mercredi 14 septembre 2016

« Pacification et symbolique du Héron »





Ce matin, le ciel couvert et la pluie qui est tombée durant la nuit m’ont donné du courage parce qu’on peut dire qu’hier encore, c’était la fiesta à l’intérieur !
La colère dominait avec la sensation d’échec et les frustrations que ça créé.

Quand on veut vivre dans l’amour, la paix et l’unité, on a tendance à s’imaginer que tout va se dérouler dans la tranquillité permanente mais c’est une vision mentale des choses parce que d’une part nous sommes des êtres vibratoires et d’autre part, parce que la vie est en perpétuel mouvement. 
L’évolution est un processus cyclique ininterrompu. La vie qui bouillonne en nous se trouve souvent entravée par des croyances, des peurs, des pensées émotions et nous apprenons la fluidité, la souplesse, la patience et la persévérance lorsqu’on ouvre son cœur.

Comme j’agis selon l’envie du moment, je me suis sentie poussée à faire une méditation guidée par Daniel Desjardins « l’ouverture du cœur ». Retrouvez un enregistrement de cette méditation guidée par les Guides de l'Unité ici (cliquez sur "obtenir cette offre" et sélectionnez ce que vous voulez télécharger): https://www.alchimieducoeur.com/store/GTjiQvNa

La fatigue, l’impatience, la sensation de tourner en rond, tout ceci indique que des pensées émotions ont besoin d’être vécues et libérées. Alors comme le matin je suis « moi-même », du moins comme les cachets ne changent pas encore ma chimie interne, mon état d’être, et comme la culpabilité n’est pas présente, c’est le bon moment pour libérer les émotions encore enfouies. Des larmes ont nettoyé le corps émotionnel et même si ce que je ressentais était assez flou, j’ai senti les énergies et j’ai pu constater que le mental captait l’info. 


Habituellement je vois les énergies mais là, j’en entendais la couleur et d’ailleurs à chaque fois en duo ; du bleu-vert ; du rose doré ; du jaune citron vert et enfin du violet nacré. 
J’en connais la valeur énergétique et ça correspondait au ressenti. C’est très difficile à expliquer mais ces rayons sacrés ou flammes, cette façon de concevoir ce qui nous composent énergétiquement, vibratoirement m’a toujours parlé. 

Chaque fin de cycle, de saison me laisse toujours un sentiment de perte mais de plus en plus, c’est l’idée du renouveau qui vient le remplacer et qui créé une forme d’équilibre, révélant la dynamique des polarités. L'activité au jardin sera la taille et l’arrachage et en même temps l’occasion de passer à autre chose énergétiquement.
Je me suis amusée à chercher la symbolique chamanique du héron que j’ai croisé hier matin et ce que j’ai trouvé correspond bien à ce que je vis en ce moment. 




"LE HÉRON – animal totem" Selon Aigle bleu
Les mots-clefs de la médecine du héron sont la purification et la connaissance de soi. La plupart des oiseaux d’eau sont associés à la purification, car l’eau est l’élément purificateur par excellence.
Le héron, tout particulièrement, du fait de sa grandeur et de sa capacité à rester debout sur une patte des heures durant, évoque la connaissance de soi. Il est comme en méditation et il a souvent le pied dans l’eau, ainsi participe-t-il de trois éléments en même temps : la terre, l’eau et l’air.
La capacité de se connaître soi-même provient toujours de ces moments que nous consacrons à nous regarder nous-mêmes et à examiner nos pensées, nos émotions, de même que ce qu’elles génèrent et provoquent dans notre environnement. 

Nous négligeons souvent, dans notre compréhension de la vie, ce principe fondamental : nous créons nous-mêmes notre vie et les événements qui la constituent. 

Il est bien plus sage de se donner périodiquement un temps d’immobilité et de réflexion afin d’examiner et de définir les pensées et les émotions qui s’agitent en nous, que de se lancer tête baissée dans toutes les circonstances de la vie, laissant celle-ci provoquer les événements plutôt que de déterminer nous-mêmes la substance, le tissu de notre vie telle que nous voulons la vivre.

Pour se nourrir, le héron avale un poisson directement, tout entier. 
Son système digestif est très souple, c’est là l’autre capacité provenant de la médecine du héron : ceux qui ont cette médecine savent accepter tout ce qui leur arrive et en tirer des enseignements.
Les personnes possédant la médecine du héron sont très précieuses au sein des organisations, parce qu’elles savent réfléchir, planifier et prévoir, ce qui, dans toute organisation, est très important. Elles sont très attentives rien ne leur échappe.
Ces personnes savent donc travailler en équipe, tout en restant elles-mêmes. 
Elles trouvent facilement de quoi se nourrir et n’ont pas peur de la solitude, même si elles se trouvent bien également au sein d’un groupe.
Les plumes du héron bleu peuvent être utilisées pour les cérémonies de guérison et de purification.
Retrouvez tous les autres animaux totems dans mon livre : Les animaux totems dans la tradition Amérindiennehttp://europe.boutiqueaiglebleu.com/fr/produit/les-animaux-totems/




Et selon Aiiwanah: 
"La médecine du Héron est le pouvoir de la connaissance de soi que confère la découverte de ses propres talents et l'affrontement de ses défis. C'est l'habileté d'accepter toutes les pensées et tous les sentiments sans en refouler aucun. 
Le Héron plane au-dessus de ceux qui ne savent pas qui ils sont et ou ne trouve leur place en ce monde. En laissant tomber une simple plume bleue sur eux, le Héron leur demande de suivre leur intuition et de se lancer dans l'aventure de la réalisation de soi.

Il vous invite à plonger dans l'univers fluide de vos sentiments afin d'en découvrir la vérité. Le Héron vous enseigne à développer vos talents de réflexions personnelle afin que vous puissiez vous connaître de façon intime. 
Lorsque vous vous regardez à travers la lentille déformante de la suffisance, la perception embrouillée d'une faible estime de soi ou la vision myope de l'apitoiement, vous ne pouvez réaliser votre plein potentiel et apprécier les occasions qui s'offrent à vous.

Le Héron vous demande de vous regarder froidement et de voir ce que vous aimeriez améliorer ou changer. Si vous vous embourbez dans la procédure c'est peut-être que vous êtes trop dur ou trop critique envers vous-même. Choisir de blâmer les autres ou de pointer du doigt les différentes épreuves de la vie plutôt que de revendiquer la responsabilité de vos gestes démontre un manque de courage face à cet ennemi intérieur.
Ceux qui pratiquent la médecine du Héron sont prêts à se regarder en face et à accepter leurs intentions, actions, sentiments, rêves, buts, forces et faiblesses intérieures
En équilibrant ces vérités, la médecine du Héron vous montre comment affronter vos faiblesses et comment continuer à développer ces talents qui vous mèneront vers la force intérieure et la certitude de votre but.

Le Héron vous convie à descendre plus profondément, à vous découvrir et à croire en votre voie. 
Comme le Phénix qui renaît de ses cendres, le Héron émerge des mondes invisibles de l'esprit vers un nouvel équilibre intérieur afin de réaliser sont plein potentiel.

La splendeur de l'esprit humain réside dans la joie de la découverte, si vous avez le courage de suivre le grand échassier dans l'aventure. 
Le Héron vous rappelle que chaque voyageur sur le sentier de la vie est un messager, et que chaque destination est le début d'un nouveau cycle de vie dans la Grande Roue de Médecine.
"Héron bleu...Échassier sacré merci pour tes réflexions, les miroirs de la quête de vie et les mondes qui vivent en moi. Montre-moi comment fonctionnent les relations, avec mon cheminement qui se faufile au travers du tout. La voie royale de toute vie, qui reflète le but de mon esprit éternel."




Là encore je me retrouve en ce qui est dit...
Je n’en pouvais plus de la chaleur lourde, pesante et du vent chaud qui en rajoutait alors cette fraicheur est une belle invitation à se reposer, à faire confiance à la source, à la vie. Puis une fois le calme revenu, je me souviens des vertus du vent...
Ce qui a déclenché la colère hier, c’est le fait que le canal n’ait pas été ouvert alors qu’il aurait dû l’être et comme je n’avais pas pu arroser depuis deux jours, le jardin séchait. 
J’ai pu observer tant les pensées émotions que ça générait que leur caractère obsolète puisque j’avais pris la décision de commencer à arracher ce qui était en fin de cycle. 
Malgré tout j’ai laissé sortir toutes ces pensées de colère et de frustration tout en les considérant comme des vagues d’énergies qui cherchent à se placer, s’ajuster, s’harmoniser. 

Je suppose que tout cela est une forme de préparation à la connexion âmique qui doit se dérouler ce soir avec Magali. D’ailleurs il faut que je regarde la marche à suivre…
Je copie colle la présentation trouvée sur le site du grand changement :

« 1ère Séance de Reconnexion Âmique en direct avec Magali Magdara le 14 septembre 2016 à 20h00 heure de Paris ».

Nous sommes très heureux, Stéphane et moi, de participer avec vous à cette formidable aventure.
Cette première séance nous offre un voyage au cœur de notre planète, dans l’intra-terre. 

Au cours de cette méditation guidée, je vous invite à me suivre dans un espace dédié, sacré, afin de rencontrer l’être qui sera votre coordinateur.
Celui-ci vous guidera par la suite avec bienveillance dans les champs dimensionnels de Gaïa, là où se trouvent vos frères et sœurs d’âme. Votre dragon sera votre protecteur et régulateur énergétique*.

Avant de commencer la séance, buvez un verre d’eau et placez-vous de façon que votre corps soit totalement à l’aise, disponible, qu’il puisse se détendre.

Si vous avez des doutes sur votre participation, écoutez votre cœur ou réécoutez la vibra-conférence de présentation du 5 septembre 2016. Ressentez. Vous n’avez aucune obligation de faire toutes les séances.

De même, à la suite de ce voyage, si vous sentez avoir besoin d’un soutien, des questions à poser, je vous propose une séance collective de consolidation le 21 septembre au cours de laquelle je vous aiderai à solidifier le lien que vous venez de créer.
Celle-ci est une option en participation libre et est non obligatoire pour suivre le programme qui lui est complètement gratuit :




*Je n'ai pas senti l'élan de publier le message qu'elle a posté sur son site, intitulé, " La nation des dragons " parce que c'est trop pour le mental. Même si ça résonne parfaitement au niveau du cœur, je respecte le besoin de cohérence du mental. Il ne s'agit pas de privilégier un aspect de l'être mais de maintenir la paix et l'harmonie intérieures. De maintenir l'équilibre et l'unité entre tous les corps, sans les hiérarchiser mais plutôt en les amenant à s'aligner en confiance, à la vibration amour lumière. Pas en refoulant ou en niant quoi que ce soit mais comme toujours en accueillant ce qui se manifeste dans l'instant.
En fait, toutes les émotions qui sont montées ces derniers jours semblent avoir crée de l’espace à l’intérieur et calmé le mental qui craignait de perdre la raison.
J’ai demandé souvent à mon âme de le rassurer, de l’éclairer, afin qu’il puisse rester cohérent malgré le décalage entre sa vision et celle du cœur, de l’âme.

J’agis vraiment par instinct, non pas de survie (même si cela participe à l'ensemble) mais davantage selon l’élan du cœur et même l’envie du mental de passer à autre chose, d’élargir son champs de vision. C'est pour cette raison que je ne suis pas certaine de participer à ce voyage, je verrais le moment venu...

L’ennui commençait à bien me peser parce que je ne trouve pas d’écho dans ce monde, rien qui réjouisse le mental, lui donne envie d’aller vers les autres. Les émissions de Ruquier qui m’ont un peu amusée ont fini par me gaver mais d’un autre côté, les conférences qui parlent de spiritualité ou de développement personnel me gonflent aussi. Quant à ce qui se passe à la télé, dans les médias, même ceux qui prétendent dire la vérité, ça ne m’attire pas du tout, je me sens déconnecté de ce monde virtuel, de la vision actuelle du monde même si je sais que de belles initiatives voient le jour un peu partout. 
Je sens que l’attraction est plus orientée vers les mondes intérieurs, toujours dans ce désir de mieux connaitre afin de mieux aimer. La pseudo réalité du monde me laisse de plus en plus indifférente mais comme pour continuer d’exister ici, il faut une certaine motivation, c’est depuis l’intérieur qu’il me faut trouver ou même créer ma place.

La plus grande frustration vient de ce fait, de ne toujours pas oser être pleinement ce que je suis, de ne pas avoir encore définit et trouvé ma place, mais dans un sens c’est naturel puisque de nombreux aspects sont encore ignorés et la cohérence étant nécessaire, ça demande de la patience, de l’ouverture tout en restant solidement ancrée en mon corps ou mon cœur.
J’exagère un peu parce que je suis en paix intérieurement et dans une relation intime et constante avec l’âme mais j’ai encore la sensation de vivre à cheval sur deux mondes. Ceci dit ça n’est plus un déchirement, une souffrance et en fait il se peut que ce positionnement soit la condition sine qua none de cette incarnation… ? Remarque j’ai moins la sensation d’être ballotée, chamboulée et je commence à mieux savoir surfer sur ces vagues d’énergies. 
Le mental n’est jamais satisfait, il en veut toujours plus et d’une certaine manière, c’est un moteur si on sait demeurer au centre. La souffrance vient du besoin de perfection, de l’attachement au résultat mais quand les énergies s‘équilibrent, là encore ça crée une dynamique, un élan. 




Ce désir d’évoluer, d’aller vers plus d’autonomie, de connaissance intérieure, a voilé l’immense progrès dans la matière, le quotidien, qui se traduit par le fait que je n’ai pas encore pris de bout de médicament ! 
Le geste est beaucoup moins compulsif et ça, c’est bon signe. Ça veut dire que la confiance en ma capacité de gérer les vagues d’énergies, les pensées et les émotions, amplifie tout de même. Parce que lorsque les émotions submergent, je me sens encore déstabilisée et le doute peut aussi se manifester mais la paix revient toujours et de plus en plus rapidement. C'est en cela que je note une évolution.

Une info trouvée sur facebook vient rassurer le mental quand aux visions relatives aux douleurs physiques, à la façon d’interpréter le ressenti et la faculté de modifier les modes de pensées, donc les comportements… :
Isabelle Mansuy transhumanisme en héritage :
En fait, il y a d’autres vidéos sur youtube et je pense que ça mérite un article entier...puis ce qui m'intéresse surtout, ce sont les infos qui confirment la voie de la guérison...en tous cas, le mental a de quoi se nourrir...
Petit clin d’œil de l'âme, en ouvrant le programme avec lequel je signe les photos, celle du jour est un héron...petit patapon, lol! C'est la synchronicité qui est remarquable et qui constitue le signe puisque chaque jour, la photo qui illustre la fenêtre de ce programme, est différente...

Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteure et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » ou http://lydiouze.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.