mercredi 10 juillet 2013

LE RESPECT DE SOI, L’ESTIME DE SOI, LA VALEUR PERSONNELLE, par Sayana Roman



Le texte qui suit à été publié dans la presse galactique, le 16 avril et je le trouve intéressant. Là encore, il n’est pas question de tout « gober » mais d’apporter de l’eau à son moulin par résonance et par raisonnement.
Roby's fine art

Tiré du livre : « Choisir la joie » de Sayana Roman

Libre d’être soi-même...lien livre audio de Doreen Virtue: "Libérez votre karma"




Depuis quelques jours, je suis à remettre en question nombre de croyances qui m’ont tout de même permises d’aborder mon âme avec confiance et de créer une certaine inimité. J'élimine tout ce qui nourrit l’illusion, la fuite, la dualité, tout ce qui déresponsabilise, me situe d’un côté ou de l’autre, tout ce qui fait appel à des puissances ou des intelligences extérieures, tout ce qui infantilise, me retire mon pouvoir créateur...Je ne renie pas pour autant certains messages, ni me soucie de savoir s’ils sont issus du bas astral ou de niveau de conscience plus élevé; Je me contente de voir si ça m’est utile. Oui, j’en ai déjà parlé dans le dernier message mais il me semble qu’il est pertinent de développer le sujet. Tout ce qui m’amène à sortir de la notion de bien et de mal, du jugement, de la division intérieure et extérieure peut m’aider à avancer. Il y a tout de même des vérités dans certains messages qui s’adressent aux lecteurs en les considérant comme des personnes ayant un rôle à jouer dans l’élévation planétaire. Il est définitivement clair pour moi, que la seule mission de chacun, c’est de s’occuper de soi, de son propre monde. La tâche est suffisamment ardue pour avoir à s’occuper en plus du voisin. Le côté film américain dont le héros est appelé à sauver le monde est si vendeur ! Après, les personnes qui "voient" les esprits, communiquent avec des entités, par télépathie...Ne sont pas toutes malhonnêtes mais beaucoup d’entre elles se laissent berner par des entités dont le seul but est de se sentir exister, valorisé à travers l’humain à qui elles pompent au passage, de l’énergie vitale créant une interdépendance plutôt malsaine.