samedi 10 mars 2018

« Lâcher toute forme de résistance et se laisser être »



 
8 03 Ceux qui me suivent régulièrement peuvent se demander pourquoi je ne publie rien en ce moment. C’est tout simplement parce que je suis dans l’écoute, l’accueil, l’ouverture et la libre expression des émotions refoulées.
Cela n’a aucun intérêt que je répète inlassablement les mêmes choses au sujet du pouvoir de l’amour, de l’accueil, de l’acceptation parce que c’est quelque chose qui se vit. 
Il est question de se dépouiller des croyances et des conditionnements tellement nombreux que les énumérer serait impossible. 
Et le but est plutôt de se détacher de tous ces systèmes de croyances basés sur la peur. 
La peur elle-même envisagée comme un danger, une ennemie alors que c’est juste une énergie qui par nature a besoin de se mouvoir. Les peurs sont aussi nombreuses et elles génèrent des réactions de lutte, de fuite, de résistance, le besoin de comprendre, de trouver des solutions…
En ce sens elles sont utiles mais elles nous emprisonnent dans le mental, le passé, la souffrance lorsque nous les nourrissons, lorsque nous les rejetons ou lorsque nous les fuyons. 

Apprendre à accueillir, à reconnaitre et à laisser cette peur s’exprimer nous en libère, du moins l'énergie peut circuler, peu à peu notre vision de la peur, de nous même, change. 
Il en va de même pour toute émotion qualifiée de négative comme la colère, la tristesse qui sont des formes d’incompréhension. 
Tant que nous contraignons ces énergies, nous ne pouvons pas être nous-même, nous nous identifions aux masques, nous nous accrochons à toutes sortes de croyances qui apaisent momentanément le mental.