mardi 15 janvier 2013

Jeudi 8 novembre 2012





"Jour du chakra du cœur", que j’aime particulièrement, d’autant que jeudi et "je dis" sont proches phonétiquement et symbolisent l’affirmation de soi, à partir du cœur. 
Ce jour sera donc dédié à l’étude la plus approfondie de ce centre magique.

Présence divine, je te demande de m’éclairer concernant ce centre, l’énergie d’amour, comment fonctionne ce centre, qu’est-ce que c’est que d’être dans le cœur, et qu’est-ce que c’est que d’aimer. Je sais, c’est le programme de toutes les vies mais comme nous arrivons à un pallier important, c’est peut-être l’heure de faire la synthèse.


Déjà, il m’est venu un truc hier, c’est au niveau géométrique. Le plexus solaire a en son centre un triangle qui peut figurer l’ego, pris dans le schéma victime, bourreau, sauveur. 
Le chakra du cœur, possède deux triangles dont un pointe en bas qui peut figurer la vision élargie l’effet miroir, par l’inversion des triangles et la nouvelle figure qu’ils forment ensembles, pourrait symboliser l’énergie sous-jacente, et la non dualité ou l’équilibre qu’amène une vision élargie. 
J’ai du mal à m’expliquer, lumière, s’il te plait présence divine. D’autant que ce que je voulais dire est beaucoup plus simple. C’est la comparaison triangle, cœur. 
En effet, le chakra du cœur contient un autre triangle ouvert, inversé par rapport à celui du plexus solaire. Comme pour illustrer l’ouverture du cœur par l’inversion de la vision.


Mon petit rituel sur le trône devient un moment de connexion à la terre mère, d’ancrage, de remerciement pour la nourriture, de gratitude pour le confort matériel, de joie dans l’échange énergétique d’envoi d’amour.

Être dans le cœur, c’est exprimer sa nature profonde. Bon l’inspiration ne vient pas d’autant que ma pensée se tourne vers la suite de la lecture des messages de Jeshua, de l’ego vers le cœur.
Je peux résumer ce que je viens de lire par ce qui suit :
S’aimer, s’accepter tel que l’on est.
Arrêter de vouloir contrôler, comprendre pour être à l’écoute de l’inspiration de notre cœur et s’ouvrir à ce qui est neuf, nouveau.
Ne plus agir selon l’ego qui catalogue, juge, projette.
Être attentif à son ressenti et s’y fier.
Accueillir les sensations désagréables sans les juger les positionner, juste les regarder, les entourer de la lumière de la conscience. Ne pas les refouler.
Par exemple, si la colère monte, ne pas la juger, juste la voir. Je peux me dire : tiens voilà la colère.
Je vais relire le message de Jeshua, extrait du message "de l'ego au cœur III"


Créer votre réalité à partir du cœur

La véritable créativité ne repose pas sur la détermination ni la forte volonté mais sur un cœur ouvert. Être ouvert et réceptif à ce qui est neuf et inconnu est essentiel pour un vrai créateur.
L'une des clés de la véritable créativité est la capacité à ne rien faire : se retenir d'agir, d'arranger, de se focaliser. C'est la capacité à placer votre conscience sur un mode purement réceptif mais vigilant.

Ce n'est qu'en ne sachant rien, en gardant les choses ouvertes, que l'on peut faire de la place pour laisser entrer quelque chose de neuf dans sa réalité.
Cela va à l'encontre de ce que dit la littérature du nouvel âge au sujet de « créer sa réalité ». Il est vrai que l'on crée sa réalité à chaque instant. Votre conscience crée, que vous en soyez conscient ou non. Mais quand vous voulez créer votre réalité consciemment, selon ce que vous enseigne nombre de livres et de thérapies, il est essentiel de comprendre que la façon la plus créatrice de créer ne repose pas sur la volonté (être actif) mais sur la conscience de soi (être réceptif).

Tout changement dans le monde matériel, par exemple dans le monde du travail, des relations ou de votre environnement matériel, est un reflet de changements intérieurs. C'est seulement lorsque des processus de transformation interne sont achevés que la réalité matérielle peut répondre et vous les refléter en changeant  les circonstances de votre vie.

Quand vous essayez de créer selon votre volonté, par exemple en vous concentrant sur vos objectifs ou en les visualisant tout le temps, vous ignorez la transformation intérieure qui est le pré requis véritable au changement. Vous créez d'une façon artificielle et vous risquez d'être déçu. Vous ne créez pas à partir du tréfonds de votre âme.

L'âme vous parle dans les moments de silence. Vous écoutez vraiment sa voix lorsque vous ne savez plus rien. Souvent, l'âme vous parle très clairement quand vous laissez tomber et que vous jetez l'éponge. Ce qu'il se passe quand vous laissez tomber et que vous désespérez, c'est que vous vous ouvrez à ce qui est neuf. Vous relâchez toutes vos attentes et vous êtes vraiment réceptif à ce qui est.
Le désespoir est causé par les fortes croyances que vous avez sur ce qu'il devrait se passer dans votre vie. Quand la réalité échoue à répondre à ces croyances, vous êtes déçu et parfois même désespéré.

Mais si vous laissez tomber vos attentes et que vous osez vous ouvrir à ce qui est neuf, vous n'avez pas besoin d'atteindre ce stade du désespoir avant d'entrer à nouveau en contact avec votre âme. Il vous est possible de vous tenir tranquille, réceptif et ouvert à ce qu'elle vous dit, sans avoir à passer par la déception.  
Aussi longtemps que vous « savez exactement ce que vous voulez », vous limitez souvent les possibilités qui sont disponibles pour vous énergétiquement. Cette réalité nouvelle que vous recherchez, que ce soit un emploi, une relation ou une meilleure santé, contient de nombreux éléments qui vous sont inconnus. Souvent, vous pensez que ce que vous désirez est quelque chose que vous connaissez (un emploi agréable, un compagnon affectueux) projeté dans l'avenir. Mais ce n'est pas ainsi. Ce que vous faites vraiment en créant une réalité nouvelle, c'est aller au-delà de vos limites psychologiques. Et il vous est impossible de savoir maintenant ce qu'il y a au-delà de ces frontières.

Vous pouvez avoir l'impression très claire qu'il y a là quelque chose de très désirable, mais vous n'avez pas besoin de le restreindre en vous concentrant dessus ou en le visualisant. Vous pouvez simplement l'accueillir avec l'esprit ouvert et curieux.

En vérité, pour créer la réalité la plus désirable, vous accepter tel que vous êtes est beaucoup plus important que de concentrer vos pensées ou votre volonté. Il vous est impossible de créer ce que vous n'êtes pas. Vous pouvez répéter des mantras des milliers de fois, visualiser des quantités d'images positives, mais aussi longtemps qu'elles ne reflètent pas ce que vous ressentez vraiment (la colère, la dépression, l'agitation, par exemple), elles ne sèment que le doute et la confusion. « Je travaille tant mais rien ne se passe ».

L'acceptation de soi est une forme d'amour. L'amour est l'aimant le plus puissant pour attirer des changements positifs dans votre vie. Si vous vous aimez et vous acceptez pour ce que vous êtes, vous allez attirer des circonstances et des gens qui reflètent cet amour de vous-même. C'est aussi simple que cela.

Ressentez votre énergie, tous vos sentiments. Ressentez comme vous êtes beaux et vrais là, tout de suite, au milieu de tous vos tourments et vos conflits. Vous êtes beaux, avec toutes vos imperfections et vos défauts.  C'est la seule réalisation qui compte.
Embrassez ce que vous êtes, soyez à l'aise avec vous, regardez vos innombrables fêlures avec le sens de l'humour. La perfection n'est pas une option, c'est juste une illusion.
Créer votre réalité à partir du cœur, c'est reconnaître votre Lumière, ici & maintenant. En la reconnaissant,  en en prenant conscience, vous semez une graine qui va croître et prendre forme sur le plan physique.

Quand Dieu vous a créés en âmes individuelles, Elle n'a pas exercé sa volonté. Elle était simplement Elle-même et à un moment donné, Elle a senti qu'il y avait quelque chose au-dehors qui valait la peine d'être exploré. Elle ne savait pas exactement ce que c'était mais c'était comme si elle tombait amoureuse. Et sans embarras, elle a supposé qu'elle était digne de faire l'expérience de cette attirante réalité nouvelle. Elle était aussi un peu amoureuse d'Elle-même !
C'est ainsi que vous avez pris forme en âmes individuelles et Dieu a commencé à faire l'expérience de la vie à travers vous. Comment tout cela s'est déroulé (les détails du processus de création), Dieu ne s'en est pas vraiment soucié. Elle s'est juste aimée et elle était ouverte au changement. Et ce sont là les seuls éléments requis pour que vous puissiez créer votre réalité parfaite : l'amour de soi et la bonne volonté de s'aventurer dans ce qui est neuf.

S'ajuster à la vie selon le cœur

Créer à partir du cœur est plus puissant et requiert moins d'efforts que de créer à partir de l'ego. Vous n'avez pas besoin de vous soucier des détails ; vous avez juste besoin de vous ouvrir à tout ce qui est, à la fois dehors et dedans.
Dans cette ouverture, il se peut que vous ressentiez de temps à autre une sorte d'attrait. Vous pouvez vous sentir attiré vers certaines choses. Cet attrait est en réalité le doux murmure de votre cœur ; c'est votre intuition. Quand vous agissez selon votre intuition, vous êtes tiré au lieu de pousser. Vous n'agissez pas jusqu'à ce que vous ressentiez intérieurement qu'il est approprié d'agir.

Comme vous avez l'habitude de pousser, c'est-à-dire d'utiliser votre volonté pour créer, le passage énergétique de l'ego au cœur est un vrai défi pour vous. Ce passage requiert un énorme ralentissement.  
Pour entrer vraiment en contact avec votre intuition, il vous faut faire un effort conscient pour « ne pas faire », pour que les choses soient telles qu'elles sont. Cela va à l'encontre de ce qu'on vous a enseigné et de ce dont vous avez l'habitude. Vous avez l'habitude de faire reposer vos actions sur la pensée et la force de volonté. Vous laissez vos pensées déterminer vos objectifs et vous utilisez votre volonté pour les réaliser. C'est exactement le contraire de la création selon le cœur.

Lorsque vous vivez à partir du cœur, vous écoutez votre cœur, puis vous agissez en conséquence. Vous ne réfléchissez pas, vous écoutez attentivement, l'esprit ouvert, ce que votre cœur vous dit. Le cœur parle à travers vos sentiments, et non votre mental. La voix de votre cœur est plus clairement entendue lorsque vous êtes tranquille, détendu et enraciné.
Le cœur vous montre le chemin vers la réalité la plus emplie de joie et d'amour, là, tout de suite. Ses murmures et ses suggestions ne reposent pas sur la pensée rationnelle. Il vous est possible de reconnaître la voix de votre cœur à sa légèreté et sa note joyeuse. Légèreté, car le cœur n'impose rien ; il n'y a aucune ficelle attachée à ce qu'il suggère. Votre « soi de cœur » n'est pas attaché à vos décisions et il vous aime quoi que vous fassiez.

Vivre selon le cœur ne signifie pas que vous allez devenir passif ou léthargique. Laisser les choses telles qu'elles sont, sans les étiqueter bonnes ou mauvaises, sans les pousser d'une manière plutôt qu'une autre, requiert une grande force. C'est la force d'être totalement présent, de faire face à tout ce qui est et de simplement les regarder.

Il se peut que vous vous sentiez vide, nerveux ou déprimé mais vous n'essayez pas de repousser ces sensations. Tout ce que vous faites, c'est les entourer de votre conscience.

Vous ne percevez pas le véritable pouvoir de votre conscience. Elle est faite de Lumière. Quand vous maintenez une chose dans votre conscience, elle change à cause de cela. Votre conscience est une force de guérison, si vous ne la limitez pas par vos pensées et votre compulsion à « faire ».
Vos vies sont remplies par la dictature du mental et de la volonté, la prédominance de la pensée et de l'action.

Notez bien que le mental et la volonté travaillent tous deux selon des règles générales. Il y a des règles générales de pensée logique ; ce sont les règles de logique. Il y a des stratégies générales pour mettre la pensée dans la matière ; ce sont les règles de gestion de projets.
Mais ce sont tous des principes généraux. Les directives générales et les règles ont toujours une composante mécanique. Elles sont applicables à tous ou à la plupart des cas ; autrement, elles seraient de peu d'utilité.

L'intuition, quant à elle, fonctionne de façon très différente. Elle est toujours « sur mesures » pour une personne ou un moment spécifique. Elle est hautement individualisée. Elle ne peut par conséquent pas être soumise à une analyse rationnelle ou des règles générales.

Vivre et agir selon votre intuition réclame donc une grande confiance, car vos choix reposent alors uniquement sur le sentiment que vous avez de ce qui est juste, au lieu de ce que disent les règles des autres.
Vivre selon le cœur vous demande donc de ne pas seulement vous défaire de l'habitude d'utiliser votre mental et votre force de volonté à outrance, mais cela vous met aussi au défi d'avoir vraiment confiance en vous.

Cela prend du temps pour apprendre à écouter votre cœur, à faire confiance en ses messages et agir en conséquence. Mais plus vous le faites, plus vous comprenez que c'est seulement en soumettant vos soucis et vos doutes à la sagesse de votre cœur que vous trouvez la paix intérieure.

Lorsque vous continuez à progresser et que vous passez au troisième stade de la transformation de l'ego au cœur, vous trouvez la paix intérieure pour la première fois. Vous prenez conscience que c'est le désir de contrôler la réalité par la pensée et la volonté qui vous rendent agités et impatients.

Quand vous relâchez le contrôle, vous permettez à la magie de la vie de se déployer. 
Tout ce que vous avez à faire est d'écouter. Soyez attentifs à ce qu'il se passe dans votre vie, à vos sentiments à l'égard des autres, à vos rêves et à vos désirs. 
Quand vous êtes attentifs à ce qu'il se passe en vous, la réalité vous procure toutes les informations nécessaires pour agir de façon appropriée.

Par exemple, il se peut que vous preniez conscience qu'il y a dans votre cœur le désir d'une relation dans laquelle vous vivez en communion l'un avec l'autre. Si vous remarquez et acceptez simplement cette aspiration, vous serez étonnés de voir comment l'univers y répond. Sans en tirer de conclusions, mais juste en maintenant cette aspiration dans la Lumière de votre conscience, votre appel sera entendu et recevra une réponse. 
Cela peut prendre plus de temps que vous ne vous y attendiez, car des changements d'énergie doivent prendre place avant que certaines aspirations soient comblées. 
Mais vous êtes les maîtres, les créateurs de votre réalité énergétique. 
Si vous la créez à partir de la confiance et du lâcher-prise, vous recevrez tout ce que vous désirez et bien au-delà.    
© Pamela Kribbe
jeshua.net/fr




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.