vendredi 30 septembre 2016

« Nos cellules sont toujours à Notre écoute » Kreyon via Lee Carroll






Voici une vérité qui ne prendra pas une éternité, avant d’être découverte par votre science. Les cellules de votre corps physique et – particulièrement – ce qui est appelé « innéité » ont toutes une chose en commun. Voici le titre que nous allons attribuer à ces deux choses : « Vos cellules sont toujours à l’écoute ! » Cela fait « naturellement » partie de tout ce que vous êtes.  
Votre divinité intérieure habite en chacune de vos cellules
Vos cellules sont en quelque sorte, une création de votre ADN. Si vous utilisez votre discernement, pensez-vous qu’il est possible que « vos cellules soient toujours à l’écoute » ? Si oui, nous vous suggérons de toujours leur parler avec une intention pure !

Parlons de cette communication. C’est comme si… Chaque cellule avait un téléphone et qu’elle attendait que vous l’appeliez. Si vous pouviez signaler le numéro, vous pourriez parler à chacune d’elles en même temps ! Chacune répondrait à votre appel téléphonique, puisqu’elles sont « vous ».

Tout ceci est naturellement inclus dans votre innéité. Vos cellules ne répondront pas à votre linéarité, puisque ce sont des communications multidimensionnelles. 
N’oubliez pas que votre conscience humaine est linéaire. Cette communication se rapporte au champ de votre ADN, de votre Merkabah. 
Si je vous dis que votre « innéité » est le langage de votre âme, me croirez-vous ? 
La Merkabah vous dira si vous jouez un rôle ou si vous agissez en tant que divinité en incarnation. Avec votre Merkabah, vous pourrez littéralement regarder votre âme. Qu’est-ce que l’intention pure ?



Voici un exemple. Lorsque vous tombez en amour avec un Être Humain  et que vous le regardez dans les yeux, deux amoureux, il n’y a pas vraiment de mots qui peuvent bien définir ce sentiment profond. Ces regards d’amour pur pourraient-ils ressembler à l’amour de Dieu ? En réalité, c’est ce que vous ressentez, même si vous n’en êtes pas « mentalement conscients ». Votre intuition ou intention pure le sait. Votre cerveau est réellement frustré. Il dit : « Tu dois mieux te nourrir ! » Vous répondez : « Oui, mais je suis en amour ! » Il répond : « Tu dois agir d’une manière plus sensée. » Vous répondez : « Oui, mais je suis en amour ! » Il répond : « Pourquoi places-tu tes souliers dans le réfrigérateur ? Vous répondez : « Parce que je suis en amour. J’ai oublié ! »

Lorsque vous êtes en amour avec qui ou quoi que ce soit, c’est de l’intention pure. Il n’y a rien qui puisse se comparer à ceci. Maintenant, permettez-moi de vous dire que votre divinité intérieure est en amour avec vous.
Elle attend le moment où elle pourra vous le dire, le moment où vous serez vraiment à l’écoute.
Pouvez-vous être en amour avec votre corps physique, avec toutes ses cellules et son ADN ? Pouvez-vous ressentir qu’il est une création divine, une création de votre divinité intérieure ? Un amour véritable se doit d’être partagé de part et d’autre. Sans cette prise de conscience et ce dialogue muet, cet amour inconditionnel ne pourra pas fleurir.

Voici encore un exemple. Il y a quelques années, vous avez vu des gourous. Ils pouvaient contrôler certaines choses, dans leur corps physique, même si tout le monde pensait que c’était impossible. Ils parlaient à des parties de leur corps qui étaient à l’écoute et qui s’ajustaient. Ils savaient comment faire. Maintenant, vous le savez aussi. Regardons la suite. 
Nous avons parlé de seulement deux prémices ou premières manifestations. Il y en a qui vont les interpréter d’une manière « nouvel-âge », en disant que vous devez faire ceci et cela. Ils vont appliquer un attribut humain et linéaire, à un magnifique système multidimensionnel qui est au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer. C’est ce qui est appelé « votre innéité ». Tout ceci ne répond pas aux répétitions à haute voix et autres choses du même genre. Il faut l’intention pure.

Parlons un peu de l’innéité. Êtes-vous prêts à parler à un système auquel vous n’avez jamais parlé auparavant ? Oui, car votre innéité a toujours été là. Disons plutôt que, avec les nouvelles énergies, vous êtes mieux outillés ou équipés pour parler à vos cellules et à votre ADN. Voilà pourquoi vous êtes en train de prendre conscience de notre message, et nous demandons que vous utilisiez votre discernement intuitif et inné, sans nous croire sur parole. Selon notre vérité, nous ne parlerions pas de quelque chose que vous ne pouvez pas faire.

Vous pouvez parler à vos cellules, en pensée, parole ou action, et elles vont agir.
Regardons la linéarité. Regardons votre meilleure amie ou meilleur ami. Peu importe que cette personne soit votre partenaire de vie ou autre. Nous parlons d’un Être Humain avec qui vous pouvez librement parler le langage de l’âme à nue, en toute confiance. Si vous êtes dans la linéarité, cette conversation ne pourra pas se réaliser, même si vous le souhaitez. Maintenant, imaginons que devez répéter sans cesse cette conversation réciproque d’âme à nue, afin que vos cellules comprennent. Est-ce que cela vous semble sensé ? Si vos cellules sont à l’écoute et qu’elles sont une création divine, au lieu d’être stupides, pourquoi devriez-vous répéter sans cesse ? Si vous en êtes là et qu’elles ont toujours été là, en attente, pourquoi répéter ou seriner ? Vos cellules ont été à l’écoute depuis votre naissance, attendant le moment où vous prendrez conscience que vous pouvez leur parler.

Comment allez-vous procéder ?
Premièrement, vous devez savoir qu’elles connaissent votre langage.
Elles font partie de vous. Vous pouvez leur parler de toutes les manières que vous voulez. Peu importe que ce soit à voix haute ou basse, en pensée ou en écriture, puisque vous avez leur numéro de téléphone.
La clé est que, vous devez aimer suffisamment votre structure cellulaire pour lui dire, avec une intention pure : « Je t’aime ! » Elle saura que c’est vrai. Est-ce compliqué ou difficile à faire ?

Si vous prenez le temps de vous asseoir pour un moment et que vous leur parlez, toutes les parties de votre corps physique sauront ce qui se passe. Il se peut que vous ressentiez des picotements ou frissons agréables, au début de ce processus. Ce sera une sorte de validation, de la part des cellules de votre corps qui célèbrent votre premier appel téléphonique. Si vous ne le ressentez pas, la communication s’établira quand même, en supposant que vous avez signalé le bon numéro de téléphone.

L’innéité, la sagesse et la perspicacité de votre corps physique feront la fiesta. Vos cellules diront : « Avez-vous entendu cela ? Enfin, « mieux vaut tard que jamais » ! Même si c’est métaphorique ou que cela semble stupide, c’est vraiment ce qui se passe. L’innéité et votre corps physique seront dans un état de joie profonde. Vos cellules ont passé tout ce temps à attendre votre appel. Savez-vous que pendant ce temps d’attente, elles n’ont pas été inactives ? Elles agissaient selon la programmation de base, en attendant votre appel. Mon partenaire parle d’un cheminement général ou global, d’une moyenne.
Cependant, lorsqu’elles reçoivent des instructions, elles vont dans le sens de vos choix. 

Donc, lors de cette première communication, il y aura une célébration. Ensuite, elles se mettent tout de suite au travail. Maintenant, je veux parler de ce « elles se mettent tout de suite au travail ».
Selon le sujet de la communication, que ce soit pour votre guérison personnelle ou pour aider un autre Être Humain à se guérir, etc., vous devez leur donner le temps de réaliser ce que vous voulez.
Il y a un aspect pratique que vous devez comprendre. Ces choses seront accomplies selon la division des cellules, la régénération des cellules ou la mitose, selon votre choix.

Votre corps physique est construit de manière à se régénérer par lui-même. La plupart des organes se régénèrent par eux-mêmes, incluant votre peau. Toutefois, lorsque vous commencez à parler à votre structure cellulaire, ces instructions vont dans le data, dans les données de votre ADN. Vos instructions seront inclues dans votre prochain cycle de régénération
Vous voyez pourquoi le résultat ne sera pas flagrant, lors de votre réveil « demain matin » ? C’est le simple bon sens humain et spirituel. Que ce soit votre linéarité humaine ou l’éternel moment présent qui évolue sans cesse.

La guérison instantanée ou miraculeuse est une autre chose ou histoire, mais elle n’est pas le sujet de discussion de notre message actuel. Si je vous dis que, avec votre temps linéaire et l’éternel moment présent qui évolue sans cesse, vous finirez par comprendre, saisir et ancrer ceci dans une autre prise de conscience, me croirez-vous ?
Les choses sur lesquelles vous travaillez et demandez, vont commencer à se montrer, avec le temps




Je tiens à vous parler d’une autre chose à laquelle vous n’êtes pas encore préparés. Lorsque vous commencez à parler à vos cellules, votre innéité sait que votre conscience est bienveillante, elle sait que vous voulez rester, et il y a des systèmes automatiques qui vont aller en certains endroits de votre corps physique, afin de les améliorer, même si vous ne l’avez jamais demandé.

Vous allez commencer le processus du prolongement de la vie en incarnation. La guérison va commencer en des endroits où vous ne saviez pas qu’ils avaient besoin d’être soignés ou équilibrés, mais votre innéité le savait. Vous venez d’éveiller ou découvrir le pont qui relie la conscience humaine à sa structure cellulaire. C’est facile. 
Imaginez que vous êtes assis et seul, que vous contactez vos cellules, peut-être à haute voix (rires de Kryeon), peu importe votre âge, et vous réalisez que vous êtes réellement en amour avec votre divinité intérieure. 
Vous saurez que vous avez composé le bon numéro de téléphone, puisque toutes les cellules vont répondre à votre appel et qu’elles seront attentives à ce que vous direz, par la pensée, à voix basse ou haute.

Vos premières paroles seront peut-être : « Nous nous connaissons, et je vous aime ! Je suis désolé d’avoir pris autant de temps à comprendre. Je veux que vous alliez dans des processus que vous connaissez et que j’ignore. Je veux que nous nous réunissions dans un état de bienveillance qui va créer la santé.
Je veux que vous me parliez, d’une manière que je puisse vous reconnaître.
Je veux que nous nous tenions par la main, pour le reste de ma vie. Je réalise que j’ai des habitudes ou dépendances qui sont en train de me tuer, et je veux les changer.
Chère structure cellulaire, je veux que mon métabolisme soit le reflet de ma beauté divine, de ma divinité intérieure. Change ce qui est nécessaire. Fais équipe avec mon Akash si c’est nécessaire. Je veux maîtriser ces dépendances sans passer par l’abstinence qui risque de créer une frustration qui sera peut-être pire que la dépendance. Je vais probablement vous parler à chaque jour, car je vous aime. »

Ensuite, ne raccrochez pas, maintenez le contact, la connexion ou le lien. Laissez la porte ouverte, et retournez à votre train-train quotidien d’Être Humain. Vous réaliserez que votre conscience n’a jamais réellement parlé à votre corps physique, à votre structure cellulaire, d’une manière spécifique. Votre innéité le savait, mais elle était en attente de cet appel téléphonique.

Vous avez toujours été à la recherche de l’équilibre : partout, toujours, en tous lieux et en toutes circonstances. Pourtant, votre innéité savait quoi faire.

La partie sage et avisée de votre corps physique, peut même entrer en contact avec vos Archives akashiques. Elle peut y trouver les informations nécessaires qui maintiendront vos corps physiques – actuels – en bonne santé. Cela vous demandera d’effectuer des changements, tels que certaines habitudes ou comportements, etc. Aussi simple que « trop manger ».

Vous avez l’impression que vous ne pouvez rien faire, puisque c’est une habitude ou une dépendance. Tout ceci peut changer très très rapidement, en l’espace de quelques cycles. Le rajeunissement cellulaire peut créer un changement, une différence, entre ce que vous désirez manger, afin que ce ne soit pas un sacrifice, mais plutôt une nouvelle manière de jouir de la vie en incarnation. Voyez-vous la puissance de votre divinité intérieure qui est en face de vous, en vous ? La divinité intérieure qui voit la même chose chez tous les autres Êtres Humains ? Parmi celles et ceux qui vont commencer ce processus, il y en aura qui verront immédiatement un résultat. Si c’est votre cas, vous pourrez l’enseigner aux autres, si tel est leur choix.

Finalement, chères Âmes expérimentées, que dites-vous du fait que vous avez une amie divine en vous, que ressentez-vous ? Cette amie peut vous aider à prolonger votre vie physique de plusieurs années. Tout ceci est approprié, puisque cette amie fait partie de la planification à longue échéance, de vos incarnations dites futures, incluant un état bonne santé de vos corps physiques. Tout ceci est bien au-delà des courbes graphiques qui illustrent la « normalité humaine, rationnelle et 3-D ». 

Maintenant, vous savez ce qu’il vous est possible de faire, vous en avez pris conscience. Nous vous livrerons un autre message, dans un autre temps de vos moments présents. Nous parlerons de la manière dont votre corps physique s’adresse à vous, car notre message actuel parlait seulement d’une communication entre vous et votre corps physique. Donc, ce sera l’inverse. Vous ne parlez pas ou ne connaissez pas encore vraiment son langage. Alors, vous devrez comprendre quelques processus. Ensuite, il comprendra mieux vos instructions, car il y aura moins de : « Ah, je pensais que… ! » Nous vous livrons ce message en endroit qui est sacré. Il a pour but de vous aider à créer de nouveaux outils, car le moment est approprié.
Et c’est ainsi.

Kreyon Channeling présenté à Géorgie, USA, le 12 avril 2014
Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr




Il est évident que ce message résonne parfaitement en moi et je peux valider par l’expérience tout ce qui est dit ici. La science reconnait, sans pour autant pouvoir l’expliquer, que les cellules se régénèrent, que les organes se reconstituent régulièrement. On peut en voir la réalité visuellement par le phénomène de cicatrisation. 
Je suis toujours épatée de constater cela et comment je peux accélérer le processus simplement en y prenant soin et surtout en ne projetant pas de peur à ce sujet
Prendre soin, c’est juste laver la plaie au savon de Marseille, par exemple et être en confiance vis-à-vis de son corps, nourrir des pensées positives à son égard

Le langage du corps ce sont les réactions, les émotions, les malaises et maladies. 
Mais c’est aussi la sensation de bien-être, la joie ressentie, la complicité qui s’installe entre tous les corps lorsqu’on nourrit le désir de paix et d’unité. 

Savoir que le corps, que les corps sont conscients et intelligents, qu’ils fonctionnent toujours dans l’harmonie, permet de le constater en vérité et de leur faire confiance. 

Même lorsqu’on n’est pas conscient de cela, ou lorsqu’on nourrit des croyances dévalorisantes, lorsqu’on est dirigé par la peur, ils répondent ensemble, dans la cohérence à la vibration qu’on émane. 
C’est cette vibration qui est ressentie par les cellules, c’est de cette façon qu’elles captent notre langage, au-delà des mots. 
Comme il le dit, c’est l’intention pure, pure dans le sens de sincère, dans le sens où tous le mental et le cœur sont d’accord, ou lorsque la pensée et l’intention sont alignées sur la même fréquence.

Quand on peut se prendre spontanément dans les bras en sachant que tous nos corps, toutes nos cellules ressentent réellement cet amour, on ressent physiquement qu’ils reçoivent cet amour véritable. C’est une sensation de frisson, de présence, d’être pleinement vivant comme si ça pétillait à l’intérieur. Une sensation de tendresse envers les corps lorsqu’on a cessé de les critiquer, de les accuser ou de les rejeter. 

Peu à peu, plus on devient conscient de cette haute intelligence qui régit la vie en nous, et plus on est émerveillé par qui on est. Ce n’est pas un amour égotique, c’est la conscience d’être divinement conçu et le résultat d’une complicité, d’une intimité, d’une écoute intérieure qui révèle l’intelligence de chacun des corps, de la Vie qui les anime et des cellules qui soutiennent constamment cette vie en nous.

Il est clair qu’il est nécessaire d’instaurer la confiance par l’observation, l’écoute, le ressenti et le dialogue. Savoir que les malaises et maladies, sont des messages et pas des punitions ou le signe qu’on a fait une erreur, est aussi important parce que ça va changer totalement notre attitude, nos pensées et donc notre vibration.
 
Quand on réalise l’intelligence divine qui anime le tout, qui est autant dans l’ADN, les gènes, les cellules, et que le cœur coordonne l’ensemble, un profond respect s’installe vis-à-vis de cet univers intérieur. On comprend aussi qu’il ne nous appartient pas et que le sens de la vie, c’est d’aimer, d’apprendre à aimer. Aimer, c’est connaitre, reconnaitre la lumière, l’intelligence en tout ce que nous sommes.  




Chaque fois qu’on reconnait l’intelligence d’un ou plusieurs aspects de soi, de leur capacité à vibrer dans l’harmonie, à travailler ensemble, on ressent de la gratitude, on se sent honoré de pouvoir habiter ce temple, dont l’ADN et les cellules maintiennent la structure physique, physiologique de ce que nous sommes.

Notre conscience humaine s’ouvre peu à peu à cette intelligence et elle réalise combien elle est aimée, privilégiée de pouvoir être ici et maintenant, de pouvoir être enseignée de l’intérieur.   
On comprend que notre conscience humaine est un le témoin de la vie, de ce que nous sommes, qu’elle participe très peu dans cette manifestation physique de la conscience divine. Elle se sent comme un enfant face à ces corps, mais en même temps, elle sait que tous sont honorés de prendre contact avec elle. D’être reconnus à leur juste valeur. 

Quand on réalise l’évidence, quand on admet que tout se passe sans que nous en soyons conscients mais que malgré tout, nous pouvons participer activement à ce mouvement de la vie en soi, une belle amitié commence à naitre. 
Reconnaitre le divin en soi, c’est percevoir, comprendre, ressentir l’intelligence qui anime nos corps, nos cellules et lorsqu’on est conscient que le corps physique est notre meilleur ami, qu’il soutient la vie depuis notre naissance et qu’il le fera jusqu’à la mort, c’est une véritable histoire d’amour qui nait. 
On passe de l’amitié, à l’amour sans conditions. 

On comprend que ce que l’on peut faire, c’est d’accompagner ce mouvement de vie en étant de plus en plus conscient et bienveillant, présent à soi et en nourrissant des pensées d’amour envers ses corps

On comprend que notre participation active réside en l’hygiène mentale, émotionnelle de notre personnalité et que celle-ci repose sur la paix et l’harmonie intérieure. 
Que c’est le cœur qui pacifie, harmonise et qu’il nous entend, qu’il répond à l’énergie, la fréquence de nos pensées émotions

On comprend aussi qu’en étant à l’écoute des désirs purs, de ceux qui viennent du cœur, de l’inspiration, de l’élan porté par la joie, on est exactement à la juste place dans cet ensemble de corps. 
On cesse alors de se juger, de rejeter des aspects de soi et on s’ouvre à connaitre en vérité. On comprend que notre ADN n’est qu’une base, une programmation intelligente qui contient tous les codes d’éveil, tout le potentiel de guérison, que notre passé, notre vécu nous on amené à nous connaitre en vérité, de l’intérieur, de découvrir l’intelligence qui nous anime et qui anime toute vie. 

Que l’amour relie tout ce qui est et qu’en portant cette vibration, en laissant l’amour lumière circuler entre tous nos corps, on reconnait l’amour, on le laisse s’épanouir à l’intérieur. 




Lorsqu’on le fait, il rayonne naturellement vers l’extérieur. 
On apprend l’amour vrai dans cette relation intime à soi, on comprend que ça n’est pas un concept, une quête extérieure mais qu’il est en nous même, qu’il est Ce que nous sommes essentiellement. On comprend qu’il s’agit de découvrir, de nourrir cet amour pour qu’il se manifeste naturellement. On sait qu’il n’est pas limité à un être, qu’il est l’essence de toute vie et que par sa nature vibratoire, on ne peut le saisir mais juste le vivre, le sentir, le vibrer.  

On se libère de toutes croyances à son sujet en le laissant circuler librement entre tous nos corps. En cessant de juger, de critiquer et de rejeter, il se révèle et grandit. 
On sait que le pouvoir de l’humain, c’est d’aimer sans conditions et qu’il suffit de maintenir ce désir, cette intention en place pour que la paix intérieure révèle la beauté de ce que nous sommes

On parle de beauté intérieure très souvent sur un ton ironique mais c’est juste parce qu’on est dans le déni, le rejet de parts de soi. Ce déni grassement nourri par les médias fausse notre vision, notre entendement au sujet de qui nous sommes et de ce que sont l’amour, la beauté.
Tous l’univers est construit sur l’harmonie, l’équilibre et c’est de cela que découlent la beauté mais aussi la santé.

Au sujet de la mode et de l’influence des médias, du formatage, une étude statistique démontre que les jeunes y sont beaucoup moins soumis qu’avant. 
Quand on reconnait l’intelligence et la beauté qui sous-tendent la création, et donc ce que nous sommes, on reconnait notre singularité et en même temps celle des autres. 

Accepter Tout ce que nous sommes, c’est reconnaitre le diamant qui est au cœur de notre cœur. C’est comprendre que la vie l’a façonné et qu’en se tournant vers l’intérieur, en son cœur, on en découvre la splendeur
C’est toute la beauté de cette période de révélation qui montre tout ce qui est tel que c’est, le beau, comme le laid et au-delà, ce qui les unit.


Savoir observer ses mondes intérieurs, sans attentes ou sans préjugés, dans la paix du cœur, nous révèle toute vérité et l’ordre des choses. Toujours de l’intérieur vers l’extérieur et la matière au bout du processus de manifestation. 




L'innéité, c'est ce qui est relatif à l'inné, aux gènes et en ce sens, l’inconscient, l'instinct, sont au service du divin, au même titre que l'âme

On sait maintenant que nous ne sommes pas soumis aux gènes, que le programme de base est fixe mais que sa façon de le lire et de l'utiliser dépend de nos pensées, de nos croyances, de notre vibration. 

En cela tout est possible, rien n'est arrêté. Les cellules communiquent entre elles constamment et lorsqu'on nourrit l'amour en soi, elles le reçoivent réellement, elles le reçoivent et l'émettent en retour. 
Cela peut se voir physiologiquement! Et bien évidemment, se ressentir. 

Le cerveau n'est pas frustré lorsque le mental n'est plus rejeté mais qu'on laisse le cœur révéler sa juste place, son rôle. Les sécrétions hormonales qui sont produites par les pensées d'amour, par des pensées sincères, calment le mental. 
On le sait parce que la paix demeure en soi. 

En ce sens savoir accueillir les pensées émotions difficiles est indispensables. Parce que c'est cela qui permet de maintenir la paix constante en soi.  
Cette paix, ce désir d'unité, d'harmonie, c'est l'amour pur manifesté! 

Le fait de répéter des mots qui expriment l'intention d'aimer, est une forme de reformatage du mental, une façon de nourrir l'intention, d'orienter les pensées vers le cœur qui alors pourra les harmoniser. 
C'est sûr que les cellules n'ont pas besoin de cette répétition mais quand le mental fait confiance au cœur, quand la volonté humaine s’aligne à celle de l'amour en soi, chaque parole d'amour prononcée en direction des cellules est entendue par la vibration qui les sous-tendent. C'est cela purifier le foyer des pensées, amener la pensée et l'émotion au centre de l'être.


Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.