lundi 21 mars 2016

« L'énergie rouge rubis » Magali Magdara & propos personnels au sujet des Rayons Sacrés






L'énergie rouge rubis est celle de l'action compatissante, du cœur christique. 
Il s'agit de l'offrande de l'Amour pour soi, de la reconnaissance que nous sommes parfaits dans le sens où nous exprimons la justesse de notre âme dans l'instant présent, quelle que soit notre expression.
 
Nous sommes passés par l'énergie cristal, qui nous a apporté la conscience de notre divinité au sein même de notre dimension dissociée. 
Elle nous a ouvert l'esprit à notre multidimensionnalité en nous offrant des outils d'éveil comme le Son, les chakras, les couleurs, les soutiens extérieurs sous diverses formes (pierres, cristaux, pendules, instrument de musique, techniques de souffle ou postures physiques, transmission énergétiques).
 
Puis nous sommes entrés dans l'énergie diamant, qui a transmuté nos mémoires et nettoyé nos liens. Tout ce qui filtrait nos perceptions selon un mode duel a été mis en lumière pour être pacifié et transcendé. Pour cela, il a fallu accepter que nous n'étions qu'un projecteur et que le scénario provenait de nous-même. Nous avons retrouvé le goût de jouer.


Aujourd'hui nous ouvrons la manne de l'énergie rouge rubis. 
Elle révèle chaque parcelle de notre humanité afin de la magnifier. 
L'acte de compassion y appose la liberté d'être dans toutes nos facettes. 

Nous devenons l'être d'alliance, le graal de la création universelle. 
Notre perspective s'expanse bien au-delà d'aimer l'humanité. 
Nous prenons acte de notre mission première, celle de faire vibrer l'Alpha en l'Omega. 

L'Alpha représente l'Un, le Tout et le Rien, notre Père/Mère. L'Omega est le Résultat du rêve de l'Alpha, l'aboutissement d'un désir qui porte en lui la Volonté Première, ainsi que toutes les étapes de cet accouchement. 
L'Omega revient à l'Alpha qui ne sont plus qu'Un.
 
Chacun de nous a sa propre programmation et son rythme de progression. 
Nous demeurons dans toutes les strates énergétiques auxquelles nous nous sommes abreuvés. 
Toucher du doigt l'énergie rouge rubis ne veut pas dire n'avoir plus besoin de l'énergie cristal. 
Il n'y a qu'interpénétration et cycle. 

Chaque fois que nous pénétrons dans un type d'énergie, il nous est demandé de faire le bilan de ce que nous venons de traverser. 
Car nous ne saurions délaisser des parties de nous en attente d'Amour,  portes d'accès à notre êtreté. 
C'est ainsi que nous nous ancrons de plus en plus profondément au sein de notre constitution divine, que la Paix et la Joie transforment en un chemin de gratitude.





Je parlais des rayons sacrés hier, sans en donner le sens comme l’a fait Joéliah parce que chaque rayon, chaque couleur, fréquence, est l’expression de plusieurs qualités qui génèrent tout un processus d’intégration et ne peut se résumer en quelques lignes bien que ce qui est dit plus haut résonne parfaitement en moi.

Activer un rayon en soi, ça se fait en dehors de notre volonté, c’est la vie et donc l’âme, qui nous amènent à en cultiver les vertus, en passant par une situation qui va révéler ce qui en nous a besoin d’être vu, accepté et donc harmonisé à la vibration de la source en soi. 

C’est pour cette raison, que je les « utilise » de façon spontanée et c’est par l’expérience, la déduction et le ressenti que j’apprends à en connaitre la portée, la fréquence, la valeur. 
Je ne vois pas cela comme un crayon de couleur que nous utiliserions pour agrémenter nos vies de qualités bien que le résultat soit cela. 

C’est tout un processus d’apprentissage qui dépasse l’entendement humain mais que nous apprenons à reconnaitre. En ce sens, les fleurs sont pour moi des émissaires, des témoins de ces fréquences et de leur portée, leur effet sur notre être. 
Je les utilise ou plutôt prends conscience de leur action en laissant la spontanéité intérieure me guider, l’inspiration agir et le mental ne fait que visualiser puis observer ce qui se passe selon les retours, l’effet miroir. 
J’ai encore beaucoup de mal à exprimer quelque chose qui est de l’ordre de l’intuition, de l’élan interne et qui pour le moment n’en est qu’au stade de l’observation. 

Selon ma perception des choses, c’est en cultivant l’écoute de son âme, l’inspiration, la spontanéité et l’innocence de l’enfant qu’on peut utiliser ces fréquences en conscience et en saisir la portée, en observant l'alchimie interne, l'action de l'amour inconditionnel qui révèle sa puissance dans la paix qui survient lorsqu'on se centre en son cœur. C’est intérieur, intime et subtil, ça ne peut pas être décrit comme on le ferait pour un objet ou même un sentiment.

Le fait d’en lister les vertus est un support mais les décrets pour moi, sont des leurres parce qu’on s’imagine que le mental, la volonté, ont un certain pouvoir alors qu’ils ne font que poser une hypothèse de travail. 
Le pouvoir du mental, c'est de projeter, d'émaner des idées, des intentions, qui vont prendre forme mais comme l'inconscient représente la face cachée de l'iceberg, il nous faut déjà prendre conscience de tout ce que nous sommes. Et nous voir avec les yeux de l'âme, de façon objective. Lui offrir toutes les pensées inconscientes qui émergent afin d'être accueillies et donc harmonisées dans l'espace serein du cœur.

Activer un rayon ne va pas nous donner immédiatement les qualités de cette fréquence, on va être amené à vivre des expériences qui vont nous montrer ce qui justement empêche la libre circulation de l’énergie en question. 
Et c’est ainsi qu’on va en intégrer la fréquence, par l’expérience qui demande abandon, confiance et compassion pour les aspects internes qui bloquent la circulation de l’énergie, son expression, sa manifestation.

On peut apprendre à savoir ce que notre âme veut nous faire comprendre, intégrer, en observant les faits, les situations, les gestes, le choix des vêtements, leur couleur, les visions internes de ces couleurs qui pénètrent l’écran du mental mais tout ceci vise avant tout à nous faire savoir que nous sommes essentiellement des êtres énergétiques, et à nous permettre de faire confiance à notre âme, sa guidance, à reconnaitre comment elle nous parle et agit.

Elle s’exprime de diverses façons et à mesure qu’on observe sans juger, qu’on laisse l’amour lumière épurer nos corps mental et émotionnel, on percevra sa présence et guidance d’une façon plus directe.
Tant que nous ne sommes pas transparent et dans l’amour inconditionnel de soi, de tous les aspects internes, on ne verra pas le diamant que nous sommes. Et le nettoyage des filtres mental et émotionnel permet cette vision, par l’expérience; l’abandon à la source en soi.
Nous apprenons seulement à devenir transparent, à nous voir au travers de la résonance, de l’effet miroir, avec les yeux du cœur et en le faisant, on intègre les vertus des rayons, on se remplit de couleurs, de fréquences/vertus, tel le diamant qui révèle l’arc en ciel lorsque la lumière se projette sur sa forme.

Plus on devient transparent, plus on devient conscient de qui nous sommes et plus nous constatons la perfection de l'être, du plan divin et notre volonté humaine s'accorde à celle de l'âme. 
Nous devenons alors co-créateurs conscients dans le sens où tout en nous s'aligne à l'intelligence du cœur, de l'amour lumière intérieurs. 
Notre volonté est en accord avec celle de notre âme lorsque nous choisissons d'adopter son regard, de nous centrer et d'être à l'écoute, de ne pas résister à ce qui est, à ce qui se manifeste en soi. 

C'est la où commence et s'arrête le pouvoir de l'humain/personnalité puisque on se laisse guider en confiance par l'amour lumière en soi qui va agir, nous inspirer l'élan spontané qui vient du cœur. 
Le libre arbitre et le pouvoir de l'humain, de la personnalité, se situent dans ce choix de suivre son cœur ou de nourrir la peur, le sentiment d'indignité. 

Et ça n'est pas rien parce que ça nous permet d'être en paix, dans l'harmonie intérieure et d'agir de façon authentique, spontanée, sans honte, sans peur, sans culpabilité et sans douter de soi, de la pertinence de nos choix. 
On intègre ainsi la liberté d'être, de suivre son inspiration et de faire confiance à notre âme plutôt qu'à l'opinion générale. 
C'est par l'activation de la triple flamme, volonté divine, sagesse divine et amour inconditionnel que nous allons cultiver ces énergies dans la paix du cœur et parvenir à la libération de l'être, à la réalisation de soi par l'unification de tout ce que nous sommes. 
On est encore très loin de maitriser les énergies, de pouvoir créer des mondes en conscience, c'est à dire qui correspondent à la vibration de notre âme/conscience. 

Jusqu'à maintenant, nous avons créé des égrégores de façon inconsciente et nous en sommes au stade de pouvoir les dissoudre dans l'amour encore faut-il le vouloir, être libéré de l'illusion du pouvoir par la force, la domination, le contrôle, admettre que la paix, la fraternité et l'harmonie doivent avant toute chose être restaurés en nous-même. 

Nous comprenons que tout nous renvoie ce que nous portons, que nous sommes interconnectés à tous les niveaux de l'être et que ça n'est que dans l'unité, l'abandon du jugement, le lâcher prise, qu'on accède à une conscience plus claire et sage. 
Et ce passage de l'identification à la dualité, à l'idée de séparation, à celui de la reconnaissance de l'être tout entier, nous est possible maintenant. 

Nous sommes dans cette phase délicate de révélations, de transmutations, où pour le moment notre pouvoir réside dans le retour au cœur, au centre de l'être, à la conscience du divin intérieur et la reconnaissance de la puissance de l'amour lumière.  
On apprend à voir ce qui est avec les yeux du cœur, de l'âme. 

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.