mardi 30 juin 2015

« Tout ce qui me traverse ne m’appartient pas, je l’offre donc à la Source » & vidéos d'Humour






Le travail est intense en ce moment ! Les pensées émotions énergies continuent de se manifester puisque je diminue les doses de produit qui constitue un mur placé autour du plexus solaire. 
Ce mur qui palliait le manque de confiance en soi, de capacité à ne pas me laisser influencer par mon entourage à l’adolescence puis plus tard en grandissant vis-à-vis de la société, est en train de se désagréger.
Maintenant, les choses ont totalement changé, je ne suis plus seule, j’ai un pouvoir immense mais qui est à double tranchant; celui de créer par les pensées émotions énergies, en conscience
Il demande d’être responsable de son monde intérieur et de le gérer avec justice, amour et détermination à la fois. 
Amour dans la capacité à ne pas entrer en réaction lorsque des pensées émotions de basses vibrations se manifestent. 
Et détermination dans la foi en l’âme, sa guidance, sa présence constante malgré justement la sensation d’isolement qu’on éprouve lorsque les pensées, les croyances, nous ramènent à l’état de victime impuissante.
Apprendre à se faire confiance en sa capacité d’assumer ce qui s’exprime à l’intérieur ce qui signifie juste de l’offrir à la source en ayant une foi absolue qu’elle saura harmoniser les énergies en soi, que l’amour est plus fort que tout, se réalise dans ce processus d'abandon, de lâcher prise. 

lundi 29 juin 2015

« Préparez-vous à un voyage vers votre communion » & « Qu’est-ce qu’un canal ? » Le groupe Miriadan via Magali





Bonjour,
Notre planète fait partie d'une dimension vibratoire. 
Cette dimension est complexe car à plusieurs niveaux : les éléments, celui de la matière brute, des minéraux comme vous les appelez. Puis viennent celle des plantes, des animaux et des êtres à imagination : vous.
 
Nous faisons partie d'un domaine vibratoire différent, et pourtant dans votre dimension. Nous sommes une étape, comme vous.
 
Imaginez : des vibrations sont à la base de tout : la vie et la " non-vie ". 
Celui qui est le chef d'orchestre a pris son violon, fait vibrer les cordes avec son archet, et fait danser des sons. 
Et bien la base de tout repose dans la vibration. 
Elle s'exprime par un son, une couleur, une odeur, et tant d'autres possibilités pour les sens éveillés !
 
Vos scientifiques ont découvert que les " multivers " sont à leur portée de connaissance par leur approche du microcosme et des  " cordes " dimensionnelles. 
Ces clés sont la porte vers les dimensions " verselles ", les multivers. Votre " univers " est un parmi d'autres, avec autant de possibilité de sens, de formes et d'expressions.

dimanche 28 juin 2015

« Au sujet du Travail de Byron Katie » Stephen Mitchell








« Mieux vous vous comprenez vous-même ainsi que vos émotions, plus vous êtes amoureux de ce qui est » - Baruch Spinoza

La première fois que j'ai vu "Le Travail" à l’œuvre, j'ai compris que j'étais témoin d'un phénomène remarquable. 
J'ai observé une série de gens de tous âges, avec ou sans diplômes, qui apprenaient à remettre en question leurs pensées, celles qui leur étaient le plus pénibles. 
Grâce au soutien tendre et concis de Byron Katie (que tout le monde appelle Katie), ces gens arrivaient non seulement à résoudre leurs problèmes immédiats, mais à atteindre un état d'esprit où leurs plus profondes questions trouvaient un dénouement. 

Ayant passé l'essentiel de mon existence à étudier et à traduire des classiques appartenant aux grandes traditions spirituelles, je suis en mesure d'affirmer que "Le Travail" présente de nombreuses analogies avec celles-ci. Au cœur de ces traditions dans les écritures tels le Livre de Job, le Tao-tô-king ou la Bhagavad-Gita - réside une vive remise en question de la vie et de la mort, et, en guise de réponse, une souriante sagesse s'en dégage. 
Cette sagesse, me semble-t-il, est l'espace où se tient Katie et la destination vers laquelle tendent ces gens.

« Le langage de votre corps est le même que le langage de Celui qui a plusieurs noms » Le groupe Miriadan via Magali






Bonjour,
Nous avons connaissance de vos espoirs dans l'avenir, de votre peur du présent et des craintes sur un possible événement tragique à la fin de l'année 2012.
Ce que vous entendez ne sera pas, pas comme vous l'imaginez.

L'avènement du monde nouveau sera une transformation de votre manière de penser, d'agir et de ressentir
Une vie humaine peut suffire à se préparer à cette étape dans votre évolution. 
Certains sont sur le chemin, d'autres veulent expérimenter le plus longtemps possible la matière de votre dimension. 
Tous connaîtrez la prochaine étape. 
Cela se fera uniquement avec votre consentement. 

2012 est une année terrestre importante dans le sens où des idées, des perceptions nouvelles vont s'éparpiller sur votre planète, comme des graines de fleurs qui vont s'enfoncer profondément dans la terre en attendant le moment propice pour germer.

samedi 27 juin 2015

« Grandir dans l'Amour » les êtres de lumière via Monique Mathieu





« Ce n'est pas en « voulant » qu'on acquiert quoi que ce soit. 
Si vous désirez acquérir l'Amour avec le vouloir de l'acquérir, vous n'arrivez à rien !

Vous grandirez dans l'Amour en ayant conscience qu'il demeure en vous, qu'il vous est également donné également par les parties les plus élevées de vous-même, par votre âme et votre divinité.

Vous grandirez dans l'Amour, même sans vous en rendre compte, simplement en faisant appel aux parties supérieures de ce que vous êtes, en demandant en permanence que l'Amour de vos parties supérieures descende dans ce que vous êtes en tant que corps physique.

Pendant vos méditations, (car les méditations ont beaucoup d'importance), essayez de vous connecter le plus possible avec les parties les plus élevées de ce que vous êtes.

Vous ne voyez de vous-même que votre corps de matière ; vous avez un peu conscience de votre âme, et lorsque vous dîtes des choses très belles c'est souvent votre âme qui s'exprime.

« Clefs de sagesse » du site « du ciel à la terre »





L’élan m’a amené sur le site de Monique Mathieu pour y piocher quelques clefs que voici. Les fréquences extérieures résonnent avec la nostalgie qui demeure mais avec beaucoup moins d’intensité que ces dernières 24 heures. 
Il y a eu trois coupures de courant qui m’ont invitée à me recentrer afin de trouver la paix intérieure. Je suis irritable et électrique mais je n’ai pas envie de sortir, d’aller marcher dans la nature. Même aller au jardin ne m’inspire pas alors je ne me force pas et rehausse mon taux vibratoire par la focalisation sur la paix intérieure et comme je la trouve en quelques respirations, l’espoir revient en même temps que le ressenti de la présence du divin en moi. Ce soir c'est atelier cuisine; rien de tel pour s'ancrer par la créativité et le désir de se faire plaisir.
Il y avait un certain temps que je n’avais pas éprouvé de sensations désagréables mais comme elles sont offertes à la source, ça ne me plombe plus du tout comme avant. Il faut parfois se contenter de cela.

Clef 576
« Il faudrait que de temps en temps vous puissiez faire totalement abstraction de votre personnalité humaine afin que votre divinité puisse s’exprimer, puisse se manifester. Lorsque vous êtes dans l’aide aux autres, lorsque vous méditez, essayez d’occulter complètement ce que vous êtes en tant qu’humain, essayez de ressentir, de percevoir tout ce qui est au-delà de l’humain. Vous serez surpris de sentir, de découvrir et de percevoir des choses que vous ne connaissiez pas de vous-même ».

« La nostalgie du foyer »





La journée d’hier a été très spéciale suite à des rencontres nocturnes remplies d’un immense amour. Cet amour que je cherche sur terre depuis un demi siècle et que j’ai trouvé en l’énergie christique, par la foi puis que j’intègre en douceur, par l’acceptation de tout ce que je suis. Je l’ai trouvé aussi dans la prise de drogues, les opiacés, qui m’ont libéré de l’attachement à la personne et aux autres. 

Cet amour, cette sensation qui est au-delà de ce que peut vivre un être humain sur terre, je l’ai trouvé, retrouvé en mon propre cœur, dans la reconnaissance du divin intérieur, de l’âme et de la conscience. La libération de la dépendance aux médicaments, révèle ma vraie nature tant au niveau de la personnalité que du divin.C'est simultané et me préserve de l'envie de fuir ce monde.
Avec du recul et maintenant que je reconnais les énergies de la source en moi, de l’âme, de l’amour, de la terre, je prends conscience que j’ai toujours été connectée à l’âme, qu’elle m’a toujours guidée. 
La différence, c’est que je n’en étais pas consciente puisque c’était naturel. 

On a tous vécu cela dans l’enfance, jusqu'à trois ans mais on n’en garde aucun souvenir. Puis selon le vécu, on lâche progressivement cette connexion afin d’être intégré, aimé des autres, acceptés puisque notre survie en dépend. 
La nuit dernière donc, j’ai rencontré mon âme et la veille, ma famille d’âme. 
Ce sont des termes un peu réducteurs pour décrire une sensation de retour au foyer et de célébration qui m’ont marquée profondément. Je n’ai pas de souvenir précis mais l’ambiance était aux retrouvailles.

vendredi 26 juin 2015

« L'adaptation est la clé de la transformation réussie ». Le groupe Miriadan via Magali





Amis de la Terre, nous sommes heureux de pouvoir transmettre un message en ces temps troublés.
Vous croyez que votre temps est difficile, que votre savoir est solide et que votre environnement est connu. 

Sachez qu'une période trouble est à venir*, avec des changements radicaux dans votre façon de vivre. La Nature vous avertit d'une modification des données de votre siècle, le climat restaure la planète pour que le futur puisse prendre sa place.
Soyez souple, soyez accommodant, soyez ouvert. L'adaptation est la clé de la transformation réussie.
 
Vous verrez encore des avions s'écraser, des trains sortir des rails et la mer se rebeller contre les exploitations contre-nature de son sous-sol.
Vous verrez des hommes, des femmes et des enfants mourir sous les balles de vos concitoyens, des terres brûler et des animaux sacrifiés.
 

Cela vous fera crier d'injustice, pleurer de désolation. 
Et cela vous changera profondément, intensément et irrémédiablement.

jeudi 25 juin 2015

« C’est lorsqu’on cesse de vouloir contrôler la vie qu’elle apparait dans toute sa splendeur ».





La nuit a été longue et chargée ! Près de sept heures d’un sommeil consacré au repos du corps et comme je l’avais pressenti, au voyage vers d’autres sphères où se rejoignent différentes dimensions de l’être. Je me suis réveillée vers quatre heures pour aller aux toilettes et j’ai spontanément remercié la terre de m’accueillir en elle. 

Tout devient de plus en plus limpide bien que le mental ait du mal à suivre. Mais comme j’apprends à faire confiance à l’élan, à ne pas douter de la pertinence de celui-ci, comme je ne juge plus ce qui est ni ce que je fais dans l’instant, la vie devient fluide, facile, une aventure, une découverte de chaque instant.

La mémoire de ce que je suis en vérité se ravive de jour en jour et je peux ainsi faire totalement confiance à ce qui me vient à l’esprit. Reste à déterminé ce qui est de l'ordre de la projection et du désir profond mais dans l'ensemble c'est plus clair. Je ne divise plus ce que je suis même si je continue de nommer différents aspects de l’être, c’est pour mieux sentir la multidimensionnalité.
Chaque chakra est relié à un corps qui nous donne accès à différentes sphères toutes aussi fascinantes. 
La Vie, l’esprit, anime tout ce qui est, je commence à le percevoir de plus en plus et ça rend la vie qui de prime abord pourrait sembler banale, totalement magique. 
Pas dans le sens de spectaculaire mais de réellement vivant, vibratoire. 
Nos sens bien que limités peuvent s’affiner dans le désir de transparence, d’intégrité, d’abandon de toute forme de contrôle. C’est lorsqu’on cesse de vouloir contrôler la vie qu’elle apparait dans toute sa splendeur.

« Être dans le MAINTENANT » Nicky Hamid






Il n’y a qu’une seule façon d’être dans le MAINTENANT.
C’est d’Être vraiment présent physiquement.

Prenez une respiration consciente en souriant avec amour.

Répondez à ce qui est là juste en face de vous.

Écoutez vos désirs (suggestions intérieures) et répondez dans l’instant.
Non pas en étant à la dérive, non pas en planant très haut, mais en étant ANCRÉ, Présent dans votre Cœur.

Lorsque vous êtes dans le moment, vous pouvez choisir tout ce à quoi vous souhaitez vous aligner.
C’est ainsi qu’est la vie consciente.

Vous pouvez choisir ensuite d’être bienveillant, paisible, heureux. 
L’expression de votre vie devient un état de grâce et de gentillesse.

« Votre devenir est en attente, prêt à émerger dans vos consciences ». Miriadan via Magali





Nous sommes dans une dimension de secrets. 
Vous n'êtes pas seuls, mais ne disposez pas encore des moyens pour le découvrir. 
Vos sens ne sont pas préparés à percevoir ce qui se trouve autour de vous. 
Vos yeux perçoivent des couleurs, vos oreilles des sons, votre toucher ce qui est matériel et dimensionnel, votre nez des odeurs que vous avez appris à reconnaître. 
Vous vous êtes conditionnés pour refuser ce qui n'est pas votre environnement de tous les jours.

Et pourtant, à chaque instant de votre dimension, vous êtes sollicités par d'autres êtres proche de l’Éther. 
La Conscience n'est pas une restriction humaine. L'Esprit a été offert à tout

L'air que vous ressentez autour de vous est plein d'autres choses que vous avez nommées " elfe, lutin, fée " par exemple. 
Imaginez : la terre sur laquelle vous marchez n'est pas uniquement une matière que vous pensez inerte.

mercredi 24 juin 2015

« Nous ne sommes pas sur terre pour nous taire, nous cacher mais pour ÊTRE ».






Ce matin, j’ai la pêche ! Mon attention s’est portée sur une vidéo de qui parle de l’enfant intérieur et du coup j’ai envie d’en parler à mon tour histoire de clarifier les choses pour moi-même et pour ceux qui sont en résonance.
Une première chose évidente pour moi c’est que l’enfant intérieur est le porteur fidèle des énergies de l’âme, il est le vivant, l’aspect intérieur pur, innocent, celui qui veut être sur terre, qui sait pourquoi il est là

Il ne juge pas ce qui est mais embrasse la vie en totalité
Il sait dire ce qu’il pense, exprimer ses émotions, vit pleinement le moment présent et pour cette raison demeure connecté à la source en permanence. 

On parle souvent qu’il nous faut le guérir mais je pense de plus en plus, que ça n’est pas tout à fait la réalité. 
Il nous faut seulement l’écouter, le laisser exprimer sa vérité, celle de nos aspirations profondes, de nos rêves, qui sont les mêmes que ceux de notre âme, mais aussi la vérité de nos blessures, des croyances, des émotions bloquées. 

Lorsqu’on est enfant, on confie dans le coffre au trésor que représente l’inconscient, tout ce que la conscience ne sait pas (ou ne veut pas) gérer. Cet inconscient est connecté à l’âme puisque rien n’est séparé en soi. Il porte en lui le programme de croissance et celui de survie. Les deux servent la personnalité, la vie que nous sommes.

« L'objectif premier est avant tout de prendre conscience des sentiments, des sensations et des émotions... ». Miriadan via Magali






Vous avez une volonté d'être utile. Vous cherchez votre but dans l'existence, et espérez avoir un devenir avec un sens précis. 

Comprenez que si vous existez, c'est que vous êtes cher et que vous êtes une étincelle d'Amour dans tous les univers
Nous faisons tous partie d'une énergie primaire, l'Amour. 
C'est un feu éternel, une braise étincelante qui est Tout. 

Lorsque l'Un a souhaité connaître ses vastes "possibilités" dans la matière et l'éther, toutes les volontés exprimées, c'est-à-dire nous tous qui sommes ses expressions incarnées, ont choisi d'expérimenter toutes les strates et les dimensions de la Vie et de la Non-Vie. 

La Vie est la dimension que vous connaissez et que vous pressentez par nos signes et nos contacts. 
La Non-Vie est un domaine encore ignoré par beaucoup et qui fait appel à des expressions et des vocables encore inconnus de votre planète.
 
Dans vos incarnations, vous exprimez votre soif de connaissance par une variété d'expériences. 

L'objectif premier est avant tout de prendre conscience des sentiments, des sensations et des émotions permis par votre monde de matière.  
Vous pensez avoir un but : sauver le monde, aider les autres. 

mardi 23 juin 2015

« Si la vie est un jeu, en voici les règles » Chérie Carter-Scott; Règle n°10 "A la naissance, nous avons tout oublié"





Pour retrouver la mémoire, il faut être capable de faire tourner à l’envers l’hélice de la connaissance.

À n’en pas douter, nous connaissions toutes ces choses en venant au monde. 
Mais nous les avons oubliées, en passant du monde spirituel au monde matériel. 
Chaque leçon apprise est comme une petite pierre le long du chemin, et nous les reconnaissons au passage, du moins pour certaines d’entre elles.
Quand le déclic se fait en vous et que vous assimilez une leçon, vous ne faites que vous remémorer ce que vous saviez de toute éternité. 
Lorsque vous êtes comme frappé d’un éblouissement, c’est que le souvenir vous revient. Lorsque la paix vous envahit, c’est que le souvenir vous revient. 

Certains parlent d’un « alignement de planètes », d’autres d’une « fusion avec Dieu », d’autres encore de sérénité. Peu importe. L’essentiel est que vous compreniez que vous avez retrouvé la mémoire.

La conscience est soumise à un ballet incessant de souvenir et d’oubli. 
Le souvenir, c’est la mémoire éternelle que vous retrouvez lorsque vous vous éveillez à la vérité. 
L’oubli, c’est l’amnésie temporaire qui vous frappe lorsque cette vérité vous échappe. Nous sommes frappés d’oubli chaque fois qu’un effort trop grand nous est demandé. Nous perdons pied et nous effaçons de notre souvenir la sagesse universelle que tous les êtres humains ont reçue en héritage.

« Même si nous réfléchissons différemment la lumière, nous la recevons et l’émanons tous ».





Ce matin la fraicheur me permet de passer du temps devant l’ordinateur et j’ai pu résoudre un conflit interne suscité par la réception d’un mail venant d’un site où j’ai téléchargé des photos gratuitement. Ils utilisent les mails des personnes qui s’inscrivent pour les contacter afin de vendre des photos. 
A la première lecture, comme c’est écrit en anglais et que mes connaissances son limitées, j’ai pu sentir la peur et la culpabilité. Puis en relisant, après avoir calmé mon monde intérieur, je me suis dit que je me faisais un film, que la peur me faisait croire qu’ils avaient vu que je publiais des photos de leur site et que ce mail était un avant goût de futures poursuites judiciaires. 
Je l’ai ouvert quantité de fois ce mail et à chaque fois, je lâchais les pensées émotions qui venaient. Malgré tout, je n’étais pas tranquille et je ne trouvais pas les mots justes pour y répondre puisqu’ils me demandent pourquoi j’ai téléchargé les photos proposées gratuitement sur leur site. 
Je ne sais pas mentir, je ne veux pas m’enfermer dans la prison des faux semblants puisque ça n'est pas ma nature véritable ni ma personnalité. Même si le fait d’être sincère m’a fait prendre des claques, enfin une fois littéralement, l’intégrité est ma force, elle me guide. 
Le vécu de l’inceste m’a apporté cela; je ne supporte pas les secrets, les mystères, les masques et l’hypocrisie. C’est pour cette raison que j’ai préféré me coller le masque de la dépendance aux cachets plutôt que de jouer un rôle défini par la société, de mère, d’épouse, de copine de, d'employée...j’ai toujours refusé de porter une étiquette. 
Je ne dis pas non plus qu’être mariée, mère ou en couple est systématiquement vécu dans l’inconscience mais comme la majorité des gens ne se connait pas vraiment, c’est très souvent bancal, ça manque de transparence et de vérité. 
Je n’incrimine personne non plus puisque c’est impossible d’être pleinement et constamment conscient.

lundi 22 juin 2015

« Ce qui fait toute la différence, c’est l’énergie qui me porte ».






Je fonctionne de plus en plus à l’instinct, l’intuition, selon l’élan de l’instant parce que je ne doute plus une seule seconde de sa pertinence. Que celui-ci vienne du cœur, ou d’une peur, il est de toute façon l’occasion de manifester l’amour intérieur. 
Le thème qui me vint en tête aujourd’hui, comme vous pouvez le voir par la diffusion de l’article de Lise Bourbeau, est celui du masculin et du féminin et de la relation de couple. 
Il est évident que nous sommes tout. 
A l’intérieur, notre monde est l’exacte réplique de tout ce qui est. 
L’extension de la source, du principe masculin et féminin qui s’exprime selon la densité qui est la sienne. Et celle-ci varie selon les fréquences sur lesquelles on se trouve. Plus on est dans le cœur et plus notre fréquences nous rend léger et fort en même temps.
Ainsi, l’âme et la conscience sont les aspects les pus proches de la source de ce qui nous constitue et donc la base primordiale de notre être. 
Au niveau énergétique, le masculin et le féminin sont l’amour et la lumière, l’essence qui nous anime et compose l’être de lumière unifié. 
L’amour est l’énergie de la compassion, de la paix, de la non violence, de la communion, de la plénitude, la matrice, la substance de toute vie ; elle est la mère divine, l’énergie féminine, l’âme. 
La lumière, c’est l’intelligence, la vérité, la direction, le sens, l’orientation, l’action, le contour, le mouvement, la transparence, le père divin, l’énergie masculine. 
C’est un peu résumé je l’accorde mais je pose les choses de façon à mieux me comprendre, à mieux comprendre le genre humain, les relations, ce qui nous anime et constitue notre pouvoir de création. 
Plus on descend dans la matière et plus les énergies sont filtrées mais on retrouve ce même principe masculin féminin au travers le l’ego et du cœur, de chacun des corps qui est plus ou moins porté, nourrit, par un de ses deux aspects fondamentaux. 

« Votre âme jumelle est à l'intérieur de vous » Lise Bourbeau






J’ai récemment donné l’atelier ÉCOUTE TON ÂME dans deux pays et on m’a posé plusieurs questions sur les âmes sœurs et les âmes jumelles.
Suite à ces ateliers, je me suis réveillée un bon matin avec une vision différente de celle que j’avais sur le sujet et j’aimerais la partager avec vous. 

Il y a longtemps, la Théosophie m’a enseigné ce qui suit à propos des âmes jumelles. 
Au début des temps, nous avons été créés parfaits, complets et androgynes. 
Nous étions des êtres de lumière. Quand l’âme est apparue, elle s’est divisée en deux sexes et en deux principes, soit féminin et masculin. Au fil de leurs incarnations, les deux âmes font un travail de purification pour retourner à la lumière, se rencontrent et fusionnent à nouveau. 

Il y a d’autres écoles de pensée qui disent que les âmes jumelles sont celles qui, dès la première rencontre, vivent un moment de joie intense accompagnée de sentiments très profonds. Les deux personnes sont si attirées l’une envers l’autre qu’elles ne tardent pas à vouloir passer le reste de leurs jours ensemble. 
Ceux qui adhèrent à cette version de ce qu’est une âme jumelle croient que les âmes sœurs sont des personnes vers qui nous sommes attirés immédiatement, des personnes qu’on a l’impression de connaître depuis toujours et avec qui on vivra une grande amitié et non une relation amoureuse. 

dimanche 21 juin 2015

« Sortir sereinement de sa zone de confort »





Six heures de sommeil ça vous régénère et ce matin je suis remplie d’énergie. 
Lors de ma connexion au soleil et à la terre, j’ai appelé les feux de l’énergie de vie, du désir et ceux de la conscience à danser en moi, à s’unir pour cocréer cette journée en conscience. Puis tous naturellement j’ai demandé à mes corps de s’unir pour manifester notre potentiel créatif, sans retenue et sans complexe. 
Manifester une vie, un quotidien qui soit en accord avec mes capacités terrestres et divines. J’apprends à sacraliser la matière et surtout à être consciente de qui je suis. 
Ce qui demande de reconnaitre le vrai du faux, la peur de l’amour et de choisir d’être portée par l’amour pour tout ce qui est, ça commence depuis le cœur, le noyau de l’être, et s’étend à l’infini. 
Les premières vibrations qui émanent de cet organe directeur, émetteur et récepteur ce sont les énergies d’amour et de lumière qui lorsqu’elles se déploient dans les corps, harmonisent les pensées émotions qui demandent de s’accorder à la musique de l’âme, de l’être, de la source. 
Elles le sont naturellement mais il s’agit de le reconnaitre et de s’autoriser à lâcher la peur afin de déployer tout son potentiel créatif. 
Tant qu’on ignore notre vraie nature, notre essence primordiale, notre potentiel est limité à l’instinct de survie qui est un programme nous permettant d’exister dans l’action/réaction. 
C’est une création, régie par l’inconscient et l’ego, qui se manifeste dans la matière par des blocages énergétiques, une limitation du flux de l’énergie de vie et un potentiel limité aux personnages de victime, de bourreau et de sauveur. 
C’est la façon basique de fonctionner du monde actuel mais par les énergies que déploie  la source, nous pouvons passer à la création délibérée et manifester en conscience notre quotidien.

« L'abondance énergétique » Le groupe Miriadan via Magali





L'énergie prend sa Source dans l'Abondance.
 
Sur votre chemin d'éveil, vous vous fatiguez bien souvent à vous positionner sur des croyances qui vous limitent. Bien des messages, bien des expériences et des miroirs vous sont apportés afin de vous ouvrir le cœur à une vérité : la Vie est abondance, prospérité.
 
Votre liberté passe par l'acceptation de la Vie, qu'il n'existe aucune limite ni cadre qui puissent vous empêcher de recevoir et de donner.
 
Vous êtes des portails. 
Votre corps est un temple de Vie, relié directement à la Source et connecté à votre Essence. 
Il vous offre la perception exacte de votre cheminement par ses freins, douleurs, émotions qui vibrent en vous et autour de vous. 
Il est le miroir de votre avancée vers vous-même, c'est-à-dire votre unité corps-âme-esprit.
 
En tant que portail d'énergie, votre corps a accès à la Source, dans son aspect infini. 
Lorsque vous émettez des pensées discordantes en lien avec votre capacité à donner et recevoir, vous vous coupez de la Source. 
Lorsque vous croyez que la faiblesse énergétique est votre norme, vous vous asphyxiez. 

samedi 20 juin 2015

« Seul l’amour a le pouvoir de transformer les choses et ça ne se fait certainement pas en exerçant un quelconque contrôle ».






La journée d’hier a été très intense et celle d’aujourd’hui me met face à mes croyances et blocages. Je n’arrive pas à écrire, je bloque. 
Je sens que des énergies peinent à se libérer mais je n’ai plus envie de m’interroger, je laisse faire, laisse venir et me contente de suivre l’élan, le désir. 
J’ai fait les courses agacée de constater que je butte encore sur le comportement outrancier des hommes, leur côté envahissant et ce qui m’agace le plus c’est qu’on dirait que je joue la compétition. 
De toute façon, ils reflètent ce que je porte ! Mon caractère fonceur, limite agressif est certainement une forme de défense, enfin de prévention, une façon de me protéger.
 Je me contente d’observer assez surprise de voir cet aspect sous un nouveau jour, enfin de le remettre en question puisque mon objectif est de manifester l’amour. 

Il y a encore des croyances faussées à ce niveau parce que l’amour n’est pas de la guimauve. Cette énergie est de la lumière donc son premier effet c’est de montrer ce qui est, sans artifice, tel que c’est véritablement. 
Je me suis observée en allant au contrôle technique en demandant à mon ego de ne pas jouer la séduction ou le fayotage. Enfin de ne pas jouer de rôle, d’être naturelle.

« Si la vie est un jeu en voici les règles » Chérie Carter-Scott; règle N°9 « Toutes les questions ont déjà une réponse »





Règle n°9 « Toutes les questions ont déjà une réponse »
Vous n’avez pas autre chose à faire que regarder, écouter et vous faire confiance.

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sont à portée de votre main. 
Il suffit de regarder de tous vos yeux, d’écouter de toutes vos oreilles et surtout de faire confiance à votre instinct

Aucune source extérieure de sagesse ne peut parvenir jusqu’à vous pour résoudre vos problèmes intimes si vous ne vous efforcez pas d’abord d’être votre propre professeur
A l’intérieur de vous-même, vous savez déjà tout ce que vous avez besoin de savoir.

Nous possédons tous un ADN spirituel, une forme de sagesse intérieure qui réside en nous et nous transmet des messages adaptés à notre itinéraire personnel. 
Ces messages sont des signaux ou des directives, fruits de notre intuition naturelle qui nous guident vers une existence authentique. 
Ce sont les galets lumineux, sur notre passage à gué, qui nous préservent des grands fonds et nous aident à trouver la bonne voie. Ils s’allument et clignotent au moment voulu pour nous fournir les réponses dont nous avons besoin.

vendredi 19 juin 2015

« Somatisation; voix de guérison »*





Ce matin est particulièrement intense. Tant les libérations que les prises de conscience puisque les deux sont intimement liés. Mon transit intestinal est enfin débloqué et je peux y voir le processus de guérison à l’œuvre. Je me suis réveillée heureuse que les choses bougent enfin, que la libération de la dépendance se déroule selon mon ressenti, selon cet élan porté par la certitude que cette fois-ci, c’est la bonne. 
J’ai de fortes crampes d’estomac tout en écrivant, des larmes qui coulent en abondance mais je souris parce que je sais et ressens que tout en moi retrouve sa juste place, que le trauma de l’inceste est libéré au travers de ses pleurs qui vont jusqu’à secouer tout mon corps. 
Je n’ai pas pris encore de bout de cachet alors que je suis debout depuis trois heures mais je l’ai fait sciemment, sachant que des pensées émotions devaient être libérées. Et comme la prise de cachet en bloque l’expression pleine et entière, donc la libération, ça ne peut que ralentir le processus de guérison. 
La journée d’hier m’a montré que je portais encore beaucoup d’à priori concernant les hommes, l’énergie masculine, et le seul moyen de changer cela, c’est de laisser sortir toutes les énergies qui nourrissent ces croyances. 
Parce que même si ma conscience d’adulte sait que ce sont des raisonnements injustes qui datent de l’enfance, tant que ces énergies ne sont pas libérées, ça bloque le flux naturel de l’énergie, empêche l’union du masculin et du féminin intérieur et plus que tout les chakras du bas sont très limités, distorsionnés et le pouvoir de manifestation délibéré, consciente, en est directement affecté. 
Pour cette raison, l’énergie du désir ne peut circuler librement. Je ne parle pas du désir sexuel bien qu’il en soit une expression mais de la créativité, du pouvoir de créer aussi bien son quotidien selon ses aspirations profondes que celui d’assumer ses besoins vitaux, d’être indépendant financièrement selon ses convictions, sa façon de concevoir le travail et de contribuer à la société. 
Puis ces croyances faussent totalement la relation à soi aux autres, la perception de ce qui est, demeure celle de la victime impuissante.

jeudi 18 juin 2015

« Deux voies s’offrent à nous, celle de l’identification à l’ego, aux pensées émotions ou celle de la conscience de l’être »





Ce matin, je me sens portée par le flux de la vie. Je sens enfin que j’avance, que chaque jour m’ouvre un peu plus sur la vérité de ce que je suis ; l’amour et la lumière, la liberté d’être, la joie de vivre, d’être, d’agir, d’incarner mon essence fondamentale, la simple joie d’être vivante ! 
Le message de Saint Germain canalisé par Agnès Bos Masseron, j’aurai pu l’écrire tellement il résonne et résume parfaitement l’essentiel. 
J’ai toujours senti beaucoup d’affinités avec cet être enfin disons plutôt ses messages et la façon de les délivrer. L’énergie qui s’en dégage me touche particulièrement, au-delà de tout concept, croyances, étiquette qu’on colle aux « maitres ascensionnés », aux entités qui délivrent des infos aux humains. 
Je les considère comme des énergies, de la lumière, de l’amour, qui vient jusqu’à nous afin de nous ouvrir le cœur, les yeux, raviver notre mémoire. 

Il est naturel que le mental essaie de comprendre les choses, les phénomènes mais sa perception et son mode de compréhension sont très limités tant qu’on ne le reconnait pas pour ce qu’il est : un simple outil de perception. Et encore, le mot outil n’est pas vraiment approprié puisqu’il induit la notion de ‘chose’ mais je l’utilise dans le sens de potentiel et surtout afin de mettre en avant l’idée que cet aspect pensant n’est qu’une infime part de ce que nous sommes. Il est vrai que je me suis toujours identifiée à lui, que j’ai toujours considéré qu’il était le centre de mon être mais comme je me fiais à l’amour pour agir, il s’en trouvait expansé, élargit. 

« Quoi que vous fassiez, faites-le depuis votre propre grandeur » St Germain via Agnès Bos-Masseron





Nous aimons l'authenticité des partages. 
Retrouver cette vision juste, cette relation juste avec les différents aspects de son individualisation. Retrouver le sens juste de chaque relation.

Il est merveilleux d'être ainsi dressé seul, car dans la quête qu'est ce retour à l'évidente simplicité de la vie, on est seul, accompagné pourtant seul, dressé face à sa propre perfection, retrouvant les clefs permettant de l'incarner simplement.

L'incarner est œuvre de concret. 
Certains ont cru que la perfection était une abstraction quelque part, sur quelque plan éthéré. La perfection est œuvre d'incarnation. 
Ramener ces rôles de parent, d'époux ou d'épouse, de compagnon, ramener toutes les relations à leur valeur juste, profonde et simple, sortant de ces faux critères inculqués par cette éducation qui ne sait que voiler la face du beau.

Il est beau d'être ainsi dressé seul à offrir à l'univers et à l'humanité cette intention profonde de retrouver le sens véritable de chaque relation, le sens véritable d'être le vivant.  
Il est beau d'être ainsi dressé seul face à son corps pour amener ce corps à la perfection d'un fonctionnement harmonieux. 

N'être jamais alarmé par des symptômes, être alarmé par cette indolence qui semble être devenue le propre de l'humanité et qui fait que l'humanité laisse sa propre inhumanité végéter dans une norme à peu près convenable.

mercredi 17 juin 2015

« Être attentif à ne pas se déresponsabiliser, à ne pas retomber dans l’accusation, dans l’inconscience »





La nuit a été très courte mais je ne me fais pas de souci parce c’est attendu. Le sevrage perturbe le système endocrinien, les glandes qui régulent le sommeil.
J’avais négligé l’étude du corps humain dans l’enfance, comme pour marquer mon désintérêt, mon dégoût même à son égard mais maintenant j’ai pris conscience de l’importance de la relation à soi, de l’incarnation, de la chair. 
L’amour de soi se cultive par le respect de tous ses corps, le désir d’harmonie, de paix intérieur qui se concrétise par des gestes, des attentions précises, l'écoute du corps physique, de ces pensées, le dialogue avec les cellules...

Définir l’état d’esprit dans lequel on veut vivre est essentiel et je pense savoir pourquoi la journée d’hier a été si difficile. J’ai un peu bâclé mes rituels du matin et c’est ce qui me permet de constater et donc d’affirmer à quel point il est important de démarrer la journée dans les meilleures conditions, de retrouver la conscience de qui nous sommes et de nous souvenir de la reliance avec la terre, le ciel et les autres.
J’ai donc décidé de pratiquer l’ancrage, le centrage et la connexion au divin intérieur avec attention et une intention déterminée de façon à commencer la journée dans les meilleures conditions. 
J'ai eu beaucoup de mal à ne pas m'identifier aux émotions hier parce que je n'ai pas pris le temps de les accueillir comptant sur l'effet des cachets pour gérer les choses. Pour ne plus les sentir en fait, pour les remplacer par la joie de l'audace, de la fausse assurance en soi.   Et je peux voir la différence, combien la journée d’hier a été vécue dans la peur, et comment celle d'aujourd'hui a été beaucoup plus calme, pacifique et pourtant, jusqu'à ce midi, rien de ce qui me tracassait la veille n'avait trouvé de solution. 
Sauf le lâcher prise, le fait de faire confiance malgré tout qui m'a ramenée dans la paix.

mardi 16 juin 2015

« Arrêter de se juger, de se critiquer... »






Après une courte nuit de cinq heures, je me réveille avec une douleur aigüe dans le dos, juste au niveau du cœur. La journée d’hier a été comme ces derniers temps, enthousiaste le matin est le découragement qui s’installe au fil du temps. Puis bien évidemment, comme je n’y adhère pas bien qu’en ces moments, il me soit impossible de voir plus loin, je trouve la paix.
Je porte mon attention sur le chakra racine depuis quelques temps parce qu’il est une clef de guérison. L’ancrage est indispensable et ma difficulté à être présente en général, me motive à libérer la dépendance. Cette fois-ci, je suis bien décidée puisque ces médicaments me coupent du ressenti subtil, énergétique. Mais j'ai intérêt à la jouer fine!
Les pensées émotions qui avaient été bloquées dans l’inconscient refont surface mais comme je ne m’y attache pas, c’est supportable.

La seule chose à laquelle je m’accroche, si on peut dire, c’est l’amour, la tendresse, la douceur, que je peux ressentir quand je cesse de me juger.

J’ai fais une expérience intéressante hier lors de ma méditation libre, ces moments où j’essaie juste d’être attentive aux énergies en moi, au ressenti physique. 
Une sorte de désir que je suppose être la présence de l’énergie sexuelle a envahit mon bassin, mes reins, les ovaires même, comme une chaleur, une forme de plaisir que je me suis contentée d’observer, de ressentir, comme le suggère Marie Madeleine dans le message « sexe et amour », canalisé par Pamela Kribbe.
J’ai tellement pris l’habitude de tout intellectualiser par besoin de contrôle que je ne sais pas être tout simplement. Enfin ça me demande soit de prendre des cachets, soit de faire un effort de concentration, de revenir au cœur, à la sensation du corps pour justement ne plus ressasser. Le mental est beaucoup plus rassuré qu’avant mais l’équilibre est encore fragile.

« L'Amour » le groupe Miriadan via Magali





L'Amour est sans appel. L'Amour est sans limites, sans frontières, sans barrières.
 
L'Amour est un sentiment au-delà de toutes définitions. Il est Un et toute humilité. 

L'Amour vous porte sur son harmonique dans les dimensions de l'harmonie et de la complétude. 

Il vous entraîne vers des contrées lointaines au cœur de votre Centre, en Vous. 
 
Il est Essence de l'Un et pourtant il redéfinit sans cesse son appartenance. 

Car l'Amour est Liberté. 

Il est étrangeté par sa transparence et son indéfinissabilité. 

Il est ce que vous connaissez de mieux dans l'Oubli et le Partage.
 
L'Amour est une porte. Elle reste ouverte à l'Infini et accueille sans critères. 

Elle manie la Compassion et la Justice en se laissant traverser par les Vents des Envies. 

lundi 15 juin 2015

« Si la vie est un jeu, en voici les règles » Chérie Carter-Scott: Règle n°8 « Chacun de nous décide de ce qu’il fait de sa vie »





« Nous avons en main tout ce dont nous avons besoin. Reste à savoir ce que nous allons décider d’en faire ».

Chacun crée sa propre réalité. 
C’est à chacun de nous qu’il appartient d’écrire le scénario de sa vie. 
Certains en doutent, et renoncent à ce droit imprescriptible, en prétendant qu’ils n’ont pas la possibilité de faire ce qu’ils veulent parce qu’ils n’en ont pas les moyens. 

Ceux-là négligent une vérité fondamentale : ce ne sont pas les moyens extérieurs qui déterminent nos succès et nos échecs, mais notre foi en nous-même et notre volonté de rendre notre existence conforme à nos aspirations les plus hautes.

Libre à vous de vous réfugier derrière les prétextes les plus futiles, du genre : « Je n’ai pas pu le faire, parce que… ». 
Vous pouvez aussi choisir de prendre votre existence en main et de la modeler selon vos désirs. 
Vous pouvez laisser les circonstances, votre apparence physique, l’état de vos finances ou vos origines familiales dicter votre destinée, ou bien vous pouvez transcender vos limites et faire en sorte qu’il se passe quelque chose d’extraordinaire dans votre vie. 
Les « oui, mais » ne conduisent nulle part, ils ne font que renforcer le sentiment de votre impuissance. Ignorez vos limites, et le monde répondra en conséquence.

dimanche 14 juin 2015

« Sexe et Amour » Pamela transmet Marie Madeleine






Traduit de l'Anglais par Christelle Schœttel
Chers hommes et chères femmes, je vous salue. Je suis ici parmi vous en tant qu'âme, femme et sœur. Je suis en unité avec vous, et comme j'ai été humaine, je connais de l'intérieur tous les sentiments que vous éprouvez aujourd'hui. Ils ne me sont pas étrangers.

Ce qui me frappe le plus, à présent que je regarde la Terre depuis ce côté-ci, c'est le caractère précieux de cette vie sur Terre. La vulnérabilité de l'être humain, la peine et les blessures que vous endurez autant que votre courage incroyable, votre désir persistant d'amour et de lumière, votre persévérance et vos joyeuses victoires. 
C'est cela qui pour moi caractérise la vie sur Terre. Je vous vois tels des anges courageux qui prennent sur eux cette expérience, cette aventure.

Lorsque vous descendez dans la vie terrestre, presque toujours vous provenez d'une sphère qui vibre à une fréquence plus élevée que celle où se trouve la société humaine. Quelque part au fond de vous, vous dites "oui" au fait d'affronter cette énergie terrestre. Vous prenez la décision de vous lancer dans cette danse avec la vie terrestre, qui est en partie une danse avec l'ombre, la peur, la résistance, la solitude, et le sentiment d'être perdu. Vous prenez ce risque et je peux maintenant voir pourquoi. 
En dépit de la souffrance, des efforts, de la lourdeur, il n'y a aucun autre lieu aussi profond, aussi riche, aussi intense que celui où vous êtes incarné dans la matière, la forme.

« La tendresse et la joie des retrouvailles »





Réveillé dans la joie d’être, la méditation de Deepak Chopra a révélée la part en moi qui ne croit pas au fait que je sois tout comme vous, un être d’amour et de lumière. 
Je n’ai pas essayé de la nier, de la rejeter, de faire comme si je ne l’entendais pas, je l’ai accueillie à bras ouvert et j’ai demandé, à la terre et au soleil de lui témoigner de l’amour, lors de ma méditation personnelle face au soleil. 
Je peux ressentir facilement les énergies de la terre et celle du soleil à travers mes mains tournées en leur direction et les frissons qui m’ont parcourus m’ont confirmé la bonne volonté qui s’installe en tous les aspects de l’être à vivre dans l’harmonie, l’entente, la compréhension, la compassion. 

Sur le trône, je me suis adressée à l’adolescente rebelle, désillusionnée, en lui témoignant toute ma compassion, en lui disant que je comprenais tout à fait son point de vue et je lui ai dit à quel point elle est précieuse pour moi. 
Je l’ai invitée à participer activement à la création du quotidien, à apporter ses dons, ses talents, ses énergies, dans la réalisation de l’harmonie interne, que sans elle, l’ensemble que nous formons n’était pas complet.

C’est la première fois que j’ai cet élan assuré, au lieu de prendre un bout de cachet. 
Toutes les brûlures intérieures ressenties me sont apparues sous la forme de cet adolescente que j’étais et en me mettant à sa place, en revivant ce qu’elle ressentait, pensait, dans les moments de désespoir, j’ai pu éprouver cette compassion qui donne envie de prendre dans les bras cette souffrance légitime.

« L’importance relative et la justesse » le groupe Miriadan via Magali





Biens-Aimés,
Votre présence dans la dimension de glaise de votre planète vous semble peu estimable, lourde et aveugle. Aveugle à la Beauté de la Vie, à l'Harmonie des dimensions, à la Syntonisation de votre Essence.
 
Savez-vous que vous, en ce moment, ici même, êtes aussi lumineux que vos émanations multi-dimensionnelles ? 
L'Amour de l'Un pour vous est de même fréquence, quelle que soit votre expression dans les strates de son accord unique. 
Il n'y a aucune hiérarchie, aucun degré d'importance ou de présomption dans les cosmos de son Feu Vibral.
 
Nous utilisons des chiffres afin de porter à votre conscience les potentialités infinies de la Vie. Votre dimension est appelée " 3ème dimension désunifiée ". Vous êtes amenés à vous porter vers la 5ème. 
Dans la vibration de son Amour, la 5ème n'est pas plus importante que la vôtre. 
Car vous participez à Sa Volonté. Vous êtes Son Expression.

« Les lois cosmiques de la création : Les polarités de la création » Daniel Desjardins






Chers créateurs, voici un nouveau moment que nous attendions avec joie. 
Aujourd'hui, nous voulons vous parler d'Amour. 
L'Amour tel que vous le concevez n'existe pas. 
Le véritable amour est divin. 
Il émane de votre être authentique et est immortel, infini et ne peut donc être limité en aucune façon. 
L'amour est la base de toute création dans l'univers. Vous créez par Amour. 

En réalité, vous désirez plus que tout exprimer votre amour de vous-même, de la vie, des autres et de la création au travers vos multiples créations. Malheureusement, vous ne laissez pas toujours votre amour créer, et certaines de vos créations sont faites à partir de la peur. 
La peur est l'énergie opposée de l'Amour. 
La peur vous limite et vous fait déconstruire ce qui est pour votre plus grand bien et votre plus grande joie. La peur vous fait  créer ce qui vous diminue, ce qui vous limite. 
Certains passent leur vie en créant de cette façon. 
Nous voulons aujourd'hui vous accompagner sur votre chemin pour vous guider à créer à partir de l'Amour divin qui vous habite. 
Cet amour s'exprime toujours par la joie. Il s'exprime aussi dans l'expansion.

samedi 13 juin 2015

« La source est perfection et sa création l’est tout autant »





Ce matin, la grisaille de ces derniers jours et surtout les remous émotionnels, ont affecté un peu mon humeur alors je me suis centrée, connecté au soleil intérieur, ancrée à la terre mère avec plus de profondeur, de présence et d’intention d’être là, de ne pas fuir la réalité de mes ombres enfouies. 
Une première chose positive dont je suis certaine maintenant, c’est que ce qui se présente, remonte à la surface, est en train de se libérer
Le truc, c’est de ne pas s’y accrocher en se rappelant justement que si ça sort, c’est libéré. Inutile de chercher à savoir d’où ça vient exactement puisque en tant qu’être multidimensionnel et surtout puisque ma perspective actuelle est celle de la personnalité, je n’ai pas une vision globale de la réalité. 
Je peux émettre des hypothèses pour me rassurer, me donner du volume mais le risque de s’égarer dans l’illusion, d’amplifier le mal-être, de gonfler l’ego est conséquent puisque la focalisation amplifie l'identification.  
Savoir accepter ce qui est, sans brocher, demande une certaine dose d’humilité et c’est justement une porte d’accès au soi. 
Être conscient d’être le tout et en même temps, dans ce niveau de conscience terrestre, une étincelle, une note unique de l’harmonie représentée par l’humanité, remet les pendules à l’heure, ramène la personnalité dans le juste milieu. 
Il est bon de se sentir grand pour équilibrer la sensation d’étroitesse qu’on peut sentir en cette incarnation mais on peut vite basculer dans la comparaison, la hiérarchisation.