samedi 31 janvier 2015

« Choix d’incarnation et mission de vie » par Christelle B





« L’incarnation d’une âme sur la planète Terre comme au sein du cosmos tout entier est avant tout un choix d’ÉVOLUTION SPIRITUELLE.
Cela peut devenir un choix d’INVOLUTION en fonction de la manière dont l’être (l’âme incarnée) va se laisser happer hors de son centre en fusionnant avec les rythmes et mouvements présents au cœur de l’inconscient collectif, du karma planétaire et des égrégores.
En vérité il n’y a ni BUT/OBJECTIF à atteindre, ni QUÊTE à suivre, ni ATTENTE(S) à combler, il y a juste à ÊTRE dans le total abandon à la Lumière SOURCE et l’accueil des diverses expériences que le MOUVEMENT DE VIE MULTIDIMENSIONNEL nous offre de rencontrer pour ÉVOLUER et CROÎTRE en conscience et dans la présence à « CE QUI EST ».

Lorsque nous sommes dans cet accueil, dans cette disponibilité, dans ce non attachement (aux choses et aux êtres qui nous entourent), nous créons et favorisons le TERREAU FERTILE à la MUTATION, à la TRANSMUTATION à l’ASCENSION de dimension en dimension.

« Le Rayon Jaune de la Sagesse divine et de l'illumination » Archange Jophiel via Joéliah





Chers enfants de lumière, recevez maintenant la bénédiction du rayon jaune. 
Laissez entrer ce rayon dans vos pensées. 
Imaginez* une bulle de lumière qui est là dans votre cerveau et qui s’éclaire sur demande pour vous faire voir tout ce qui est à l’intérieur de vos pensées
Vous avez là des milliers, des milliers de rangements.

Certains tiroirs sont pleins d’informations utiles à votre vie de tous les jours mais ces tiroirs sont fermés à clé. Vous ne vous souvenez plus que vous possédez le trousseau pour ouvrir ces tiroirs car au fil de vos incarnations vous avez sagement fardé des informations sur toutes vos expériences, sur vos dons, sur tous vos apprentissages et vous avez vos cases bien remplies.
Savez-vous que vous êtes tous des artistes, vous êtes tous des soigneurs, vous êtes tous des scribes, des écrivains, vous êtes tous des danseurs, des prêtres, des guerriers, oui, vous êtes tout cela et vous avez vos petits tiroirs qui ont enregistré toutes ces expériences.

« Que se passe-t-il en ce Moment ? » par Nicky Hamid





Vous êtes nombreux à ressentir les énergies intenses du Soleil qui sont arrivées dans notre atmosphère – en amplifiant instantanément le quotient de lumière en vous. 
Vous avez le sentiment d’être plus connecté à votre ‘Soi Supérieur’ car vous êtes en mesure de trouver plus de joie sur une base régulière. Si ce n’est pas de la joie, alors c’est de la Gratitude, ou alors c’est de la Paix.

Certains font l’expérience de leur Bonheur et il s’agit désormais de ‘s’habituer’ à la manière d’exprimer le courant constant de votre Être afin de trouver un moyen d’expression vers les autres – votre expérience intérieure avec la magnifique correspondance à l’extérieur – qui est confortable pour vous et pour les versions de ceux que vous attirez.

C’est différent pour chacun. 
Et pour ceux qui disent: « Ce n’est pas ce que je ressens. Je me sens misérable, dans la souffrance, léthargique, somnolent, étourdi, émotionnellement hors contrôle, totalement confus ….. etc. », je dirais que vous êtes tout simplement en train de permettre à l’intensité de l’énergie ‘supérieure’ de faire apparaître ce qui doit être libéré. C’est tout.
Laissez aller, laissez aller, laissez aller. Ne cherchez pas à comprendre. Lâchez prise tout simplement.
Une fois libre de ce qui vous encombre, vous aussi vous allez ressentir de la Joie, et le reste…

vendredi 30 janvier 2015

« Le pardon total, clef de l'amour, de la guérison » Clefs de sagesse reçues par Monique Mathieu





Ce matin, j’apprécie le calme et savoure la guérison. J’ai eu envie d’acheter de la viande, de la charcuterie et comme j’ai décidé de suivre les envies quelles qu’elles soient, je suis allée chez le boucher. Il fabrique sa charcuterie et achète la viande dans des élevages de la région. En général, j’ai cette envie quand mon corps est affaiblit. 
Je ne peux pas savoir avec certitude si c’est un réflexe de survie, la conséquence du conditionnement réalisé à coup de propagande, le fait que ce soit associé à l’opulence ou si c’est un besoin réel de mon corps physique mais là encore, je suis l’élan. 
Je perds peu à peu l’envie d’écrire, comme si je me détachais petit à petit du monde virtuel pour aller dans la réalité. Les clefs suivantes ont été piochées ce matin, sur le site de Monique Mathieu: http://ducielalaterre.org, dans cet ordre et le thème récurent du pardon y est largement développé.

Clef 453
« Le non pardon est une chaîne très lourde qui vous empêche d’atteindre les niveaux de conscience que vous devez atteindre maintenant.
Soyez très attentif à ce que nous vous disons.  
Il faut ABSOLUMENT tout pardonner, pardonner à toute personne qui vous a blessé, vous pardonner à vous-même pour tout ce que vous n’avez pas fait comme vous l'auriez désiré.
Le pardon est la clé, la porte ouverte sur l’Amour Inconditionnel. 
Le pardon total allège ce que vous êtes au niveau des énergies, ce qui vous permettra d’atteindre votre nouveau niveau de conscience ».

jeudi 29 janvier 2015

« L’amour; pouvoir de guérison » & clefs de sagesse du jour





J’ai vécu quelque chose d’assez pénible mais en même temps, je peux vérifier l’efficacité de l’acceptation de ce qui est, du centrage au cœur et du pouvoir d’auto-guérison. 
La journée d’hier a commencé normalement jusqu’à ce que je ressente une vive douleur dans l’estomac. Bien que ça m’ait envahie d’un coup, j’ai pu sentir que la douleur était liée à la culpabilité, que quelque chose ne passait pas. J’ai refusé d’aller voir ma mère pour plusieurs raisons mais le choix de faire passer mes besoins avant les siens, à révélé une culpabilité que je ne voyais pas avant cette crise de douleurs très similaires aux symptômes de manque.
C’est quand je me suis pardonnée de culpabiliser que la douleur s’est calmée et que les vomissements ont cessé. Il est clair que mon refus est une réaction à la souffrance vécue lors de ma dernière visite chez elle mais j’ai choisi de tenir compte des appels de mon enfant intérieur et de prendre soin de lui avant toutes choses.
D’un point de vue mondain, c’est plutôt égoïste mais en réalité, si je veux sortir des schémas de prédation, du mode de survie, il me faut agir en conscience et au lieu de suivre les stratégies de fuite, d’agressivité ou de défense, juste les observer, les reconnaitre et dialoguer avec mon enfant intérieur, afin de restaurer l’amour.

« Principes de Base de l’Évolution de la Conscience » par Barbara J. Sadtler



Image trouvée sur la page Facebook de Patrick Giani


Les étudiants en anthropologie de la conscience s'accordent à dire que quand il s'agit de l'évolution, de celle-ci, quelques axiomes se révèlent utiles. Il existe quelques principes que nous pouvons avoir besoin de comprendre afin de saisir la nature authentique de l'appel au réveil de 2012, connu comme "Le Changement des Ages". Ces thèmes sous-tendent également les prophéties Mayas traditionnelles ainsi que leurs interprétations modernes
Occidentales.
Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas.
La crise est l'agent du changement - l'histoire montre que chaque niveau de conscience atteint un état de crise avant qu'elle n'évolue au prochain palier. Au niveau personnel, nous expérimentons cela comme une "crise de guérison" qui se produit dans un processus naturel de guérison.
Dans les deux cas, les symptômes s'aggravent fortement juste avant de s'améliorer. 
Que l'on soit entrain de guérir de blessures physiques, émotionnelles ou spirituelles, il peut s'avérer nécessaire de passer par "la nuit la plus noire" avant que le soulagement (ou grâce) ne se présente.

mercredi 28 janvier 2015

« 7 signes que votre corps vous parle » par Line Bolduc



Lulu Lovering


Plus souvent qu’autrement, nous sommes déconnectés de nous-mêmes sur le plan émotionnel et physique. On ressent différents états de mal-être et on n’y accorde pas suffisamment d’attention dans le tourbillon du quotidien. 
Les principales raisons sont reliées au stress, aux mauvaises habitudes de vie, à notre environnement personnel et professionnel, à la peur de montrer notre vulnérabilité, au manque de ressources, etc.
Tout cela a pour conséquences de brimer notre qualité de vie, de nous faire ressentir bien des inconforts dans nos émotions et notre corps, de favoriser burnout et dépression, jusqu’à ce que l’accumulation porte notre corps à devoir donner des signaux encore plus forts pour qu’on s’y attarde. 
Oui, votre corps vous parle.
Avant de vous partager diverses réflexions, je vous invite à répondre à cette question très importante. 
Comment pouvez-vous, vous décrire en un seul mot ? Qu’est-ce qui vient spontanément ? … J’en reparlerai vers la fin de ce partage. C’est vraiment indicateur de votre état.

7 signaux principaux. 
Quelles sont les solutions ?
Au fil de mes 20 ans d’expérience dans le domaine de la santé et du mieux-être auprès de centaines de milliers de personnes, j’ai pu identifier 7 signaux principaux qui démontrent que notre corps nous parle et qu’on manque d’écoute envers soi bien souvent. 
Je vous les présente ici, accompagnés de suggestions d’antidotes simples mais si puissants qu’ils pourront vous aider à améliorer votre qualité de vie.

« La plus belle clé de l'évolution » les êtres de lumière via Monique Mathieu





"Parfois le Chercheur de Vérité se freine un peu sur son chemin parce qu'il pense que tout est facile et simple. D'une certaine manière tout est simple, mais pour poursuivre le chemin qui mène à la Sagesse et à l'Amour, il faut du courage, de l'opiniâtreté et de la volonté.
Rien n'arrive sans efforts, nous vous en donnons ceci pour preuve :

Un être humain qui apprend à jouer d'un instrument de musique est obligé de s'exercer tous les jours afin que son art devienne perfection. Bien sûr, la perfection n'existe pas totalement dans la  densité de la troisième dimension, mais parfois vous pouvez vous en rapprocher. Il en est de même pour les Travailleurs de Lumière qui cherchent, qui avancent, qui parfois souffrent ou s'essoufflent et éprouvent également des doutes.

L'évolution sur Terre et dans la matière  n'est pas toujours facile, nous en avons souvent parlé , mais combien elle est riche pour votre âme au travers des expériences, au travers de l'Amour  humain, de l'Amour spirituel, de l'Amour sacré que vous développez ! 

mardi 27 janvier 2015

« La famille intérieure » & vidéo d'Isabelle Padovani « de l’ego à l’eneis »





J’ai passé la journée d’hier, dans la tendresse et la complicité joyeuse avec mon enfant intérieur. Je lui ai parlé spontanément quand une pensée de peur se manifestait et un dialogue s’en est suivi, tout au long de la journée. 
J’ai vu le voisin sortir son chien et ça m’a étonnée puisque je n’entends plus de bruit là-haut. Dans la semaine, j’ai entendu des éclats de voix et j’ai reconnu celle de sa mère qui a un timbre des plus désagréable à mon oreille mais j’ai pu sentir que quelque chose d’important se passait ; enfin elle osait se rebiffer, dire stop ! L’année dernière, elle était déchirée entre l’obligation de servir son fils et le besoin de vivre dans le respect mutuel avec le voisinage. 
Les portes claquaient et témoignaient de sa colère impossible à verbaliser. 
J’avais essayé de lui expliquer qu’elle nourrissait l’inconscience de son fils, son comportement égocentrique, en jouant les mères/femme de ménage/cuisinière/blanchisseuse/repasseuse…Je lui avais aussi posé la question suivante, avez-vous le même comportement vis-à-vis de vos filles ? Pouvez-vous voir que vous nourrissez le machisme, méprisez les droits des femmes en servant votre fils comme un roi ? Puis démontré que la culpabilité parentale vis-à-vis de cet enfant/adulte, en mal de reconnaissance, dictait son comportement, qu’ainsi, elle amplifiait le mal-être de son fils mais aussi son propre mal-être tout en le déresponsabilisant.

lundi 26 janvier 2015

« Le Rayon Bleu » El Morya via Joéliah





Lundi, le rayon bleu royal de la volonté de Dieu est amplifié
Concentrez-vous sur la volonté de Dieu et abandonnez-vous-y totalement, peu importent les circonstances dans lesquelles vous vous trouvez. Voilà le moyen le plus rapide d'acquérir une maîtrise spirituelle et une liberté accrue. Si vous vous alignez sur la volonté de Dieu, vous remarquerez que votre vie sera plus harmonieuse. Tous les jours, et plus particulièrement le lundi, laissez cette énergie pénétrer votre esprit, votre corps et votre âme, et bientôt, vous en recueillerez les nombreux bienfaits.
Adama

ENSEIGNEMENTS DU RAYON BLEU
La volonté divine en action
Tous les messages ont le même discours, celui d’apprendre aux hommes à découvrir qui ils sont réellement, à modifier ce qui gêne et à oser être ce qu’ils sont, sans chercher à copier, à vouloir démontrer ou prouver quoi que ce soit. Le rayon bleu aide à se motiver. En appliquant ce rayon dans la vie, une nouvelle force intérieure entre et permet d’agir différemment. Rien ne semble plus impossible. Avec le rayon bleu, le timide peut se transformer en audacieux ! Il y a toujours une force particulière dans l’expression des guides. La puissance de ce rayon est toujours ressentie par les participants d’une manière convaincante.

« Savoir dire Non...sans culpabiliser »







J’ai passé un dimanche plutôt sombre, sans aucune envie, traversée par la colère, le sentiment d’impuissance face aux atrocités vécues par tant d’enfants de par le monde, la colère face à ceux qui abusent, violentent, manipulent…
Même si je me dis que quelque chose en moi est éveillé, et que j’accueille les émotions, j’ai eu beaucoup de mal à ne pas m’identifier au rôle de la victime. 
Il faut dire que j’ai dû affirmer mes choix dans la semaine vis-à-vis de ma sœur qui me demandait d’aller aider ma mère après son opération de la main gauche. Je me suis fait avoir une fois mais cette fois-ci, j’ai pu dire non fermement et en donner les raisons. 
J’ai eu un élan de pure compassion, en 2010 lorsqu’elle s’était faite opérer d’un début de cancer à l’estomac et sa façon de m’accueillir m’a tellement surprise et fait souffrir que je me suis dit que je n’irai plus la voir lorsqu’elle est diminuée physiquement. 
J’étais montée en stop et en train, en pleine période de grève et de vacances de pâques, et me réjouissais de lui faire la surprise mais le choc que j’aie reçu en arrivant à été si violent que je ne veux pas revivre quelque chose de similaire. 
D’un autre côté, ça m’a aidé à couper le cordon mais son attitude m’a replongée dans le rôle de la victime et la semaine passée dans la maison de mon enfance a été un vrai cauchemar ! 
J’ai eu droit à la gueule pendant 24h puis une agressivité continue tout au long de la semaine. Sans parler de la vision de mon père complètement ivre que j’aie supporté pendant une après midi entière comme pour marquer la fin de la peur que j’avais à son égard. Puis pour couronner le tout ou pour marquer définitivement la rupture des anciens liens toxiques, j’ai reçu une balle, à hauteur de la tempe, dans le train de retour chez moi, que le double vitrage a empêché de m’atteindre. 
C’est sûr que ce voyage avait un caractère initiatique mais que de souffrances !

samedi 24 janvier 2015

« Le rayon rose de l'amour divin » Archange Camael via Joéliah





Concentrez-vous sur l'influence transformatrice et salutaire des énergies de l'amour divin. L'amour est le tissu qui crée, transforme et harmonise toute chose. 
Prenez le temps de le respirer à fond et de fusionner avec cette flamme d'amour divin. L'amour permet de multiplier les bonnes choses auxquelles votre cœur aspire. 
En fusionnant avec cette flamme de plus en plus, les limitations se dissolvent et vous devenez maître de votre destinée.
Adama

« L'amour » Archange Camael via Joéliah
(La Tour du Pin)

Bénis, soyez-vous.
Recevez la bénédiction de ce rayon de tendresse et de force, à l'intérieur de tous vos corps. Recevez ce liquide d'amour qui se répand dans votre sang et qui va nourrir vos organes, vos muscles, votre peau. Laissez descendre en vous cette grâce. Laissez réveiller cette puissance de calme, d'apaisement, d'ouverture.
L'amour se ressent.
Il n'y a pas de mots justes pour que vous puissiez comprendre ce qu'est l'amour à un niveau élevé. L'Amour est joie, l'Amour est surprise, l'Amour est foi. L'Amour tolère, comprend car il voit au-delà de ce que vous voyez vous-même. Votre amour est toujours limité tant que vous êtes dans ce comportement humain car vous n'avez pas encore compris la grandeur et la puissance de cette force.

« Poc a poc* » & « Nouvelles façons d'être » par Nicky Hamid & « L'âme boussole » par Carolyne Myss





Comme c’est bon de retrouver le silence et le calme du matin ! La journée d’hier bien qu’éprouvante, a fini dans la paix et une joie à peine perceptible mais suffisante pour me donner l’envie de persévérer sur ce chemin de l’amour inconditionnel de soi et de toute vie. 
Il est clair que j’ai encore beaucoup de mal à voir les autres avec les yeux de l’amour, surtout quand ils me perturbent. Car même si je sais que ça éveille des choses en moi, et donc que c’est un appel de l’âme à libérer des énergies bloquées, la tentation de voir la culpabilité de l’autre avant tout, est grande ! 
C’est la même chose au niveau des dirigeants du monde, voir et comprendre leurs agissements, sans pour autant les cautionner, est faisable tant qu’on n’est pas affecté directement. Honnêtement, je n’ai pas cessé de l’accuser par ‘amour pour lui’ mais bien pour retrouver la paix en moi.
J’ai dû faire taire l’ego deux ou trois fois en lui disant qu’on s’épuisait à essayer de comprendre et qu’en plus on s’embarquait dans des raisonnements qui nous maintenaient dans l’amertume, les reproches, bref dans des fréquences destructrices. 
Parce que la sensation interne était vraiment celle de la destruction. 
Non seulement de la paix mais aussi la dégringolade dans le déni de soi, le rejet de parts intérieures qui donne la désagréable sensation d’être divisé en dedans. 
J’ai donc appelé plusieurs fois mes corps à s’unir quoi qu’il arrive, parce que la force est là!

« Le pouvoir de l’acceptation de soi » par Mirena





L’acceptation de soi a un grand pouvoir ; un pouvoir d’ouverture, de raison et de cœur. Elle ne limite pas et permet d’accueillir les évènements et les actes avec compréhension. Elle aide également à comprendre ses propres états intérieurs. 
Ainsi l’ouverture qui était restreinte auparavant, se fait en grand et permet d’accueillir la vie, les autres et soi-même avec un autre regard. 

Ce regard est celui de notre ressemblance avec l’âme et sa pureté. 
Plus nous sommes dans l’acceptation de ce qui est et de ce que nous attirons, plus nous suivons avec simplicité et amour le chemin que nous montre notre âme. Nous sommes ainsi proche d’elle par l’ouverture créée, laissant se dérouler les compréhensions qui auparavant ne pouvaient se faire.

L’acceptation de soi a une grande influence sur l’ouverture de la conscience
Une influence qui dirige les pensées vers la reconnaissance des actes passés et qui permet la libération des mémoires en soi. 
S’accepter c’est se reconnaitre et s’ouvrir au véritable pardon qui libère l’être de ses créations négatives.

vendredi 23 janvier 2015

« Cultiver l’amour en soi » & Clefs de sagesse





La journée a commencé dans la colère après avoir été réveillée par le voisin qui m’a pourri la vie pendant près d’un an, à chanter des chansons ringardes à tue-tête dans un micro, juste au-dessus de ma chambre. Celui dont un des chiens a tué la chatte Maya, une Isabelle qui m’a accompagnée pendant quatorze ans. 
Les claquements de porte, les bruits de meubles qu’on déplace à 5h du matin, c’est sûr que ça énerve mais que ce soit lui qui manifeste à nouveau ce mépris pour les locataires, a redoublé ma colère. Cette fois-ci, j’ai réagit sans culpabiliser mais mon taux vibratoire a chuté en un rien de temps. Il m’a fallu pas moins de huit heures pour retrouver le sourire. 
Quand je dis que je n’ai pas culpabilisé, ça, c’est le temps de la colère mais une fois un peu apaisée, j’ai eu vite fait de me reprocher d’avoir pourri mon état d’être et donné autant d’énergie à cette situation. J’ai eu beau me recoucher, pas moyen de retrouver l’énergie et l’enthousiasme. 
L’accueil des émotions m’a aidé à retrouver la paix mais j’ai continué de cogiter à essayer de comprendre justement ce que je devais comprendre de cette situation précise, qu’est-ce que me montrait la récurrence du schéma…C’est là l’erreur ! 

En toute logique, ce que veut montrer ce reflet, c’est une part de moi-même que je ne connais pas, un personnage intérieur bâillonné, signe de contrôle et plutôt que de chercher le pourquoi du comment, là encore, rester en mode réceptif apportera les réponses facilement.

jeudi 22 janvier 2015

« C’est quoi la liberté ?... »





On dit jamais deux sans trois et c’est le cas pour cette autre nuit des plus agitées ! 
Cette fois-ci, réveillée à trois heures du matin, je me suis levée pour raviver le feu et j’ai pu constater avec joie que la situation ne m’a pas agacée. Je suis restée très calme pourtant, se réveiller trempée, suffoquant au beau milieu de la nuit, m’aurait grandement perturbé il y a encore peu de temps. Il n’y avait pas l’habituel flot de pensée, la « relecture » de la veille, comme c’était le cas avant. En général, le matin, le mental cherche à se resituer dans la réalité en revisitant les événements marquants du jour précédant mais là, il n’y a qu’une seule pensée qui est venue, c’est le discours de Luz, rescapé de la bande de Charlie Hebdo, qui m’a pas mal interpellée. Puis il m'a fait rire en repensant aux défilés des gens de pouvoir en soutien à ceux qui vomissaient sur tout! Quelle ironie!

On a bien du mal à comprendre ce qu’est la liberté ! 
La nouvelle "mode", après la libération sexuelle des années soixante dix, c’est d’être homo, de faire son coming out. Enfin depuis les années 80 avec le sida, il y a eu une vague d'empathie bénéfique mais c'est devenu un "passe partout" dans certains milieux et ça se répand.
C’est un sujet délicat parce que bien évidemment, chaque cas est particulier mais il apparait que l’homosexualité soit devenue "un signe d’évolution", ça fait branché, on cite des auteurs célèbres, des artistes, en référence... 
Comme si le summum de la liberté était de s’autoriser à suivre ses pulsions, à transgresser les tabous, au lieu de les transcender. Puis dans cet escalade ou descente, juste derrière, vient la pédophilie que bon nombre encensent même si c’est encore discret. La plupart croient en Dieu et c'est comme s'ils s'imaginaient pouvoir l'atteindre de cette façon.
Là, je ne mets pas de lien parce que c'est inutile de pointer du doigt, d'accuser, de donner de l'énergie à ces êtres et leurs valeurs, ce qui m'intéresse là dedans, c'est d'essayer de comprendre l'humain. De même que pour le discours de Luz, je l'ai inséré afin de donner du sens à ce que je dis; je n'ai pas été perturbée plus que cela par ce déballage désespéré. Même si j'en parle ici. 

mercredi 21 janvier 2015

« Effectivement, l'amour est dans l'air! »





Une fois de plus, la nuit a été très agitée, j’ai dû me lever trois fois pour aller aux toilettes et ce sont les bouffées de chaleur qui me réveillaient. Je ne suis donc pas en super forme mais heureusement, comme je me connais mieux, je ne suis pas déboussolée par ce genre de situations. D’autant plus que pendant la nuit, un travail d’ajustement, d’intégration se réalise et le fait d’uriner, d’évacuer en est le signe. Mais sans parler de ce qui se passe dans l’astral ou les sphères invisibles, au niveau physique, il y a d’une part la préménopause qui bouleverse le système hormonal puis le sevrage qui perturbe le système endocrinien. Les deux étant liés, ça demande un ajustement énergétique, physique, ce qui a pour effet de créer des désagréments, qui sont absorbés dans la confiance en la vie, en la nature et en cette étincelle divine intérieure. Je n’ai pas à rechercher la cause profonde de tout ceci, ni d’en avoir peur puisque c’est un phénomène naturel.
Les cycles de la vie ont un caractère initiatique et sont des tremplins qui permettent d’amplifier la sagesse et l’amour en soi. Le vieillissement bien qu’il ne soit pas une fatalité, permet d’aborder la vie au-delà des apparences, de venir en soi, en profondeur et c’est très souvent une période où la remise en question étant nécessaire, on va pouvoir faire le bilan de sa vie. On n’a plus de rôle à assumer vis-à-vis des autres, de sa famille, du monde du travail et ça peut être une occasion de s’occuper de soi ou de se renier.  

mardi 20 janvier 2015

« Ayez confiance » le Groupe Arcturien, transmis par Marilyn Raffaelle





Nous vous saluons tous, vous qui êtes sensibles aux messages des Arcturiens, et vous accueillons, très chers, avec beaucoup d’amour et de lumière. 
Nous voyons votre déception car que tout n’a pas changé au jour que vous aviez établi comme celui de grande manifestation. 
Vous devez toutefois réaliser que beaucoup de ce que vous attendiez était votre propre création. La plupart des prédictions des purs canaux se manifestera effectivement, mais seulement lorsque l’humanité sera ouverte à davantage de vérité et de lumière. 
Il s’en est passé beaucoup et s’en passe encore, cependant au niveau de la troisième dimension vous n’êtes pour l’instant pas en mesure de le voir. 
Beaucoup perçoivent ces fréquences supérieures sans pleinement comprendre ce qu’ils ressentent. 
Certains éprouvent des difficultés physiques inhabituelles, c’est le temps des libérations massives de l’ancienne énergie. 
Elles préparent le monde matériel à devenir cristallin et plus léger. 
C’est un changement graduel mais incontestablement en cours.

« Vous êtes votre propre flamme sœur » par Barbara Marciniak





De même, il y a une distorsion dans la perception de l’énergie masculine. Vous n’avez pas un exemple d’un mâle sensible, ayant le plein contrôle sur lui-même. La société considère les hommes sensibles comme des « mous » manquant de masculinité. Les hommes commencent à regarder leurs émotions et à dire, «Hé, je sens cela», tout en sachant qu’ils sont encore des hommes. 
Les hommes et les femmes sont donc en train de créer des modèles où leurs aspects masculins et féminins sont intégrés et on retrouvé leur plein pouvoir. 
Ces modèles sont en train d’apparaître très rapidement. 
Le temps de la séparation est terminé.

Comme nous l’avons mentionné, ce n’est pas à l’extérieur de vous qu’il vous faut chercher un ou une partenaire pour être votre flamme sœur. 
Le but à viser est l’intégration en soi-même de l’essence mâle et de l’essence femelle. 

Elles constituent un tout. Les personnes entières cherchent à entrer en contact avec d’autres personnes entières dans des relations fondées sur la confiance, le désir et le choix. Les relations ne sont pas fondées sur le besoin d’avoir quelqu’un dans sa vie pour combler un manque et pour se sentir validé. 
Vous êtes complets en vous-mêmes et vous fonctionnez avec une autre personne qui est complète en elle-même et qui offre un tout nouveau territoire à explorer.

« Moment de calme ? »





J’ai envie de silence ce matin. Comme s’il me fallait intégrer, digérer, les énergies de ces derniers jours. J’ai tout de même passé trois heures à lire en diagonale, à survoler les articles publiés sur les réseaux sociaux. Et j’en ai sélectionné quelques uns à lire ou à publier, comme je le fais habituellement. 
Mon mental est dans une position d’ouverture depuis qu’une « image » troublante m’est venue en tête hier. Je parle d’image parce qu’en fait ça se présente comme une idée en image, un concept schématisé. J’ai vu comme une évidence, l’importance des prédateurs dans la nature et comme je me fie à celle-ci pour essayer de comprendre le monde, l’humain, la société, je suis restée perplexe.
Je commence à mieux comprendre l’importance du lâcher prise, l’abandon de la notion de bien et de mal qui enferme dans le mental mais quand il s’agit d’appliquer cela au monde, ça se corse ! 
Il est certain que pour libérer la peur, les ombres intérieures, l’acceptation est la meilleure façon de voir ce qui est, objectivement et le non jugement, la bienveillance pour ses aspects intérieurs permet de réintégrer, d’équilibrer les énergies en soi tout en démystifiant la peur. 
De cette façon, on sort de l’inconscience, enfin la conscience qui éclaire l’ombre révèle son aspect lumineux et nous devenons plus lucide, conscient. Le jugement arbitraire n’est plus mais la conscience qui s’élargit permet d’avoir une vision globale des choses et de constater que les contraires se complètent.

lundi 19 janvier 2015

« Clefs de sagesse » piochées sur le site de Monique Mathieu





Dans l’élan du moment, alors que je m’apprêtais à fermer le blog, j’ai pioché ces clefs encore une fois en résonance parfaite. C’est un soutien qui vient après le processus d’accueil des émotions soulevées par les infos barbares vues depuis hier et un dialogue très tendre avec mon enfant intérieur. 
Si je l’appelle de cette façon c’est parce qu’il représente ce que l’humain a de plus magnifique, précieux et qui fait tant défaut à notre monde. Enfin selon les médias...
Quand une émotion se manifeste et que je m’adresse à cette part intérieure en lui expliquant mon point de vue d’adulte face aux injustices du monde, je ressens vraiment qu’il est mon joyau, le plus beau trésor, la plus belle création de mon être. 
La façon dont je le traite va définir mon monde et mon état d’être. 
C’est dans cette reliance interne, dans l’amour sans conditions, que j’active et développe les énergies divines en moi.

Clef 433
Une renaissance ne se fait pas sans souffrance. En ce moment, chaque être un peu éveillé peut ressentir cette transformation en lui. Cette transformation passe par des désagréments au niveau de votre corps et même au niveau de votre fonctionnement « intellectuel ».

« 3D, 4D, 5D et 6D » selon Serge Grenier






« Je vois dans beaucoup de vos textes* des références aux dimensions : 3D, 4D, 5D et 6D…
Mais j’ai une nouvelle vision des dimensions à vous proposer.
Je crois que cette vision est plus compatible avec votre message que la vision actuelle…
Serge Grenier
  
Imaginons une réunion de Dieux où arrive un petit nouveau qui dit :
Moi aussi je peux créer un univers. Regardez…
Il prend une grande respiration et crée une première dimension : la hauteur.
Voyant que les autres Dieux ne sont pas particulièrement impressionnés, le p’tit nouveau prend une autre grande respiration et crée une deuxième dimension : la largeur.
Toujours aucun intérêt de la part des autres Dieux.
Alors, il prend bien vite une autre profonde inspiration et crée la troisième dimension : la profondeur.
Et voilà mon univers s’écrit-il tout fier de lui !
Mais les autres Dieux se détournent et considèrent le petit nouveau comme un simple d’esprit.
L’un d’eux le prend à part et lui explique comment il faut s’y prendre :

« De l’individu à l’Etre Universel... »





C’est une matinée très étrange ! Je me suis levée une première fois à 5h puis recouchée tellement je me sentais mal. Déjà au réveil, j’avais mal aux hanches et la sensation de m’être battue durant la nuit. Je suis réveillé plusieurs fois en sueur et une envie de pleurer dès le matin m’a poussée à retourner au lit en demandant à la source de rétablir l’harmonie intérieure. 
Deuxième réveil plus léger mais cette foi-ci, la chape de plomb, grise, chimique, ne laisse pas apparaitre la lumière du soleil. Vous allez me dire, c’est normal puisqu’il pleut. Oui mais, ce faux plafond a été posé hier soir et ce matin, la lettre d’infos du site « "Le ciel nous tombe sur la tête" », aborde le point de vue, d’une façon nouvelle. Du mien, c’est encore la projection de nos comportements individuels additionnés et un sujet à traiter de l’intérieur.
Combien d’entre nous, humains, font appel à la chimie, à des produits, des drogues, pour résoudre leurs problèmes d’humeurs, leurs insomnies, leurs peines, leurs douleurs et s’abandonnent complètement au pouvoir des laboratoires pharmaceutiques ? 
Combien de nous espèrent que la science produise des miracles, rallonge le temps de vie? Combien ont recours à la chirurgie plastique, esthétique, combien se nourrissent de plats tous préparés, de produits dénaturés ? …
Autant d’individus qui placent leur pouvoir dans les mains des puissants tout en critiquant leurs stratégies.  
Je ne suis pas en train d’accuser tout le monde parce que je sais de quoi je parle. Mais en étant parfaitement honnête tant, vis-à-vis de ses convictions que de ses pensées et comportements inconscients, dans le sens où on ne mesure pas l’impact de nos choix, on peut se dire qu’il est l’heure de gérer la situation autrement.

dimanche 18 janvier 2015

« L’amour inconditionnel de soi » Marie via Patricia





Mes très chers enfants. En cette journée de deuil planétaire, le moment est très bien choisi pour vous parler, vous reparler à vrai dire, de l’amour. De l’amour pur. 
De l’amour sans condition, de ce bouclier protecteur
La plus puissante des protections qui soit. 
Rien n’est à l’épreuve de l’amour. Rien n’est plus fort. Vous devez ne jamais l’oublier. 
Cet amour qui est à l’image de l’amour que j’ai moi, Marie, votre mère, pour chacun de vous, pour chacun de mes enfants, peu importe votre race, votre religion, vos croyances. 
Je vous aime tel que vous êtes, peu importe ce que vous avez fait ou ferez.

Votre amour pour les autres est fort, vous aimez facilement vos parents, vos enfants, vos amis. Vous aimez aussi aisément votre conjoint ou votre conjointe plus que tout. 
Mais quel amour avez-vous pour vous-même? 
Vous aimez-vous autant que vous aimez votre prochain? Sans condition? 
Vous aimez-vous malgré toutes vos caractéristiques physiques? 
Vous aimez-vous malgré vos erreurs du passé? 
Vous aimez-vous réellement pour qui vous êtes vraiment, avec toutes vos qualités, mais aussi tous vos défauts? Inconditionnellement? J’ai bien peur que non. 

« Laisser l’amour pur œuvrer en toutes circonstances »





Je suis tombée du lit à 4h mais comme je me suis couchée à 21h30, c’est parfait ! J’ai fait mon habituel petit tour sur google + où je vois ce que mes « amis » ont publié. J’ai atterri sur une vidéo qui parle des réseaux sataniques et l’ai regardée jusqu’au bout. D’un côté, je me dis que ça ne sert à rien de voir ce genre de chose, qu’il n’y a rien de pire pour abaisser le taux vibratoire mais de l’autre, je me dis que si je le fais intuitivement, c’est qu’il y a une raison. Quelque chose en moi a besoin de savoir, même si un autre aspect intérieur se demande s’il ne s’agit pas de masochisme.

Selon ma foi, nous avons tous endossé les rôles du triangle de Karpman
Bien que ce soit difficile à avaler, il semble que ce soit dans la logique des choses. J’ai d’ailleurs eu la visite, le 21 décembre 2012, de plusieurs personnages que j’aie incarnés dans d’autre vies et parmi eux, il y avait un homme, grand, le beau ténébreux comme je l’ai appelé en le voyant. Je n’ai pas trop parlé avec lui préférant me contenter d’être à l’écoute. 
Je suppose que c’est parce que j’ai libérées beaucoup de peurs avant cela, qu’ils se sont montrés et que je n’ai pas été effrayée. Au contraire, j’ai vraiment eu la sensation d’être en famille. J’ai bien senti que le grand aux cheveux d’un noir profond, très bel homme, portait quelque chose de spécial en lui, à travers son regard. J’ai aussi ressenti qu’il ne faisait que reproduire un schéma et c’est sans doute pour cette raison qu’il ne semblait pas porter de culpabilité.
Quand j’essaie de comprendre comment on peut en arriver à de telles extrémités, le mot folie me vient évidemment à l’esprit. Mais comment peut-on afficher une image de personne respectable et en même temps, commettre de telles horreurs ?

samedi 17 janvier 2015

« Les arbres peuvent être immortels, et ça fait peur » par Francis Hallé





Propos recueillis par Weronika Zarachowicz
Selon le botaniste Francis Hallé, les plantes ne “végètent” pas, elles sont même plus évoluées que nous. Les connaître et les comprendre est fondamental pour arrêter le massacre des dernières forêts primaires.
Assurément, il y a du Jules Verne chez ce botaniste-là. Parce qu'il avait l'intuition que « tout se passe là-haut », Francis Hallé a exploré la canopée tropicale – étage supérieur de la forêt – sur une étrange plate-forme gonflable, le "Radeau des cimes". 
Une aventure humaine et scientifique hors norme qui a bouleversé notre connaissance du genre végétal, et qui continue, depuis, son bonhomme de chemin (à voir ci-dessous). C'est peu dire que Francis Hallé aime les plantes, et les arbres en particulier. Ce scientifique de renommée internationale, découvreur de « l'architecture botanique », leur a consacré toute sa vie et contribué à renouveler notre regard sur elles et leur « radicale altérité ». 

Comprendre le règne végétal, dit-il, exige « une révolution intellectuelle ». C'est, aujourd'hui plus que jamais, une urgence alors que les dernières forêts primaires, sommet de la biodiversité et berceau de l'humanité, sont en train de disparaître dans l'indifférence quasi générale. Nous l'avons rencontré chez lui, à Montpellier, à l'occasion de la sortie d'Aux origines des plantes, ouvrage collectif qu'il a codirigé pendant près de trois ans, et magistral hymne à la magie végétale.
Où en est-on de la connaissance des plantes ?

« L’autre, ce vilain miroir… »






L’adolescence est une période difficile puisque celle-ci nous amène à devoir trancher, à choisir notre voie, notre camp, la façon dont nous voulons vivre. Alors même que nous nous trouvons en période de crise existentielle, par notre corps qui change, qui exprime notre genre, par les montées de l’énergie sexuelle jusqu’alors inconnue, nous devons définir ce que nous voulons être. C’est un immense paradoxe qui nous éloigne de notre vraie nature, de notre véritable identité et après avoir agit pour faire plaisir aux parents, nous allons devoir chercher les modèles auxquels nous identifier pour fabriquer un personnage; notre personnalité sociale.  
A peine conscient de nous-mêmes et à un moment où tout est bouleversé en soi, la société nous oblige à trahir l’être divin, l’âme, alors que nous n’en avons que quelques sensations, juste pour être intégré, accepté et validé. Tout ce qui en nous est le plus fort, violent et caché, nous amènera à nous identifier très souvent à l’opposé de cela. On essayera de se définir selon les principes d’attraction, de répulsion et d’identification qui nous formatent, nous modèlent et en même temps, nous coupe de notre être véritable.
L’identification, l’attraction ou la répulsion, sont des stratégies de l’ego qui n’est pas notre véritable identité mais un composé de sous facettes, d'énergies sélectionnées, choisies selon des critères bien/mal. La personnalité est l’interprétation de l’ego, de la notion d’individualité. Le mot en lui-même est significatif : individu, dualité. 
Le UN divisé en deux pôles.

vendredi 16 janvier 2015

« Suivre sa voie dans la multiplicité » le Collectif Ashtar via Simon Leclerc





Salutations à vous, chers enfants de la terre,

Nous sommes heureux de prendre ce temps à nouveau avec vous pour nous entretenir de quelques thèmes qui, nous le sentons, faciliteront votre transition vers le Nouveau Monde, celui que vous êtes activement en train de créer sur cette terre. Sachez que le processus est véritablement enclenché, chers Êtres. N’en doutez point, car les apparences pourraient être fort trompeuses.
S’il est vrai que par le passé, vous avez reconstruit votre solidité individuelle en vous dégageant des empreintes paternelles et maternelles souvent carencées, ainsi que de celles de vos collectivités tout aussi souffrantes, nous dirions qu’en ce moment, tout ce processus est en train de vivre sa conclusion ultime, une éclosion lumineuse qui touche et affecte tous les Êtres humains.
Les collectivités vous ont appris que vous étiez dépendants les uns envers les autres, tout en nourrissant en vous la compétition et la séparation d’avec les Êtres. 
Pourtant, au niveau de votre essence, vous savez que ce n’est point la dépendance qui vous stimule à vous rapprocher. C’est plutôt un désir sincère et ressenti de vous unir au niveau du cœur, accompagné d’une envie d’offrir vos talents individuels à vos frères et sœurs incarnés. Et certes, vous avez pu explorer les limites des Êtres, lorsqu’ils sont dans la dépendance.

« Faire la paix en soi »





Alors que chacun tente de comprendre le monde, les rouages du pouvoir, les différentes réactions aux attentats sont diffusées en masse sur la toile. Cette vague de questionnements est l’interprétation mentale des énergies que nous recevons en ce moment. Cette lumière qui nous pousse à nous interroger sur notre véritable nature, est récupérée par l’ego qui tente de saisir le monde qui l’entoure. 

Il fait son travail, ce pour quoi il a été crée, mais nous ne sommes pas uniquement une tête pensante. Nos corps nous parlent au travers des émotions et le divin n’échappe pas à la règle. De tous temps, il communique avec la personnalité au travers des ressentis, des impressions, des idées, des sensations, des émotions et des visions.

Lorsqu’on cesse de vouloir comprendre le monde parce qu’on réalise que nous sommes le monde, on commence à se tourner vers soi avec le plus grand intérêt. On peut voir que tout ce qui est au dehors, reflète les multiples aspects de la personnalité, les autres sont des miroirs et la vie quotidienne manifeste nos désirs les plus puissants.

« Émotions » par Emmanuel Dagher





Il y a une idée fausse dans de nombreuses communautés qui est de croire que lorsqu'une personne a atteint un certain 'niveau' de spiritualité, elle doit s'attendre à ne plus éprouver d'émotions. 
 
Cet état d'esprit crée en fait l'un des blocages le plus important qu'on puisse avoir afin de vivre une vie vraiment épanouissante, libre et joyeuse.
 
En réalité, l'une des choses la plus spirituelle que nous puissions faire pour nous-même, c'est d'honorer, de ressentir et d'embrasser nos émotions sans les projeter sur les autres de façon nuisible.
 
Ce qui va commencer à supprimer instantanément les schémas d'auto-sabotage et le fait d'être dur avec nous-même.

« Douceur » par Jean Yves






En ce jour, je brandis mon étendard où s'inscrit en lettres majuscules ce simple mot : DOUCEUR. Je vous étonne n'est-ce pas, vous vous attendiez certainement au mot AMOUR, et bien non ! Les vibrations émises par les événements sanglants de ces derniers jours appellent en réparation, en premier ; la Douceur, l'Amour est une deuxième étape. Et n'oublions pas qu'il y a autant de versions d'amour sur cette terre que d'individus ! 

Je vous appelle tous...
 
Je vous appelle tous à reprendre contact avec votre douceur intérieure, à elle seule, elle peut transformer toute atmosphère d'agitation, voyez-vous où je veux en venir... La haine, la colère, la vengeance, le jugement, la condamnation se brisent devant la douceur comme les vagues les plus fortes sur la jetée. La douceur permet d'abord de stabiliser les agitations vibratoires, ensuite de nouveau l'amour pourra rayonner.

Je vous invite tous…

Je vous invite tous à vous questionner
-Qu’est-ce que ces attentats font résonner en vous ?
-Pourquoi en êtes-vous touchés ou bouleversés ?
-Qui est réellement concerné ?
-Quelle partie de vous ?
-Pourquoi ?
-Qu’est-ce qui fait que je lui accorde autant d’importance ?