mardi 15 novembre 2016

« L’Ombre et la Lumière » & « Outil de reconnaissance d’étapes dans votre évolution » Magali/Miriadan





Nous recherchons la Lumière et en faisons notre objectif de vie, notre "mission". 
La Lumière est cet état par lequel nous rayonnons à partir de Qui Nous Sommes, dans le Partage et la Beauté. Être Lumière emplit et nourrit. Être Lumière apporte la satiété et une finalité. La Lumière appose une stabilité.

Dans son Amour infini, l'Un nous a offert l'égale et la sœur de la Lumière : l'Ombre. L'Ombre est une initiatrice, une émulatrice. Elle détient les clés de la Lumière en vous car elle en est la gardienne aimante et exigeante. Dans toute évolution, il vous faut abandonner vos repères, vos croyances, vos illusions, ce qui vous maintient dans votre zone de confort, pour aller plus loin, en profondeur. Et l'Ombre est cette ouvreuse de portes.

Notre corps est un temple dédié à Qui Nous Sommes. 
Rien ne se trouve à l'extérieur, tout se cache en notre intériorité. 
Notre magnificence nous attend patiemment, et s'offre progressivement lorsque nous acceptons l'invitation de notre Ombre à nous initier à nous-même. Cette partie indissociable de notre Être nous présente nos peurs, nos blocages, nos limites dans l'objectif de nous dépasser. Et quand nous trouvons en nous la voie, que nous dépassons le miroir de nos fantasmes, nous laissons jaillir la Lumière.

La religion nous a éloigné de l'Ombre en la dépeignant sous les traits du Mal, ennemi du Bien. D'où vient l'image du diable aux pieds de boucs et cornu ? Nous le retrouvons sous les traits du dieu celte Cernunnos, intermédiaire entre les vivants et les morts et gouvernant le rythme des saisons, ou le dieu grec Pan, gardien de la nature et exalteur impertinent de ce que nous n'osons pas regarder en nous. Et rien n'est plus Juste.

L'Ombre nous apprend à ne plus nous satisfaire de nos acquis, à rechercher l'Infini, à nous Aimer. L'Ombre est ce révélateur, cet éveilleur qui questionne, déconstruit, met en doute, désapprend. Tel le rythme des saisons, nous parcourons un cycle d'éveil en 4 phases (voir l'article plus bas ) qui scande notre passage de l'Ombre vers la Lumière, et de la Lumière à l'Ombre.

Lucifer était un être de Lumière qui, par Amour pour l'Un et son Plan, pour Nous, a accepté de jouer un rôle de coordinateur du Mal. Ce Mal était une condition du Jeu pour que chacun puisse découvrir la Dualité au sein de son incarnation. Ce Mal répondait parfaitement à nos demandes d'expérimenter la souffrance dans le cercle victime-bourreau-sauveur. Il est devenu un allié précieux pour vivre nos émotions dans ses larges gammes. 
Car, comment exprimer notre Lumière si nous ne nous connaissons pas, si nous ignorons de quoi nous sommes capables ? L'Ombre est cette Puissance qui vous soutient dans le désespoir, qui enflamme vos cellules lorsque tout est perdu et ranime votre Foi quand vous êtes dos à la Lumière.

Chaque fois que nous émettons notre Lumière, l'Ombre serpente nos assises et dresse le bilan de notre parcours. En lien avec notre âme, elle nous insuffle l'envie de continuer, jusqu'à ce que l'Alpha que nous sommes retourne à l'Omega. Nous sommes notre propre exigence, nous choisissons notre chemin en nous laissant bercer par ce mouvement libérateur.

La Lumière n'est qu'une partie d'un ensemble, et cet ensemble repose sur la totalité de ses faces. Vous aimer est respecter chaque partie de vous, qu'elle soit Lumière ou Ombre. Il n'y a ni Bien, ni Mal. Tout est neutre car énergie issue de l'Amour qui contient le Tout. Nous sommes appelés à découvrir Qui Nous Sommes au sein d'une potentialité infinie d'expériences, sans notion de valeurs mais dans la vérité de nos ressentis. Et l'Ombre est ce chemin de Transcendance par lequel nous nous révélons à nous-même, qui nous soutient dans nos Choix pour que nous nous sublimions dans notre Authenticité.

L'Ombre prend les masques que vous lui offrez par vos croyances, vos peurs et vous teste. Quand vous êtes réconciliés avec vos souffrances, que vous avez étreint avec compassion ces parties de vous qui sont en incompréhension, l'Ombre fortifie votre action et vous conseille avec Justesse. Elle vous offre le Pouvoir de matérialiser dans la matière vos rêves et vos désirs, elle vous donne le retour de l'expérience.

La Lumière prend sa source en Vous et rayonne vers l'extérieur Qui Vous Êtes, l'Ombre vous plonge dans vos profondeurs et dévoile Qui Vous Pouvez Être selon vos Choix.  Que vous observiez votre Lumière ou votre Ombre, chaque pôle sera d'égale puissance. Jusqu'à pénétrer votre Transparence, union et interpénétration de la Lumière et de l'Ombre, votre Centre. 




C’est une vision à laquelle j’adhère totalement ! C’est clair que le fait de ranger ce qui est dans des cases, nous limite et nous maintient dans l’illusion, l’immaturité, l’enfermement des croyances basées sur la notion de jugement. Le jugement c’est le juge en nous qui ment ou qui ne voit qu’un seul aspect de la situation, qui colore la scène, qui interprète l’évènement selon la mémoire consciente et inconsciente, selon ce qui a été vécu par le passé ou par les ancêtres.
Quand on a vécu quelque chose de douloureux, quand on a vécu une situation en étant la victime et lorsqu’on est enfant on ne peut que l’être puisque notre sort dépend totalement de notre entourage, à la moindre contrariété, on va à nouveau se sentir victime. 
On va tout voir selon ce filtre déformant, dans une situation où on est perdant, on ressentira la douleur du passé, on se sentira impuissant et les pensées de plainte, de colère, de révolte, le sentiment d’injustice vont surgir automatiquement. 

On aura la sensation d’avoir raison simplement parce que la charge énergétique du passé viendra s’ajouter aux fréquences des pensées de la victime. 
Mais en prenant du recul, on peut voir cela, on peut constater que nous avons attiré la situation par la fréquence que nous vibrons et surtout que nous interprétons les choses de façon totalement subjective et faussée. 
En revenant au centre, à la paix du cœur, à la neutralité, on va apprendre peu à peu à lâcher les étiquettes et à voir véritablement, à considérer ce qui sous-tend tout, à percevoir la vibration, l'énergie au-delà de la forme. 

On pense être impuissant parce qu’on accuse toujours les autres de notre mal-être, on projette sans arrêt nos peurs, frustrations, nos fantasmes sur les autres, tout comme on rend l’autre responsable de notre bonheur. 

Que ce soient les situations agréables ou désagréables, c’est toujours à cause ou grâce à l’autre qu’on pense vivre cela de cette façon. Mais en apprenant à revenir en soi, on verra que nous nous faisons des films la plupart du temps. 
Cette expression dit bien ce qui se passe, ce phénomène de projection vers l’extérieur de notre propre ressenti. 
En ce sens, savoir accueillir l’émotion, la vivre en soi et ne pas la ranger dans une case bien ou mal, est très libérateur parce qu’on se libère peu à peu de ce système inconscient de projection. 
Puis on voit en effet que c’est une énergie qui est neutre, porteuse de lumière parce qu’elle nous révèle ce que nous sommes au-delà des rôles dans ce retour au centre, à la neutralité tout en apportant son potentiel.

J’ajoute le texte dont elle parle dans ce message parce que là encore, j’adhère totalement à ce point de vue. Pour qu’une idée soit considérée comme vraie, il faut l’expérimenter, le vivre et c’est de cette façon qu’on devient autonome, libre. 




Outil de reconnaissance d'étapes dans votre évolution
Vous l'avez remarqué, l'évolution se fait en plusieurs étapes. Nul doute que nombre d'entre vous s'apparente à Sisyphe. Et vous avez raison. Et nous précisons même que "faire et défaire, c'est le propre de ..." l'être en évolution. 
Pour vous rassurer, voici une perspective des étapes qui vous accompagnent sur votre chemin.
 
Expériences et synchronicités.
Stabilité.
Compréhension des leçons. Création de vos repères, intégration de vos vérités.
Harmonisation de l'énergie dans vos cellules : retour d'un nouvel élan, de nouvelles envies.
Stabilisation de votre cercle de confort.
Ordre.
 
Appel à une évolution, réception de nouveaux codes dans vos corps.
Déconstruction de vos vérités, remise en question de vos croyances.
Abandon de vos certitudes, ouverture à la Perméabilité : bilan partiel de votre parcours, regard sur vos croyances enfouies et non reconnues jusqu'alors.
 
Perte des repères, le corps présente au mental des signaux d'insécurité (agressivité, pensées fuyantes et nombreuses, stigmates physiques ...).
Le mental est saturé, les émotions affleurent. Ressenti de gênes, de peurs, de souffrances en soi. Mal-être ou dissonance avec son Être.
Désordre.

Lâcher-prise.
Le corps se détend via l'acceptation de la libération des émotions (larmes, cris, colère, etc.). Selon son éveil, un sentiment d'injustice de se retrouver dans cet état, de revoir des souffrances revenir alors qu'on les a perçues pacifiées, peut se révéler.
 
Le cœur apporte son réconfort, apaise. Acceptation. Un Vide s'installe.
Déconstruction de l'ancien validée.
 
Réception de nouvelles vérités, temps de pause.
Éclairage sur le parcours et allègement (prise de recul), pose des nouveaux jalons.
Construction du cercle de confort selon les expériences et synchronicités.
Stabilité.
 
Il n'y a pas de règles strictes dans ce schéma, car chacun est unique. 
Il s'agit d'un cycle général qui fonctionne ici et maintenant. 
Sachez simplement qu'il n'y a jamais de recul, de retour en arrière. 

Vous êtes dans un Mouvement d'évolution qui vous propulse vers le meilleur de vous-même, ce qui implique la prise de conscience de ce qui se trouve en vous et qui a son Juste moment pour se présenter à votre attention. 

Ce qui ne résonne pas pour vous actuellement ne veut pas dire être faux. Cela peut signifier que vous vibrerez dessus demain. Ou jamais. Mais qui est vrai pour l'autre. 

Et comme l'autre est vous, vous ne faites qu'expérimenter par le biais d'un frère/sœur avec qui vous êtes en lien d'Essence. 
Lorsque vous serez en communion, en conscience, vous ressentirez comme vôtres ces leçons. 
C'est ce que vous faites déjà par les vies simultanées, ou dites "antérieures".




La notion de vies simultanées peut sembler bien complexe mais quand on observe l’humain que nous sommes et quand on est objectif, quand on ne s’identifie plus au personnage, on voit le caractère universel des jeux de rôle, et en même temps la source Une dont nous sommes tous issus. 
J’ai la sensation que la conscience Une commune à tous, s’éclate en autant d’extensions, d’incarnations, de formes, qu’il existe de potentialité selon les archétypes, les ondes, les rayons sacrés, la palette des énergies et les multiples combinaisons possibles. 

Quand à l’âme, j’ai du mal à concevoir l’idée qu’elle soit limitée à un individu. J’ai plutôt la sensation que tout comme la conscience, elle est Une. 
Selon ce que je perçois, l’âme est l’aspect féminin de la source et la conscience ou l’esprit, l’aspect masculin. 
Plus on est conscient de la présence du divin en soi et plus on est connecté aux autres extensions de l’âme et de la conscience. On est toujours reliés aux autres au niveau énergétique et selon notre point de focalisation, la résonance met en évidence ce qui en nous a besoin d'être libéré, rectifié, équilibré, pacifié. 
On est relié en permanence à la sagesse divine mais pour le percevoir il nous faut porter notre attention sur le cœur, s'ouvrir à recevoir et lâcher les préjugés. 
L’individualité, c’est au niveau de la reliance spécifique, unique à la source, à la vie et la façon dont nous manifestons cela dans la matière. Un angle de vue particulier, une structure de base particulière qui offre une palette de potentiels. 
L’individu a le choix de sa vision, de son positionnement, de s’ouvrir ou de se fermer, d’interpréter ce qu’il voit et vit. 

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.