mercredi 31 décembre 2014

« Développer son intelligence intuitive » par Flavia Mazelin-Salvi





Les neurosciences le confirment : ni magie ni don, l’intuition est une forme d’intelligence présente en chacun de nous. Elle se cultive, se travaille et s’aiguise au quotidien. Explications et exercices pour suivre en toute confiance notre « boussole  intérieure ».

Pour le philosophe allemand Schopenhauer, elle était la marque de fabrique de toutes les œuvres de génie. Einstein, lui, la définissait comme une « sensation au bout du doigt » (fingerspitzengefühl).  
Pour vous et moi, elle est une petite voix intérieure qui conseille, une certitude fulgurante qui s’impose, ou encore une réaction corporelle plus ou moins intense. 
Les plus réceptifs d’entre nous prennent en compte leur intuition, les autres la refoulent ou l’ignorent. 
Même si son origine demeure mystérieuse, les neurosciences reconnaissent aujourd’hui qu’elle peut être un allié non négligeable pour nous faciliter la vie. 
Ni sixième sens magique, ni don réservé à quelques élus, l’intuition est une faculté à la portée de tous.

« Détends-toi »





Les jours se suivent et ne se ressemblent pas ! Ce matin, je suis pliée en deux, pas de rire mais parce que je me suis fait un « tour de rein » ou lumbago, hier soir ! En allant sur face de bouc pour poster les articles d’hier, je suis tombée en premier sur ça :
« Les reins sont affectés par les jugements que l'on porte envers soi-même...
Les personnes exigeantes et perfectionnistes... qui sont dures envers elles-mêmes et les autres... ont toujours des problèmes aux reins... ». Il n’y a pas de nom d’auteur ni de renseignement au sujet de la source. J'ai cliqué sur une image sans savoir ce qui serait écrit, bonjour la surprise et merci la synchronicité!
Je vais voir ce qu’en dit Lise Bourbeau dans son livre ; « Ton corps dit : aime-toi » : « Réfère-toi à dos en y ajoutant de la colère et de la culpabilité parce que tu crois ne pas pouvoir faire face à toutes tes responsabilités matérielles. Ce message t’indique un état d’urgence car ton inflexibilité te cause des problèmes que tu pourrais t’éviter en lâchant prise davantage et en allant de l’avant, sans vouloir tout contrôler à ta façon. Il est temps de t’ouvrir à du nouveau et de te laisser supporter et aider par d’autres en acceptant leur façon de faire les choses. »

mardi 30 décembre 2014

« Notre pire ennemi c’est nous-même » par Isabelle Taubes





Les parents ne sont pas seuls en cause ! Manquer d’audace ou se dévaloriser, c’est aussi une histoire entre notre moi et notre surmoi…

Les petites phrases insidieuses, les comportements et les désirs étouffants des parents n’ont d’effet que lorsqu’une part de nous – que, naturellement, nous ne maîtrisons pas – leur donne son assentiment.

Trompeur, notre moi est loin d’être fiable
" Une patiente, se souvient Gérard Louvain, ne cessait d’évoquer son manque de confiance en elle. Alors j’ai clos la séance ainsi : “Vous avez parfaitement raison de douter de la fiabilité de votre moi.” Ma patiente est restée sans voix. Je voulais lui signifier que le moi n’est qu’une façade trompeuse, le siège de croyances qui mentent sur nos désirs réels et nous égarent. " En effet, le moi est une construction, fabriquée à partir des différents modèles – papa, maman, l’institutrice, le héros du feuilleton télé… – adoptés au cours de notre vie. Nous avons besoin d’eux pour bâtir notre personnalité, mais, simultanément, ils nous empêchent de savoir qui nous sommes et ce que nous voulons réellement. C’est notre moi qui, par exemple, nous incite à être, tel papa, un grand séducteur. D’où, comme par hasard, une forte inhibition au moment du passage à l’acte amoureux : l’imiter, n’est-ce pas en quelque sorte prendre sa place ? Pour protéger notre idole, une seule solution : échouer là où il réussit.

« Identités multiples unifiées »





Je n’ai pas envie de bouger aujourd’hui et pourtant, je dois m’occuper de la paperasse. Il n’y a pas vraiment urgence mais j’aime mieux régler les choses au plus vite de façon à être tranquille, à ne pas risquer d’oublier. J’ai beaucoup progressé à ce niveau là ! Je ne pouvais m’identifier à un numéro, un genre, à mon nom de famille, mon lieu de naissance et tout ce qui s’y attachait. C’était pour moi totalement réducteur et à côté de la réalité, celle de mon ressenti, et cela avant même que je m’intéresse à la spiritualité, du moins telle que vécue sur terre, que je ne m'y retrouvais pas.
Maintenant que j’ai fait la paix avec mon passé, ma famille, et que je sais sans aucun doute qui je suis réellement, même si je ne peux le définir précisément sans me heurter aux limites crées par le fait de nommer, d’étiqueter, ce volet administratif, la façon dont la société m’a rangé dans une case, ne me dérange plus puisque ça n’est qu’une facette de ce que je suis en réalité, en totalité. Ce ne sont plus l'extérieur ni mes choix de vie qui me définissent
A la question qui suis-je, se succèdent une série de réponses qui en s’ajoutant forment un ensemble qui me caractérise. S’identifier à un seul de ces aspects revient à s’amputer, à se renier, à limiter son potentiel et ça créé une sensation de petitesse, de manque/besoin, de confusion, d’impuissance et de division qui amène à croire que l’autre, l'inconnu, est un ennemi potentiel.

lundi 29 décembre 2014

« Communiquer avec nos proches défunts » vidéo créée par Sandy





C’est puissant ce matin ! Comme je me laisse guider de plus en plus par les élans, les désirs, que je ne cherche plus à refréner ou à interpréter systématiquement ou encore à évaluer si c’est approprié ou non, tout s’écoule facilement et à propos. 
Ma méditation sur le trône, (en fait c’est juste un « rituel » où je remercie la Terre Mère de me nourrir, de soutenir mon corps physique, de me faciliter grandement le quotidien en prenant en charge l’aspect matériel des choses), m’a amenée à parler à mon enfant intérieur et à ma famille galactique dont l'origine serait Orion, selon ma guidance intérieure. 
Puis, c’est venu comme une évidence, cet enfant en moi, est un membre de cette famille, il est cet aspect intérieur directement relié à l’âme et à la présence divine, comme leur enfant, leur création commune que j’incarne sur cette terre. 
Mon rôle, c’est de lui permettre de s’exprimer, de libérer les traumas enregistré par l’âme afin qu’il puisse grandir et s’épanouir en toute quiétude. Retrouver la conscience divine père mère en moi, reconnaitre ma filiation et ma mission de vie, qui consiste à être et laisser être cet aspect lumineux intérieur que j’ai géré avec des drogues faute de connaitre mes capacités à le prendre en charge. 
Cet enfant, il est ce que je suis en vérité, sans fard, sans faux semblant, sans honte ni culpabilité, amoureux de l’amour, de la paix, de la liberté et de la Vie. Il est mon audace innocente et rêveuse et pour le prendre en charge, il me suffit d‘appeler les énergies de la source père mère, de l’âme, de la présence, afin qu’il puisse s’épanouir et exprimer son originalité, ses couleurs particulières, sa combinaison énergétique spécifique, sa propre mélodie.

dimanche 28 décembre 2014

« Vous êtes en train de devenir des citoyens galactiques » l’Archange Michael via Ronna Herman





Bien-aimés, le Conseil Cosmique de Lumière est en train de rendre les enseignements avancés de sagesse disponibles de toutes les façons possibles, de sorte que tous ceux qui souhaitent le faire aient l’opportunité de rejoindre les rangs de l’Humanité en Ascension.
Précédemment connu comme La Grande Fraternité Blanche, le Conseil Cosmique de Lumière est une division de l’ordre de Melchizedek. Il est composé d’Êtres spirituels, non physiques, supérieurement évolués venant de toutes les régions de cet univers ainsi que de membres choisis du Royaume Angélique, d’un grand nombre de Maîtres Ascensionnés de la Terre, et aussi de beaucoup d’Initiés avancés de la Terre qui représentent le grand nombre.
Que vous acceptiez ceci comme votre vérité ou non, vous êtes en train de devenir des citoyens galactiques, et une des futures étapes de conscience cosmique sera la réunion avec de nombreux membres de votre famille de Lumière solaire et  galactique. Dans un temps futur, soyez assurés qu’il sera demandé à certains d’entre vous de rejoindre le Conseil de Lumière en tant que représentants de l’humanité et de la Terre en ascension.

« Un temps d’hibernation propice à l’écoute bienveillante de soi et à la paix » & dernière vidéo Darpan





Je savoure encore la bonne nouvelle du stage reporté, qui me donne la possibilité de vivre cette période d’hibernation dans le confort, sans aucune pression. La tombée des masques et le déchiffrage des langages, mode d’expression des corps, qui demande d’être à l’écoute de soi, en totale confiance, se réalisent dans l’intimité, et c’est facilité par le confort du corps physique, qui favorise le calme mental approprié dans l’accueil de ce qui se manifeste en soi.
Tous les personnages intérieurs ont été élaborés à partir de croyances fausses, de la peur, du manque et du besoin et en observant depuis le cœur, dans l’accueil des pensées et émotions qu’elles génèrent, l’équilibre qui se réalise naturellement, les ramènent à leur juste place. En amenant ces énergies au point zéro, par la respiration consciente, le fait de casser le réflexe premier de déni, de rejet, restaure l’équilibre énergétique et en même temps l’amour vrai de soi.
C’est un processus qui me fascine tellement c’est libérateur et révélateur de notre vraie nature. « Il n’y a rien à faire mais juste à être » commence à prendre tout son sens dans cet exercice.

samedi 27 décembre 2014

« Gratitude infinie »





J’ai le cœur en fête depuis hier après midi, depuis que je sais que le stage ne commencera pas avant le printemps ! Bien que j’aie une grande envie de m’immerger dans la société, la vie active, je ne me sens pas tout à fait prête à le faire sans risquer de retomber dans les jeux de rôle. 
L’introspection bienveillante me montre les schémas de survie qui se mettent en place et je commence à bien connaitre mon enfant intérieur et son pouvoir de saboter tout ce qui n’est pas conforme à son idéal. 
Je pourrais tout aussi bien parler de mon âme puisque ces deux énergies sont très semblables. 
Ce que « l’adulte », c'est-à-dire la personnalité formatée, considère comme de l’auto-sabotage est en fait une tentative de la source de vie de nous ramener à la raison du cœur, à oser se faire confiance en totalité.
L’élan ce martin, m’a poussé à cliquer sur le lien du site de Pamela Kribbe où j’ai eu l’agréable surprise de trouver trois nouveaux messages qui viennent amplifier la confiance en ses élans que je continue de réfréner quand il s’agit d’exprimer des émotions que personne n’aime vivre et voir. 
Mais ça change au fur et à mesure que je m’autorise à être tout ce que je suis. 
Et je constate que l’élan est toujours légitime pour un aspect intérieur ou même plusieurs.

« Le Son est le souffle de vie en mouvement » l'énergie des élohims via Aurélie Pech





L’énergie des élohims, retrouver la connexion…
Chère sœur de lumière, nous sommes en toi maintenant, nous sommes les élohims, les maîtres du Son originel.
Le Son est le souffle de vie en mouvement, nous maîtrisons le son afin de projeter la volonté de la Source dans tout le Cosmos. Afin que cette volonté prenne forme, prenne Vie.
La Vie c’est le Son, le souffle de la Source en mouvement est ce Son.
Il se décline en plusieurs octaves, en plusieurs niveaux sonores, à l’infini. 

Il existe une infinité de formes dérivées du Son, il existe ainsi une infinité de Mondes qui se superposent les uns les autres sur des bandes de fréquences variées.
Vous êtes partout à la fois en réalité, car vous êtes une forme qu’à pris le Son pour s’exprimer dans le cosmos.

« Comment changez-vous la société » Pamela canalise la Terre





Chères et belles personnes, je vous salue tous. Je suis la voix de la Terre. 
Recevez-moi en votre sein car je suis votre mère
Ouvrez les cellules de votre corps pour que je puisse vous soutenir. 
J’aimerais que vous vous détendiez, alors faites-le maintenant. 
Laissez aller toute tension, les nombreuses pensées dans votre tête, les soucis répétitifs de beaucoup de gens ; laissez-les s’envoler. Laissez l’air circuler à travers vous et autour de vous.
Vous êtes si chers à mon cœur. Je vous aime tellement, et je vous souhaite la bienvenue. Faites-moi confiance, c’est quelque chose qui ne vous a jamais été enseigné. 
En fait, on vous a appris à vous méfier de moi. 
Enfants, vous avez appris très tôt à vous appuyer sur l'énergie et les capacités de votre esprit afin d'organiser la vie de sorte qu'elle puisse être gérée.

Une grande partie de l'éducation des enfants vise à rendre la vie gérable et à adapter les gens à un système social qui a déjà été fermement établi. Ce genre d'éducation jette les enfants dans la confusion car en eux vit encore un flux intuitif et spontané fortement lié à leurs émotions qui sont souvent encore très directes et brutes, et cela effraie les adultes. Au cours de votre éducation, vous devenez méfiant vis-à-vis de vos émotions, de leur puissance, de leur passion, de leur immensité.

« L’essence de toute guérison » Marie-Madeleine via Pamela Kribbe





Chers hommes et femmes, je suis très proche de vous, et vous pouvez ressentir ma présence dans votre cœur. On m’appelait Marie-Madeleine lors de l’une de mes vies sur Terre, et j’ai vécu sur Terre dans la tristesse et la joie, avec de la peur et du courage. Tout comme vous, j’ai vécu toutes les émotions dans mon parcours de l’expérience humaine.

Ce n’est pas un signe de sainteté que de dépasser toutes les émotions humaines. 
La caractéristique d’un saint est précisément de le reconnaître et de comprendre l’homme dans chaque ride d’un visage. Ils ont une compréhension tellement profonde du cheminement humain sur la Terre qu’il n’y a pas place pour le jugement, seulement de l’espace, du silence, et une profonde compréhension de l’autre personne. 
Lorsque cette autre personne est comprise en profondeur par un autre être humain, son fardeau en est allégé. Un être humain qui peut percevoir ainsi en profondeur, voit l’authenticité de cette autre personne, cette essence infinie de beauté et de sagesse.

vendredi 26 décembre 2014

« Nous avons fait de la sexualité un problème » Krishnamurti





Pourquoi transformons-nous en problème tout ce que nous touchons? 
Nous avons fait de Dieu un problème, nous avons fait de l’amour un problème, nous avons fait un problème de la relation, de la vie, et de la sexualité aussi.
Pourquoi? Pourquoi tout ce que nous faisons pose-t-il problème ? 
Pourquoi acceptons-nous d’être écrasés par les problèmes ?
Pourquoi n’y mettons-nous pas fin ? 
Pourquoi ne savons-nous pas mourir à nos problèmes, au lieu de les perpétuer jour après jour, année après année ? 
La sexualité soulève de toute évidence une question pertinente, mais il en est une autre plus fondamentale: pourquoi faisons-nous de la vie un problème ?
Le travail, le sexe, l’argent qu’il faut gagner, les pensées, les sentiments, les expériences – bref, tout ce qui constitue la vie – pourquoi tout cela est-il aussi problématique ?

Ne serait-ce pas essentiellement parce que notre pensée part toujours d’un point de vue donné, d’un point de vue fixe ? Notre pensée procède toujours en partant du centre pour aller vers la périphérie, mais chez la plupart d’entre nous, la périphérie nous tient lieu de centre, de sorte que tout ce que nous touchons est superficiel. 
Or la vie n’est pas superficielle, elle exige d’être vécue dans son intégralité. 
Et parce que nous ne vivons que superficiellement, nous ne connaissons que des réactions superficielles. 

« Il est possible de sortir des schémas qui nourrissent la peur, le déni de soi et la souffrance »





Ce matin, ça n’est pas très clair ! La nausée me perturbe depuis quelques jours et le repas d’hier, bien que je n’aie pas fait d’excès, me pèse encore sur l’estomac. L’enfant intérieur se pose beaucoup de questions auxquelles je réponds surtout en le rassurant, en ne l’obligeant pas à se taire ou en faisant diversion. 
Je précise pour ceux qui découvriraient ce blog, que ce que j’écris correspond aux pensées du jour, de l’instant. Cette mise à nue de mon cerveau est une invitation à la transparence et un témoignage de ce que peut penser, vivre, une personne consciente de ses origines, de ses limites et de ses pouvoirs en tant qu’humain divin. 
Bien que nous soyons tous différents, nous avons beaucoup en commun ; les attributs divin et humain, la constitution des corps et les pensées issues de la peur, du système conscient/inconscient, des croyances…
Le fait d’écrire tous les jours est une forme de thérapie, de gymnastique cérébrale, un moyen de vider le mental, de faire le point. Il y a aussi des "inconvénients" mais ce sont des choses que nous partageons tous ; le quotidien et son côté répétitif, rébarbatif, qui trahit un manque d’ancrage, une forme de rejet de l’incarnation, qui touche la majorité des gens en quête de sens, de spiritualité. La réalité du monde à première vue, est insupportable et quand on a une certaine sensibilité, on ne peut se satisfaire de cette vie qui semble n’avoir ni queue ni tête.

jeudi 25 décembre 2014

« Souviens-toi qu’il suffit d’être toi-même, tout est là ! »





Je suis portée par une belle énergie ce matin ! Mon réveillon a été calme et je me suis endormie sur le clavier comme régulièrement depuis le sevrage. J’ai fait un tour rapide sur les sites dont les visiteurs ont atterrit ici ; « le grand changement » et le rond point de « la presse galactique ».  Puis j’ai fini par réécouter à deux reprises le morceau que j’aie publié hier
Ce doit être une vibration particulière parce qu’à chaque fois, ça me transporte et ça éveille une énergie d’action, de passion pour la vie que j’aie longtemps réfrénée par peur de ma propre puissance. 
Mais cette fois-ci, cette sensation est associée à la sagesse du cœur, et à la certitude que l’année qui vient sera celle de l’action, du faire, de l’élan à partir du cœur que rien ne peut venir perturber, pas même des questions du style est-ce que je fais bien ? 
La spontanéité qui s’exprime chez un être dissocié intérieurement, dont les émotions refoulées sont très actives, est très aléatoire et violente. Les actions sont de l’ordre de la réaction, on pourrait mordre celui qui met le doigt sur nos blessures cachées, ignorées, minimisées.

mercredi 24 décembre 2014

« Noël toute l'année » & Vidéo « Couper les liens énergétiques » de Jacques Martel





Ce matin, j’ai envie de rêver en grand, de jouer avec mon pouvoir de manifestation par le verbe. Je n’appelle pas des « choses » mais des énergies que j’appelle à recevoir pour qu’elles activent et s’équilibrent celles qui sont en moi. 
Je vais commencer par couper les liens toxiques* avec l’inconscient collectif relativement aux croyances limitatives et me connecter à mon enfant intérieur, mon âme pour qu’ils libèrent les énergies d’insouciance, de joie, d’enthousiasme, de légèreté et de capacité à rêver !
Puisque je crée mon monde selon mes pensées et que l’inconscient n’est plus trop chargé de peur excessive, autant utiliser la palette des couleurs pour peindre un quotidien joyeux. Les rayons sont des énergies spécifiques mais en fait dans la dualité, ils amènent le pôle négatif à réagir, à se manifester. Par exemple, quand on appelle la paix, la lumière du rayon nous révèlera tout ce qui en nous est en conflit. Le contraste permettra de voir ce qui se vit en soi. Jusqu’à ce que nous devenions transparents, l’inconscient révèlera ce que nous avons voulu fuir ou occulter.  

mardi 23 décembre 2014

Transparence & « Conférence témoignage de Serge Aora »






Il est clair qu’une extraordinaire révolution des consciences est en train de se réaliser. L’idée que les choses dans le monde vont aller en empirant semble de plus en plus logique si on considère le monde d’un point de vue énergétique et selon l’effet miroir. 

Tant que chacun agira selon la peur, le manque et le besoin, en utilisant la violence pour gérer son monde intérieur, il ne saurait y avoir la paix sur terre. 
La connaissance du processus d’éveil ou de réalisation, qui passe inévitablement par l’alchimie émotionnelle, est connue mais elle n’intéresse pas grand monde parce qu’il faut être prêt à la transparence, à se remettre en question, à lâcher les croyances qui nous semblaient solides, sûres... 
Déjà, il y a un travail monstre à réaliser au niveau spirituel afin de libérer les croyances adoptées par la majorité des gens qui croient en autre chose que ce que les 5 sens permettent de capter.  

lundi 22 décembre 2014

« Masculin Et Féminin sacrés » selon le Dr Véronique Baudoux





Ce matin, j’ai écouté des conférences au sujet du masculin et du féminin sacrés et j’ai envie de partager ces infos avec vous. Il est essentiel de savoir comment on fonctionne d’un point de vue énergétique, pour comprendre les différences hommes/femmes qui ne sont pas censées nous opposer ni même nous compléter. 
Chaque individu dispose de ces deux énergies mal comprises et donc mal utilisées. J’apprécie la façon du Dr Baudoux de présenter les choses plutôt pragmatique et même si j’ai fait une pause dans ma lecture de son livre, « Divine Sexualité », il contient beaucoup de clef de compréhension.
« Masculin Et féminin sacré »
Le point de vue du Dr Véronique Baudoux :

« Comment circule l’énergie féminine » par le Dr Véronique Baudoux





Conférence donnée à Grenoble en mars 2013 sur l’aimable invitation de l’association « Réseau-Hommes-Rhône-Alpes »

Pour comprendre quelle est la nature de l’énergie féminine et ce qu’elle nous permet d’accomplir dans notre vie, il est important de savoir comment cette énergie circule dans notre corps.

« Comment circule l’énergie masculine ? » par le Dr Véronique Baudoux & vidéos confrences





Vidéo extraite de la conférence donnée à Grenoble en mars 2013 sur l’aimable invitation de l’association « Réseau-Hommes-Rhône-Alpes »
 
Quels sont les rôles de l’énergie masculine, pour les hommes et pour les femmes ?
Comment circule-t-elle dans notre corps et que nous permet-elle d’accomplir dans notre vie ? (2mm)

dimanche 21 décembre 2014

« C’est l’intention, l’énergie qui la porte, qui détermine la nature de ce qui sera manifesté »





Aujourd’hui, j’ai privilégié les besoins du corps physique avant ceux du mental. J’ai limité ma balade sur Internet au site de Monique Mathieu où j’ai piochées les clefs suivantes, pour aller courir dehors. Enfin, marcher vite afin que la circulation sanguine soit facilitée. Puis je suis allée au jardin pour ramener quelques buches. J’ai bien l’impression que je n’aurai pas assez de bois pour tout l’hiver mais comme la crue de la rivière à charrié des arbres morts, il n’y aura qu’à aller le ramasser !  L’abondance est souvent à portée de main  mais on est tellement focalisé sur le manque, sur ce qui nous fait défaut, qu’on ne voie même pas ce que la nature nous offre. La vie elle-même nous donne des opportunités de croissance et d’expansion que nous ne percevons pas parce que nous attendons quelque chose de spécifique.
Clef 807
Surtout abandonnez-vous, ne résistez pas ! Ne résistez pas en mentalisant, en générant des peurs, en supposant que votre destin sera ceci ou cela, que vous vivrez tels ou tels évènements. Laissez s’écouler librement la vie en vous et vous verrez que la vie accomplira des miracles.

samedi 20 décembre 2014

« L'ouverture du cœur » par Daniel Desjardins





Biens aimés, votre cœur est la porte du savoir, non pas le savoir tel que vous l’entendez en majorité, mais la porte du savoir véritable, celui qui vient de la source, de votre source.
 
La clé de cette porte réside dans l’accueil. 
L’accueil de votre être véritable, votre essence véritable, votre être authentique. 
Vous pouvez choisir votre essence par dessus toutes les constructions mentales, à n’importe quel moment de votre vie. 

Pour ce faire, il suffit de s’en remettre à votre Conscience supérieure, votre être authentique. C’est pour cela que les mystiques religieux réussissaient tant de belles choses, ils s’en remettaient à Dieu, leur Dieu. Vous pouvez faire de même en vous en remettant à votre divinité, votre source, qui est la même pour tous.

« Notre chakra sacré est un chaudron » par Lulumineuse





Quelle joie de retrouver cette grille illuminée. C’est ma friandise du soir et dès que le soleil commence à se coucher je suis enveloppée progressivement d’une lumière intensément douce.
Voici le retour de ce qu’on ma montré lors de cette fabuleuse expérience.
Notre chakra sacré est un chaudron.
Je vois un chaudron avec de la lave en fusion dedans. La lave fait des bulles à la surface.
Je suis consciente que cette lave vient du cœur de la terre.
Ils me disent que ce magma vient des veines et des artères de notre mère, c’est le feu divin manifesté qui fait battre son cœur. “Vous aussi vous avez ce feu en vous”.
Je suis dirigée vers ces recherches : “La lave est issue d’un magma, réserve de roche en fusion située dans l’épaisseur des couches rocheuses solides de la planète.”
Je demande “dans ce chaudron” ?
Votre mère vous livre ce feu par la fusion de votre être au sien, dans le partage de vos énergies sur chacun de vos plans de vibration.

« S'élever pour rencontrer cette fraternité qui élève l'humanité » Sanat Kumara via AgnèsBos-Masseron




« Beaucoup de maîtres, beaucoup de courants, beaucoup de fraternités ont infusé des concepts dans le collectif de l'humanité ; l'heure est venue de l'application.


L'application, nous vous l'avons dit, implique une intensité d'attention jusque-là inconnue. L'humanité ne connaît pas l'intense. Oser intensifier l'attention sur l'intention la plus vaste, la plus belle, la plus noble, sortant de ces apparentes voies de cause et effet où telle cause amène tel effet. L'humanité a oublié que la loi de cause et effet n'appartient qu'à son propre plan.
L'heure est venue de l'application de l'action de la grâce. 
La grâce est la vie. La grâce est la nature de la conscience. 
La grâce est le principe actif du Vénérable, de la Vénérable, Celui, Celle qui est le tout et l'au-delà du tout éternellement. 

« Ouverture de cœur ; ouverture de conscience sur d’autres plans. » & vidéos « dialogue avec notre ange » par Sand et Jenaël






Il se passe beaucoup de choses en ce moment et mon attrait pour le sujet extra-terrestre, m’amène encore une fois sur un site qui parle des multiples modifications génétiques de l’humain. En lisant les messages suivants, que j’ai choisi de publier sous forme de vidéo vue la longueur des textes, aucune peur ou jugement ne sont apparus. 
J’ai toujours eu un mouvement de recul vis-à-vis des théories reptiliennes et pourtant il est clair qu’il y a un lien étroit entre le cerveau reptilien et la peur, la prédation, la séduction, la domination…
J’ai eu une vision qui m’a effrayée et que j’ai vite refermée tant c’était impressionnant. Un genre d’alien comme recouvert d’une armure métallique et doté d’une paire d’ailes du même genre de matériaux, presque vivant ou biologique très sophistiqué, sortait de la base de ma nuque. J’ai juste aperçu cet être qui n’a pas causé de dégâts (paranoïa), qui s’est en allé comme délivré, mais qui a perturbé mon entendement à cause de la peur et de l'effet de surprise. C’est pour cette raison que j’ai vite fermé la vision en me levant comme si de rien n’était puisque c’est arrivé lors d’une séance de relaxation. 
J’étais encore très attirée par la lumière, la nécessité de faire le bien, les attentes vis-à-vis des êtres de lumière, la difficulté à comprendre la dualité parce que je n’arrivais pas à lâcher la peur, qui est amplifiée quand on s’attache à la notion de bien et de mal. Je ne comprenais pas que j’amplifiais la dualité et donc le mal-être, en focalisant mon attention sur ce que je nommais de bien et lumineux.

vendredi 19 décembre 2014

« Les critiques sont des projections » par Fanny





Un jour où je croisais une femme, celle-ci se mit à critiquer violemment ses patrons. « Ils n’en n’ont rien à faire de leur fils, ils ne s’occupent pas de lui, ils ne se parlent plus… ». Je lui posais alors la question suivante: « Et comment va ton fils? ». Elle se mit à répondre: « Ah celui là, c’est un bon à rien, on ne veut plus le voir à la maison, il s’est disputé avec son père….. ». Qu’a fait cette femme en parlant de ces patrons? Elle parlait d’elle en réalité et des liens qu’elle avait avec son fils*.

Qu’est-ce qu’une projection?
Selon Carl Gustav Jung, « La projection comme une transposition inconsciente, non intentionnelle, non perçue, d’un état psychique subjectif vers le dehors, sur un objet extérieur ».
En psychiatrie et en psychanalyse, la projection a été définie par Freud, comme un mécanisme de défense psychologique: « Le sujet nie pour lui un désir intolérable et projette ce désir sur un autre ».
En somme, on projette inconsciemment notre vécu, nos pensées, nos expériences, nos émotions, nos sentiments sur d’autres personnes ou d’autres situations.

« Être en paix malgré tout »




 


Encore un réveil avant l’heure. Enfin l’heure, tout change tellement et rapidement que même l’horloge biologique interne peine à trouver son rythme. 
Comme rien n’est dû au hasard, selon ma foi et mon expérience, l’élan m’a amené une fois de plus à écouter le discours du ministre canadien qui parle des extra-terrestres. C’est le sujet qui intéresse fortement des aspects intérieurs, en ce moment. 
Je ne cherche plus à savoir si ça vient de l’ego ou du cœur puisque je pars du principe que tout est lié. 
La seule chose qui peut filtrer ce que l’on perçoit et donc le déformer, c’est la peur. 
Je peux constater que celle-ci n’est plus dominante en moi bien qu’elle continue d’exister. Je ne pense pas qu’on puisse vivre en étant totalement séparé de cette énergie qui n’a pas que des effets négatifs. Ce qui craint, c’est de s’identifier à elle, de la nourrir, de focaliser son attention sur elle en la considérant comme une ennemie.

Toute émotion a un sens et une utilité, même la peur. Si je ne craignais pas la mort, je pourrais me jeter dans le vide, me faire mal et je serais inconsciente, ignorante de la réalité. La peur libérée de sa cachette, équilibrée dans l’amour divin, est comme toute autre émotion, un indicateur, un appel à revenir au cœur, à la foi, à la paix intérieure, à l’harmonie, un potentiel en soi. 

jeudi 18 décembre 2014

« L’accueil de votre Âme, dans cette période si pénible pour beaucoup » Marie via Soraya




J’ai du lâcher les étiquettes et me fier à mon ressenti, mon élan, pour publier cet article. Après tout, peu importe l’origine du message, sa forme; les mots utilisés comme "amen", son auteur, ce qui compte c’est l’énergie que ça éveille en soi. Et en ce moment, les encouragements sont bienvenus ! C'est dans ces périodes mouvementées que je peux vérifier l'efficacité du lâcher prise. Le cadeau qui résulte du retour au cœur, LA PAIX intérieure. Puis cette énergie du message suivant attribuée à Marie peut tout aussi bien être la "voix" de la Terre Mère...la mienne, la vôtre...associées à celle de la conscience christique...



« Perte de repères, sans stress! »





Je suis encore tombée du lit à 3h30 du matin ! Le sevrage créé ce genre de réaction mais il n’y a pas que cela. Les énergies divines sont puissantes, en ce moment et leur intégration pas toujours évidente. Je pensais continuer de diminuer les doses puisque la douleur de la sciatique semble disparue, cette fois-ci, mais avec toutes les perturbations, l’heure est plutôt à la stabilité.
Apprendre à se connaitre dans des circonstances pareilles n’est pas facile parce que tout s’entremêle mais comme l’essentiel est d’amplifier la confiance, je lâche prise aussi là-dessus. 
Après tout, ça n’a pas de sens de continuer de tenter de définir qui je suis, le truc c’est plutôt d’être ce que je suis vraiment, dans l’instant. Continuer de sortir des anciens schémas, en suivant l’inspiration, retirer les masques, sans chercher à se modeler et appeler les énergies de tendresse, de douceur et de fluidité pour avancer sans violence, en confiance et sans s’identifier aux nombreuses peurs qui font surface.

mercredi 17 décembre 2014

« Clefs de sagesse du jour » trouvées sur le site de Monique Mathieu





J’ai encore envie d’écrire ce matin euh, après-midi ! Je ne vois pas le temps passer ! 
La nuit tombe si vite qu’on a l’impression de manquer de temps. 
Il va falloir que j’accueille la peur de ne pas arriver à m’organiser quand je ferais le stage, pour libérer la pression que ça commence à me coller ! 
La gestion du temps n’est pas un problème quand je suis à la maison parce que je suis l’élan mange quand j’ai faim…mais dans le cadre du travail, ça risque d’être un sacré challenge. 
Toute l’appréhension que je peux avoir se tempère lorsque je vois ce que je peux libérer en pareille situation. Envisager les choses en termes d’énergie, facilite drôlement la vie. Quand on cesse de juger et qu’on regarde objectivement, les choses apparaissent tout autrement. Ce futur travail fait émerger les émotions liées aux croyances et égrégores qu’y s’y rattachent et c’est l’occasion de les libérer, de les épurer et de les ajuster. 
Ce travail alchimique se réalise en soi et le contexte extérieur, considéré comme un miroir n’a pas besoin de revêtir une forme particulière. 
Peu m’importe les situations puisque chacune d’elles m’invite à revenir au cœur, à me centrer et à entrer en communion avec le divin. Puisque mon objectif, c’est de vivre dans l’amour, l’harmonie, la liberté d’être et la paix et que ça se cultive depuis le cœur de son être, dans la relation à soi-même, et que ça rayonne vers l’extérieur, peu importe le métier, les conditions de vie…

« Animal Totem 2015 : L’Ours Polaire » par Caroline Leroux






Wow... Lorsque j’ai vu cette photo (Voir l'image sur le site: Nationalgeographic.fr), j’en ai eu le souffle coupé.
Pour moi, c’est l’image même de l’abandon, de la grâce d’un être qui est normalement tout en lourdeur et en puissance...
Et le voici totalement harmonieux parce qu’il est dans l’eau (le monde émotionnel)!

C’est avec cette métaphore que j’ouvre la porte en grand à notre invité de l’année à venir, j’ai nommé l’Ours Polaire, Animal Totem pour 2015!
J’ai reçu, de façon très claire, l’image de l’Ours Polaire en Août (ce qui est rapide, je trouve) et, au fil des derniers mois, ses énergies se sont concrétisées en moi.
Je suis contente de pouvoir les partager avec vous, car tant que je n’écris pas, les dites énergies s’intensifient... 
Et, vous en conviendrez, quel contraste avec Dame Papillon notre Animal Totem 2014. La légèreté créative vs la lourdeur ancrée. L’aérien éthérique vs le terrien aquatique.

À l’image même de l’année qui se termine, voici un bel exemple des extrêmes que nous avons côtoyés toute l’année...

« Je peux dès à présent, vivre dans un monde de paix et d’amour »





Depuis deux nuits, Féliz, mon chat préféré, qui est beaucoup plus qu’un animal de compagnie, m’a fait l’honneur de dormir avec moi. Je respecte sa liberté mais j’apprécie quand il est près de moi. Bien que ça signifie aussi qu’un équilibrage énergétique est nécessaire. J’ai commencé à ressentir à nouveau la douleur aux reins et sa présence tout comme l’appel à l’aide à ma présence divine, l’ont cessé net. Il a vraiment le don de réguler les énergies, d’apaiser, de vibrer l’amour inconditionnel et d’enseigner par l’exemple, ce même amour qui n’enferme pas, respecte les différences, le lâcher prise, la souplesse, bref, des attributs essentiels au bien-être et à l'épanouissement.
La lecture du témoignage de l'extra-terrestre et surtout ce qu’il a partagé faisant écho à de nombreux messages spirituels, concernant l’histoire « réelle » du monde, m’a bien chamboulé mais j’ai pu constater que cette fois-ci, les dégâts ont été moindres puisque les émotions générées ont été libérées au fur et à mesure. 
Je me suis sentie coincée, perdue mais au lieu de sombrer, j’ai senti que c’était le moment de formuler clairement mon intention, que je n’avais pas à nourrir l’impuissance mais qu’au contraire, je devais manifester mon pouvoir de co-créatrice, par le verbe.
Je me suis sentie isolée face à la folie du monde, comme prisonnière dans un environnement hostile et peu à peu, je suis revenue au centre de moi-même et j’ai pensé, "puisque je ne peux pas changer le monde, puisque je suis responsable uniquement de mon propre monde, je peux choisir ce que je veux vivre en dedans".

mardi 16 décembre 2014

« A propos du témoignage de Matilda O'Donnel MacElroy »*






Je suppose que la lecture de ce témoignage sèmera le trouble puisque beaucoup de thèmes abordés demandent à être développés tellement ça révolutionne nos croyances. Personnellement, je suis au courant des infos qui circulent à propos des aliens, de la mise en quarantaine de la terre, des guerres galactiques…mais jusqu’à maintenant, je ne voulais pas en entendre parler parce que je manquais de foi en ma vraie nature et la peur avait encore trop d’impact sur moi pour que j’ose m’aventurer sur ce terrain.

Non seulement la peur mais comme j’avais besoin de m’accrocher à mes croyances, je ne pouvais pas prendre le risque de tout balayer d’un coup. 
Puis envisager les guerres galactiques comme une réalité me maintenait dans le défaitisme, l’impuissance et le désespoir. Si même en dehors de notre planète, le « ciel » est encore un champ de bataille, où est l’issue de secours ? Où peut se trouver la paix ! 

Il a fallu que je sois certaine de la trouver en mon cœur, que je le vive concrètement et quotidiennement, que j’apprenne à gérer les émotions pour vérifier cette vérité. Dès lors, les autres, l’extérieur, les pensées dérangeantes, les peurs, les besoins et les manques sont relativisés.

« Entretien avec l'extraterrestre » témoignage de Matilda O’Donnel MacElroy (partie 1/4) traduit par Hélios*





"Copies de deux Lettres, des Transcriptions militaires Top Secret, et des Notes Finales de Matilda O’Donnell MacElroy, infirmière dans l’US Army Air Force, affectée au 509ème Escadron de Bombardiers, sur la Base Militaire Aérienne de Roswell, au Nouveau-Mexique, en 1947. Dans ses Lettres, Matilda O’Donnell MacElroy affirme que les transcriptions sont un enregistrement exact d’une série d’entretiens qu’elle a conduits avec un extraterrestre, dans l’exercice de ses fonctions d’infirmière de vol au sein de l’US Army Air Force. En Juillet et en Août 1947, Matilda a interrogé le pilote d’un vaisseau qui s’est écrasé à proximité de Roswell, Nouveau-Mexique, le 8 Juillet 1947."

Voilà les quelques lignes d'introduction à ce livre dont le titre anglais est "Alien interview", publié par Lawrence Spencer. 
Matilda O'Donnel MacElroy a gardé pendant 60 ans les documents concernant cet entretien et les a envoyés à un éditeur en 2007. Elle était âgée de 83 ans et savait qu'elle quitterait bientôt cette terre.

« Entretien avec l’extra-terrestre » 2ème partie




(...)
QUESTION – "Pourquoi votre vaisseau s'est-il écrasé ?"
RÉPONSE – IL A ÉTÉ PRIS DANS UNE DÉCHARGE ÉLECTRIQUE DE L'ATMOSPHÈRE QUI NOUS A FAIT PERDRE LE CONTRÔLE.
QUESTION – "Pourquoi votre vaisseau se trouvait-il dans cette zone ?"
RÉPONSE – POUR ENQUÊTER SUR LES "NUAGES QUI BRÛLENT/RADIATIONS/EXPLOSIONS.
QUESTION – "Comment vole votre vaisseau ?"
RÉPONSE – ON LE CONTRÔLE PAR "L'ESPRIT". RÉPOND À DES "COMMANDES MENTALES".

"Esprit" ou "commandes mentales" sont les seuls mots anglais qui me sont venus pour décrire l'idée. Leurs corps, et je le pense, le vaisseau, sont reliés à eux directement par une sorte de "système nerveux" électrique qu'ils contrôlent par la pensée.

« Entretien avec l'extraterrestre » (3ème partie)




[Note d'Hélios : je résume le chapitre 6 et le début du chapitre 7 : Airl a très rapidement appris l'anglais, mais Matilda pense qu'elle connaissait déjà plus de choses sur les cultures et l'histoire de la Terre qu'elle n'a voulu l'admettre en démarrant son apprentissage.
15 jours après son arrivée à la base, elle était bien plus cultivée que Matilda et ce fut elle qui devint le professeur et Matilda l'élève. Le 24 juillet, elle déclara qu'elle était prête à parler.]

(TRANSCRIPTION OFFICIELLE DE L'ENTRETIEN)

TOP SECRET
Transcription officielle de l'US Army Air Force Roswell, 509ème Escadron de Bombardiers
SUJET : INTERVIEW DE L'EXTRATERRESTRE, 24 juillet 1947
"De quoi aimerais-tu parler, Airl ?" demandai-je.

"Je fais partie de la Force d'Expédition du Domaine dans ce secteur de l'espace depuis plusieurs milliers d'années. Je n'ai cependant pas eu de contact intime avec les êtres de la Terre depuis 5965 avant cette ère. Ce n'est pas ma première fonction d'interagir avec les habitants des planètes au sein du Domaine. Je suis officier, pilote et ingénieur, avec de nombreuses tâches à remplir. Bien que parlant couramment 347 autres langues du Domaine, je n'ai néanmoins pas été exposée à votre langue, l'anglais.

« Entretien avec l'extraterrestre » (4ème et dernière partie)






J'ai (Hélios du site BistroBarBlog) traduit un autre passage où l'extraterrestre évoque la civilisation des pyramides et développe la notion d'emprisonnement des "IS-BE".

Extrait du chapitre 9, 'Une chronologie des événements terrestres'.

"La véritable histoire de la Terre est très bizarre. Elle est tellement dénuée de sens qu'elle apparaît improbable au Terrien qui tente de l'étudier. Il y manque une myriade d'informations vitales. On y a arbitrairement introduit des quantités d'anachronismes et de mythologies. La nature instable de la Terre elle-même recouvre, noie, mélange et détruit les preuves physiques au fur et à mesure de ses cycles.
Ces facteurs, associés à une amnésie et à des suggestions post-hypnotiques, à de fausses apparences et à une manipulation secrète rend la reconstitution des origines factuelles des civilisations terrestres et leur histoire virtuellement indéchiffrables. Tout chercheur, même brillant, est condamné à s'enliser dans un bourbier de suppositions peu concluantes, d'hypothèses impraticables et de perpétuels mystères.