jeudi 21 mars 2013

La puissance de la vie, de la terre mère. Vidéos Masaru Emoto et Darpan





J’avais rendez-vous chez le médecin et j’ai pu constater mes progrès concernant l’acceptation de ce qui est, dans la façon dont tout s’est passé facilement, sans blocage ni contrainte. 
Des petits signes banals qui cependant sont significatifs pour celui qui les vit puisqu’ils ont la particularité d’amplifier la foi. 
Comme la notion de hasard pour moi, signifie maintenant synchronicité divine, je peux voir combien la fluidité s’installe dans ma vie. Pas de problème de voiture, (je ne l'ai pas rechargée complètement), de circulation sur la route, de place de parking. Pourtant, le soleil de retour ainsi que les curistes provoquent une nuée de monde systématique.

Comme le chat qui réagit à mon corps émotionnel qui a passé une bonne partie de la soirée avec moi, hier. Elle qui d’habitude est très sauvage, commence à redevenir câline depuis que j’ai diminué les doses de cachets. 
C’est elle qui s’était enfuie quand j’ai emménagé et que j'avais laissé l’appart une semaine, à ma sœur pour aller rendre visite à ma mère malade en 2010. 
Très anxieuse, elle n’avait pas supporté tant de changements et avait disparu pendant un an ! Je l’ai retrouvée peu de temps après avoir arrêté de fumer de l’herbe. Elle est beaucoup moins craintive depuis que j’ai libéré des peurs inconscientes. 
L’herbe a des vertus mais rend parano. Du moins, ça amplifie les émotions conscientes ou inconscientes.
Les animaux sont très sensibles aux énergies, au monde invisible et capte très bien ce que la personne vit à l’intérieur. C’est ce que j’aime chez eux, on ne peut pas leur mentir. Ils sont des miroirs authentiques. On ne peut pas tricher.

J’ai pris des photos de la rivière et de plusieurs plantes qui ont poussé dans la pierre, l’asphalte, la roche. C’est hallucinant de voir la force de la nature. Comment une plante si fragile peut arriver à "traverser la matière si solide".
Évidemment comme nos yeux nous montrent une version très limitée du réel, le fait de savoir que tout est énergétique permet de mieux comprendre le pouvoir des ondes, des intentions, de la parole, de la pensée et des émotions. Les plantes, comme tout ce qui vit, sommes programmés pour aller vers la lumière, nous élever mais comme elles, si nous ne sommes pas bien enracinés, nous prenons le risque de nous étioler. La nature enseigne par l’exemple et pour cette raison, la contemplation peut vraiment ouvrir la conscience. 




Je viens d’écouter le début d’une vidéo de Jacqueline Bousquet dont j’avais déjà entendu parler mais j’ai laissé tombé puisque je n’ai pas besoin qu’on me prouve quoi que ce soit et surtout pas par des raisonnements scientifiques qui ont vite fait de me souler et parce que sa façon d’expliquer les choses était un peu confuse. Ce n’est pas tout de comprendre les choses encore faut-il être capable de vulgariser, de synthétiser ses connaissances pour pouvoir les transmettre. 

J’ai l’impression en plus que de trop savoir en théorie ou par la compréhension mental comporte beaucoup trop de risques. Déjà, d’être éloigné de son être essentiel, de la simplicité de la vie, de se dissocier du reste de l’humanité par sa supériorité intellectuelle et de passer à côté du ressenti. Le mental et l’ego sont important mais il faut doser et surtout expérimenter à travers les sens.

Puisque les énergies sont des ondes, apprendre à les ressentir de façon à les connaître intimement, me semble plus viable. En plus le fait d’enseigner c’est toujours risquer de se situer en "sauveur". 

Même si on comprend les stratégies de l’ego, on n’est pas à l’abri de se laisser manipuler par lui. Il est question d’être attentif et pour cette raison, être dans le moment présent, l’instant, est une force. Je tenterais de réécouter parce que j'ai aussi bloqué sur sa façon de culpabiliser les mangeurs de viande. On ne peut amener les gens à s'élever en conscience de cette façon. Beaucoup de végétariens sont très fiers de leur comportement et prétendent agir par amour pour les animaux. le problème c'est qu'ils en viennent à regarder de haut, ceux qui ne le sont pas. Se croyant plus purs et spirituels que la masse d'ignorant mangeurs de chair. Pourtant les légumes sont aussi des êtres vivants.




La mort est un passage et si on se nourrit avec respect pour son corps et pour ce que l'on ingurgite, pourquoi culpabiliser? Évidemment, l'argument qui me semble valable, c'est de se dire qu'on tue pour manger et qu'ainsi, on perpétue la violence dans ce monde. Mais si c'est fait avec respect. Il me semble plus judicieux d'éduquer les gens à manger autrement. 

En commençant par le faire à l'instinct en écoutant ses sens, ses envies plutôt que d'acheter vite fait ce qui est le moins cher, le plus rapide à préparer et à consommer. Quand je refusais de me nourrir, je rêvais d'une pilule qui donnerait tout ce qui est nécessaire au corps! Quel intérêt d'avoir un corps physique, des sens, le goût, la vue, l'odorat? Il y a du plaisir à manger quand on le fait par amour pour la vie, l'incarnation.

Il est 15h30 et je n’ai pas encore pris mon repas de milieu de journée. J’ai prévu d’écouter une vidéo de Darpan, un homme qui fait des conférences. J’avais publié une de ces vidéos qui était très intéressante, qui parlait de la quête du divin en soi. 
Celle-ci parle de l’art de dissoudre l’émotion. C’est marrant qu’il utilise ce terme parce que j’ai visionné un documentaire où Masaru Emoto est interviewé et explique sa découverte à propos de l’eau. 
La première fois que j’ai vu les cristaux modifié par l’intention et même les mots inscrits sur le contenant de l’eau, je me suis dit qu’il avait trouvé la preuve de l’efficacité de la prière puisque nos corps sont composés à 80% d’eau. 
C’est sûr que l’énergie aussi y est pour beaucoup, puisqu’elle véhicule l’information mais là, devant l’évidence du résultat de ces expériences, j’étais restée ébahie. 
Les émotions sont souvent reliées à l’élément eau et comme celles-ci émettent des fréquences, il semble logique que l’association de la pensée et de l’émotion soit créatrice. Comme si l’émotion était l’amplificateur. J'ai dû changer la vidéo initiale qu'on ne trouve plus

« Water, Le Pouvoir Secret de l'Eau » Extrait 20min Officiel (HD) - VF




C'est une belle découverte qui n'est pourtant pas assez exploitée et connue. 
Il est clair que les laboratoires pharmaceutiques ont tout intérêt à taire le sujet.
Je ne rentrerais pas dans des considérations scientifiques, je n’en ai pas les compétences, mais ce documentaire peut satisfaire autant les esprits cartésiens que les gens en quête de spiritualité. 

Non que je ne sois pas capable de comprendre la science mais simplement que je n’ai jamais tellement aimé ça. Comprendre la théorie, encore une fois, ne remplacera jamais le vécu, sur le vif. Parce que la science expérimente mais elle le fait sans les sensations. 

Je crois à l’intelligence du cœur, l'intuition et à l’efficacité de l’amour qui peut tout guérir plutôt qu’à de grandes démonstrations purement mentales.
Je pense aussi que tout le monde est capable de comprendre toutes choses si l’amour est le moteur, la motivation. Un bon professeur pourra apprendre tout, s’il est passionné par ce qu’il enseigne et si son but est de transmettre sa passion. 
Je suis convaincue que c’est la première chose qui devrait être transmise à l’école, la passion des études, le goût d’apprendre, de comprendre. Après en proposant à chacun une méthode d’apprentissage qui lui corresponde, qu’elle soit visuelle, auditive, expérimentale ou encore manuelle, tout le monde pourrait trouver et exprimer ses talents. 
Le monde s’en porterait beaucoup mieux et chacun apporterait sa contribution valorisante à la communauté. Mettant en avant l’amour de ce que l’on fait plutôt que de développer l’esprit de compétition, le sens de l’égalité et de la fraternité n’aurait pas à être enseigné.
Bon à table !

18h15, j’ai profité de la chaleur des rayons du soleil qui inondait l’appart pour me faire une petite séance de "rien". Juste sentir la douceur de la chaleur sur ma peau.
J’ai passé trois heures à écouter Darpan. Très intéressant. Ce sont des extraits de conférences ou stages. En voici deux ;


"Suivre son intuition"





"Le déni de soi"




C’est marrant comme la lumière amène à une certaine lucidité. Dire qu’il y a encore quelques mois, j’étais dans un genre de rêve, complètement déracinée de la réalité du corps physique espérant m’élever pour mieux quitter ce monde !
En réalité, nous avons tout pour être heureux, autonome, épanouis, sur cette terre, dans ce corps.
Plus j’accepte de me libérer de ma carapace d’insensibilité à mes émotions, plus je veux les accueillir et plus je suis en paix. Plus je m’accepte et moins il y a de conflit intérieur.


J'ai voulu publier ce texte hier soir mais la connexion a été coupée. Je me dis que la perte de l'illusion de mes attentes, ou de ma façon de considérer la spiritualité comme une échappatoire, créé des résistances intérieures. Je me suis connectée ce matin puis ouvert la boîte mail. J'ai voulu visionner une vidéo puis le son et l'image ont bloqué. J'ai effectué une recherche anti malware, vérifié le contrôle du volume...jusqu'à appeler les énergies intérieures à se calmer, envoyé de l'amour sur le corps de souffrance, l'ego et l'enfant intérieur. 
Je me suis tout simplement posée en laissant le bavardage mental se faire sans intervenir. Il semble que des parties de moi ait du mal à lâcher l'illusion de l'éveil. En effet, plus j'avance et plus je me dis que cette recherche d'élévation n'est qu'un désir de l'ego. 
Il n'y a pas à vouloir progresser mais juste à s'éveiller à soi-même. 
Bon, je continue sur le message prochain, ça n'est pas clair. L'appel à l'amour et la lumière intérieurs semble nécessaire



Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteure et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » ou http://lydiouze.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.