jeudi 3 mars 2016

« Une autre vie pendant le sommeil » les êtres de lumière via Monique Mathieu





« Pendant votre sommeil, il se passe beaucoup plus de choses que vous ne le pensez. Ce n'est pas le néant, c'est une autre vie qui commence, une autre vie tellement plus dense au niveau de tout ce que vous expérimentez bien au-delà de la matière, et souvent riche dans l'Amour et le partage.

Pendant que votre corps de matière dort tranquillement, vous pouvez rester sur le plan de la Terre, vous pouvez même visiter vos amis, vous pouvez aussi accomplir un travail important au niveau du plan de la Terre, et certains d'entre vous ont aussi la possibilité de rejoindre leurs frères galactiques et de travailler sur les vaisseaux.

Au niveau du temps, que peuvent représenter une heure ou deux de sommeil, alors que le temps n'est qu'une notion terrestre, une notion de troisième dimension ?

Lorsque vous êtes hors de votre corps, le temps n'a plus d'importance, il n'a plus aucune réalité ; vous pouvez aller aussi bien dans le passé que dans le futur ; cependant, si vous allez dans le futur, vous n'en aurez pas la mémoire, sauf cas exceptionnel ou initiation exceptionnelle.


Imaginez tout ce que vous pouvez faire pendant votre sommeil ! 
Pendant que votre corps se régénère, la vie continue, une vie beaucoup plus intéressante que celle que vous avez dans la densité. Cependant il y a un cloisonnement, c'est-à-dire que vous n'avez pas réellement accès à cette vie, sauf lors de certains rêves. Cela n'est pas très souvent le cas parce que vous ne pourriez pas vivre pleinement vos expériences terrestres.

Lorsque votre corps s'endort paisiblement (ou moins paisiblement en fonction des turbulences personnelles), vous faites parfois un travail magnifique et nous nous retrouvons ; vous pouvez retrouver vos guides, vous pouvez demander une aide spécifique.

Cependant lorsque le matin vous revenez dans votre corps et que vous vous réveillez, vous n'en avez pas souvenir, mais parfois vous faites des actes qui vous semblent étranges. Cela vient de ce qui vous a été donné pendant le sommeil de votre corps et c'est un service que vos guides vous rendent pour que votre vie soit plus aisée, plus compréhensible, et que vos expériences soient moins difficiles.

Pendant votre sommeil, vous pouvez également évoluer. En fonction de la préparation que vous avez faite pendant vos journées, et si l'élévation de votre conscience est suffisante, votre sommeil vous permet également de vous élever, c'est-à-dire de modifier la fréquence vibratoire de votre corps.

Il peut vous être donné la possibilité de retrouver la mémoire de ce que vous faites pour éveiller votre conscience humaine, mais ce n'est pas ce que nous désirons vous enseigner pour l'instant. »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
·         qu'il ne soit pas coupé
·         qu'il n'y ait aucune modification de contenu
·         que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
·         que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu




Je ne sais plus si je l’ai déjà publié et ça n’a pas d’importance, je suis l’élan de l’instant et la synchronicité qui révèlent la résonance entre ma pensée et ce qui est dit ici. 
Les rêves sont fascinants depuis toujours parce qu’ils sont mystérieux et leur utilité est importante parce que c’est une façon de poser les choses, de progresser dans la compréhension de ce que nous sommes et des expériences que nous vivons. 

J’ai très souvent la sensation de visiter des gens avec qui je suis en contact pendant la journée, durant la nuit qui suit. Comme si, les conversations se poursuivaient.
Il semble en effet que l'âme et la conscience "divine" actualisent les données de notre  cerveau, nos corps, que le corps émotionnel et l’inconscient effectuent des vidanges, que tous nos corps se coordonnent lorsque notre mental est déconnecté, en sommeil. 

L'être n’a pas de limites pendant que nous dormons, comme si la conscience originelle, celle qui se projette en l’humain effectuait une synthèse, une mise à jour des infos, des ressentis, une digestion des expériences vécues. 
Ça reste une vision personnelle qui rejoint celle des êtres de lumière et cette nuit, qui pour une fois a été longue, ce que j’ai vécu vient confirmer cela. Je ne garde que quelques vagues souvenirs qui suffisent à donner du sens à cette vision de la fonction du rêve, enfin des fonctions parce que chaque nuit est différente. 
L’esprit n’a pas de frontières et il n’est pas soumis aux lois qui régissent ce monde, il n’est limité ni dans l’espace ni dans le temps, de jour comme de nuit. On peut tous en faire l'expérience. 
Tout ceci n’a qu’un seul intérêt à mon sens, c’est de confirmer la foi en l’être humain beaucoup plus vaste que les yeux ne le voient, que les croyances communes le conçoivent. 

Plus j’avance sur le chemin de la connaissance de soi et plus ça me semble très complexe, immense, sans limites. Pour cette raison, il est essentiel de rester ancré dans son corps, présent à soi, enraciné en profondeur, dans cette réalité présente, celle de la nature. 

J’ai passé la matinée au jardin et ça m’a fait le plus grand bien parce que le mental est calme, tout est fluide, les pensées vagabondent mais comme je suis à ce que je fais, ça créé un sentiment de plénitude et d’intégrité.
C’est une activité qui vient à point dans mon sevrage. 
Quand on veut se libérer d’une dépendance il est évident qu’on doit mettre en place tout un travail en amont et l’alchimie émotionnelle, l’ancrage, le centrage, l'activité physique sont de formidables outils. 

Tomber les masques et laisser l’être véritable émerger peut effrayer, extraire de la réalité au point de se sentir étranger à ce monde, de ne plus pouvoir être en lien avec les autres, d’être perché. 
A mon sens nous ne sommes pas ici pour retrouver nos origines et fuir la réalité mais pour intégrer notre essence en changeant de vision et de comportement. En s'alignant aux fréquences de l'amour inconditionnel, de l'unité, de la source intérieure de façon à s'affranchir et à s'épanouir.

L’âme qui s’incarne vient expérimenter la dualité, la densité et tenter d'éveiller la personnalité humaine à sa présence, à sa conscience originelle. Elle vient se goûter, se ressentir dans un corps multidimensionnel au travers d’expériences qui permettent à la personnalité humaine de s’individualiser tout en restant consciente de la reliance entre toute vie. Percevoir le monde et les autres depuis un corps physique doté d’outils de perception aussi variés qu’interdépendants. 
A travers les sens, elle goûte son essence dans un corps limité, un mental individualisé, et peut se manifester par tout un comportement, des gestes. 
Selon ma vision elle vient être et faire, créer dans la matière, associer l’idée à l’intention, l’émotion, la vibration et goûter aux processus et aux résultats de ses créations.

Elle agit au travers d’une individualité qu’elle va former dans tous les sens du terme. 
Elle choisit la famille qui lui procurera les gènes, les talents, les capacités, les blocages, les blessures, les énergies, selon son plan prédéterminé, selon le thème qu’elle veut explorer, l’expérience qu’elle veut vivre afin de grandir en sagesse et d’expérimenter l’unité dans un corps physique au sein d’un groupe d’humains, d’une société, d’un monde.

On est encore très identifié à la personnalité et aux croyances de ce monde, à l’illusion de la séparation, mais à mesure que tout s’écroule autour de nous, nous prenons conscience de l’universalité de l’être humain, de tout ce qui nous réunit, de ce que nous avons en commun. 
On prend conscience de l’interdépendance, du processus de cocréation et du fait que quelque chose de supérieur guide l’ensemble. Supérieur dans le sens de plus intelligent, vaste et omniprésent. 
On sent que dans le cœur, nous sommes Un, l'expression de l'âme et de la conscience manifestés dans toutes les formes de vie qui constituent cette planète. 
Je crois que je vais aller méditer sur l'équilibre masculin/féminin intérieurs...ça bouscule encore pas mal et la sensation d'être ailleurs ne me quitte pas...

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.