mercredi 15 mars 2017

« Vous avez perdu votre joie ? Regardez ce que vous avez… » Lisa Brown





J’observe de nombreuses personnes qui « ont perdu leur joie » pour de multiples raisons…
Ce qui nous rend joyeux en tant qu’humain est très différent de ce qui nous rend joyeux en tant qu’Âme. Nous avions l’habitude de remplir notre monde / espace avec des personnes et des choses, et nous faisions les choses parce qu’elles étaient attendues, ou « justes » au regard de notre jugement.

Lorsque nous commençons à nous éveiller, nous réalisons que la « joie » est quelque chose d’autre. Comment nous nous SENTONS a de l’importance.
Ce qui remplit notre espace / réalité doit avoir du sens, ce que nous FAISONS doit être important, et ce qui est important pour l’humain est différent de ce qui est important pour l’âme.

Il y a un « espace de néant » dans chaque transition que nous effectuons des anciennes dimensions vers les nouvelles. Nous avons la sensation d’avoir un pied dans chaque monde, nous n’avons plus envie d’être « dans l’ancien » et en même temps nous ne savons pas trop ce qu’il se passe et cela nous demande un certain temps, car le modèle du corps physique doit se débarrasser, « se vider », se réinitialiser et « se remplir de nouveau » avec plus de lumière et d’amour intérieur qu’il ne pouvait en contenir auparavant. Soyez patient et observez-vous.


D’abord, nous ressentons de la gratitude pour absolument tout… Si nous nous éloignons de la gratitude, nous perdons notre joie. Si nous permettons à quelque chose qui ne nous honore pas (nous ou les autres) de se produire, nous ne sommes pas joyeux. 

Si cela ne nous inspire / élève / unit / soutient pas, alors cela n’a pas de sens. Si cela ne provient pas d’un espace de pur amour, alors ce n’est pas réel. Si cela ne nourrit pas notre esprit / âme, alors cela n’a aucune raison d’être. Si cela interfère avec notre paix, cela n’est pas désiré / acceptable…

L’humain n’est jamais heureux. En tant qu’Âme, nous créons notre joie intérieure. 
Nous utilisons la nature et les choses simples pour activer notre joie, si toutefois nous avons besoin de quelque chose d’externe pour nous aider à nous reconnecter. 

La simplicité est joie. La paix est joie. Les plus petites choses nous rendent heureux. 
À travers notre présence à nous-même… il y a la paix, il y a l’amour, il y a le silence, il y a tout… si nous nous ouvrons pour permettre.

D’ABORD nous devons avoir de la gratitude, ensuite nous devons réaliser que tout ce que nous avons est un CADEAU… et nous ne GASPILLONS pas les CADEAUX… pas un seul d’entre eux. Nous apprécions absolument tout. Lorsque nous « nous éloignons de cet espace », c’est que nous sommes à nouveau redevenus inconscients et déconnectés de l’intérieur.*

Lorsque nos corps effectuent des mises à jour / ancrent la lumière, se recalibrent, ré-encodent et intègrent massivement, cela peut devenir assez intense / difficile, aussi nous devons NOUS RAPPELER DE NOUS SOUVENIR POURQUOI NOUS SOMMES VENUS ICI… et c’est valable pour nous tous…

Chaque jour lorsque nous nous levons, lorsque nous nous montrons, lorsque nous servons sans le support des autres, nous nous SOUVENONS que ce n’est pas important car nous sommes complètement soutenus de toutes les manières possibles. 
Vous pouvez vous sentir seul par moment, soyez patient. 
Cela va changer lorsque vous utiliserez les outils de Maîtrise / de Navigation Multi-dimensionnelle que vous avez rassemblés, appris et dont vous vous êtes souvenu.

Nous regardons autour de nous et nous ouvrons nos cœurs, ce qui ouvre également nos yeux et notre esprit. Nous voyons ce que nous ne pouvions pas voir avant, et nous réalisons à quel point nous avons déjà beaucoup, quelle chance nous avons, à quel point nous sommes bénis, et alors nous réalisons que nous avons tout ce dont nous avons besoin pour attirer plus, pour nous-même et pour tous.

Car ce que nous apportons est l’amour, c’est se SOUVENIR, c’est la gratitude, c’est la puissance intérieure de CRÉATION, le savoir intérieur que nous transcendons nos existences entières pour émerger dans une réalité complètement nouvelle que NOUS CRÉONS de l’intérieur vers l’extérieur, et qu’a travers chacun de nos moments, nous construisons tout.

L’humain traverse quelque chose, puis de nouveau redevient inconscient. Félicitons-nous pour tout le travail que nous faisons / avons fait, et continuons, car nous savons ce que nous allons récolter…

Le processus de déconstruction et de restructuration du corps physique / de la réalité physique est un processus continu, aussi nous devons tous faire une pause. 
Amusez-vous un peu, « arrêtez » tout pendant un temps, un jour ou plus, si vous êtes trop submergé.

Nous le voulons si intensément que nous pouvons rester «bloqués» dans le fait de « travailler trop dur »… et cela abaisse notre vibration jusqu’à ce que l’on réalise que « Oh, je peux faire une pause, aller m’amuser un peu, sortir dans la nature et revenir dans cette aventure avec une vibration supérieure, et ce sera plus facile ! »

L’aspect humain ne réalise pas la « quantité de travail » que tout cela représente. 
D’abord pour notre soi intérieur, et ensuite lorsqu’il est temps d’être pleinement au service. La phase flottante de béatitude et de magie cesse lorsque nous passons de l’autre côté, et ensuite elle se déplace à l’intérieur, de votre chakra couronne / tête à votre chakra racine / sacré, et active pleinement les desseins / désirs de votre âme et tout redevient « plus vrai », alors que vous ancrez vos réalités de dimensions supérieures, ici dans le monde physique. Le rêve étant crée et ancré, il est maintenant temps de Marcher sur la NOUVELLE Terre et d’être pleinement au service. Tout ce processus est « un travail », cependant vous faites ce que vous aimez, ce qui vous inspire et élève tout, ce qui unit, ce qui crée, ce qui fait une différence pour nous tous, ici…

Alors, soyez patient, concentrez-vous sur vous et faites une pause, et ayez de la gratitude pour absolument tout ce que vous avez jamais éprouvé, et pour ce que vous avez maintenant. Si vous n’y arrivez pas, alors allez rencontrer d’autres personnes plus démunies que vous, et aidez-les, passez un moment avec elles. Cela va vous permettre de remettre les choses en perspective, et votre cœur s’ouvrira de nouveau afin que vous puissiez REVENIR À L’APPRÉCIATION.

Nous sommes entrés dans le Portail de l’Équinoxe avec cette première éclipse, ce qui a des significations différentes selon la dimension / ligne de temps occupée par chacun. Tout cela vous amène au plus profond de vous et rend visible tout ce qui auparavant était caché à l’intérieur de vous et vous fait affronter tout ce qui n’était pas résolu en vous … en vous montrant de quoi vous êtes fait, la puissance de votre amour intérieur, là où vous êtes concentré sur ce qui est réellement important et en activant vos désirs les plus profonds d’avancer…

Tournez-vous vers l’intérieur, connectez-vous et maintenez cette connexion de paix.
Pas heureux ? Alors plongez plus profondément, connectez-vous plus, lâchez-prise de tout le reste et trouvez le moyen de retrouver votre joie et faites-le plus souvent. 
Relâchez (libérez-vous et libérez tout) tout ce qui n’est plus aligné avec votre expression la plus élevée. Si vous n’êtes pas heureux dans un lieu, alors bougez votre corps, changez d’endroit, faites quelque chose pour les autres sans raison, juste parce que… (l’Énergie des Anges). Activez votre Ange et c’est facile…
La Joie est un état d’être et une vibration / énergie qui emplit vos cellules de lumière. Faites tout ce qu’il faut pour activer votre Joie. Le reste découle naturellement de là.
Je vous aime.
Lisa ☼
Traduction Alice Bruyant
http://www.eveillessence.com/
 



C’est clair que la gratitude tout comme la compassion sont des fréquences de l’amour inconditionnel et lorsqu’on confie à son âme tout ce que la lumière révèle de contradictoire, de douloureux, la confiance qui s’installe entre elle et la personnalité nous place en cet état de gratitude. C'est un sentiment de liberté et de reconnaissance qui émane de cette connexion intime. L'ombre, les mouvements chaotiques, deviennent des occasions d'installer cette confiance mutuelle, cette proximité, cette association, cette harmonie, cette expansion de cœur et de conscience.

Le service dont elle parle ici commence à l'intérieur, envers soi-même.
Quand on ne s’identifie plus à la personne, à ses schémas automatiques, à ses réflexes inconscients, la vibration de la source devient l’ancrage et démystifie les croyances passées.

Le corps physique est perçu comme un véhicule éphémère et éternel à la fois parce que les cellules se régénèrent sans cesse, elles se transforment mais rien ne se perd.

Pouvoir prendre du recul sur sa vie, sur ses pensées, ses émotions, son corps physique, témoigne à la fois du fait que nous ne sommes pas cela mais aussi que ce sont des aspects partenaires, des outils de manifestation de la conscience Une, de la source, de l’amour, la paix et l’harmonie. Un assemblage de cellules, de fréquences, de dimensions, d’énergie, une panoplie d’outils de perception autonomes et intelligents, dans un corps de chair lui-même autonome et intelligent.

L’objectif devient "vivre ensembles en bonne intelligence", dans l'unité, la paix et l’harmonie. C’est un projet magnifique qui révèle tant l’essence que l’unité entre tous ces corps. Un des cadeaux qui en résulte c'est la liberté d'être.

Les notions de devoir, de sacrifice n’ont plus de raison d’être, seul l’amour se projette naturellement lorsqu’on s’identifie à l’être tout entier comme un Tout parfait. 
On se sent honoré d’habiter ces corps pour un temps qui devient précieux à chaque instant sans pour autant qu’on s’y accroche désespérément.

Les joies de l’âme sont celles de l’expérience de l’amour, dans la matière et celui-ci prend mille et un visage et tout d’abord, dans la relation à ces corps qui ont invité la conscience à s’y établir en maitre, en coordinateur et cocréateur. 

Lâcher les croyances passées c’est tout un chemin, une révolution intérieure, un rêve évolutif qui nous affranchit de la dualité, de l’illusion et restaure la joie d’être, de pouvoir effectuer ce voyage en étant de plus en plus conscient et présent à tout ce que nous sommes. 
En choisissant la voie de l’amour, de l’acceptation de ce qui est, en restant ancré dans la neutralité, la joie et la gratitude rayonnent naturellement.

Dans ce regard neutre, ce léger recul sur ce qui est, la vie devient légère et profonde à la fois. Profonde parce que dans le face à face avec la peur primordiale, celle de la mort, l’éternité se révèle, les contraires s’équilibrent et se magnifient mutuellement. 

Dans ces moments où on est à la limite de s’identifier au personnage, parler à son âme en révèle la subtile présence et parfois même la voix. On se souvient alors du sens de cette vie, retrouver et manifester l’être véritable, la source. Amener l’amour et la lumière jusqu’au cœur de la matière et voir que tout est déjà là et parfait.

*L'amour tout comme la gratitude ne se commandent pas, ils se révèlent, c'est seulement dans la communion avec l'âme, dans ce recul qui permet de voir les rôles et stratégies sans s'identifier à cela, qui nous ramène à la réalité de Qui nous sommes en essence. Mais comme il est important que le mental soit rassuré, affirmer ce que l'on veut représente une étape nécessaire. Une façon de débroussailler le terrain et d'apprendre la maitrise des pensées. Maitriser les pensées en ne s'identifiant pas à celles qui émergent des anciennes croyances, nous oriente vers la joie. Elle émerge naturellement dans l'accueil des émotions.

Quand à la notion de travail, c'est encore une vision humaine et égocentrique parce que la seule chose à faire, c'est de devenir conscient de ce que nous ne sommes pas. 
Ce sentiment provient de l'identification au mental, de l'idée que c'est par la compréhension qu'on réalise qui nous sommes en vérité. 

Dans le retour au cœur, on apprend à sentir la présence de l'âme et à lui faire confiance. Dans cet abandon de la lutte, on sait que tout est orchestré par le soi et l'âme et que la Joie est le guide. 
Le mental cesse de contrôler, il fait confiance à la source, la vie, il est en paix parce qu'on n'exige plus rien de lui, on ne lutte pas contre lui, on ne croit plus les pensées qui le traversent continuellement, on ne nourrit plus la peur. On reconnait ses talents mais on sait que ça n'est pas lui qui dirige et que la confiance envers l'âme, sa guidance, est suffisante. 
Une énorme révolution se réalise à l'intérieur, à tous les niveaux de l'être et jusque dans la matière, la conscience humaine s'ouvre à celle de l'âme, de l'unité et cela créé naturellement des symptômes, des réactions, mais tout ce travail est effectué par le duo âme/Soi. 
En ce sens, ne pas s'attacher à ce qui se manifeste en soi, facilite le processus d'intégration et d'expansion. La paix et la joie s'installent ainsi, à mesure que la confiance envers l'âme/Soi grandit quand le réflexe d'intériorisation dans le silence et la neutralité est acquis. 

On n'a plus besoin de se comparer pour se valoriser non plus parce que c'est une des nombreuses stratégies du mental  qui ne fait qu'amplifier le manque et la division. 
L'autre devient un miroir dans lequel on voit autant notre lumière que notre ombre. 
On voit que cela nous relie, nous place sur un pied d'égalité lorsqu'on se positionne au centre. 
On comprend que le pouvoir de créer réside dans la confiance en la guidance interne, le fait de suivre l'élan porté par le désir et la joie.

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.