mardi 31 mai 2016

« Se libérer de ses émotions » Sandrine Gousset






La nature des émotions, leur fonctionnement et leur surgissement
L’émotionnel ne provient pas des sensations mentales de base de l’être humain, ni de sa culture, mais est issu de nos schémas individuels 
C’est pour cela que l’émotionnel est propre à chacun. 
Deux personnes placées devant une situation similaire auront des ressentis très différents. Ce n’est pas la situation extérieure qui est en cause mais la structure individuelle propre à chacun.

Cette structure s’élabore sur plusieurs niveaux. 
Quelle que soit la culture ou l’époque, les humains ont un corps physique particulier qui leur permet d’expérimenter la réalité à travers leurs organes sensoriels. D’un autre côté, nous avons une façon fondamentale de structurer mentalement cette réalité sensorielle avec le langage :
– D’abord on voit, on entend…
– Puis on met des mots appris culturellement sur ce qui est perçu,
– Enfin on structure cette réalité avec notre esprit.

Nous n’avons pas conscience, le plus souvent, de ces trois différents niveaux que nous mélangeons et nous pensons saisir une seule et même réalité en laquelle nous croyons.

lundi 30 mai 2016

« Lâcher la culpabilité pour déterminer les besoins réels »






J’ai fini de fumer la dernière tête d’herbe hier soir et le bilan de cette expérience est plutôt positif. J’ai voulu suivre l’élan du désir, celui qui vient spontanément, parce que je sais que c’est de cette façon que je suis authentique et que je peux libérer ce qui est encore enfoui dans l’inconscient et s’active en mode automatique. 
Je sais que tout a sa raison d’être et qu’au-delà du geste compulsif, il y a un besoin non  nourris ou qui n’est pas pris en compte. 
Je connais l’effet du produit et sachant qu’il amènerait de la culpabilité, je me suis dit que ce serait l’occasion de libérer cette charge énergétique bien plus toxique que n’importe quelle drogue. Non seulement ça fausse la vision mais en plus on ne devient jamais responsable en se sentant coupable. 

Le système éducatif est basé sur la notion de punition et de récompense puis sur l’idée que la culpabilité peut rendre une personne respectueuse des lois, des autres. On pense qu’en accusant et en punissant un enfant il ne fera pas de bêtise, qu’il deviendra sage, responsable, en craignant la punition mais ça ne fait que nourrir l’injustice, l’idée d’impuissance et de soumission qui peuvent mener à la rébellion, la destruction. 
Tout comme la peine de mort n’empêche pas les gens de tuer. 

On ne change pas quelque chose en luttant contre la manifestation finale, dans la matière, en l’occurrence le geste. 
Tout commence dans la psyché et les aspects internes qui poussent au geste compulsif ont des messages important à délivrer.

dimanche 29 mai 2016

« Faire tomber nos murs » selon Jean Vanier





 
Toute guerre commence à l’intérieur de nos cœurs. 
Et toute paix commence aussi à l’intérieur de nos cœurs.
Quels sont ces murs que nous devons faire tomber ? 
Tous les murs extérieurs que nous construisons, et qui nous séparent, nous divisent, ne sont que la projection de nos murs intérieurs. 
Il s’agit des murs de défense, des murs de peur, d’antipathie, de préjugés, de violence, et même de haine.
Extirper de son âme les éléments de destruction, les défenses, les murs.
Chercher en nous-mêmes et pas ailleurs.
C’est dans notre cœur que la paix commence.

1. Les antipathies
 
Nous faisons tous l’expérience d’être attirés par certaines personnes, d’avoir une sympathie pour elles. Et inversement, d’avoir une antipathie pour d’autres, et même de les fuir, d’éprouver en leur présence un sentiment de peur, de dévalorisation, oppression, angoisse ou agressivité. Certaines personnes nous sont sympathiques, d’autres antipathiques.
« Nos sympathies et antipathies sont dictées par nos besoins et nos peurs. » 
« D’un point de vue purement psychologique, nous avons fondamentalement besoin d’avoir une image positive de nous-mêmes, c’est pourquoi nous recherchons l’appréciation et l’approbation de ceux qui nous entourent » 

« Prenez le temps qu’il faudra pour recommencer à zéro » Cindy





Croire que nous avons l’avenir entre les mains est une arme à double tranchant. 
D’un côté, cela nous apporte de la sécurité et de la vitalité. 
De l’autre, cela peut susciter chez nous un énorme vide.

Recommencer à zéro implique de mettre fin à des choses qui se sont mal passées et de les laisser partir car cela peut même vous faire du mal.

Recommencer à zéro, c’est prendre conscience que quelque chose doit changer dans sa vie et qu’il faut guérir ses blessures pour regarder à nouveau vers l’avenir.
“Rien n’est perdu si on a enfin le courage de proclamer que tout est perdu et qu’il faut repartir à zéro.”
-Julio Cortázar-

Comme tout le monde à un moment donné, il est probable que vous ressentiez le besoin d’arrêter net votre vie pour vous donner une autre chance d’être heureux.

Vous croyez tourner en rond sans but, en suivant la même succession d’événements et vous ne savez pas comment sortir de là, mais vous êtes conscient que vous devez le faire.
Le commencement est de savoir que cela va vous prendre du temps et dépendra de nombreux facteurs.

samedi 28 mai 2016

« Les 5 chakras supplémentaires de l'Humain » Miriadan via Magali





L'être humain incarné dispose de 7 chakras/portails multi-dimensionnels (voir l'article en lien ) activés selon la programmation de son cheminement. Lorsqu'il parvient à s'unir à lui-même, qu'il se pose dans l'Unité magnifiée par la Multiplicité, il s'accorde sur le rayonnement de son Êtreté (voir l'article en lien). 

Ainsi, sa Fleur de Vie s'épanouit et s'expanse jusqu'à transformer la monade par l'éveil des 5 chakras supplémentaires qui complètent la naissance de l'Humain, l'être aux 12 chakras.
 
Ces 5 chakras ont toujours été placés dans le corps humain. En sommeil, ils ne se révèlent que lorsque l'ouverture des 7 primaires est réalisée. Tous sont reliés aux clés métatroniques, ces reconnexions à ces parties de nous nécessairement désactivées pendant l'expérience de la dualité. 
Lorsque nous passons le seuil de l'apprentissage de l'Humain, les roues se transforment progressivement en losanges qui s'interpénètrent pour ne former qu'un magnifique miroir de notre fleur géométrique. Chacun épouse l'intérieur de l'autre et l'ensemble tourne en dansant sur la note harmonieuse de l'Être. Ainsi, notre corps reflète la multi-dimensionnalité de Qui Nous Sommes.

vendredi 27 mai 2016

« Voici comment guérir vos blessures psychologiques » Sandrine Allenic




Les blessures psychologiques se mettent en place durant notre enfance, entre notre conception et nos dix ans, à travers des expériences anodines ou douloureuses. 
Nous sommes tous blessés à des niveaux différents ; un même événement peut être vécu avec une charge émotionnelle différente selon la nature et le caractère de l’enfant. 
Nos parents ou d’autres figures parentales (grand-parents, oncles ou tantes, frères ou sœurs aînés, maîtres, professeurs, entraîneurs …) nous ont blessés sans le vouloir lorsqu’eux-mêmes ont été blessés enfants, ils répètent une chaîne de souffrance que nous pouvons décider de rompre.

Ces blessures conditionnent notre personnalité à travers ce que certains psychologues appellent le faux-self (construction de la personnalité basée sur des mécanismes de défense qui nous coupent de notre nature profonde). Si vous avez vécu étant enfant des événements émotionnellement marquants, sachez que ces blessures psychologiques conditionnent votre vie dans la mesure où elles orientent vos choix, votre comportement et votre schéma affectif.

Les blessures psychologiques sont logées dans l’inconscient et nous poussent à vivre des situations qui nous mettent en souffrance dans notre vie d’adulte afin que nous nous libérions de cette charge émotionnelle. 

La guérison commence par l’identification de nos blessures en fonction de leur origine chronologique, de la fausse croyance que nous avons développée en faux-self, de l’émotion associée ainsi que de l’aspect positif compensatoire.

jeudi 26 mai 2016

« Les sources de douleur qui sont chacune liées à des états émotionnels spécifiques » Philippe Huraux





Des études révèlent que la douleur du corps est liée à la douleur spirituelle et émotionnelle
Lorsque la vie devient difficile, au bout d’un certain temps on a l’impression d’être sur des montagnes russes émotionnelles. Mais saviez-vous que ces émotions peuvent dégrader votre santé physique? 
Le Dr. Susan Babel, psychologue spécialisée dans la dépression causée par des traumatismes, a déclaré dans le magazine Psychology Today, « Des études ont démontré que la douleur chronique peut être causée par une blessure physique, mais aussi par le stress et les problèmes émotionnels ».

Nous savons tous que le stress émotionnel peut conduire à des maux d’estomac, au syndrome du côlon irritable, à des maux de tête, et même entraîner d’autres plaintes physiques ainsi qu’une douleur chronique. 
Une raison logique à cela: des études ont montré que plus les gens sont anxieux et stressés, plus leurs muscles sont tendus et contractés, entraînant ainsi au fil du temps une fragilisation et une inefficacité des muscles dans leur ensemble.

Plus subtilement, on peut développer des symptômes psychosomatiques ou des symptômes liés au stress à cause de problèmes émotionnels non résolus.
Souvent, la douleur physique avertit une personne qu’il y a encore du travail à faire sur le plan émotionnel, et qu’il peut aussi s’agir d’un signe de traumatisme non résolu dans le système nerveux.

« La puissance des émotions ou comment inverser la vapeur »






Après avoir évoqué les découvertes Russes quant à l’influence des émotions humaines sur la Terre et le Soleil avec l’article sur Marina Popovitch, il semble pertinent d’en remettre une couche des plus édifiantes en retraçant les découvertes fondamentales qui ont été faites le siècle dernier par les physiciens, et qui disent exactement la même chose à travers d’autres approches et d’autres expériences. 
Ce, depuis la naissance de la physique quantique, que l’on peut attribuer en décembre 1900 au physicien allemand Max Plank.
 
Ainsi pour commencer, si l’on s’attarde sur l’année 1909 pour être précis, Thomas Young, dont Einstein poursuivra les avancées jusqu’au prix Nobel, réalisa une expérience qui bouleversa la conception que nous avons de la réalité perçue, la célèbre expérience dite de la double fente.

L’énigme de la dualité du photon
Pour faire simple, elle consistait à émettre un faisceau lumineux contre un écran à travers une paroi percée de deux fentes parallèles. Logiquement on aurait dû voir deux bandes lumineuses à peine floues. Mais au lieu de cela on a vu une figure d’interférences composée de bandes lumineuses et sombres en alternance (les franges de l’illustration ci-contre). 
Ce qui a prouvé la petite idée géniale qu’avait en tête notre ami Young selon laquelle la lumière était de nature ondulatoire.

mercredi 25 mai 2016

« Confiance, reconnaissance et gratitude; des clefs majeures » & vidéos Jérôme Matanaël





Et bien je peux dire que la journée d’hier a été très instructive ! 
Quand on change son regard sur les choses, quand on lâche le jugement, l’auto-critique on élargit alors considérablement sa vision. Le taux vibratoire s’élève et on peut constater que tout a sa raison d’être, que nous sommes aimés sans conditions par l’âme et guidés en tout temps. Ce sont toujours nos jugements qui faussent les choses, qui les réduisent aux cases bien/mal.
J’ai observé de façon neutre l’effet de la beu et déjà le fait qu’il n’y avait pas la quantité promise, m’a rassurée quant au fait que je ne risque pas de réitérer l’expérience. 
C’est d’ailleurs souvent ça qui m’a empêché de surconsommer parce que je ne supporte pas l’hypocrisie ou l’arnaque. 
Plutôt que de m’en vouloir pour ça en me disant que j’attire encore des gens manipulateurs ou que je suis l’éternelle victime, je vois l’occasion de ne pas m’égarer. 
C’est souvent les gens qui s’indignent contre les injustices du monde qui les perpétuent eux-mêmes, ceux qui critiquent les magouilles des politiques qui agissent de la même façon. Ça me rappelle un employeur quand j’étais dans la vingtaine, qui déjà me tutoyait, ce qui fausse souvent les rapports employeurs/employés à moins d’être conscient de qui on est, et il s’offusquait d’une loi qui réduisait les droits des travailleurs à l’époque déjà, alors qu’il me payait 10 Francs de l’heure. C’était le bon temps des SIVP…j’étais payée comme un apprenti alors que j’avais les qualifications requises et produisais en conséquence...
Je n’ai pas trop percuté quand mon âmie m’a parlé hier, d’une offre d’emploi dans l’entreprise qu’elle est en train de créer. J’étais tellement enthousiaste de constater qu’elle réalise ses rêves et comme j’avais commencé à fumer, l’info est passée à la trappe. Ce matin, ça me parle plus que jamais !

« Être libre et authentique, qu’est-ce que ça veut dire ? », puis un texte de Sophie Riehl & vidéos





On parle beaucoup de cette notion d’authenticité dans les enseignements "spirituels" mais on a du mal à savoir ce que ça veut dire parce qu’on est formaté. 
On dit aussi qu’en contactant l’enfant en soi, on retrouve cette authenticité. 
Et c’est tout à fait vrai parce que l’enfant sait ce qui est juste, il n’a pas besoin d’être éduqué parce qu’il écoute et suit son cœur, agit de façon spontanée, sans se soucier du regard extérieur. Avant sept ans, il est vrai, lui-même, innocent, pas encore uniformisé ni conditionné par la peur. Il n’a pas besoin qu’on lui dise ce qui est juste, il le sait instinctivement parce qu’il est connecté à son cœur et connait l’empathie. Les enfants de certaines tribus savent que le bonheur d’un individu ne peut pas être complet si les autres ne sont pas heureux.
Les enseignements au sujet de la flamme violette, des enfants indigos, ont suscité de l’intérêt mais c’est encore perçu par le biais du mental. Comme les gens qui se sont reconnu dans le descriptif, on eut l’impression de prendre une revanche sur la vie  en étant enfin considérés pour leur valeur spécifique, ils se sont enfermés dans une case, se sont comparés et nommés « travailleurs de lumière ». 
Enfin reconnus pour leur différence, ils se sont situés en dehors de la masse très souvent en s’estimant supérieurs aux autres : « nous, on sait ». 

La lumière montre ce qui est sans tricher et lorsqu’on décide de suivre son cœur, d’œuvrer pour la lumière, il ne s’agit pas de briller, d’éblouir les autres par quelques dons qui relèvent plus de la magie, de l’illusion, qu’autre chose, de devenir un superhéros d'afficher ses connaissances ; il est question d’être vrai, transparent. 
De s’accepter tel qu’on est, puis de reconnaitre au-delà des couches superficielles de la personnalité, le cœur qui vibre sur la fréquence de l’amour inconditionnel.

lundi 23 mai 2016

« La lune éclaire nos zones d’ombre afin de réaliser l’Harmonie et l'Unité en notre cœur »





J'ai écris ce qui suit hier mais je n'ai pas eu l'élan de le publier. Depuis hier, l'envie d'intensité, de chanter, de danser, de jouer de la musique, d'être dans l'action, d'embrasser la liberté d'être, plutôt que de cogiter, me guide pas à pas. Chacun suit ses objectifs et le mien, celui qui vient en premier, c'est d'intégrer la liberté d'être, à chaque instant.

22 05 Pour pas mal de gens, ce week-end est spécial puisqu’il est sensé amplifier les énergies christiques et Bouddhiques. Je ne sais pas si c’est la réalité mais ce que je sens, c’est que la lune est encore en train de faire remonter des vieux trucs dans un mouvement qui ressemble à celui des marées. 
Je l’ai saluée cette nuit en la remerciant d’être là, de faire son travail d’accompagnatrice du mouvement de la terre, de réflexion de l’astre solaire, je l’ai embrassée comme je le fais avec le soleil du matin. Puis en allant sur face de book, je suis tombée sur cette vidéo qui a fait écho à ce hugh/gratitude nocturne lui donnant un sens "scientifique" et confirmant mon ressenti. 
Elle reste un mystère a bien des égards tout comme le sont le féminin, la sexualité et l’idée qu’on se fait de l’ombre, des énergies, de l’invisible.

Une grande part de la beauté de la vie, c’est ce mystère, ces zones inconnues qui sont autant d’occasions de s’émerveiller pour peu qu’on ouvre son cœur et son esprit.

dimanche 22 mai 2016

« Unité de consciences : Il n'y a que l'Amour »





« Il n'y a que l'Amour »
Chers Frères et Sœurs en incarnation, Enfants de la Loi de Un, bienvenue en ce Retour à la Maison que vous vous offrez de vivre, bienvenue au sein de ce Cœur du Nous-même, bienvenue au sein de ce Cœur Vibral qui de plus en plus s'expanse sur ce monde, du Cœur de la Terre en le Cœur de chaque Un.

Nous venons parmi vous ce soir portés par l'Annonce de la Source Une de l'imminence du retour et de l'actualisation, au sein de votre corps et au sein du Corps de la Terre également, du nouvel Air, du nouvel Éther qui vient rétablir et vous faire vivre, en l'éprouvant, l'Éternité de qui vous Êtes sur ce monde et au-delà de ce monde.

Se dirige vers vous et en vous, en les heures et les jours qui viennent sur votre plan linéaire vous rencontrer, une forme de tempête, qui n'est autre qu'une Tempête Solaire participant en totalité à la réapparition donc de l'Éther originel qui se retrouve sur ce monde et en vous. 
Cette Tempête vient bien entendu éprouver chacun et chacune de façon unique. 
Pour certains, cela sera vécu fortement et pour d'autres plus en douceur, suivant ce qui est déjà actualisé en eux et suivant bien entendu l'Agenda Solaire de chacun.

Ce qui vient, comme vous le savez bien entendu, est l'Amour qui se rétablit sur ce monde et en vous, mais encore faut-il que chaque Frère et chaque Sœur entende et reconnaisse l'Amour dont il s'agit.

samedi 21 mai 2016

« Votre contribution à l'éveil de l'humanité » & « Accueillir la transformation avec joie » les guides de l’Unité via Daniel Desjardins





« Bien aimés humains,
C'est avec une grande joie que nous vous parlons aujourd'hui. 
Nous voulons étendre notre discussion sur plusieurs sujets. 
La Terre en ce moment est en train de vivre plusieurs changements. 
Vous verrez dans vos nouvelles des races d'animaux et d'êtres vivants s'éteindre. 
Vous verrez aussi des changements climatiques inhabituels. 
Mais nous voulons vous rassurer. Tout ceci est naturel. 
Tout ceci fait partie du plan que vous-même avez mis en place pour stimuler l'ouverture et la croissance de votre conscience.

Toutes ces tensions, cette pression va vous pousser collectivement à prendre conscience de votre impact sur la vie, sur la Terre, mais aussi sur l'évolution elle même. 
Nous vous suggérons de prendre le temps de méditer sur tous ces changements lorsque vous les verrez et de voir qu'est-ce que vous pourriez contribuer pour amener la conscience humaine à évoluer encore plus rapidement.

Et ce n'est pas nécessairement dans vos gestes que vous influencerez positivement cette évolution; pour certains oui, mais pour la majorité, simplement prendre le temps d'être en la présence de leur lumière, leur divinité et lui permettre de s'incarner, de rayonner autour d'eux, et en eux, sera leur plus grande contribution. 

« L’Amour avec un grand ‘A’ » selon plusieurs voix






C’est un sujet tellement vaste et comme c'est l'essence primordiale de toute vie, chacun tente de comprendre, de trouver et de manifester cela de différentes façons.
L’humanité a parcouru les siècles en quête de cette sensation, de ce pouvoir qu’elle a souvent confondu avec la domination.
Mais nous arrivons enfin à mieux le comprendre et toutes ces expériences humaines, de part le monde, ajoutées à la nôtre, nous amènent à en percevoir l’essence, la puissance et la vérité.
On comprend que l’amour véritable est inconditionnel, qu’il est libre, qu’on ne peut ni l’enfermer, ni le contrôler, ni le provoquer. Mais on peut le chérir et le cultiver.

Il émane de notre être véritable et le plus extraordinaire c’est que nous retrouvons la mémoire de nos origines, nous sommes conscients qu’il est la nature même de notre être, de notre âme et qu’il vibre en notre propre cœur, par nature, sans objet ni raison.

C’est une vibration qui est éternellement présente mais comme notre cœur humain est brisé, blessé, comme nos corps subtils sont chargés d’énergies cristallisés, comme nous nous identifions au personnage, au mental et aux croyances ancestrales, nous peinons à la percevoir.

vendredi 20 mai 2016

« Il n’y a rien à faire, juste à se laisser faire, à laisser l’amour lumière agir »






C'est maintenant une évidence pour moi que lorsqu’on accepte de se laisser guider de l'intérieur, lorsqu'on s'autorise à être soi-même, tout est facilité, fluide. Mais ça demande de se faire confiance, d'être ouvert et réceptif, de faire confiance à l’âme, de "sentir" sa présence. 
Ce n’est pas quelque chose de spectaculaire puisque c’est la paix en soi qui témoigne de la présence constante de ce que nous sommes en vérité à tous les niveaux de l'être. 

Mais l’âme s’exprime aussi à travers la joie, la joie simple de l’enfant qui s’émerveille de découvrir le monde. Ici, c’est une découverte intime, intérieure, qui révèle l’immensité de l’être, de ces mondes qu’on a longtemps cru hostiles à cause des croyances véhiculées par l’inconscient et la conscience collective qui sont toutes articulées autour de l’idée de séparation, d’indignité, de petitesse…

La vie est d’une simplicité enfantine mais en tant qu’adulte, on a tellement besoin de mettre tout dans des cases de coller des étiquettes aux choses, de conceptualiser la vie et d’attribuer des rôles aux êtres, qu’on passe à côté de la vérité et de la joie.

Plus on s’autorise à être libre, libre de penser, d’être, de voir et d’agir selon nos aspirations profondes et plus on peut sentir la présence/guidance permanente de l’âme.

« La fusion avec l'âme » les êtres de lumière via Monique Mathieu





Pour le moment, nous sommes « dissociés » de notre âme*, c'est-à-dire que notre personnalité, (notre ego) et notre âme sont séparés. Dans un avenir proche, fusionnerons-nous avec notre âme du fait que nous aurons certaines capacités que nous n'avons pas pour l'instant ? Cela arrivera-t-il avec la fusion de l'âme ou cela viendra-t-il tout simplement progressivement ?
Ils me disent :

« Plus vous serez dans l'équilibre, c'est-à-dire centrés en vous-mêmes, plus vous vous serez libérés de toutes les contraintes de votre incarnation, plus vous élèverez votre taux vibratoire, plus vous vous rapprocherez de votre âme.

Votre âme vous parle en permanence
Votre âme est reliée en permanence à votre conscience humaine mais vous ne l'entendez pas ; parfois même elle en est un petit peu « désespérée » parce qu'elle voudrait vous diriger vers des voies moins difficiles pour vous, mais votre conscience humaine a beaucoup d'importance et beaucoup de puissance.

Plus vous vous affinerez, plus vous évoluerez au niveau de votre conscience, au niveau de l'Amour qui est en vous, plus vous fusionnerez avec votre âme. Vous pouvez fusionner avec votre âme même en troisième dimension.

jeudi 19 mai 2016

« Aller à l’essentiel et redécouvrir la simplicité de la Vie » & interview de Montserrat Gascon





Lorsqu’on choisit de suivre son propre rythme, celui de son corps physique, de ses besoins physiologiques, on s’affirme en tant qu’individu, on intégrer la liberté d’être tout en se détachant de l’inconscient collectif. Il ne s’agit pas de s’imposer mais d’apprendre à s’écouter en premier puis d’agir en conséquence.

On s’identifie à la personnalité parce qu’on se fie aux regards extérieurs pour savoir si on a de la valeur, on cherche des réponses au dehors, auprès de ceux qui représentent l’autorité, le savoir, la connaissance. 
Que ce soient les parents, les enseignants, les toubibs, les politiques, les médias, les maitres spirituels ou encore les êtres de lumière, on pense qu’ils savent ce qui est bon pour nous. On se laisse définir par l’extérieur tout comme on s’identifie à nos pensées émotions. 

Pourtant on sait que des milliers de pensées nous traversent chaque minute et que la plupart ne nous appartiennent pas. Même celles qui viennent des programmes internes de survie et de prédation, sont seulement des pensées réflexes, des pensées qui sortent de notre inconscient de façon automatique.

Jésus Christ l’a pourtant dit : « vous êtes le chemin, la vérité et la vie ». 
Nous sommes effectivement le chemin dans le sens où chacun est unique, seul l’individu peut savoir ce qui est juste pour lui-même parce qu’il est le seul à habiter le temple de chair et les corps subtils qui composent son être.

mercredi 18 mai 2016

« L'atome-germe » Miriadan/Magali






En chaque être, élément de vie, se trouve un atome-germe. 
Celui-ci contient la totalité des potentialités d'évolution de la forme manifestée. 
Il donne le La de votre musique. Et vous offre la liberté de vous régénérer à tout instant.
 
Il est un attribut de votre planète puisque Volonté de Gaïa à vous offrir un réceptacle de croissance, une densification physique en cohérence avec votre dimension. 
Il est aussi clé de Sol dans votre firmament, car relié à l'Essence Primordiale qu'est l'Amour, Vous-même.
 
Cet atome-germe prend place au centre de votre Être, cette fleur de vie qui s'expanse à l'infini. 
Il est à la fois votre rayonnement et votre transparence. 
Et, tout comme une fleur, il s'épanouit sous les rayons du soleil. 
Il ouvre ses pétales caressé par la chaleur de l'Amour, de Votre Amour.
 
La guérison est son cadeau. 
C'est pourquoi vous vous guérissez progressivement lorsque vous acceptez que votre corps physique soit votre amant, votre compagnon, votre partenaire de Vie. 

Car l'atome-germe n'est nulle part ailleurs qu'en vous, en votre corps. 
Et son action est de vous ouvrir à l'accueil de votre Présence.

« La quête d’Absolu »






Toute ma vie, j’ai eu la sensation d’être morcelée, divisée, incomplète, comme s’il manquait quelque chose d’essentiel à ma vie et j’ai passé mon temps à vouloir ressentir des sensations fortes, intenses. 
Je suis loin d’être une exception et chacun essaie de combler cette sensation de vide, de manque, d’incomplétude, comme il le peut. 
Généralement, c’est dans la recherche d’un partenaire et la construction d’un foyer que les individus se sentent plus complets, plus épanouis. 
Personnellement, comme le modèle parental était loin d’un quelconque idéal, j’ai tout de suite rejeté l’idée du mariage, de fonder un  foyer. Une vision à l’adolescence m’a dissuadée de chercher à "bâtir un foyer". Je me suis vue autour de la trentaine avec mari et enfant, quitter brusquement ce semblant de perfection, de bonheur. L’image a été si frappante qu’elle m’a guidée dans ma quête existentielle et le besoin de solitude.

Depuis une demi-heure, la connexion Internet est rompue et il est clair que ça correspond à ce que je ressens et au message de Jeshua que j’étais en train d’éditer afin de le publier. J'avais commencé à le mettre en page hier soir mais j'ai senti que la nuit serait nécessaire afin d'effectuer des mises à jour internes.
Depuis quelques jours, je ne sais plus exactement puisque je perds la notion du temps, enfin je suis mon propre rythme biologique, j'ai la sensation d’être face à la blessure originelle, celle de la naissance cosmique, ce moment où l’âme s’individualise, où la conscience s’est explosée en des milliards d’étincelles.

« La douleur de la naissance cosmique » Jeshua via Pamela Kribbe






Une fois qu’on se rend compte des comportements inconscients, des rôles, des croyances invalidantes et qu’on s’en détache, on ne freine plus ces émotions et du coup, elles s’apaisent, se fluidifient. La paix s'installe et comme la vibration change, la vie devient beaucoup plus fluide, facile, tout coule de source.

Malgré tout, la sensation de vide, d’incomplétude demeure. On sait et on sent que lorsque la paix est là, tout est parfait et l’envie de communier, d’aller vers les autres dans des relations authentiques se manifeste. On rencontre des personnes en résonance et l’énergie de vie qui circule librement développe la créativité, fortifie la confiance. 
Les contacts avec des personnes en résonance amplifie cette connexion, l’amour qui circule mais il reste une sensation, une forme de nostalgie qui émerge et on se dit qu’on ne sera jamais comblé, que rien sur cette terre ne pourra remplir cette soif d'absolu, de béatitude. 

Ces pensées et les synchronicités m’ont amenée à relire cette canalisation de Jeshua que j’avais découverte en 2007. A l’époque ça m’avait fait une forte impression de vérité, comme si je trouvais enfin des réponses à mes questions existentielles, toute ma vie prenait un nouveau sens, une nouvelle direction. 
Et maintenant, avec le recul, je me rends compte que non seulement j’ai suivi ce chemin mais que je le vis dans la chair. La réalité confirme l’intuition d’alors.

mardi 17 mai 2016

« Intégration de Qui Nous Sommes » Kara Schallock






Nous allons de plus en plus vers l’intégration de notre Nouveau Soi. 
Nous incarnons une toute nouvelle façon d’être. 
Les expériences de vie sont nouvelles et différentes. 

Si nous essayons d’agir avec les anciennes façons de contrôle / de planification et si nous ne sommes pas flexibles, les choses ne fonctionneront pas. Le Nouveau, c’est être souple et fluide. Les choses ne sont pas linéaires et elles fluctuent. 

Intégrer notre Nouveau Soi, c’est être fluide avec les changements de vie. 
Ce qui demande d’être dans le Moment et de ressentir quoi faire ou ne pas faire. 
Ce Courant nous aide à intégrer encore plus notre Âme.

Dans l’ancien, nous pensions que nous étions séparés et que nous avions juste à nous efforcer d’avancer sur notre chemin. 
L’Âme ne force pas, elle ne contrôle pas, elle est tout simplement. 
Être centré dans le moment présent est la seule façon de pouvoir vraiment ressentir ce que nous sommes guidés à faire

Dans l’ancien, nous avons donné notre Pouvoir à ceux qui nous disaient ce qu’il fallait faire. Dans le Nouveau, nous savons ce qu’il faut faire, principalement parce que nous fusionnons de plus en plus avec notre Âme.

« Un œil dans la tête: pour quoi faire ? » traduit par Tara MacIsaac





Les êtres humains possèdent tous ce qu’on a appelé un œil résiduel (inutilisé) dans leur tête. Cet œil a une structure similaire à nos yeux extérieurs, avec des tissus rétiniens, et il est sensible à la lumière.
On a beaucoup parlé de cet œil, connu sous le nom de glande pinéale ou épiphyse, dans la philosophie et la médecine. Voici un aperçu de quelques explications sur le rôle joué par cet œil sur votre cerveau, depuis sa fonction en tant que « troisième œil » pouvant percevoir les choses que nous ne pouvons pas voir avec nos yeux externes, jusqu’à son rôle dans la production de mélatonine.

1. Galien le Grec déclarait qu’il s’agissait juste d’une glande
L'éminent médecin grec Galien de Pergame fut, au IIe siècle, le premier à décrire la glande pinéale. Il a annoncé que, comme d'autres glandes, sa fonction constituait à consolider les vaisseaux sanguins.
Il a rejeté le discours dominant de son époque, décrit ainsi : certains pensaient que la glande pinéale réglementait le passage du pneuma psychique (un matériau considéré comme le véhicule de la sensation) à la façon dont un œsophage réglemente la circulation des denrées alimentaires dans l'estomac.
L’opinion de Galien est restée largement incontestée pendant de nombreux siècles.

« L’intuition est une sensation, celle de savoir, d'abord et avant tout, que tout est bien »






Depuis ce week-end, je sens qu’un grand nettoyage se réalise à l’intérieur, en profondeur. Nous sommes multidimensionnels et ce que nous connaissons de nous-même et de la vie, est la pointe visible de l’iceberg. Nos mondes intérieurs, souterrains, sont immenses et inconnus, même inconcevables pour notre intellect.

Il est donc inutile d’essayer de comprendre qui nous sommes en totalité mais on peut déjà se libérer des masques et croyances qui nous enferment dans des comportements automatiques, nous limitent et nous voilent la vérité déjà au niveau humain. 
Et c'est en ce processus qu'on perçoit le "divin", la magie de la vie, des synchronicités...

Évidemment, cette phase d’introspection est infinie et parfois douloureuse parce que nous nous identifions à l’image, à la surface de l’être, au modèle que nous avons établi, que nous avons définis souvent inconsciemment, selon nos gênes, notre éducation et nos préférences. 
Pourtant, on peut se connaitre et surtout en se connectant à son cœur, sentir la présence de l’âme, des énergies de la source, des guides qui sont les énergies proches de notre âme.

La conscience Une se manifeste en des myriades de formes, de vibrations, et lorsqu’on se place en notre cœur, on peut sentir ces énergies, ces vibrations que nos pensées émotions attirent.

« Ce qui doit arriver arrivera, chaque chose en son temps » Camille Legrand






Ce qui doit arriver arrivera, chaque chose en son temps. Le destin est incertain ; parfois, les vents ne soufflent tout simplement pas en notre faveur, et malgré nos efforts, nous ne parvenons pas à voir la réalité en face.

On dit que les plus belles choses qui puissent nous arriver ne se prévoient pas ; elles se produisent, tout simplement.

Mieux vaut donc laisser du temps au temps, car si une chose doit arriver, elle arrivera, quoi qu’il puisse se passer. Inversement, si ça ne doit pas se faire, ça ne se fera pas. 
C’est aussi simple que ça.

C’est pourquoi, parfois, mieux vaut ne rien prévoir et ne rien attendre, mais aussi arrêter de s’obstiner à parcourir un chemin qu’on a du mal à visualiser, ainsi que de vivre dans un monde d’attentes où tout est programmé.

Lorsque les choses sont finalement plus simples que ce qu’on se l’était imaginé, un grand éventail de possibilités s’ouvre alors à nous, nous permettant ainsi de profiter de la vie sous un autre angle de vue, bien plus calme et sympathique, et favorisant notre bien-être.

Tout passe, tout arrive, tout se transforme

lundi 16 mai 2016

« La Puissance des énergies vitales: se faire guider par l'inspiration » Deepak Chopra





Comme chaque année au printemps, Deepak Chopra offre une série de méditation guidée sur une période de 21 jours, j’ai copié collé le mail :
« Bien retrouvé(e)s,
C'est avec une joie immense que nous vous annonçons que lundi, 30 mai, commence
"La Puissance des énergies vitales: se faire guider par l'inspiration", le nouveau parcours des 21 jours de méditation avec  Deepak Chopra.

Si vous avez participé aux cycles précédents (Créer l'abondance, La Santé parfaite, Relations miraculeuses, Le Destin dans vos Désirs), ce nouveau 5ème  parcours vous permettra de découvrir et d'explorer le véritable pouvoir de vos énergies qui vous guidera vers la joie, l'amour et l'épanouissement que vous souhaitez, en vous  y connectant.

A partir du 30 mai, tous les jours, pendant 3 semaines, en consultant le site Internet deepakchoprameditation.fr vous pourrez méditer avec plus de  50 000 Français dans le monde entier (à l'heure qui vous convient le mieux) pour environ  15 minutes. 
 
Le journal avec les questions à réfléchir que vous pouvez rédiger directement en ligne, vous permettra de regarder encore plus profond à l'intérieur de vous-même, de vos émotions, de vos sensations et de vos pensées.

« La réconciliation du féminin et du masculin » Philippe David & Lydia Féliz





"Je sais, et je ressens surtout, que beaucoup... toi ou toi... tu as été malmenée par l'homme... ou tu n'as pas su recevoir ou entendre la force de l'homme et tu as vécu une douleur... je le sais, je le sens. Alors par moi, et de mon cœur à ton cœur, je te demande l'apaisement, je te demande le pardon au nom des hommes qui ont créés en toi cette souffrance. Je demande la liberté de ton être et ces retrouvailles magnifiques avec ta féminité et l'assainissement total de tes rapports avec l'homme afin de retrouver à nouveau la joie, la liberté, la fluidité d'aimer, de donner et de recevoir.

Je rends grâce à ta beauté, à ton rayonnement, à ta douceur qui est force et je m'incline humblement devant toi.

Je suis avec toi, dans le plus profond et total respect de qui tu es.

Il ne faut plus craindre l'autre car l'autre est une partie au-dedans de toi, non reconnue. Cette masculinité est en toi, accueille-la... Il est grave de croire que l'autre est séparé de toi, car ainsi tu l'appelles inconsciemment pour qu'il te rappelle que tu es liée à lui et tu lui octroies ainsi le pouvoir de t'atteindre. 

Donc sache que nous ne sommes aucunement séparés toi et moi, et que je te porte en mon sein et que de même, je me réfugie en toi pour m'abreuver à la source de l'Amour. Je suis ta force et tu es la mienne dans le plus profond et total respect de qui nous sommes.

dimanche 15 mai 2016

« Nouvelles énergétiques de mai, visitons votre conscience pour vous éveiller » les guides de l’Unité via Daniel Desjardins





« Très chers humains,
Aujourd'hui nous voulons vous parler de l'ouverture de votre conscience. 
Elle se fait parfois par petites marches, mais en ce moment vous avez l'opportunité de faire de grands pas et d'ouvrir votre conscience beaucoup plus rapidement. 
Les énergies de la nouvelle lune de mai et les énergies du mois de mai en général sont très porteuses pour une très grande ouverture à votre divinité. 

La seule chose à faire pour vous est d'être prêt(e) à découvrir ce qui se cache en vous, de l'accepter et l'accueillir tel qu'il est pour ensuite le transmuter par votre simple présence divine. Les outils de l'Alchimie du cœur peuvent vous y aider, mais le plus important est d'avoir le désir sincère et authentique de vous permettre de découvrir ce qui, en vous, vous retient dans votre état limité.

Imaginez que vous êtes comme une planète, votre conscience est cette planète (elle est en fait plus comme un univers, mais pour les besoins de la a visualisation gardons cela à une taille plus facile à imaginer). 
Donc, imaginez que votre conscience est comme une planète. 
Vous l’habitez depuis longtemps, vous en connaissez quelques régions plutôt bien, mais il y a des zones sombres, moins accueillantes, que vous n'avez jamais véritablement osé explorer. 
C'est à l'exploration de ces régions moins accueillantes que nous vous invitons.

« Les lois quantiques et l’émergence de la conscience Une » & « Jésus de Nazareth » film de Franco Zeffirelli






Entreprendre de lâcher les schémas qui voilent notre être véritable est un choix qui demande de savoir comment nous sommes constitués et surtout que nous sommes avant tout, des être énergétiques, vibratoires, électromagnétiques.

Il est nécessaire aussi de connaitre les lois universelles et la source ou conscience Une qui est à l’origine de toute vie. 
Ces lois dont l’âme connait l’existence et qu’elle nous transmet via l’intuition, sont maintenant mises en évidence par la science quantique et c'est en recoupant l'info, en associant l'intuition et la logique qu'on réalise l'unification des énergies masculine et féminine. Le mental est en cohérence avec l'inspiration, l'intuition.
Les lois quantiques établies selon cette science quantique, nous révèlent cela en 10 points que je tente de résumer ici.

1/ Tout est information ; énergie, vibration. La matière est constituée d’atomes, de molécules en mouvement. Les pensées, les émotions, les idées, les croyances que nous émettons sont de l’information qui forme un champ d’énergie auquel nous sommes tous reliés. 
Ces énergies forment des égrégores et selon notre taux vibratoire, nous sommes reliés à différents degré de conscience ou dimensions.
L’ensemble de ces masses énergétiques forme le champ quantique.

2/ Nos pensées, émotions, croyances, intentions, désirs; notre vibration, se projette dans le champ quantique et crée notre quotidien, notre état d’être, notre présent. 
Ensemble, selon nos croyances et projections nous cocréons le monde tel qu’il est aujourd’hui. Tout commence donc en soi, en nos mondes intérieur et se répercute à l'extérieur.
Chacun est donc responsable de son propre monde et n'a de prise que sur lui-même bien que ses choix, sa vibration, influencent l'ensemble ou le champs quantique.

samedi 14 mai 2016

« Nous avons tout pouvoir dans la façon de voir et d’être »





L’être humain est vraiment ignorant et ce monde vit dans l’illusion des jeux de rôles. Chacun se croit victime, impuissant, pense qu’il subit sa vie et dramatise tout simplement parce qu’il ne se connait pas. Ceci dit, je ne blâme personne puisque j’ai vécu dans ce flou artistique durant plus de quarante ans.

Lorsqu’on décide de se regarder sincèrement avec les yeux de l’amour, lorsqu’on cesse de se diviser intérieurement et de rejeter des aspects de la personnalité humaine on découvre un univers entier en soi, on se reconnait et on est émerveillé par le potentiel infini qui nous habite.

« Tout commence en soi, tout est en soi », n’a jamais été aussi réel pour moi. 
Et c’est extraordinaire de constater que je suis un être complet, parfaitement constitué, un être multidimensionnel, capable de Tout simplement en laissant la source agir en moi.

Nous créons notre état d’être, notre réalité, selon la vision qu’on a de soi et plus on nettoie les filtres du mental émotionnel, plus on libère les croyances de ce monde qui nous maintiennent dans l’ignorance, et plus on découvre le pouvoir de l’amour, de cette vibration de notre cœur sacré qui se diffuse et rayonne continuellement.

vendredi 13 mai 2016

« La Magie de l’Amour, du Pardon… » Joéliah/Khutumi & Ho’oponopono vidéo du Dr Luc Bodin & Miriadan





Tant qu’on ne fait pas soi-même l’expérience du pardon on ne peut pas en saisir la beauté ni la puissance.
On ne changera pas le passé ni les circonstances mais on va commencer par changer son regard, sa vision et donc sa vibration. Et comme c’est elle qui attire selon ce que j’émane, les rencontres, les situations changeront nécessairement. 
Pardonner, c’est réaliser que les choses sont beaucoup plus complexes qu’elles n’y paraissent et c’est s’ouvrir à la vision de l’âme, c’est élever sa vision au-delà de la forme, élever sa vibration sur la fréquence de l’amour. 
Le pardon, la gratitude et la paix sont les clefs de libération, de guérison et d’élévation qui peuvent produire des miracles. 

Joéliah nous en parle et canalise les paroles de Khutumi à ce sujet. 
Puis, le Dr Luc Bodin nous explique ce qu’est la pratique du pardon Hawaïenne ; Ho’oponopono. 
Dans la vidéo, suite à son interview, les principes de cette méthode ou de ce mode de vie qui maintient dans les hautes fréquences de l’amour, de la conscience Une, de l’harmonie, sont relatés de façon claire.

« Du triangle de Karpman au triangle guérisseur cœurs/mains »





Le temps en ce moment est en folie ! Le matin il fait 10° et dans l’après midi, jusqu’à 30°. Puis en regardant la page d’accueil de face de book, en voyant tous les posts qui se focalisent sur les actes policiers, le comportement du gouvernement, les abus de pouvoir, je me dis que c’est normal !

Tant qu’on accuse les autres, l’extérieur de notre mal-être, on n’a aucun pouvoir, pire, on l’offre inconsciemment à ceux qu’on accuse !

Pourtant, nous sommes extrêmement puissants, par nature, en essence, mais comme la peur de la peur nous paralyse, comme on préfère accuser plutôt que de se prendre en main, on subit sa vie, les autres, et on ne peut pas constater que tout est en nous-même.

C’est pourtant très simple mais le chemin qui mène au cœur demande de l’humilité, de la lucidité et beaucoup d’amour, de patience. Il nous faut apprendre à apprivoiser nos pensées émotions, nos aspects en souffrance. On ne peut pas créer selon nos aspirations profondes tant qu’on vibre dans la dualité, la colère, la peur et le désir de vengeance. 

C’est la vibration que nous émettons qui forme la matière, notre état d’être et notre quotidien. 
Tout le monde peut constater comment notre état d’esprit impact notre journée et pourtant, on continue de focaliser son attention sur le décor plutôt que sur l’essence créatrice qui est en nous. 
La conscience qui porte son attention et son intention sur l’amour, la joie, la paix va le vivre effectivement. Ce qui nous freine dans cet élan, c’est que nous pensons que nous créons mentalement.

jeudi 12 mai 2016

« Placer son Attention et son Intention sur la Rayonnance du Cœur »







Depuis hier, je suis poussée à agir et malgré la pluie, les orages, je suis l’élan du cœur à m’occuper des besoins physiques, du jardin, non pas comme une fuite vis-à-vis de ce qui émerge en moi mais plutôt comme une forme d’ancrage.

Savoir qu’il n’y a pas d’ennemi en soi, d’erreur, d’émotions négatives et que tout est orchestré d’en haut pour le meilleur, permet de maintenir la paix en soi sans forcer, sans le vouloir. 
C’est notre état naturel mais comme nous nous identifions la plupart du temps à nos pensées, à nos émotions, à notre histoire et rejetons tout ce qui nous semble inadéquate, imparfait, nous sommes divisés et en conflit intérieurement.

C’est tellement simple d’écouter et de suivre son cœur mais il y a tant de restrictions, de peurs, de doutes, d'incompréhension et de croyances invalidantes en nous, que la vie nous semble compliquée.

En sachant que nous sommes issus de la source Une, de cette conscience unifiée omnisciente, omniprésente, bienveillante ou expansive et que tout en soi est sacré, divin, que les énergies masculines et féminines se complètent, que les contraires sont complémentaires, on va se fier à son propre cœur et suivre ses élans sans douter de leur pertinence. 
Évidemment ça demande déjà de changer ses croyances, de libérer tout ce qui n’est pas basé sur l’amour véritable et de savoir que la matière se conforme à la vibration.