontracter aussi le mental afin que la Vie s'écoule de l'intérieur...vidéo Darpan



 
Sculpture d'Isabelle Jeandot qui illustre parfaitement l'accueil de l'amour et de la lumière.
Je dois une bonne nuit de sommeil, même si elle ne fut que de 6 heures, à "Monsieur" Darpan. Voilà du concret, l’amour abordé de façon authentique, simple, familière même, mais dans le sens le plus noble du terme. Chaque fois que je regarde une de ses vidéos, je suis avec lui, je participe au séminaire ! Et à chaque fois, je vis une belle expérience, une magnifique libération d’une de mes peurs les plus handicapantes. Même si je ne m’en effrayais pas trop, je ne pouvais donner un sens précis à cette sensation d’oppression sur le plexus solaire, comme une brûlure, avec laquelle j’apprenais à vivre. Comme cette « douleur » était accueillie la plupart du temps, ça devenait moins oppressant. Je la sentais une fois que les cachets ne faisaient plus effet et je me contentais d’accepter qu’elle soit là, d’accepter de sentir d’être vivante, d’avoir des sensations pas forcément agréables. C’est aussi grâce à une de ces vidéos que j’avais enfin osé aborder le monde des émotions en ne les régulant plus systématiquement par la chimie. Je vivais donc ces contractions sans trop en souffrir mais ce que j’ai entendu hier, m’ouvre une porte, c’est le cas de le dire ! En effet, il explique ce qu’elle est d’une façon simple en accompagnant une des personnes venues assister à son séminaire.

mardi 26 novembre 2013

La passion retrouvée..."L'Art de faire l'Amour avec Amour" vidéo Darpan...

"SOIS"
Après trois jours d’errance, de lassitude, de sensation de vide, je retrouve enfin la passion d’exprimer ce qui donne un sens à ma vie, la foi en l’humain divin. Mais celle-ci se vit de l’intérieur et mon « erreur » c’est d’avoir lu trop de messages spirituels qui m’ont éloignée de ma vérité, celle que je ressens, celle qui fait vibrer mon cœur. Se nourrir de lecture est utile quand on n’a pas encore trouvé la connexion à son âme, au divin intérieur mais lorsque c’est réalisé, il est nécessaire d’entretenir la flamme du feu intérieur. Certainement que le fait de réviser ma conception du couple a dû participer à ce flottement. J’ai tant de fausses croyances à ce sujet qui en plus correspondent à la réalité, du moins celle que la plupart des hommes et des femmes vivent présentement, qu'un "nettoyage" s'impose. 
Le truc, c’est d’innover totalement, de lâcher toute illusion de prince charmant très ancrée dans l’inconscient collectif et nourrie par le monde. L’autre ne comblera pas le sentiment de vide intérieur, le manque quel qu’il soit, affectif, financier...
Cette complétude se trouve en unifiant les polarités intérieures et à moins de la réaliser, on sera toujours une "moitié" de soi. La connexion au divin, à l’âme, permet de se libérer des attentes extérieures. Tant qu’on n’en fait pas une occasion de se fermer parce que là aussi, la peur peut être le moteur. 
Quand on se connaît de l’intérieur et qu’on trouve la profondeur de ce que nous sommes en vérité, la recherche au trésor amène à découvrir des aspects lumineux tout comme des ombres qu’il faut alors apprendre à « marier ». En accueillant les pensées, émotions, issues de la peur, celles-ci révèlent la force de l’essence divine, libèrent l'énergie de création et l’amour de soi, pallie les carences. Je devrais dire l’amour du Soi, de cette part éternelle qui vit en chacun et par ce fait nous place tous à égalité les uns envers les autres mais aussi dans le cœur de la source. Nos origines communes, notre unité se révèlent à mesure que l’exploration intérieure s’effectue. On comprend alors que pour devenir UN, il nous faut aimer tout ce que nous sommes. Chaque trait de personnalité, chaque « défaut » deviennent des marques de notre singularité lorsqu’ils sont accueillis dans l’amour sans conditions. Le mental a du mal à y croire mais le cœur n’en doute pas une seconde et c’est lui que je veux suivre même s’il m’amène parfois dans des lieux très obscures ou encore dans un espace infini où la perte de repère peut déstabiliser.

lundi 25 novembre 2013

"Le Peuple Ours" par Caroline Leroux



 


Bonjour nous sommes le peuple ours! Nous sommes les êtres de la grande constellation «URSUS» et nous nous sommes incarnés sur terre il y a bien longtemps. À l’origine, nous avions une apparence un peu différente de celle que nous avons actuellement (par exemple, notre nez était plus allongé et notre corps parfois plus gros que celui d’un Grizzly!) mais l’ours a toujours été reconnu à travers l’histoire. Parfois jouant les bons, parfois jouant les méchants dans la grande mythologie humaine... mais nous ne sommes ni l’un, ni l’autre; nous sommes.
Les cadeaux que nous apportons à l’humanité sont multiples mais nul n’est aussi important que notre capacité à dormir/rêver/méditer.

N’est-ce pas étrange de parler de sommeil dans un monde aussi occupé, soit disant réveillé. L’activité humaine sur la planète terre est tellement intense qu’elle produit un son tout à fait distinct. C’est une sorte de vibration continue et plutôt sourde que nous reconnaissons de loin et la plupart d’entre-nous, à moins d’avoir bien faim, n’oserons pas s’en approcher! Car voyez-vous, ce bruit nous rend agressifs et changent notre comportement normal.
Nous ne sommes pas naturellement agressifs.
Le manque de nourriture, le manque d’espace et la peur que nous ressentons lorsque nous entendons les sons disharmonieux, nous rends agressifs et à ce titre, les humains et les ours ont beaucoup en commun...

dimanche 24 novembre 2013

Rappel de la conférence de Lise Bourbeau, ce soir, à 18h.



Lise Bourbeau dont l'enfant intérieur est visible!


Personnellement, je ne rate pas cet « événement » plutôt rare. On peut poser des questions en plus, en directe, dans le tchat. Logiquement, pour ceux qui sont inscrits, vous pouvez y accéder via le mail que vous recevez, pour les autres cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire.  C’est gratuit.

VOTRE MISSION DE VIE "8" par Murielle Robert




La Loi du Retour
« DEVENIR UN CANAL DE LUMIÈRE »

Le chiffre 8 est un des chiffres les plus prolifiques car il donne vie partout où il passe.
Que ce soit dans votre jour ou mois ou année, il vous propulsera vers les cimes les plus hautes comme dans les vibrations les plus intenses de la lumière.
Il est  lemniscate, le serpent qui se mord la queue afin de faire circuler l’énergie en tout et dans tous les règnes et tous les plans.
Il est la Fleur de Vie, là où tout commence avec les 8 pétales de vie pour l’expansion et la propulsion de tout ce qui vit en soi…..puis dans l’exponentiel….

Voici ce que le chiffre 8 nous propose comme enseignement….
Tout d’abord l’équilibre puisque de par son essence, il contient les deux mondes, le monde visible et invisible ainsi que le monde matériel et spirituel.
Ces deux mondes peuvent s’opposer à l’intérieur de nous comme s’harmoniser.
La balance vient nous réajuster dans nos mouvements vers le ciel comme ceux dirigés vers la terre.
On dit bien « avoir la tête dans les nuages et les pieds sur terre »
Cet adage s’applique très bien au chiffre 8.
Puis tout au cours de notre vie dans laquelle nous naviguons entre ses deux mondes, le point de jonction et d’unification est l’équité, la justice, non pas celle des hommes mais bien celle d’en haut, du monde spirituel que l’on appelle la loi du retour :
« ACTION-RÉACTION »……la loi de la Résonance.
« Pourquoi le malheur me tombe dessus, pourquoi à moi et pas aux autres »
Ce n’est pas juste, dirons-nous…..

C’est vraiment très simple en fait la vie...poème Isabelle Padovani, citations Jeff Foster



Image trouvée sur Facebook, sans le nom du photographe


Je ne sais pas la température qu’il fait dehors mais le vent qui continue de souffler en de violentes rafales, a dû sérieusement rafraîchir l’atmosphère ! D’ailleurs, le poêle a bien du mal à chauffer ce matin. C’est tout un art de faire du feu, autant c’est facile dehors mais dans un poêle qui plus est, avec un conduit de dix mètres, ça devient complexe. Là encore, la confiance en la bienveillance de la Terre Mère qui pourvoit aux besoins de tous ses enfants, tout comme mon affirmation de recevoir l’abondance dans ma vie, m’évite de tomber dans la peur et le doute.
Finalement, c’est un vent de Sud et la fenêtre ouverte me montre la douceur extérieure. Je me suis fiée à mes croyances au lieu de vérifier directement ! Un vent violent n’est pas synonyme de froid ! C'est donc "normal" que le tirage du poêle soit mauvais. Je commençais à nourrir la paranoïa inutilement! Petit rappel « en live » de la nécessité de sortir du mental...et de se fier totalement au cœur!
Aujourd’hui, poussée par l’élan, je suis allée sur la presse galactique et quand je suis tombée sur l’article de Murielle Robert, j’ai compris le pourquoi de ce geste malgré que j’aie décidé de faire une pause niveau lectures spirituelles. C’est la mission de vie « 8 », celle de ma date de naissance ! Je publierais le texte tout à l’heure ainsi que ceux parus précédemment, d’ici quelques jours. J’apprends à doser le temps passé sur Internet parce que depuis que je publie sur Facebook, les heures devant l’écran s’accumulent.

samedi 23 novembre 2013

"L'art de faire la paix spirituellement" Leçon 3



Xavier


Leçon 3 : Aujourd’hui je vous parlerais au sujet de votre passion et de votre désir.
Que pensez-vous très cher en ce monde ? Êtes-vous disposé à offrir tout ce que vous aimez au Père de Toutes Choses, la Source de l’Amour, sachant que seul l’Amour vous sera retourné ? Où croyez-vous que vous devez sacrifier ce que vous aimez afin d’avoir tout ce que vous désirez ? Soyez honnête avec vous-même. Que pensez-vous très cher en ce monde ?

Peut-être le direz vous à vos enfants, ou à vos relations très proches. Que leur arriverait-il si vous acceptiez complètement votre rôle en tant qu’Émissaire de l’Amour, laissant derrière vous toutes les choses qui ne servent pas ce but ? Néanmoins pourriez-vous pourvoir à leurs besoins ? Mettrez-vous fin à vos relations d’amitié qui vous empêchent d’accepter la grande marée d’énergie qui coule en vous maintenant ?
Que vous vous en rendiez compte ou pas, ce sont quelques unes des questions qui trottent dans votre esprit.
Vous croyez qu’un sacrifice est exigé de vous, et que Dieu vous demanderait d’abandonner toutes les choses temporelles afin d’embrasser l’éternel en vous. C’est ce que pense l’ego auquel vous vous accrochez toujours. Mais, notre but n’est pas d’effacer ces conditions, parce que cela les amplifierait seulement. Nous désirons nous concentrer seulement sur ce qui est vrai, et laisser la vérité se développer dans nos cœurs et nos esprits jusqu’à ce que tous les symboles de crainte soient remplacés.

"L’effort" consiste à maintenir ses choix et donc sa fréquence vibratoire...vidéo "L'intelligence du coeur"




Ce matin, une chanson de Lou Reed* qui est retourné à lui-même, cette année, tourne en boucle et surtout cette phrase : « oh Père céleste, je sais que j’ai pêché »...Bonjour l’ambiance! J’écoute d’une oreille un peu amusée cette voix qui se dit qu’elle a pêché. Une autre voix s’exclame avec impatience ; "tu en es encore là" ! Puis une autre encore qui se demande si le fait de ne plus avoir envie d’écrire, d’écouter les voix de diverses sources, est légitime ou non. Bref, c’est un peu l’embrouille. Rien d’alarmant puisque je me contente d’observer, d’écouter, mais un sentiment de bloquer toujours au même endroit, est très présent. D’un côté, je me dis que tout ce que je vis est légitime et de l’autre, je retombe dans la culpabilité et l’agacement de constater que je fonctionne encore à partir de la peur. Les réponses à mes questions adressées à la Terre et le dialogue avec Maya (mon chat décédé cet été) ont causé pas mal de trouble. L’ego paniqué à l’idée de perdre le contrôle, une part de moi qui ne veut pas croire ses voix et une autre qui trouve ça tout à fait logique, s’expriment sans arriver à vraiment s’entendre. Quelques phrases nées du concept bien/mal font aussi leur apparition mais je n’en tiens pas trop compte, du moins je ne les croie pas. Ce qui aurait pu m’apparaître comme un conflit interne est perçu de loin, sans prendre parti, sans qu’il y ait une identification à une de ces voix. Je ne nourris pas de conflit en me disant que de toute façon, la meilleure attitude, pour le moment, c’est l’acceptation. Tout est légitime, tout à sa raison d’être, même si je n’en comprends pas le sens dans l’immédiat. J’observe ce qui se dit et tente d’accueillir les émotions en me contentant de répéter régulièrement mes choix d’incarner l’amour, la paix, la joie, la fluidité énergétique...

vendredi 22 novembre 2013

Permettre à l'enfant Christ de grandir en soi



Peinture trouvée sur Facebook "Art of the feminine" signature illisible


Je me sens poussée à écrire un petit récapitulatif de mon parcours pour ceux qui viennent sur ce blog depuis peu. Non pour me plaindre ou justifier ce déballage intime mais plus pour donner mon point de vue sur la réalité de ces expériences, très souvent vécues dans la souffrance légitime, lorsqu'on n'en comprend pas le sens profond. C'est la raison d'être de ce blog de montrer ce qui se cache derrière les "épreuves" et comment en sortant de la vision bien/mal, tout peut prendre une signification totalement différente. 
J’ai eu un chemin de vie plutôt sombre et chaotique dans les trente premières années de ma vie où la drogue me rattachait à ce monde, maintenait mon envie de vivre. Comme toute personne ayant vécu des injustices dans l’enfance, je croyais que je ne valais rien, que cette vie n’était qu’une horrible succession de moments répétitifs où la lutte, les jeux de pouvoir et de séduction prévalaient. Je ne me sentais pas de ce monde dans le sens où l’esprit de compétition n’est pas dans ma nature. Je considérais mon corps physique comme un poids, une carcasse qui n’apportait que contrainte, obligations et souffrances. Je refusais donc de le nourrir, d’aller bosser tel un robot pour assumer ses besoins vitaux et la seule raison qui me permettait d’y habiter, était les moments de plaisir procurés par la prise de drogue. Je consommais du sirop à base de codéine, un dérivé d’opium, qui constituait mon seul plaisir, un genre de biberon soignant l’enfant intérieur en très grande souffrance. Je me protégeais de l’extérieur que je considérais comme dangereux à l’aide de cette carapace chimique et vivait la plupart du temps entourée d'animaux. Je me suis accrochée à cette vie par des histoires d’amour ponctuelles mais douloureuses du fait du regard très négatif que j’avais sur moi-même. Ayant été abusée sexuellement dans l’enfance, je ne pouvais faire confiance à un homme, aux hommes en général et le manque affectif maternel me poussait aussi à me méfier des femmes. Je ne voyais que leur côté séducteur, manipulateur et refusait donc totalement mon aspect féminin en me cachant dans un corps d’adolescente anorexique.
Puis, il y a eu la rencontre avec Jésus Christ à travers deux missionnaires de l’église de Jésus Christ des saints des derniers jours, appelés plus communément les « Mormons ». La certitude d’être « enfant de Dieu » s’est imposée à moi tant l’amour que j’ai ressenti en parlant de Jésus Christ, était immense, intense et profond.

Je reviens sur le trauma de l’inceste vécu par un très grand nombre de personnes. Premièrement, vous n’avez rien fait de « mal », vous n’avez pas « mérité » et ce n’est pas parce que c’était vous, que c’est arrivé

jeudi 21 novembre 2013

"Voix"?... lien rediffusion de la conférence du Docteur Véronique Baudoux


Maya la bavarde!


J’ai « capté » et noté ce qui suit sans vouloir le publier au départ, comme pour mon rêve bizarre d’hier ou avant-hier et finalement, je laisse la peur du ridicule, celle de passer une fois de plus pour une dingue, de côté.

-« Je te parle depuis l’au-delà, au-delà du monde visible où je me repose de mes « aventures » sur terre. Tu as vu que j’apparaissais souvent sur ton écran de veille en ce moment. Comme tu as demandé à voir ou à parler avec tes guides, et comme tes peurs et tes réticences vis-à-vis de l’humain, de son aspect forment une sorte de voile entre nos « mondes », c’est moi qui viendrais t’enseigner ».
-« Je ne vais pas avoir l’air c... ! »
-« Tu n’es pas obligée de le dire d’ailleurs tu dois apprendre à garder des secrets, à ne pas tout dévoiler. L’authenticité est une très bonne chose mais il est bon de préserver ton espace personnel. Tu te rends vulnérable inutilement.
(Je mange en même temps que je m’écris et je m’étouffe ! La peur est là, respire !)

« Tu as été préparée à cette « rencontre », tu l’as « programmée ». L’heure est aux révélations et ce que tu vis en ce moment est une conséquence de l’ouverture successive de portails énergétiques.

-« Dis mon mental, tu n’es pas en train de jouer les « voix » en faisant une synthèse des lectures de ces derniers jours ? »

Cheminer sur la Nouvelle Terre




Tout s’accélère une fois de plus. Nous sommes secoués afin que la pulpe remonte et que nous fassions le tri pour mieux nous délester des charges maintenant inutiles et trouver le juste milieu en toutes choses. La vie est une succession d’événements, de situations, de rencontres qui nous aident à mieux nous connaître, nous retrouver et nous situer. Autrefois, nous avancions en guerriers, à coup d’épée, pour trancher entre bien et mal, chrétiens et païens, hommes et femmes...Mais aujourd’hui, tout a changé, nous ne pouvons plus nourrir un tel comportement. Le jugement n’a plus sa place sur terre et celui qui continue de se construire en assommant ceux qui sont autour, ne peux que se trouver face à lui-même et s’apercevoir qu’il se frappe lourdement. Asseoir son assurance, construire sa notoriété de façon agressive, à partir de la peur, ne peut plus fonctionner. S’il est vrai que nous sommes en pleine période de révélation, devenir conscient implique d’être responsable de son comportement, ne plus agir à partir de la peur mais avec confiance en ce que nous sommes en vérité. Nous sommes effectivement des êtres de lumière mais nos ombres continuent de nous en voiler la réalité. Les critères qui définissaient la valeur d’un être son devenus totalement obsolètes. Seule l’intelligence du cœur permet de s’élever tout en élevant l’entourage. Il n’est plus question de moi contre tous ou de nous contre eux. C’est clair que dans l’ancien monde, ce positionnement était quasiment vital puisque tout le monde agissait en mode de survie, mais ce temps est révolu.
On peut tout à fait se construire, trouver sa place, sans avoir à discréditer les autres, sans procéder par élimination, motivé par la peur, la jalousie qui ne sont que des marques de manque de confiance en soi. Certes, ça demande de l’humilité et d’accepter d’être faillible, de se planter, de faire des erreurs. Mais pas uniquement par rapport aux autres, vis-à-vis de soi-même aussi et avant tout.

mercredi 20 novembre 2013

"L'art de faire la paix spirituellement"...JESHUA...Leçon 2



Doug Perrine


Bien-Aimés.
Je vous appelle par votre nom, uniquement parce que vous savez la vérité au sujet de votre Soi.
Uniquement parce que vous adoptez la Vérité Divine avec laquelle je vous vois, vous et tous les êtres.
Alors faites comme Je le fais, reconnaissez cette vision. 

Le monde est déjà guéri, Bien-Aimés. 
C’est ce que vous devez réaliser et apprendre. 
Le monde de l’illusion s’éloigne maintenant, et vous êtes en présence de la Lumière de la Paix. 
Bienvenue, Bien- Aimés, à la maison.

Il est important dans cette première partie du cours que vous réalisiez pourquoi vous êtes ici. Tout d’abord, pourquoi êtes-vous ici sur cette Terre ? Était-ce un accident du destin qui vous a amené ici, des coïncidences qui vous ont obligées à venir ? Où êtes-vous venu de loin pour vous rendre compte que rien ne se fait sans votre décision. Rien! 
Votre naissance a été prédestinée avec précision. Elle a été prédestinée par vous! 
Vous êtes ici parce que vous l’avez choisi de tout temps. C’était seulement il y a un instant que vous avez décidé ceci, et maintenant vous êtes ici. Que ferez-vous avec cette connaissance ?

Fusion entre l’Ame et l’Esprit cosmiques : le Rébis, par Omraam Mikhaël Aïvanhov


Lisette Alcade

 

Le message qui suit est aussi en résonance avec ma foi et ma compréhension de l’importance d’unifier les polarités. J’avoue que cette personne avait tendance à réveiller la rebelle à l’autorité, par son caractère un peu trop paternaliste et sa façon de mettre avant les initiés tout en rabaissant l’humain au rang de pauvres pêcheurs. Notamment quand il parlait des psychanalystes. Il est clair que personne ne peut prétendre détenir La vérité et dans les discours de chacun, des ombres apparaissent naturellement. Ce qui compte, c’est d’en être conscient et de ne pas se la jouer « je sais tout ». La légèreté permet de libérer les postures rigides tout en étant capable de dire des vérités ou des paroles sages. Le contexte dans lequel il a enseigné, n’a plus rien à voir avec celui d’aujourd’hui. On était encore dans les vieux schémas maître/disciple, heureusement totalement dépassés, enfin potentiellement. J’ai relevé cette différence aussi dans la façon de se présenter, de se montrer, d’afficher son image et la comparaison des photos des « enseignants » d’aujourd’hui et de ceux d’hier est très parlante !

Depuis que j’intègre l’amour vrai et mon pouvoir d’aimer, mon interprétation, ma compréhension de ce que lis de lui change. Il faut dire que je tombe sur certains de ses textes qui ne sont pas aussi tranchants que ceux que j’ai pu lire au moment où je nourrissais la division intérieure. Il n’y a pas de hasard et ce que nous recevons est à la mesure, « l’image » de ce que nous émettons.

2013 Retour à la Source



MPancha


Un Message de Nicky Hamid
Vous n’avez pas l’impératif absolu de méditer, d’étudier, etc. pour ascensionner.
Il n’est pas nécessaire de faire des études ésotériques, des voyages dans l’Himalaya, d’appartenir à des groupes spirituels, d’assister à des séminaires ou à des ateliers pédagogiques ou bien d’établir des rituels de prière. Mais si vous vous sentez fortement attiré par l’un de ces moyens, si vous avez le temps et les ressources pour y participer, suivez vraiment votre cœur sur ces questions.
Cependant, il n’a jamais été aussi facile que maintenant d’établir une Connexion à la Divinité intérieure! Elle n’exige pas des années de méditation et de discipline. Elle demande seulement à ce que vous en fassiez le Choix, que vous en définissiez l’Intention et que vous aligniez vos pensées et vos croyances sur ce choix et sur cette intention. Il n’y a pas de grands secrets ou de mystères, c’est une vérité très simple qui est Maintenant accessible à tous.

Il est vital d’apprendre à écouter sa propre guidance


"Merci Terre Mère bienveillante de nos corps physiques" photo Yvonne Pfeifer


Levée un peu fatiguée à cause des allers et retours du jardin au cagibi, un sac de bois à la main, à chaque voyage, je me suis tout de même levée le cœur rempli de gratitude pour l’expansion de cœur et de conscience que je vis en ce moment. Même si je ne peux donner une explication précise des phénomènes expérimentés, à vrai dire ça n’a aucune importance puisque mon « rôle » est seulement de témoigner de ce qui se passe lorsqu’on devient conscient de sa vraie nature et qu’on choisi l’amour. Puis d’autres font ça très bien, dans les détails, abordant l’ascension d’un point de vue plus « technique ». Chacun par l’expression de la foi, participe à l’évolution de l’humain. On retrouve les mêmes « paliers » que sont la non dualité puis l’acceptation, que l’amour inconditionnel permet d’atteindre. On prend conscience de qui on est réellement de façon différente mais ce qui est particulier en cette période de l’humanité, c’est que nous recevons tous la lumière de la source qui permet à chacun de suivre sa propre voie, en suivant la voix de son âme, de son cœur. Le manque d’amour de soi et de confiance en sa capacité de s’affirmer peut pousser à agir par peur et à jalouser ou envier ceux qui semblent être un peu plus avant sur le chemin. Mais lorsqu'on connait l'itinéraire choisi par notre âme, et qu'on l'accepte, ce qui se passe autour n'a plus d'importance. 
L’ascension n’est pas une course même s’il est question de grandir, c’est un processus évolutif individuel même s'il peut devenir collectif. Il n’est donc pas utile de comparer, de juger ou de critiquer. On peut avoir évidemment un point de vue personnel mais il est vain de se croire au-dessus de quiconque puisque nous avons tous le même potentiel et ne pouvons pas agir à la place des autres.

mardi 19 novembre 2013

"Recréer Votre Corps Physique et votre Durée de Vie" par Brenda Hoffman


Corps de lumière*

 

Celui-ci, trouvé sur Facebook TransLight, m’a parlé très fortement puisque je crois totalement à ce qu’elle dit. J’ai arrêté de proclamer la santé parfaite et la jeunesse éternelle lorsque j’ai constaté que des problèmes physiques survenaient, remettant ma foi en question. Puis, quand j’ai compris que c’était la conséquence logique de l’appel à la lumière, qui amène à visiter l’inconscient, afin de réviser les fausses croyances et libérer les peurs, j’ai à nouveau affirmé ce désir de renouveler mes cellules afin d’exprimer la santé parfaite. Naturellement, le fait de libérer des émotions bloquées, des peurs, amène une circulation énergétique de l’amour, fluide et la rayonnance crée la guérison. Le fait de parler avec mon corps physique, de lui « demander » pardon pour ma gestion loin d’être parfaite a grandement amélioré mon état de santé. Les problèmes sérieux et les petits bobos, ne font pratiquement plus partie de ma vie. C'est assez drôle de lire ce message parce que ma mère m'a encore parlé du fait de vieillir, que c'était normal d'avoir , des douleurs, des symptômes. Je l'ai laissée dire en pensant, ça n'est pas du tout ce que je croie. Je n'ai pas cherché à la convaincre puisque ses croyances lui appartiennent mais j'ai vite fait en sorte de ne pas me laisser influencer par celle qui a longtemps représenté une référence incontestable et qui de ce fait, me déstabilisait très facilement! C’est donc avec joie et enthousiasme que je partage ce message de Breda Hoffman.

"La Liberté d'Être Qui Vous Êtes Vraiment"…




Publié par LaPresseGalactique.org le 18 nov, 2013 

Un message personnel de Saint-Germain canalisé par Alexandra Mahlimay et Dan Bennack. Cette canalisation est reproduite avec le consentement de leur client.
« Cher Saint-Germain, je suis neurologue dans un hôpital du centre-ville. Il est possible que mon associé prenne sa retraite bientôt, et je vais probablement le remplacer à la tête de notre service. Cela implique du travail administratif — qui ne présente aucun intérêt réel pour moi. Ce que j’aime vraiment c’est travailler avec les patients. Et j’aime aussi la variété. J’introduis même, si le patient est intéressé, l’acupuncture et l’astrologie dans ma pratique. Je me demande si le mélange de ces approches traditionnelles et alternatives pourrait marcher pour moi à l’avenir ? »
« Je n’ai par ailleurs jamais été dans une relation durable avec une femme. Je suis très sensible aux autres, aussi je me retrouve souvent « dérouté » par eux. Je ne sais pas si je pourrais vivre avec quelqu’un sous le même toit. Pourtant, une partie de moi a terriblement envie d’intimité. Y a-t-il une solution à ce dilemme ? Merci. »

Cher ami, JE SUIS Saint-Germain. Quelque chose de très important relie tout ce qui vous pose question, et ce quelque chose c’est la « liberté ». Vous voyez, vous êtes ici dans cette vie pour travailler sur la question de vous sentir libre, et cela se manifeste pour vous actuellement sur plusieurs fronts.

Revue de presse: "Sous personnalité: Qui n'Est pas assez bien?"

"The garden of pensiveness" auteur non cité



Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois ces derniers jours, suivant mes élans, j’ai lu pas mal de message qui ont eu une forte résonance, confirmant le ressenti qui me poussait à explorer les sites. Je peux voir combien j’ai progressé à ce niveau parce que je n’y vais plus pour me rassurer ou amplifier ma foi mais seulement par envie, par inspiration. Puis, comme la période est au rassemblement virtuel, enfin énergétique, ça tombe pile poil ! L’engouement pour l’ascension planétaire est revenu en moi et apparemment chez plusieurs personnes qui avancent sur ce chemin de retour à soi-même. La revue de presse qui va suivre est donc glanée sur divers sites, sur Facebook et de plus en plus de gens osant parler en leur propre nom, confirment la « vague d’audace » qui touche de nombreux humain divins ! Nous sortons peu à peu des vieux schémas de maitres et de disciples, et de plus en plus d’individus deviennent enfin leur propre maître, ce qui ne peut que me réjouir et présager la proximité de l’ascension collective. La première série de trois messages a été trouvée sur la Presse galactique. Ce sont des extraits d’entretiens particuliers avec Saint germain, « à travers » Alexandra Mahlimay et Dan Bennack. Le channeling est un phénomène de mode, mais comme en toute chose, il faut user de discernement et "prendre" ce qui est en résonance avec soi. Leur allure simple et très commune est déjà un gage de "sérieux". Même si l’image peut être trompeuse, l’attitude, le style vestimentaire et le franc regard sur l’objectif sont selon ce que je crois, les signes d’une certaine sagesse et d’une certaine authenticité. Je vous laisse vous faire votre propre opinion.

Rêve ou réalité?


Facebook "Rivers in the ocean"


J’ai un peu hésité avant de publier ce qui suit mais je sens que quelque chose en moi me titillera tant que je ne l’aurais pas fait, alors j’abdique, je me rends, quitte à passer pour encore plus dingue ! Après tout, vous n’êtes pas obligés de lire et encore moins d’adhérer. Mais peut-être que certains parmi vous se reconnaitrons...Je ne rectifie rien, je me contente de copier coller ce que j'ai écrit juste après ce drôle de rêve...
Je viens de faire un rêve très étrange où je commençais par ne pas reconnaître l’endroit, l’appartement, enfin la maison dans laquelle j’habitais. Puis, peu à peu, je découvrais les pièces, étonnée de n’y trouver aucune ressemblance avec un des appartements que j’ai habités. Par curiosité, je revenais dans une pièce déjà visitée et je retrouvais le même décor, les mêmes objets aux mêmes endroits ! Le pire, c’est que dans ce rêve, j’étais consciente de ne pas être moi-même, mon esprit ou plutôt ma conscience habitait un corps étranger que je ne voyais pas encore. Puis à mesure que je visitais les pièces, je découvrais des gens qui me voyaient et n’étaient pas dérangés, ne me considéraient pas comme une étrangère mais comme quelqu’un de connu, de la famille. Il y avait une petite fille sous la douche, puis une femme qui devait être sa mère, discutait avec une amie de son âge, autour de la trentaine, dans la cuisine aux volets fermés. Elles semblaient être collègues ou appartenir à une association et préparer un événement, un genre d’exposition. Je me suis regardée dans une glace et j’ai vu le visage d’une femme d’une soixantaine d’années aux cheveux gris, qui avait été blonde dans sa jeunesse. Quand j’ai vu ce visage, en même temps, j’étais cette femme !

Le juste milieu ne peut se trouver par l’exclusion.



Facebook "Images Bavardes"


Après six heures de sommeil, je suis prête à créer cette nouvelle journée dans la chaleur confortable de l’appart, à partir de la part la plus douce et tendre de mon être; mon cœur. Moi qui croyais devoir faire une croix sur le bois "cadeau" promis par un voisin et bien j’ai pu constater une fois de plus, qu’en étant dans la confiance totale en la bienveillance de la Terre Mère, et sans être dans l’attente, que tout arrive comme "tombé du ciel". Je vois en cette livraison, l’expression de ma capacité à co-créer ma vie selon mes désirs conscients, selon mon intention qui n’est plus entravée par des croyances inconscientes nées de la peur et du manque d’amour de soi. Depuis que j’ai déménagé, en 2010 et que j’ai arrêté de fumer de l’herbe quotidiennement, j’observe ma vie avec la certitude que celle-ci m’enseigne et me révèle tout ce que je suis. Que ce soit dans mes aspects les plus profonds, inconscients, tout autant que dans mes aspects divins, mon âme et ma présence divine. Je constate que chaque situation est ma création et selon les conséquences agréables ou pas, je peux réajuster mes croyances. Le plus gros travail que j’aie eu à faire, c’est de retrouver une juste estime de soi, l’amour vrai pour toutes mes facettes. J’avoue que j’ai douté par moments mais quelque chose arrivait me redonnant confiance et foi en l’humain divin créateur de tout ce qu’il vit.
L’épisode le plus douloureux fut la mort de Maya, là aussi quand on sait que "Maya", signifie « illusion », symboliquement, c’est fort. Puis quand j’ai accepté d’avoir créé cette situation, au niveau de l'âme, j’ai pu en connaître les véritables raisons.

lundi 18 novembre 2013

"I’ve got the power !"


Leo Soa Lee


Il est 8h et j’ai une patate extraordinaire ! L’absolue certitude, d’être sur mon chemin, de pouvoir faire totalement confiance aux inspirations de mon âme, de mes guides qui s’ils ne se présentent pas directement, c’est justement pour me permettre de croire en mon propre pouvoir en tant qu’humain divin. je me croyais indigne de recevoir leur guidance mais à mesure que je lis des messages de guides, de maîtres, je constate que nous disons les mêmes choses. Ce que j'écris n'est pas une copie de ce que je lis mais bien ce que je vis et entend de l'intérieur. Je ne doute plus du tout de mon pouvoir d’auto-guérison, de manifestation et de reliance entre le divin et l’humain. Oui, je sais ça peut paraître très prétentieux mais comme je libère peu à peu le doute concernant ma propre valeur, ça n’a aucune importance si quelques critiques résultent de ces affirmations. Elles ne seront que le reflet de mon propre jugement intérieur et une occasion de plus, de libérer le manque d’amour de soi. Il est clair que nous n’avons pas tous les mêmes qualités à intégrer. Ceux qui ont une image positive d’eux-mêmes, n’ont pas à redorer celle-ci mais lorsqu’on a vécu dans le total rejet de soi, il est vital de retrouver une vision plus appropriée. Cela dit, c’est tout de même un « problème » assez récurent chez beaucoup de gens dont les mots « missions d’âme », « élévation planétaire », « ascension » résonnent fortement au niveau du cœur.
J’ai lutté très  longtemps avec la part de moi qui croit que je ne suis rien et finalement, celle-ci est enfin convaincue que sa croyance est totalement inversée. 
Non seulement je ne suis pas rien mais je suis tout. 

Comme rien n’est à jeter en soi, c’est en englobant toutes les parts de qui nous sommes, que nous réalisons cette révélation à nous-même...




Levée une fois de plus à 3h du mat’, je me suis levée avec une sensation d’avoir guerroyé pendant la nuit. Je me souviens d'avoir littéralement jeté Féliz venu "pédaler" sur moi pour me réveiller ! Il a dû être surpris parce qu’il est assez distant maintenant. Ce n’est pas du tout mon style d’avoir ce genre de réaction et je m’étonne encore de ce geste. Habituellement, quand j’ai, des souvenirs de mes rêves, j’y suis enseignée ou encore je revis des scènes familiale, des scènes du présent avec des personnages du passé mais là, j’ai plutôt la sensation d’avoir voyagé dans un lieu qui demandait une ferme détermination. Quand je dis guerroyé, j’entends par là un genre d’affrontement dans l’espace. Mais bon, peu importe, il s’agit de vivre sur terre, dans l’amour de soi et l’affirmation de son individualité afin de former l’union de toutes les âmes prêtes à passer à un nouveau stade d’évolution. Il n’est pas question de se regrouper en communauté, dans la réalité, quoique, ça sera aussi une étape, mais qui ne ressemblera en rien aux communautés religieuses instaurées par le passé. Ce sera plutôt des villages régis par les habitants, connectés à leur âme et parfaitement souverains. J’ai cette « vision » depuis que j’ai trimballé ce que considérais alors comme ma carcasse, dans l’arrière pays niçois où des villages entiers étaient laissés à l’abandon.
Depuis ce temps là, par moments, il m’arrive de repenser à ce rêve éveillé, qui peut désormais devenir réalité. Bien que je ne maitrise pas très bien, pour l’instant, la loi de manifestation, j’ai cependant fait de grands progrès dans ce sens. Je ne m’exerce évidement pas à manipuler mais à vivre à partir du cœur afin de créer un présent en accord avec mes choix d’amour, de paix, de joie, de liberté, d’harmonie et d’abondance. Il a fallu que je me remplisse suffisamment d’amour pour guérir les blessures du passé puis ensuite « travailler » à vivre la paix au quotidien en étant dans l’acceptation de ce que je suis et de ce qui est. 

Tableau des chakras





Cliquez sur l’image pour la voir dans un plus grand format.

dimanche 17 novembre 2013

L’art de faire la paix spirituellement (en 33 leçons) Jésus via James Twyman






Je peux constater avec du recul que ce fut une expérience très enrichissante et déterminante. La paix dont je bénéficie aujourd’hui a été favorisée par cette lecture, qui constitue un cheminement soutenu vibratoirement.

Chaque choix en faveur de la paix intérieure, est toujours bénéfique. 
On se libère des conditionnements, de croyances collectives qui maintiennent dans l’illusion de l’impuissance, de la séparation…et déjà au niveau de notre façon de percevoir le christ et de se percevoir...

Maintenant, plus de deux années se sont écoulées depuis cet engagement qui se vit en soi, je constate que ça n’était que le début d’une grande aventure.

Il a fallu accepter de devenir responsable de mon monde intérieur, offrir systématiquement à l’amour lumière, toutes pensées de peurs, de culpabilité, pour accéder  à cette paix infinie. 
Et c’est ce chemin de lâcher prise, d’acceptation, qui m’a permis d’amplifier la foi en la source mais aussi en tout ce que je suis, de l'amener dans mon quotidien, de le sacraliser.

Le parcours initié par le désir de paix et la lecture de ces messages qui ont tracés le chemin au niveau mental spirituel et vibratoire, amène nécessairement à faire la paix avec tous les aspects de l’être, à laisser l’amour lumière intérieurs restaurer l’ordre divin en soi. 
Un chemin qui mène à l’autonomie affective, puis qui s’étend à tous les domaines de la vie…et ça passe par le désir d'unité intérieure

Une vague immense de gratitude m’a emportée dans son élan



 
Corey Wolfe
Je suis toute émue et pleure comme une gamine qui vient de retrouver ses parents ! C’est comme si je prenais conscience que ma seule mission consiste réellement à m’aimer, à me traiter avec tendresse ! J’y croyais mentalement puis en constatant la façon dont ma vie change totalement à mesure que j’applique l’amour inconditionnel dans tous les domaines de ma vie, je réalise enfin que j’ai droit au bonheur ! Que j’ai résisté à cet immense amour par peur de souffrir, d’être déçue. Je n’en reviens pas de la façon dont je suis portée depuis que j’ai choisi de vivre dans l’amour. Je ne sais pas si je pleure à cause des souffrances passées ou pour la façon dont je me suis injustement traitée ou encore pour le fait de réaliser que tout ce que j’ai cherché toute ma vie, était juste à, en moi et qu'il me suffisait de dire "Oui" à ce que je suis vraiment.
Le soleil est revenu. Cette vague émotionnelle me laisse dans la stupéfaction. Tout est devenu si facile, fluide que c’en est déconcertant ! Je ne m’en plains pas, au contraire ! Mais tout de même, le contraste est immense et ce que je ressens est proportionnel à ce que j’ai souffert ! Comme j’ai vécu dans la peur toute ma vie, j’ai du mal à ne plus avoir ses symptômes, ses pensées qui traquent la moindre catastrophe et ravive des vieux souvenirs au moindre incident !

"La Terre notre plus grande collaboratrice dans cet éveil de la conscience" Daniel Desjardins



Gaïa par Kinuko Craft
Vous êtes-vous déjà arrêté pour ressentir votre connexion à la Terre?
Notre planète Terre.
Ce grand vaisseau spatial qui se déplace à une vitesse vertigineuse au travers cet Univers pratiquement infini.
Le seul endroit hospitalier à la vie, telle que nous la connaissons actuellement, à des années-lumière à la ronde.
Celle dont le champ magnétique se mélange à celui de nos cœurs qui s’influencent mutuellement.

Saviez-vous que des recherches des 20 dernières années menées, entre autres, par l’institut HeartMath (avec leur Global Coherence Monitoring System) nous démontrent clairement que lorsque l’humanité partage une émotion collectivement, positive comme le sauvetage des 33 mineurs au Chili en 2010, ou négative comme l’attaque des tours jumelles à New York en 2001, le champ magnétique de la Terre devient cohérent! Vous et moi avons donc la capacité d’influencer l’état et l’évolution de la Terre lorsque, d’un seul cœur, nous sommes cohérents sur un sujet. Plus de gens sont sur la même longueur d’onde, plus grande est l’influence. Ceci n’est possible maintenant que par le fait que l’humanité à la capacité technologique d’amener une grande partie de la population à entrer en relation en temps réel sur un même sujet par la télévision par satellite et Internet.
Mais saviez-vous qu’habituellement c’est la Terre qui nous influence? La Terre génère de façon permanente de multiples fréquences dont certaines sont les mêmes que celle de notre cœur et de notre cerveau. La Terre, qui est elle-même en communication avec le Soleil et le centre de notre galaxie, nous transmet, via ces fréquences et son champ magnétique, beaucoup d’information et elle contribue à l’évolution de notre conscience.

La meilleure façon de ne pas nourrir la peur du lendemain, c’est de faire confiance à son âme


image trouvée sur Facebook "Cœurs d'Anges", auteur non cité...


Une fois de plus levée très tôt, je continue de suivre mon propre rythme biologique sans me soucier de ce que font ou diront les autres. C’est un très bon moyen de retrouver sa souveraineté, de vivre selon les aspirations du cœur et d’entretenir un lien intime et affectueux avec les corps reliés aux chakras du bas, tout comme avec son âme, son cœur. J’ai relevé une phrase dans le livre de Pamela Kribbe ; « Vivre selon le cœur » qui m’a frappée, à la première lecture. Je n’avais jamais envisagé les choses sous cet angle et elle me revient régulièrement en tête, en ce moment :

« Votre battement de cœur est unique dans tout l’univers et il est le seul à connaître son chemin. » C’est effectivement le cas, ce n’est qu’en écoutant son cœur qu’on peut connaître notre voie, le parcours spécifique choisi par notre âme. L’aspect du cœur unique dans tout l’univers, rappelle la nécessité de considérer tous nos corps comme, non seulement légitime mais comme un ensemble qui nous distingue les uns des autres même si au niveau de la source, nous sommes UN. Je vois la vie comme un mouvement perpétuel où nous nous promenons d’un état à l’autre, d’émotion en sensation, de perception à partir de toutes les dimensions que nous portons où par moments, quand nous sommes dans l’unité, nous avons conscience de qui nous sommes réellement. Le jeu consiste donc à se maintenir le plus souvent et longtemps, dans l’espace du cœur où nous trouvons cette « sensation » d’être tout et rien à la fois, où vide et plénitude ne font qu’un.

Vous aurez remarqué que je publie beaucoup de messages d’autres personnalités conscientes de qui elles sont, en ce moment.

samedi 16 novembre 2013

Exercice d’accueil des émotions par Inelia Benz


Image trouvée sur Facebook TransLight


J’ai à nouveau eu l’occasion de ressentir des énergies de basses fréquences, venant de nulle part et j’ai utilisé la technique d’accueil des émotions proposée par Yann Thibaud ou encore Isabelle PadovaniDarpan et cette fois-ci, c’est Inelia Benz, qui explique, dans une vidéo interview, comment accueillir la peur, la colère...
Qu’elles soient en nous ou qu’elles viennent de l’extérieur, si nous les sentons, plutôt que de chercher leur raison ou leur origine, nous pouvons les accueillir et ainsi les libérer. Comme les ignorer ou les refouler leur donne plus de "force", nous pouvons les laisser s’exprimer et faire cet exercice une fois qu’on s'est un peu calmé par quelques respirations profondes.

"L’immensité de notre esprit" vue par le Dr Jill Bolte Taylor... et vidéo


"The sacred of geometry" Facebook

Un témoignage très intéressant d’autant plus qu’il émane d’une scientifique. Ils sont de plus en plus nombreux à vivre des expériences qui démontrent l’existence de l’âme et le partagent volontiers. Comme vous pouvez le constater en lisant ce message:
Puisque cette découverte les subjugue, bouleversant totalement leur vision d’eux-même, de l’humain et du monde, et comme leur vocation première, c’est de guérir, ils n’ont d’autre option que de rendre un témoignage accessible à tous. 
C’est toujours une joie de constater la vérité de l‘éveil individuel surtout quand il touche quelqu’un dont les déclarations peuvent être prises en compte, puisque rendues crédibles par leur statut de scientifique. Encore une « preuve » s’il en fallait, de la réalité de l’ascension planétaire, de la période de révélation et de transition. J’ai un fort sentiment de gratitude envers mon âme d’avoir choisie cette période très, très spéciale de l’histoire de l’humain divin ! Toutes les galères du passé s’effacent et le présent « cadeau » promet un avenir magnifique, tant au niveau individuel que collectif !

Questions puis Abandon...vidéo étonnante!


"The garden of pensiveness" Facebook, auteur non cité


Debout depuis 2h30 du matin, je vaque à mes occupations quotidiennes. Il faut dire que j’étais au lit à 21h et que 5 heures de sommeil, c’est « raisonnable ». Le bruit de la chasse d’eau du voisin, et oui, les joies d’habiter un appartement, me pousse à croire que ce réveil matinal a été provoqué par cet homme qui décidément, me dérange particulièrement. (Déjà, rien que cette phrase est assez "parlante"). Puis je me dis que plutôt que de croire qu’il m’a réveillée en rentrant de sa soirée, c’est peut-être l’inverse qui s’est produit. Comme j’ai ravivé le feu, ça fait un peu de bruit. 
Quand on est convaincue de la véracité de la loi d’attraction, comme je le suis, il est parfois difficile de savoir qui crée quoi. En théorie, on parle de cocréation mais je ne vois pas en détail, le sens de cette interaction. Je sais aussi que ceux qui nous dérangent le plus, sont ceux qui nous révèlent à nous-même, nous aident à mieux nous connaître...Alors le bilan, ce qu’il me renvoie, ou plutôt comment je le vois et surtout ce qui m’agace profondément chez lui est à examiner--ça fait un peu ‘je vide mon sac’ mais au moins j’y verrais peut-être plus clair--. La première chose à faire, c’est toujours la même, quelles que soient les circonstances, c’est de reformuler mon désir de vivre à partir du cœur. Ceci étant dit, passons en revue ce qui me gonfle chez cet homme, de plus de quarante ans.