samedi 20 août 2016

« La barque et le courant » les guides de l’unité via Daniel Desjardins





Très chers amis humains,
Aujourd'hui nous voulons vous parler de votre présence sur Terre. 
Avant de vous embarquer dans cette aventure qu'est l'incarnation sur Terre, vous aviez déjà indiqué des repères sur la carte de votre vie: des endroits, des moments et des gens que vous aimeriez visiter, créer, expérimenter. 

Vous arrivez sur Terre avec une intention légère, aisée, de suivre votre chemin d'un événement à un autre, d'une rencontre à l’autre tout en vivant pleinement l'expérience terrestre et humaine en y prenant plaisir et joie de façon aisée; un peu comme si vous étiez dans une barque et que vous vous laissiez dériver sur le courant, mais que ce courant était en fait bienfaiteur et qu'il vous amenait exactement là où vous aviez choisi d'aller. 

Par contre, après l'enfance, vous êtes souvent pris dans le tourbillon, dans le momentum créé par des générations et des générations d'humains et de vies humaines et vous vous laissez dévier, du moins dans votre intention, et vous commencez à choisir des gens et des directions qui ne sont pas du tout en accord avec le chemin que vous vous étiez tracé avant de vous incarner.

Plus vous forcez pour aller vers ces gens, ces événements, ces actions, plus vous vous éloignez de votre centre; un peu comme si vous vous penchiez beaucoup trop d'un côté ou de l'autre de votre barque et cela vous amène parfois à avoir l'impression que vous chavirez. 
La solution dans ces cas n'est pas de tirer encore plus pour vous éloigner du courant, mais bien plutôt de vous y abandonner et de vous laisser glisser au centre de votre barque afin de suivre le courant que vous aviez vous-même instauré.

Nous espérons que cette métaphore fera son chemin à travers votre esprit afin de vous aider à retrouver votre centre, votre équilibre et à refaire confiance à ce courant qui vous amène exactement là où vous aviez choisi d'aller, avec les gens que vous avez choisi de rencontrer et d'être qui vous avez choisi d'être réellement. 
Et nous sommes avec vous dans toutes vos aventures, sur tous vos chemins avec tout notre Amour.
Nous sommes les Guides de l'Unité.
Via Daniel Desjardins, créateur de l’Alchimie du cœur et canal des Guides de l'Unité

Merci de partager ou reproduire ce texte! SVP, en respecter l'intégralité.




Pour une fois, je n’ai pas le même point de vue que celui qui est donné ici. Enfin je ne comprends peut-être pas non plus la métaphore telle qu'il la délivre.
Je pense qu'il n'y a pas de hasard, d'erreur, que nous sommes toujours au bon endroit, avec les bonnes personnes et que la seule chose qui fait que nous ne le voyons pas, que nous ne sommes pas heureux sur ce parcours, c’est que nous en avons une vision négative et limitée. Notre perception des choses est filtrée par la peur et notre vibration lourde nous rend malheureux.
Une vision faussée par la peur, par l’ignorance. Comme nous ne comprenons pas la raison d’une expérience et comme nous y résistons, non seulement nous sommes sur des fréquences basses, identifié au mental émotionnel mais en plus on souffre du fait de ne pas accepter ce qui est, de s'enfermer dans le raisonnement mental, de se couper de la vibration de l'amour. Cette fermeture nous donne la sensation d'être séparé de la source, de l'amour lumière, de notre essence originelle, de notre vraie nature.

Tant qu’on n’observe pas les choses avec du recul, tant qu’on ne pose pas un regard bienveillant ou au moins neutre, nous allons percevoir les choses d’un point de vue humain, en  pensant que nous sommes victimes, que la vie est injuste. 

Mais si on revient à la paix du cœur, notre vision va changer parce que dans le calme, lorsque les émotions s’apaisent, lorsqu’elles ont été exprimées librement, le sentiment d’être en sécurité, que tout est juste, va alors se manifester. 
Et ce même si nous ne comprenons toujours pas le sens de l’expérience. 
Et à mon sens toutes ces expériences ont pour but de nous aider à prendre confiance en la source, à savoir qui nous sommes au-delà des pensées émotions et à lâcher l’identification à la personnalité éphémère et surtout à ses croyances et conditionnements. 

Lorsque la vision s’éclaircit, on pourra alors reconnaitre la guidance constante de la source intérieure et accepter de suivre les élans spontanés du cœur qui vont nous permettre de libérer les rôles et d’apprendre à reconnaitre nos vrais besoins, à distinguer la voix de l’âme, de l'amour et celle de la peur. 
Dans cette nouvelle façon d’être on acquiert/rayonne les qualités de la source et on s’aligne à notre nature véritable qui est amour inconditionnel, paix, joie, liberté d’être. 
On apprend à se laisser guider en confiance, à suivre les élans du cœur, l’intuition. 
Notre fréquence plus proche de la vibration du cœur attirera alors des circonstances, des personnes en conséquences mais ça n’empêchera pas de vivre les situations difficiles que rencontre un humain, comme le deuil. 
La différence, c’est qu’on abordera les choses avec plus de paix, de recul, de confiance, de compréhension et avec le soutien reconnu de la source intérieure. On sera peu à peu plus éclairé, plus ouvert, plus conscient, plus présent, attentif à soi et aux autres, plus sage, plus équilibré, compatissant, plus tolérant, plus confiant…simplement parce qu'on aura appris à revenir à la paix du coeur, à changer de perspective. 

Ce qui est intéressant dans cette métaphore, c'est de voir le courant comme la vibration de la source et le fait de s'y aligner qui permet de changer sa vision et de faire ce voyage terrestre dans la fluidité, l'aisance et la joie. Enfin c'est mon point de vue

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.