jeudi 29 janvier 2015

« L’amour; pouvoir de guérison » & clefs de sagesse du jour





J’ai vécu quelque chose d’assez pénible mais en même temps, je peux vérifier l’efficacité de l’acceptation de ce qui est, du centrage au cœur et du pouvoir d’auto-guérison. 
La journée d’hier a commencé normalement jusqu’à ce que je ressente une vive douleur dans l’estomac. Bien que ça m’ait envahie d’un coup, j’ai pu sentir que la douleur était liée à la culpabilité, que quelque chose ne passait pas. J’ai refusé d’aller voir ma mère pour plusieurs raisons mais le choix de faire passer mes besoins avant les siens, à révélé une culpabilité que je ne voyais pas avant cette crise de douleurs très similaires aux symptômes de manque.
C’est quand je me suis pardonnée de culpabiliser que la douleur s’est calmée et que les vomissements ont cessé. Il est clair que mon refus est une réaction à la souffrance vécue lors de ma dernière visite chez elle mais j’ai choisi de tenir compte des appels de mon enfant intérieur et de prendre soin de lui avant toutes choses.
D’un point de vue mondain, c’est plutôt égoïste mais en réalité, si je veux sortir des schémas de prédation, du mode de survie, il me faut agir en conscience et au lieu de suivre les stratégies de fuite, d’agressivité ou de défense, juste les observer, les reconnaitre et dialoguer avec mon enfant intérieur, afin de restaurer l’amour.


Alors petit à petit, mes pensées ont évolué et j’en suis venue à me dire que le mieux serait de parler avec ma mère, de lui dire les choses objectivement. 
Mais avant de le faire, il me faut écouter les peurs qui se manifestent, les croyances erronées et laisser le cœur harmoniser l’ensemble. 

Mes rituels d’ancrage à la terre et l’accueil des pensées/émotions ont eu raison de ce microbe dans l’estomac qui m’a rappelé une sensation vécue la première fois où j’ai compris que j’étais dépendante aux opiacés. C’est évidemment parce que je n’en avais pas consommé que les signes de manque sont apparus, me donnant l’impression d’avoir un monstre dans l’estomac qui me dévorait de l’intérieur. J’en avais parlé à ma mère à l’époque alors que je n’avais aucun lien avec les églises, la foi, la spiritualité. 

Je sais maintenant que ce « monstre » intérieur est constitué d’énergies bloquées ou contenues telles que la colère, l’amertume, les regrets et la culpabilité. L’intensité de la douleur est relative au déni de soi et je peux constater que l’amour pour tout ce que je suis grandit puisque cette fois-ci, le retour au cœur, la tendresse pour l’enfant intérieur, ont stoppé ce qui ressemblait à une gastro. 
Tant que je tentais de chercher le responsable de ce mal, je l’amplifiais. 
J’ai fait le tour de tous les facteurs déclencheurs possibles tels que les chemtrails reçus en masse la veille, le vent de sud qui amène souvent des virus gastriques, mon alimentation du soir, les soucis passés avec le voisin…jusqu'à penser à a mère et ressentir cette culpabilité.
J’ai pu constater sans aucun doute que le contact, le dialogue avec l’enfant intérieur mais aussi avec la douleur, l’écoute très attentive du corps physique, la détente, la relaxation et surtout l’acceptation de la situation, ont permis la guérison. 
J’ai utilisé mes mains aussi, les énergies, mais le plus efficace, ce fut de reconnaitre cette culpabilité enfouie. En trois heures, mon corps physique a retrouvé l’appétit, la sensation de paix ne m’a pas quitté par la respiration calme et profonde et le sentiment d’être uni intérieurement a grandit me laissant confiante.

Puis ce matin, il me vient comme une évidence l’idée que pour apprendre, reconnaitre mon pouvoir de guérison, il est nécessaire de le pratiquer et pour ce faire, les dysfonctionnements internes dus à des blocages énergétiques doivent apparaitre. 
Ce qui pour certain pourrait sembler une situation grave, est apparue comme une belle opportunité de libérer en profondeur, d’alléger les corps mental et émotionnel, de manifester l’amour sans conditions et d’en récolter les fruits. Celui de l'auto-guérison est des plus appréciables! Voici les clefs piochées ce jour sur le site de Monique Mathieu:




Clef 33
"Essayez de ne pas vous considérer toujours comme seul dans vos œuvres, dans votre travail, dans vos relations ! Nous sommes toujours présents près de vous ! Parfois nous vous parlons mais vous êtes tellement préoccupé que vous ne nous entendez pas ! Alors soyez un peu plus attentif à notre présence car nous pouvons beaucoup vous donner, beaucoup faciliter votre tâche. Ayez en conscience, essayez de simplifier votre vie au maximum et tout ira beaucoup mieux pour vous tous !"

Clef 138
"Il faut maintenant que vous avanciez, il faut vous éveiller complètement à la Conscience Supérieure, créer le pont entre votre conscience humaine et votre Conscience Divine. Il faut nourrir en permanence cet Être Divin qui est en vous afin qu’il puisse rayonner sa présence, envahir totalement votre corps, votre âme. Il faut rayonner son immense Amour, son immense Lumière".

Clef 439
"Essayez de vous surveiller, de surveiller la moindre de vos pensées inférieures. Essayez de ne plus nourrir et générer en permanence ces énergies d’involution.
Bien sûr, cela n’est pas toujours facile dans le contexte actuel dans lequel vivent les êtres humains, mais s’il vous arrive d’avoir une pensée inférieure, une pensée créée par la peur, projetez immédiatement la Lumière et l’Amour sur cette pensée. Ne la laissez pas grandir et s’épanouir à votre détriment et à celui de la planète Terre et de tout ce qui vit sur elle."

Clef 649
"En ce moment, vous êtes inondés d’informations. Cela aussi peut être évolutif à condition de ne pas se fixer sur ces informations. Il faut que celles-ci passent très vite dans votre conscience mais n’y demeurent pas afin de ne pas générer des peurs ou des pensées inférieures."

C’est vrai qu’il est difficile de ne pas se laisser aller à la tentation de vouloir réaliser les choses par l’intellect, le raisonnement logique, puisqu’une grande quantité d’infos circule sur la toile. 
Tant que la personnalité n’est pas convaincue de sa nature divine, il est utile de chercher des infos mais une fois qu'on y croit, il est temps de passer à un niveau plus profond de compréhension, d’intégration, de passer à la foi. 
Les croyances nous limitent au cadre superficiel de l’intellect et on continue d’être dépendant d’elles. Elles sont des projections de nos peurs et de nos besoins et c'est par effet miroir qu'on peut les connaitre et y répondre. Si elles ne sont pas reconnues comme des messagères, on va s'y accrocher, vouloir avoir raison, argumenter, se justifier...
Le mental est un outil qui permet de baliser le chemin mais on place ces balises depuis le cœur et on avance en laissant la croyance derrière, comme on le fait avec des panneaux de direction sur la route.

Clef 967
"Toutes les bases de l’édifice de votre civilisation actuelle sont en train de se fendre, de s’ébrécher, mais la grande secousse n’est pas encore arrivée. Petit à petit, il faudra que ce grand édifice que vous avez construit sans Amour, dans le pouvoir, dans la domination, s’écroule pour que puisse renaître les êtres nouveaux qui pourront créer un monde de fraternité, un monde d’amour. Ce monde de fraternité et d’Amour ne se construira pas sans efforts, efforts que vous devez faire sur ce monde de troisième dimension, sans un "travail" que vous devez accomplir sur vous-même."

Honnêtement, je ne pense pas que je verrais ce monde tant espéré. Même si les choses s’accélèrent, nous sommes dans la phase de déconstruction indispensable. 
Il est bon de lâcher prise quant à l’avenir parce qu’il est clair qu’anticiper ne peut qu’amener le trouble puisque l’humain avance par crises successives. 
L’immense écart entre les consciences ne peut qu’amener le chaos. 
Comme chacun essaie de convertir l’autre à son point de vue, on ne sort pas de la violence. Même ceux qui pensent être éveillés, passent leur temps à révéler les arnaques, à accuser les autres, pour que règne la justice divine…

Le seul "intérêt", à mon sens, des révélations de l’état réel du monde et des manipulations, c’est de pousser chacun à devenir sa propre référence, son propre maitre. 
Mais, il ne s’agit pas d’exercer son pouvoir sur autrui, ça, c’est le fonctionnement de « l’ancien monde ». 
Il s’agit de devenir responsable de son propre monde, d’exercer son propre pouvoir d’aimer, sur soi-même.  
Puis une fois que la relation à soi est pacifiée, amoureuse, on peut "s’exercer" à aimer son entourage, déjà, en n’entrant plus en réaction, on change totalement la donne. L’autre se trouve face à lui-même et si on rayonne notre propre énergie unifiée, non seulement il n’aura plus non plus à réagir mais il se peut qu’il perçoive sa propre lumière, que cette énergie spécifique lui rappelle son foyer, ses origines…Mais ça, seule sa présence divine le sait.

Clef 881
"Une ou deux fois par jour, faites un" bain" de lumière violette purificateur en ayant conscience que beaucoup de nébulosités et d'émotions inférieures s''en vont, et tout de suite après faites un "bain" de lumière dorée afin que ces émotions soient consumées dans la Lumière et n'aient pas le temps d'aller s'associer avec d'autres émotions inférieures."

C’est marrant parce que c’est prévu au programme ! Il est vrai qu’on pourrait se dire que les rayons ne peuvent pas marcher parce que c’est trop simple, facile. Mais d’un point de vue énergétique, les couleurs sont des fréquences qui ont un impact sur l’être puisque nous sommes aussi (surtout) des énergies, des fréquences, des vibrations. Je ne m’embarque pas dans une explication scientifique puisque ça n’est pas mon domaine mais les recherches avancent et pourront démontrer l’effet de ces rayons dont certains sont déjà utilisés (ultra violet, laser, par exemple). 
Puis comme pour toutes choses, la pratique remplace les discours. 

La croyance qu’il faille souffrir pour s’élever peut aussi être libérée par ce choix d’utiliser les rayons. Quand on se réconcilie avec l’enfant intérieur, ses énergies nous amènent sur des sentiers beaucoup plus faciles et agréables. 
Il sait que la vie est simple, merveilleuse et joyeuse. Il fait de grands rêves mais ne s’y accroche pas et en associant ses qualités intrinsèques à celles du masculin et du féminin intérieurs, les plus belles créations peuvent advenir. Mais selon les rêves de l’enfant, elles seront simplement là pour embellir le chemin, pour faire du parcours quelque chose de palpitant, de vivant mais aussi d’éphémère.

Clef 207
"Plus vous évoluerez, plus vous avancerez sur le chemin de la Lumière, plus vos pensées auront de la puissance, et cette puissance se manifestera.
Alors, avec tout notre Amour, nous vous demandons d’essayer le plus possible de penser juste, d’éviter d’avoir ce que vous appelez un mauvais moral ou des pensées négatives, des pensées de peur. Toute pensée de peur vous freine, vous limite, et puisqu’elle devient de plus en plus puissante et créatrice, elle peut créer en vous ou autour de vous beaucoup de désagréments. N’oubliez pas ceci qui est très important !"

Clef 925
"L'’Amour est la plus belle chose qui puisse exister dans l’univers ! C’est le ciment qui relie toute vie ! S’il n’y avait pas d’Amour il n’y aurait pas de Vie ! Ce qui vous est demandé  est de faire grandir cet Amour en vous, de le cultiver jour après jour. C’est déjà de l’accepter, de le reconnaître, de l’exprimer et de le rayonner. "

En repensant aux problèmes de santé que j’aie eu récemment, je peux voir que les chakras du bas sont nettoyés, qu’un travail s’effectue à ce niveau. 
Quand j’ai eu des problèmes de dos, il y a eu un travail au niveau de la force, de l’ancrage, des montées d’énergies et je me sens maintenant beaucoup plus confiante et forte au niveau de la base. Comme si l’énergie de la terre avait établit sa demeure en mon chakra racine. Du moins comme si elle y pénétrait plus facilement et pouvait y circuler sans entraves. 
Les problèmes intestinaux sont liés au plexus solaire et là encore, bien que ce ne soit pas complètement fini, je constate que mes préoccupations au sujet de l’ego et mon choix de considérer les voix comme des énergies plutôt que de les réduire à une entité négative, sont venues en même temps. 
Tout ceci n’a pas vraiment d’intérêt mais c’est une façon de dire que la perception s’affine même si l’interprétation reste aléatoire. C’est une des conséquences du désir de transparence mais comme tout outil de perception, il est nécessaire d’en connaitre l’usage, et d’avoir la patience et l’humilité d’apprendre sur le tas. Une dernière toute chaude:


Clef 355
N’oubliez jamais ceci : l’aspect que vous voyez de vous-mêmes n’est que l’habit de votre réalité ! Vous n’êtes pas cet habit, il est simplement l’outil nécessaire à l’expérimentation de la vie sur ce monde !

A l’intérieur de cet habit, rayonne, illumine un immense Être de Lumière ! Cet être c’est vous, prenez-en conscience ! Appelez-le comme vous voulez, ça n’a aucune importance, mais sachez simplement que c’est ce que vous êtes !


Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci 

2 commentaires:

  1. merci.
    j'apprécie grandement de lire votre texte, que j'ai découvert sur la presse galactique d'abord.
    je me permets un commentaire sur votre blog, car c'est assez rare pour moi de lire un texte qui se "mouille".
    vous n'êtes pas dans la théorie de ce qu'il convient de faire, de ce qu'il faudrait faire.
    vous vivez et vous partagez ce que vous vivez.
    le fait de le partager est alors un cadeau que vous nous faites.
    je me permets de vous remercier pour ce beau cadeau.
    merci.
    dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique.
      On s'auto-censure toujours plus ou moins mais le désir de transparence l'emporte toujours.
      Je pense qu'il est plus que temps de revenir à des relations sincères et ça commence avec soi-même, comme pour toutes choses d'ailleurs.
      Merci d'avoir osé laisser un commentaire.
      Lydia

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.