mardi 7 novembre 2017

« Comment être en contact avec cette société qui oblige à dire non au linky, vaccins, OGM…? » Babaji via Agnès Bos-Masseron





Ne dis pas "non". Dis "oui". Bien sûr, tu ne vas pas dire oui aux OGM… Dis oui. Le fait d’incarner le oui organise ta vie pour que spontanément tu œuvres pour ramener l’harmonie. Cela est la plus belle action. L’action peut être depuis le oui.

La puissance est d’incarner le bonheur. La puissance est d’incarner le oui. 
La puissance est d’incarner l’harmonie. La puissance est d’appliquer dans chaque moment de ton quotidien, à des petits niveaux peut-être, ta dévotion à l’harmonie.

Cela est ta contribution dans cette société qui peut être vue comme étant chaotique ou qui peut être vue comme étant l’harmonie. Toi, tu choisis l'harmonie et tu choisis de t’impliquer et d’offrir toute ta générosité.
Dire non, même si en apparence le non est justifié par l’amour de l’harmonie, affaiblit. Ne dis pas non. Dis oui.

Cela veut dire entraînez-vous à ne mettre votre attention que sur cette vision de la société que vous savez belle, pure et harmonieuse. Ce n’est pas votre fait de dire non. 
Dire non appartient peut-être à ceux qui se croient encore enfermés dans les voies du duel et qui croient devoir lutter, même si leur lutte est justifiée, belle et généreuse par leur amour pour l’harmonie.


Ceux et celles qui se savent les dévots de la vie choisissent de sortir des voies duelles du non pour incarner le oui à travers chaque choix. Ainsi, tu guides la société vers l’harmonie.

Comprends-tu cela ? Comprends-tu la puissance du bonheur et la puissance du fait de tout offrir inconditionnellement au bonheur, à l’harmonie et de faire le choix juste dans chaque parole, dans chaque pensée, dans chaque action, dans chaque intention, le choix d’honorer la vie, le choix d’honorer la terre, le choix d’honorer l’harmonie avec toujours plus d’intensité et de passion ?

Ainsi tu crées un momentum, et ce momentum entraîne la société hors de l’apparent chaos de la disharmonie. Cela est infiniment plus puissant.
Tu es ainsi moteur de l’harmonie. 
Tu sors des voies de la discrimination du duel pour rentrer dans la clarté de l’unité. 
Tu fais le choix d’honorer la vie, de la guérir, de l’aimer, de la choyer. 
A travers chaque pensée, à travers chaque action, à travers chaque émotion, à travers chaque sentiment, tu chantes le sentiment du un dans les cellules de ton cœur et de ton corps. Et tu rayonnes, et tu rayonnes, et tu rayonnes ta passion d’être et ta passion de cette terre que tu aimes et dont tu portes la vision d’une terre d’harmonie.

Cela est ton action si tu choisis de sortir des habitudes du duel et de sortir de la croyance qu’il faut lutter et s’opposer contre ce qui semble un danger. Cela en soi affaiblit.
La vraie puissance est d’être moteur du bonheur et d’être moteur d’harmonie. Cela, comprends-le, est intransigeant car tu le vois, il est vrai, il y a ceux en apparence qui promeuvent les vaccins, les OGM  et l’atomique et puis il y a les autres qui disent s’opposer aux vaccins, aux OGM, à l’atomique, mais qui se permettent d’empoisonner la terre d’émotions négatives.

Alors qui sème le poison ? Et pourquoi ? Pourquoi certains diraient que d’autres sont pires ? Qui fait le choix de centrer toute son énergie et de ne l’offrir qu’au bonheur, qu’au positif et qu’à l’amour ? Qui fait le choix de la dévotion de n’offrir à la terre que des pensées, des sentiments, des paroles de bonheur, avec une telle intensité que les larmes perlent et que les anges viennent s'en nourrir ?

Perdre son énergie à lutter entretient les voies de la lutte. Cela entretient les voies de disharmonie. Sortir des voies du duel et retrouver la dévotion d’être le vivant et d’être la pure harmonie. Retrouver ainsi la voie de l’incarnation. En cela, nous vous accompagnons.     
Ne dis pas non. Dis oui à l’amour. Ton attitude là sera différente. 
Peut-être que dans la parole, tu diras que tu choisis de ne pas avoir de linky, mais dans ton attitude et dans ton ressentiment, tu sauras que tu es le bonheur de choisir l’harmonie.
Et fais attention, et faites attention, et imprimez dans le collectif de l’humanité l’attention à ne servir que le bonheur.

Beaucoup croient avoir compris. Ils sont peut-être moins de cent, ceux qui sur la terre l'incarnent. 
L’on apprend encore et toujours à s’ouvrir avec toujours plus de dévotion, d’ouverture et de joie pour retrouver les lois de l’harmonie et les voies de l’âme.

Lorsque tu choisiras d’honorer l’harmonie dans tes circuits électriques, fais-le depuis la joie du oui à l’harmonie, même si cela implique exprimer que tu préfères garder un compteur qui répond à ta conception de l’harmonie. 

Même là, réapprendre la formulation qui n’honore que le oui dans chaque mot, dans chaque intention, dans chaque impulsion. Comprends-le, ainsi tu retrouves l’énergie active et créatrice d’être bonheur.
Quelles que soient les apparences et quelles que soient les circonstances, le choix du dévot de la vie est d’être le oui vivant à travers chaque formulation, à travers l’évidence du ressenti tout offert au bonheur.




Comme j’en témoigne sur ce blog, ce changement de vision, de vibration et d’attitude se réalise petit à petit en devenant plus lucide et en abandonnant toute forme de jugement. Cela veut dire qu’on entend les pensées automatiques de jugement et qu’on cesse de s’y attacher, de les croire.

Vouloir devenir tout amour et vivre la paix et l’unité, vibrer sur les fréquences de la source, est un long processus qui permet de libérer les corps subtils des anciens schémas, la mémoire aussi bien de l’enfance que celle de nos ancêtres, ce qui permet de décristalliser l’énergie. 

On élève peu à peu sa vibration tout en comprenant dans la chair, l’intérêt de ce positionnement au centre, dans la neutralité. 
Cela se réalise par plusieurs étapes et la première consiste à repérer les schémas de pensée qui nous maintiennent dans les rôles de victime de bourreau et de sauveur. Les repérer et s'en détacher, c'est le premier pas qui nous ramène à la paix, qui élève notre vision.

Quand on comprend que ce sont des mécanismes intrinsèques à l’humain, des conditionnements, on cesse de s’y attacher et ce faisant on en goûte l’effet immédiat : la paix. 
Puis en continuant d’observer on comprend que le fait de cesser de juger, de se positionner dans le monde, de ne plus faire le jeu de la dualité nous libère de l’inconscience, des conditionnements, de la souffrance et de l’ignorance.

Quand on est face à un choix, on va offrir à la source tout ce que ça soulève à l’intérieur comme pensées de peur, de jugement et peu à peu, la vibration s’élevant la paix et l’harmonie s’installant, notre vision va changer, notre attitude aussi. 

La patience et la persévérance vont nous permettre d’intégrer les fréquences de la source, de la lucidité et de la compassion ou de l’amour inconditionnel et de la lumière. 
La capacité à voir au-delà du jugement, des rôles, de la dualité. 

Ainsi peu à peu on perçoit en la vibrant, la présence de la source en nous. 
En s’identifiant à ces fréquences, à cette paix, en maintenant le désir d’unité en soi, notre vibration, notre vision changent. 
On comprend que tout commence et se réalise en soi alors on ne s’occupe plus de ce que les autres vivent, font, choisissent.

On sait que ce monde est le reflet de l’ensemble des pensées des humains, de ces mécanismes inconscients qui bloquent l’énergie, qui créent des égrégores de lutte, de conflit, qui fait qu’on refoule les émotions et cela maintiennent les gens dans des rôles, l’ignorance, les anciennes croyances.

Ce changement passe par la reconnaissance et demande parfois de dire « non » ou de s’isoler du monde afin de venir en soi, à la paix du cœur, à la conscience de ce que nous sommes en vérité : l’essence de vie en mouvement dans la matière.

Il y a plus d’une façon de dire « non ». On peut le dire en réaction, dans la colère ou poser ce choix sans agressivité, sans chercher à convaincre l’autre parce qu'on a offert à la source les réactions premières, automatiques. 

Puis dans la connaissance de ce que nous sommes, du caractère éphémère et illusoire de cette vie, dans l’abandon du jugement, de la dualité, on se laisse guider par la source. On comprend qu’on est guidé en toutes choses afin de devenir plus conscient et responsables de nos choix qui sont d’abord intérieurs, vibratoires.

Tout ce processus d’observation nous permet de comprendre la nature du ‘divin’, de l’énergie, de la vibration et son impact sur la matière, sur notre état d’être.

Ce message décrit la vision au-delà de la dualité, celle qu’on a lorsqu’on cesse de juger mais avant de pouvoir le vivre, il faut comprendre l’intérêt de ce positionnement au centre et son effet dans la matière. 
C’est ce qui nous permet de connaitre par nous-même la nature de l’énergie, ses différentes fréquences et les lois universelles. 
Et quand on sait ce qu’on veut vibrer, quand on en observe les conséquences, on apprend la maitrise de l’énergie, on apprend à manifester la paix en soi. 

On apprend à choisir en conscience, de s’aligner à la source en soi, ce qui nous permet de vivre sur les fréquences de la liberté, de l’authenticité, de l’unité, de la confiance, de la légèreté et ainsi de cocréer avec l'âme, le corps et l'esprit, une vie qui corresponde à nos aspirations profondes.   

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.