mercredi 6 août 2014

"C'est quoi s'aimer vraiment?" livres audio et texte d'Agnieszka Rouyer




 

On parle d'estime de soi, de confiance en soi mais si on ne se connait pas vraiment, si on ne sait pas qui on est vraiment, celle-ci se base la plupart du temps sur des peurs, des manques et des besoins de reconnaissance, ce qui au final s'apparente à l'orgueil et n'apporte pas le "bonheur". Il s'en suit une quête insatiable qui demande beaucoup d'effort et amène une forme de déni de soi, un goût de trahison de ses vrais besoins et valeurs.
Atelier (extrait) Guy Corneau; "l'estime de soi"



Chaque humain  cherche le bonheur, l'amour, le bien-être, la joie, mais trop souvent, on se trompe de cible, on va chercher tout cela en dehors de soi, ce qui nous prive de la liberté d'être, et nous poussera à vouloir changer le monde, voire à éliminer tout ce qui nous dérange.

"La loi d'attraction", livre audio Abraham via Esther et jerry Hicks






Je suis parfaitement synchrone avec la météo ! La pluie qui lave le corps émotionnel de la terre et en même temps le mien, le brouillard qui exprime le doute, ma nouvelle posture, c’est la confiance que tout passe, que le soleil est là malgré la pluie et que celle-ci est utile voire vitale à l’expression et l’émergence de la vie. Ce reflet me libère de l’idée que je doive accomplir quoi que ce soit sinon accepter ce qui est. Tout comme avec la météo sur laquelle je n’ai aucun pouvoir que celui de l’acceptation, j’agis pareillement avec mon ciel intérieur, mes émotions, mes humeurs. Quelle détente quand on ne cherche plus !
Ma reliance à la terre Mère n’est plus à prouver, « nous sommes faites du même bois ». Elle est vécue de l’intérieur et cette intimité est le fruit de ma connexion régulière à cette entité constituée des mêmes éléments que mon corps physique mais surtout, l’amour inconditionnel que je porte à ce temple depuis quelques années.
Chaque pas effectué dans le respect de ce véhicule terrestre, dans l’écoute de mes vrais besoins, ceux qui me sont dictés par mes organes physiques, me rapproche de mon âme, de ma présence divine. Chaque fois que je m’intériorise, que je tiens compte des ressentis, des messages de l’âme au travers des « malaises » physiques et que je réponds à ses demandes avec amour et tendresse, en dehors de toute culpabilité mais plutôt comme un enfant qui découvre son corps en sachant qu’il est là pour apprendre à connaitre, et harmoniser ses émotions, ses énergies, l’amour qui nous relie amplifie et il me répond par la santé, le bien-être intérieur, la paix et la joie qui reviennent m'habiter.