mercredi 27 avril 2016

« L’autre est un cadeau » Philippe-David





"Chère âme, soit la bienvenue.
Le moment est venu pour toi d'avancer sans qu'aucun paramètre extérieur ne vienne te parasiter, et sans qu'aucune considération liée à autrui ne vienne te perturber. Pourquoi se soucier en fonction de l'autre quand il s'agit toujours et uniquement de toi?

Tout est Toi et tout est relié à Toi.

Tu es le Tout.

Il n'y a plus pour toi maintenant de peur qui doit être en fonction de l'autre car l'autre n'est qu’un reflet, toujours.

Si l'autre se présente, c'est qu'il est là pour qu’en toi-même, quelque chose se libère.

Il n'est pas et ne peut aucunement — là où tu en es dans ta vie — au niveau de ta conscience, être une entrave à ton épanouissement.


Soit une personne entre dans ta vie et t'apporte un cadeau direct que tu accueilles, une source de joie, un partage, une célébration... Soit il réveille quelque chose de tortueux, de désagréable et là aussi, c'est un cadeau!

Puisqu'il va te montrer quelque chose en toi même dont tu ne t'es pas encore occupée...  et dont tu ne t’es pas totalement libérée.

Tout est Toi et l'autre ne peut jamais être source de malheur véritable, il ne peut-être que source de cadeau. Soit un cadeau de partage, de sensualité, de bonheur, de fête, de stimulation intellectuelle ou autre... 

Soit, sans le vouloir, il est venu te faire travailler quelque chose en toi-même.

Eh oui! Puisque s'il est là justement dans ta vie à toi maintenant à cet instant, cela est juste et il faut donc le remercier... même si parfois c'est difficile ou incompréhensible par le mental. Et cette personne deviendra à ce moment-là un puissant Vecteur de libération personnelle, surtout à partir du moment où tu rentres dans l'acceptation de ce qui EST.

Accepte ce qui se présente à toi et vois ce que cela te fait davantage conscientiser de ton histoire personnelle. Les interactions avec l’autre mettent souvent en projecteur ce qui en toi-même mérite davantage de considération, d'amour et d'acceptation de ta part. Et ce qui te chiffonne, te blesse, te choque est souvent pour toi la prise de conscience que tu dois t’occuper d’une vieille blessure qui n’a que trop perduré. Car si tu ne le fais pas, des prochaines personnes la réveilleront très certainement à leur tour, encore, et encore, jusqu’à ce que tu t’en occupes vraiment et que tu te donnes les moyens de ta guérison intérieure.

La Vie s’occupe toujours très bien de ce qui est enfouit pour le faire remonter à la surface.  
Une fois cela conscientisé, tout est cadeau, et tout est célébration de ce que vous êtes!

Plus aucune peur n'est réelle au sens conscient aujourd'hui de votre vie.

La Joie naturelle doit être remplie de confiance personnelle et d'amour de Soi.

De ce fait, avancez léger, observez sans juger, accueillez et remerciez.

Même dans ces instants où l'autre vous a "tiré" dans des sentiers qui n’étaient pas réellement validés par votre être intérieur, dans des moments où vous vous êtes laissé emporter par la fougue d'une tierce personne, par son côté passionné, par son côté tacticien ou un brin manipulateur, et où vous avez oublié temporairement vos désirs propres… eh bien, là encore, il faut remercier puisque cette personne-là vous invitait encore et toujours à être plus en connexion avec votre propre ressenti, à le revendiquer et à le suivre sans équivoque ni culpabilité".

Pour progresser dans cette voie, je vous invite à dire régulièrement à voix haute (colonne vertébrale droite, paumes des mains vers le ciel, en respirant profondément) le Verbe suivant:

VERBE

Je ne prends aucune décision, sans sonder mon être véritable.

Désormais, mon ressenti valide totalement tous mes élans, toutes mes actions, toutes mes démarches, et sans cette validation, je m'abstiens. 

Je prends le temps nécessaire qu'il faut pour me prononcer, et vérifier si cela est juste pour mon être.

Je n'ai aucunement à me brusquer ou à me hâter pour faire plaisir ou répondre aux attentes des autres.

Je respire profondément, je suis bien, je sais que tout est juste et que tout s'articule de façon harmonieuse dans ma vie, qui est célébrée par la grâce divine.

Qu'il en soit ainsi!!

Philippe-David, médium

Message transmis récemment à l’une de ses patientes. Son livre "La parole qui éclaire votre chemin" (Editions Lanore). Son site: www.la-nouvelle-energie.org





On peut ajouter à ces paroles ce qui suit, surtout lorsqu’on a tendance à attendre un sauveur extérieur :
« Je n’ai pas à solliciter, à brusquer l’extérieur pour nourrir mes besoins et mes visions, tout doit se vivre en moi, en mon jardin secret. »

Il n’est pas facile de se souvenir que l’autre nous renvoie ce que nous portons (blessures, croyances, conditionnements) tout autant que ce que nous sommes (Amour & Lumière), d’où la nécessité, d’être centré en permanence en son cœur, de lui offrir chaque pensée de peur, chaque doute, chaque émotion…
Et quand on le fait, on retrouve son intégrité, la source de l’amour qui est à l’intérieur et que l’autre nous reflète afin que nous prenions conscience de cela et soyons parfaitement autonome, alignés à la volonté de l'amour.

Les femmes ont souvent cette croyance que l’amour d’un homme pourra les nourrir, et même les sauver, mais c’est un leurre et même un piège qui maintient dans les jeux de rôles et nous éparpille. 
L’adolescente qui rêve du prince charmant est à accueillir en son cœur afin que l’amour de la source puisse la consoler et lui ouvrir les yeux. 
Se pardonner sa naïveté, son innocence, ces attentes, et savoir que c’est cette part en souffrance qui projette ses besoins, nous ramène au centre, à la raison du cœur, à la source, la paix et l'équilibre internes.

Le centrage en son cœur permet de voir ce qui est, avec le recul nécessaire et ainsi de ne pas s’identifier aux besoins, aux stratégies qui visent à les nourrir. 
Ces besoins sont tout à fait légitimes et lorsqu’ils sont perçus depuis l’espace serein du cœur, la tendresse divine apaise et ouvre les yeux. On perçoit avec compassion l’égarement et on retrouve la lucidité, la conscience que tout est à l’intérieur et qu’il n’y a rien à chercher au dehors. Que la rayonance, la vibration d'amour, de paix et d'unité mène à la réalisation de l'être et qu'en faisant confiance à la guidance de l'âme, la Vie, cet amour fleurira quoi qu'il arrive. 

Merci de laisser les références, les liens, ainsi que celui qui mène au site de l’éditeur, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin de respecter le travail, l'investissement de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.