mardi 17 mai 2016

« Un œil dans la tête: pour quoi faire ? » traduit par Tara MacIsaac





Les êtres humains possèdent tous ce qu’on a appelé un œil résiduel (inutilisé) dans leur tête. Cet œil a une structure similaire à nos yeux extérieurs, avec des tissus rétiniens, et il est sensible à la lumière.
On a beaucoup parlé de cet œil, connu sous le nom de glande pinéale ou épiphyse, dans la philosophie et la médecine. Voici un aperçu de quelques explications sur le rôle joué par cet œil sur votre cerveau, depuis sa fonction en tant que « troisième œil » pouvant percevoir les choses que nous ne pouvons pas voir avec nos yeux externes, jusqu’à son rôle dans la production de mélatonine.

1. Galien le Grec déclarait qu’il s’agissait juste d’une glande
L'éminent médecin grec Galien de Pergame fut, au IIe siècle, le premier à décrire la glande pinéale. Il a annoncé que, comme d'autres glandes, sa fonction constituait à consolider les vaisseaux sanguins.
Il a rejeté le discours dominant de son époque, décrit ainsi : certains pensaient que la glande pinéale réglementait le passage du pneuma psychique (un matériau considéré comme le véhicule de la sensation) à la façon dont un œsophage réglemente la circulation des denrées alimentaires dans l'estomac.
L’opinion de Galien est restée largement incontestée pendant de nombreux siècles.

2. Descartes le décrit comme le siège de l'âme, la pensée
Pour le célèbre philosophe français du XVIIe siècle René Descartes, la glande pinéale a joué un rôle important.
Descartes la considérait comme étant à l'origine de la pensée. Selon lui, c'était la seule partie du cerveau de type unique, et non dupliquée dans celui-ci. 
Il a donc déclaré qu’il devait s’agir de l’endroit où toute l'information est centralisée, un lieu dans lequel notre conscience peut traiter les informations en un seul endroit, et à partir de laquelle notre conscience peut envoyer tous les messages au reste du cerveau et du corps.
« Puisque c'est la seule partie solide qui est unique dans l'ensemble du cerveau, il doit nécessairement être le siège du sens commun, c'est-à-dire de la pensée », écrit-il, selon la l’encyclopédie Stanford de philosophie.

Son interprétation de l'emplacement précis de la glande pinéale dans le cerveau n’était pas correcte, mais la description de Descartes sur son caractère unique et singulier était juste.
Ce point de vue a été repris par de nombreuses disciplines spirituelles.
Dans certaines philosophies orientales, la glande pinéale est alignée avec l'emplacement du chakra de la couronne, un point clé pour la conscience et l'illumination de haut niveau, ou la compréhension de dimensions supérieures.

3. Le troisième œil
Beaucoup ont associé la glande pinéale avec le troisième œil évoqué depuis des millénaires par les religions et pratiques spirituelles.
Dans un livre autobiographique écrit par le lama tibétain Lobsang Rampa dans les années 1950, intitulé The Third Eye, Rampa explique comment son troisième œil a été chirurgicalement ouvert par les praticiens d'une science ésotérique tibétaine.
Les éditeurs écrivent, dans la préface du livre qu'ils avaient soumis, cette transcription à près de vingt experts et selon eux : « Leurs opinions étaient si contradictoires qu'aucun résultat positif n’a émergé. Certains ont mis en doute l'exactitude d'une section, d'autres d'une autre; ce qui était mis en doute par un expert était accepté inconditionnellement par un autre .»
Ils écrivent : « Nous pouvons penser que, par certains aspects, cela dépasse les limites de la crédulité des pays occidentaux bien que les concepts occidentaux traitant de ce sujet  ne soient guère convaincants.»
Les éditeurs poursuivent : « Lobsang Rampa a fourni des preuves documentées sur le fait qu'il détient un diplôme en médecine de l'Université de Chungking et, dans ces documents, il est présenté en tant que lama du monastère de Potala de Lhassa. Les nombreuses conversations personnelles que nous avons eues avec lui ont prouvé qu'il était un homme aux pouvoirs et aux réalisations exceptionnels. »
Rampa explique comment une chirurgie a été effectuée au-dessus de l'arête de son nez, où l’on pense que se trouve le passage du troisième œil ou glande pinéale.
À la suite de cela, il a possédé des capacités spéciales de perception dont il ne bénéficiait pas auparavant.

4. Centre de production de la mélatonine
Dans les années 1950, les scientifiques ont découvert que la glande pinéale, que l’on pensait atrophiée, avait une fonction tout à fait perceptible. 
Elle capte la lumière et produit la mélatonine.

La mélatonine est une substance qui influe sur la reproduction et le système immunitaire, et c’est aussi un antioxydant, ce qui signifie qu'elle peut être efficace dans la lutte contre le cancer et la réduction des effets du vieillissement. 
La glande pinéale produit la mélatonine dans un environnement lumineux et cette production de mélatonine cesse dans un environnement sombre.

Certains ont fait la relation entre la fonction de la glande pinéale selon ce dernier aspect, et l’interprétation de son rôle comme centre de contrôle au sein du cerveau. 
Il traite l'information externe et contrôle les rythmes importants dans le corps.
Comme pour de nombreuses régions du cerveau humain, des connaissances définitives sur la glande pinéale n’existent pas encore.

Tara MacIsaac





Beaucoup de choses ont été dites au sujet du troisième œil et je suis poussée par les synchronicités, à m’y intéresser. Mais comme toujours, j’aborde les choses de façon objective, par l’angle scientifique, par les faits et de l’intérieur, par inspiration, en suivant la guidance interne qui m’amène sur des infos qui nourrissent l’intérêt du moment.

Il est clair qu’à ce sujet, beaucoup de croyances sont à libérer et je me félicite de n’avoir aucune culture orientale parce que je ne risque pas d’être influencée.
Je me tiens à l’écart des groupements, des dogmes et des religions, de la spiritualité même puisque la façon dont elle est présentée traditionnellement ne me correspond pas du tout. 

Je me sens en résonance avec les enseignements du Christ au sujet de l'amour/lumière, de la source et par le fait d'avoir senti fortement cette vibration en m'approchant de lui. Mais il est un montreur de chemin et son énergie est en chacun, c'est celle du cœur sacré, de l'amour sans conditions, de la conscience unifiée... 
Même la mode New Age est encore chargée de croyances lourdes et poussiéreuses, duelles et idéalisées. 

L’intuition est un mode de perception qui ne fonctionne pas du tout comme le mental bien qu’ils puissent s’associer mais tant que l’on cherche à raisonner selon les connaissances/croyances humaines, selon la raison, l’intellect, on limite la réceptivité. 

Ce texte constitue une base neutre, une connaissance physique et l’intérêt qu’il suscite en moi, témoigne que mon âme m’oriente en ce sens mais je ne cherche pas à en savoir plus en allant sur la toile, je la laisse me guider selon l’élan du moment.

On est toujours influencé par l’extérieur mais sachant que notre cœur sacré sait toutes choses ou que nous sommes une étincelle de la conscience Une, donc reliés à la connaissance pure, j’apprends à désapprendre si on peut dire, à lâcher les croyances basées sur la notion de séparation et tout ce que cela implique.

Découvrir par soi-même, de l’intérieur, en développant sa capacité d’écoute, d’ouverture, de réceptivité, me semble non seulement plus juste mais aussi beaucoup plus réjouissant. Nous portons tout en nous et le cœur est la porte des mondes, des univers, de l'âme, alors autant jouer le jeu d'être un individu et d'utiliser les moyens que la source nous a donné pour retourner à la conscience Une.
L’idée de me connaitre au niveau subtil germe peu à peu mais je ne force rien, je laisse l’amour nettoyer, purifier ce qui doit l’être et la vérité se révéler d’elle-même. 

C’est la phase de déconstruction des croyances et de libération des mémoires qui en amplifiant la foi, la connexion aux mondes subtils, en affinant les perceptions, ouvre sur les mondes intimes. Mais là encore, aucune connaissance passée, individuelle ou collective ne peut apporter de réponse juste. 
Et les messages canalisés sont juste des outils permettant de s'ouvrir à d'autres réalités, d'élargir sa conscience et d'ouvrir son cœur en se remémorant ce que l'on sait déjà.

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.