samedi 28 février 2015

« Love is all » Roger Glover & « Judge not » Bob Marley TOUT EST DIT





Tout s'accélère à un rythme difficile à soutenir et faire des pauses devient indispensable ! Le mental fuse ! Il est baigné par la lumière et les conséquences sont immédiates. A tel point que je me demande si j’aurais assez de temps pour écrire tout ce qui me vient en tête ! 
Les libérations/guérisons dues aux prises de conscience se succèdent et comme la pratique de libération émotionnelle est efficace parce que maintenant, c’est une certitude absolue ; cette maitrise libère, guérit et permet de s’affranchir de la folie du monde.

La transparence qui vient de cette épuration de l’émotionnel et en même temps de l’inconscient, permet de voir en profondeur, de comprendre et de capter la lumière/amour de la source puis de la rayonner avec une efficacité fulgurante ! 
La guérison en profondeur est quasi instantanée et elle se traduit par des larmes que j’appelle « l’eau de vie », de guérison
Ce qui n’a rien à voir avec une position victimaire bien au contraire, elles s’écoulent naturellement quand on lâche prise, quand on s’autorise à lâcher le passé, si lourd soit-il. Et il suffit de se balader sur les réseaux sociaux pour constater que ces vagues de lumière touchent tout le monde, chacun à sa façon, évidemment, mais avec un pouvoir d’éveil incontestable.

vendredi 27 février 2015

« Mieux vaut aider que blâmer » Mathieu Ricard





« Si on blâme quelqu’un c’est qu’on simplifie abusivement une situation complexe. 
On peut fort bien désapprouver le comportement de quelqu’un.
Mais les gens eux-mêmes ne sont ni « exécrables », ni « inutiles » ni « mauvais ». 
Personne n’est intrinsèquement « ceci » ou « cela » en profondeur, pour la bonne raison que la nature fondamentale de la conscience ne peut être ni « bonne » ni « mauvaise », elle est simplement consciente.

C’est le contenu de l’esprit qui lui donne sa couleur, et ce contenu dépend d’un très grand nombre de facteurs.

La manière dont les gens pensent ou se comportent résulte d’un ensemble de causes et de paramètres qui sont par nature changeants, et qui peuvent être modifiés plus encore grâce à des interventions spécifiques.

Deux messages de Nicky Hamid parfaitement synchrones






« Je ne suis pas en alignement toute la journée.
J'ai de bons moments et de moins bons moments.
Mais je sais quand je suis hors alignement et je sais comment me réaligner.
Parfois, je suis rapide et parfois je suis plus lent.
Et je suis totalement engagé dans la non séparation (24/7).
Il y a toujours un retour au calme et à 'l'observation'.
Parfois, j'en comprends la 'raison' qui vient toujours de ma propre façon de faire et d'être.
Et souvent lors de cette observation et de cette acceptation, je crée des portails au sein desquels 'le changement' se produit.
Et je ressens un incroyable sentiment de Fluidité.
La beauté et la plénitude du Nous.
Et donc je surfe sur les vagues.
C'est vraiment génial d'être HUmain.

« Notre mission de vie » les êtres de lumière via Monique Mathieu






Actuellement, sur ce monde et au-delà de lui, se joue une immense partie d’échecs. 
Quel est l’enjeu de cette partie d’échecs gigantesque ?
Il y a deux enjeux : il y a votre planète et tout ce qu’elle représente en tant qu’entité et matière. Il y a également les humains avec tout ce qu’ils représentent en tant qu’entités et matière.
Vous retrouverez votre liberté tout comme la Terre retrouvera la sienne car il doit en être ainsi. Cette liberté vous a été volée. Vous avez cependant accepté d’être dépouillés de cette liberté
Maintenant, c’est le moment de récupérer totalement ce dont on vous a dépouillés.
La liberté de chacun est aussi fonction de sa vérité
Certains êtres peuvent se trouver libres même s’ils sont enfermés dans une prison, alors que d’autres se trouvent emprisonnés dans de très belles demeures. 
C’est donc à vous de trouver votre propre liberté et d’en user, de la mettre en évidence et de travailler avec elle.
Nous serons de plus en plus proches de vous. Vous nous ressentirez de plus en plus car vous vous affinerez ; tout doucement, vous commencerez à acquérir vos vraies capacités d’êtres éveillés.

« Infinie gratitude »





Il semble que nous ayons atteint un nouveau « palier » dans l’ouverture de cœur et de conscience ! Effectivement, comme le disaient les frères de lumière, canalisés par Monique Mathieu, tout s’accélère ! 
Des nouvelles idées, réponses, 'visions', émergent et la révolution, la manifestation de la Lumière, atteint le corps physique. 
J’avoue que le fait de voir que le site de Monique est suspendu, a tendance à m’interroger. Au mieux, je me dis qu’elle aussi, passe à autre chose, que son « mandat » s’arrête ici et au pire, j’imagine que son site a été fermé sans son accord. 
Toujours est-il que ça me touche de ne plus pouvoir accéder à cet espace. 
Non pas que je sois accroc à ces enseignements mais je pense à toutes ces années de service et connaissant l’ingratitude de la majorité des lecteurs qui se baladent de site en site à la recherche de réponses, profitant de l’anonymat, de la possibilité d’être « invisibles », pour prendre sans jamais donner, j’espère que ça n’est pas la cause de cette fermeture. 
On va me dire que tout est karmique, que la guérison des blessures implique un lâcher prise des attentes, que ça éveille la victime intérieure, celle qui crie à l’injustice mais sans aller si ‘loin’, en restant au niveau purement humain la gratitude est une vertu qui fait grandement défaut.
Pourtant, cette énergie, c’est de l’amour pur et quand on la porte et la diffuse, c’est avant tout soi-même que l’on sert.

jeudi 26 février 2015

« La sagesse de vos cellules » Bruce Lipton





La sagesse de vos cellules est une nouvelle biologie qui va changer profondément la civilisation et le monde dans lequel nous vivons. 
Cette nouvelle biologie nous amène de la croyance que nous sommes victimes de nos gènes, que nous sommes des machines biochimiques, que notre vie est hors de notre contrôle, à une toute autre nouvelle réalité, une réalité où nos pensées, nos croyances et notre esprit contrôlent nos gènes, nos comportements et la vie que nous expérimentons.
Cette biologie est basée sur une science récente et moderne à laquelle de nouvelles perceptions ont été ajoutées.
La nouvelle science nous amène de l'état de victime à celui de créateur, nous sommes très puissant pour créer et développer notre vie. C'est actuellement la connaissance de soi et, si nous comprenons cet ancien axiome"La connaissance c'est le pouvoir," alors nous commençons à comprendre ce qu'est la connaissance en tant que pouvoir personnel. C'est, je pense, ce que nous obtiendrons par la compréhension de la nouvelle biologie.

« La fin des illusions et la perte de repères sont naturellement associés, c'est "normal" »





Enfin un peu de calme ! On dirait que le balancement entre hyper joie et grosse tristesse, soit enfin arrivé au point zéro. J’étais très enthousiaste hier matin puis au fil de la journée, mon taux vibratoire a chuté. Heureusement, je ne me suis pas laissée embarquer par les idées négatives. J’ai senti la colère envers ce monde fou qui ne faisait que refléter mon sentiment d’impuissance parce que lorsqu’on voit tout ce merdier, on se pose la question "quoi faire ?" et la réponse est tellement frustrante que le désespoir peut vite pointer son nez.  
Il n’y a rien à faire ! Juste revenir en son cœur, rester focalisé sur ce qui élève, ce qui donne de la joie, ce qui permet à l’insouciance de s’installer.  
L'insouciance n'est pas l'inconscience mais la capacité à ne pas se laisser dominer par la peur.
C’est insupportable pour le mental qui s’est mis à imaginer des scénarios plus violents les uns que les autres, l’idée de se faire sauter dans une banque, une institution, de faire péter ce système quitte à y laisser la vie, a commencé à monter mais la raison l’a emportée. 
Je me suis enfilée près d’un litre de thé par instinct, à la place du repas du soir puis comme je sais que ce geste est régénérateur, détoxifiant, j'ai suivi l'envie. 
La méditation de l’après midi ne m’a pas calmée mais au contraire, elle m’a amené à extérioriser la colère. 
Comme je sais que ce qui sort est libéré, j’ai laissé mon inconscient se vider. 
Le seul fait de ne pas retenir les émotions est guérisseur pour peu qu’on ne s’y identifie pas. Et oui, ça pète de partout et c’est tout à fait logique du point de vue énergétique puisque tout le monde est arrivé à un point de ras le bol, un immense désir de changement. La colère qui monte se traduit par des explosions nucléaires, des vents violents, des tempêtes…
D’un côté, c’est une très bonne chose bien que tout pourrait se passer en douceur si nous étions suffisamment nombreux à effectuer un travail de pacification de notre monde intérieur. Le « challenge » est là, tant pour soi-même que pour le monde !

mercredi 25 février 2015

« Une aventure extraordinaire qui commence » & vidéo interview du Dr.Bruce Lipton : « L'Epigénétique »






(écrit hier, 24 février) 
La nuit a été très tourmentée une fois de plus. Cette fois-ci, j’ai fini par décider de réajuster la dose quotidienne de médicaments parce que le chaos intérieur devenait ingérable. 
Plus d’appétit, un sommeil qui ne régénère pas et des émotions trop intenses, une envie de pleurer qui va et vient, il était temps de faire quelque chose parce que ce sont exactement les symptômes du manque. 
Le corps physique a son propre rythme, ses cycles et la notion de temps n’existe pas de la même manière pour le mental qui peut se balader dans le passé et se projeter dans l’avenir. Ces deux façons d’appréhender la vie n’ont rien à voir ; pour l’un c’est du concret et pour l’autre, c’est abstrait, malléable. Je me suis dit que je voulais encore aller trop vite, que le décalage entre le physique et le mental créait une scission interne et finalement le chaos. En revenant au moment présent, les deux se rejoignent mais quand le corps physique est douloureux ou que les pensées/émotions sont trop extrêmes ou intenses, il est difficile de se centrer.
Il est clair que l’envie de n’être que pur esprit est mise en évidence et c’est justement ce qui m’a plu dans la prise de produits dérivés d’opium tout comme dans les messages New âge.

lundi 23 février 2015

« Si ça sort, c’est libéré » & vidéo animation; les têtes à claques





J’ai été réveillée une fois de plus par les bouffées de chaleur ! Je n’en peux plus de ces variations de température interne ! Jusqu’ici, je ressentais de la chaleur uniquement mais depuis quelques jours, juste après ces montées de température corporelle, c’est un froid glacial qui m’envahit alors que je suis trempée de la tête au pied. Ce genre de sensation ressemble aux symptômes de manque et pour le mental, c’est difficile à gérer. 
Alors c’est la colère qui s’est manifestée comme pour faire écho aux rafales de vent. 
J’ai dû accueillir encore beaucoup d’émotions et de pensées négatives. Enfin j’ai commencé à laisser tout ça sortir puis j’ai mis de la musique comme pour dire stop. Comme pour inviter les énergies à danser ensembles au lieu de lutter.

Beaucoup de choses que j’avais refoulées dans l’histoire que j’ai vécue l’année dernière, sont remontées à la surface. Je savais que j’occultais volontairement les choses et c’est pour ça que j’ai fuit dans la fumette. Malgré tout, des pensées critiques, des reproches, se manifestaient mais je ne voulais pas en entendre parler. 
Évidemment comme tout ce qu’on met de côté ne meurt pas, c’est ressorti en bloc. 
Et le plus gros blocage, c’est encore la culpabilité. Même si j’ai déjà « travaillé » à ce sujet, il demeure des points de cristallisation.

« La vraie liberté » les êtres de lumière via Monique Mathieu





"Enfants de la Terre, il y a certes des planètes où il y a encore incompréhension et dualité, mais la planète Terre est unique dans son genre. Nous aimerions dire que, pour l'instant, c'est la planète de la liberté totale, mais de quelle liberté ? La liberté de détruire, la liberté de souffrir ? D'une certaine manière cette liberté de tout expérimenter vous a été donnée au moment de votre programmation.
Sur cette planète, la liberté totale existe, la liberté de tuer, la liberté de détruire, la liberté de la non-conscience, et cela a été voulu pour que vous puissiez dépasser votre humanité.

Il est difficile à accepter qu'on vous laisse la liberté de détruire, la liberté de souffrir afin que vous puissiez vous dépasser en permanence, dépasser vos instincts, dépasser certaines vibrations, et pourtant il en est ainsi !

Cela était ainsi ! Maintenant, et progressivement, cette liberté sera retirée aux hommes, car ils doivent réellement comprendre ce qu'est la vraie liberté !

« L'Amour est inépuisable » les êtres de lumière via Monique Mathieu





"Tout va s'accélérer à l'intérieur de vous. Des voiles vous seront enlevés progressivement, une nouvelle Lumière brillera dans votre cœur et dans votre conscience. Nous le répétons car c'est important, avant que cela ne soit, il est absolument nécessaire que vous vous délestiez de tout ce qui n'est pas utile.
Si vous gardez au fond de vous souffrance, ressentiment et non pardon, votre évolution sera beaucoup plus difficile, et le passage tant espéré dans une vibration beaucoup plus élevée, dans une dimension beaucoup plus élevée, se fera avec beaucoup plus de lenteur et de difficultés.
Vous ne percevez de votre monde que ce qui est lumière très peu éclairée ; vous ne percevez de vous-même que ce qui vibre en troisième dimension. 
Petit à petit, avec vos éveils de conscience successifs et votre élévation vibratoire, vous percevrez ce qui n'était pas perceptible à votre conscience et à vos yeux. Vous percevrez votre propre Lumière, vous percevrez votre lumière extérieure. 
(Lorsque nous parlons de votre propre Lumière et de lumière extérieure, cela ne veut pas dire que vous percevrez la Lumière en vous et à l'extérieur de vous, cela veut dire que d'une certaine manière vous percevrez la fréquence vibratoire de la Lumière).

samedi 21 février 2015

« ISIS : Le cœur, un organe sacré » par Isis Blue Nebadonia





Chapitre 9

Votre cœur commandite entièrement en symbiose votre état spirituel et votre état physique.
Moteur de votre circulation sanguine, votre cœur est un organe qui pense, tout comme les autres organes, cellules et atomes de votre corps
Tous orchestrent votre représentation physique, votre moule. Ils absorbent vos moindres pensées, mots, sons qui sont des vibrations façonnant votre chimie intérieure. 

Votre cœur est l’organe qui sert à respirer comme il vous sert à aimer. 
Il est la clé des mondes subtils, il est l’accès à la dimension de l’amour. 
Il renferme un petit être, (votre enfant intérieur), votre être divin, un être de lumière comparable à un diamant pur. Suivant vos modes de pensée, vos comportements, votre hygiène de vie (nourriture, air respiré, sommeil, quotidien …) cet être grandit ou reste petit, emprisonné dans la densité, l’empêchant de s’épanouir.

« On passe à autre chose »





Quand on reste en mode réceptif, en toute confiance, on reçoit des réponses ou des explications à certains de nos comportements. Comme je suis (du verbe suivre) l’envie du moment en ayant conscience que le cœur ne triche pas et que sa compréhension surpasse celle de l’intellect, je n’ajoute pas de doute, de peur ou de culpabilité à ce que je fais. 
Même si parfois ça n’a pas de sens pour le mental, pour le cœur, c’est toujours pertinent. Le dessin que j’ai fait, il y a trois jours m’a délivré ces « secrets ». 
Déjà, si je l’ai mis sur le blog, c’était pour témoigner du bien-être qui résulte de l’abandon des pourquoi quand une envie se manifeste. Puis je l’ai trouvé moche, comme le papier peint des années 70 dont je n’ai jamais été friande. Le but n'était donc pas d'être approuvée ou flattée. Mais, derrière ça, il y a plusieurs choses. 
Premièrement, je l’ai dessiné le jour où je n’avais plus d’herbe. Bien qu’il n’y ait pas d’accoutumance physique, il y a tout de même un manque au niveau psychologique. 
Mais comme j’ai pris la décision de ne plus en acheter et que la motivation était portée pas l’envie de passer à autre chose, en accord avec les voix intérieures, il n’y a pas eu de peur, de souffrance ni d’envie de repiquer au truc. 
La seule chose qui demeure, c’est la confiance que le désir de changement suffit à nourrir ma détermination. Ce dessin moche m’a permis de libérer les rêves et croyances reliées au mouvement soixanthuitard, c’est comme si un programme avait été enlevé de mon inconscient.

vendredi 20 février 2015

« Laisser renaître l’enfant intérieur » par Lise Bourbeau






De plus en plus d'individus ont oublié leur enfant intérieur.
Dès notre naissance, les adultes dans notre vie nous forcent à être "normal" comme eux. Avec le temps, nous adoptons une personnalité pour répondre aux demandes des adultes. Devenus adultes, nous oublions donc (ou presque) notre individualité première, notre "Je suis". 

En observant le comportement des adultes vis-à-vis les enfants qui insistent à être eux-mêmes, il est facile de constater comment l'enfant intérieur de ces adultes a lui aussi été profondément refoulé. Ce refoulement de l'enfant intérieur écrase la spontanéité, la joie de vivre, la créativité, l'authenticité, la capacité de s'exprimer, la confiance en l'Univers, la capacité d'être naturel ainsi que le respect de soi.
En effet, dès le très jeune âge, les adultes font la morale en ce qui a trait au bien, au mal, au correct, au pas correct, au supposé, au pas supposé, au normal, au pas normal, etc...
 

L'enfant pur qui n'est pas encore affecté ou influencé par le monde des adultes, ne s'inquiète pas devant ces critères arbitraires, élaborés par le mental. Il "est" ce qu'il est. Il n'analyse pas qu'il est pour faire, dire ou ressentir quoi que ce soit; il est spontané, il ne se juge pas ou ne se critique pas même s'il se trompe; il admet son erreur sans se juger.
Lorsque nous nous jugeons ou que nous nous critiquons, nous nous basons nécessairement sur le passé, sur ce qui nous a déjà été appris. C'est donc l'intellect, avec sa capacité de se souvenir, qui nous mène et qui nous dirige.

« La transparence, la sincérité de coeur, révèlent le divin intérieur »





Ce matin, j’ai la visite du ramoneur. Je n’ai pas rallumé le poêle mais comme il a chauffé jusque dans le milieu de la nuit, il fait bon dans l’appart. Être soi-même et spontané rend la relation aux autres beaucoup plus simple et fraternelle que lorsqu’on est dans un jeu de manipulation. 
On n’en est pas conscient mais la plupart de nos actes sont motivés par ce besoin de plaire. La séduction découle du besoin de tester son pouvoir. Tant qu’on croit qu’on est petit et impuissant, on va naturellement rechercher l’approbation des autres et tenter de les rallier à nos convictions. 
Mais quand on découvre la puissance de l’amour, de la pensée, tout change. 
On continue de jouer des jeux mais on devient conscient du manège et peu à peu, on se détache des rôles.
Je suis encore beaucoup dans l’extravagance, dans la mise en scène, le spectacle, mais je suis consciente que ça n’est qu’un jeu et comme mon bien-être ne dépend plus de la réaction, de l’approbation extérieure, quitte à jouer, je m’amuse à être vraie. Enfin je découvre qui je suis à mesure que je libère la dépendance aux produits. Les masques tombent d’eux-mêmes et je n’attends plus de retrouver qui j’étais dans l’enfance, qui j’aurais pu être s’il n’y avait pas eu ce drame de l’inceste.

jeudi 19 février 2015

« Isis : le symbole de l’unité » ; « La Nouvelle Alliance » transmis par Isis Blue Nebadonia






Chapitre 1
Avant de comprendre ce que je suis sur le plan vibratoire et par conséquent qui vous êtes, vous devez comprendre ce que signifie un être « unifié ». 
Je suis sensée vous ouvrir à une connaissance qui vous permettra de comprendre mon rôle sur Terre, en tant qu’Émissaire de vie. Vous réaliserez que, au-delà même de votre divinité retrouvée, se dissimule une énergie cosmique particulière, ayant trait aux forces primordiales de la Création.

Vous devez à présent dépasser le concept de l’incarnation. 
Toute votre vie baigne dans la division de votre être. Les systèmes de croyance vous apprennent à distinguer le bien du mal, le haut du bas, le positif du négatif, le petit du grand, le dieu qui est aux cieux….la liste est longue. 
On vous a inculqué la vie en deux parties et par ce principe, on vous a divisé les uns des autres, c’est la logique linéaire.

Vous devez percevoir à présent la vie au sens large, car toutes vos actions et comportements ont une signification « large ». La réalité de la vie c’est l’Unité. 

Le Yin et le Yang, par exemple sont complémentaires et non opposés. 
Cette énergie est représentée sur la couverture de ce livre.
Vous ne pouvez vivre sans l’un car vous avez été conçus pour porter ces deux hémisphères symbolisées dans votre cerveau, la partie droite et la partie gauche. 
Vous finirez par comprendre que vous tombez en permanence dans l’illusion de l’opposition lorsque vous pensez qu’une personne est votre opposé.

« A quoi ça sert ?...à nourrir le désir, le vivant, la joie en dedans »



Lydia Féliz



J’ai passé la journée d’hier à répondre aux élans de l’enfant intérieur qui me poussait à gribouiller depuis quelques jours. Je repoussais l’envie en me disant que ça ne servait à rien, que c’était inutile…
Tous les arguments de l’adulte qui veut contrôler les choses et agir de manière productive venaient contredire l’élan. J’ai fini par accepter et j’ai bien fait parce que ça m’a permis de m‘ancrer, de me centrer facilement, dans la paix et la joie. Alors ça n’a servit à rien en apparence mais au niveau subtil, énergétique, ce travail porte ses fruits. 
J’ai pu libérer un peu plus l’attente du résultat, c'est-à-dire laisser tomber toute idée de rentabilité, de faire quelque chose de beau du moins de faire quelque chose qui plaira aux autres. 
On agit toujours selon l’idée de punition, de récompense, pour être validé, approuvé et reconnus par les autres et très souvent ce postulat nous empêche d’apprécier ce que nous réalisons. Puis ce dessin n’a pas été fait pour plaire mais juste pour suivre l’élan, "donner la parole à l’enfant intérieur". Déjà, je peux être satisfaite de ne pas avoir dit, « quel temps perdu » ou encore « ça ne sert à rien », « tu exagères », toutes les phrases que ma mère aurait prononcées en pareille circonstances. Ces mêmes phrases qui bloquaient l’élan de créativité. Parce que quand on parle de créativité, on pense à l’art, aux chefs d’œuvres…pourtant, il s’agit juste d’énergies qui se déploient, se cherchent, s’unissent et veulent se matérialiser. La transmutation des pensées et des émotions est aussi une création, une re-création, qui commence à devenir une récréation !

mardi 17 février 2015

« Ne crains rien, ça n’est que du bruit »






J’ai encore cafouillé dans les doses et oublié de prendre un bout de cachet ! Ce qui n’est pas pour me déplaire puisque je ne m’en suis pas rendu compte avant ce matin. J’avais mal au ventre mais je me disais que c’était normal puis même quand j’ai raté les choux, je n’ai pas soupçonné cet oubli. 
Je mesure les ingrédients avec un verre et il a suffit que je prenne la mesure de sucre pour celle de la farine, pour foirer la recette. Mais après la première fournée, j’ai rajouté de la farine et rectifié l’erreur. La chienne est contente, ça n’est pas perdu pour tout le monde ! Je n’ai pas paniqué pour l'erreur de dosage des médocs d’une part parce que je suis beaucoup moins sévère avec moi-même et parce que je m’autorise à laisser sortir tout ce qui se manifeste. 
La gestion des énergies est purement electro-magnétique. On ajoute tout un tas de pensées, de sentiments, à ce qui est physiologique, chimique et « mathématique ». Bon comme ça n’est pas ce que je préfère niveau connaissances, je ne peux pas trop en parler mais je sens de plus en plus que c’est très simple, que c’est une question de point zéro, de juste milieu. D’ailleurs, ça n’est pas par hasard si je tombe sur l’article de Kishori, sur le site « le passeur » ! Je ne l'ai pas encore lu mais rien que le titre, ça me parle.

Quand la peur étaient intense en moi, je créais des situations correspondantes, le tuyau du poêle qui fuyait, les feux de cheminée, des bruis bizarres dans l’appart, la voiture en panne, la fuite du chauffe-eau puis sa mort, des relations tendues avec les autres…La chimie interne était saturée de l’énergie de la peur mais à mesure que je l’ai libérée tout comme la colère et le jugement, peu à peu les scénarios du quotidien devenaient moins pénibles.

« La simplicité de la vie » Pamela transmet Jeshua





Chers amis,
Je suis Jeshua. C'est avec une grande joie dans le cœur que je suis ici en connexion avec vous. Je vous aime profondément et je suis relié à vous comme un frère. J'ai été humain comme vous, je connais toutes les difficultés que vous traversez en tant qu'être humain, je les connais de l'intérieur.
Je n'étais pas un saint, j'étais humain et j'avais une connexion avec la Lumière, mais j'ai aussi fait l'expérience de la douleur et des doutes dans ma vie, et c'est pourquoi je peux me relier à vous de manière si profonde. Nous sommes Un.

L'énergie christique n'est pas seulement la mienne. J'ai été un messager, un représentant de cette énergie. Je suis venu sur Terre vous rappeler à tous la Lumière qui vient de l'intérieur.
Cette Lumière est universelle, nous la partageons tous, et quand vous  ressentez cette Lumière, cette énergie christique, tout devient alors très simple.
En ce moment, pouvez-vous ressentir la simplicité de qui je suis ? Je vous accepte tels que vous êtes.
J'en vois tellement parmi vous qui sont dans des conflits, des tensions. Vous souffrez trop ! Et aujourd'hui, je veux vous rappeler la simplicité de la vie.

« Se sentir chez-soi sur terre » Pamela transmet Marie Madeleine





« Chers amis, chers hommes, chères femmes,
Cela me remplit de joie d’être avec vous en cette claire matinée. 
Nous sommes de vieux amis. Nos chemins se sont croisés maintes fois dans le temps et l’espace. Ressentez notre vieille amitié, nous faisons partie de la même famille. 
Appréciez un moment ce sentiment de familiarité, ce retour à la Maison. 
Détendez-vous simplement et laissez aller toute tension en vous. 
Visualisez les tensions s’écouler dans la Terre qui les neutralise. Sentez votre corps se détendre et s’alourdir. 
Recevez en retour l’énergie de guérison en provenance de Mère Terre et laissez-la entourer vos pieds et vos jambes et circuler dans votre bassin et votre ventre. 
Sentez-vous soutenus par la Terre. Vous êtes en sécurité.
Ressentez le rythme de la Terre, lent et stable. C’est ce rythme que vous cherchez. 
Votre âme vient d’une sphère différente, et lorsqu’elle descend, elle doit apprendre à s’ajuster au rythme de la Terre. 
Votre âme doit demeurer dans un corps et apprendre à utiliser un mental, et cela peut la perturber. 
L’âme est sur une voie d’apprentissage. Ce n’est pas seulement vous en tant qu’humain qui apprenez, mais votre âme aussi apprend et grandit.

lundi 16 février 2015

« Il est l’heure de s’autoriser à être heureux, libre et en paix ! » & « Théorie du 100ème singe »






Ce matin, ça sent le printemps ! Un parfum subtil que le nombre d’années passées sur cette terre me permet de reconnaitre sans aucun doute. La vie se déploie dans toute sa beauté, le mimosa va se couvrir de jaune et embaumer l’atmosphère, j’adore ! 
Le soleil resplendit et la petite brise finit d’effacer les traces de la pluie tombée hier. 
Plus besoin d’allumer le feu et l’envie de commencer le ménage de printemps se manifeste. Je ne suis pas une « fée du logis » mais en libérant le rôle de la victime, le ménage devient un nettoyage tout autant énergétique que physique. 

Le pouvoir de l’acceptation de ce qui est, rayonne chaque jour un peu plus donnant à la vie un caractère sacré et serein. L’attention portée à l’enfant intérieur ajoute une touche essentielle de légèreté sur le parcours qui devient une découverte permanente. Tout semble neuf, nouveau, à redécouvrir avec les yeux du cœur !

Le monde change considérablement quand on apprend à le regarder avec amour. 
Même si la forme reste la même, l’énergie a totalement changée. Je viens d’avoir la visite d’un voisin qui m’a donné l’adresse d’un vendeur de bois honnête ! C’est encore une « preuve » que tout change ! J’ai accueilli quelques fois la peur du manque et en voilà déjà une des conséquences ! La peur d’être abusée est absorbée dans la confiance en soi qui grandit à mesure que je réintègre les aspects éparpillés de l’être.

« Le processus d’intégration » Extrait du livre « Le grand potentiel humain »





L’intégration par l’élimination des jugements.
Ces aspects de vous-mêmes que vous êtes incapable de « ramener » à la Source parce que vous n’arrivez pas à briser ce mur qui vous laisse croire que vous êtes séparé. 
Pour y arriver, il faut vous pardonner les erreurs commises dans d’autres vies tout en reconnaissant les bonnes actions que vous y avez accomplies. 
C’est ainsi que votre pleine conscience pourra se « déposer » dans votre corps. 
Ce niveau de conscience qui vous fait dire : « Ah oui ! J’ai vécu cette existence-là et aussi celle-là, et j’ai dû y jouer ce rôle-là et ensuite cet autre rôle. Voici ce que ces rôles m’ont appris. Voici ce que j’ai découvert dans l’existence » 
Voilà en quoi consiste l’intégration.
C’est la raison pour laquelle il est si important que vous connaissiez votre fréquence vibratoire. Vous pouvez alors être bien installé dans le siège du conducteur au lieu d’être en mode pilote automatique. Cette position vous permet non seulement de manœuvrer la réalité, mais aussi de changer de fréquence vibratoire, donc d’acquérir un plus grand potentiel.
Vous n’avez nul besoin d ‘observer vos existences passées. Vous n’avez qu’à regarder ce qui se passe dans celle-ci.

dimanche 15 février 2015

« Maintenir la joie en soi »





Je continue d’être dans une fréquence vibratoire des plus agréables depuis hier. Je suis allée chercher du bois avec la chienne et son comportement m’a épatée. On se connait tellement et comme on se respecte mutuellement, il y a une complicité entre nous qui se passe de dialogue. Je la soupçonne de lire dans mes pensées par moments ! 
Je ne l’ai jamais « dressée » dans le sens où je ne lui ai pas répété les choses de façon à ce qu’elle comprenne mais je l’ai toujours considérée comme un être à part entière, un membre de ma famille, une amie et traité comme telle. Je n’ai pas besoin de lui demander de se coucher, de marcher en laisse, elle avance près de moi, se fait son film « à la recherche des pistes ». Pour demander à manger, elle sait très bien se faire comprendre, bref, c’est une relation amicale qui est très enrichissante. Son état me renseigne sur mon monde intérieur et sa super forme en ce moment, est très encourageante !

J’ai encore pu vérifier ma capacité d’aimer, de m’aimer, ce matin. J’étais au téléphone avec une âmie et comme on se contacte seulement de temps en temps, la conversation a duré près d’une heure. Je suis allée dans les toilettes après avoir raccroché et là, oh surprise, il y avait de l’eau partout ! Je ne me suis fait aucun reproche et pourtant, j’ai mal fermé le robinet. J’ai écopé cette eau, sans broncher et en laissant passer les pensées qui se manifestaient. Pas une critique ! Je me suis pardonné de suite ! Quelle énorme progression ! Il y a peu, je serais encore en train de me faire des reproches.

« Expansion Solaire, Énergie de la Mère Divine et Expérience Multi-Dimensionnelle » par Celia Fenn





Famille Bien-aimée de Lumière, alors que vous vous préparez à l’arrivée des puissantes énergies de l’Équinoxe et de l’Éclipse de Mars 2015, vous ressentez actuellement les effets de l’activité dynamique et de l’expansion du Soleil et du Système Solaire. Le Soleil / Solaris connaît une ‘mise à niveau’ dans le Champ de son Corps de Lumière, ce qui le met en résonance harmonique avec les nouveaux codes de Lumière Cosmique/Galactique transmis depuis le Grand Soleil Central au centre de la Galaxie. Ce processus est guidé par le Conseil solaire de Solaris et par le Conseil Galactique de la Galaxie de la Rose d’Or (Voie Lactée).
Alors que ces ajustements Solaires nécessaires se font dans le Corps de Lumière de Solaris, ils seront également ressentis comme des ‘mises à niveau’ similaires au niveau Solaire de votre propre Corps de Lumière. Ce qui va initier un recalibrage de fréquences dans votre Corps de Lumière et dans votre Corps Physique.
C’est un processus puissant que vous allez ressentir dans la Glande Pinéale et dans le Système Nerveux, ainsi que dans la région du Plexus Solaire. Pendant une petite période, vous pourriez expérimenter des tensions, de l’anxiété, de la dépression, des étourdissements, un sommeil interrompu et des rêves intenses. Vous pourriez également libérer les anciens schémas de peur liés au fait d’intégrer et d’incarner plus de lumière alors que votre Divinité Intérieure se révèle de plus en plus au monde extérieur. Cela rendra les choses plus faciles alors que le processus de recalibrage se mettra en place en préparation pour les grands changements de la planète au mois de Mars.

samedi 14 février 2015

« Pourtant nous sommes déjà complets, entiers, réalisés… » & vidéo d’Eckhart Tolle






Je parle souvent de pardon, aux autres, à soi-même et pourtant, je suis la première à m’invalider ! C’est un réflexe automatique de rejeter des aspects de soi qu’on a du mal à accepter et pour cette raison, à moins de se regarder en face, en toute objectivité, il n’est pas si facile de détecter ces mouvements de rejet. 
J’ai beau savoir que l’amour de soi, un amour inconditionnel de soi, est la porte du cœur, du divin, la meilleure des protections qu’on puisse avoir puisqu’alors tout en soi est unifié par l’amour, je tombe encore dans le piège de l'auto-critique, d'accusation. 
J’ai retrouvé la joie en prenant conscience de ce qui m’avait amené à redescendre en mode grincheux ; la critique, le jugement intérieurs. Non seulement elle est souvent injustifiée mais elle plombe littéralement l’atmosphère. 
Je suis face au problème de l’addiction depuis des années et bien que ma conscience soit lucide quand au fait que ce soit une fuite, d’autres parts de moi croient encore que c’est une voie de mieux-être. Ce geste, ce réflexe de mettre quelque chose dans sa bouche pour répondre au besoin intérieur d’amour, de communion, remonte à l’état de bébé. Comme cette solution de compensation a marché pendant toute ma vie, au niveau de l’inconscient ça reste inscrit profondément. Et la seule façon de libérer la sensation de manque, c’est d’amplifier patiemment l’amour en soi.

« Vos défauts peuvent être de grands atouts » par Lise Bourbeau





Je sais que votre ego peut résister beaucoup à ce titre. Il s’empresse de vous faire croire que vous devez vous débarrasser de vos défauts à tout prix, qu’ils ne vous sont pas utiles. 
Le seul problème de nos défauts, c’est qu’on ne les utilise pas bien et qu’on s'en préoccupe trop. Très souvent, on les amplifie au point de ne plus être réaliste face à ce que nous considérons comme des défauts

Prenons comme exemple la personne qui se juge chaque fois qu’elle parle trop. Elle se promet bien de tourner sa langue sept fois avant de parler à l’avenir, mais on sait tous qu'elle oubliera très vite sa promesse. 
Plus elle veut se défaire de ce défaut et plus il revient à la charge. Pourquoi? 
Parce que nous sommes sur terre pour vivre toutes sortes d’expériences – incluant nos défauts et qualités – en nous acceptant. Ces expériences sont nécessaires pour découvrir ce qui est plus intelligent pour soi. Comment arriver à faire ce discernement si nous agissons toujours de la même façon? Parler trop ou pas assez, être menteur ou vrai, être lent ou rapide, savoir écouter ou non, être entêté ou ouvert, être habile ou gauche, être dépensier ou économe, etc. 
Au fil des années, j’ai découvert que nous ne pouvons JAMAIS être bien et en harmonie, si nous nous contrôlons pour exprimer seulement l’aspect positif de chaque attitude. Nous devons nous donner le droit d'exprimer les deux aspects, le positif et le négatif. 

vendredi 13 février 2015

« En fait, je n’ai pas perdu la connexion à l’âme, je me suis habituée à sa présence »





Depuis trois jours, je bloque, c’est la page blanche. Enfin j’écris mais ne publie pas. Régulièrement, je remets en question l’intérêt de ce blog et à chaque fois, un commentaire, un mail, me persuadent de continuer. Je sens qu’il me faut aller vers les autres, dans la réalité, passer beaucoup moins de temps sur l’ordi. Et c’est la même chose pour vous. Tout ce temps passé sur la toile est une forme de fuite, un attachement au virtuel qui éloigne de la vraie vie. Un enfermement qui ressemble beaucoup à celui de la dépendance aux drogues.
Il est normal que des vieilles peurs remontent à la surface puisque j’enlève la carapace placée autour du cœur. Celle qui me coupait de mes émotions, que je découvre petit à petit et la colère, la tristesse, l’ennui, apparaissent tour à tour. Je laisse ces énergies me traverser, je ne cherche même plus à comprendre. De temps en temps, j’ai des images/concepts qui viennent comme l’idée que l’ennui va me pousser à sortir, que toutes ces émotions ont leur « intérêt » ne serait-ce que de m’exercer à pratiquer le retour au cœur. 
C’est frustrant pour le mental qui a besoin de savoir de quoi demain sera fait mais comme la confiance est là, je me dis que la patience est intégrée dans ces moments où la vision est troublée et que je viens en mon cœur y trouver la paix. Le mental voit, projette et comprends l’importance de l’alchimie émotionnelle mais il a du mal à accepter le fait que la compréhension ne suffisent pas.

mercredi 11 février 2015

« L’amour une force surnaturelle » par Virginie Gomez






L’amour est-il sécrété par notre cerveau, comme la bile est sécrétée par le foie ? Bien qu’il continue de nourrir notre imaginaire, c’est l’image qui lui est souvent associée. Mais une toute autre réalité est possible.
Qui aime quand je t’aime ? Quand j’aime mon mari, ma femme, mon fils, mon compagnon, ma mère, mon père, mon frère, ma sœur…
Est-ce le marteau en moi ? Le névrosé qui a besoin d’être rassuré sur lui-même, de savoir qu’il n’est pas seul, ou ce besoin d’admirer et d’être admiré ?
Nous voulons aimer. Nous voulons donner de l’amour.
Nous voulons aussi tout contrôler. Et nous voulons des résultats.
Nous voulons être heureux. Nous sommes un jour euphoriques, le lendemain déçus. Dans son livre Et si de l’amour on ne savait rien, le philosophe et méditant Fabrice Midal décrit ce dessin de Voutch, montrant une femme qui dit à l’homme en face d’elle : « Sache que je suis prête à t’accepter tel que tu es, Julian. Mais d’abord, il faut que tu deviennes quelqu’un de complètement différent. »

À moins que ce ne soit l’excitation, le besoin d’aimer qui nous poussent dans l’étreinte. Amabam amare, « j’aimais aimer » dit saint Augustin évoquant un état précédant la marche vers Dieu. Marc Marronnier alias Frédéric Beigbeder s’interroge dans « L’Amour dure trois ans » : « Je l’ai lu dans un magazine féminin : l’amour est une poussée éphémère de dopamine, de noradrénaline, de lulibérine, et d’ocytocine [...]. La société vous trompe : elle vous vend le grand amour alors qu’il est scientifiquement prouvé que ces hormones cessent d’agir après trois ans. »

Entre vision matérialiste du monde et société de consommation, nous avons développé une vision à la fois naïve et désespérée de l’amour : nous lui demandons tout et n’en espérons finalement plus rien.

« Se rappeler comment centrer son énergie » par Steve Rother





Le fait que vous ayez « besoin » que d’autres personnes d’une vibration identique valident régulièrement votre point de vue, produit des résultats autres que ceux que vous escomptez. 
C’est là un effet de la dualité sur le terrain de jeux et rien d’autre qu’une illusion. 
Quand vous parlez à Dieu, y a-t-il quelqu’un d’autre avec vous? 
Lorsque vous faites face à vos propres responsabilités, êtes-vous accompagnés ?
Quand vous vous retirez dans l’intimité pour vous ressourcer, y a-t-il quelqu’un auprès de vous ? 
Ce sont autant d’espaces sacrés intérieurs qui n’ont pas de polarités et dans lesquels personne d’autre n’a besoin d’approuver vos décisions.
Ce sont des refuges sûrs qui vous permettent de vous rappeler votre véritable essence, cette essence qui n’appartient qu’à vous.
Dans toutes les matières, ayez le courage de vous donner la première place car, ce n’est que dans ces conditions qu’il est possible de marcher vraiment à l’unisson avec autrui. Il n’existe qu’une seule vraie relation : la relation que vous entretenez avec Vous-même.

« La puissance de la pureté et du pardon » par Joéliah





Tout comme la neige recouvre un paysage et le transforme spectaculairement, lorsque le rayon blanc s'installe dans notre vie, il nous permet de voir la vie différemment.
Non pas que l'ancien soit effacé et oublié, mais il donne une nouvelle vibration, une envie de passer à autre chose.
Et en voyant que tout peut être différent avec la même base, il nous ouvre l'esprit sur des opportunités.
Ici, dans la région, les enfants n'ont pas l'habitude de faire un bonhomme de neige et la première idée qui leur vient est de jouer avec cette neige. C'est la découverte d'un nouveau monde pourtant très commun à d'autres et même lassant pour d'autres.
 
Dans notre vie, mettre en action le rayon blanc de l'honnêteté dans son quotidien et de la justesse, et aussi le pardon sincère, peut faire l'effet d'un manteau de neige et donner une nouvelle vision des choses, basée sur la pureté.
 
Pardonner, c'est accepter de passer à autre chose. C'est donner la priorité à son bien-être au détriment d'un événement involutif. C'est libérer une ou des personnes, de son champ d'action et ne plus laisser le pouvoir à l'ancien, mais choisir en son âme et conscience de passer à autre chose d'évolutif.

« Savoir trouver la Paix en soi » par Ginette Desrosiers





Message reçu le 01 février 2015
Savoir trouver la paix en soi marque le départ vers une autre aventure de devenir, plus au cœur et plus actualisée dans la manifestation de vos désirs. Profondément en vous, vous avez activé ce processus de mise en place de la nouvelle Terre de Lumière. De lumière elle sera, certes, mais avec votre approbation à devenir ce monde manifesté de la lumière.
Être au cœur permet de revenir à cette essence de votre être de pureté, ‘’Être primordial’’ nous dirons. Voyez-vous, vous avez octroyé beaucoup plus de temps à manifester votre observation de la noirceur pour aujourd’hui épurer et prendre conscience de ce besoin de vous investir en lumière de votre être. Si, au fond de vous, vous avez sombré de nombreuses fois en vos pensées de manifestation non clarifiées et modulées par vos ombres, vous avez octroyé plus de puissance à cette force de non évolution. Vous avez obtenu vos réponses à travers ce mouvement de vos vies par vos propres moyens d’observation, consternation, distorsion et controverse, de vos moindres doutes et vous êtes à vous affranchir.
Êtes-vous à l’écoute de votre manifestation divine ? 

mardi 10 février 2015

« Un grand pas sur le chemin de guérison, d’autonomie » & Jacques Higelin: « Mamy »





Ces deux derniers jours ont été tout autant éprouvants que libérateurs ! 
C’est souvent de cette façon que se vit l’alchimie émotionnelle; ça commence par une sensation désagréable qui se dissipe à mesure qu’on arrive à accepter sincèrement ce qui est. 
Le seul fait d’imaginer que l’opération chirurgicale de ma mère pouvait être fatale, m’a permis de faire le tri dans mes croyances et de les lâcher. J’ai pu vérifier une fois de plus l’efficacité du processus, la puissance de l’amour en même temps que celle de la peur. 

Ce qui a créé la guérison, ramené le calme, c’est d’avoir pu exprimer toutes les peurs qui remontaient à la surface. Déjà, le seul fait de ne pas avoir cherché à les occulter, les nier ou les refouler, est immense puisque ça casse le réflexe conditionné. La conscience qui éclaire l’ombre et l’amour qui l'englobe, libère des mécanismes de l’inconscient tout en réunifiant les aspects éparpillés de la personnalité. L’acte de réintégration par lui-même et le processus alchimique, permettent d’élargir la conscience et de restituer l’intégrité de l’être. La sensation de vide, de manque est alors dissipée puisque les énergies équilibrées, harmonisées à l’amour divin, rendent sa lumière aux facettes du diamant intérieur. 
Ce qui a pour effet d’augmenter la capacité à recevoir plus de lumière/amour de la source et à la restituer, à la rayonner à l’état brut ou pur.

La famille biologique est un puissant révélateur de nos ombres parce que les liens affectifs sont forts et l’intimité de l’enfance partagée avec ses membres, est une relation unique et privilégiée. 
D’ailleurs ça me rappelle une chanson de Jacques Higelin que je viens de trouver sur Youtube. Bon, l’image n’est pas terrible mais le son et les mots peuvent ramener dans l’enfance, dans son aspect tendre, magique, merveilleux, au travers des petites choses simples du quotidien, de la vie.

« Détecter les peurs, les ombres et les accueillir en son cœur sacré »





Texte écrit le 9 février   
Ce matin, c’est une journée très spéciale pour moi parce que ma mère va se faire opérer d’un problème à la main gauche, à l’annulaire. Bien que je me sente relativement sereine, je n’ai pas osé l’appeler ce matin pour lui dire que je l’aime. Plusieurs fois, l’idée est venue mais je n’ai pas réussi à me défaire de la peur de sa réaction. Je lui ai déjà dit et la dernière fois, par courrier, mais sa façon de réagir m’a fait mal. Il y a une grande incompréhension à ce niveau, entre nous. 
Nous n’avons pas du tout la même façon de concevoir l’amour et de l’exprimer. 
Je comprends mieux son point de vue depuis que je prends soin de l’enfant intérieur et que je me suis libérée des attentes et des liens toxiques entre nous. 
Alors depuis le réveil, j’accueille la peur et envoie de l’énergie de guérison depuis le cœur, en étant connectée à la terre, au divin, une fois que la paix se manifeste. 
Je me suis couchée tôt hier soir, plutôt confiante et rassurée d’avoir eu une conversation téléphonique portée par la paix et l’optimisme. La nuit a été longue et le chat m’a accompagné dans mon sommeil. Il s'est incrusté sous les draps et s'est collé le long de mon abdomen, comme une bouillotte vivante! 
Beaucoup de choses remontent à la surface quand je me connecte pour « aider » ma mère dans ses circonstances particulières. La peur de la perdre, celle de mal faire, d’envoyer des énergies conflictuelles, d’interférer, d’agir égoïstement, de risquer de ne pas supporter son absence…Tout ce que j’ai déjà libéré en partie mais dont il reste encore quelques traces.

« Intuition et Thérapie Quantique » par Sylvain Bélanger





Nous vivons collectivement dans une époque où la communication par l’utilisation des portables et l’internet transforme profondément notre vision du monde. Nous avons créé un véritable réseau permettant à chacun de nous, de communiquer avec le monde entier. Cette révolution de la communication change notre perception de la réalité et il n’est pas étonnant que le modèle de la physique quantique soit de plus en plus reconnu.

La physique quantique propose que l’être humain soit un système ouvert qui serait en étroite relation avec son environnement cosmo-tellurique. Notre corps physique ne se composerait pas uniquement de matière mais aussi d’une énergie qui serait en échange continu avec son environnement
Et si l’intuition permettait de communiquer avec l’être humain d’une manière semblable à la nouvelle technologie de communication qu’est l’internet ?
 
Laissez-moi vous présenter comment la physique quantique explique les phénomènes intuitif et énergétique que l’on retrouve dans le processus de guérison. Découvrez comment cette affirmation prend sens lorsque l’on tient compte des découvertes récentes de la physique quantique.