mardi 15 septembre 2015

« Regard sur votre multiplicité » Miriadan via Magali Magdara & commentaires




Notre monade (enveloppe énergétique qui contient tous nos corps en lien avec notre incarnation) est constituée de plusieurs éléments de Vie dont nous avons un aperçu par les chakras qui sont autant de portes vers les dimensions où nous existons simultanément.

Nous sommes un amalgame. Nous représentons l'alliance de multiples dimensions (voir "
Le corps et l'évolution spirituelle") au sein desquelles se développent une partie de nous consciente. Nous ne sommes pas seuls. Et cette phrase a de multiples répercussions vibratoires.

Nous ne sommes pas seuls du fait de l'existence d'êtres stellaires dans notre univers, mais aussi dans d'autres multivers.
Nous ne sommes pas seuls avec les champs énergétiques qui composent notre planète où habitent bien d'autres peuples.
Nous ne sommes pas seuls car nous sommes en relation simultanée et perpétuelle avec les incarnations que nous ressentons nôtres sur cette planète et ailleurs (vies simultanées).
 
Nous ne sommes pas seuls puisque nous ne sommes pas le corps (voir le lien) qui nous a accueilli, mais un partenaire en symbiose avec lui. Et le corps en lui-même appelle à la reconnaissance de couches dimensionnelles variées.

Nous sommes un résultat : l'alliance d'un Soi et d'une âme (voir le lien).
Nous sommes un résultat : la matérialisation du souhait de l'Un de contempler la Création.
Nous sommes un résultat : l'or obtenu par la transsubstantiation de plusieurs champs d'existence.

Chaque chakra (voir le l
ien) de notre corps est le point de contact avec une personnalité propre. 
Ainsi, nous vivons avec une famille complète qui nous guide intimement vers l'expression de notre plénitude. Et cette famille se déploie dans les corps énergétiques : éthérique, émotionnel, mental, causal, christique, divin. 
Tout corps énergétique s'ancre dans une dimension précise, et évolue en lien avec les autres selon notre programme d'éveil général. 
Tout corps énergétique dispose de son environnement, de ses expériences et d'une intelligence. Ce qui est la définition d'une Conscience. 
Car tout corps énergétique n'est que la matérialisation d'une personnalité consciente : vous êtes multiples.

Votre aura éthérique, émotionnelle, mentale, causale, christique et divine est la porte d'entrée vers un monde complet où existe une partie de vous en corrélation avec cette dimension. L'univers est dessiné tel un mille-feuilles. Vous l'êtes également. 


Votre éveil appelle au respect des personnalités qui vous composent, dans l'Amour. Ainsi, votre ego, votre mental sont des individus à part entière qui répondent à un rôle défini par votre âme. Non duels, ils ne connaissent pas le "bien" et le "mal". Ils vous apportent ce que vous leur avez demandé.

Le mental est un écran dont la fonction s'apparente à la mise en lumière de ce qui frappe à la porte de votre conscience. Chaque phrase, pensée est transcrite en vous afin que vous puissiez vous positionner : cette phrase est-elle de moi ou d'un autre ? Correspond-elle à Qui Je Suis et Qui Je Veux Être ? M'aide-t-elle à évoluer ou à me limiter ?
L'ego est le chevalier qui protège sa princesse (vous) de l'insécurité et des souffrances. Il pointe son épée vers ce qu'il considère comme un danger.

Chacun est une personnalité  interconnectée avec l'ensemble, telle les "matriochkas", ces poupées russes maternelles se contenant l'une l'autre. Elles échangent continuellement leurs croyances et leurs expériences dans un seul but : vous protéger - et pour une seule raison : par Amour pour vous.

Depuis votre naissance, chaque corps s'est nourri de ce que votre famille, vos amis, votre environnement culturel et social lui ont apporté. Ils se sont structurés sur des schémas établis et reconnus par tous. Et vous avez accepté cette programmation d'autant plus volontiers que cela mettait en place dans votre enfance et votre adolescence les graines de votre future prise de Conscience, votre avancée vers votre libération et votre épanouissement.

Et aujourd'hui, vous êtes prêts à vous ouvrir à un paradigme qui vous paraissait inimaginable il y a quelques années, voire quelques mois. 

Votre attention n'est plus déviée sur l'extérieur, mais tout vous pousse à revenir à votre intériorité. Par les parties de vous qui ont besoin de votre aide.

Considérez que votre ego, votre mental ont progressé et expérimenté des schémas qui fonctionnaient parfaitement auparavant, et sur de nombreuses vies. 

Ils s'appuient donc sur des réflexes entérinés, utiles pour votre protection. 
Car vous viviez pour la plupart du temps sur un mode de survie : trouver de la nourriture, se protéger du froid, des autres. Vous avez été trahis, blessés, dépossédés, humiliés, bâillonnés, assassinés. Et l'aspect expérimentation divine ne trouvait de sens que dans votre espace christique et divin, loin du mental et de l'ego. 
Or, ils font partie intégrante de Vous, de votre monade, de votre Être. 
Et c'est pourquoi ils méritent votre gratitude et votre respect.

L'Unité de votre Être se fonde sur l'Amour inconditionnel de toutes les parties de Vous. Tant que vous colorerez ce qui vous compose par des jugements ou dépréciations, vous vous éloignerez de votre Transparence. Le Centre est l'ouverture, l'accueil de Tout Ce Qui Est, y compris vous-mêmes. L'ego et le mental sentent leurs bases se lézarder, et ne trouvent aucun repère stable auquel se raccrocher. Ils ont besoin de vous.

Ils ont besoin de vous pour les rassurer sur leur rôle : ils conservent leur fonction de mise en lumière et de protecteur. Vous restez à leur écoute. Simplement, ils sont libérés de la charge écrasante qui leur avait été confiée. Vous avez acquis autonomie et confiance en vous. Aujourd'hui est Paix, Foi et Joie.
 

Ils ont besoin de vous pour les guider : leur place est autour d'une table ronde dans votre palais intérieur, là sont assises toutes les parties de vous sous la guidance de votre âme. 
Chacune a autant d'importance que l'autre, dans l'équité et le respect.
 

Ils ont besoin de vous pour se sentir aimé : nul jugement, nulle remise en question de leur existence. Seul l'Amour de votre âme les nourrit. Et ils feront partie de vous éternellement, en vous suivant dans votre évolution intérieure.

Partez à la rencontre de vos multiples facettes vers une effusion d'Amour. 

L'Amour unit dans l'Harmonie. Et rien ne disparaît, tout se transforme.



C’est un parfait écho de ce que je ressens, vis et perçois de plus en plus en utilisant l’amour inconditionnel comme point de rencontre. Je n’ai jamais trop aimé les rituels et la confiance en tous mes corps que j’appelle continuellement à vivre en harmonie, me permet de suivre l’élan de l’instant sans douter de sa pertinence ni même me poser la question. Plus c'est spontané, fluide et simple et plus vite la paix revient. D'ailleurs, elle ne me quitte pratiquement plus. 
L’état actuel du monde oblige à lâcher prise, à s’en remettre au présent et à venir en soi trouver la paix et le réconfort indispensables.

Il s’agit bien d’une famille intérieure et à l’image d’une famille humaine, il y a des différents que l’amour peut résoudre. Ça peut sembler étrange de se voir de cette manière mais si on écoute ses pensées, on va y trouver un père, une mère, un enfant et un ado. 

L’idée de la table ronde me vient régulièrement à l’esprit quand je m’adresse à mes corps subtils. Bien que je ne connaisse pas l’histoire puisque je ne l’ai jamais lue, c’est le principe de réunion afin de trouver des solutions communes que j’utilise pour « gérer » mes corps. C’est venu naturellement par l’introspection et  l’observation de l’humain, des comportements qui se mettent en place dans les groupes. 
J’ai toujours évité de faire partie d’un groupe parce qu’on y retrouve toujours les mêmes schémas de prise de pouvoir, de domination, de séduction et de manipulation. 

Mais si j’observe les choses selon l’effet miroir ça me renvoie précisément à la façon dont je dirige ce petit monde intérieur. Je reviens donc au cœur de ce que je suis et je me dis que ce sont mes corps qui m’ont appelée à prendre conscience de la nécessité de faire la paix. Je ne cherche pas à "voir" les corps subtils, il me suffit de sentir que l'étincelle divine les anime, que l'amour les unit et de le vivre. De sentir la paix profonde et la joie qui suivent chaque offrande à la source. Et le sentiment d'unité qui grandit me confirme la réalité des corps divins, de l'être multidimensionnel que je suis. 

Quand on se dit "spirituel" on s’imagine qu’il nous faut détruire l’ego, que c’est lui qui nous empêche de vivre heureux et de cette façon, on nourrit la blessure de rejet, de trahison et même de honte. 
Le seul problème, c’est qu’on oublie que nous avons une conscience et que c’est à elle de gérer l’ensemble des corps. Ils ne demandent qu’à se mettre au service de la vie puisqu’ils l’ont toujours fait tandis que nous nous identifiions à nos blessures. 

Tant que nous n’avons pas conscience de qui nous sommes en vérité et que nous nous prenons pour notre pensée, nos croyances, nous vivions dans l’inconscience, répétant les mêmes schémas de survie.
Personnellement, si je suis encore en vie aujourd’hui, c’est grâce à la ténacité du vivant en moi à équilibrer les énergies. L’ego a la puissance qu’on lui accorde ; son rôle étant de nous protéger, il ne tient qu’à nous de choisir d’agir en conscience, comment nous allons réagir aux stimuli extérieurs. 
Nous savons que la peur a voilé notre vision et tout le monde peut connaitre la valeur de l’amour et ses bienfaits. En ôtant les couches de protection élaborées par les stratégies de survie, on « trouve » l’étincelle divine, l’amour lumière, la bienveillance et la sagesse qui sont les énergies permettant de vivre en harmonie. 

En laissant cette conscience éclairée agir, c'est à dire ne n'entrant pas en réaction, cette famille intérieure devient solidaire et des plus efficaces. En permettant à chaque corps d’exprimer sa vision et en laissant l’amour l’harmoniser, la conscience diriger l’ensemble, les énergies qui avant se confrontaient, s’alignent et rendent l’action cohérente.

Et bien ce fut une journée ponctuée de pauses pour accueillir les énergies lourdes, et je me félicite d’avoir géré ça sans dramatiser, sans utiliser les médocs. J’ai dessiné pour répondre à l’élan de l'instant et nourrir l'âme, la joie, l'enfant intérieur. 
L’envie de me passer de ce substitut chimique grandit de plus en plus mais je me contente de continuer à gérer mes pensées émotions. J’ai fait du vide dans une armoire et nettoyé dans les coins, une fois l’effet médoc passé. Je fais attention à lâcher les pensées de jugement à ce sujet et parle avec les voix internes pour faire avancer le schmilblik. 

J’ai aussi offert à la source la peur du manque et le fait d’avoir jeté des fringues qui étaient inutilisables participe à cela. Garder des choses « au cas où », des trucs qu’on n’utilise pas ou qu’on ne porte pas, c’est une façon de nourrir la peur du manque. 
La facture d’EDF qui a doublé par rapport à l’année dernière a ravivé cette peur comme c’est venu en même temps que la commande de bois. Ça fait un gros trou dans le budget mais l’essentiel, c’est le confort. Pas question de me geler, j’ai déjà donné ! 
Il faut que je bouge, la livraison de bois, c'est pour maintenant alors action!


Merci de laisser les références, les liens, ainsi que celui qui mène au site de l’éditeur, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin de respecter le travail, l'investissement de chacun.
       

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.