vendredi 12 avril 2013

Les cheveux, parure, antennes féminines et masculines



Denis Nunez Rodriguez

Je viens de trouver ces deux textes qui parlent des cheveux et bien que ça puisse sembler « léger » comme sujet, je pense que c’est important et que ça appuie l’idée que chaque partie du corps a sa raison d’être, sa fonction particulière. J’ai toujours "senti" que le cheveu était comme une antenne et lire ces textes me conforte dans mon idée. On peut voir le changement d’état d’esprit chez les femmes qui à la quarantaine, coupent leurs cheveux. Elles deviennent non seulement moins féminines mais perdent aussi une certaine sensibilité. Pas étonnant non plus que les systèmes patriarcaux voilent les femmes. Les catholiques, les juifs, les musulmans. Quand on sait la capacité d’intuition naturelle chez la femme, on comprend mieux pourquoi ce pouvoir a été diminué par ce genre de pratique. De même que les teintures outre le fait que ça abime le cheveu et puisse brûler le cuir chevelu, est aussi une façon de nier sa vraie nature. J’ai toujours été attirée par les hommes aux cheveux longs qui montrent souvent une grande ouverture d’esprit et accueillent plus facilement leur aspect féminin. Les Hippies, baba cools sont en général beaucoup plus pacifistes. Même si c’est une généralité, il me semble que ça ait un sens.

LA VÉRITÉ SUR LES CHEVEUX ET POURQUOI LES INDIENS LES GARDENT LONGS

L’importance d’être authentique en toutes circonstances




Il est une fâcheuse tendance chez l’être humain, à user même abuser de la formule « faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais. »
Depuis l’enfance, j’ai pu constater combien ceux qui se targuent de savoir, d’enseigner, de prêcher, affirment des idées, des concepts, des choses, qu’ils sont incapables de vivre. L’épisode avec le mécano m’a montré que je rencontrais encore ce genre de personnes dans ma vie, qui parle d’amour, qui ont de grandes théories sur l’amitié mais dont l’attitude n’est pas en accord avec le discours. Le voisin qui veut dominer tout le monde dans le quartier, qui veut contrôler, a affiché près de sa porte d’entrée, un texte de je ne sais plus qui, qui relate les qualités et vertus de l’amitié. En général, plus on affirme quelque chose avec force et plus ça veut dire qu’on a besoin de se le répéter longtemps pour pouvoir l’intégrer. Je sais de quoi je parle et ça peut facilement être vu dans ma façon de répéter certains concepts. Je suis consciente de ne pas être parfaite puisque nous sommes ici pour apprendre, ce qui veut dire que nous sommes ignorants de nous mêmes. Tout comme le fait de parler d’éveil de l’humanité implique que nous soyons endormis.