jeudi 19 mars 2015

« Le choix de l’amour ou de la peur définit la reliance aux égrégores correspondants »





Je peux aller me recoucher tranquille maintenant que j’ai lu et publié le dernier article de la présentation des travaux du Dr Bruce Lipton!
J’ai passé la journée d’hier en me levant avec un enthousiasme puissant, une sensation de gratitude infinie puis au fil de la journée, ça s’est dégradé jusqu’à provoquer une nouvelle coupure de courant et une colère généralisée qui m’a empêchée de m’endormir avant deux heures du matin, alors que j’étais debout depuis cinq heures. 
Bon j’ai tout de même fait une sieste précédée d’un temps de détente mais le mental était hyper-actif et le rêve que j’ai fait m’a pas mal perturbé. Il a créé une scission un mouvement de rejet vis-à-vis du mental et un conflit avec le cœur, un ultime combat ! 
Le visionnage excessif des vidéos de Jean Jacques Crèvecœur a fait entrer le doute quant à la pertinence de mon intuition, de la pertinence de la guidance par l'élan de l'instant et la lutte interne a commencé. 
Un coup, j’accusais mon mental avide, de m’égarer et la fois d’après, je critiquais le côté naïf de mon cœur, de suivre ses élans, de vouloir lâcher prise…ça balançait grave!

Ce matin, malgré que je me sois couchée tard, je me suis levée à 5h30. Et j'ai dévoré l'article précité. Bon je vais essayer de dormir un peu...

Je crois que ça n’est pas la peine que j’insiste, le sommeil ne vient pas tellement tout se met en place dans mon mental ! Toutes les répercussions de la lecture du message précédent ont eu, une fois de plus, un effet puissant d’ouverture de conscience qui a rétabli la confiance en la valeur de mon intuition, et a révélé l’importance de la cohérence cœur-mental; remis à sa juste place celle de l’AMOUR TOUT PUISSANT !
Je ne parle pas de celui qui rempli les fantasmes inassouvis de la majorité des gens (dont je fais plus ou moins encore partie) mais de cette énergie de Vie qui permet la croissance des cellules comme l’explique si bien Bruce Lipton. Quoique les fantasmes soient des projections de l’amour et comme le cerveau ne fait pas la différence entre la réalité et la fiction, son effet régénérant est effectif.


La confrontation mental-cœur, féminin-masculin, raison et intuition, s’est soldée par une magnifique « réconciliation » que quelques phrases clefs, dans le texte qui parle de la sagesse des cellules ont révélé !

C’est indéniable les effets de l’éclipse sont immenses et créent un saut quantique supplémentaire pour peu qu’on ne se laisse pas impressionner par les énergies de basses fréquence, toutes sans exception sont issues de la peur.

Je vais reprendre ces phrases et noter mes impressions, sensations, la façon dont je comprends leur sens qui ouvre la vision à 360°. Il faut dire aussi que je suis tombée sur un article qui a produit un effet choc, révélateur de ce que je pense et ressens au niveau des énergies, des projections conscientes et inconscientes, de la conscience et de son expansion, ces multiples formes d’expression…

Un centrage-ancrage au ciel et à la terre, une petite « réunion » entre mes corps et l’appel au calme intérieur, sont nécessaires afin de canaliser les énergies en moi, ça fuse !
Ce que mes rêves me montrent, c’est le travail de synthèse qui se réalise dans notre cerveau, créant la cohérence indispensable à notre bien-être mental et donc énergétique
La conscience (et pas le mental et ses systèmes de croyances) et l’inconscient se rejoignent pendant notre sommeil; un travail de projection de nos croyances, celles qui sont enfermées dans notre inconscient et qui gèrent notre vie en coulisse et en même temps, celle de nos croyances mentales du présent, qui se ‘superposent’, ‘s’amalgament’ et vont ainsi actualiser l’ensemble de nos systèmes de croyances

Un genre de mise à jour qui dépend de notre capacité à accepter ce qui est, qui nécessite l’ouverture de cœur et la circulation de l’énergie d’amour, afin que nous soyons sur la fréquence de la croissance par opposition à celle de la peur qui nous maintient dans l’inconscience, le cerveau primaire qui gère l'instinct de survie. Je cite:

« Les hormones de stress font se resserrer les vaisseaux sanguins du cerveau antérieur, ce qui force le sang à se diriger vers le cerveau postérieur afin de nourrir le centre réflexe ultra-rapide utilisé dans des conditions de stress ». Bruce Lipton*

Mon intuition et ma raison qui m’amènent à croire en la puissance de l’amour et à dire qu’en choisissant la peur ou l’amour (et ce choix créé notre vie, modèle notre quotidien puisque celui-ci est directement projeté par les énergies que nous émanons), est confirmé par les découvertes de ce scientifique exceptionnel qui permettent de démontrer la valeur des enseignements qui prônent l’amour, le lâcher prise, l’acceptation de ce qui est, de relier les deux hémisphères, les deux points de vue spirituels et scientifiques qui se complètent parfaitement. Et en toute logique, le mental et l’intuition, le féminin et le masculin…J’en remets une couche avec cet autre extrait :

« Les cellules ne peuvent pas aller dans deux directions en même temps. Elles sont soit dans la croissance, ouvertes à l'environnement et assimilant ce qui se passe, soit dans la protection, se fermant elles-mêmes en attendant que l'environnement soit dégagé avant de revenir à leurs fonctions normales ». Bruce Lipton*

Ceci contient des tonnes d’infos, d’applications, dans notre monde mais en tout premier lieu, en notre propre corps. Puisque la vie est en expansion, puisque la conscience se projette en tous sens, en toutes formes d’expression du vivant, on peut faire le lien entre ce qui est infiniment grand et ce qui est infiniment petit. 
Nos cellules portent le double principe croissance/mort qui va s’activer selon nos pensées, celles que nous émanons dans un instant T et qui sont aussi soumises au même principe de ‘dualité’ conscient-inconscient.

Selon notre choix de l’instant, celui de vivre dans l’amour où dans la peur, nous activons un système de croyance ou l’autre
Celui de notre inconscient-mental, contenant des pensées basées sur la peur ou celui de notre conscience-mental, qui peut être plus facilement malléable puisque les pensées sont ’visibles’ et peuvent donc être actualisées par notre volonté, et elle se fondent sur des croyances choisies, celles auxquelles nous adhérons et que nous décidons de nourrir, justement en choisissant de vivre selon l’amour inconditionnel.

L’inconscient n’est pas un ennemi, il est un 'super ordinateur', contenant nos mémoires qui elles-mêmes sont constituées de nos émotions refoulées, générées par nos croyances basés sur la peur et doté de logiciels correspondants qui vont s’activer si nous choisissons de nourrir la peur l’idée de séparation…

Lorsque nous décidons de devenir plus conscients, nous allons pouvoir sonder cet inconscient qui se révèle soit par nos rêves, soit par notre quotidien et nos réactions à ce que nous vivons. 
Nous pouvons savoir si les programmes involutifs, basés sur la peur, (qui vont donner comme instruction à nos cellules de réagir au stress par la défense) sont activés continuellement, parce que notre système immunitaire sera directement affecté (il ne pourra plus lutter contre les microbes, virus) et ça se traduira par des symptômes, maladies et des états émotionnels désagréables, dépressifs, suicidaires…

En choisissant de nourrir l’amour, de nous aimer sans condition, nous activons le programme de croissance, au cœur de nos cellules, qui vont alors fortifier notre système immunitaire et permettre à la lumière de la conscience pure, de pénétrer nos cellules, d’activer la régénération cellulaire, d’amener des idées nouvelles et ainsi de pouvoir modifier notre système de croyance. 
Ainsi, en choisissant l’amour en toutes circonstances, nous nourrissons nos corps, de lumière/conscience pure, d’amour/énergie de Vie, d’énergie de vie éternelle, de connaissance innées, d’expansion et de communion. 
Les énergies de la source père mère qui viennent alors équilibrer notre perception du masculin et du féminin vont les sacraliser, les équilibrer et les harmoniser, à mesure que mous laissons la source père mère les irradier de leur énergie.

Les croyances revêtent un rôle important parce qu’elle définissent les programmes qui seront activés, puis comme la lumière c'est de l’énergie de pure conscience, (bon, le terme n’est peut-être pas exacte mais l’idée est là), peu à peu, nous aurons moins besoin des croyances puisque notre conscience s’élargira nous permettant de voir ce qui est, d’une façon plus juste, réelle.Je cite encore Bruce Lipton*:

« Il nous incombe de savoir que notre biologie ne fait pas la différence entre une peur justifiée et une peur imaginée. La réalité toute simple est que nos perceptions et nos croyances qu'elles soient vraies ou fausses, contrôlent en permanence notre biologie ».

Ce qui veut dire aussi que notre cerveau ne fait pas la différence entre l'amour imaginé et l'amour ressenti, projeté ou vécu. Tant que nous ne sommes pas dans la pleine conscience, sur la fréquence de l’amour inconditionnel, nous devrons utiliser ces reflets, ces extensions de nous-mêmes, ces projections de la conscience dans des versions plus lumineuses, les anges, les guides, les êtres de lumière, les rayons sacrés, afin de parfaire notre maitrise mentale-émotionnelle, de choisir l'amour plutôt que la peur. 

Puisque l’ouverture de cœur permet l’ouverture de la conscience, 'l'illumination' du mental, il sera pénétré par la conscience pure, chaque fois que nous viendrons en notre cœur, au point zéro, là où les énergies s’harmonisent, où nos corps subtils sont alignés sur la même longueur d’onde et où les obstacles seront dissouts, l’espace de ce moment de paix intérieure, de calme mental, d’acceptation totale, de lâcher prise.

Les mondes parallèles, sont des projections/reflets des croyances de notre mental-conscient et inconscient, celles de notre personnalité voilée par les filtres de la peur, des pensées/émotions de basses fréquences, qui brouillent notre perception des choses et nourrissent les vielles croyances de bien et de mal, construites sur la peur et la notion de division, de limitation, d’obscurité, que nous percevons comme le mal alors que ça n’est que la masse de toutes les émotions que nous refoulons, dont nous nourrissons notre inconscient en vivant dans l'ignorance de qui nous sommes vraiment, en jouant des rôles.

Si nous portons beaucoup de peurs inconscientes et que nous croyons dur comme fer au paradis et à l’enfer, le danger de ‘visiter’ les mondes de l’astral, qui correspondent à nos propres fréquences du moment, est réel. 
Nous projetons nos énergies et si nous ne sommes pas ancrés et centrés en notre cœur, les risques de démence, liés au contact des entités que nous auront attirées, sont une réalité aussi. 
Bien que ces énergies ne soient pas palpables, du moins pas physiquement, leur influence peut aggraver notre état d’être. Si nous sommes portés par l’amour, nous attirerons des êtres de fréquence équivalente et là, le danger sera de vivre dans un monde en dehors de la réalité, d’où l’extrême nécessité d’être ancré solidement, enraciné ! 
Les égrégores, amas de pensées similaires rassemblées, sont puissants et comme ils sont alimentés en permanence, parce que la majorité vit encore dans la peur et l’inconscience, c'est-à-dire qu’elle ignore ce que son inconscient recèle, et le fait de vouloir fuir la réalité n’arrange rien, au contraire puisque ça amplifie la prévalence des pensées inconscientes. On continue de nourrir les systèmes qui régissent notre vie ne coulisse.

C’est vrai que j’ai senti une grande libération et progression quand j’ai décidé de libérer cette notion de bien et de mal, d’opposition, de division en soi. 
Il a fallu d’abord intégrer l’énergie d’amour inconditionnel afin de changer de point de vue et là aussi ce choix a produit des changements énormes dans mon être et par extension ou projection énergétique, dans mon quotidien. 
Ce point de vue nouveau de non-dualité, est venu naturellement à mesure que j’ai ouvert mon cœur à l’amour sans conditions, que j’ai permis à cette énergie de se diffuser dans tous mes corps. 
Ce qui a entrainé un comportement amoureux vis à vis des personnages internes/énergies, des différents corps, que j’ai alors perçu comme des outils qui permettent d’appréhender la vie et plus comme des entités malveillantes, ou même des saboteurs... 
Mais tant qu’ils sont remplis de peur, tant qu'ils sont dans l'extrême, l'excès, simplement parce qu'on lutte contre eux, qu'on refuse de les reconnaitre et de les accepter, ils n’ont pas une perception neutre, réelle de la vie, de ce qui est.

Bon ça n’est pas encore bien en place dans ma tête mais ce qui est certain, c’est que j’aurais beaucoup plus de facilité à lâcher prise maintenant. 
Je sens un réel changement de perception intérieure, un élargissement de la conscience. 
Et un bien être né de la cohérence cœur-mental, raison-intuition que seule la fatigue physique atténue. 
Puis selon mon rêve d’hier, tout n’est pas encore ajusté, mes croyances à propos du masculin ont encore besoin de se dissoudre dans l’amour et ça se réalise par l’acceptation du comportement des autres et en toute logique, par l’acceptation de ma propre colère, de mes limites, des peurs qui subsistent en moi. 

La directive, demeure la même suivre les élans du cœur, faire confiance à mon intuition et aussi à mon mental, du moins ne plus lutter contre lui, accepter que sa compréhension soit encore voilée par la peur et le manque de clarté, de lumière. 
Et pour qu’il bénéficie de la lumière, de l’intelligence de la conscience pure, il me faut juste penser à maintenir ma fréquence sur des énergies élévatrices, l’amour, la joie, la confiance en soi, la liberté d'être…Accueillir les émotions associées aux pensées négatives, ce qui rétablit l’harmonie en soi et permet au corps émotionnel d'être nettoyé, imprégné de lumière, de conscience. 
C'est encore et ça sera toujours d’actualité tant que mon taux vibratoire oscillera. 

Bon, j’ai des choses à faire dans la matière et maintenant que mon mental est apaisé, je vais pouvoir agir en toute sérénité. Parce que là aussi, je peux constater combien j’ai cafouillé hier en étant sur la fréquence de la colère. 
D’ailleurs, les chats ne sont pas apparus avant ce matin, pas fous ! Ceci dit, je ne m’en suis jamais pris à ces êtres qui sont vraiment des soutiens au niveau affectif et énergétique. 
J’ai souvent pensé qu’ils étaient des extensions/reflets de moi-même et cette idée commence à prendre un sens puisque toute vie est issue de la source père mère. J'avais validé cette notion mais la connaissance du processus de projection de la psyché, associé à la rayonnance énergétique et le processus de manifestation dans la matière qui en résulte, vient donner une réalité concrète à mon intuition. Je rappelle cette affirmation du texte de Bruce Lipton qui est essentielle et me réconforte énormément quant à la validité de la puissance de nos pensées, de nos croyances, mais cette fois-ci, dans leur aspect créatif:

« Il nous incombe de savoir que notre biologie ne fait pas la différence entre une peur justifiée et une peur imaginée. La réalité toute simple est que nos perceptions et nos croyances qu'elles soient vraies ou fausses, contrôlent en permanence notre biologie. » Bruce Lipton*

Je vais pouvoir me régaler à jouer avec les rayons, en toute confiance, à les activer en moi tout en sachant que ce sont des outils énergétiques, des moyens d’orienter le mental et donc l’énergie mais qu’ils ne remplacent en aucun cas le processus alchimique qui se réalise uniquement par l’acceptation, du moins au niveau profond de l’être

Ce sont des ‘béquilles’ au même titre que les médicaments que je prends, mais ça reste de bons outils pour calmer le mental, orienter sa pensée, quand le doute ou la peur arrivent, et qu'on risque d'être englouti par ces énergies; ça permet de se centrer plus facilement, sans affecter les organes du corps physique.

L’essentiel étant de se maintenir sur la fréquence de l’amour puis quand la confiance en soi augmente, on osera suivre l’élan de l’instant qui ne sera pas porté par la peur et ainsi se débarrasser peu à peu des béquilles.

On peut distinguer si un élan vient de l’amour ou s’il vient de la peur, en ressentant l’effet que produit l’idée. Ou tout simplement en se demandant quelles seront les conséquences de l’acte, si on ne fait pas confiance à son intuition ou si on est encore très convaincu de la notion de division, de bien et de mal. 

Si l’élan vient du cœur, il procurera une sensation de détente intérieure, de joie et ce, que le geste soit ‘douteux’ selon le point de vue du mental/morale et ses références passées, basées sur la peur et l’ignorance ou qu’il soit en accord avec ses mêmes croyances.

Pour pouvoir créer en conscience, on ne peut pas faire l’économie de la maitrise alchimique puisque c’est dans nos chakras, nos centres énergétiques que l’énergie de création agit et manifeste concrètement notre réalité.

Bon là encore, ça n’est pas très précis mais je ne me fait pas de souci. La seule chose qui importe pour le moment, c’est de maintenir ma fréquence vibratoire élevée à hauteur de l’amour inconditionnel, d’aligner mes corps et de rester ancrée à la terre mère, connectée au cœur, en toute confiance et avec légèreté !

Puis pour le sevrage, je continue à ma façon, "au pif" comme je dis, en suivant l’élan de l’instant et ainsi en changeant, sans forcer, mon alimentation juste en étant attentive à l’effet que font les produits que j’ingère, et pour choisir ce que je vais manger, en me fiant à ces indications ; « c’est bon au goût, ça me fait envie » ou au contraire, « ça me dégoûte ».
A propos de l'expression "au pif", je me souviens de cette série de ma jeunesse "ma sorcière bien aimée", ça n'est pas par hasard qu'elle active sa magie, son intuition en remuant le bout de son nez...J'imprime l'image pour amplifier l'intention et l'utiliser de façon à créer avec légèreté.

La nourriture, les pensées, désirs, c’est aussi de l’énergie et je peux sentir combien le besoin de liquide se fait sentir en ce moment puisque la détox est générale, ça favorise l’élimination et affecte directement le mental-émotionnel. 
D’ailleurs, les rêves qui sont incohérents, découpés, sont liés à la difficulté de digestion, aux filtres foie-rien-pancréas, qui peinent à faire leur travail. Je n’ai pas lu ça dans des livres, bien qu’il m’arrive de confirmer mon ressenti-intuition quand je tombe sur des articles qui parlent de santé, des plantes.
J’apprécie d’ailleurs que je les lise après avoir tiré mes propres conclusions, selon l’intuition et tout simplement le bon sens, qui me permettent de voir l’effet de certains produits sur mon état physique et mental-émotionnel. 
Tout est inter-relié, c’est une évidence et aussi interdépendant, (ce qui explique le phénomène des synchronicités, comme le disent les êtres de lumière via Monique Mathieu) mais il est bon, en tous cas pour moi, d’en faire le constat d’abord à l’intérieur, puis de prêter attention à mes projections pour assimiler cette notion d’unité, d’humanité Une, dans la matière, au niveau de la conscience et du cœur. 

On ne peut pas créer en conscience sans connaitre les outils qui sont à notre disposition et l’intuition en fait partie d’où la nécessité d’écouter ses corps et de re-connaitre ainsi son pouvoir créateur. 
La reconnaissance du divin en soi se réalise par l’observation neutre et demande d'être à l'écoute et de faire confiance à tout ce que nous sommes.

Allez une bonne douche pour finaliser le nettoyage énergétique de ces dernières 24heures ! C’est sûr que ça bouscule mais en n’opposant pas de résistance, ça facilite le processus qui nous amènera à faire un ‘saut quantique’ par l’ouverture de cœur et de conscience, ça y est, je radote !

Il y a un autre aspect essentiel des découvertes de Bruce Lipton, c’est cette partie qui m’interpelle et me donne à penser une fois de plus que le ventre, les intestins et la façon dont les cellules gèrent le système digestif, immunitaire, est important à connaitre. 
Le fait que nous portions toutes les cellules des maladies, est riche d’enseignement à propos de la dualité même si là encore, il faut que le mental valide l’intuition, par l’étude. 

On ne peut pas fonctionner correctement, être dans notre plein potentiel créateur si on occulte des aspects de soi et le mental a besoin de cohérence, au même titre que le cœur (voir la cohérence cardiaque) pour être sur la fréquence de l’harmonie, de l’unité. Un dernier extrait de l'article de Bruce Litpon*:

« Nous avons deux mécanismes de protection différents. Le système immunitaire qui s'occupe des menaces internes comme les virus, les bactéries, les parasites, ou les cellules cancéreuses. 
Le système adrénaline sécrète des hormones de stress qui nous protège des menaces extérieures comme d'un serpent venimeux ou de quelqu'un qui nous attaque. 
Les hormones du stress resserrent la paroi des vaisseaux sanguins des intestins et stoppent également le système immunitaire. 
La raison est évidente : si vous êtes poursuivit par un lion, vous ne mettez pas votre énergie dans la défense contre une infection bactérienne, vous la mettez dans l'action de courir. 
Les professionnels de la santé savent depuis des années que les hormones du stress arrêtent le système immunitaire. Ils prescrivent des hormones de stress à des personnes qui reçoivent des greffes de tissus ou d'organes, de façon à ce que leurs systèmes immunitaires ne rejette pas le tissu étranger. 
Mais en quoi cela s'applique à notre vie de tous les jours ?

Chaque jour, lorsque nous éprouvons du stress, nous affaiblissons notre système immunitaire. Car, lorsque nous réprimons le système immunitaire, les choses quotidiennes communes, peuvent commencer à prendre le dessus et à créer la maladie. 

La plupart des personnes sont très familiarisées avec ceci parce que, plus nous fournissons d'effort dans la vie, plus nous nous affaiblissons et les maladies deviennent notre mode de vie. 
Par exemple, les enfants à l'école tombent plus facilement malades durant les périodes d'examens. 
Le fait de dire que nous allons attraper quelque chose est idiot, car il s'avère que la plupart d'entre nous possède déjà, dans le corps, presque tous les microbes pathogènes qui affectent les humains

Le stress qui inhibe le système immunitaire, stoppe également le processus de croissance qui remplace les cellules perdues lors d'une usure normale.

Avec ce stress, il y aura un moment où le nombre des cellules perdues ne sera pas remplacé, ce qui compromettra nos fonctions et alors nous commencerons à exprimer une maladie. d'après les études de Bruce Lipton*
  
J’ai piochée quelques clefs sur le site de Monique Mathieu pour voir ce que mes pensées reflètent et recevoir des enseignements. Là aussi, je pense que nous sommes directement reliés aux êtres qui sont sur la même fréquence que notre âme, notre conscience.

Clef 417
Lorsque quelque chose vous préoccupe, visualisez une belle route. Au bout de cette route voyez un immense soleil et dîtes : "Je ne crains rien car la Lumière de Dieu m'éclaire et l'Amour de Dieu me protège".

Ainsi vous avancerez toujours sur le chemin, ce soleil vous protégera et vous éclairera toujours et il vous nourrira de son Amour. »

C’est une façon de diriger le mental, les énergies et chacun a ses propres ‘phrases clefs’, les mots que notre mental associe à des énergies élévatrices. 
En ce moment beaucoup de cantiques me viennent à l’esprit. Ceux qui parlent de la puissance du soleil, du christ…ou même des chansons d’humains éclairés tels que celles de Jean Ferrat/Aragon dont les paroles sont lumineuses, généreuses, amoureuses…
Et je peux constater l’impact qu’elles ont sur mon état d’être, immédiatement !
Celle-ci sera utile à répéter quand j’irais au jardin, ou que je croiserais quelqu’un qui m’agace :
« Tu fais ce que tu veux, tu es maître de toi et tout ce qui m’importe, c’est d’être maitre de moi-même, de maintenir ma fréquence sur la joie, la paix, la liberté d’être ».

Une dernière avant d’aller au jardin, le soleil est là ! Bon, il y a toujours cette espèce de voile mais je m’en fous ! Le soleil en moi, ma conscience a le pouvoir de dissoudre la chimie quand j’amène la peur et la colère en mon cœur, qui réalise l’alchimie intérieure, par l’amour et la lumière que je suis en vérité !

Clef 551
« Pour arriver à la Connaissance, il y a deux choses fondamentales : travailler la peur, cette peur qui est en chacun de vous, qui est l'animalité en l'homme,  et travailler l'Amour.
Alors, petit à petit, une multitude de portes s'ouvriront devant vous, et chaque jour vous vous réveillerez différents. C'est un travail gigantesque, c'est l'alchimie de l'âme. Il vous faut surveiller et bien vivre chaque acte de chaque jour ».

Yes, mais l’animalité conditionnée par la peur parce que ce côté animal en soi, est aussi à inonder d’amour afin qu’il se mette au service du cœur, de la vie. 
Jusqu’à ce que le programme de survie interne ne soit plus nécessaire, quand l’amour aura remplacé la peur totalement, en toutes les cellules, les dimensions de l’être ! Quand la lumière et l’amour rempliront les corps, nous serons alors éternels ! 
Mais pour ça, il faut aussi lâcher la peur de la mort, accepter cet aspect éphémère de soi. Et de toute façon quand nous serons totalement amour et lumière, l’idée même de la mort n’aura plus de sens, ni de raison d’être. 
Mais n’anticipons pas et comme le dit Jean Jacques Crèvecœur, le but est ce qui nous motive et il faut lâcher prise quant au résultat qui ne dépend pas de nous afin de se focaliser sur les objectifs que nous aurons posés pour atteindre la cible, pas à pas. Et en chemin nous grandissons dans l’amour, la sagesse et ainsi, nous intégrons notre essence divine, petit à petit…Et en libérant l’inconscient des systèmes de croyances erronés, passer à l’acte, poser le bon geste, devient naturel, spontané et léger ! 

Une dernière qui vient à point pour calmer le mental et ses ardeurs...

Clef 975

« Certains affirment qu’ils ont fusionné avec leur Partie Divine ; ce n’est pas possible dans la densité dans laquelle vous vous trouvez !
Vous pouvez vivre des moments de grâce, des moments où vous êtes totalement en harmonie parfaite avec vous-même, mais ces moments de grâce ne durent pas longtemps, sauf si vous avez la conscience de ce que vous êtes en tant qu’âme
A ce moment-là, le Christ en vous faisant le lien entre votre âme et votre Partie Divine, vous pouvez vivre des moments infiniment précieux ».


Clefs de sagesse numérotées, trouvées sur le site de Monique Mathieu : http://ducielalaterre.org
 
*Extraits de la présentation des livres de Bruce Litpon, réalisée par www.soundstrue.com

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.