mardi 17 mars 2015

« La sagesse de vos cellules » Dr Bruce Lipton (partie 3)




Lire les 3 articles précédents en cliquant ici (aller en bas de la page pour les lire dans l'ordre chronologique)
Le fonctionnement de la biologie
Pour comprendre comment tout ça fonctionne, nous allons parler de la biologie. 
On commence avec le fait que nous sommes fait de cellules et que les cellules sont des organismes vivants fait à partir de blocs de protéines.
Il y a environ 100,000 différentes sortes de protéines, qui sont des molécules de formes très complexes, un peu comme des rouages, qui s'engagent les unes dans les autres.
Certains de ces engrenages de couples de protéines créés la respiration, certains la digestion, d'autres la contraction musculaire, et cetera. 
Toutes les fonctions des cellules se font par ces engrenages de protéines.

Les plans de ces engrenages sont détenus par les gènes. 
Lorsque j'ai besoin d'un engrenage pour moi, je dois obtenir le plan à partir de l'ADN, copier ce plan, ce qui se fait par le biais de l'ARN, et ensuite utiliser cet ARN pour construire les protéines.

En biologie, l'ensemble de ces engrenages de protéines s'appellent des ''voies'', telles que la voie digestive ou la voie respiratoire. 
Je peux regarder les caractères physiologiques du corps humain et les identifier comme des engrenages qui s'imbriquent les uns dans les autres ce qui, par leurs interaction, donne les mouvements qui sont les caractères de la vie. Là, on devrait avoir un grand roulement de tambour parce que je vais tenter de vous dire le secret de la vie.


Le secret de la vie c'est le mouvement.
Sans mouvement, il n'y a pas de vie ; l'animation est un des caractères qui distingue les formes vivantes de celles non-vivantes. 
Donc, la question est quel est ce mouvement et comment est-il arrivé ?

Toutes les protéines sont comme des colliers de perles avec, dans le rôle des perles, les acides aminés. Il y a vingt sortes d'acides aminés et, chacun de ces acides aminés a une forme différente et unique.
En changeant les séquences de la chaine des acides aminés, on change la forme finale de la protéine.
Voici le secret : l'ordre des acides aminés se présente comme des instructions de tricotage d'éléments qui indiquent à la corde comment se plier jusqu'à former une structure spécifique. 
Quand des acides aminés sont assemblés dans une chaine, vous obtenez un brin de protéine et ce brin se tricotera automatiquement dans une structure spécifique basée sur l'ordre des acides aminés.
Nous avons 100,000 protéines différentes et, chaque protéine a une longueur et une séquence unique d'acide aminés, qui va déterminer comment va se tricoter ce brin dans une forme.
Le corps d'une personne qui vient de mourir a toutes les caractéristiques et les attributs d'une personne vivante, sauf que le physique ne bouge plus. 
Par conséquent, le secret de la vie ce n'est pas seulement les protéines.

Les protéines donnent la structure mais qu'est-ce qui la fait bouger ?
Le long de la chaine de protéines, plusieurs des liaisons d'acides aminés ont des charges positives ou négatives où d'autres types de signaux chimiques peuvent se fixer. 
La forme finale de cette protéine unique fournira les sites de liaison qui complèteront les signaux spécifiques de l'environnement (tels que les hormones, médicaments et autres facteurs biochimiques).
Lorsque la protéine se lie avec son signal complémentaire, cela change l'équilibre de la charge positive ou négative le long du brin de protéine. Ce qui force ce brin de protéines à ajuster sa forme. Dans ce processus de changement de forme, la protéine bouge. 
Ce mouvement est alors utilisé pour faire un travail cellulaire. Les fonctions comme la digestion et la respiration sont le résultat du changement de forme des protéines.

La vie est le résultat des protéines engagées par des signaux de style serrure et clé.

La biologie Newtonienne conventionnelle considère que tous les signaux qui contrôlent la biologie doivent être de nature chimique. En conséquence, l'industrie pharmaceutique a été créée pour faire de nouveaux signaux de contrôle de vie appelés médicaments.
La médecine conventionnelle croit que, si notre biologie ne fonctionne pas de manière appropriée, nos engrenages ne s'emboitent pas correctement. Alors, si nous changeons les signaux dans votre système nous pouvons changer le règlement et le fonctionnement des mécanismes de protéine et vous passerez d'un état de maladie à un état de santé en changeant votre chimie.
Mais la mécanique quantique doute que le signal puisse être physico-chimique.
En fait, les signaux invisibles d'énergie sont cent fois plus efficaces pour envoyer un signal aux protéines que ne le sont les signaux chimiques réels.

Pour récapituler, les protéines fournissent les engrenages de fonction-création ; le mouvement des protéines, produit par l'attache des signaux, fournit la vie ; et les signaux peuvent être de deux sortes : les signaux chimiques ou ceux plus efficaces des signaux d'énergie.
Les signaux d'énergie sont le moyen qui unit la plupart des modalités de la médecine complémentaire. La médecine asiatique, par exemple, avec ses méridiens et les points d'acuponcture, est basée sur le traitement des champs d'énergie. 
La médecine Occidentale tente de manipuler les composants du corps physique alors que la médecine Orientale tente de changer les champs énergétiques corporels.
Il est important de noter que la Physique Quantique, qui décrit les mécanismes de l'univers, met en avant que les signaux d'énergie sont cent fois plus efficaces que les médicaments.

Qu'est-ce qui peut tourner mal ?
Si vous exprimez une dysfonction ou une maladie, à quoi pouvez-vous l'attribuer ? 
C'est dû probablement soit à des protéines qui n'ont pas la bonne structure, soit à la présence de signaux inappropriées.

Comment la structure de la protéine peut-elle être désactivée ?
Des gènes défectueux altèrent la séquence des acides aminés, ce qui fait que la protéine est assemblée de manière incorrecte et qu'elle ne fonctionne pas de façon appropriée, conduisant ainsi à la maladie. C'est ici que se place la capture. Actuellement, seul un petit pourcentage de gens possède des gènes défectueux pouvant entrainer une maladie, bien moins de cinq pour cent de la population.
Ce qui veut dire que quatre vingt quinze pour cent des gens sur cette planète ont des gènes aptes à leur fournir une existence saine.

Pour quatre vingt quinze pour cent de la population, s'il y a des défaillances de santé ce n'est pas qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond avec les gènes ou les protéines, c'est que quelque chose va mal avec les signaux du corps.

Les signaux inappropriés sont la source de la plupart des maux et des dysfonctionnements humains.
Qu'est-ce qui fait que ces signaux sont inappropriés ?
La cause première ce sont les traumatismes, les dommages causés par un accident qui interfèrent avec la propagation des signaux partant du cerveau.

En second viennent les toxines, les produits chimiques qui peuvent ne pas être dans l'organisme, mais qui interfèrent avec la chimie des signaux du corps.

Et la troisième cause, la plus important et la plus prédominante source des signaux inappropriés, c'est le mental.

Si le mental envoie les mauvaises informations à des moments qui ne conviennent pas, nos systèmes se mettent en déséquilibre, amenant dysfonctionnements et maladies.
Ainsi, plutôt que de se focaliser sur les gènes et la chimie du corps, qui est le regard myope que pose la médecine allopathique moderne, la nouvelle physique et la nouvelle biologie révèlent que nous devons nous focaliser sur les deux, les signaux physiques et les signaux énergétiques, ce qui inclus la pensée.

La surface des cellules peut contenir plus de cent mille récepteurs protéines qui attendent que se montrent leurs signaux complémentaires.  
La cellule lit les éléments des signaux physiques et non-physiques de l'environnement à travers ces protéines.
Les signaux provoquent généralement une réponse qui permet le maintient de la survie cellulaire; La nourriture est à l'extérieur; amène-toi là. Les toxines sont par là; échappe-toi et évite-les.
La peau de la cellule et la peau du corps humain sont régit par les mêmes fonctions. Elles lisent et répondent aux signaux.

Le rôle de la perception
À la surface de la cellule, se trouvent plus de cent mille interrupteurs différents prêts à répondre à une variété de signaux environnementaux. Alors qu'il est possible de décrire la nature d'un signal qui engage une réponse, nous avons à incorporer la complexité du tout, lorsque des centaines de signaux sont traités en même temps.
Si nous voulons réellement savoir ce que fait une cellule, on peut regarder n'importe quel interrupteur ; ce qui nous permet d'identifier ce que font cent mille interrupteurs. 
Aller au-delà de notre capacité de saisir avec notre esprit serait un projet très difficile même pour l'ingénierie informatique. 
Ces commutateurs de protéines contrôlent les fonctions de nos vies par le biais de notre conscience de notre environnement.

Et c'est précisément la définition du mot perception : une conscience des éléments de l'environnement à travers une sensation physique.

Ces commutateurs de membrane sont des unités fondamentales de la perception ; ils décodent une perception environnementale et ajustent la biologie pour les besoins requis.
Cela devient très personnel parce que c'est la façon dont nous percevons le monde qui contrôle notre comportement.

La perception contrôle notre comportement.
Si nos perceptions sont précises, alors les opportunités de survie sont plus importantes. Mais si nous sommes programmés avec des perceptions erronées et si notre lecture de l'environnement est inexacte, alors cela veut dire que les réponses apportées ne seront pas appropriées.

Considérez une personne anorexique qui se regarde dans un miroir. Alors que nous voyons cette personne comme dangereusement maigre, la personne anorexique se perçoit comme une personne grasse et grosse. Cette perception erronée signale à sa biologie de supprimer le gras, et cette mauvaise lecture des indices environnementaux peuvent mener à sa mort.

La signification est très claire : lorsque nos perceptions sont inexactes, nos comportements ne sont plus synchronisés pour soutenir notre survie.

La perception commande également la lecture des gènes. C'est comment nous voyons la vie qui détermine quel gène sera activé pour assurer notre survie.

Je souligne encore le rôle de la perception erronée, car si nous activons nos gènes d'une façon inappropriée, parce que nous avons envoyé un faux signal à un moment qui ne convient pas, nous pouvons renverser la fonction de la biologie et causer des maladies et des dysfonctions.
Nous ne sommes pas autant victimes de nos gènes car nous sommes le créateur de nos vies, nous choisissons les gènes pour commander nos systèmes en se basant sur notre perception de la réalité.

Il est vrai que nous avons une période de développement, de la conception, à l'étape fœtale, où le plan du corps est établi et que la structure est coordonnée par les gènes. 
Le retour d'informations entre l'embryon, son environnement et que les gènes commandent cette période de développement.  
C'est une période où les gènes sont la première source de contrôle.
À partir de l'étape fœtale, nos perceptions de l'environnement déterminent ce qui va arriver au reste de notre développement.

Cet article est une présentation dérivée de «La sagesse de vos cellules », « Comment vos croyances contrôlent votre biologie», 2006 par Sounds True pour des Cours Audio sur 8 CDs, www.soundstrue.com. Parties 1, 2 et 3 de la présentation du Dr. Lipton apparue au printemps et à l'été 2007 pour « Lumière de la conscience »
Article trouvé sur : http://sculptenergy.e-monsite.com

Le site de Bruce Lipton, malheureusement seulement en anglais:
Acheter le livre aux éditions Ariane sur le site de l'éditeur (plutôt que sur Amazon dont les conditions de travail sont scandaleuses pour les employés) http://www.editions-ariane.com/boutique/collection-medecine-du-futur/6-biologie-des-croyances-9782896260188.html

 


A chaque fois que je lis ceci, mes cellules « frétillent de joie », et ça semble logique puisque mon mental y voit des clefs de compréhension aux conséquences immenses, ce qui se traduit par une joie spontanée et consciente, constituant un message « positif » envoyé aux cellules qui changent alors leur vibration, par ce message lumineux et les termes employés, comme « clefs » « serrure », « engrenage » donnent une toute autre lecture aux enseignements spirituels !
C’est comme si d’autres portes s’ouvraient sur un monde tellement nouveau, une nouvelle perception tellement lumineuse et infinie qui en plus s’imprime, se traduit par un nouvel assemblage de protéine qui me grise, une circulation de l’énergie qui pénètre au cœur des cellules et active la régénération cellulaire, par la jubilation ! 


Merci de laisser les références, les liens, ainsi que celui qui mène au site de l’éditeur, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin de respecter le travail, l'investissement de chacun.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.