samedi 28 février 2015

« Love is all » Roger Glover & « Judge not » Bob Marley TOUT EST DIT





Tout s'accélère à un rythme difficile à soutenir et faire des pauses devient indispensable ! Le mental fuse ! Il est baigné par la lumière et les conséquences sont immédiates. A tel point que je me demande si j’aurais assez de temps pour écrire tout ce qui me vient en tête ! 
Les libérations/guérisons dues aux prises de conscience se succèdent et comme la pratique de libération émotionnelle est efficace parce que maintenant, c’est une certitude absolue ; cette maitrise libère, guérit et permet de s’affranchir de la folie du monde.

La transparence qui vient de cette épuration de l’émotionnel et en même temps de l’inconscient, permet de voir en profondeur, de comprendre et de capter la lumière/amour de la source puis de la rayonner avec une efficacité fulgurante ! 
La guérison en profondeur est quasi instantanée et elle se traduit par des larmes que j’appelle « l’eau de vie », de guérison
Ce qui n’a rien à voir avec une position victimaire bien au contraire, elles s’écoulent naturellement quand on lâche prise, quand on s’autorise à lâcher le passé, si lourd soit-il. Et il suffit de se balader sur les réseaux sociaux pour constater que ces vagues de lumière touchent tout le monde, chacun à sa façon, évidemment, mais avec un pouvoir d’éveil incontestable.


S’autoriser à guérir est indispensable parce que ça commence par là. 
Chacun détient ce pouvoir d’auto-guérison et ce qui est formidable, c’est que nous savons comment faire
Bien que beaucoup de scandales soient dénoncés, et c’est une étape indispensable au processus, l’énergie qui porte ses révélations n’est plus la même, on sort collectivement du rôle de victime impuissante, sans passer par le besoin de vengeance, mais juste par amour pour la vérité, pour l’humanité, pour la nature. Et ça change tout ! 

Je ne suis pas visionnaire mais je sens que nous avançons, ensembles, vers une libération de l’ancien modèle basé sur la peur. Un petit break musical histoire d’amplifier cette magnifique énergie de solidarité, nous passons du Je, au Nous ! Et sans être à genou, juste en ayant l’humilité et la conscience de notre vraie nature, de notre inter-reliance évidente.

Nous sommes TOUS issus de cette conscience solaire, christique, qui se répand sur terre comme une vague d’amour, un tsunami. 
Le vent, élément de l’amour, nous soutient en balayant les énergies de la peur avec une puissance remarquable. 
J’ai pu vérifier hier qu’il ne m’affectait plus malgré sa violence parce que je me suis dit que la nature sait ce qu’elle fait ; Elle montre sa puissance colossale et se rebelle afin que l’humain prenne conscience de ses actes.
« Love is all » Roger Glover



Je suis émue en regardant cette vidéo et en écoutant les paroles ; Tout est dit en 5 minutes ! Et toute cette faune n’est-elle pas à l’image des peuples de l’univers ? 
Ce clip était passé pendant les pannes techniques et donc assez souvent comme un message subliminal qui préparait ma génération à ce que nous vivions présentement.
 


La source a déversé sa tendresse inlassablement pendant un demi-siècle mais maintenant, c’est son aspect lumière/connaissance qui se déverse, la fameuse apocalypse de la bible. Qu’il faut bien sur entendre comme Révélation. 
Beaucoup de gens sont encore très attachés à la bible mais en fait, ce qui les attire, outre le côté paternel, ce sont les énergies christiques et pour que ça devienne une évidence, il est nécessaire de briser les statuts, les croyances qui ont perverti le message originel du Christ. Et ça se fait de différentes manières ; les révélations des scandales, des manipulations des autorités sont nécessaires si on veut retrouver sa souveraineté, son pouvoir en tant que co-créateurs divins.

Tous les secteurs sociaux sont touchés ! Un âmi, Chris Orgone, diffuse beaucoup d’infos à ce sujet et je le remercie pour ce travail qui participe à ce mouvement d’éveil. Attention aux âmes sensible parce que certaines images et révélations sont insoutenables. Je n'ouvre pas tous les liens de ces messages parfois horribles. Voici quelques liens très instructifs qui démontrent cet éveil à l’échelle mondiale :



C’est sûr que parmi les révélations, il y a certainement aussi de la propagande mais c’est une occasion d’utiliser son discernement. Comme je l’ai dit plusieurs fois, l’objectif de ce blog est avant tout, de donner de l’espoir et des outils de guérison afin de devenir libre et autonome dans tous les domaines
Bien que ça ne se réalise pas en un jour, comme tout s’accélère, la libération « est donnée gracieusement » l’opportunité de guérir instantanément puisque de toute façon, la guérison survient après une prise de conscience et comme la révélation passe par le divin en soi, l’assurance qu’il prendra les choses en main est ressentie.

La grâce est à portée de tous, dans l’abandon en toute confiance à sa propre guidance, à son cœur, dans l’autorisation à s’aimer totalement, à se guérir, dans la foi que c’est possible et la confiance en la bienveillance de la Vie de la Terre Mère et de l’univers. Il n’est pas nécessaire de connaitre ses anges, ses guides, le soutien que nous recevons de l’univers bien que ça puisse aider à y croire et surtout à croire en son potentiel divin.
J’insiste beaucoup sur l’amour de soi parce que c’est la voie de libération et comme pour recréer des nouveaux circuits neuronaux, l’inconscient à besoin d’imprimer et le fait par la répétition, c’est une thérapie en soi.

Croyez en vous mes amis, croyez en cet amour indéfectible qui n’attend que votre accord pour s’exprimer, fleurir et rayonner son doux parfum. Il est doux mais aussi très puissant comme je le disais tout à l’heure, à l’image de la puissance des éléments. Nous sommes aussi constitués de ces mêmes éléments mais très souvent, nous luttons contre eux au lieu de les pacifier, de les aimer.

Chacun d’eux est essentiel à la croissance (tout comme chaque humain l'est aussi) à l’image du processus de croissance d’une plante qui a besoin de la terre, d’être profondément enraciné en elle pour pouvoir s’élever, croitre. 
Puis elle a besoin du soleil, de la lumière tout comme nous, pour révéler sa beauté naturelle, son âme. 
Puis il lui faut aussi de l’eau en quantité suffisante, tout comme nous qui devons apprendre à gérer ce monde liquide afin de créer en conscience, de manifester nos rêves les plus nobles. 
Et pour renaitre, pour former la graine et lui donner une chance de croitre, elle doit passer par le cycle de la mort, faner, afin de créer la graine qui pourra germer par sa chute sur le sol. 
Cette image symbolique nous en dit long, pour renaitre il faut mourir mais dans cette période clef de l'humanité, il n'est plus nécessaire de quitter son corps physique. 
Laisser partir les vieilles croyances, les masques, les blessures, les souffrances, ne plus s’identifier à tous ces personnages construits par la peur et l’ignorance de notre vraie nature. 
La fleur ne craint pas la mort puisqu’elle « sait » qu’elle porte en elle le germe de sa renaissance. Et ici, il s’agit de se détacher de la personnalité, la personne alitée en retrouvant son essence divine et en sachant que c’est ce que nous sommes éternellement. 

Se détacher de la peur de la mort et y voir une magnifique opportunité de renouveau. Lorsqu’on suit son cœur son intuition, et qu’on laisse l’amour et la lumière nous pénétrer, nous avons cette connaissance de l’humanité UNE, du fait que nos sommes tous une expression de la source et de ce fait nous sommes éternels. 
Il y a certes la connaissance de l’effet miroir qui nous amène doucement à comprendre ce « concept » difficile à croire pour le mental mais en tant qu’étincelle divine, cette connaissance est profondément ancrée en nous et se révèle à mesure que nous entrons dans l’espace du cœur. 
La science quantique nous le révèle aussi mais en faire l’expérience en soi ne laisse plus aucun doute à ce sujet. L’alchimie émotionnelle en est un puissant révélateur parce que lorsque la paix s’installe, le doute est absorbé. En tombant les masques, c'est-à-dire en s’autorisant à être soi-même, libre, sauvage, ancré, centré et éclairé, les croyances reliées aux formes, les noms donnés au divin, l’idée que l’on s’en fait, sont désagrégées. L’effet miroir ou la résonance n’ont pas de raison de nous effrayer, comme je l’ai dit, quand ça s’exprime, c’est libéré. Ensuite, en ne retombant pas dans les mêmes comportements et donc en ne nourrissant plus la peur, on se libère peu à peu de son emprise et la puissance intérieure est libérée depuis le cœur.   

Le seul fait d’accepter ce qui est, dans l’instant, nous en libère. Je savais que ça coinçait encore à pas mal de niveaux et notamment dans ma façon d’envisager le couple. Je ne voulais pas trop fouiller dans tout ça par peur d’être submergée mais la vie m’a amenée en douceur à revisiter certains évènements clefs de ma vie. 
Le décès dramatique de mon frère, dans sa vingtième année a eu un effet terrible en moi parce que j’ai imprimé alors des croyances fausses qui ont conditionné ma vie. 
La culpabilité, la croyance que j’étais destructrice, que je n’avais pas le droit au bonheur, que je devais être punie, ont été imprimée de façon totalement injustifiée. Je n’avais absolument rien à me reprocher mais j’ai trainé ce poids jusqu’à maintenant. 
Et le fait de savoir que je créé ma vie n’a rien arrangé à l’affaire, au contraire, la culpabilité a amplifié.
Mais, avec du recul, je peux voir que mon âme m’a aidée à accepter la situation petit à petit et à libérer la culpabilité. C’est arrivé au moment où le film « On se retrouvera », passait dans les salles de cinéma. Mon intuition me soufflait à l’oreille que je le reverrais, que rien n’était « perdu ». A cette époque, je n’avais pas la foi, du moins je ne croyais pas aux discours religieux, je suivais mon cœur et la nature était ma religion, ma maison. 
J’ai détesté l’eau depuis ce drame et en même temps tout ce qui était féminin, je me suis endurcie mais pas coupée de mon cœur. 
En voyant les choses d’une façon éclairée je peux constater que toute cette période m’a aidée à m’affirmer, à développer le masculin intérieur. Je peux maintenant voir la « pertinence » de ce drame et les rêves où mon frère apparaissait on continué de me soulager. Ma foi en l’éternité m’a rassurée quand au « devenir » de mon frère mais il restait encore beaucoup de culpabilité. A chaque nouveau rêve et en parallèle avec le travail d’épuration des vieilles croyances, nos rencontres évoluaient. 
La première fois, je l’ai vu dans le jardin de ma mère comme s’ils étaient dans un monde parallèle, une autre ligne du temps, un autre futur possible, où il s’occupait d’entretenir le jardin. Puis dans le second, je revivais des scènes de l’adolescence où il était présent et bien vivant. Et dans le dernier, on s’est serré dans les bras sans prononcer un mot mais nous baignions dans l'amour total. 
C’est arrivé au moment où j’avais accepté de lâcher cette culpabilité à un niveau plus profond, probablement au niveau inconscient. 
Certains rêve sont la projection de notre inconscient et « racontent » notre façon de voir les situations. Les images sont associées à des sensations, des sentiments, mais en fait en y repensant, il n’y avait pas d’émotions.Bon, je dois bouger aujourd'hui...

Je reviens de course et la colère a explosée en voyant le ciel se remplir de trainées blanches. Je les ai prises en photo en me disant qu’il fallait faire quelque chose, prévenir les gens, ici, dans la réalité. Puis voyant ma réaction violente, (j'ai carrément gueulé sans e soucier des autres) alors que je sais que toutes les réactions sont des jeux de rôles basés sur la peur, j’ai imaginé celle des gens qui vivent en étant conditionnés par elle et les images de chaos qui sont apparues m’ont calmée. Mais là encore, comment faire ? 
Bon, je vais m’allonger pour retrouver la paix et la clarté. Le message de Nicky Hamid à propos des allers et venues dans les différentes dimensions, différents états d’être me reviennent en mémoire…
Puis je suis tombée sur un message de Monique Mathieu qui est allée explorer les souterrains où des extra-terrestres démolissent leurs constructions et s’en vont. 
Je me suis sentie remplie de compassion en lisant le passage où elle est tentée d’envoyer de l’amour à l’être (puis elle le fait) qui la remarque en pensant que tous ceux qui sont ouvriers en bas, sont finalement aussi manipulés que la masse humaine, donc  « victimes », inconscientes de leur vraie nature et soumises à la peur.

Je suis allée au jardin et en voyant le ciel complètement gris et comme j’en connais la raison, la colère est revenue. 
J’ai pu constater l’effet immédiat de celle-ci puisque tout ce qui a tendance à m’agacer mais jusqu’ici ne me dérangeait plus est venu amplifier le mal-être. 
J’ai bêché en continuant de gueuler puis la vue d’une fleur rose, une silène, une des premières à fleurir, m’a émue parce que je me voyais tout comme elle, essayer de brandir l’étendard de l’amour dans un monde devenu totalement fou. La livraison de bois à aojuté à mon  désespoir et réveillé la colère envers la gente masculine. J’ai râlé en rangeant le bois parce que je devais avoir un stère de chêne sec mais en fait, je me retrouve avec du frêne, de l’acacia, dont les échardes sont aussi piquantes que les ronces de cet arbre, deux essences de bois peu calorifères enfin beaucoup moins que le chêne ! 
Bref, encore une arnaque !...Mais n'est -elle pas le reflet de ma vision? 




Tout en ramassant le bois, j’ai essayé de comprendre pourquoi j’en étais là mais en cherchant les causes extérieures. Je me suis souvenue de ce que le voisin m’avait dit et comme il est du genre vaniteux, comme il aime offrir des repas copieux et abondamment arrosé, à ses invités, afin de les séduire, le vendeur de bois a voulu en faire autant en lui promettant une livraison à la hauteur de ce qu’il avait reçu, l’alcool aidant, j’ai compris que le voisin s’était fait avoir. D’ailleurs je lui ai dit mon étonnement et j’ai vu qu’il était aussi surpris que moi. Du coup, je ne lui en veux pas et ce cinéma me montre encore la bêtise des jeux de séduction, la flatterie, bref, les jeux de rôles.

Finalement, je me suis dit qu’il était temps de s’organiser pour ne plus être affectée par tout ce merdier. Concernant les chemtrails, s’ils font leurs épandages à midi, je ne sortirais que le matin et viendrait sur le Net à partir de midi. 
Puis niveau énergétique, il y a intérêt à se blinder ! Donc se remplir d’amour à en déborder avant d’aller vers l’extérieur et se centrer en toutes circonstances. Imaginer que les avions balancent de l’énergie d’amour afin de ne pas en être affectée et de pouvoir sortir sans se soucier de l’heure, des nuages…Après tout les croyances sont puissantes alors autant les définir.

On est vraiment arrivés à un stade où il n’y a plus moyen de reculer. 
Plus de doute quand à l’efficacité et la puissance de l’amour, donc continuer de l’imprimer dans l’inconscient et toute l’énergie de colère à canaliser, à amener dans le cœur. 
Les hauts et les bas nous montrent l’importance du centrage, de l’ancrage.
Concernant les extra-terrestres de tous poils, puisque tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, il suffit de regarder la faune pour se dire que chaque espèce a son « double » dans d’autres sphères. 
En considérant la taille de ces insectes, reptiles et nuisibles, on peut supposer que leur pouvoir est proportionnel. 
Puis si ces être agissent en sous-sol depuis tant d’années et que malgré tout, les humains sont encore sur terre, leur pouvoir n’est pas si grand.C'est aussi une preuve que nos frères des étoiles agissent en coulisse. C'est d'ailleurs tout le propos du messages reçu par Monique Mathieu.

Ces images peuvent être un support pour le mental, pour ne pas se laisser impressionner. Puis certains insectes dits nuisibles, comme les araignées ne me dérangent pas, je peux vivre avec sans être « piquée » ou molestée. 
Tout simplement parce que les araignées me fascinent pour leur côté artiste, la beauté de leur toile. Et pourtant, ce sont des pièges mortels pour les mouches! Là encore, on peut faire le parrallèle avec la prédation qui sévit dans l'univers.
Je peux voir que cette fascination me préserve de leur venin et la fascination étant une « déclinaison » de l’amour, c’est encore une preuve du pouvoir de l’amour, du non jugement. 
C’est marrant parce que ça me rappelle une chanson que j’ai écoutée ce matin « au hasard », de Bob Marley ; « Judge not ». J'ajoute à ce qu'il dit "surtout ne te juge pas toi même!"




Il y avait d’autres titres dans cette liste "aléatoire" mais celui-ci a résonné plus fort que les autres en moi. Un avertissement ? Ce mot, je l’écris dans le sens de "attention tu vas être mal si tu juges, tu vas te faire du mal". Et ça n'est pas une injonction, bien que ce soit la seule voie de libération du malheur. C'est un conseil avisé et j'ai le choix. Enfin, comme je ne suis pas masochiste, je choisis évidemment la paix, l'amour, la joie et la liberté.

Bon mes muscles commencent à se refroidir, voyons comment ce bois va brûler. L’homme m’a dit tout content ; le frêne a été coupé il y a quatre mois ! La tête que j’ai faite quand il m’a dit ça ! J’en rigole tellement c’est comique finalement.

"Cher enfant intérieur, on ne changera pas le monde en luttant en s’énervant, face aux injustices, ça ne résoudra pas le problème, au contraire, ça risque de nous éparpiller, de nous opposer à la longue et de créer plus de chaos aussi à l'extérieur". 
"Mes chers corps, (divins compris) restons unis, solidaires, focalisés sur l’amour, la nature et sa puissance ! On ne comprend pas trop encore le sens de la dualité mais est-ce la raison de notre incarnation ? Ne savons nous pas l’essentiel ? 
Notre pouvoir réside dans l’unité et s’il faut qu’on se le dise tous les jours et bien, on le fera jusqu’à ce que chacun de vous en soit convaincu. 
Allez hop, on va se regarder un film qui permet de nourrir la joie, le bien-être intérieur et la paix, avec un bon feu et une assiette de soupe. 
Oui ce ne sont pas des légumes du jardin mais le pouvoir de l’intention est réel alors imaginons que c’est du pur produit, du pur amour, de la pur joie, comme d’habitude et cette fois-ci, faisons le avec une foi redoublée. 
Et toi mon mental, n’oublie pas que nous avons repris la diminution des cachets alors si ça bouscule dedans, sourire, centrage, accueil et circulation libre de l’amour entre nous. Puis ne t'effraie pas si nous arrêtons le sevrage ou si on augmente encore les doses, les pensées sont beaucoup plus puissantes que n'importe quel produit. C'est cela qu'il nous faut imprimer, graver en lettre d'Or.
Puis cette nuit, le corps qui voyage, direction temple de guérison, temple de joie, temple d’amour pur histoire de recharger les batteries. Merci mon enfant intérieur de distiller ces idées, d'amener ta force d'imagination pour créer une vie selon nos rêves les plus chers.
Je Nous aime. 


Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.