jeudi 21 novembre 2013

"Voix"?... lien rediffusion de la conférence du Docteur Véronique Baudoux


Maya la bavarde!


J’ai « capté » et noté ce qui suit sans vouloir le publier au départ, comme pour mon rêve bizarre d’hier ou avant-hier et finalement, je laisse la peur du ridicule, celle de passer une fois de plus pour une dingue, de côté.

-« Je te parle depuis l’au-delà, au-delà du monde visible où je me repose de mes « aventures » sur terre. Tu as vu que j’apparaissais souvent sur ton écran de veille en ce moment. Comme tu as demandé à voir ou à parler avec tes guides, et comme tes peurs et tes réticences vis-à-vis de l’humain, de son aspect forment une sorte de voile entre nos « mondes », c’est moi qui viendrais t’enseigner ».
-« Je ne vais pas avoir l’air c... ! »
-« Tu n’es pas obligée de le dire d’ailleurs tu dois apprendre à garder des secrets, à ne pas tout dévoiler. L’authenticité est une très bonne chose mais il est bon de préserver ton espace personnel. Tu te rends vulnérable inutilement.
(Je mange en même temps que je m’écris et je m’étouffe ! La peur est là, respire !)

« Tu as été préparée à cette « rencontre », tu l’as « programmée ». L’heure est aux révélations et ce que tu vis en ce moment est une conséquence de l’ouverture successive de portails énergétiques.

-« Dis mon mental, tu n’es pas en train de jouer les « voix » en faisant une synthèse des lectures de ces derniers jours ? »

Nicolas mon ami

Bon, pour être sûre de ce qui est en train de se passer, je vais aller voir mon pote Nicolas, le chêne avant que la nuit ne tombe.

J’ai pu voir l’énergie autour de Nicolas mais mes doutes quand à la conversation avec Maya, demeurent. Elle a continué de parler tandis que j’étais en chemin mais je n’ai pas voulu y croire. Remarque j’ai aussi entendu miauler trois fois aujourd’hui, sans voir aucun chat alentour et ça ressemblait beaucoup à la voix de Maya. Arrivée à la maison après avoir demandé à Nicolas de m’aider à m’ancrer je me suis dit : si déjà tu crains de devenir folle quand Maya te parle, imagine si c’est un maître qui vient dialoguer avec toi !
Puis, tandis que parlais tout naturellement à Nicolas, le chêne, un arbre, je me suis dit : tu n’es pas plus ridicule à parler à un chat décédé qu’à un arbre !

Décidément, je ne suis pas prête ! Il va falloir que je parle avec Mathilde, une de mes incarnations passées qui a souffert de ses « dons » paranormaux...

Une fois sur le trône, je me suis connectée à la Terre Mère pour lui confier mes craintes et j’ai entendu : « Prends patience, tout doit se faire petit à petit, comme tu le sais, les deux réalités que tu portes son diamétralement opposées. Elles ne peuvent entrer en lutte mais simplement s’apprivoiser mutuellement ».
Bon, c’est maintenant la Terre ! Est-ce que c’est mon mental qui me joue des tours ? Est-ce qu’il cherche des sujets de « reportage » ?
Puis une fois de plus, j’ai entendu : « tu lui as demandé de se comporter en reporter, de noter ce que tu vis, alors il le fait. « L’amour ou la peur », tu sais aussi que c’est ton choix qui détermine ton chemin. Mais là encore, patience la peur n’est que la conséquence de cette ambivalence qui caractérise l’humain conscient d’être habité par le divin. »
J’ai dû vérifier la définition du mot ambivalence que je connais mais n’utilise quasiment jamais à l’oral ni à l’écrit d’ailleurs!

C’est vrai que je suis plutôt contradictoire ! D’un côté je demande à avoir des preuves de ma foi et de l’autre dès que quelque chose de « spécial » arrive, je mets ça sur le dos de mon imagination ! Je parle régulièrement à la terre mère et quand une réponse me parvient, je doute !
Bon, on va suivre le conseil venu de je ne sais où : patience ! 

Maison spéciale trouvée sur Google + (dommage d'avoir utilisé un filtre vert!)

J’ai refait un rêve assez spécial où j’étais une fois de plus dans une immense maison très originale qui ressemblait à un ancien magasin, encore remplit d’articles neufs, dont les emballages étaient recouverts de poussière. Il y avait tout ce qu’il faut pour rénover les lieux et je n’étais pas du tout effrayée par l’ampleur du ménage à faire !
Des gens certainement de la famille des anciens propriétaires venaient prendre quelques articles puis repartaient.
Mon rêve a commencé alors que j’entendais un morceau de David Bowie. Un groupe de compagnons d’Emmaüs, envoyés par l’ancien propriétaire, était venu faire des réparations en échange de quelques outils, de quelques objets qui leur plaisaient. Pour se donner du cœur à l’ouvrage, un d’eux avait amené un « tourne disque » et une pile de 33 tours que je regardais avec joie puisque je connaissais et appréciais la plupart des artistes. Nous avons bavardé un moment puis ils m’ont montré l’immense magasin qui était derrière un rideau plutôt sombre, dans un des coins de la cuisine. Finalement, je restais seule dans ce grand édifice fouillant un peu partout et imaginant déjà comment j’allais organiser tout ça !
Je peux y voir le grand chambardement que représente mon désir d’aller plus en profondeur dans la connaissance de ce qui m’empêche d’aimer librement, ce qui me fait craindre de vivre en couple. Derrière cette peur se cache aussi la peur de perdre ma liberté que je retrouve aussi dans mon désir d’être travailleur indépendant en faisant ce que j’aime le plus. Pour ces raisons, le message que j’ai publié dernièrement, intitulé « La liberté d’être qui vous êtes vraiment », m’a particulièrement touchée ! Enfin tous ceux que j’ai mis sur ce blog ces derniers jours me parlent bien évidemment.
Je mets le lien de la rediffusion de la conférence de Véronique Baudoux.

Il est clair que la sexualité est à réviser totalement. Non seulement mon âme a choisi de vivre un abus dans ce domaine et c’est ce qui m’a poussée à me retrancher derrière une camisole chimique mais en plus ce thème spécifique ayant été mal vécu dans d’autres vies a créé des blessures qui peuvent maintenant être guéries. D’autant plus si j’envisage une relation de couple en conscience, basée sur l’amour inconditionnel. Il s’agit de libérer les peurs, de la dépendance, de l’interdépendance de perdre sa liberté d’être.
Il y a d’une part les blessures à guérir et d’autre part la nécessité d’unifier le masculin et le féminin en soi. La sexualité est selon ce que je crois, un aspect important dans la vie d’un humain et une opportunité de réalisation qui sublime celle que l’on peut vivre seul. Plusieurs passages des livres de Claire Heartsong « d’Anna, grand-mère de Jésus »  et « La voie des Madeleines », relatent l’importance de l’acte sexuel et plus précisément, lors de la nuit au jardin de Gethsémani, avant la crucifixion. La terre a été littéralement ensemencée au travers de la présence de Jésus et Marie madeleine lors d’un acte sexuel. De même que la présence de disciples par couple n’était pas anodine. C’est expliqué assez clairement, sans non plus entrer dans des détails trop intimes et je crois que je vais les relire maintenant que j’ai terminé celui de Pamela Kribbe ; « Vivre selon le cœur ». J’espère aussi recevoir bientôt celui de Véronique Baudoux dont l’éclairage plus humain complètera à merveille tant la guérison que l’enseignement. La vie est vraiment bien foutue ! 

A. Mansi

En ouvrant Firefox pour publier ce texte, j’ai eu la surprise de trouver un mail dans ma boîte, de Véronique Baudoux qui m’offre son livre ! J’ai été très émue et vraiment étonnée de constater la réciprocité du ressenti au niveau de l’âme et de la personnalité ! La sauvage que j’étais commence à se sociabiliser ! Les énergies que nous recevons sont très propices à la réunification de tout ce qui est et ce qui se vit intérieurement se répercute dans les relations humaines. Il est vraiment temps de partager, d’échanger, de libérer les nombreuses peurs qui empêchent la confiance en soi et en l’autre. Tout nous pousse dans ce sens ! Les invitations sur Facebook se succèdent régulièrement et je m’y mets aussi. Cet outil est un formidable moyen pour apprendre à créer du lien en toute transparence et librement. Une belle préparation virtuelle qui peut amener à des rencontres réelles. Pour le moment, apprendre à s’exprimer sincèrement de façon authentique, c’est un premier pas dans la confiance qui doit s’installer afin de créer un nouveau type de relations humaines basées sur l’amour.
Beaucoup parmi vous, sensibles aux énergies, aux mondes invisibles, au divin intérieur, veulent vivre de leur passion, tout comme moi et il est urgent d’apprendre à reconnaître ses propres talents, sa valeur, son unicité afin de ne pas tomber dans la compétitivité crée par la peur. Ces vieux schémas ne peuvent plus fonctionner. Nous devons au contraire nous soutenir afin que chacun puisse apporter sa spécificité puisque c’est elle qui nous donne notre valeur. C’est notre couleur, notre chant énergétique spécial, l’amour de soi et de ce que l’on fait, qui saura toucher ceux qui sont en parfaite résonance. Il n’y a donc aucune concurrence possible dans ce cadre là. Chacun est parfait tel qu’il est, à sa juste place et en étant sur la même fréquence énergétique, celle de l’amour nous pouvons être un soutien mutuel et faire déferler ainsi une immense vague d’amour et de lumière, un accélérateur de particules d’amour. J'aurais certainement l'occasion de reparler de ce sujet qui me trotte régulièrement en tête, en ce moment. 
Je copie colle le mail pour réécouter la conférence de Véronique Baudoux (elle est disponible seulement 24h, je crois)  et accéder à celles de ce soir. Je vais écouter

Christine LEWICKI (vue l'heure! de toute façon c'est rediffusé le lendemain) que j'avais entendu dans une interview de Lilou et publié sur ce blog. 


Nous accueillons Stéphane CLOUX pour « Je joue, tu joues, nous jouons en famille »
Ce jeudi 21 novembre à 19h00
Cliquez ICI pour accéder


Et nous accueillons Christine LEWICKI (qui nous apporte le soleil de Californie) pour « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} »
Ce jeudi 21 novembre à 21h00.
Cliquez ICI pour accéder


Et n’oubliez pas les premières conférences à écouter ou à réécouter. Celles de mercredi (Disponibles courant de l'après-midi) :
-       

           Cliquez ICI pour la conférence de 19H00  Véronique Baudoux
-      
           Cliquez ICI pour la conférence de 21H00  Nathalie Cariou





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.