mardi 31 mars 2015

« Point de vue extrêmement changeant; ça sent l'ajustement... »





Après une matinée à réagir aux commentaires relatifs à la question des chemtrails, l’idée de créer un autre blog dédié à la diffusion d'infos alternatives m’est apparue quasiment comme une révélation puis je me suis lavée et suis allée au jardin pour laisser de côté tout cela et me focaliser sur l’essentiel, sur ce que j’aime faire et surtout selon ce qui est prioritaire; les besoins du corps physique prévalent même si le mental est utile. Puis en servant mon corps physique, j'honore l'incarnation, mon âme, ses choix, le vivant, la Vie, la réalité de la nature et en servant mon mental, je brasse du vent, nourrit le blabla, la peur et l'illusion...
Au jardin, j’ai pris des photos des avions et de leur largages en constatant que les trainées n’étaient pas aussi visibles et persistantes que cela, mais j’étais rassurée d’agir plutôt que de ressasser. Le fait de prendre des photos m'a évité de ruminer, de nourrir la peur, l'impuissance et j'ai pu me replonger à mon ouvrage, les mains dans la terre, dans la réalité tangible du présent. 
En revenant à la maison, à cause de la chaleur excessive, j’ai repris mes notes et spéculé sur la question de l’âme, de la conscience, en tenant un raisonnement logique. L'âme est l'énergie de l'expérience, de la Terre, de l'incarnation qui relie la personnalité, le corps physique à la conscience christique, Une, solaire...

« Entre désillusion et grâce » Alexandra Mahlimay




Pris entre deux éclipses majeures, vous vous demandez peut-être ce qui se passe ? 
Vous n'êtes pas les seuls à poser cette question en ce moment. 
Lorsque l'éclipse solaire a commencé le 20 mars, avec l'Équinoxe suivant juste après, les eaux de la conscience ont été agitées. Avec le recul vous pouvez voir comment la semaine dernière vous a affectés, et comment elle a affecté le monde.

Vous avez peut-être senti que vous perdiez complètement le contrôle de votre vie ou de votre corps. Peut-être la manière dont vous réagissiez aux événements autour de vous n’était-elle pas coordonnée. Et dans le même temps, vous sentiez que l'Univers ouvrait grandes ses portes pour vous montrer le mystère de la vie, et les choses merveilleuses qui se profilent.

D'un côté vous sentiez à quel point tout se désintégrait sous vos yeux, et à quel point beaucoup de gens autour de vous agissaient par peur. La désillusion, la confusion, un manque de but étaient à l’ordre du jour. Et d'un autre côté votre connexion au Divin et les merveilles de la vie étaient plus proches de vous que jamais. La compassion, l'amour inconditionnel et une profonde satisfaction constituaient les autres expériences de votre journée.
Comment tout cela est-il possible ?

lundi 30 mars 2015

« La sagesse de vos cellules » Dr Bruce Lipton (fin du résumé en 5 articles)





Voir les articles précédents en cliquant ICI. Vous devrez aller au bas de la page qui regroupe les articles où le nom de Bruce Lipton est mentionné, afin de les lire dans l’ordre chronologique, du premier jusqu’à celui-ci.



La biologie de vos émotions
Chaque cellule est un organisme intelligent. Vous pouvez le retirer du corps, le mettre dans une boite de Pétri et il va faire sa vie : composer avec l'environnement, croitre, se reproduire et former une communauté avec d'autres cellules. 
Dans le corps humain, nous sommes en contact avec une vaste communauté de cellules qui travaillent ensemble en harmonie. 
Dans une boite de culture, les cellules se comportent comme des entités individuelles. Cependant, les cellules du corps agissent comme une communauté ; les individus ne peuvent pas réellement faire ce qu'ils veulent parce que la cohérence du groupe serait mise à mal et se disloquerait

Donc, lorsque des cellules se trouvent ensemble dans une communauté, elles acquièrent une intelligence centrale qui assure la coordination des cellules individuelles dans le groupe. 
Les cellules doivent se référer à l'ordre donné par la voix centrale. Un organisme humain est une communauté composée de cinquante trillions de cellules fonctionnant à l'unisson et en harmonie, essayant de se conformer aux requêtes et aux demandes de cette voix centrale.

C'est la voix centrale qui acquière et perçoit ce que nous rencontrons tout au long de notre vie.

« Oser faire confiance à tous ses corps; physique, subtils, terrestres et célestes »




Ce matin, c’est encore portée par l’enthousiasme, que je me suis levée reposée après une nuit de six heures trente! Ces derniers jours, la fatigue s’accumulait malgré les regains d’énergie dus au centrage, à l’ancrage et à l’appel à l’unité intérieure. 
La journée d’hier m’a montré l’évolution qui se réalise à l’intérieur et qui se manifeste dans la matière, le comportement et le corps physique. Je ne me suis jamais sentie aussi jeune et enthousiaste et ça va crescendo, de jour en jour. 
J’accède enfin au monde des visions, des projections de l’âme et la personnalité, associés. Je ne parle pas de prédiction puisque la vie est en mouvement et il y a tellement de possibles puis on n’est pas seul sur terre, il s’agit toujours de co-création. 
Et c’est une démarche qui tue la créativité, qui empêche de recevoir le meilleur, l’inspiration du divin, qui limite à un devenir et va influencer la personne qui si elle ne se connait pas de l’intérieur (et le fait de consulter des "voyants" est le signe qu’on est un étranger pour soi-même), aura des surprises. 
Je parle plutôt de capacité à projeter sur l’écran de son mental, des images formées par le duo humain divin, selon les croyances de l'instant, non parasitées par celles du passé traumatique, encore inscrites dans l'inconscient.

dimanche 29 mars 2015

« Observer les changements subtils mais réels, en soi »



 
Eve


Je suis très calme ce matin, au niveau du mental mais je me suis levée malgré le manque de sommeil (changement d’heure) avec une envie de vivre, d’être, de profiter de cette nouvelle journée. Quand le jour est levé, je ne sais plus rester au lit surtout depuis que ma vie devient passionnante !
Le printemps est là et les énergies qu’il porte, agissent sur tout le monde, créant chez les uns le désir de s’unir à une personne du sexe opposé, et chez d’autres, l’envie de fusionner tout ce qui est en soi, le masculin et le féminin, l’ombre et la lumière, l’ego et le cœur. 
C’est un simple constat et il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, mais en tous les cas, il y a un désir de communion qui semble refléter les souvenirs de l’âme, tout autant que la volonté de chacun, consciente ou inconsciente, de retrouver l’état originel, celui de la source père-mère de manifester notre essence primordiale d’amour et de  lumière en tant que fils et filles de cette source éternelle de Vie.

J’ai enfin regardé la dernière vidéo de Jean Jacques Crèvecœur qui explique sa formation en détail puis j’ai enregistré par séquence d’un quart d’heure maximum, son exposé, jusqu’à la moitié. La carte mémoire de deux giga était pleine, la batterie déchargée et l’envie d’aller dormir étaient raccord. 

samedi 28 mars 2015

« Le but du chemin spirituel » les êtres de lumière via Monique Mathieu




« Nous aimerions vous parler à nouveau du chemin que vous avez tous emprunté et qui est tellement important.
Le chemin spirituel n'existe pas que sur votre monde de matière dense.
Bien évidemment le chemin spirituel que vous empruntez, celui qui vous fait comprendre et évoluer, est bien différent de ceux qui existent dans d'autres mondes. 
Tout chemin spirituel n'a pour but que de vous faire remonter, vie après vie, vers la Source de toute vie.
Au plus profond de vous-même, vous avez ce chemin spirituel, qui est essentiellement celui de la Sagesse, de l'Amour et de la Connaissance.

La Connaissance est en vous car en vous, il y a la partie Divine qui vous habite et qui est Amour, Connaissance, Sagesse et bien plus encore.

Le travail que nous faisons ensemble, depuis de nombreuses années, a pour but de vous remettre sur le chemin, de vous faire percevoir la Lumière et l'Amour qui sont en vous et tout autour de vous, et également de raviver votre mémoire ancestrale afin qu'elle arrive à communiquer avec votre conscience humaine, votre mémoire humaine.

Que représente la mémoire humaine ? Elle représente la somme de toutes les expériences vécues dans la matière, et soyez certains que vous en oubliez les trois quarts, mais d'une certaine manière heureusement, parce que votre mémoire serait trop encombrée de choses inutiles. 

Il est nécessaire de ne garder que les outils qui peuvent vous permettre d'avancer chaque jour en toute sécurité sur ce chemin de Lumière.

« L'amour et la lumière en toutes choses »







Ce matin, tout comme hier, je suis face à mes ombres, face à ce qui me dérange le plus chez les autres et dans le monde. C’est exactement le reflet de ce que je vis en moi, et en cela, je suis déjà apaisée; Les chemtrails qu’on nous sert au petit déjeuner sont le  miroir des médicaments que je prends et surtout que je regarde avec un œil critique, en me jugeant de ne pas être capable de vivre sainement. 
En me levant, j’ai vu que le vent avait emporté la housse de couette que j’aie mise à la machine hier soir après que Bilou ait marqué son territoire en pissant dessus. 
Comme je suis à chercher l'harmonie intérieure et que mon environnement me renvoie "l’image" de mon taux vibratoire, j’ai interprété cela comme le signe de ma difficulté à trouver le point zéro, et la colère l’a emporté au point de prendre un bout de cachet. Je n'ai pas culpabilisé puisque je suis tout de même consciente de faire de mon mieux et que cette "rechute" est perçue comme telle, selon la vision de l'ego. 
Déjà, le matin, j’ai passé 4 heures à lire des infos à propos des chemtrails et j’ai dû courir pour être à l'heure à mon rendez vous chez le coiffeur. 
Encore une occasion de critiquer le mental et "son besoin de comprendre plutôt que d’accepter ce qui est"; C'est une perception et une interprétation purement égotique qui trahit le manque d'amour de soi. L'auto-critique s’est manifestée par la colère que je l’ai vite accueillie avant que ça ne vienne créer quelque chose de désagréable. 

vendredi 27 mars 2015

« La face sombre des chercheurs de lumière » résumé-traduction du livre de Debbie Ford par Geneviève Lebouteux (2ème partie)






Lire le première partie en cliquant ICI.  

Chapitre 3 : "le monde est à l’intérieur de nous"
Chacun de nous contient la connaissance de l’univers tout entier. 
Mon esprit contient le potentiel de chaque pensée qui a été ou sera émise dans l’univers. Comprendre cette réalité est la clef de la vie, l’entrée dans une liberté illimitée. Expérimenter cette réalité est la base de la vraie sagesse. 

Quand vous comprenez que vous avez en vous tout ce que vous voyez chez les autres, votre monde change. La clef est de comprendre qu’il n’y a rien de ce que nous voyons, rien de ce que nous percevons que nous ne soyons pas

Si vous pensez que telle personne est égoïste, vous pouvez être sûr que vous êtes capable de faire preuve de la même dose d’égoïsme qu’elle. 
Chacun est une partie d’un monde holographique, nous sommes tout ce que nous voyons, tout ce que nous jugeons, tout ce que nous admirons. 
Les hommes et les femmes ont été créés égaux dans le sens qu’ils partagent tous la panoplie complète des qualités humaines.

La tâche d’être complètement humain signifie de trouver de l’amour et de la compassion pour chacun des aspects de nous-mêmes.

« Vidéos de Jean-Jacques Crèvecoeur, prolongation jusqu’au 29 mars »




Pour ceux qui n’auraient pas eu le temps de visionner les vidéos de Jean-Jacques Crèvecœur, voici l’occasion de le faire. C’est possible jusqu’au dimanche 29 mars. 
Je dois dire que je n’ai pas encore trouvé le temps de regarder la cinquième ! 
Je courre encore après le temps et les activités se multiplient avec l’arrivée du printemps. 
Vous pouvez télécharger le pdf de la première vidéo « 10 étapes pour prendre soin de votre vie », au bas de la page de cette même vidéo. Celui de la quatrième « Transformer vos expériences en conscience », est aussi téléchargeable sur la page où elle apparait. Il vous faut vous inscrire à chaque fois si comme moi, vous effacer l’historique du navigateur ou si vous utilisez Ccleaner.
Je crois que je vais enregistrer la 5ème avec mon appareil photo. La qualité est moyenne mais comme c’est le discours qui compte, ça fera l'affaire. Puis, vu le sujet abordé, "la pédagogie", je pense que je devrais l’écouter plus d’une fois…

C'est une chose de vouloir transmettre mais s'il est question de faire passer des infos afin de participer à l'évolution d'un être, d'une société, à moins de suivre son cœur et de l'avoir harmonisé avec l'ego, on ne fera que jouer un jeu, nourrir l'orgueil, le besoin de reconnaissance extérieure, signe d'un manque d'amour vrai de soi et de l'autre. 

jeudi 26 mars 2015

« Épouser la flamme sœur en soi » Barbara Marciniak



 
Nicolas Bernard


Avec le contrôle que les hommes et la société patriarcale ont exercé sur cette planète au cours des milliers d'années qui viennent de s'écouler, et avec l'effacement complet des femmes dans l'arrière-scène, la séparation a été le thème dominant et l'émotion a été rejetée, considérée comme mauvaise, et réprouvée... 

Vous n'avez rien sur quoi modeler une image positive de la femme au pouvoir d'elle-même. Les hommes font donc leur possible pour répondre aux stéréotypes masculins et les femmes s'efforcent d'être reconnues et habilitées à travers une vibration mâle parce que vous n'avez pas une vision claire de ce qu'est une femme au pouvoir d'elle-même. Vous devez créer cette vision.

Commencez à reconnaître toute la richesse de l'énergie de la version féminine du soi, que sont l'intuition, la réceptivité, la créativité, la compassion et la capacité de nourrir et de protéger. 
Vous êtes en train de découvrir toute la richesse de l'identité féminine qui a été depuis si longtemps discréditée. Si vous êtes une femme, il va de soi que vous êtes une incarnation vivante de cette essence. Les hommes doivent découvrir en eux-mêmes leur énergie de la déesse, là où la déesse rencontre le dieu en eux.

« Des journées intenses et bien remplies, en suivant l'élan du désir »




Ce matin, le soleil rayonne au dehors et  à l’intérieur de tout mon être, marquant une belle réflexion, une résonance qui vient amplifier l’amour en moi. 
La journée d’hier aurait pu être qualifiée de "mauvaise"avec le temps pourri et les émotions désagréables qui m'ont traversées, mais en fait, elle s’est déroulée de façon parfaite malgré les apparences. Puis, le vent qui soufflait violemment dehors, rendant impossible toute activité extérieure, ne m’a pas empêchée d’aller à mon rendez-vous mensuel chez le toubib, avec un enthousiasme et une sérénité, reflétant l’unité intérieure, les effets de l’acceptation de TOUT ce que je suis et de ce qui est, tant au niveau mental-émotionnel que vis-à-vis de ce temps extrême. 
Les conditions extérieures n’ont plus autant d’impact sur soi, lorsqu’on maintient vivant le désir d’être, tout simplement, de rayonner sa vraie nature, tant humaine que divine sans se juger, sans culpabiliser ou céder aux pensées lourdes. 
J’ai utilisé les circonstances pour, faire un tri consciencieux des objets inutiles que je gardais "au cas où" (ce qui m’encombrait l’esprit et la maison, nourrissait la peur du manque, empêchant l’abondance, le renouveau de se manifester), et remplir des sacs poubelles, de mon passé. Éliminé tout ce qui était périmé afin d’accorder mes croyances nouvelles, mon désir de changement, à mon environnement. 

mercredi 25 mars 2015

« Impossible d’oublier l’amour » Jésus via John Smallman





Faire l’expérience de l’Unité n’est vraiment pas si difficile, c’est juste une question d’attente patiente et de consentement à ce que cela se produise.

Consentir signifie que vous n’essayez pas de contrôler le moment, la situation, que vous acceptez simplement ce qui se présente, et que si rien ne se présente, vous ne vous préoccupez pas à ce sujet parce que le fait que rien ne se présente est très, très proche de l’Unité. 
L’Unité est un état d’attention alerte, un état dans lequel vous observez — vos émotions, vos pensées, votre environnement, les bruits et les odeurs, les gens ou les choses qui passent — mais sans vous attarder sur aucun, afin d’être toujours prêts et conscients du suivant, la chose, la pensée, l’émotion, ou la sensation qui se présente dans le « maintenant* », le seul moment qui ait une réelle signification.

C’est un état très paisible dans lequel vous êtes simplement présents, rien de plus, et c’est extrêmement curatif parce les doutes et les angoisses ne vous assaillent pas lorsque vous vous détendez dans cet état paisible de parfait contentement, en n’ayant besoin de rien. 

Ne soyez pas découragés par le fait que rien ne semble se produire parce que « ce qui se produit » relève de l’illusion, cela vous distrait d’être.

mardi 24 mars 2015

« Ubuntu, je suis parce que nous sommes » & vidéo « L'allégorie des longues cuillères »





Un des aspects bénéfiques de l’Internet, c’est qu’il ouvre une fenêtre sur le monde, sur d’autres cultures, points de vue, d’autres façons d’appréhender, de percevoir l'autre, le vivant, ce qui permet d’ouvrir son cœur à celui qui est différent (en apparence) et d’élargir sa conscience puis de développer son discernement, son ressenti, parce que cet outil a aussi son côté pervers, comme toute chose.
C’est encore une occasion de prendre du recul, de venir interroger son cœur, sa voix intérieure, son intuition. C’est la même chose, en matière de santé, de soin…

En tous cas, ce peuple autrefois considéré comme sauvage, parfois exhibé comme tel, nous montre une fois de plus, que nous sommes tous issus de la même conscience source et par ce fait, non seulement nous sommes frères mais tous et chacun, connectés à l’intelligence, la conscience pure…par le cœur, et l'énergie d'amour universel:
« Un anthropologue a proposé un jeu aux enfants d’une tribu africaine. 
Il a mis un panier de fruits près d’un arbre et a dit aux enfants que le premier arrivé gagnait tous les fruits. Au signal, tous les enfants se sont élancés en même temps …… en se donnant la main !! Puis ils se sont assis ensemble pour profiter de leur récompense…
Lorsque l’anthropologue leur a demandé pourquoi ils avaient agi ainsi alors que l’un d’entre eux aurait pu avoir tous les fruits, ils ont répondu : 
« Comment l’un d’entre nous peut-il être heureux si tous les autres sont tristes ? »

« La Joie et la Sérénité de la re-connaissance de l’ ÊTRE UNIFIE »





"Le Royaume de Dieu est dans l’être humain",
pas dans un seul humain ni dans un groupe humain,
mais dans tous les humains"
Charlie Chaplin
J’ai trouvé cette citation sur un site « à la lumière du nouveau monde » et comme la lumière appartient à tous et à chacun, je vais la mettre sur la page d’accueil de ce blog qui va changer à mesure que je renais, que je deviens l'être véritable et compler que je n 'ai jamais cessé d'être. 
J’hésite encore à ‘construire’ un nouveau blog mais comme pour tout le reste, je laisse monter le désir jusque dans ma tête, descendre dans mes tripes, imprégner tout mes corps jusqu'à s'aligner à la fréquence d'amour et de joie afin de sentir quand le moment sera venu. 
Pour l'instant, il s’agit de maintenir cet état d’être, un état d’unité intérieur des plus jouissifs ! Le réveil a été un des plus beaux de ma vie !
Depuis deux ans environ, je me levais avec un enthousiasme grandissant mais c’était plutôt de l’excitation mentale, l’envie de savoir, de mieux comprendre l’humain et le divin au travers de mes lectures et surtout de l'observation de mon environnement, des animaux qui m’accompagnent, des synchronicités, des rencontres, par l'effet miroir et par la gestion de mes émotions et de mes pensées.
Ce qui a changé depuis quelques jours, c’est le fait d’avoir validé et accepté de réunir mon ombre et ma lumière.

lundi 23 mars 2015

« La face sombre des chercheurs de lumière » Résumé-traduction du livre de Debbie Ford, par Geneviève Lebouteux (1ère partie)





Introduction (Jeremiah Abrams):
Le sombre ne signifie pas seulement le négatif, cela concerne tout ce qui est en dehors de la lumière, de notre état conscient. Nous devons nous aider à devenir plus conscients des parties déniées de nous-mêmes, de façon à devenir plus « entiers ». Le plus grand péché est peut-être de ne pas vivre notre vie.
De par notre culture, nous sommes constamment en train de sélectionner et de montrer des expériences, créant un idéal de nous mêmes et du monde basé sur l’égo. Plus nous cherchons la lumière, plus notre ombre s’épaissit. Ce qui ne correspond pas à notre égo-idéal (l’idée idéale de nous mêmes, renforcée par la famille et la culture), nous le mettons de côté, cela devient de l’ombre.
« Préférez vous être entier ou être bon ? » demandait Jung.
Un livre sur l’ombre ne s’adresse pas à l’intellect uniquement, il est mieux compris par le cœur et par l’imagination.

Préface (Neale Donald Walsh)
Ce que vous appelez vos défauts, tout ce que vous n’aimez pas de vous mêmes, ce sont vos plus grands biens. Ils sont simplement sur-amplifiés. Baissez simplement légèrement le volume.
J’ai vu le don apporté par chacun de mes traits « négatifs ». Tout ce que j’ai à faire c’est de les utiliser différemment. Ne pas les réprimer. Ne pas les nier. Simplement les utiliser différemment. J’ai compris l’importance extraordinaire de mener une vie pleine, « intégrale ». Cela signifie aussi une complète transparence. Rien de caché, rien de dénié. La visibilité est la clef de l’authenticité. L’authenticité est la porte pour accéder à votre Vrai Soi.

« Miroir, miroir…rhâ!...puis finalement: merci ! »





Je m’épate, enfin si on veut parce qu’à la longue, le sommeil en prend un coup, mais depuis que je tiens ce journal de bord, avant même de le publier ici, je me réveille tout les matins avec un enthousiasme renouvelé, une envie irrésistible de me lever. 
C’est très significatif puisque les trois quart de ma vie, je n’avais qu’une envie, c’était de dormir le plus longtemps possible et d’être dans un état second pendant la journée. 

La vie me remplit chaque jour enfin, je prends conscience d’être Vivante, d’être un monde, dont je n’ai plus à subir les tempêtes, les crues, et même les bouffées de chaleur qui ont disparu, mais que je peux explorer, connaitre et apprendre à gérer dans l'amour ! 

Savoir faire la paix en soi, puis pratiquer ce temps d’arrêt sur image, quand ça secoue à l’intérieur, finit par apporter une stabilité émotionnelle et bien évidemment mentale, générale. 
Dans la semaine, j’ai pu lire deux commentaires qui me disent manquer de folie et de joie. J’avoue que j’ai été très surprise parce que ça n’est pas du tout le reflet de ma réalité quotidienne ! 
Bien évidemment, selon l’effet miroir je m’interroge mais franchement je ne trouve rien qui justifie ces propos. Ce serait même plutôt l’inverse dans la réalité mais ce que j’y vois, c’est tout simplement mon envie de partager mes découvertes à propos de l’humain divin plutôt que d’afficher surtout mon côté loufoque. 

dimanche 22 mars 2015

« Mouvement oscillatoire naturel avant d’arriver au point zéro »






Je suis dégoûtée, j’avais réussi à écrire, à poser clairement, pour une fois, ce que je découvre de mes recherches (introspection et lectures) ce que je pense-ressens puis en revenant d’aller voter, j’ai constaté que l’ordi déconnait et n’avait pas enregistré mon ‘super papier’ ! J’ai commencé par gueuler puis je me suis posée pour calmer tout ça et ne pas retomber dans la peur, l’accusation, l’auto-critique, etc.…
J’ai pu alors voir les choses de façon neutre, plus objective, calmant ainsi le jeu des « pourquoi » 
Je constate depuis un certain temps que je suis trop souvent sur le net, au détriment des besoins de mon corps physique, donc ce break serait 'profitable', puis j’ai un ami informaticien qui peut venir 'à mon secours', même le dimanche. 
Le mental rassuré, je suis passée à une vision plus large, plus spirituelle de la situation ; 
Je suis en train d’assimiler la notion d’unité, peu à peu, selon ce que j’expérimente, pense, lis et constate, de valider ma foi par la raison logique;
La véracité de la nature essentielle de l'humain divin, de l’effet miroir; de l’autre, l’environnement, qui reflètent mon état d’esprit, ma vibration du moment, mes croyances conscientes et inconscientes; la puissance énergétique des pensées et le fait que je sois un canal (comme chacun), générateur, récepteur et émetteur de l’énergie, que tout est inter-relié, interconnecté, interdépendant même puis "Un" au niveau de la conscience pure. 

samedi 21 mars 2015

« Jean Jacques Crèvecœur…la 5e vidéo : "La pédagogie" et une autre: résumé des précédentes »





Voilà qui va sûrement faire plaisir à ceux qui ont zappé les quatre premières vidéos puisqu’on peut voir un résumé des précédentes conférences et la cinquième de la série qui aborde le thème de la pédagogie. C'est sympa de sa part d'avoir tenu compte des commentaires.
Je ne l’ai pas encore visionnée mais cette fois-ci, j’essaierai de le faire avant son retrait, le dimanche 29 mars, sans attendre le dernier moment. De toute façon ce dimanche là, c’est le jour de mes cinquante ans ! 
Déjà un demi siècle sur cette terre et quelle ‘ascension’, des profondeurs de la peur en passant par les feux des psychotropes, la fuite dans le rêve New âge, la redescente consciente et volontaire dans mes profondeurs, guidée en tous temps par l’essence d’amour et de lumière intérieure, jusqu’au cœur de l’amour, en mon propre cœur et dans la lumière de son espace infini, sans changer de corps ! 
Une vie bien remplie et maintenant la paix de l’esprit.

« Utiliser les circonstances pour puiser en moi ce dont j'ai besoin...et reconnaitre l'abondance de ressources intérieures et extérieures »





Depuis hier, je suis décalée dans le temps, je pensais qu’on était samedi, pour cette raison, j’avais décidé d’aller au marché et c’est la boulangère qui m’a ramenée au présent. Heureusement que j’ai passé beaucoup de temps dans la salle de bain, ce qui m’a obligée à revoir mon planning sinon je serais arrivée sur une place déserte ! Et aujourd’hui, rebelote, j’ai dans l’idée qu’on est dimanche ! Il y a quelque chose en moi qui se libère, se détend mais qui côtoie l’habitude de courir. 
La conscience et l’inconscient ne sont pas encore en phase mais ça ne suscite aucune colère, tristesse, sentiment de perte ou encore des critiques. Et pour le moment ça me va bien, je n’ai pas envie de forcer quoi que ce soit, j’accepte ce décalage naturel qui m’invite juste à être plus présente à mon corps physique, à l’instant. 
Ce n’est qu’une question d’équilibre, de stabilité que je ne vais pas tenter de créer mentalement en expliquant par exemple à mon mental, l’importance d’être alignée, centrée, ancrée…
Je continue de suivre l’élan du moment et d’écouter les idées spontanées, éclairs, qui se manifestent lorsque le mental est en paix. Je continue de « consoler » l’enfant intérieur s’il manifeste le sentiment d’injustice, sachant que c’est mon aspect pensant-émotionnel qui se stabilise dans l’acceptation de ce qui est. 
J’ai encore quelques résistances mentales mais mon âme me guide toujours à revenir au cœur, à calmer les pensées et les émotions mais c’est beaucoup moins intellectualisé. C'est-à-dire que je n’ai plus besoin de « parlementer » avec les aspects intérieurs. Je fais de plus en plus confiance à la vie, aux différents corps qui me constituent et aux énergies masculine et féminine qui ne sont plus trop en conflit. Mon sommeil semble aussi profiter de cette acceptation générale parce que mes nuits s’allongent de plus en plus.

vendredi 20 mars 2015

« Ce qui est » Byron Katie, commentaires perso & vidéo interview de Bryon Katie





Nous ne souffrons que lorsque nous croyons une pensée qui conteste ce qui est. 
Lorsque l’esprit est parfaitement clair, ce qui est, est ce que nous voulons. 
Si vous voulez que la réalité soit différente de ce qu’elle est, vous pourriez tout aussi bien essayer d’apprendre à un chat à aboyer. Vous pourriez essayer et réessayer, et le chat finira par vous regarder en faisant « Miaou ». 
Vouloir que la réalité soit différente de ce qu’elle est, est futile.

Et pourtant, si vous y faites attention, vous remarquerez que vous avez ce genre de pensées des douzaines de fois par jour. « Les gens devraient être plus aimables. » « Les enfants devraient être sages. » « Mon mari (ma femme) devrait être d’accord avec moi. » « Je devrais être plus maigre, ou plus beau (belle), ou avoir plus de succès. » 

Ces pensées sont des façons de vouloir que la réalité soit différente de ce qu’elle est. 
Si vous trouvez cela déprimant, vous avez raison. 
Tout le stress que nous ressentons est dû au fait de contester ce qui est.

« Comprendre sa place dans la Société » Omraam Mikhaël Aïvanhov






L’individu dans la société est considéré uniquement comme un être social et professionnel. Alors, n’essaye pas de changer l’institution. 
Tu ne le peux pas, mais à côté de l’institution, tu peux vivre ce que tu es en tant qu’être spirituel, et tu peux très bien aussi essayer d’être spirituel dans ta profession. 

Mais n’essaye pas de faire de la flamme avec de l’eau, n’essaye pas de bâtir une maison avec quatre planches. N’essaye pas de traverser l’océan avec une simple paire de pantoufles. 
Il faut que tu saches utiliser au maximum et au mieux, l’instrument que tu as entre les mains, sans te désespérer, parce que l’instrument n’est que cela. 
C’est à toi de trouver les occasions de le sublimer. 
C’est à toi de trouver l’occasion d’inspirer à l’enfant quelque chose de positif, ou de soustraire à l’enfant quelque chose de négatif. 
C’est à toi d’essayer d’être un père/mère dans ces moments-là. 
Mais ne te désespères pas et ne te tapes pas sur la poitrine, parce que tu ne peux pas faire plus.

« Clefs de sagesse du jour » piochées ‘au hasard’ sur le site de Monique Mathieu




Ce matin j’ai prévu d’aller faire des courses, en conscience, d’acheter des légumes ‘bio’ et des produits qui font du bien à mon corps physique, des goûts qui lui font envie. Comme du citron, dont les vertus sont nombreuses puisqu’il contient de la vitamine C, le complexe de vitamine B, du calcium, du fer, du magnésium, du potassium, et des fibres, pour plusieurs utilisations dont une boisson, à laquelle j’ajoute du thym et du miel. Notamment pour nettoyer l’intérieur du corps, diminuer l’acidité de l’estomac, booster le système immunitaire, faciliter le sevrage puisque la vitamine B, le magnésium sont antidépresseur. Le café ne me plait plus autant qu’avant mais j’en bois un de temps en temps puis le marc est utilisable pour pas mal de choses. 
Bref, j’ai envie de prendre soin de mon corps, selon mon intuition et les conseils d’autres femmes. Je suis abonnée à une lettre qui transmet des trucs de grand-mère et je ne lisais pas les mails quotidiens à cause de la quantité croissante que je reçois. 
J'ai déjà fait du tri et me suis désabonnée des lettres de sites où j'avais visionné des conférences à propos des stratégies marketing. Ce qui ne me correspond pas du tout. 

jeudi 19 mars 2015

« Le choix de l’amour ou de la peur définit la reliance aux égrégores correspondants »





Je peux aller me recoucher tranquille maintenant que j’ai lu et publié le dernier article de la présentation des travaux du Dr Bruce Lipton!
J’ai passé la journée d’hier en me levant avec un enthousiasme puissant, une sensation de gratitude infinie puis au fil de la journée, ça s’est dégradé jusqu’à provoquer une nouvelle coupure de courant et une colère généralisée qui m’a empêchée de m’endormir avant deux heures du matin, alors que j’étais debout depuis cinq heures. 
Bon j’ai tout de même fait une sieste précédée d’un temps de détente mais le mental était hyper-actif et le rêve que j’ai fait m’a pas mal perturbé. Il a créé une scission un mouvement de rejet vis-à-vis du mental et un conflit avec le cœur, un ultime combat ! 
Le visionnage excessif des vidéos de Jean Jacques Crèvecœur a fait entrer le doute quant à la pertinence de mon intuition, de la pertinence de la guidance par l'élan de l'instant et la lutte interne a commencé. 
Un coup, j’accusais mon mental avide, de m’égarer et la fois d’après, je critiquais le côté naïf de mon cœur, de suivre ses élans, de vouloir lâcher prise…ça balançait grave!

Ce matin, malgré que je me sois couchée tard, je me suis levée à 5h30. Et j'ai dévoré l'article précité. Bon je vais essayer de dormir un peu...

Je crois que ça n’est pas la peine que j’insiste, le sommeil ne vient pas tellement tout se met en place dans mon mental ! Toutes les répercussions de la lecture du message précédent ont eu, une fois de plus, un effet puissant d’ouverture de conscience qui a rétabli la confiance en la valeur de mon intuition, et a révélé l’importance de la cohérence cœur-mental; remis à sa juste place celle de l’AMOUR TOUT PUISSANT !
Je ne parle pas de celui qui rempli les fantasmes inassouvis de la majorité des gens (dont je fais plus ou moins encore partie) mais de cette énergie de Vie qui permet la croissance des cellules comme l’explique si bien Bruce Lipton. Quoique les fantasmes soient des projections de l’amour et comme le cerveau ne fait pas la différence entre la réalité et la fiction, son effet régénérant est effectif.

« Féminité et spiritualité, l’invitation » Oriah





Ça ne m’intéresse pas ce que vous faites dans la vie.
Je veux savoir quel désir vous ronge
et si vous oserez répondre à l’appel de votre cœur.

Ça ne m’intéresse pas de savoir votre âge.
Je veux savoir si vous risquez encore
de passer pour un fou par l’amour
pour vos rêves ou pour l’aventure d’être en vie.

« La sagesse de vos cellules » Dr Bruce Lipton (4/5)





L'ingénierie génétique
Aujourd'hui nous baignons dans l'ingénierie génétique. Ce faisant, nous avons récolté une grande variété de machines génétiques. Nous ne prenons pas en considération les conséquences de cette ingénierie dans le monde réel. Nous trouvons maintenant les gènes modifiés dans certains organismes qui se déplacent dans l'écosystème et qui sont pris et utilisés par d'autres organismes. 
Par exemple, en fabriquant des plantes résistantes à un pesticide utilisé pour tuer les mauvaises herbes, les scientifiques plantent des cultures qui possèdent des gènes résistants à ce pesticide. On a constaté, plus tard, que ces plantations ont transmis les gènes modifiés à toutes les autres plantations aux alentours, ce qui a eut pour résultat la création de superbes mauvaises herbes sur lesquelles les pesticides agricoles habituels n'ont plus aucun effet.
Le point c'est que tous ces organismes font partie d'une communauté qui changent leurs gènes. Il a aussi été reconnu que lorsque vous mangez de la nourriture génétiquement modifiée, les bactéries dans vos intestins peuvent les absorber et ainsi incorporer les gènes de cette nourriture génétiquement modifiée. Notre bidouillage de la nature change même l'organisation génétique des bactéries dans notre propre appareil digestif.

Composer avec le stress
La survie est tout d'abord attachée aux mécanismes de croissance qui remplacent le nombre de cellules que nous perdons chaque jour en raison d'une usure normale. 
Mais une autre partie de notre comportement de survie s'engage dans des mécanismes complètement différents : ceux que nous employons pour notre protection. 
La protection annihile le processus de croissance et assigne l'énergie aux comportements requis pour nous soutenir dans une situation menaçante. 

mercredi 18 mars 2015

« Les synchronicités » les êtres de lumière via Monique Mathieu






Il y a parfois des synchronicités d'évènements qui sont totalement étonnantes, surprenantes, et tellement ajustées à vos enseignements que je me dis : il se passe quelque chose de beau.
Qu'est-ce qui provoque les synchronicités ?

"Si ce sont des synchronicités concernant des relations entre deux êtres, ces synchronicités sont à ce moment-là générées par une dimension supérieure.

Lorsqu'il s'agit de synchronicités par rapport à des évènements, celles-ci proviennent aussi d'une dimension supérieure et, d'une certaine manière, elles mettent en activité en vous d'autres paramètres. 
Elles mettent en vous d'autres possibilités qui vous permettent d'avoir davantage accès à elles, parce que vous pouvez les provoquer à partir du moment où vous œuvrez, sans vous en rendre compte, dans une autre réalité, dans une autre dimension, sur un autre plan.
Vous n'œuvrez pas que sur le plan de la troisième dimension !

« L’énergie de vie cherche son équilibre »




Ce matin je me suis réveillée avec le sourire et un enthousiasme croissant à être, à pouvoir vivre cette incarnation si spéciale, si passionnante ! Et pourtant, cette nuit, alors que je discutais sur face de bouc avec un ami de trente ans, une coupure de courant m’a plongée dans le noir l’espace d’un instant et j’ai ri de la situation ! J’ai quand même dit : « merde ! » mais ça n’a pas du tout affecté mon état d’être. 
Comme ça n’est pas la première fois que ça arrive, j’ai allumé la bougie que je laisse sur le bureau à portée de main et j’ai remis le jus. Cette expérience m’a encore montré la force des énergies, des pensées et des émotions et de la lumière de secours, le soleil intérieur. 
Déjà, en lisant les commentaires sur google+, j’ai remarqué que ça bloquait quand je répondais avec des mots portés par la non-acceptation de ce qui est, la colère, la révolte. Bien que ces énergies soient moins denses en moi, il subsiste quelques résidus par-ci par-là qui ont été révélés par ces problèmes les techniques, je ne pouvais carrément pas les poster. 
Tout ceux qui portaient l’espoir, incitaient à lâcher prise, à aimer, à accepter, passaient sans problèmes mais les autres étaient bloqués ! La coupure de courant est arrivée tandis que je disais à mon ami de libérer la culpabilité, que j’essayais de le convaincre de la force des pensées lourdes et de la façon dont elles conditionnent notre vie.

mardi 17 mars 2015

« L’amour de votre vie, c’est vous-même »





Sachez que toutes vos relations sont d’abord fondées sur l’amour de soi et qu’elles en sont le reflet. 
Nous considérons l’absence d’amour de soi comme le problème numéro Un sur la planète actuellement, suivi de près par le sentiment de persécution.

Soyons bien précis : il ne s’agit pas des relations avec les autres, mais d’abord et avant tout, de la relation avec soi-même. 
C’est un point extrêmement important que nous aimerions travailler avec vous. 

La conscience collective comporte plusieurs programmes qui vous enferment dans des systèmes de croyances. Le premier système est très problématique car il vous prépare à l’échec et à la séparation. C’est celui des âmes sœurs ou âmes jumelles. 

Nous ne disons pas qu’elles n’existent pas, mais nous affirmons que le phénomène est très rare dans cette existence particulière que vous avez choisie. 
Même si ce n’était pas le cas, cela n’a pas vraiment d’importance car la relation avec une âme sœur ou jumelle ne diffère en rien de toute autre relation que vous pouvez entretenir avec votre entourage. 
L’idée d’âmes sœurs et d’âmes jumelles n’est qu’une étiquette que vous avez placée sur vos relations à un moment où il y avait très peu d’individus dans votre vie pour vous faire apprendre des leçons.

« La sagesse de vos cellules » Dr Bruce Lipton (partie 3)




Lire les 3 articles précédents en cliquant ici (aller en bas de la page pour les lire dans l'ordre chronologique)
Le fonctionnement de la biologie
Pour comprendre comment tout ça fonctionne, nous allons parler de la biologie. 
On commence avec le fait que nous sommes fait de cellules et que les cellules sont des organismes vivants fait à partir de blocs de protéines.
Il y a environ 100,000 différentes sortes de protéines, qui sont des molécules de formes très complexes, un peu comme des rouages, qui s'engagent les unes dans les autres.
Certains de ces engrenages de couples de protéines créés la respiration, certains la digestion, d'autres la contraction musculaire, et cetera. 
Toutes les fonctions des cellules se font par ces engrenages de protéines.

Les plans de ces engrenages sont détenus par les gènes. 
Lorsque j'ai besoin d'un engrenage pour moi, je dois obtenir le plan à partir de l'ADN, copier ce plan, ce qui se fait par le biais de l'ARN, et ensuite utiliser cet ARN pour construire les protéines.

En biologie, l'ensemble de ces engrenages de protéines s'appellent des ''voies'', telles que la voie digestive ou la voie respiratoire. 
Je peux regarder les caractères physiologiques du corps humain et les identifier comme des engrenages qui s'imbriquent les uns dans les autres ce qui, par leurs interaction, donne les mouvements qui sont les caractères de la vie. Là, on devrait avoir un grand roulement de tambour parce que je vais tenter de vous dire le secret de la vie.

« Libérer la conscience des voiles, des illusions »





Connaissant l’impact de la peur sur la majorité des gens, dont je fais partie, qui on tendance à la nier, la fuir, l’occulter, je ne publie pas le dernier message de Monique Mathieu qui parle de l’éclipse à venir. (J’ai fini par le faire puisque j’y ai trouvé une forme de réconfort dont je parle dans l’introduction du message traitant de l'éclipse)   
Nous souffrons tellement de nous extraire du moment présent, soit en retournant dans le passé, soit en anticipant l’avenir, soit en nourrissant l'illusion, que je ne veux pas nourrir ces énergies de fuite. 
Ce n’est plus ce que je veux vivre et pour tirer un trait sur le passé et dissoudre la peur du lendemain, la meilleure solution, c’est d’être présent à soi, à son corps physique, son ressenti, afin de percevoir, de connaitre la conscience pure, que je suis, que nous sommes
"Pure", dans le sens de libérée des voiles de l’illusion, formés par nos émotions, nos pensées et les énergies correspondantes et par notre ignorance ou inconscience. 
Le monde de l’astral n’a plus autant d’attrait à mesure que je m’ancre dans la réalité, celle de mon corps physique, de ma vraie nature, de la nature et de tous les corps subtils qui la composent, ce qui me libère de l’illusion de la séparation, de l’illusion en général. 
Je considère maintenant que mon âme, c’est ce que je suis présentement, en tant que personne, une entité énergétique et physique, qui porte la mémoire de mes connaissances; qui est en moi, en chacun de mes corps et qui m’ouvre sur l’invisible, l'énergie, afin de me remémorer mes origines célestes tout en honorant celle de cette incarnation, de ma chair, de ma nature physique-énergétique-psychique-émotionnelle-biologique-physiologique-anatomique-cellulaire…tout ce qui apparait au travers de mes sens, intuition comprise.

lundi 16 mars 2015

Dernière vidéo de Jean Jacques Crèvecœur visible jusqu’au 17 mars « Transformer vos expériences en conscience »




Je viens tout juste de visionner la troisième vidéo et comme c’est assez conséquent, je regarderais celle-ci plus tard. Il reste encore un jour pour le faire puisqu’en fait, elles seront retirées le 18 mars. Comme je suis toujours dans le speed et l’urgence, j’ai mal lu ce qui était écrit. Il faut dire que le plus simple aurait été d’écrire la date limite de visibilité plutôt que la date de retrait…
C’est vrai qu’il y a beaucoup de vidéos de formation en ligne mais la plupart du temps, ce sont uniquement des accroches commerciales, on vous donne quelques miettes pour vous donner envie. 
D’un autre côté, ça peut se comprendre puisque la multiplication des sites de coaching, d’accompagnement, est à la mesure de la peur qui amplifie de jours en jours, ce qui augmente la concurrence aussi...
Pour cette raison je ne pense pas que les stratégies marketing soient une solution, enfin les programmes ne me correspondent pas puisqu’ils se basent sur des valeurs qui ne sont pas les miennes, même si on peut aussi y trouver des infos utiles…
On ne peut pas considérer l’humain comme un objet et encore moins la souffrance comme un business. 

« Hymne à la Paix » en mots et en images, par Alain Degoumois





La paix se travaille quotidiennement
 
Nous sommes la tempête et l'éclaircie,
Nous sommes la colère et la joie,
Nous sommes le jugement et le pardon,
Nous sommes la séparation et l'Unité.
 
Nous sommes le jeu des vagues sur les eaux du monde,
Nous creusons les vagues de la discorde et élevons celles de la fraternité.
 
Sur terre, 
Nous sommes les artisans du changement.
Au travers de notre propre transformation,
Nous aidons a la transformation du monde.