jeudi 28 avril 2016

« Apprivoiser l’énergie sexuelle et reconnaitre son caractère Sacré, Pur et Créatif »





C’est très mouvementé en ce moment en moi ! 
J’affronte mes plus grandes peurs et celle du manque apparait gigantesque. 
Et si je n’avais pas contacté mes mondes intérieurs, perçu et surtout vibré l’amour, je n’aurais pas eu le courage nécessaire pour lâcher le masque de la dépendance. 
J’en ai l’envie depuis pas mal de temps mais la résistance et surtout les croyances qui nourrissaient cette dépendance devaient être vues et embrassées afin que la clarté et la force puissent me soutenir dans cette démarche. 
Et un des thèmes qu’il me fallait revisiter de fond en comble, c’est le cas de le dire, c’est celui de la sexualité. Il me fallait contacter les croyances de l’enfant, libérer les pensées émotions toxiques liées à la culpabilité, aux croyances et blessures de l’inconscient et de la conscience collective. 
Puis retrouver une vision plus neutre de l’homme, du masculin, faire la paix avec l’énergie masculine. 
Et enfin comprendre que dans la relation amoureuse, le désir peut s’exprimer sans complexe et le plaisir se vivre de l’intérieur, sans contact physique, juste dans l’ouverture du cœur et des chakras racine, sacré, par l’attention, la focalisation sur le ressenti énergétique et vibratoire. Au-delà de l’excitation physique, le fait de sentir que je pouvais jouir par cette acceptation du désir, par la libération psychique, émotionnelle, l’expansion de la vibration d’amour et la détente par la respiration, le souffle, m'a délivré des croyances au sujet de la relation de couple.

Les attachements, les conditionnements, le manque dû à l’absence de l’autre, les frustrations, les peurs, les croyances, je suis en train de tout offrir à la source en moi.

Savoir et surtout ressentir l’extase en étant seule, en étant focalisée sur le ressenti corporel, attentive aux mouvements internes de l’énergie sexuelle qu’on ne peut sentir de façon subtile, énergétique, qu’en étant totalement détendu, me délivre peu à peu de l’attachement, du besoin d’appropriation, de la focalisation sur l’autre qui me fait immanquablement perdre mon autonomie affective et entraine des frustrations, des stratégies, fausse totalement les choses…
Alors en revenant au centre, en cultivant l’amour en moi, en continuant d’écouter et de prendre soin de l’enfant intérieur dans la connexion consciente à la source, me ramène en cet indispensable autonomie affective. 

Je crois que je commence à comprendre comment l’homme et la femme, dans les relations amoureuses, éveillent chacun en l’autre l’énergie complémentaire.
La femme éveille en l’homme son énergie féminine et l’homme éveille en la femme son énergie masculine. 
Et c’est par l’échange de cœur à cœur, dans l’amour inconditionnel et par le pardon envers l’homme et la femme que l’harmonie et l’unité peut se déployer en chacun. 

La femme doit changer son regard sur l’homme et pardonner les abus, les luttes et conflits ancestraux et l’homme doit faire de même au sujet de la femme. 
Il est clair que ce conflit homme/femme qui perdure, nourrit l’esprit de division et empêche chacun de trouver la complétude intérieure. 

Très souvent pour ne pas dire toujours, c’est dans l’enfance qu’on forge les croyances à propos du masculin et du féminin selon le modèle parental. Et comme aucun parent n’est parfait, comme être parent, ça n’est pas enseigné à l’école, comme les relations de couples sont conflictuelles, rarement vécues dans l’amour pur, inconditionnel, les mêmes schémas conflictuels, d’interdépendance toxique, de manipulations, de jeux de rôle et de pouvoir, sont reproduits, à l’infini.
Et il n’y a que l’amour pur de la source qui puisse casser ce cycle de vengeance, de reproduction de la lutte et des croyances en l’illusion de la séparation, en ce besoin  de dominance. 

Réaliser la paix et l’unité en soi permet à la vibration de la source de rayonner avec intensité et elle va attirer par le phénomène d’attraction et de résonance, des êtres qui sont sur la même fréquence, le même chemin.
Et ce sera l’occasion idéale pour lâcher le passé, les croyances au sujet des relations homme/femme, pour connaitre l’énergie sexuelle au-delà des à priori, des peurs et complexes. 
Une initiation à ce que sont véritablement les énergies qui permet de savoir et de sentir que l’énergie sexuelle est celle du désir, de la créativité, de la Vie même. 
Qu’elle est pure et neutre comme toute énergie et qu’elle est entière, complète, qu’elle est l’expression de la source.  


   

L’énergie masculine semble venir de la terre, elle est le mouvement, l’impulsion et la pulsion qui pousse à l’action. En ce sens elle est aussi l’énergie du désir, l’énergie sexuelle dans son aspect pulsionnel et actif.
L’énergie féminine est la substance céleste de l’âme, l’énergie spirituelle qui vient nourrir, éclairer, qui apporte l’intuition, les visions, l’aspect intuitif et réceptif.
Elle est la substance créatrice de l’énergie sexuelle, l’aspect qui nourrit le désir.
L’énergie sexuelle est complète dans le sens où elle est autant féminine que masculine puisque c’est l’énergie de Vie, de la Source Une.

Elle est reçue, interprétée et manifestée de façon différente mais complémentaire par l’homme et la femme. 
Pour qu’elle puisse être bénéfique, élever chacun des partenaires, elle doit s’élever énergétiquement, et être pacifiée en chacun des chakras, chacun des corps qui la perçoivent à leur tour selon leur perspective propre et en fonction de leur état, de leur pureté. Si un des corps subtils est déséquilibré, blessé, encombrée d’énergies cristallisées, la perception et la manifestation de l’énergie sexuelle seront faussées.
Chaque chakra sera plus ou moins ouvert en conséquence et selon sa capacité à recevoir et à transmettre l’énergie, celle-ci pourra être bloquée, distorsionnée et ne pourra pas s’élever.

Lorsqu’elle s’éveille dans la rencontre de l’homme et de la femme, c’est une attirance réciproque qui les rapproche et selon l’état d’être de chacun, selon sa conscience et l’équilibre interne, selon ses blessures plus ou moins guéries, l’attirance sera plus ou moins complète, perçue dans sa complétude.

On s’attire selon la vibration d’amour mais si les blessures de l’enfant n’ont pas été guéries, les comportements réflexes, les stratégies et jeux de rôle viendront pervertir la relation. L’âme et l’inconscient vibre l’appel de l’enfant intérieur qui appelle la guérison, qui cherche un  sauveur et si la personne n’est pas consciente de cela, si elle ne sait pas qui elle est en vérité, en totalité, elle passera à côté du potentiel guérisseur de la relation amoureuse. 
La relation  d’interdépendance toxique sera inéluctable puisque la fréquence vibratoire dominante, dirigera l’homme et la femme dans des relations conflictuelles et douloureuses. 
Si un travail de conscientisation et de libération émotionnelle n’est pas effectué, les besoins non nourris de l’enfant et de l’ado seront le moteur de la relation et s’orienteront en direction de l’autre faisant de lui ou elle un sauveur potentiel. 

Or il n’y a que l’individu lui-même qui puisse guérir l’enfant en soi, personne d’autre ne peut le faire à sa place. Seule la pure vibration d’amour de la source peut guérir les blessures de l’enfant et rendre à l’adulte son plein potentiel créatif.

La perception au niveau du cœur de la vibration d’amour sera plus ou moins perceptible selon l’état des corps émotionnel et mental. Elle sera plus ou moins ressentie et si l’individu a fait un nettoyage interne par l’acceptation de tout ce qu’il est, chaque rencontre pourra amplifier la vibration d’amour intérieure par la résonance et le phénomène d’attraction du masculin et du féminin. Et ce, sans aucun contact physique, donc aucune attache, à un niveau purement vibratoire, énergétique et au-delà de toutes projections mentales.




Voilà une découverte qui libère de l’attachement, de l’exclusivité, de la focalisation sur un seul être, du besoin d’appropriation qui entraine l’interdépendance, l’attachement excessif, la possessivité, la jalousie, les attentes excessives, l’exclusivité qui mène à l’exclusion, la division et la séparation. Ce qui aboutit nécessairement aux souffrances et aux perversions, manipulations, jeux de pouvoir, de dominance, de relation sado-maso…

Selon la capacité à lâcher prise, à relaxer le corps, à lâcher les pensées émotions négatives au sujet de l’homme et de la femme, à pardonner à ses parents afin de réinitialiser un nouveau modèle de couple non plus basé sur le modèle parental mais élaboré sur la vibration de la source Une, la source père Mère, l’équilibre intérieur masculin/féminin va s’installer. 
Ça demande de prendre en charge tout ce que la situation amoureuse engendre, fait remonter à la surface afin d’être lâché.   

Si on est en souffrance, inconscient des blessures de l’enfant en soi et donc incapable de les prendre en charge, l’attirance mutuelle sera inconsciente et plus activée dans le mental émotionnel que dans le cœur. L’enfant blessé en l’un cherchera la guérison auprès de l’autre et inversement.
La plupart des couples se construisent sur ces besoins non assouvis et sur les attentes que ça génère. Les stratégies qui visent à nourrir ces besoins non assouvis et parfois même inconscients pour ne pas dire toujours, vont induire des jeux de rôles, de victime, de bourreau et de sauveur. 
Ça se traduit par la femme qui cherche un père et l’homme qui cherche une mère, chacun cherchant en l’autre celui ou celle qui guérira les blessures de l’enfant.

Quand on ne sait pas cela, on va croire que l’autre est le « sauveur » et on va projeter nos besoins, le manque d’amour véritable de soi qu’on essaiera de trouver désespérément en l’autre. 
L’autre n’est pas là pour jouer les sauveurs, les guérisseurs, mais pour révéler les blessures tout autant que l’amour qui vibre en chacun. 

Le fait de projeter ses attentes à l’extérieur nous retire tout pouvoir tout simplement parce qu’on est décentré, on est dans le mental et plus assez dans le cœur, conscient que la vibration d’amour est en soi et que l’unité se réalise à l'intérieure.

Cette attirance mutuelle est initiée par l’âme, le cœur, l’amour, tout autant que par les besoins d’amour et de guérison de l’enfant intérieur et en ce sens ils s’unissent dans leur désir mais le souci c’est qu’on n’est pas conscient de porter des blessures et si on l’est, on se précipite en direction de l’autre, mu par le désir de fusion, de communion tout autant que par les besoins non assouvis de l’enfant en soi.




Lorsque l’énergie sexuelle est éveillée dans une rencontre si le cœur n’est pas le chef d’orchestre, les stratégies et jeux de rôles vont se mettre en place.
Il ne s’agit pas de morale ou de dire que l’attirance sexuelle est inférieure à l’attirance du cœur mais de comprendre que tout commence en soi, se résout en soi, dans la communion avec la source.

Toute attirance entre deux êtres est motivée, initiée par le cœur mais si on ignore que nous sommes en essence et avant tout, des êtres d’amour et de lumière complets et autonomes, on sera en déséquilibre, dans une relation d’interdépendance où les peurs et les blessures dirigeront les individus.
Leur comportement sera impulsif, instinctif et inconscient et souvent tragique faute de se connaitre vraiment et de savoir que c’est d’abord en soi même qu’il faut trouver l’amour et le cultiver en recherchant la paix et l’unité.
Les comportements inconscients s’activent lorsque la personne ne se connait pas et lorsque ces chakras et corps sont en déséquilibre. Commencer par nettoyer les corps subtils, libérer les pensées émotions qui activent et nourrissent les jeux de rôle demande de l’attention.

Savoir que l’excès, les pensées émotions douloureuses ou qualifiées de négatives sont des invitations à se centrer, à revenir dans la paix du cœur est déjà une connaissance qui permet de ne pas entrer en réaction, de ne pas agir de façon inconsciente ou impulsive. 
C’est aussi de cette façon qu’on libère l’autre des attentes et des risques de manipulation. Ce n’est pas facile parce que lorsque l’énergie sexuelle s’éveille, c’est l’animal en soi qui prend le dessus, l’émotionnel qui mène la danse. Les stratégies inconscientes, automatiques, de séduction et donc de manipulation vont s’enclencher rapidement.

Généralement c’est un comportement plutôt masculin et l’homme va tenter de nourrir ses besoins sexuels en étant romantique, attentionné, en cachant ses pulsions derrière le masque du séducteur, mais très vite, s’il n’a pas conscience de jouer un  jeu, de chercher à plaire, comme il cherche à plaire et éventuellement se force à être attentionné, s’il n’obtient pas ce qu’il veut, il va devenir agressif ou laisser tomber.
Ce schéma inconscient existe aussi chez les femmes et l’émancipation sexuelle a favorisé ce comportement généré par le masculin excessif, exprimé dans son aspect négatif ou déséquilibré, violent, avide et combattif. 

La pulsion sexuelle est puissante et par ignorance de qui nous sommes en vérité, on va chercher à passer à l’action, on sera dans l’excitation, faisant éventuellement de l’autre un objet sexuel, un objet de consommation.
La femme qui cherche un  sauveur, que ce soit conscient ou inconscient, va aussi agir dans la séduction, la manipulation, en excitant son partenaire, en essayant de le manipuler au niveau sexuel, de jouer avec ce pouvoir de séduction, d’excitation. Elle est aussi en déséquilibre énergétique et l’énergie féminine s’exprime dans son aspect négatif, manipulateur.

Ces schémas de comportements basiques appellent tous à venir au cœur de l’être pour y trouver la clarté, l’équilibre et l’harmonie.
Connaitre les énergies masculine et féminine ainsi que leur mode de fonctionnement est utile pour pouvoir reconnaitre lorsqu’on est mu par notre inconscient, les stratégies visant à cacher nos blessures. Enfin c’est une connaissance qui permet de revenir au centre mais on peut aussi lorsqu’on sait que nous sommes complets, composé de ces deux énergies et qu’elles ont juste besoin d’être harmonisées, prendre le temps de se centrer, ne pas se précipiter et amener en son cœur toute pensée émotion excessive.

Le signe du déséquilibre interne, c’est lorsqu’on est plus en paix. Une joie excessive, un désir impulsif et dévorant sont aussi des signes, des invitations à se centrer parce que l’amour pur est doux et paisible même si le fait que l’énergie sexuelle soit activée rend la vibration encore plus intense. C’est ce qui fait que très souvent on sera dépassé et qu’on cherchera à passer à l’acte. 




Il n’y a rien de mal à ça mais on se prive d’une relation épanouissante, d’une jouissance extatique qui vient du fait de la connaissance intime de ses mondes intérieurs, de son propre corps que l'on reconnait comme sacré à tous les niveaux. Parce qu'au-delà de l'excitation, du geste mécanique qui cherchent l'orgasme, dans l'ouverture totale à cette énergie de vie, sans tabou, sans attentes, juste dans la présence attentive, la source intérieure du temple sacré de l'utérus, s'écoule en un fleuve débordant de vie. 
On comprend que cette force peut combler la sensation de vide et le manque d'amour dans la reliance du chakra sacré à celui du cœur; cette boucle énergétique comble les besoins et apporte l'autonomie sexuelle sans aucun geste.

La connaissance intérieure de soi, de la vibration d'amour, des énergies, des corps subtils et le fait de savoir se centrer va permettre des relations de sujet à sujet dans la communion, la fusion, et non plus d'objet à objet dans la projection. 
Une communion de tous les corps subtils des partenaires, orchestrée et guidée par la Source, voilà à mon sens la véritable sexualité. 
Celle où les deux partenaires peuvent pénétrer leurs mondes intimes les yeux dans les yeux, au-delà des masques, des jeux, dans la découverte mutuelle de cette exploration, dans la transparence et l'innocence. Mais là, j'anticipe.

On parle de 7ème ciel, ça n'est pas par hasard et mon intuition me dit que ça correspond à la montée de l'énergie sexuelle simultanée en la fusion de tous les chakras, les corps subtils alignés à l’amour pur, à la vibration de la source, de l’unité.

Nous sommes à une étape où nous pénétrons nos mondes intérieurs et la confusion peut être grande lorsqu’on est submergé de désir. Quand c’est trop, c’est que ça demande à trouver l’équilibre.
J’essaie de me focaliser sur le ressenti et de juste observer le mouvement de cette énergie sexuelle. Il apparait qu’elle se bloque à plusieurs endroits et ça montre que les corps ou chakras où l’énergie se bloque ou est excessive, sont déséquilibrés, fermés ou tout au moins bloqués. 
Ils le sont par les peurs, les croyances et les conditionnements et en respirant calmement et profondément on peut sentir l’énergie qui va bouger, éventuellement monter progressivement.

C’est une exploration dangereuse dans le sens où l’énergie sexuelle est très puissante et il est nécessaire d’apprendre à juste l’observer, l’apprivoiser, la comprendre afin de ne pas se laisser entrainer par l’impulsion. Là encore, rien de mal à passer à l'acte mais si on se contente de ressentir, on s'ouvre sur nos mondes intimes, on affine ses sens, la perception extrasensorielle.
Chaque contraction interne entraine une distorsion de l’énergie et en apprenant à se détendre on va pouvoir faciliter son mouvement ascendant. Noter quel chakra est affecté et appeler la source à pacifier, nettoyer le corps qui lui est relié.




Je me simplifie la vie en me contentant de faire confiance à l’amour lumière que je suis et en me rappelant de revenir au cœur chaque fois que je sens une tension, une fermeture, une crispation ou émotion, une pensée excessive.
C’est un état de présence à soi, à ce qui émerge et une offrande à la paix du cœur, un temps d’arrêt, de pause et de détente par la respiration, qui permet de libérer les blocages et de ramener l’équilibre.

Et moins on intellectualise plus c’est fluide. Les réponses ou la vision des jeux de rôle, des stratégies qui ont été enclenchées viennent toujours après, une fois que la paix et l’harmonie sont retrouvées.
En cultivant l’amour en soi, en le nourrissant par la prise en charge des blessures de l’enfance, en revenant au centre pour y retrouver cette vibration, les énergies s’équilibrent et les visions accompagnent la sensation que tout est parfait.

Les croyances et tabous au sujet de la sexualité maintiennent les couples dans les jeux de dominant/dominé mais quand on libère les pensées émotions de peur, de culpabilité, quand on porte un regard bienveillant sur soi, sur son désir, sur son aspect animal, on se rend compte que cette énergie est pure, qu’elle est l’essence de la création, de la matérialisation. 
On l’aborde alors avec un  regard neuf et le désir peut monter jusqu’au cœur librement, amplifier l’amour et servir l’accomplissement, la réalisation de l’être. Elle monte jusqu’au cœur puis traversant chaque corps, ce feu va brûler les pensées émotions négatives, dissoudre les stratégies et rendre à cette énergie, et à la sexualité son caractère sacré, innocent. J'ai écrit cela entre hier et aujourd'hui et je continue d'explorer le ressenti, la montée de cette énergie en espérant la sentir monter jusqu'à la couronne. Ceci dit, je ne force rien, je me contente d'observer, de détendre, de lâcher les crispations qui correspondent aux croyances à abandonner et ça se fait tout seul.

Ces quelques paroles m’ont aidée hier à réaliser cet abandon, ce lâcher prise des peurs de la culpabilité et de l’idée de manque. Lorsqu’on est connecté à son cœur et guidé par son âme, on peut effectuer cette délivrance en nourrissant la confiance en soi, en son intuition. Et même si on avance sans savoir où l’on va, on sait que tout est fait pour le meilleur, pour notre libération et notre accomplissement.  
"N'ayez pas peur de reconnaître vos intuitions, elles émanent de votre potentiel de communication sur les plan supérieurs"
-- Lulumineuse

La pensée du jour (d'hier) de Neale Donald Walsche est venue au bon moment.
« En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
que ce ne serait pas bénéfique de croire votre Mental
sur des sujets qui sont très importants pour vous.
Votre Mental ne peut baser ses conclusions que sur
les Données du Passé qu’il a collectées pendant votre expérience
physique actuelle. Il n’a aucune connaissance des choses
existant à travers l’Éternité.
Pour accéder à des données qui ont à voir avec
Qui Vous Êtes Vraiment, et pourquoi une chose particulière
vous arrive, vous devriez accéder à des données extérieures à
votre expérience présente. Ces données ne sont accessibles
qu’à travers votre âme. Cela apparaît dans votre vie comme
quelque chose que vous « savez ». Ayez confiance.
Avec tout mon amour, votre ami … »
Neale http://www.conversations-avec-dieu.fr




Ça me confirme la nécessité de croire en son cœur, son intuition plutôt que la raison qui de toute façon, comme il le dit, n'a pas de réponses à ces questions spirituelles mais en sachant que les visions intuitives viennent toujours après qu'on ait retrouvé la paix, le mental se calme et se contente de prendre des notes. Il saura interprété au mieux de ses connaissances et se mettre de côté pour laisser monter l'inspiration sans opposer de résistances et sans projeter. 

Ces quelques suggestions piochées dans « La boîte à idées » de Lulumineuse m’ont aidée ponctuellement à rester centré dans la confiance en Tout ce que je suis.
« Vos inspirations actuelles proviennent des plans célestes de vos origines »
-- Lulumineuse
Celle-ci est venue au moment où j’ai eu la sensation de libérer de vieilles énergies et ce faisant, des images symboles confirmant la connexion à d’autres plans se sont manifestées. mais je me suis contentée de les laisser passer sans chercher à les suivre ou à les interpréter parce que c'est impossible, inconcevable, pour le mental.

« Accordez-vous l'affection dont vous avez besoin et gardez cette habitude"
-- Lulumineuse
Il est clair que lorsque j’étais amoureuse, j’avais tendance à focaliser mon attention sur l’autre négligeant totalement mes besoins basiques. Plus d’appétit, l’incapacité d’agir, tant par l’émergence des émotions que par la vibration extatique de l’amour. Aujourd'hui, je reste centrée, je ne projette pas l'énergie, je la ramène au cœur, dans la vibration Source et je retrouve la volonté et la capacité à prendre soin de moi, à passer à l'action encore plus déterminée qu'avant. 
C'est aussi une conséquence du lâcher prise, du fait que l'énergie du désir qui s’élève permet l'alignement des corps, de la pensée jusqu'au geste, porté par l'intention d'aimer, d'incarner l'amour, d'être Amour.

« Votre âme d'enfant sait »
Lulumineuse
Et cette dernière est venue me rappeler en fin de soirée que la guérison de l’enfant ou plutôt la libération des pensées émotions qu’il extériorise ne l’ont pas affecté. 
Il est pur et intact et c’est lui qui connait les rêves et aspirations de l’âme. 
Ce sont ses énergies spécifiques ; la spontanéité, l’innocence, la capacité de rêver, de s’émerveiller, de vivre dans l’instant de façon authentique, d'explorer les mondes, qui vont magnifier le masculin et le féminin intérieur par l’unification de tous les aspects internes avec la source père mère. 
L’ordre, l’harmonie, la paix, la joie de vivre, de jouir de la vie et l’accomplissement en sont les fruits. 
Mais ça demande de rester centré, ancré et connecté, présent à soi et confiant en l’âme, la Vie et la Source parce que le voyage et la dégustation de ces fruits, se réalise pas à pas, au jour le jour dans la découverte d’un nouveau monde, d’un être totalement ressuscité.  

Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteure et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » ou http://lydiouze.blogspot.fr

2 commentaires:

  1. J'étais loin d’imaginer ce matin en lisant votre petit commentaire sur de la musique que je me retrouverais a lire un article d'une grande lucidité sur un sujet des moins facile a traiter !!... Merci de l'avoir livrer avec cette grande simplicité de mots.
    L'intimité est le clé de la réussite de cette relation, notre intimité d'abord puis celle partagée, l'intimité d'un lieu ou d'une conversation, l'intimité d'un regard ou d'une caresse, toute graine de désir doit prendre naissance sur les terres de l'intimité pour nous mener a la plus grande des jouissance, la libération... Il est bien dommage que ce concept si simple soit si vite oublié des couples qui composent ce monde, que de plaisirs perdus, que de douleurs inutiles naissent de cet oubli...
    `Celle où les deux partenaires peuvent pénétrer leurs mondes intimes les yeux dans les yeux, au-delà des masques, des jeux, dans la découverte mutuelle de cette exploration, dans la transparence et l'innocence. Mais là, j'anticipe`
    Continuez a anticiper Lydia, c'est le chemin, et un grand merci de cette vision des choses que vous partagée ici ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la magie de la toile, on a pris l'habitude de pourvoir rencontrer les gens du monde entier en un seul clic mais ça m'épate toujours autant.
      Le couple tel que vécu depuis des millénaires est une caricature, un jeu de rôles consécutifs et pour changer, il nous faut libérer les peurs, croyances et conditionnements.

      Ça prendra peut-être encore des siècles avant que ça devienne la "norme" parce qu'il faut pouvoir retrouver l'innocence de l'enfant mais déjà l'éclatement des familles traditionnelles et le nombre croissant de célibataires est un signe de progrès contrairement à ce qu'on pourrait penser.
      Merci pour vos appréciations et encouragements

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.