dimanche 18 septembre 2016

« Le nouveau monde est bel et bien là, concrètement dans les nouvelles générations » & un message de Lee Harris





Ces deux derniers jours, les longues nuits et les sujets qui m’intéressent révèlent que des ponts se créent entre ciel et terre, entre la foi et le monde "réel"; la vibration de paix et d'unité s'ancre de plus en plus et impulse le mouvement, le désir de contribuer concrètement à la vie de la société. Et la vie y réponds puisque je viens de recevoir l'invitation à la réunion "agir ensemble"...

Ma génération, celle des année 60 à 70 est venue pour "renverser" le monde, les croyances limitantes, pour ramener l’humain au cœur du cœur, de son  propre cœur et pour montrer tout ce qui est faux, contraire à la Vie, tout ce qui s’oppose à la paix, à l’amour, tant dans ce monde qu’en chacun. 
Nous sommes les alchimistes potentiels, créateurs de ponts entre ciel et terre et entre les humains. Nous sommes la génération qui dans sa jeunesse parlait de « no future », avertissait que le monde courait à sa perte et refusait de vivre derrière les masques étriqués, les conditionnements. Puis nous avons vieilli et nous comprenons que la révolution est intérieure, que d’elle nait le nouveau, que c’est la seule voie qui mène à la liberté, à la guérison, à la paix.

Nous comprenons que tout commence en soi et se répercute vers l’extérieur. Certains sont appelés, depuis leur propre cœur, à dénoncer les manipulations, comme nos parents ont dénoncé les injustices sociales. Chacun agit à son niveau celui que son cœur, que tout son être l’inspire à être et à faire.

Le temps d’amener le ciel sur la terre est venu par la vibration que nous émanons et sommes de plus en plus à porter, chacun selon nos couleurs, vibrations.
Il y a ceux qui dénoncent, ceux qui nettoient l'intérieur et ceux qui éduquent, qui innovent, qui construisent d’autre sociétés, d’autres façons de vivre ensemble, dans une continuité, une cohérence parfaite.


Personnellement, je sens que je suis là pour créer des ponts, rassembler les points de vue et avant tout pour vivre la paix et l’unité intérieures puisque c’est ainsi que les ponts se créent dans la matière. 
Cela passe par la maitrise des pensées et des émotions, dans l’association consciente avec la source intérieure. 

En ce sens ce petit texte de Lee Harris résonne fortement puisqu’il décrit la phase actuelle, phase qui s'étend sur plusieurs décennies. Il est clair que pour passer de l’état de victime à celui de la responsabilisation de ses mondes intérieurs, il faut passer par toutes sortes d’étapes qui consistent à intégrer le lâcher prise comme une seconde nature. 




Alors évidemment la focalisation sur le moment présent afin que tout se stabilise naturellement selon la fréquence de l’âme, de la source, de l’unité et de l’harmonie, ne permet pas de se projeter dans l’avenir ou de planifier le nouveau chemin puisque tout se passe dans l’instant, puisqu'on pénètre un monde totalement nouveau. 
Mais ça n’est pas un problème puisque déjà, ce "travail" intérieur se répercute dans le système éducatif, dans toutes les structures de la société, une quantité croissante d’individus agissent en conscience, rayonnent l’amour lumière dans leur fonction au service de l’ensemble. 

C’est la génération des bâtisseurs qui succèdent à celle des révolutionnaires et la relève est ainsi assurée préparant la voix pour d’autres générations encore plus conscientes et bienveillantes. 
En tant qu’apprenti alchimiste, nous agissons surtout au niveau subtil, énergétique, et cela profite à l’ensemble en même temps que ça nous pacifie. 

Il est clair qu’il a fallu porter l’énergie de la destruction et passer par des souffrances dès l’enfance pour pouvoir jouer "le tout pour le tout", abandonner les lumières de ce monde pour se tourner vers le cœur mais maintenant, l’appel est à la pacification, à l’équilibre, à l’harmonisation de tout ce que nous sommes

L’énergie de révolte que l’état de victime à éveillé est maintenant utilisée pour harmoniser la peur, la culpabilité, pour absorber dans l’amour lumière les mémoires ancestrales, collectives de guerres, de lutte et de vengeance. 

Le temps d’agir dans la matière commence mais le préalable, c’est d’être affermit dans le positionnement au centre afin d’agir depuis l’espace serein du cœur. 
Alors c’est un temps où les visions arrivent mais c’est aussi celui où on apprend à se laisser guider en confiance, à laisser la source, l’âme agir à travers nous. 

Cette étape consiste à se tourner vers les autres dans la matière, cette fois-ci, à juste être soi, peu importe le milieu dans lequel on est plongé. Il ne s’agit pas à mon sens d’agir uniquement pour son bien-être matériel mais bien pour celui de l’ensemble et bien évidemment le plus gros du "travail", c’est au niveau de la vibration qu’il s’effectue. 

Le déni de soi dont nous pouvons avoir souffert est maintenant une énergie de service qui tient compte tout autant de son bien-être que de celui de toute vie. 
Le bien-être intérieur avant tout puisque tout en découle. 
Il fallait des esprits aventuriers et un peu kamikazes pour oser remettre en question des siècles de servitude et d’esclavage et pouvoir reconnaitre les valeurs essentielles du cœur. Les reconnaitre et les mettre en application envers soi-même puisque tout commence en soi. Il fallait avoir souffert du manque pour trouver la plénitude.

Maintenant nous apprenons à être autonomes à tous les niveaux et à manifester Qui nous sommes, en conscience, simplement en orientant nos pensées, émotions sur le centre de l’être, la vibration originelle de la source Une. 




"Nouvelles énergétiques : surfer le surréel + traverser les séismes intérieurs" Lee Harris
Symptômes de Sensibilité Actuels:
Sentiment de ne pas être présent – Une expérience surréaliste de la vie (des expériences intérieures /extérieures qui ne sont pas synchronisées – vous pouvez avoir l'impression que vous regardez le film de votre vie alors que vous êtes dedans).

Séismes intérieurs de nettoyage – États émotionnels profonds et intenses qui arrivent (et qui s'en vont souvent) rapidement. C'est la libération des énergies collectives / personnelles qui circulent à travers vous, en déblayant les fondations des énergies refoulées à l'intérieur de votre corps.
La peur et la négativité sont magnétiques dans le collectif en ce moment – L'énergie est contagieuse, donc choisissez attentivement votre focalisation et orientez-là vers l'amour et la joie aussi souvent que possible afin de vous maintenir en équilibre.

Les méthodes de guérison changent de jour en jour – Actuellement, les méthodes de guérison / d'équilibrage afin de ressentir (ou de nettoyer) vos peurs / souffrances diffèrent d'un moment à l'autre, alors que les règles / croyances personnelles à propos de la guérison sont en train de changer rapidement, donc allez avec le courant*.

DES ÉTATS SUPÉRIEURS SONT DISPONIBLES APRÈS LES NETTOYAGES – Des états plus élevés sont disponibles une fois que vous êtes passé par les nettoyages, voilà pourquoi ce sera un temps pour .…
RÊVER EN GRAND ET EXÉCUTER LENTEMENT – C'est un moment très propice pour les visions de votre vie et les idées créatives à venir, mais un temps difficile et plus lent pour la mise en place des fondations de ces idées. 
Soyez patient et si ça ne fonctionne pas, changez d'orientation ou de direction pendant un certain temps.

L'ISOLEMENT PEUT GUÉRIR (JUSQU'À CE QU'IL NE LE FASSE PLUS) – allez avec les autres et connectez-vous à eux lorsque l'isolement commence à faire que vous vous repliez sur vous-même. Pendant des moments comme ceux-ci, la connexion avec des âmes dans le même état d'esprit vous permet de rester équilibré.
Traduit/Transmis par TransLight https://www.facebook.com/TransLight




*Il s’agit à mon sens de prendre conscience de la guidance intérieure qui est instantanée et surtout adaptée à Qui nous sommes en totalité, en tant qu’Unité, en tant qu’individu Unique ; en ce sens il n’y a pas un chemin pour tous dans la forme. 
Il y a un seul chemin intérieur, c’est celui qui va de la tête au cœur et les associe, les unifie mais dans la forme et la façon d’y parvenir, il y a un chemin unique pour chaque Un

Même si selon les vagues de générations qui correspondent au degré de conscience atteint pas l’humanité au moment où elles viennent s’incarner, ont des caractéristiques communes, c’est au niveau de la vibration, des fréquences et de la géométrie sacré qu’on trouve les similitudes. 
La façon d’accéder à la source intérieure est différente pour chaque individu. 
La façon de guérir aussi mais ça concerne uniquement les supports. 

Parce que la guérison passe toujours par l’alchimisation, la conscience de qui nous sommes et le désir de le manifester en vérité
La médecine tente de nous vendre des formules magiques, des pilules, des traitements valables pour l’ensemble mais nous sommes uniques et ce qui est efficace pour l’un peut détruire l’autre. 

Les révélations à propos des manipulations de masse, de l’écocide et de la volonté d’une poignée d’individu d’exercer un contrôle total sur le vivant est une occasion de se tourner à l’intérieur et d’y trouve le pouvoir véritable. 

La puissance de guérison, de résilience, qui est en chacun et le fait que nous pouvons être notre propre médecin simplement en étant à l’écoute et dans la communion bienveillante avec tout ce que nous sommes. 
En cela on constate la puissance de l’amour lorsqu’il circule librement entre tous les corps, les aspects de l’être. Cela se répercute à l’extérieur et les liens ci-dessous m’ont aidé à équilibrer l’impact des révélations difficiles relatives aux manipulations de l’élite.
Bien que ça puisse sembler peu de choses, c'est essentiel d'apprendre dès l'enfance à un bébé qu'il peut se sentir en sécurité, qu'il est considéré comme un être conscient, apte à comprendre au-delà des mots...on est loin des bébés emmaillotés et considérés comme des objets sans conscience...
La communication bienveillante dès la naissance prépare l'adulte à interagir avec son environnement dans le respect. C'est une phase où il est accueilli dans le monde et où il retrouve la notion de communion ressentie tant dans le monde de l'âme que dans le ventre de sa mère. Une transition magnifique qui peut aussi guérir d'éventuels traumas lors de l'accouchement...




Plutôt que de focaliser l’attention sur les scandales qui finalement ne sont que des farces grossières de l’ancien monde qui tente de perdurer, porter son attention sur les initiatives intelligentes des nouvelles générations et leur impact bénéfique sut les enfants qui sont le monde de demain, nourrit l’espérance sans nier la réalité générale. Et là encore, je vérifie la force de la focalisation des pensées, du positionnement au centre.

Ces initiatives, je les reçois comme des conséquences de ce désir de paix intérieure nourrit par des millions d’humains tout autour du globe. 
Nous sommes soutenus en cela par les mondes invisibles/égrégores, ceux de la nature, par tous les êtres qui  vivent en harmonie, par les règnes, les animaux et bien sûr par notre âme, la conscience de Qui nous sommes. 

On parle de prédation, de violence animale mais c’est parce qu’on a tendance à faire de l’anthropomorphisme, à projeter nos émotions refoulées, à interpréter ce qui est selon nos croyances et à croire que l'humain est supérieur. 
La façon dont le monde animal répond strictement aux lois du la Vie, est indéniable. 
Un animal tue pour la survie de son espèce et non pour assouvir une quelconque frustration. Il participe à l’équilibre du vivant en tuant l’animal en fin de vie ou défaillant. On voit cela comme une injustice, comme le fort qui détruit le plus faible mais c’est encore l’instinct de survie qui le guide. Il permet à l’espèce qui le nourrit de se fortifier de génération en génération en éliminant les "maillons faibles" qui n’affaibliront pas le patrimoine génétique.

Et ce règne animal obéit parfaitement aux lois de son espèce, accomplit la pleine mesure de sa création. L’humain est doté d’un intellect qui bien souvent dessert l’ensemble parce qu’il n’a pas conscience de faire partie d’un tout.

Cette conscience de l’unité se découvre en soi et se cultive d’abord à l’intérieur. 
La connexion à l’âme ou le regard avec les yeux du cœur, permet de voir au-delà de sa petite personne, d’être conscient tout autant de sa valeur en tant qu’individu que celle des autres. 
Le biomimétisme qui étudie la nature afin d’en découvrir les trésors cachés et de les appliquer au bien être commun puisqu’on voit que c’est l’harmonie qui maintient la Vie, nous montre l’importance de chaque individu par les caractéristiques spécifiques de son espèce. 
La moindre espèce vivante, microscopique même, joue un  rôle important dans l’équilibre de l’ensemble. 
En reportant cela à ce que nous sommes intérieurement, comme les microscopes de plus en plus sophistiqués nous le démontrent, les microbes, les bactéries, ont une fonction vitale dans l’organisme. 

Tout a un sens, une valeur, une raison d’être et le juste milieu, l’équilibre et l’harmonie sont régis par la conscience Une, celle qui habite et guide toute vie. 
On peut comprendre aisément que le jugement arbitraire, les à priori, sont les seuls voiles qui nous empêchent de savoir, de connaitre en vérité ce que nous sommes. 

Cet autre lien témoigne encore de l'expansion de cœur et de conscience de l'humain actuel qui transmet tant par la vibration qu'il porte que par l'intellect.  




Les vidéos de ces enfants qui apprennent à se faire du bien, à se connaitre par le toucher, ont nourrit l’espérance parce que lorsqu’on connait, lorsqu’on touche, les mains étant le prolongement du cœur, on ne peut pas entrer en guerre avec celui qu’on a aimé.
Ce qu'on vit dans l'enfance s'imprègne en profondeur et va déterminer le genre de comportement, de croyances de l'adulte. En ce sens, ces apprentissages sont essentiels parce qu'ils apprennent à communiquer, à être relié en conscience à l'autre. 
L'esprit de communion va remplacer celui de la compétition sans pour autant formater les êtres ou les diminuer. Au contraire lorsqu'on cultive le respect de l'autre, on apprend aussi simultanément le respect de soi, de ses propres limites et on apprend à se reconnaitre dans la différence, à révéler nos talents spécifiques par les rencontres avec l'autre. 

Connaitre l’autre et se connaitre à travers des gestes bienveillants révèle l’amour lumière que nous sommes et le pouvoir de la reliance, de l'amour. On n'aime pas ce qu'on ne connait pas et là encore ce sont des jugements et à priori qui nous empêchent de savoir, de voir avec les yeux du cœur. L'ignorance mène à l'incompréhension, au rejet, à la violence.

Le monde de demain porté par des adultes qui ont appris à connaitre et à aimer l’autre dans ses différences, à se trouver soi-même en cela, qui ont appris la communion, le dialogue, l’interaction pacifique dès l’enfance, ne peut qu’être un mode de paix et de solidarité. 
Et là encore ça ne sont pas les initiatives des gouvernants qui font la différence mais la sommes des initiatives locales de gens qui s’investissent cœur et âme dans leur action quotidienne, qui suivent l’impulsion de leur cœur/conscience. 
Ce qui n’empêche pas non plus d’élire des personnes avant-gardistes qui sont prêtes à œuvrer véritablement pour le bien commun. Même si elles sont rares, elles existent et commencent enfin à s’unir autour de projets communs. Une autre initiative intéressante qui développe l'imaginaire, permet de se connaitre au travers des différences, de cultiver le sens de l'individualité liée au mode de pensée, à la façon de concevoir le monde, plutôt que dans l'esprit de compétition, nourrit encore l'espoir en l'humain capable du meilleur.
Ce qui parait insignifiant, là encore, révèle beaucoup de choses. Le principe à lui seul montre que la première idée qui émerge, l'image symbole, est directement impulsée par l'âme, l'intuition. 
Ce dessin où chacun projette sa vision de la vie est très instructif et on peut déjà connaitre les couleurs de l'âme de chaque enfant. Ses centres d'intérêt, sa perception spécifique et sa façon unique de traduire l'info qu'il reçoit. J'ai aussi été épatée par l'intelligence de ces jeunes enfants, leur capacité d'analyse. Leurs dessins en disent long sur leur façon unique de voir le monde et on peut voir la force de l'union si on rassemble tous ces points de vue. Chacun dit "vrai", ça aussi c'est important à intégrer en tant qu'adulte, ne pas opposer les points de vue mais de les associer. 




Aujourd’hui encore ma guidance intérieure m’a amenée sur des infos de façon équilibrée et c’est cet équilibre qui me ramène à la mission qui est la mienne ou je devrais plutôt dire à l’impulsion profonde qui m’anime, réaliser l’unité intérieure, manifester cette vibration en tout temps, en tous lieux et d’abord en moi. 

Il est clair que ceci révèle aussi l'importance du détachement à bien des niveaux. Celui relatif à ce qu'on  appelle "mission de vie", est à intégrer dans l'espace et le temps, tant l'idée que ce que je fais agit sur l'ensemble que celle que je ne suis pas indispensable. 
Que je n'ai pas à m'accrocher à ce que je suis en tant qu'individu et que la mission est plus relative à l'être qu'au faire. 
L'équilibre se trouve dans une perspective plus large où je me situe à cheval entre deux ces mondes et la notion de récompense se matérialise au travers du comportement des jeunes générations qui elles seront plus dans l'action sur le terrain. Dans la construction de ce nouveau monde et en ce sens mon rôle est celui d'installer la paix intérieure et de maintenir ouvert l'espace du cœur. 
Mon action est plus subtile, vibratoire et individuelle que collective et matérielle. 

Cette vision permet de se détendre et de lâcher les attentes puisque la relève est assurée. La notion de sacrifice est derrière nous et c'est celle de la responsabilisation qui la remplace. Le sens du devoir devient celui de l'action en conscience, depuis l'espace serein du cœur, dans l'équilibre des forces intérieures. 
On sème vibratoirement ce que d'autres verront pousser dans la réalité terrestre. 
On est déjà récompensé par la connexion consciente à la source et son amour qui se déverse tout autant "d'en haut" comme depuis le cœur de la Terre Mère. 

La reliance intérieure, le maintient de la paix et de l'unité en soi, permet de s'inscrire dans un mouvement continu où la notion linéaire et limitée du temps n'apparait plus. Celle de l'individu qui se situe comme le maillon d'une chaine, n'a plus le caractère limitant ou enfermant, il est perçu comme une contribution au tout. 
L'Unité dans le Tout qui ne s'y perd plus mais qui s'y sent en harmonie.

Et quand je m’interroge sur ce que je veux transmettre, c’est avant tout la connaissance de qui nous sommes en vérité, la valeur du cœur de chacun, de l’amour et de la lumière, substance vitale de l’univers et de toute vie. Je le fais tout autant ici que dans ma réalité quotidienne même si pour le moment c’est la vibration qui agit et si l’harmonie n’est pas tout à fait maintenue au point de se manifester dans chaque geste. 

C’est la phase où la patience, la persévérance prépare à recevoir le meilleur, à constater l’effet de la paix intérieure et de ce désir d’unité qui modèle mon quotidien de façon de plus en plus harmonieuse, facile et fluide.
Et ce qui témoigne en vérité de l’ancrage de la paix en moi, c’est le fait que je ne réagisse plus avec violence à ce que je vois d’injuste ou de scandaleux. 
La première pensée, la réaction est toujours l'expression de la vérité pour le mental et très souvent c'est celle de l'incompréhension, du rejet. 

Même si sur le moment je ne comprends pas le sens de tout cela, lorsque j’offre à la source les pensées émotions qui surgissent, l’assurance revient et la certitude que tout est parfait apparait de nouveau. La reconnaissance que tout est divinement orchestré et la confiance en la source, la guidance intérieure, fait naitre l’enthousiasme à être alors même que je ne sais pas où mes pas me guident. 




La seule chose dont je sois certaine c’est que c’est toujours vers le meilleur que je suis guidée, simplement parce que la Vie est évolution et parce que j'en suis l'expression. 
Puis alors, dans cette gratitude, quelques infos qui nourrissent l’espérance apparaissent sur l’écran de l’ordi et viennent faire écho à la vibration intérieure, la sensation que la conscience Une, divine, ‘supérieure’, l’intelligence qui régit toute vie, sait parfaitement ce qu’elle fait et que j’ai juste à lui faire confiance, à Être. 

La relation intime et consciente avec mon corps physique et la façon dont les douleurs s'estompent, témoigne des guérisons qui s'opèrent à l'intérieur. Là aussi, j'ai pu mesurer mon degré d'attachement à ce que je suis dans la forme, aux résultats, et en acceptant ce qui est, relativiser la notion de mort, celle de l'identification à la matière, lâcher bon nombre de peurs et de croyances limitantes. Et lâcher par la même occasion l'attachement aux pensées, aux émotions, à ces mouvements internes qui ne m'effraient plus autant qu'avant puisque la paix demeure et prend de plus en plus d'ampleur.

Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteure et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » ou http://lydiouze.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.