mercredi 30 septembre 2015

« Vous mangez de la viande ? Pardonnez-vous ! » Blandine Mirahile Peschard





Autre Titre : « Pardonnez les Bouffeurs de McDo ! »
Je lisais cet article vraiment sympa, faisant l’apologie du végétarisme.
lauramarietv.com/le-jour-ou-les-animaux-mont-demande-darreter-de-les-manger/
A une époque j’aurai pu l’écrire moi-même.
(voir l’émission: Émission: Connaitre et Équilibrer 6 aspects de notre vie pour un épanouissement véritable et complet)

Il y a quelques mois, j’étais entrée en « guerre » contre moi-même, pour aller dans le sens de mes convictions.
Celle qui viennent de la certitude :
·         Qu’on peut vivre sans manger de viande et qu’on n’est même pas fait pour ça.
·         Que ça peut être agréable.
·         Qu’on se sent terriblement mieux.
·         Et qu’on respecte, en faisant cela, des valeurs de préservation de notre environnement
·         Et de respect des êtres vivants.
Cette idée me convient parfaitement. Elle est en accord avec toutes mes valeurs.
Mais elle n’est pas encore en accord avec la totalité de mon être.
Je dis être entrée en guerre contre moi-même. Oui ! contre mes habitudes, mes envies, et ce que j’appellerais mes besoins.
Je suis aussi entrée en guerre contre ma famille, et mon fils de 4 ans qui me réclamait du sucre et du gluten.
Et j’ai perdu cette bataille.
Je me suis longtemps culpabilisée de cela. Mais j’ai décidé de dire STOP.

« L’âme fragmentée face à l’alimentation » Samuel et Xaltar





Enseignement reçu de Xaltar, esprit cristallin ancré dans un crâne de cristal en quartz fumé. Dans ses propriétés métaphysiques, le quartz fumé offre un bouclier psychique contre les vibrations négatives, nettoie l’aura et les corps subtils tout en étant un minéral d’ancrage qui aide à relier le corps physique avec son Soi Supérieur.

Xaltar : On a fait un bon bout de chemin ensemble depuis nos débuts. Ce chemin s’est fait majoritairement dans le silence, celui de nos cœurs et de nos âmes. Et oui ! Les êtres de cristal ont aussi une âme. Elle est un peu différente de la vôtre car elle n’est pas fragmentée mais décomposée.
Quelle est la différence entre âme décomposée et âme fragmentée ?

Xaltar : Je vais te l’expliquer.
Une âme fragmentée est une âme séparée de certains de ses corps vibratoires, notamment pour vous, de son corps d’incarnation. Cela explique les dysfonctionnements qui peuvent affubler un corps d’incarnation. Les cellules se répliquent de moins en moins bien car vous le savez, elles sont des copies de copies avec des erreurs à chaque renouvellement. Elles n’ont plus le modèle idéal et parfait, celui que l’âme a prévu au début de l’incarnation pour venir éprouver une expérience. Cela explique donc que les vrais êtres ascensionnés vont rajeunir lorsque l’alignement de l’âme avec TOUS ses corps vibratoires sera réalisé. Il peut y avoir reconnexion entre l’âme et la conscience d’un être incarné, comme pour toi, mais il n’y a pas encore alignement des corps. Tu continues donc de vieillir et de souffrir de maux physiques divers.
Quand il y a alignement des corps, nous nous trouvons dans la situation d’une âme décomposée.

« Susciter la joie par la créativité » & vidéos d'animation





Et bien ce matin, il va falloir faire preuve d’imagination pour remplir la journée de joie ! La pluie depuis hier soir, le réveil provoqué par une grosse et longue bouffée de chaleur, dans le noir à cause des plombs qui ont encore sauté pendant la nuit, cinq heures de sommeil en tout…voilà une belle offrande à faire à la source ! Mon plexus solaire est irrité ce qui montre que le corps a besoin de sa dose de médocs…
Céder, ne pas céder, parler au corps mental ? Je choisis cette dernière option, tant que la gêne est supportable. Après tout, il y a un message derrière cette sensation.  Je vais juste respirer et poser la question sans attendre de réponse immédiate. 
Puis effectuer mon rituel d’ancrage, de centrage, de connexion au « ciel » à la terre Mère, leur demander d’harmoniser les énergies en moi, appeler mes corps à rester unis, solidaires…J’en ai des frissons…

En cette période où la lune révèle les ombres en soi, et comme très souvent en ces moments, je suis poussée à faire du ménage. C’est quelque chose qui ne m’a jamais attirée et j’ai toujours fait en sorte d’en faire le minimum mais là, je fignole et j’y prends goût! 
Le plus difficile, c’est le premier pas, se décider à agir mais une fois qu’on est lancé, ça va tout seul. Puis je fais mon petit rituel précité et ça me donne l’élan d’agir portée par la joie. 
C’est vrai qu’en tant que femme, c’est un aspect qui a besoin d’être éclairé, pacifié, réintégré dans le cœur afin de dissoudre les pensées de soumission, de rôle mal distribué, les idées du genre « la femme qui répare les conneries des hommes, qui remet de l’ordre, qui doit jouer les mères, passer sont temps à servir, à se taire… » 
Tout ça, c’est du passé et même si la jeunesse est subjuguée par l’image, les lumières des vidéos de chanteuses qui font de la sexualité et de la séduction un business, quelques uns parmi eux sont conscients des illusions de ce monde.

mardi 29 septembre 2015

« Ça remue encore ; c’est l’occasion de trouver le centre, l’équilibre »





Ce matin, en voyant le peu d’intérêt des lecteurs pour le texte magnifique de Francesca qui parle de « La transmutation de nos ombres », je suis triste et j’avoue que l’espoir me manque. Remarque, espoir en quoi ? Voir le monde changer, les gens être plus heureux, plus authentiques, fraternels ? 
Toutes ces questions font écho à mes propres vœux alors comme tout commence en soi, je sais quoi faire de ça. Tout est tordu, tronqué, falsifié dans ce monde mais tant que je focaliserais sur ça, tant que je m’en plaindrais, je ne ferais qu’amplifier la situation, le malaise. Cette réflexion soulève mon besoin de transparence, de droiture, de sincérité, de « vérité » qui peut devenir un poids, une souffrance dans l'excès. Elle révèle aussi ma difficulté à accepter ma façon de gérer mon monde, d’utiliser des médicaments pour m’aider à être ici, à habiter mon corps physique.

Tout ce qui me dérange au dehors fait écho à ce que je n’aime pas en moi.
C’est un constat évident quand on ose se regarder en face, avec sincérité, neutralité.
Tout le monde peut connaitre cette vérité universelle mais ça demande le courage de devenir responsable de soi-même, de sortir du rôle de victime impuissante. 
Et ça n’est pas facile parce que tout à l’extérieur nous donne l’impression que nous sommes petit, soumis, insignifiant et impuissant.

« Cultivons l’intelligence émotionnelle des enfants » selon Isabelle Filliozat





Je suis abonné à la lettre de psychologie.com depuis pas mal de temps mais comme la plupart des mails, je ne les lis plus ou seulement quand l’élan me pousse à le faire. 
Celui-ci est tout à fait synchrone avec la guérison de l’enfant intérieur qui est un passage nécessaire lorsqu’on a vécu un trauma ou simplement quand on n’est pas connecté à la joie, au vivant en soi, quand on veut être soi-même, fidèle à qui on est.

L’enfant intérieur est cet aspect de nous-même qui sait exprimer les émotions, qui rêve, qui prend la vie avec légèreté et insouciance. Mais la majorité des gens pour être en mesure d’affronter la dureté de la vie, se coupe de ses émotions, soit en les réfrénant, soit en les anesthésiant avec des médicaments ou autres psychotropes. Puis il y a ceux qui utilisent l’alcool, le shit, l’herbe, comme un moyen de lâcher tout ce qui est caché, retenu, contraint, un genre de soupape, une façon de décompresser.
Chacun trouve le moyen de contrôler, d’occulter ou d’éviter d’avoir à affronter les émotions désagréables et par ce fait se coupe de sa nature véritable, de son pouvoir créatif…
Le contrôle n’est pas la maitrise et on passe à côté de sa vie, jouant des rôles de mari, de femme, de fils ou de fille de, d’employé, endossant tour à tour à tour le rôle qui convient à la situation…
Pourtant il est possible de retrouver son intégrité en apprenant à gérer ses émotions, et ce qui suit peut être très utile pour savoir comment écouter, comprendre, éduquer l’enfant intérieur.

lundi 28 septembre 2015

« Trouver le divin dans le rien » Christian Bobin





Christian Bobin : Tout est une question d’air et de respiration. 
C’est l’encombrement qui nous rend malhabile, et qui nous fait parfois, suffoquer.
On a besoin de connaître des choses telles que l’ennui, le manque, l’absence, pour connaître la présence, la joie et l’attention pure.
On a besoin d’une chose pour aller vers une autre.

Par exemple, j’aime beaucoup les livres, mais j’ai remarqué que je trouvais les plus intéressants dans les toutes petites librairies perdues, qui n’en vendent que très peu ; comme si c’était là que certains livres m’attendaient depuis très longtemps.
Alors que je ne les aurais pas vus dans un grand étalage, parmi mille autres choses. 
Cette pensée va dans le sens exactement inverse de celui qui a créé Internet.

À la racine d’Internet, il y a le désir qu’on ait tout, tout de suite. Que surtout nul ne souffre plus d’un manque. Or, je pense que c’est une souffrance que d’avoir tout à sa disposition, sans intervalles. On devient soi-même comme une chose au milieu des choses. Alors qu’on a besoin que certaines vitres de la maison soient cassées. Et que le vent entre ! Besoin de certains défauts, de certains manques, de certaines brisures, pour pouvoir respirer.

dimanche 27 septembre 2015

« Honorer le Vivant, la Source en soi »





Ce matin, je chante, je danse, je clique sur les pages Youtube des flash mobs. 
Je vis seule mais je me sens profondément connectée à l’humain, à tous ceux qui manifestent le désir de communion, d’harmonie mais aussi tous ceux qui expriment leur singularité, fièrement, sans craindre le qu’en dira-t-on. 
Pas facile mais tellement excitant et épanouissant ! 
Bien que ces rencontres soient initiées par des groupes publicitaires, des banques…c’est l’expression de la passion commune aux humains, le désir d’exprimer sa singularité dans l’unité, l’harmonie, la paix, la joie que l’art cultive, exprime. 
Nous sommes tous artistes, cocréateurs, sans le savoir. Nous cocréons en permanence selon nos choix, nos fréquences et lorsqu'on se connecte à la source intérieure, nous devenons artisans de lumière, tisserands d'amour.

Mais quand on sait cela, la vie devient joie, découverte, explosion de couleurs, de saveurs, de sons, qui nourrissent les sens et font émerger le meilleur de l’humain.
Alors oui, il y a des guerres, des injustices, des horreurs mais il y a aussi le contraire et selon notre point de focalisation, on nourrit l’un ou l’autre.

Puis on peut choisir de manifester l’harmonie, l’unité, en soi-même et avec toute vie. 
Nous avons toujours la liberté de choisir l’objet, le sujet de notre attention.
Là sont les pouvoirs véritables, ceux qui rendent la vie belle ; la liberté, la beauté d’être, de manifester, de créer, d’imaginer, d’innover, de goûter, de partager.

Nous portons tout en nous, la paix et le chaos, le beau et le laid, la tendresse et la puissance, tout et son contraire.

« La transmutation de nos ombres » Francesca





Avec l’amplification de la qualité d’énergie transmise par la Source (énergie neutre par essence), beaucoup d’êtres en Réalisation observent actuellement en eux une double mise en exergue : à la fois celle de leur partie « lumière solaire » qui les conduit à s’élever, s’éveiller, se révéler et celle de leur partie « lumière sombre » qui correspond à ce que l’on appelle communément « les ombres ». 
Il est bien sûr à considérer qu’il  n’y a nulle frontière entre ces deux parties qui ne sont que des teintes ou nuances différentes du spectre de la lumière en nous.

La plupart des humains ignorent leurs ombres. 
Le plus souvent, ils les projettent dans des troubles somatiques, des obsessions, des fantasmes plus ou moins vastes, ou sur l’entourage. 
Elles sont « les autres », auxquels on prête la bêtise, la méchanceté, l’égoïsme, l’inefficacité qu’il serait tragique de reconnaître en soi.
Elles sont ces aspects portés par les autres qui déclenchent jalousie, aversion, peur ou colère en soi.
Peu ont la capacité d’envisager qu’une vie intérieure se déroule en eux-mêmes, et quand bien même ils sont ouverts à cette réalité, la nature même de ce qu’est l’ombre – pour résumer, la projection de leurs « défauts » sur les autres – est difficilement accessible.  
Nos « défauts » comme nos erreurs ne sont effectivement pas faciles à accepter.

samedi 26 septembre 2015

« Lâchez prise, offrande à la Source » Conrad





Parce qu’un peu de réconfort peut aider ce qui en ont besoin, je vous transmets un message de Conrad que je viens de trouver sur ma page google. Et même si dans l’ensemble je vais de mieux en mieux, suis en paix et retrouve la joie de l'enfant, en fin de journée, des petits moments de doute et de découragement se manifestent encore alors comme toujours, je les offre à la source et le sourire revient, la confiance se manifeste à nouveau. 
Puis je clique « au hasard » et tombe sur cette lettre qui vient conforter mon ressenti et mon intuition...

Chers Ami (e)s
En cette période, vous êtes nombreux à me poser des questions, qui sont souvent les mêmes, sur ce qui se vit en ce moment.
Vous vous demandez ce qui se passe en ce moment ?
Pourquoi vous ne vous sentez pas bien du tout, vous dormez mal, et il y a des inconstances et des fluctuations dans vos émotions et dans votre énergie ? Pourquoi vous n’avez plus envie de rien ?
Vous êtes indécis sur ce que vous devez faire, ce que vous devez quitter ?
Vers quoi devez-vous aller ? Vous vous demandez si vous devez quitter votre relation, votre travail, votre lieu d’habitation, votre vie ?
Vous ne savez pas ou plus ce qui est bon pour vous ? Vous ne savez pas si vous vivez le véritable amour ? Vous vous sentez perdu ?
Que sont ces portails énergétiques et pourquoi sont- ils là ? Que se passe-t-il si vous « ratez » ces portails ? Allez-vous ascensionner ou stagner ? Est-ce bientôt l’apocalypse ? etc… 
Chacun se pose une multitude de questions en cette période de transformation et de grands changements, et je vais donc répondre à certaines ici.

« La Séparation, un droit à la différence » le groupe Miriadan via Magali Magdara





Il était une fois une Création.
Il était une fois des éléments de Vie, des étincelles d'Amour qui tourbillonnaient dans le souffle de l'Un, sur des courants de joie et de liberté.
Il était une fois Vous.
Et Vous, c'est le Tout.
En l'Un, il n'y a qu'équité. En l'Un, il n'y a qu'égalité.

L'évolution s'acquiert grâce à la connaissance des pôles. 
La sagesse se déploie dans le Milieu, la voie royale vers l'épanouissement et la transcendance.
L'évolution est la condition de la Perfection. Sans évolution, il n'y aurait que stagnation. Sans évolution, nous ne remplirions pas nos rôles d'éclaireurs de la magnificence de l'Un.
L'évolution est offerte à tout et à tous.
 
Chaque élément contenu dans l'Un dispose d'une conscience. 
Cela va du tachyon (voir le lien) au plus petit des atomes, au grain de poussière et aux multivers.
Selon les dimensions, selon les choix d'expérimentation, vous avez accès à toutes les potentialités d'incarnation.

« La portée du 4 » le groupe Miriadan via Magali Magdara




La Création est issue de l'Un ».

Lors de l'émanation des premières consciences de Vie, les Soi ou Éons ressentirent un profond sentiment de Gratitude envers leur Père/Mère. Ils se mirent à chanter devant la Grandeur et la Profondeur de l'Amour. La Gratitude fut/est le premier élément sur lequel s'appuya la Volonté des Soi de répondre au souhait de l'Un : explorer chaque parcelle de Lui/Elle afin d'exprimer leur Amour.

La portée de la trinité, du 3, sur laquelle nous sommes nous apprend à revenir au Centre
Elle nous enseigne que tout est Juste et que nous sommes dépositaires d'un merveilleux cadeau : la reliance à notre Essence divine, à l'Un.

La portée du 4 fait appel à nos compétences d'Aventuriers, à tourner notre regard vers nos origines : la Gratitude.
 
Dans la fréquence de la trinité, nous appréhendons ce sentiment en cheminant vers la Paix et la Joie
Nous projetons à l'extérieur afin d'expérimenter des émotions et des sentiments. 
Par ce  jeu de miroir,  nous prenons conscience que tout est leçon d'évolution, que tout se trouve en notre intérieur
Alors nous intégrons le Pardon, et nous accueillons la Gratitude, clé des portes de la Grâce.

vendredi 25 septembre 2015

« La douleur du corps est liée à la douleur spirituelle et émotionnelle » Sandra Véringa & vidéos Dr Tal Schaller, doc santé...





Des études révèlent que la douleur du corps est liée à la douleur spirituelle et émotionnelle
Lorsque la vie devient difficile, au bout d’un certain temps on a l’impression d’être sur des montagnes russes émotionnelles. Mais saviez-vous que ces émotions peuvent dégrader votre santé physique ? 
Le Dr. Susan Babel, psychologue spécialisée dans la dépression causée par des traumatismes, a déclaré dans le magazine Psychology Today, 
« Des études ont démontré que la douleur chronique peut être causée par une blessure physique, mais aussi par le stress et les problèmes émotionnels ».

Nous savons tous que le stress émotionnel peut conduire à des maux d’estomac, au syndrome du côlon irritable, à des maux de tête, et même entraîner d’autres plaintes physiques ainsi qu’une douleur chronique. 
Une raison logique à cela: des études ont montré que plus les gens sont anxieux et stressés, plus leurs muscles sont tendus et contractés, entraînant ainsi au fil du temps une fragilisation et une inefficacité des muscles dans leur ensemble.

« J’apprends à ne plus avoir peur de la peur »







Ce matin, je suis en paix et en joie. Pas la joie qui vient de quelque chose de spécial mais celle d’être en vie, tout simplement. Il faut dire que je dors un peu mieux depuis que je laisse la fenêtre de la salle de bain ouverte. Du coup, la fraicheur de la nuit me pousse à me lover au creux de mon lit et les bouffées de chaleur qui me réveillent encore sont moins violentes. 
Peut-être que l’équilibre se créé au niveau du chaud/froid, des "contraires". 
Puis hier soir, je n’ai mangé qu’une soupe de potimarron. Je bois beaucoup d’eau en ce moment et le fait d’écouter mon corps physique qui est intelligent, qui est un aspect de la conscience, créé une intimité intérieure, une forme d’unité très sécurisante, apaisante.

Parler à son corps, son âme, son enfant intérieur…c’est faire la paix en soi et libérer tout ce qui empêche de ressentir la tendresse, la douceur, nécessaires à la confiance en soi, en la vie, aux autres. 
Quand on épanche son cœur, quand on parle à son âme, en imaginant que c’est une mère parfaite dans le sens où quoi qu’on lui dise, elle nous aime sans condition, créé une proximité avec le divin et dissout les voiles de la peur, de la colère, de tout ce qui n’est pas de l’amour. 
Plus on est sincère dans ce qu’on lui confie, que ce soit la colère, la culpabilité, la honte, les peines, les frustrations…et plus on sent la connexion, sa présence bienveillante. Puis peu à peu, on apprend à faire confiance à cet aspect interne et on se sent de plus en plus fort.

jeudi 24 septembre 2015

« Les lois cosmiques: La puissance de la co-création » les guides de l'unité via Daniel Desjardins





Biens aimés, nous voulons vous parler aujourd'hui de la Terre. 
La Terre, votre mère, la matrice de toute votre structure énergétique, est le berceau de votre évolution. Elle est elle-même issue d'une matrice plus grande, si bien que vous pourriez très bien voir les similitudes entre les formes de vies sur d'autres planètes et la vôtre. Un peu comme des formes de vie frères et sœurs. 

La Terre n'est pas seulement le sol sur lequel vous marchez, le sol d'où vous tirez votre nourriture, c'est aussi l'antenne de communication la plus gigantesque sur votre planète. Certains en deviennent de plus en plus conscients. 
Vous êtes en résonance avec la Terre, toujours en constante communication avec elle. 

Certains se permettent d'en devenir conscients, d'autres non, mais cette communication a toujours lieu. C’est pourquoi les animaux qui sont toujours conscients de ce lien vont se réfugier dans les montagnes lors d’un tsunami bien avant qu'il arrive. 
La Terre leur parle et la Terre aime la vie. Elle ne sacrifie pas la vie sans raison. 
Vous entrez désormais une époque ou vous allez avoir l'impression que la vie animale et végétale est en train de disparaitre, mais il n’en est rien. Elle se transforme.  Un peu comme lors du passage des dinosaures aux mammifères, mais de façon moins prononcée. 

« Gérer son monde intérieur par l'alchimie des pensées émotions énergies »





La journée d’hier a été très éprouvante, j’ai écrit 5 pages d'expression de ma foi, un genre de synthèse des connaissances acquises et validées par l'expérience. Les corps de l'être, les lois de la vie, j'ai tout passé en revue avec beaucoup d’enthousiasme puis au fil de la journée, je me suis engluée dans la colère. J'ai été bousculée d'un extrême à l'autre en oubliant que c'est prévisible et nécessaire à la maitrise. Quand je me réveille euphorique, l'opposé finit par se manifester, tout naturellement, puisque mon but c'est de trouver le juste milieu.
Je prends conscience du besoin de guérison du chakra sacré et du chakra de la gorge, de l’énergie qui peine à passer de la pensée à l’action et par ce constat, à la colère, s’ajoute la culpabilité. Rien de tel pour rompre la paix intérieure nécessaire à la libre circulation énergétique.
Où est passé mon audace ? En fait, j’ai toujours agit par réaction, par l’effet contraste de la dualité et maintenant que je cherche la paix, l’amour intérieur, que je ne veux plus porter le masque de la rebelle, jouer ce rôle, j'ai tendance à ramer. 

Pourtant, il suffit juste de se centrer, de continuer d’apprendre à canaliser l’énergie de façon harmonieuse. Comme j’ai tout fait de travers hier après midi, enfin j’ai jugé que mon comportement n’était pas adapté à ce que je veux vivre, je me suis tapée dessus ! 

C’est exactement ce qui m’a fait dégringoler. Le truc ça n’est pas de se juger d’être en colère, ou de la refouler, c’est de la laisser s’exprimer sans s’y attacher.
Dans la soirée, après une courte méditation, le calme étant revenu, j’ai pu voir ce qui clochait. Je m’en suis voulue de mal gérer la situation alors qu’en fait, j'ai découvert des aspects cachés, entamé un dialogue et retrouvé la paix. Le manque d'amour et de confiance en soi ont encore été mis en évidence.

mardi 22 septembre 2015

« La vie est un jeu de miroir »





Encore une journée avec un ciel plombé ! Je suis allée au jardin et j’ai un goût de pesticides dans la bouche. Nul doute à propos des chemtrails et des manipulations perpétuelles des multinationales mais plutôt que de m’accrocher à la colère, la tristesse, ou toute autre énergie qui me plomberait le moral, je les lâche tout simplement.  

L’humanité s’éveille à elle-même, elle reconnait les manipulations égotiques, les limites et conséquences du besoin de contrôler, la puissance de la peur tout autant que celle de l’amour. Tout ceci dans le but de se tourner à l’intérieur, de reconnaitre l’amour lumière, de choisir la paix, l’unité intérieure qui se répercute à l'extérieur.  

On peut regarder les choses et être totalement submergé par les émotions réactions, ou bien utiliser les circonstances pour mieux se connaitre, détecter les peurs résiduelles et les offrir à la source en soi. De cette façon on intègre l’énergie de l’âme, du soi, par le lâcher prise, l’abandon de la lutte, des jeux de pouvoirs stériles et destructeurs.

Puis par ce positionnement au centre de soi, dans les fréquences de l’harmonie intérieure, constater son pouvoir, la véritable puissance de l’être unifié. Ça demande de lâcher l’orgueil qui n’est en fait que la peur du rejet, la conséquence du manque d’amour inconditionnel de soi.

« Moments de Bonheur pendant l’Éclipse et l’Équinoxe » Kara Schallock





Nous sommes dans une période de transformation plutôt intense et puissante, comme vous le savez. Nous avons eu une éclipse partielle, bien que la Puissance de celle-ci ait été tout sauf ‘partielle’. Cette semaine nous avons à la fois un Équinoxe et une autre Éclipse. Je me contenterai de dire qu’il n’y aura aucune période de repos entre les deux. C’est un moment où beaucoup de ceux qui parlent d’ascension et ceux qui agissent afin d’être dans le ‘Nouveau’ vont diverger.
N’évitez pas ou bien ne fuyez pas toute expérience qui se présente. 
Allez voir plus en profondeur le message qu’elle a pour vous. Suivez-là jusqu’à sa conclusion. Cela pourrait susciter la colère de tout reste d’ego séparé qui subsiste à l’intérieur de vous. Il pourrait y avoir beaucoup d’ego qui proteste vivement.

Prenez quelques instants. Si vous vous apercevez que vous êtes en train de vous révolter / défendre / réagir / nier / résister / opposer avec colère – allez à l’intérieur et adressez-vous à votre ego séparé en lui disant combien il est aimé. 
Cela aidera votre ego séparé à devenir votre ego ascensionné : celui qui est l’expression de votre Âme Divine et parfaite
Lorsque l’ego séparé devient l’ego ascensionné, vous n’avez plus à vous battre pour ce qui se présente. C’est seulement lorsque nous résistons et que nous combattons que nous sommes déchirés entre deux mondes.

lundi 21 septembre 2015

« Expansion de conscience, une réalité quotidienne »





Le besoin d’évasion, de spectaculaire, de magie, de sensations fortes, nous empêche de percevoir l’être divin que nous sommes Tous. De constater que nous sommes créateurs de notre réalité simplement par la focalisation de notre attention. 
Les mondes subtils, pour beaucoup, sont "loin" et on fantasme beaucoup sur la notion de dimension. Pourtant ce qui est au dehors est le reflet de ce qui est en soi, chacun en fait l’expérience continuellement par les cinq sens et l’imagination. 
L’odorat par exemple, nous permet d’entrer dans le monde subtil des odeurs, des parfums, qui peuvent littéralement nous transporter dans le passé et affecter totalement notre humeur dans le présent. 
L’odeur du café, au petit matin, me fais voyager jusque chez ma grand-mère maternelle, ou encore me ramène à chaque matin, ce moment magique où tout semble possible.
Il y a l’effet caféine qui donne un petit coup de fouet mais aussi l’énergie du soleil levant, doux, tendre, plein de promesses. 
Pour d’autres, ça peut signifier l’enfer d’un réveil agressif où il faut courir pour "gagner son pain" en s’extrayant du lit par une sonnette d’alarme criarde, ou pire les infos du jour, des pubs, ce qui plonge dans un état de stress et modèle une journée qui sera vécue dans la peur, la course, la violence. 
Ceci dit, on peut aussi habituer son horloge biologique interne et pour le coup, mettre le réveil une heure avant de partir et prendre le temps de savourer son petit déjeuner, de se connecter à son âme, au soleil, à la terre et ainsi changer le cours des choses. On partira avec un état d’esprit totalement différent et la journée sera modelée en conséquence.

« Élargir Votre Conscience AU-DELÀ des Réalités Limitées Fixées » Lisa Transcendence Brown





L’Expansion vers d’autres dimensions permet différentes réalités pour tous
Deux personnes peuvent être debout côte à côte et l’une sera dans une dimension qui est limitée – avec des réalités très spécifiques, avec des résultats très spécifiques – et fixée par le mental humain limité, basé sur les croyances, les demandes et les programmes inconscients. Tandis que l’autre personne pourra avoir une gamme illimitée de réalités en constante expansion, qui changent constamment, qui s’amplifient et qui abondent. 

La réalité de celle-ci n’est pas fixe parce que son cœur et son mental sont ouverts et qu’elle VOIT, CROIT et CRÉE des réalités de l’intérieur, qu’elle est connectée à l’abondance des possibilités infinies et qu’elle CROIT à leur existence au sein de son propre HOLOGRAMME ET DE SON ILLUSION PERSONNELLE ici-bas.

Une personne va focaliser son énergie sur l’expansion, en appelant et en étant ouverte à toutes les réalités d’ici-bas. Elle va connaître une exquisité étonnante car elle a choisi de jouer dans d’autres dimensions, dans d’autres états – ce qui active les réalités physiques de ces autres dimensions alternatives qui vont commencer à ‘arriver’ ici, en lui permettant d’évoluer tout en augmentant ses fréquences et de tout unifier de l’intérieur. Elle va se promener dans la magie qui fait partie de sa propre existence Interactive dans la NOUVELLE TERRE.

dimanche 20 septembre 2015

« Entretien avec Olivier Chambon : Etats élargis de conscience »





Ce matin, en revenant du jardin et en constatant l’effet des épandages aériens de ces derniers jours, sur la nature, j’ai senti beaucoup de colère, de tristesse, de découragement, d’émotions que j'ai laissé s’exprimer puis je suis rentrée en continuant de râler malgré que je sache que ça ne fait que me pourrir le moral et n’aide en rien, ni moi, ni les autres. 
J’ai ouvert ma boîte mail et suis tombée sur un article qui parlait de tous les messages défaitistes annonçant la fin du monde. 
Je me suis dit que c’était encore la conséquences des stratégies des médias qui relayent les infos alarmantes, éveillant la peur en chacun. Le problème des réfugiés, du climat, les injustices, les scandales sont le reflet de la somme des angoisses que chacun porte, de l’ignorance de la nature véritable de l’humain qui s’identifie à l’ego et ses stratégies. 
L’effet de la conscience qui s’éveille tout autant que de la panique généralisée face aux révélations à propos de la médecine, de l’écologie, des magouilles, des manipulations de masse, de l’injustice organisée…
Comme je suis convaincue que je reçois ce que j’émets et puisque jusqu’à aujourd’hui je n’étais pas tombée sur ce genre d’infos, je me suis dit qu’il était plus que temps de revenir au cœur. 
La paix étant revenue, je me suis laissée guider par l’élan et cette fois-ci, j’ai trouvé cette vidéo sur la page google qui m’a attirée avec insistance.

« Le Soi, l'âme et la personnalité » Miriadan via Magali Magdara





L’âme est une émanation d’une onde vibratoire (voir l'article plus bas). 
C’est ce qui permet sa souplesse et son ouverture à ce qu’elle expérimente. 
Lors de sa naissance, elle est vierge d’expériences, et ne dispose pas encore de la compréhension sur les interactions émotionnelles et conditionnelles qu’apporte la Vie dans les multiples dimensions.
Un Soi s’appuie, entre autres, sur un champ vibral. Il est une des expressions de la connaissance de l’Un. Il porte le regard et l’objectivité de la Source. Il agit comme le bras armé du chevalier qui imprime sa volonté directionnelle au sein des multiples formes de la Création.
Un Soi étend son influence dans les couches dimensionnelles grâce aux contrats qui le lient avec les âmes.
Pour approcher une vision de la différence d’un Soi et d’une âme, l’âme est chaleur émotionnelle, tendresse aimante qui caresse et protège. 
Le Soi est clarté resplendissante d’une étoile glacée. Non pas par manque d’amour, car le Soi est Amour. 
Simplement, il reste sur un « piédestal » qui lui offre la perspective globale des potentialités. 

samedi 19 septembre 2015

« Les lois cosmiques : La paix et la Puissance » les guides de l’unité via Daniel Desjardins





Biens aimés, aujourd'hui nous voulons vous parler de Paix.  
La Paix, avec la Joie, et l'Amour, décrit ce que vous êtes réellement. 
Cette Paix n'est pas seulement l'absence de conflit ou de guerres, c'est une énergie profonde et puissante. 
C'est l'énergie du moment présent. 

Lorsque vous ressentez cette paix profonde, lors de méditation ou même lorsque vous êtes actifs, vous pouvez être sûr que vous êtes en train d'avoir accès à la Puissance qui crée les univers. 

Il est parfois difficile pour vous, humains, de la percevoir lorsque vous êtes submergés d'émotions positives et fortes comme la joie et la gratitude, mais si vous observez bien l'énergie sous-jacente, vous pouvez avoir l'impression qu'elle est immobile tellement elle semble se mouvoir lentement, mais en l'observant bien vous pouvez percevoir son infinie profondeur et son incroyable Puissance.  
C'est cette dernière qualité, son incroyable Puissance, qui fait souvent peur aux êtres qui deviennent conscients de leur capacité à créer leur réalité. 

vendredi 18 septembre 2015

« Ombre et lumière; une dynamique révélatrice »





Hier, jeudi : Malgré les troubles des jours passés et une nuit encore très agitée, la clarté revient peu à peu tout comme l'énergie, la force et l'envie d'agir. 
Ce monde de contraste offre des perspectives qui permettent de se trouver, de se connaitre, de se reconnaitre en tant qu'être multidimensionnel, énergétique, créateur et de faire des choix.  
Comme à chaque fois que je libère des pensées émotions qui appartiennent à mon ancienne façon de voir les choses, (c'est-à-dire quand je m’identifiais au rôle de la victime), j’élève ma vision, mon taux vibratoire, et gagne en confiance.

C’est un processus laborieux, ponctué de petites joies, mais c’est surtout la paix intérieure que je ressens lorsque je cesse de lutter, qui me donne le courage de persévérer.

Quand la lumière révèle nos peurs, nos croyances et tout ce que nous avions occulté (parce que ça nous excluait des autres et en même temps, paradoxalement ça nous donnait l'impression d'être protégé de l'extérieur), la tendance, c’est de nier, de rejeter. 
C’est tout à fait humain, c’est un réflexe automatique de survie que nous avons adopté dans l’enfance mais pas seulement. 

Sans aller jusqu’à parler de vies antérieures ou même simultanées, le seul fait que nous soyons des humains issus d’une lignée familiale, que nous ayons des gènes et un cerveau reptilien…nous relie à toutes ces mémoires ancestrales et active le réflexe de survie. 
C’est dire si l’automatisme est puissant !

jeudi 17 septembre 2015

« La paix au milieu du chaos révèle le pouvoir du lâcher prise » & doc « La Matrice Vivante »







Depuis trois jours, c’est la descente dans les profondeurs ! Je laisse les sentiments dépressifs, le doute, la folie de ce monde et ma propre contradiction interne s’exprimer. Les pensées émotions sombres se manifestent et je me contente de les vivre sans m’y attacher, sans nourrir le conflit. 
C’est désagréable mais malgré tout, au fond de moi, je sais que c’est nécessaire et la paix qui demeure me rassure. Chaque fois que ça remue émotionnellement, j’appelle mes corps à rester unis à ne pas entrer en conflit mais je ne force pas, je ne feins pas, je laisse le calme revenir en ne luttant pas contre ce qui se manifeste. 
J’ai pleuré sans raisons comme pour équilibrer les énergies, pour libérer un surplus. 
Ces pleurs qui font du bien font partir des signes positifs qui m’aident à garder espoir. Puis même l’espoir perd son sens puisqu’il apparait comme une illusion face au caractère éphémère de cette vie. 
Alors je prends patience parce que je sais que les phases sombres acceptées ramènent au cœur et permettent de grandir, de s’élever
Je continue de suivre l’élan de l’instant et d’offrir à la source tout ce que je ne veux pas nourrir
Je lui confie tout ce qui me perturbe comme la fréquence vibratoire qui passe de l’espoir au désespoir et inversement, en l’espace d’une même journée et parfois même de quelques minutes.

mercredi 16 septembre 2015

« L’Âge de la Transparence » Dana Mrkich





Il y a TANT de choses qui se passent énergétiquement que je ne sais pas par où commencer.
Tout d’abord, il y a BEAUCOUP de guérisons qui se font actuellement en nous et entre nous. Vraiment, la guérison semble même ne pas être le mot juste. C’est plus comme si nous recevions des ‘ajustements et des corrections de perspective’. Ce qui nous permet de dire ‘Ohhhhh’ et ‘Aaaahhh’, ‘Maintenant, Je Vois! Maintenant, Je Comprends!’. 

Et on le ressent comme une guérison parce que soudain le cœur ne se sent plus aussi fermé. Nos tensions s’adoucissent en se connectant à quelque chose ou à quelqu’un. 
Nous ressentons l’Amour, la Compassion, le Pardon ou même ‘un vivre et laisser vivre’ neutre pour des situations qui ont pu nous faire souffrir depuis des années ou des éons. 
Et c’est ressenti comme … libérateur. Vous pouvez également vous sentir très émotionnel et peut être avoir envie de pleurer. Alors, pleurez.

Nous pouvons même ne pas comprendre consciemment ou mentalement pourquoi nous nous sentons tout à coup ‘plus doux’ ou ‘différents’. C’est juste ainsi. 
Pour beaucoup d’entre vous, vous pouvez peut-être avoir des interactions de guérison dans vos rêves ou dans la réalité de la vraie vie avec des personnes de votre passé / présent, ce qui permet un arrêt définitif ou une nouvelle ouverture, ou bien à l’ancienne énergie dense de partir en faisant plus d’espace à une énergie du cœur plus légère. 
En faisant plus d’espace pour plus d’amour. 
En faisant plus d’espace pour qui vous êtes vraiment – en étant plus celui que vous avez toujours été.

mardi 15 septembre 2015

« Regard sur votre multiplicité » Miriadan via Magali Magdara & commentaires




Notre monade (enveloppe énergétique qui contient tous nos corps en lien avec notre incarnation) est constituée de plusieurs éléments de Vie dont nous avons un aperçu par les chakras qui sont autant de portes vers les dimensions où nous existons simultanément.

Nous sommes un amalgame. Nous représentons l'alliance de multiples dimensions (voir "
Le corps et l'évolution spirituelle") au sein desquelles se développent une partie de nous consciente. Nous ne sommes pas seuls. Et cette phrase a de multiples répercussions vibratoires.

Nous ne sommes pas seuls du fait de l'existence d'êtres stellaires dans notre univers, mais aussi dans d'autres multivers.
Nous ne sommes pas seuls avec les champs énergétiques qui composent notre planète où habitent bien d'autres peuples.
Nous ne sommes pas seuls car nous sommes en relation simultanée et perpétuelle avec les incarnations que nous ressentons nôtres sur cette planète et ailleurs (vies simultanées).
 
Nous ne sommes pas seuls puisque nous ne sommes pas le corps (voir le lien) qui nous a accueilli, mais un partenaire en symbiose avec lui. Et le corps en lui-même appelle à la reconnaissance de couches dimensionnelles variées.

lundi 14 septembre 2015

« Le corps » Miriadan via Magali Magdara



Shany Van Den Berg


Nous sommes une symbiose entre un Esprit (ou Soi), une Âme et un Corps (terme qui englobe les corps énergétiques).
Nous entretenons une relation particulière avec ce corps, car nous nous ressentons à l'intérieur de celui-ci et ainsi entretenons la croyance qu'il nous appartient. 
Fermez les yeux et regardez votre corps. Quels sentiments se manifestent-ils ?
 
Nous vivons en société, parmi de nombreux êtres et éléments vivants que nous observons comme un Autre. 
Pourtant, nous sommes en interaction avec cet environnement. Que nous soyons " éveillés " ou " endormis ", nous sommes dans ce courant de vie qui nous traverse et nous enseigne.
 
Le corps est un partenaire de vie, tel une flamme jumelle. 
Ce corps dispose de son propre Esprit, d'une INTELLIGENCE spirituelle et matérielle insoupçonnée. 

Lorsque nous choisissons notre incarnation, nous évaluons le potentiel génétique des familles potentiellement en cohérence avec notre choix de compréhension, de libération. Cette lignée familiale offre des perspectives géométriques qui faciliteront la prise de conscience de ce qui nous demande d'être reconnu et transcendé, intégré.

dimanche 13 septembre 2015

« NOUS l'Humain » & film de Yann Arthus-Bertrand : « HUMAN »





Voilà deux jours que mon mental se nourrit d’une évidence qui est venue comme un flash, accompagné d’un profond ressenti, de la sensation de toucher une grande vérité qui est déjà admise par ma personnalité humaine, mon vécu, mon mental et mon intuition.  
Mais avant de m’épancher ici et de prendre un premier bout de cachet, je vais faire mon tour dans la nature. 
J’ai envie de me resituer dans le jeu de la vie, d’être consciente, pleinement présente, à ce nouveau jour. Le soleil est doux et la chape grise est encore là mais je m’en fous! 

Continuer de se lamenter, de crier au scandale, essayer de prévenir les gens de l’arnaque, de cette guerre secrète invisible, injuste, dont on ignore les véritables instigateurs tant la situation est compliquée, serait nourrir l’impuissance, la dualité et faire leur jeu. 

Parce que la véritable guerre, celle qui est là, qui fait des gros dégâts en nous-même, c’est l’opposition des énergies, des conflits entre les aspects internes de l’être. C’est cela qui créé des souffrances, la sensation de manque, de séparation, d’isolement de danger…

La confrontation peut amener à élargir sa conscience si on peut dialoguer, si chacun est respecté, et ce qui se passe dans ce monde, est le reflet de ce que chacun vit en soi. 
La menace de guerre reflète la somme de l’état d’esprit des individus qui vivent en conflit avec eux-mêmes.

« Les lois cosmiques : le Désir » les guides de l’unité via Daniel Desjardins





Chers amis humains, c'est avec grande joie que nous entrons en contact avec vous aujourd'hui. Nous allons continuer aujourd'hui sur le thème de l'Amour. 

L'Amour tel que nous l'entendons émane de votre être authentique et c'est l'énergie de la création en œuvre partout dans l'univers. 
Ce que peu de gens prennent en considération c'est que cette énergie est aussi l'énergie que vous appelez Désir
Permettez-nous d'expliquer plus en détail. 

Le désir, qu'il soit sexuel, de création de quelque chose de nouveau, de contribuer à autrui, le Désir authentique provient de votre être authentique*. 

Il est une indication de ce que votre être authentique souhaite expérimenter. 
Il ne faut pas confondre avec les envies de votre mental qui sont de nature compétitive, avoir une plus grosse voiture, une plus grosse piscine, une plus grosse maison, être le premier. 
Si vous prenez le temps de remarquer l'énergie des envies, vous remarquerez que cette énergie est sèche, stérile, elle ne mène pas à l'épanouissement, alors que si vous prenez le temps d'être avec l'énergie des Désirs authentiques qui émanent de votre être authentique, vous trouverez qu'ils sont très vivants, ils sont chargés d'Amour du plus profond de votre être authentique et sont le moteur qui permet la création. 

vendredi 11 septembre 2015

« Communier dans l'Amour et la Lumière » Les êtres de lumière via Monique Mathieu





« Imaginez que mille, dix mille personnes se donnent rendez-vous, simplement pour offrir l'Amour-Lumière, sans pour cela se retrouver dans un endroit particulier.
Quel impact ce rendez-vous pourrait-il avoir ?
Un impact très important sur la conscience des êtres humains (et non sur leur destin)*.

Nous aimerions que vous puissiez vous réunir un jour, à la même heure, tout simplement pour offrir le meilleur de vous-même et envoyer vos plus belles pensées d'Amour à l'humanité.
Ce serait bien que vous le commenciez dès le mois de septembre.
A vous de décider d'une date !
Mettez un message sur votre site Internet afin de réunir le plus grand nombre d'êtres humains possible pour cette communion dans l'Amour et la Lumière.

Nous, vos Frères de Lumière, nous nous joindrons à vous. 
Si vous le faites plusieurs fois, si vous le refaites tous les mois, peut-être que le destin de l'humanité sera différent**.

jeudi 10 septembre 2015

« La quête de la mission » Miriadan via Magali Magdara





Nombreux d'entre vous sont en quête de leur mission, de ce qui leur donnera le feu sacré, l'enthousiasme et la foi en leur incarnation.
Être en quête vous place en attente. 

Tous avez une mission qui vous est propre, bien sûr. 
Tous êtes porteurs d'une étincelle unique. 
Tous êtes aimés au-delà de votre imagination.
Nous vous avons déjà expliqué que la mission première de tout être incarné est d'être en Paix, dans la Joie
Autour se disposent des missions "annexes", satellites qui changent selon votre évolution.
 
Lors de votre venue en votre densité, vous avez oublié et vous vous êtes laissés diriger par les égrégores en résonance avec vos mémoires et vos expériences. 
Votre chemin s'est vu recouvert de plantes sauvages et de ronces aiguisées. 
Votre champ de vision s'est alors limité à ce paysage aléatoire peu rassurant, et qui pourtant représente votre quotidien accepté et même protégé. 
Les habitudes vous ont enracinés dans une prairie marécageuse.

« Aimes-tu de la bonne façon ? » Lise Bourbeau & commentaire perso





Ta façon d'aimer est bonne pour toi si elle ne te cause pas d'émotions désagréables. 
Les émotions comme la colère, l'impatience, la rancune, la tristesse, le sentiment de rejet, etc. sont des signes qui t'indiquent que ta façon d'aimer a besoin d'amélioration, si, bien entendu, tu désires être plus heureux/heureuse dans tes relations (amis, enfants, conjoint, etc.)
Aimer, c'est accepter les désirs, les opinions, les comportements des autres, même si tu n'es pas d'accord et même si tu ne comprends pas pourquoi ils sont ainsi.  
Aimer reste le moyen par excellence pour arriver au bonheur véritable, ce à quoi nous aspirons tous. 
Nous avons tous à apprendre à aimer malgré toutes sortes de situations difficiles telles la violence, la jalousie, l'indifférence, le rejet, la pauvreté, etc. 

Il est difficile pour certains de s'ouvrir à l'acceptation, car ils craignent qu'en acceptant la situation dérangeante, elle ne changera jamais et qu'ils devront ainsi toujours vivre avec. J'ai constaté que c'est le contraire qui se produit. Tente l'expérience !
 
L'amour (l'acceptation) a un pouvoir de guérison énorme et pas seulement au niveau physique. 
L'acceptation mène définitivement à la transformation de la situation dérangeante. Cette transformation peut se produire de plusieurs manières et, souvent, de façon inattendue. Toutefois, chacun a des limites et il est important d'en tenir compte et de les respecter *.

Il est impossible de te sentir aimé des autres si tu ne peux t'aimer toi-même.