dimanche 29 mars 2015

« Observer les changements subtils mais réels, en soi »



 
Eve


Je suis très calme ce matin, au niveau du mental mais je me suis levée malgré le manque de sommeil (changement d’heure) avec une envie de vivre, d’être, de profiter de cette nouvelle journée. Quand le jour est levé, je ne sais plus rester au lit surtout depuis que ma vie devient passionnante !
Le printemps est là et les énergies qu’il porte, agissent sur tout le monde, créant chez les uns le désir de s’unir à une personne du sexe opposé, et chez d’autres, l’envie de fusionner tout ce qui est en soi, le masculin et le féminin, l’ombre et la lumière, l’ego et le cœur. 
C’est un simple constat et il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, mais en tous les cas, il y a un désir de communion qui semble refléter les souvenirs de l’âme, tout autant que la volonté de chacun, consciente ou inconsciente, de retrouver l’état originel, celui de la source père-mère de manifester notre essence primordiale d’amour et de  lumière en tant que fils et filles de cette source éternelle de Vie.

J’ai enfin regardé la dernière vidéo de Jean Jacques Crèvecœur qui explique sa formation en détail puis j’ai enregistré par séquence d’un quart d’heure maximum, son exposé, jusqu’à la moitié. La carte mémoire de deux giga était pleine, la batterie déchargée et l’envie d’aller dormir étaient raccord. 


J’ai eu quelques regrets de m’être pris un peu tard pour regarder ces vidéos et pour une fois, l’envie de suivre la formation s’est manifestée. Je pourrais me l’offrir puisque cette année, ma mère a fait beaucoup de sacrifice pour mon cadeau d’anniversaire mais une petite voix intérieure m’a dit, tu as la connaissance en toi, tu sais comment y accéder. 
J’ai tout de même enregistré la vidéo pour me familiariser avec ce monde du développement personnel dans son aspect ‘technique’ et pédagogique.  
Certainement que la valeur de son enseignement et tous les bénéfices qu’il y a à faire cette formation ont motivé ce désir d’y participer mais d’un autre côté, l'envie, de plus en plus équilibrée, d’apprendre par moi-même, selon l’inspiration et les spécificités de ma personnalité-âme enfin, de tous les aspects de mon être unifié, l’a emporté.

Je n’ai jamais voulu (consciemment), ni même essayé de me conformer à un modèle, si « idéal » soit-il et à mesure que j’intègre l’amour inconditionnel, qu’il imprègne tout ce que je suis, que j’habite avec passion mon corps, tout mon être, la confiance en soi amplifiant, je ne doute plus de ma valeur, de mon unicité. Mais dans l'inconscient, ça n'est pas la même chose.

Je suis allée sur le site de Monique Mathieu pour "entendre la voix des êtres de lumière" et je suis tombée sur cette première clef qui m’a confortée dans ma vision et mon choix. 
Puis je n’avais pas trop envie d’écrire, ce matin préférant être dans le réel et comme mon mental n’exprimait pas le besoin de le faire, je pensais n’avoir rien de spécial à dire. Je n’ai pas non plus pensé comme avant que j’allais de toute façon répéter encore les mêmes choses puisque c’est une réalité que j’accepte maintenant. En lisant cette clef, des idées sont venues comme une réponse à ces mots et un dialogue intemporel s'est enclenché tout naturellement.

Clef 139
« La Connaissance est entièrement en vous, nul besoin pour l'obtenir de pratiquer des rituels ou une connaissance spéciale ou spécifique ! Les seules choses pour l'acquérir sont la compréhension  et la transformation permanente de ce que vous êtes ! »

Être à l’écoute de soi, apprendre à reconnaitre ses besoins, les aspirations de son âme, et se laisser guider par le cœur, l’amour et la lumière en soi, permet de comprendre l’humain et le divin. Comme nous sommes tous issus de la source et vivons dans un contexte similaire, celui de la dualité, de l’illusion de la séparation,  nous avons les mêmes apprentissages à vivre, même si chacun est unique et choisit un parcours qui correspond à la signature unique de l’âme qui modèle la personnalité en conséquence. Mais nous partageons les mêmes énergies sources, les mêmes outils de perception et la même essence primordiale.

Je continue de piocher « au hasard » dans les clefs de sagesse, au fur et à mesure. Déjà neuf heures ! Je ne sais pas si je vais aller voter aujourd’hui parce que ça m’oblige à aller jusqu’en ville, à interrompre mes activités et comme ma sœur vient aujourd’hui à l’occasion de mes cinquante ans, je n’ai pas envie de courir derrière l’illusion de ce mode d’élection! Céder au chantage, à la peur et au jeu des gens de pouvoir qui tentent de nous faire croire que voter nous donne des droits, que ça peut améliorer notre vie ! 
En fait, c’est une mascarade qui fait de chacun un mouton docile et maintient dans le sentiment d’impuissance, de petitesse et de soumission. 
Si encore il y avait la possibilité de débattre de sujets essentiels mais ça n’est pas du tout le cas. Ils jouent avec nos émotions et essaient de nous convaincre que nous avons notre mot à dire mais tout est pipé, joué d’avance. 
Ceci dit, ça ne me perturbe plus trop, j’y vois juste une occasion de retrouver mon véritable pouvoir, celui de prendre ma vie en main et de créer délibérément, en conscience, la vie qui me correspond, celle qui me donne de la joie d’être un humain divin qui s’épanouit dans la reconnaissance de sa multidimensionnalité et sa capacité d’aimer sans conditions. 
Puis, la liberté se situe justement dans le fait d’être authentique, autonome et souverain de son propre monde. De ne pas être éparpillé, divisé intérieurement et de reconnaitre sa vraie nature, humaine et divine, qui lorsqu’elles s’harmonisent en conscience ou sont sur la même "longueur d'ondes", dans l’amour pur, devient intègre, complète, unique et universelle en même temps.

Clef 587
« Si vous êtes dans la dualité, si vous êtes dans le ressentiment, si vous n’avez pas encore totalement pardonné à vous-même et aux autres, des actions qu’ils ont pu commettre envers vous ou des paroles qu’ils ont prononcées envers vous, vous souffrirez  parce maintenant votre âme a pris son envol
Votre âme va tirer vers le haut tout ce qui compose la matière dense de votre corps, et il ne pourra plus y avoir de tiraillements entre l’énergie extraordinaire de votre âme et l’énergie de votre corps qui ne demandera qu’à suivre votre âme et à évoluer.

Pour que cela se fasse en harmonie, il faut que vous relativisiez votre vie.
Si vous avez le courage de voir vos difficultés en face, vous comprendrez que ce ne sont que des chimères, qu’elles n’ont aucune existence, qu’elles n’ont que l’existence que vous voulez leur donner. Alors évitez de donner de l’existence à vos difficultés et elles tomberont en poussière, elles n’existeront plus. »     

Tout à fait vrai ! Je retiens de ces quelques phrases, plusieurs choses essentielles ; la force du pardon, l’âme qui est en soi et dont la présence est indéniable et active ; c’est juste une question de reconnaissance, d’apprendre à reconnaitre sa présence et son expression permanente au travers de la vie qui se manifeste en soi ; pensées, émotions, sentiments, sensations, ressenti, intuition. Quand on accepte ce qui est, on vit alors des expériences qui ne sont plus violentes parce qu’on sait qui on est véritablement et notre perception qui change, s'élargit modifie nos conditions de vie. Puis quand on admet que notre personnalité humaine est limitée dans sa vision, on ne prend plus autant les choses à cœur.

Clef 390
« Prenez conscience de ce que vous êtes, de vos pouvoirs, des pouvoirs immenses sur votre corps, des pouvoirs de l’Amour, des pouvoirs de la confiance ! 
Prenez conscience de tout cela, car demain vous serez livré à vous-même, vous devrez vivre et aider en fonction de ce que vous avez pu acquérir, de ce que vous avez pu comprendre et de ce que vous pourrez restituer ! » 

Il est essentiel d'apprendre à gérer la peur, à l'accueillir afin qu'elle ne soit plus un handicap et n'attire plus par résonance, des énergies similaires, qu'elle puisse se déconnecter des égrégores créés par l'inconscience. L'amour vrai de soi permet de ne pas craindre la solitude, de l'apprécier même et on développe l'autonomie affective qui nous libère des jeux de rôles. 
On a regardé un film avec ma sœur et son amie; "sixième sens". Bien que l'amie de ma sœur ne soit pas du tout "branchée" par la spiritualité, elle a retenu un des messages essentiels du film: "essaie d'imaginer que ces entités ne te veulent pas de mal mais qu'elles sont juste désespérées". 
Exactement comme les humains qui peuvent commettre les pires atrocités quand ils sont soumis à la peur, quand il sont en mal d'amour.  

Clef 435
« Nous vous avons déjà donné mille et une clés, mais une grande partie de ces clés n’ont pas encore été utilisées. Pourquoi ne les avez-vous pas utilisées ? Parce que, dans votre vie actuelle, vous êtes encore beaucoup trop influencés par votre environnement, beaucoup trop sensible à votre environnement, parce que votre centre émotionnel est encore trop sensible lui aussi.
Ce centre émotionnel doit être maîtrisé. Vous ne devez pas l’annihiler car, au travers de vos ressentis, il a une immense importance dans la compréhension de ce que vous êtes et de la vie, mais vous devez ne pas vous laisser engloutir par des émotions que vous ne pouvez pas gérer.
Il y a encore un grand travail à faire sur vos peurs. Les peurs sont multiples, et tant que vous ne les reconnaîtrez pas toutes, vous serez en attente d’un réel et rapide avancement.

La journée a été bien agréable et malgré la fatigue, je suis en paix. Je peux constater les fruits des libérations effectuées ces derniers temps, ceux de la paix et aussi l’assurance que ça me donne maintenant vis-à-vis des membres de ma famille et par extension, vis à vis des autres. Quand on fait la paix avec soi-même, avec son passé, on peut alors co-créer sa vie sur de nouvelles bases. Il reste encore certainement des émotions à libérer mais comme je les laisse s'exprimer sans les refréner ni les juger, je peux mieux en comprendre le sens caché. 
Tant que l'autonomie n'atteint pas tous les domaines de ma vie, tant que je ne manifeste pas en conscience mes "rêves", c'est le signe que des peurs demeurent mais déjà, je ne les fuis pas systématiquement et de cette façon je peux mieux discerner mes vrais besoins, mes aspirations réelles, celles qui ne sont motivées par la peur ou le manque d'amour de soi; le besoin de reconnaissance excessive. 

Clef 77
« Vous devez travailler de plus en plus l’humilité car vos capacités vont beaucoup se développer et l’humilité permettra qu’elles se développent en harmonie et le plus parfaitement possible. »

C’est vrai que j’ai repéré de l’arrogance dans ma façon de partager ce que je découvre mais je peux déjà le voir et l’accepter pour ne plus avoir ce comportement d’auto-défense motivé par la peur d’être abusée. La scène chez la coiffeuse, l’exposé de mes trouvailles, avec du recul a été perçu comme une façon de vouloir anticiper une éventuelle domination finalement. Le besoin de prouver que je ne suis pas bête et donc pas manipulable. Maintenant, il s’agit de me pardonner d’avoir ce genre de comportement, d’avoir de la compassion pour les aspects intérieurs qui activent ce programme. »
Voyons si la prochaine sera encourageante.

Clef 721
« Si vous restez toujours pur dans vos intentions, toujours aligné et centré, non seulement vous aiderez beaucoup, mais vous grandirez dans l'aide que vous apporterez aux autres. Celui qui sait doit aider celui qui est encore endormi, celui qui a beaucoup d’Amour doit en donner à celui qui n’est pas encore réveillé à l’Amour. C'est ainsi dans l’Univers, c'est ainsi que l’harmonie se crée entre les divers plans, entre les divers êtres. » 


Et pour donner l’amour aux autres, il faut l’avoir en soi, en trouver la source et la laisser s’écouler librement…

Clefs de sagesse trouvées sur le site de Monique Mathieu : http://ducielalaterre.org
  

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci

3 commentaires:

  1. Bonjour Lydia
    Toujours un plaisir de te lire !
    J'aime ta sincérité.Il apparaît clairement ,à mon sens ,que tu es dans une réelle prise de conscience ,que tes propos relèvent de ton propre ressenti,et non pas la répétition et l'appropriation de paroles dites de sagesse ,que beaucoup répètent et que peu appliquent .(je ne m'exclue pas..je dis ça pour ne pas être dans le piège de MON égo ..lol ! )
    Je suis en accord avec toi sur le fait que tout est en nous ,que nous apprenons par nous mêmes .Nous ne pouvons paradoxalement ,mais l'Univers entier est paradoxe ,n'est ce pas ?, ignorer les préceptes des grands sages.
    A mon humble avis ,Mr Crèvecoeur ,n'en fait pas partie.
    Je lui ai écrit et fait part de certaines de mes réflexions quant à son enseignement ,la réponse était pour le moins ,non empreinte d'amour et quelque peu cinglante.
    Faites ce que je dis ,et pas ce que je fais ..et donnez moi un chèque ..conséquent.
    L'enseignement ,ma très chère Lydia ,dans la pure tradition ,est gratuit!
    La spiritualité est un "marché juteux" .une triste réalité.
    Je te laisse à ta méditation..
    Prend connaissance si tu le veux bien ,de l'enseignement d'Amma et de son oeuvre au service des plus démunis.
    Je sais que tu seras touchée.
    Bien à toi
    Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Françoise,
      Il me semble qu'il y ait deux choses à distinguer ici, relativement à la formation de Jean Jacques Crèvecoeur.
      Il ne s'agit pas de "spiritualité" mais de transmettre des techniques de gestion de soi, des outils qui permettent de structurer les choses, des infos qui aident à comprendre le fonctionnement de l'humain, sachant aussi que personne ne connait la Vérité des choses même si nous pouvons accéder aux infos qui nous aident à mieux nous comprendre et donc à mieux nous aimer.
      Reconnaitre la complexité de l'humain peut amener justement à amplifier la confiance en soi, en sa guidance, à lâcher prise quant au résultat puisqu'on est obligé d'admettre que beaucoup de paramètres nous échappent totalement.

      Puis, celui qui enseigne, le fait avant tout pour lui-même, pour satisfaire son besoin d'amour, de reconnaissance, de cohérence, de contribution et il faut être équilibré, avoir l'humilité de reconnaitre que celui qui reçoit l'enseignement donne aussi à son instructeur, que c'est une co-création, un échange, qui va aider chacun à grandir en sagesse en amour.

      Il est clair que ce monsieur a aussi des attitudes qui reflètent ses connaissances en stratégies marketing, qu'on peut y voir le "sauveur" à l'action, d'ailleurs il ne s'en cache pas (explication du sens de son nom de famille dans une des vidéos) que tout ceci révèle un manque d'énergie féminine, d'harmonie intérieure et un ego dominant par le besoin de cadrage excessif qui trahit le besoin de contrôle mais nous savons tous que maintenir l'harmonie interne n'est pas si évident.
      Puis celui qui cherche un maitre a besoin de crédibilité. Celle-ci est souvent reliée à l'image paternelle mais c'est ce dont les gens ont besoin pour croire celui qui transmet des connaissances.
      Utiliser son discernement, voir avec les yeux du cœur, permet de ne pas être dans l'excès, de pouvoir reconnaitre les "qualités" de l'autre sans ignorer ses "défauts;
      j'ai pu structurer un peu mieux mes connaissances du fonctionnement de l'humain, de l'inconscient, en regardant ces vidéos et surtout en prenant des notes, en réécrivant l'info avec l'aide de mon âme, mon intuition.
      Cette expérience a été bénéfique à bien des égards mais je ne regrette plus du tout de ne pas faire cette formation, (le regret a duré le temps de le dire) au contraire la question m'a amenée à reconnaitre encore plus la guidance de l'âme, à fortifier la confiance en soi, en tous les aspects de l'être.
      L'effet miroir m'a aussi révélé des choses en moi qui demandaient à trouver l'équilibre, non par le mental mais en amenant tout cela à l'examen du cœur. En faisant cela, les idées, inspirations, se manifestent et me révèle mon potentiel unique....à suivre

      Supprimer
    2. ....C'est donc une expérience positive qui me confirme une fois de plus la pertinence des élans quels qu'ils soient, pour peu qu'on ne tente pas d’en saisir le sens immédiatement par l’intellect mais qu'on soit réceptif à la voix de son âme.

      Puis, pour ce qui concerne l'aspect spirituel, les enseignements spirituels, il est évident que ça se passe au niveau vibratoire, au-delà des mots, dans le silence et l'observation du comportement de l'être qui enseigne, avant tout par son exemple, simplement en étant lui-même, intègre, complet.
      L'idéal, c'est justement de transmettre depuis son cœur, sans oublier que le corps physique a des besoins. Et pour les satisfaire, il y a plusieurs choses, à mon avis, à prendre en compte.
      Le fait que celui qui partage ses connaissances, sa foi, est déjà rétribué par la loi du donner recevoir. Et demander à être rémunéré en tenant compte de l'aspect matériel des choses, du coût de la vie, en étant dans l'équilibre vis à vis de ses besoins donc aussi en les connaissant et en les reconnaissant.
      Ce volet est à mon sens important parce que l'équilibre est à réaliser, à intégrer en profondeur.

      On ne sait pas vivre d'amour et d'eau fraiche bien que ce soit tout à fait réalisable.
      Et si "nous en sommes là", c'est qu'il nous faut développer encore l'amour de soi et de toute vie dans nos échanges afin de reconnaitre l'interdépendance; l'Unité en soi, l'humanité UNE...

      Je ne doute pas une seconde que l'âme, le divin et la terre mère nous fournissent en abondance tout ce dont nous avons besoin pour maintenir la personnalité en vie, mais nous sommes ici pour acquérir la maitrise, la sagesse, la reconnaissance de notre multidimensionnalité, de notre nature véritable, essentielle et aussi notre personnalité et ça passe par l'échange, les autres.

      C'est dans ce cheminement, par la recherche de sens, la connaissance de l'humain au travers de l'échange, l'effet miroir,qu'on se forme à l'amour sans conditions pour soi-même et pour tout ce qui est....

      Quand à Amma, le peu que j'aie vue de cette femme et de son enseignement par embrassade, et l'illustration de l'énergie amour qui agit au travers de l'humain qui en est le canalisateur, le porteur, le générateur...l'instrument même si ce mot ne me plait pas trop. Je l'utilise en pensant aux instruments de musique....
      Puis j'y vois aussi le besoin des humains de trouver une mère, pour l'aspect consolateur, généreux de la même façon qu'ils ont besoin d'un père qui les guide, les enseigne...On est encore dans l'ignorance de sa vraie nature, du fait que nous pouvons être pour nous-même, le père et la mère parfaits que nous cherchons à l'extérieur...mais ça change de plus en plus d'êtres prennent conscience de leur véritable nature humaine et divine grâce à des gens comme ceux précités qui sont des repères, tant qu'on ne reconnait pas la voix de l'âme, son mode d'expression et ses enseignements directs et indirects au travers des pensées-émotions, de la vie, de la nature...

      Merci de pouvoir échanger, c'est toujours un plaisir d'apprendre au travers d'un autre point de vue, dans le respect mutuel.
      Bisous et belle journée à toi, Françoise.

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.