samedi 2 avril 2016

« Dépasser les étiquettes pour trouver la véritable essence des choses et des gens » les guides de l’unité via Daniel Desjardins





Humains bien aimés,
Aujourd'hui nous voulons vous parler de vos habitudes de vie. Spécifiquement l'habitude de juger. Vous jugez pour classifier, pour pouvoir facilement classer une personne, un comportement, un endroit, mais en apposant une étiquette sur ce que vous jugez, vous vous coupez de ce qui est réellement derrière, de ce que c'est véritablement. 

Nous vous invitons à prendre conscience de ces conclusions hâtives dans vos interactions. Si vous prenez conscience que vous venez d'émettre un jugement, simplement vous arrêter, faites une pause et observez, imaginez que votre esprit passe au travers un voile qui vous sépare vous et la véritable énergie de ce que vous observez. 

Ce voile que vous dépassez c’est le jugement, la conclusion, et simplement baignez un moment dans cette énergie que se trouve de l'autre côté. Comment est-ce ? 
Êtes-vous capable d'avoir de l'appréciation ou même de la gratitude pour certains aspects de cette énergie ? Et, ce faisant, êtes-vous capable de découvrir d'autres aspects dont vous n'aviez pas conscience lorsque vous avez émis votre jugement ? 


Si tous les humains faisaient cet exercice simple envers les autres humains qu'ils rencontrent, il n'y aurait plus jamais de guerre ni de violence. Les étiquettes, les jugements, les conclusions vous font oublier la véritable essence derrière et vous font oublier que tout provient de la même Source, vous, eux, tout!

Un outil simple, mais tellement puissant!

Et si vous l'utilisez et que l'autre ne l'utilise pas, est-ce que c'est quand même utile ? OUI, car plus d'humains chercheront la vérité, plus les barrières tomberont dans le subconscient collectif humain et plus d'humains laisseront tomber cette habitude de créer des barrières.

Nous sommes avec vous sur tous vos chemins,
Les Guides de l'Unité, 
via Daniel Desjardins, créateur de l’Alchimie du cœur
http://www.AlchimieDuCoeur.com

Vous pouvez partager et reproduire ce texte à condition d'en respecter l'intégralité.

Processus verbal de transformation de la semaine Daniel Desjardins (vous pouvez retrouver ces processus hebdomadaires en vous inscrivant à sa lettre d'infos)

« J'appelle toutes les parties de mon être qui sont en dualité avec l'intensité de la possibilité d'avoir accès à des miracles pour moi et ma vie. Je vous remercie de votre présence et je vous accueille ». 

 



Le jugement et la comparaison sont des stratégies du mental lorsque la personne a été blessée et s’est coupée de son cœur ; Elle n’a plus de repère véritable et agit, vit dans sa tête, selon des critères établis sur des expériences douloureuses alors elle voit les autres au travers de ses propres jugements et modèles internes, ce qu’elle a définit comme étant bien ou mal, correct ou non, bon ou méchant. 

Avoir du discernement est important pour faire des choix mais il concerne le positionnement interne, la capacité à rester centré en son cœur afin de pouvoir percevoir ce qui est, à partir de cet espace là et on s’oriente alors dans la vie à partir de la connaissance de soi, celle de ses vrais besoins, des besoin qui sont universels. 

Et pour pouvoir dialoguer sincèrement avec l’autre, il faut d’abord apprendre à parler avec son être, avec son enfant intérieur, rétablir la communication à l’intérieur, de façon sincère et sans violence. 
Puis il ne s’agit pas non plus de se forcer à aimer les autres mais déjà en apprenant à se voir avec les yeux du cœur, sans se juger, on a plus de compassion et d’humilité vis-à-vis des autres. 
On comprend que chacun fait de son mieux selon son vécu, sa conscience, sa capacité d’être relié à son cœur, son âme. 
On ne se compare plus pour savoir qui on est et pour savoir si on a de la valeur, on apprend à reconnaitre nos qualités sans se rejeter pour ce qu’on appelle des défauts. 

Et comme l’unité intérieure, la paix élève notre vision, on comprend la relativité des choses, leur aspect changeant, éphémère, mais aussi l’évolution naturelle que chacun vit à sa façon. 
On ne se colle plus de pression on apprend à faire confiance et cette attitude se manifeste aussi dans la relation aux autres. 

On comprend qu’être humain ça n’est pas toujours facile parce qu’on vit soi-même des pensées émotions difficiles et comme on ne les nie pas on vit la délivrance et on cultive la tolérance. 
On sait aussi que c’est le fait d’accepter ce qui se vit en soi et de le lâcher une fois que c’est vu, qui permet de grandir en conscience, en capacité d’aimer.

Concernant le processus d’accueil de la semaine, c’est marrant parce que j’ai eu la même idée, celle de faire appel à la puissance miraculeuse de l’amour. 

C’est très rare que j’utilise ce terme bien que j’aie déjà vécu des miracles dans ma vie. Quand on doute de soi, quand on se laisse impressionner par les pensées émotions dont l’origine est toujours la peur, on a vite fait d’oublier qui nous sommes en vérité. 
Mais d’un autre côté, c’est un processus qui nous permet de cultiver l’humilité et la compassion vis-à-vis de soi-même et des autres…

On ne se réalise pas tout seul dans son coin, c'est par la reconnexion à son âme Et aux autres, de cœur à cœur, dans la transparence, la sincérité, que les cicatrices peuvent s'effacer. 
On guérit ses blessures dans la relation intime à la source et les cicatrices disparaissent dans la relation intime (fraternelle) aux humains.


Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.