dimanche 22 mai 2016

« Unité de consciences : Il n'y a que l'Amour »





« Il n'y a que l'Amour »
Chers Frères et Sœurs en incarnation, Enfants de la Loi de Un, bienvenue en ce Retour à la Maison que vous vous offrez de vivre, bienvenue au sein de ce Cœur du Nous-même, bienvenue au sein de ce Cœur Vibral qui de plus en plus s'expanse sur ce monde, du Cœur de la Terre en le Cœur de chaque Un.

Nous venons parmi vous ce soir portés par l'Annonce de la Source Une de l'imminence du retour et de l'actualisation, au sein de votre corps et au sein du Corps de la Terre également, du nouvel Air, du nouvel Éther qui vient rétablir et vous faire vivre, en l'éprouvant, l'Éternité de qui vous Êtes sur ce monde et au-delà de ce monde.

Se dirige vers vous et en vous, en les heures et les jours qui viennent sur votre plan linéaire vous rencontrer, une forme de tempête, qui n'est autre qu'une Tempête Solaire participant en totalité à la réapparition donc de l'Éther originel qui se retrouve sur ce monde et en vous. 
Cette Tempête vient bien entendu éprouver chacun et chacune de façon unique. 
Pour certains, cela sera vécu fortement et pour d'autres plus en douceur, suivant ce qui est déjà actualisé en eux et suivant bien entendu l'Agenda Solaire de chacun.

Ce qui vient, comme vous le savez bien entendu, est l'Amour qui se rétablit sur ce monde et en vous, mais encore faut-il que chaque Frère et chaque Sœur entende et reconnaisse l'Amour dont il s'agit.


Cet Amour qui agit et agira de plus bel, n'est pas l'amour que vous avez eu l'habitude de vivre et de croire sur ce monde.
Vous êtes en train de redécouvrir ce qu'il Est et ce qu'il n'est pas, même si bien entendu il englobe tout, et absolument tout, et retourne l'amour qui regarde dans une autre direction (et qui n'est pas l'Amour) en l'Amour véritable.

Ce que vous vivez et ce que vous allez vivre, pour la plupart d'entre vous, vient attiser le feu, en ce feu extérieur qui monte et qui vient rencontrer le Feu intérieur qui monte également.

Ainsi, en la connaissance du terreau qui est le vôtre, et nous espérons que vous en connaissez l'essentiel, il est bien entendu important que vous puissiez vous accompagnez vous-même des Éléments dont vous avez besoin pour faciliter l'intégration de ce Feu et de ce qu'il vient transformer, transmuter de ce corps et de ce corps de personnalité.

Ainsi, écoutez pleinement les Éléments dont vous avez besoin pour garder, le plus possible, l'Assise intérieure de votre terreau et en votre terreau dont ce Feu a besoin pour arriver jusqu'au Cœur de la cible qu'il est venu rencontrer, transpercer et découvrir. 

En ce Cœur de la cible qui, une fois traversé par ce Feu, permet que le Fil qui vous relie à qui vous Êtes à tous les étages de l'Être, en ce Fil essentiel qui porte l'Essence de qui vous Êtes à travers chaque Dimension, puisse être enfilé par ce Point crucial et central donc de l'Être – afin que l'affermissement de votre Essence puisse être suffisant pour ne plus être perdu de vue, vous offrant ainsi la seule sécurité qui vaille pour vivre la nouvelle période qui vient à vous dans quelques mois.

Alors ce que vous vivez, qui s'éclaire de plus en plus en ce mois de mai, pointe précisément ce que ce Feu vient délivrer au sein de situations concrètes, au sein de certaines relations, venant vous soutenir dans toute sa Puissance pour lâcher ce qui doit l'être et incarner ce qui doit l'être en même temps.

Ainsi vous ne pourrez, dans certaines situations, ni comprendre ce qui vous arrive, ni en saisir l'importance au moment où cela vous prend. Alors entendez bien, Enfants de la Loi de l'Un, qu'au sein des étages intermédiaires de l'être sur ce plan, c'est-à-dire au sein de la personnalité et de l'âme, vous pourrez encore vivre certaines confusions quant à ce qui remonte en vous, et peut venir même faire remonter violemment en vous les histoires passées, qui viennent tout simplement à votre rencontre maintenant vous faire revivre, à des niveaux différents de ressentis, certaines blessures liées aux histoires de ce monde.

Alors prenez bien soin, et cela vous pouvez l'entendre au moment où nous vous le disons, cela vous pouvez l'entendre au moment où vous nous lisez, mais une fois que cela vous prend et vous rencontre dans vos vies, rappelez-vous bien que rien à l'extérieur de vous ne vient contre vous.
Car tout ce qui vient à vous n'est autre que cet Amour dont vous n'avez pas encore totalement reconnu le Visage.

Alors laissez, même si cela doit s'exprimer fortement, s'exprimer en vous ce qui doit l'être comme tout simplement une énergie qui a besoin d'être libérée.
Mais prenez soin (et là est bien l'ultime rappel que nous vous faisons) de ne pas nourrir l'histoire qui va avec ce qui remonte.

Ainsi, si vous avez des blessures de trahison, quelles qu'elles soient, et que la vie vous fait rencontrer une situation parfaitement orchestrée pour venir faire remonter et exprimer cette énergie, vieille énergie, rappelez-vous que rien en dehors n'est contre vous, ni dans les situations ni dans les êtres à travers lesquels cela va être provoqué. 

Et rien n'est là pour que cette trahison soit nourrie davantage, mais bien pour que vous la voyiez clairement et que vous ne lui accordiez pas d'importance, même si cela a l'air très réel en ce qui vient titiller l'être et provoquer l'être en ces temps.
Là est la Force intérieure que vous êtes invités à redécouvrir et retrouver.

Alors soyez bien vigilants, en ce Feu qui monte, de prendre soin de vous et d'accepter de ne point répondre aux tentations de guerre, de combat et de séparation.
Quand cela arrive, à vous de voir et de reconnaître la blessure en voie de dissolution, pour celui qui ne la nourrit pas.

Il n'y a point besoin - et l'invitation est tout autre - de travailler sur cette blessure mais de la voir, de l'éprouver en soi et de la laisser passer.

Et de vous rappeler que vous êtes l'Amour, au-delà de tout bien et au-delà de tout mal de ce monde, et que le Feu que vous Êtes et que vous retrouvez est le seul à pouvoir vous libérer de ces mémoires – qu'elles soient encore profondes et bien
cristallisées en vous, ou qu'elles soient plus superficielles.
Alors tenez bon.

Si cela fait écho en vous, c'est que ce Feu vient pour vous purifier de ce qui doit l'être, fortement cette année.
Si cela ne fait pas écho en vous, alors tout simplement poursuivez la Danse et cela se vivra peut-être à un autre temps. Mais il est certainement important de prendre connaissance en vous de cela car de toute façon, que cela vous arrive ou pas, des Frères et Sœurs autour de vous le vivront, soyez-en sûr.

Comme nous l'avons dit, ce mois est fortement orchestré pour qu'un nombre important de Frères et Sœurs, qui s'éveillent et se réveillent, puissent passer à un niveau certain de Libération afin de permettre une bascule plus grande, en l'efficacité de l'Amour qui surgit du collectif et qui vient à bénéficier de la Libération de chaque Un et chaque Une au sein de ce Feu.

Nous venons donc quelque part, mais cela est bien entendu à ressentir en vous, vous informer d'un état d'urgence qui est lancé sur les Plans subtils, venant mettre la conscience de votre humanité dans une forme de pression et surpression. 
Permettant que ce qui doit lâcher lâche, ne pouvant plus tenir à bras-le-corps cette pression, pression qui vient court-circuiter ce qui tente d'être maintenu du système du contrôle du mental humain, et pression que ce Feu et sa montée viennent tout simplement augmenter.

Ainsi, vous qui êtes présents en ce lieu et vous qui nous écoutez ou nous lisez, entendez que qui vous Êtes, est venu pour cela, qui vous Êtes, est venu accompagner cela, qui vous Êtes, répond ou est appelé à répondre au Serment qu'il a fait de se joindre aux Forces de l'Amour et de participer à l'établissement du Royaume Éternel, qui est le vôtre et le nôtre en même temps.

Alors, acceptez et accueillez de mourir à ce qui doit mourir, et sachez que quand cela vous arrive (et ceux qui le vivent le savent profondément) vous avez vraiment l'impression que vous allez mourir.

Ce qui meurt est tout simplement ce que vous n'êtes pas, et ce Feu vient vous rappeler, en ce nouvel Éther auquel il participe, que vous êtes Éternels, et qu'il n'y a pas à le croire mais à le vivre.

Alors mourez autant de fois que la Vie vous le proposera, et vous en vivrez la Renaissance et l'envol du Phénix en vous qui renaît de ses cendres perpétuellement, jusqu'à tout simplement que le Feu ait terminé son Œuvre.
Alors écoutez bien les Appels de votre Être profond et répondez aux Rendez-vous qu'il vous donne.

Prenez soin également de la Fraternité qui se retrouve, Fraternité d'Éternité et non pas seulement la fraternité de votre monde, ce Feu venant attiser l'Attraction des différents êtres qui doivent se rencontrer, répondant ainsi à l'Alliance des Forces de l'Amour, qui ne combattent pas en tant que tel mais offrent leur Puissance de Feu, qui est augmentée de plus en plus à chaque fois que les êtres se rencontrent et joignent qui ils Sont en ce Cœur du Nous-même – et au sein du Cœur Vibral, qui n'est bien entendu pas qu'en ce lieu et en ce Centre, mais en vous et partout sur ce monde, et en ce Monde.

L'état d'urgence est donc pleinement entré au sein des couches isolantes de cette Terre, et vous bénéficiez en cet instant de la descente de ce Feu en vous et du soutien qu'il vous offre d'accueillir, en les purifications profondes qui vous sont données de vivre – et qui sont données à vivre aux êtres avec lesquels vous êtes en reliance, qu'ils vivent ce processus en conscience ou non.

Alors restez conscient de ce qui se joue et va se jouer. Et veillez bien à la qualité de votre Assise et que de la Grandeur de l'Être, en le Chevalier de l'Amour qu'il Est, vienne s'ancrer un genou en Terre, en ce ''je-nous'' qui vient alors relayer la Puissance de ce Feu au sein de ce monde et du monde de chaque Un.

Vos familles d'incarnation bénéficient directement de cela et vous êtes invités, si cela n'est déjà fait, à être pleinement en Paix, ayant pardonné tout ce qui devait l'être et qui mettait encore un mur entre votre Cœur et certains autres de Vous-même formant cette cellule familiale. 
Plus précisément, vous vous êtes tous, avant votre descente en incarnation, promis de répondre à l'Appel de cet Amour afin que soit libérées toutes les histoires vous enchaînant les uns et les autres, d'un amour non libre et nuisible.

Alors gardez-vous de toute volonté de bien, gardez-vous de ne point entrer en ce triangle infernal qui se dissout de ''victime-sauveur-bourreau'', dont vous avez fait plus d'une fois le tour. 
Et restez droit en l'Amour que vous êtes, qui ne nourrit plus aucun jeu de bien et de mal participant à la séparation de ce monde.

Déposez tout ce qui n'est pas l'Amour véritable. Et laissez tous ceux qui souhaitent encore avoir raison, en cette raison qui ne vous sied pas et appelle que résonne votre Cœur à la Vibration qui est la vôtre, en cet Être d'Amour que vous êtes de toute Éternité et qui ne répond pas à ces jeux, en Vérité.

Car qui vous Êtes, en la Royauté qui est la vôtre, n'est autre qu'un Frère de Christ. 
Et que coule alors dans vos veines ce Principe de Vie, qui ne nourrit plus que la Vie et ne répond point à ce qui n'est pas l'Amour, au-delà de tout prisme duel de ce monde.

Alors laissez les Attractions se vivre et reconnaissez-vous au-delà des apparences, car ces Attractions ne concernent pas la personnalité et les cadres de référence d'une fraternité superficielle, dirons-nous, mais bien une Attraction qui vous dépasse et que vous reconnaissez en toute évidence, dès que les voiles sont levés de ce qui apparemment se montre et de ce qui Est vraiment.
Alors les masques tombent tout simplement et la Beauté se voit avec les Yeux de l'Amour, qui ne se laisse plus avoir par les conditionnements et les repères de ce monde.

Que la Paix soit votre demeure et que meurt tout le reste. Grâce à vous. 
Et nous espérons entendre le plus souvent possible votre acquiescement et ce "Oui à l'Amour que vous êtes", au sein de toute situation, et au sein de toute perturbation également.

Alors n'ayez aucune crainte, et qu'en ce message vous entendiez et reteniez juste que l'Amour se charge de tout. Et que l'Amour glisse sous vos pas placés au sein de l'Inconnu, que vous embrassez et embrasserez de plus en plus, la Main à chaque fois, cette Main qui vient non pas vous tendre quoi que ce soit mais accueillir et vous offrir la Perfection sous ces pas.

Il n'est point possible de nous présenter, tant nous sommes nombreux à nous adresser à vous en une seule voix, chacun de vos Guides étant présents en cette Assemblée, participant tous d'une seule et même chose : 
l'actualisation de votre Libération, tout simplement.
Reçu par Sève
Source : www.accordance.info

3 commentaires:

  1. Bonjour, je dépose un bref commentaire ici à défaut de pouvoir le faire sous l'article adéquat pour la simple raison que je ne le trouve pas sur votre blog (c'est le site suivant qui m'a conduit ici : http://lapressegalactique.com/2013/05/11/etre-dans-le-monde-mais-pas-de-ce-monde/).
    Me sentant profondément étranger à ce monde, j'ai lu les paroles d'amour de votre article avec intérêt. Je dois néanmoins vous confier que, n'́étant pourtant pas rétif à ce genre de prose, j'éprouve souvent le sentiment dans ce type d'écrits, assez fréquent sur le net finalement, d'avoir à faire à quelque chose qui "plane un peu" si vous voyez ce que je veux dire mais, contrairement à d'autres, ce n'est pas rédhibitoire en ce qui me concerne. Enfin, j'en viens à ce qui m'amène à écrire, c'est au sujet de l'absence de bien et de mal, ok, pourquoi pas, je ne raisonne pas non plus en ces termes mais plutôt en fonction de ce qui cause ou non de la souffrance. Mais voilà, il reste quand même cette manière d'ignorer la souffrance relative d'ici bas, sous couvert qu'il existe une dimension de l'esprit rayonnanr d'amour, qui me parait faire fi de l'expérience toute "matérielle" des êtres qui souffrent au jour le jour. Bref, reléguer a priori à une tentative de contrôle de soi les dispositions prises par des gens qui agissent au quotidien pour améliorer de manière relative les conditions d'existence d'autrui me semble relever d'une coupure trop radicale d'avec le monde, en somme, à un moment, il faut quand même avoir un pied sur terre pour justement ne pas vivre dans sa bulle et ne pas ignorer les souffrances d'autrui. En résumé, je ne vois pas comment on peut prôner l'amour inconditionnel de manière générale et ne pas en tirer des implications, par exemple comment peut-on dire qu'on aime autrui et continuer à le manger (je pense aux animaux autre qu'humains, encore que le cannibalisme existe) ou encore le laisser se démerder dans son malheur ou pire le faire souffrir... une dose de pragmatisme me semble donc absolument nécessaire même quand on ne se sent pas de ce monde sinon on reste finalement dans sa bulle de bien-être égoïste. Voilà ce que j'éprouvais le besoin d'écrire, j'imagine bien que vous ne vous en sentirez pas offensé-e, il n'y a d'ailleurs rien d'offensant là dedans à mon sens. Bonne route.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      La guidance m'a amenée aussi sur l'article dont vous parlez qui date de 2013. Je vous réponds au moment où je me faisais justement la réflexion suivante, "prendre conscience de qui nous sommes en totalité et le manifester dans son quotidien, ne se réalise pas du jour au lendemain, c'est un processus progressif, initiatique.
      Depuis cet article, mon coeur a la même vision et je redescends sur terre en étant enfin heureuse "d'habiter mon corps".

      Il ne s'agit pas d'ignorer la souffrance d'autrui mais de savoir prendre du recul sur ce qui est. Comprendre que la souffrance extérieure nous renvoie à nos propres blessures et les guérir permet de relativiser à bien des niveaux.

      Déjà au niveau de la responsabilité. Si chacun trouve l'autonomie affective et sort des rôles de victime, de bourreau et de sauveur, les relations humaines seront authentiques, les inégalités disparaitront, la paix et l'harmonie pourront régner.

      Il est clair que je ne peux pas résumer ici ce que j'ai décrit sur ce blog parce que le processus d'ouverture de coeur, de conscience et la libération des croyances et conditionnements qui révèle l'être véritable, se réalise pas à pas.

      Et c'est par l'écoute, l'accueil la réunification de tous les aspects de l'être qu'on sait qui on est, qu'on peut donner un sens à sa vie, à la vie. On se dépouille de l'illusion sans pour autant être dans le mépris, la vision change à mesure que l'essence de l'être se révèle, que la paix s'installe.

      Je vous suggère de lire les articles plus récents, ceux qui parlent de l'effet miroir, des blessures, des jeux de rôles...

      Je ne suis effectivement pas offensée puisque ces questions sont légitimes et vous pouvez trouver les réponses en votre propre "coeur", dans la relation intime avec tout ce que vous êtes.

      C'est cela à mon sens la justice, tout être doté d'un coeur et d'une conscience peut savoir par lui-même et s'affranchir de l'illusion. L'illusion des jeux de rôle, des conditionnements, des croyances, des manques, de l'apparence et de l'éphémère.
      Et même de la mort mais tout cela est perceptible dans la communion avec l'âme ou dans la sensation d'éternité et d'unité.

      C'est inexprimable mais à la portée de tout individu qui se tourne vers l'intérieur, dans la transparence et la sincérité de coeur.
      Les mots sont limités pour décrire quelque chose qui est de l'ordre du ressenti et de l'évidence lorsqu'on le vit. Et généralement, c'est une sensation éphémère, une succession de prise de conscience, un sentiment de clarté et surtout de paix...

      Supprimer
  2. Merci beaucoup de votre réponse.

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.