mardi 24 mars 2015

« La Joie et la Sérénité de la re-connaissance de l’ ÊTRE UNIFIE »





"Le Royaume de Dieu est dans l’être humain",
pas dans un seul humain ni dans un groupe humain,
mais dans tous les humains"
Charlie Chaplin
J’ai trouvé cette citation sur un site « à la lumière du nouveau monde » et comme la lumière appartient à tous et à chacun, je vais la mettre sur la page d’accueil de ce blog qui va changer à mesure que je renais, que je deviens l'être véritable et compler que je n 'ai jamais cessé d'être. 
J’hésite encore à ‘construire’ un nouveau blog mais comme pour tout le reste, je laisse monter le désir jusque dans ma tête, descendre dans mes tripes, imprégner tout mes corps jusqu'à s'aligner à la fréquence d'amour et de joie afin de sentir quand le moment sera venu. 
Pour l'instant, il s’agit de maintenir cet état d’être, un état d’unité intérieur des plus jouissifs ! Le réveil a été un des plus beaux de ma vie !
Depuis deux ans environ, je me levais avec un enthousiasme grandissant mais c’était plutôt de l’excitation mentale, l’envie de savoir, de mieux comprendre l’humain et le divin au travers de mes lectures et surtout de l'observation de mon environnement, des animaux qui m’accompagnent, des synchronicités, des rencontres, par l'effet miroir et par la gestion de mes émotions et de mes pensées.
Ce qui a changé depuis quelques jours, c’est le fait d’avoir validé et accepté de réunir mon ombre et ma lumière.

Je demandais régulièrement à mes corps de s’unir, de s’associer, au féminin et au masculin de danser ensemble, de prendre soin de l’intérieur mais je devais être vigilante pour ne pas retomber dans le division interne, le rejet d’un des aspects de ma personnalité en allant parfois jusqu’à me fliquer littéralement. 
Ce qui n’est pas vraiment idéal pour quelqu’un qui veut vivre dans la paix et la liberté d'être. 
Le lâcher prise, l’acceptation ont été difficile à intégrer, à vivre, mais à mesure que j’ai cessé de résister, les choses se sont calmées.
Cependant, je sentais toujours que je marchais sur un fil, tel un funambule et que la 'chute' était inévitable. J'avançais en faisant un pas en avant et un autre en arrière, un coup dans la lumière et une autre fois dans l'ombre.

Peu à peu, en cessant de lutter contre mon mental, mon ego, mes pensées négatives en leur opposant des pensées positives; en osant accueillir mes émotions, quand j’y pensais et quand la charge énergétique était gérable; je trouvais une forme d’équilibre et de stabilité.

Mais, je devais recommencer chaque jour, reformuler mon intention de vivre dans la paix, l’unité, l’amour sans conditions, je repartais au combat chaque matin, exactement comme avec les produits, les drogues, où il faut reprendre une dose pour retrouver un état d’être spécifique, quotidien. 
Une forme de stabilité artificielle mais qui me donnait un certain ‘confort’ malgré tout. C’était une façon de créer de la cohérence, de ‘réparer’ l’injustice, d’équilibrer les souffrances passées avec le plaisir renouvelé de la chimie. Et même si je ‘savais’ que ça n’était pas « la voie », ça permettait de maintenir l’espérance en moi. 

J’ai à nouveau remercié ces produits hier soir en reconnaissant leur soutien indéniable dans mon parcours, tout autant que leur aspect temporaire, béquilles, pansement, sans accuser mon mental pour cette stratégie somme toute ‘valable’.

Et oui, « nous faisons TOUJOURS de notre mieux, en tous temps ».
Il est évident que si nous pouvions faire ‘mieux’, nous le ferions sans hésiter.

Puis à mesure que j’étudiais et expérimentais l’amour sans conditions, les lois universelles de résonance et d’attraction, l’effet miroir; ma perception de moi-même et de la vie, changeait, s’élargissait. 
J’ai pu constater que mon état d’être dépendait de ma vision des choses qui définissait mes croyances et mon comportement. La lecture des découvertes scientifiques, donc vérifiées et vérifiables, du docteur Bruce Lipton, est venue ancrer définitivement mes nouvelles croyances à propos de l’humain divin, de son potentiel co-créateur, de mon intuition, de l’amour essentiel, de l’harmonie intérieure, de la nécessité de réaliser l’unité en soi pour créer en conscience et vérifier par le vécu et l'intellect, la notion d’humanité Une.

Il me fallait, pour vivre pleinement, réaliser la paix et l’unité, par la reconnaissance de l’intelligence divine, qui anime tout ce que je suis

Reconnaitre l’amour et la lumière ‘cachés’ en chaque aspect de l’être multidimensionnel que je suis, que vous êtes, que nous sommes Tous.

Il a fallu vérifier les croyances par l’expérience et avant tout, celle de l’humain divin, un être énergétique dont l’essence est l’amour et la lumière, la Vie et l’intelligence, un être ‘parfait’ dans sa conception et aussi dans son fonctionnement. Et ce, pour chacun des corps et leur interdépendance amoureuse. 
Reconnaitre l’intelligence, le divin qui anime chaque corps, ces magnifiques ‘outils’ de perception, mais aussi chaque cellule, organe, toutes les pensées-émotions-énergies. 

C’est sur ce dernier point que la lutte s’est perpétuée. J’essayais de modeler le mental selon la logique, en force, alors qu’il me suffisait d’accepter de réunifier l’ombre et la lumière en moi pour que tout s’harmonise Naturellement. De reconnaitre l’amour, la ‘bonne volonté’ de mes corps, mes cellules, à nourrir le vivant en moi, à manifester continuellement ma ‘vérité’, celle des énergies que je porte, ce qui constitue en soi, une preuve d’amour considérable.

Par moments je ressentais une gratitude infinie pour chaque corps, pour chaque personnage-énergies en moi, pour mes cellules, pour le fait d’être en vie, mais c’était ponctuel, éphémère, ça venait par prises de conscience et demeurait au niveau du mental. Je peinais à faire descendre la lumière de la conscience en profondeur.
Ce qui faisait que je vivais pratiquement tout le temps dans ma tête, bien que j’essayais parfois de ressentir le vivant en moi en focalisant mon attention sur le corps physique, en essayant d’être présente, tout en sachant que les produits m’empêchaient de l’être.

Ce paradoxe au niveau du mental s’effaçait lorsque je ramenais mon attention sur le cœur mais cette vérité de la perfection que je suis, ne s’ancrait pas dans ma réalité, mon quotidien, ne venait pas jusque dans mes tripes, mes gestes, de façon spontanée.
Malgré tout, ça me permettait de fortifier ma foi et ainsi de décrisper le mental qui faisait moins de résistance parce qu’il prenait confiance peu à peu, à mesure que je cessais de l’invalider, de le critiquer, de lutter contre lui.

Puis, les choses se sont grandement améliorées lorsque j’ai cessé de considérer mon inconscient comme un ennemi, de l’accuser de saboter mes intentions. 
En cela, les révélations scientifiques de Bruce Lipton ont contribué à changer ma perception de cet aspect intérieur qui est aussi au service de la Vie. 


Quand j’ai compris qu’il était un ordinateur et qu’il activait des logiciels différents selon mes choix quotidien, l’idée de ‘démon’, d’entité malveillante s’est désagrégée. 
Puis, mes rêves ont commencé à ‘me parler’. Par les rêves qui sont une projection de la synthèse des croyances conscientes et inconscientes, j'ai pu connaitre et continue de le faire, ce que je porte au niveau inconscient. Et la vidéo qui suit, explique très bien le fait qu'il est tout à fait possible de modifier, de désactiver les programmes inscrits dans l'inconscient ou le subconscient, enfin cet aspect 'caché' de la conscience. Il semble qu'il y ait aussi plusieurs 'compartiments' dans cette 'face cachée de la lune'...

Dr Bruce Lipton : "Révolution des connaissances en psychologie ! Reprogrammer ses croyances" 




J’ai pu vérifier, au travers de mes rêves, cette vérité, constater qu’il est un outil très sophistiqué de perception, de projection et qu’avec la conscience, il effectue les mises à jour quotidiennes, pendant mes rêves nocturnes, éveillés ou semi-conscients.
Ce travail d’ajustement par synchronicité, par juxtaposition des pensées du jour et des croyances passées, permet la cohérence mentale et réalise les mises à jour nécessaires à l’évolution de la conscience humaine. Puis c'est un puits d'informations continues.

Mon dieu ! Quelle gratitude infinie pour cette reconnaissance de l’amour et la lumière que je suis de la tête au pied, du plus ‘petit’ de mes corps, jusqu’au plus ‘grand’, au cœur de chacune de mes cellules, de chaque parcelle de mon être !
J’en pleure de joie mais cette fois-ci, elle s’exprime depuis les profondeurs de l’être, dans une sérénité et une confiance totale en Tout ce que je suis et en la Vie.
Ce n’est pas une décharge énergétique, un ajustement du système nerveux, c’est une joie entière, pleine, émanant de tout mon être, de tous mes corps unifiés, alignés, accordés à la source, aux rythme des battements de mon cœur.
Et celle joie est reflétée, nourrie, amplifiée, par la vision des deux chats couchés sur mon lit ! C’est un signe de la réconciliation des énergies masculine et féminine qui est la projection de ce que je vis présentement. C'est très rare comme situation!
J’ai voulu caresser Féliz, tout à l’heure mais il s’est enfuit comme si l’énergie féminine trop forte en moi le dérangeait. J'ai utilisé la situation pour me poser.

Je me suis ancrée à la terre, au ciel et centrée en mon cœur en appelant ces deux énergies à s’harmoniser. Et maintenant, ils sont là, pas encore côte à côte mais peu importe. 
Bilou ne sort plus de la maison depuis deux jours et c’est aussi le signe que j’intègre le féminin, que j’ancre cette énergie en profondeur.

Je ne crains plus mon pouvoir, tant celui de manifester ma réalité en conscience, selon les aspirations de mon âme, de mon être, de l’amour-lumière que je suis, que celui de guérison. 
D’ailleurs, le sujet revient sur le tapis, par des synchronicités et mon attirance ou mon élan qui me porte naturellement vers des messages ou vidéos qui correspondent tout à fait à ma vision de la guérison, par les mains, par le rayonnement énergétique.

J’ai donc testé, tout naturellement ce ‘pouvoir’ en posant mes mains sur les différentes parties de mon corps physique et sur mes chakras afin qu’ils profitent de cette belle énergie d’unité, de sérénité, de joie d’être par cette reconnaissance, cette gratitude qui me remplit depuis le réveil.

J’ai remercié chacun d’eux pour le fait qu’ils soient TOUS au service de la Vie en moi, pour me donner cette extraordinaire opportunité de réaliser cette ouverture ce cœur et de conscience, cette reconnaissance et réunification des multiples dimensions qui me constituent, pour ce saut quantique !

Remercié un à un, chaque organe, chaque corps, en conscience, en reconnaissant leur travail parfait, leur soutien indéfectible ; remercié mon foie d’avoir témoigné du divin intérieur par la guérison miraculeuse, spontanée, et vérifiée par analyse médicale, de deux hépatites mortelles, ce qui m’a ouvert à la spiritualité, au christ.

Remercié mes reins de ‘rectifier’ mes erreurs d’alimentation, de faire le tri en éliminant ce qui ne soutient pas la vie en moi, telle une mère qui, par amour, essuie les tâches sur les vêtements de son enfant qui s’est roulé dans la boue. 

Remercié mon mental, reconnu en lui, un père bienveillant, un soleil qui me permet par l’imagination, les pensées positives de ne pas me soucier de la pluie qui continue de tomber depuis près d'une semaine. 

Remercié mon cerveau de créer des connexions neuronales entre mes deux hémisphères, d’inscrire ce désir profond d’unité, dans la chair, de se câbler sur l'amour et la lumière de l'être. 

Remercié mon inconscient de se révéler à ma conscience humaine, de libérer les vielles croyances, sans opposer de résistance, parce que là aussi, ça n’est que ma perception erronée des choses, qui me faisait croire qu’il était rigide alors qu’il est tout à fait malléable et qu’il réalise les mises à jour tandis que je dors et ne peux donc pas résister, lui mettre des bâtons dans les roues, par le doute ou la peur. 

Remercié mon chakra racine de s’être fermé, me laissant le temps d’explorer le monde de la pensée, de l’imaginaire et ainsi de développer ma foi, mon intuition puis de s’ouvrir à mesure que je deviens consciente de l’importance de la chair, que j’accepte le passé, mes conditions de vie actuelles, que je 'pardonne' mes 'erreurs de parcours' reconnaissant encore la main du divin en cela. A mesure que je veux devenir plus consciente, que je m'ancre dans la réalité et que j’aime sincèrement cette incarnation ce qui me permet de percevoir les choses du quotidien comme des occasions de nourrir l'amour, la beauté et l'harmonie, par des gestes simples. 
En retrouvant la confiance en la vie, en sa bienveillance, par la connexion consciente à la Terre Mère, le contact avec les éléments, la reconnaissance que je suis bénie, soutenue, aimée sans conditions, par cette conscience mère d’où est issu mon corps de chair et qui me permet d’être en résonance, en amour avec l’aspect charnel et matériel de la vie. 
La reconnaissance que mon parcours de vie, mes 'épreuves', mes 'ratés', mes échecs qui ont été formateur et la gratitude pour le confort croissant dont je dispose, m’ont permis de grandir, de m’élever et de développer, de manifester l’amour et la lumière que je suis. 

Remercié mon ventre, cette 'caverne aux trésors' où je peux retrouver mes talents, mes dons en acceptant les ombres créant ainsi l'équilibre et la complétude. Équilibrant l’énergie masculine et féminine. 
Remercié aussi mon chakra sacré qui porte l’énergie sexuelle, l’énergie du désir, de la créativité, portée par la spontanéité de mon enfant intérieur et ses énergies spécifiques. 

Remercié aussi mes émotions terreau de mon pouvoir, de mon équilibre, matériel de mes créations, qui portent les messages de mon être et de ma personnalité humaine, exprimant ma vérité de l’instant, qui me connecte à l’humanité, me permettent de manifester l’amour, d’aimer et d’être aimée. 
Qui me donne l’élan d’agir, de créer, d’aller vers les autres, vers mes semblables. 

Remercié mon cœur qui bat inlassablement pour me donner la Vie, d'instant en instant, qui me permet de manifester dans la chair, au travers de mes mains, l’immense amour que je suis, qui harmonise mes énergies, régule la chimie interne, qui m’ouvre au monde subtils, aux mondes unifiés, aux sphères d’amour et de lumière, me connecte à mon âme et lui permet de s’ancrer toujours plus profondément, qui manifeste le désir unifié, émanant des profondeurs et des hauteurs, qui contient la source d’amour, génère, émane, rayonne, reçoit et harmonise l’énergie d’amour. 

Remercié mes poumons de me donner le souffle et de me nourrir de l’amour-oxygène venant de l’extérieur. 

Remercié mes mains qui me permettent de créer dans la matière, de toucher et de faire passer les énergies de guérison, de Vie, d’amour, de manifester mon unicité, mes dons et talents de façon unique, de manifester la tendresse, la douceur…

Et je pourrais continuer pendant des heures tant ma gratitude est immense pour TOUT ce que je suis, pour cette parfaite combinaison des corps manifestant l’unité retrouvée ou plutôt reconnue. Il fait faim ! Faim de vivre, d’ ÊTRE et de faire…

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.