jeudi 25 juillet 2013

Le Chakra du coeur, extrait du livre de Marie Lise Labonté (partie 4)




J’avoue que je n’en suis pas encore à ce stade ! L’étape de la guérison des blessures est déjà énorme. Cependant, ce que j’ai vécu ces derniers jours et même ce matin, me montre que beaucoup de choses ont été libérées. J’ai invité ma sœur à venir samedi soir, pour partager les techniques d’accueil des émotions. Ce sera l’occasion de voir si des mémoires sont réactivées. Il y a du progrès chaque fois que nous nous voyons, mais des clashs sont encore fréquents. Le mieux c’est de ne pas anticiper, le mental risque de me ramener à des souvenirs désagréables et ainsi fermer mon cœur. Je me suis contentée de prévoir les deux repas...



Extrait du livre de Marie Lise Labonté ; « Maîtres de ses chakras, Maître de sa vie », aux éditions du Dauphin Blanc, 2005



La blessure du cœur
En ce moment, sur votre planète, le cœur se désintoxique. Observez les symptômes: éternuements, enrouements de la gorge. Entrez dans votre cœur. Si vous avez encore besoin de pleurer votre blessure, pleurez-la. Nous vous le disons, ces pleurs sont sans fin. Reconnaître qu'il y a blessure, choisir de la guérir, choisir de vous libérer de l'attachement à la blessure est tout simplement choisir de devenir maître de votre vie, autonome. Exister sans blessures... Pouvez-vous imaginer ceci? Cela est un choix. Exister sans blessures... sur Terre... sixième dimension. Il est difficile, n'est-ce point, de rayonner la lumière tout en étant blessé?

Qu'êtes-vous venu partager sur Terre? Qu'êtes-vous venu porter? Quel est le but de votre existence? Ce but est là, il est inscrit dans votre cœur, car vous êtes venu vivre la passion, vous êtes venu vivre la vision que vous portez dans votre Essence, dans votre âme. Et certes, la blessure du cœur créant une muraille de Chine peut totalement vous emprisonner dans un plan de conscience et vous aider à oublier ce que vous êtes venu vivre sur la planète Terre. Nous le répétons: pour atteindre l'expression totale de votre Essence, de votre Divinité, l'expansion de votre âme, vous devez guérir le cœur. Il n'est point possible de concrétiser la vision à travers un cœur blessé. Cette vision deviendra distorsionnée, car vous allez agir en fonction de la blessure, et cette blessure entraînera une distorsion en vous, dans votre conscience et votre action. Vous avez le choix de porter la distorsion ou de laisser aller ceci.

Nous le répétons, la blessure du cœur est sans fin et vous pouvez, si vous le choisissez, passer d'une blessure à l'autre, être dans l'illusion de la guérir et soudainement recevoir "une brique sur la tête". Soudainement, le modèle se reproduit et vous pouvez réagir en maintenant la blessure, en la cultivant dans votre jardin! Cela est possible. Soyez sans crainte, vous serez soutenu par les autres, on vous tiendra la main, vous recevrez compassion, empathie, et vous vous sentirez humain... Ceci est un plan de conscience, vous qui avez choisi cette voie initiatique. L'initiation est appelée la transmutation de la blessure du cœur. Et cette blessure est inscrite dans votre cœur physique, elle est inscrite dans votre cœur karmique, car ceci n'est point la première vie où vous rencontrez la blessure du cœur. Elle est là, elle vous attendait, car cette blessure est karmique. Elle ne vous attend point dans votre cœur spirituel, ce nouveau chakra. Non point... elle vous attend dans votre cœur karmique, en résonance avec votre cœur physique. Votre cœur spirituel attend que vous guérissiez les deux autres cœurs (physique et karmique) pour se développer totalement et vous aider à maintenir l'horizontalité de votre croix intérieure (la compassion) dans la verticalité (l'alignement et l'enracinement).

La gangrène du cœur
En ce moment, sur votre planète, il existe une autre dysfonction importante du cœur. Nous la nommons "la gangrène du cœur", l'auto-apitoiement, l'entretien de la blessure: les réunions avec les amis, où l'on entretient des blessures dans des groupes de femmes ou des groupes d'hommes... La gangrène... Vous y êtes. Vous pouvez choisir de continuer d'alimenter ceci dans vos enseignements, dans vos paroles, dans vos gestes, dans vos actions, dans ce qui émane de l'énergie psychique et magnétique de votre corps, de votre temple. Vous pouvez vivre les plus grandes expériences mystiques, être dans l'illusion de l'amour et continuer de répandre cette maladie, maintenir la séparation. Et pendant tout ce temps, votre cœur s'affaiblit, votre thymus se maintient dans le coma terrestre et le chakra, le cœur spirituel, n'arrive point à respirer. Et vous pouvez aller de séminaire en séminaire à la recherche de l'amour, pendant tout ce temps, votre planète se maintient dans la densité du conditionnel. Contemplez.

 HARMONISATION

La verticalité et l'horizontalité (la croix intérieure)
Nous vous invitons à entrer dans vos trois cœurs. Les chakras du cœur représentent l'ouverture, la réceptivité, l'accueil, la compassion, la fusion, la reconnaissance, la gratitude, la grâce. Dans la profondeur de votre cœur physique, dans votre temple, dans la profondeur de votre cœur karmique, dans la profondeur de ce nouveau chakra du cœur, localisé à droite sur la même ligne que le cœur physique dans l'horizontalité, existe un puits d'amour inconditionnel, un puits d'amour universel.
Tous vos chakras sont alignés dans l'axe vertical, reliant Ciel et Terre, permettant la fusion. Toutefois, il n'y a point que l'axe vertical, il y a aussi l'axe horizontal qui vous permet d'utiliser la verticalité pour entrer en fusion dans l'horizontalité. 
Le cœur spirituel, le cœur karmique et le cœur physique sont et créent l'horizontalité, votre capacité de partager l'amour sur la planète Terre. Ce sont les plans que vous avez choisis en tant qu'âme, dans cette incarnation. Ainsi, les trois cœurs servent l'horizontalité. Les trois cœurs vous permettent d'entrer en fusion avec le vent, d'entrer en fusion avec la Terre, d'entrer en fusion avec l'autre, d'entrer en fusion avec l'univers... l'amour... le partage... la semence.

À l'aide de vos chakras, vous portez en vous-même la croix intérieure. Nous ne parlons point de la croix sacrificielle. Nous parlons de la rencontre de la verticalité et de l'horizontalité qui se croisent en un seul point au cœur karmique. Sur Terre, vous êtes venu vivre la verticalité et l'horizontalité.

Vous êtes venu vous rencontrer à travers votre douleur d'incarnation. La transcendance et la transmutation sont votre capacité de vous élever à travers cette douleur qui est vôtre de vie en vie, qui, quelquefois, vous a limité, qui, quelquefois, vous a aidé dans l'évolution. Ceci est l'axe central, le cœur du cœur, le sanctuaire, là, à la rencontre de ces deux axes de vie. Il est difficile d'atteindre l'horizontalité et la fusion entre ciel et terre à travers les plans des trois mondes si la douleur de l'incarnation n'est point guérie. C'est ce que vous êtes venu retrouver et partager à travers les voies qui vous conviennent sur la planète Terre.
Le chakra de votre cœur aura atteint sa pleine expansion, sa maturité, lorsque la verticalité et l'horizontalité se seront fusionnées, permettant à votre âme de vivre totalement son identité, ce pourquoi elle est venue sur Terre, sa réelle action, le but de votre incarnation.

Attention! Cette action peut prendre toutes les formes possibles. Vous pourriez être cadre et être dans votre action juste. Vous pourriez être le président d'une grande société ou celui qui nettoie la rue et être là où vous devez être. Il n'y a point de grande ni de petite mission. Il y a ce que vous êtes venu vivre sur Terre, partager et semer: l'expression de l'identité de votre âme.

Cette expression s'unit dans les cœurs. Les cœurs physique, karmique et spirituel dans leur expression ne forment qu'un seul cœur, ils ne poursuivent qu'un seul but. L'horizontalité est aussi ces trois cœurs. Et ces trois cœurs reçoivent l'énergie des poumons, qui est l'énergie du souffle de vie, et reposent dans ce lac d'énergie qu'est la cage thoracique dans le corps physique. Ces trois cœurs sont des îlots reposant sur le lac et dans le lac.

Plus les cœurs karmique et physique sont harmonisés, plus ces centres se développent et plus le cœur spirituel vit une poussée d'évolution en association avec la masse vibratoire de votre planète, en association avec l'inconscient collectif. Plus les humains guérissent leur cœur karmique, plus ce nouveau centre est activé, et plus les humains qui l'auront choisi vivront une poussée d'évolution rapide. Ainsi, plus la Terre participera à cette poussée d'évolution et plus l'humanité accélérera son mouvement d'évolution vers la lumière du nouvel âge de l'amour.

Chaque matin, le soleil se lève inconditionnellement dans certains lieux de cette planète, et dans d'autres lieux, il se couche inconditionnellement. 
Étiez-vous dans l'inconditionnel, ce matin? Êtes-vous capable de vous détacher, de lâcher prise sur les vieilles rancunes que vous transportez de vie en vie? 
Êtes-vous capable d'aller retrouver la personne qui vous a fait le plus réagir dernièrement? Êtes-vous capable de la prendre dans vos bras? 
Reconnaissez-vous que cette personne est pour vous un maître puisqu'elle vous aide à rencontrer ce que vous ne voulez point rencontrer? 
Êtes-vous capable d'élever votre douleur et de l'offrir à la Source? 
Êtes-vous capable de reconnaître que vous n'êtes point victime? 
Votre douleur vous sert. Elle est un apprentissage. Plus vous l'aimez, plus vous lui permettez de s'élever et de se guérir. Il n'y a point de persécuteur. 
Êtes-vous capable de vous tenir dans une chaîne d'amour christique?
Êtes-vous capable de canaliser l'énergie christique dans votre cœur? 
De canaliser ce qu'a vécu le Christ? 
D'aimer vos ennemis? 
De créer des miracles pour ceux qui n'entendent point? 
De vivre l'humilité? Êtes-vous capable du service inconditionnel? 
Êtes-vous capable du détachement? Êtes-vous capable d'amour? 

Si vous ne pouvez répondre par un oui spontané sans compromis, c'est que votre cœur karmique vit encore quelques espaces d'inconfort, voire même des douleurs.
Accueillez ces douleurs dans votre cœur et transcendez-les. Lorsque vous serez capable d'accueillir votre douleur, d'accueillir la douleur de la planète, l'énergie de la pure joie arrivera. Et cette joie ne sera point une joie nourrie par les systèmes de croyances du nouvel âge. Cette joie sera une joie réelle qui accueillera dans son cœur la douleur de l'autre et par le fait même l'élèvera... »

Vous pouvez acheter le livre soit chez l’éditeur « Le Dauphin Blanc », soit sur Amazon, en cliquant sur le lien ci-dessus :
http://www.amazon.fr/Ma%C3%AEtre-ses-Chakras-enseignements-Transmissions/dp/2894361351/ref=sr_1_9?s=books&ie=UTF8&qid=1374094495&sr=1-9&keywords=marie+lise+labont%C3%A9

**********************************************************************************
En étant tout à fait honnête, je ne suis pas capable de prendre la voisine dans les bras! J'arrive par moments à éprouver un genre de détachement mais pas au point de lui témoigner de l'amour. Je ne désespère pas d'y arriver ni ne m'oblige à le faire. De toute façon, il est question d'être spontané donc sincère. Je peux au moins voir dans cette situation qu'il me reste à libérer des douleurs, à continuer de tapoter sur les méridiens, à pratiquer la ronde de taping de l'EFT. 
C'est là où il est important de ne pas en plus se flageller! 
Se punir ou culpabiliser ne ferait qu'augmenter le conflit intérieur et donc extérieur aussi. Même si le fait de commencer par s'aimer sans conditions peut sembler égoïste pour bon nombre de "chrétiens", ça me semble la voie la plus aisée. 
Ce genre de texte est à considérer à partir du cœur. 
Il est clair que pour l'âme ce qui est dit est une évidence mais pour la personnalité humaine, ça reste difficile à accepter. 
Cette initiation au sacré cœur peut être considérée comme un "objectif", un désir mais il faut commencer par guérir son cœur, par s'apporter toute la tendresse qui rayonnera naturellement alentour. Enfin c'est ce que j'expérimente avec "succès".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.