samedi 30 janvier 2016

« Dépasser le mur des résistances » les guides de l’unité via Daniel Desjardins






Très chers humains,
Aujourd'hui nous voulons vous parler des résistances. Les résistances se manifestent de plusieurs façons. Tout d'abord il y a la volonté d'aller dans un sens alors que votre divinité vous guide dans un autre. 
Vous êtes alors libre de faire vos propres choix, mais en allant contre votre Divinité, vous choisissiez toujours le chemin le plus ardu et au bout du compte, il ne vous rendra jamais heureux. Il est le chemin d'un autre possiblement, ou tout simplement le chemin que votre mental vous pousse à choisir pour toute sorte de raisons "rationnelles" mais ce n'est pas le chemin de votre Divinité. 
Ensuite, il y a les résistances mentales simples; par exemple lorsque vous désirez quelque chose, vous avez en vous ce désir, mais en vous il y a aussi souvent des comparaisons avec les autres possibilités ou même les conséquences que ce désir aura sur votre vie. Vous avez donc un désir, possiblement inspiré par votre divinité, et son opposé, souvent inconscient, qui vous bloque pour le recevoir.

Les résistances vous semblent bien réelles, mais elles sont toujours simplement dans votre esprit. Votre mental vous joue des tours et vous limite. Comme si vous érigiez des murs de prison autour de votre tête, et donc de vos yeux et vos autres sens pour vous limiter dans un monde limité virtuel. 
Le monde réel illimité existe toujours à l'extérieur de ces murs imaginaires!!!


Aujourd'hui, nous vous invitons à considérer toutes les limitations que vous percevez, que vous soyez conscient ou non que ce sont des limitations que vous avez imaginées, nous vous invitons à vous imaginer chaque fois passer le nez, les yeux et la tête à travers ces murs imaginaires et fabriqués de toute pièce, afin de voir le monde illimité des possibilités qui s'offrent à vous. 
Une fois que vous aurez mis le nez dehors, c'est à dire en dehors des limites que vous imaginez, vous ne voudrez plus retourner à l'intérieur de ces limites, et il vous sera alors plus facile de simplement les laisser tomber.

Cet exercice peut vous sembler compliqué au début alors commencez par quelque chose de simple.
1) Imaginez que vous avez peur de  vous présenter tel que vous êtes réellement face à certaines personnes. Vous vous créez un mur imaginaire, une limite entre vous (restreint, dans la peur, gêné ou autre) et le monde réel ou votre divinité pourrait s'exprimer aisément, librement et dans la joie.
2) Imaginez-vous face à ces mêmes personnes, percevez le mur imaginaire créé entre vous, eux, et passez la tête au travers du mur virtuel pour observer comment vous seriez si vous étiez de l'autre côté de ce mur.
3) Ressentez pleinement la joie, la liberté et l'immensité des possibilités de l'autre côté du mur! Restez dans cet état le plus longtemps possible.
4) Ensuite, chaque fois que votre mental tentera de vous limiter dans l'état plus limité, à l'intérieur de murs virtuels, ou dans une situation similaire, souvenez-vous de cet état de grâce que vous avez gouté et utilisez le processus suivant (en observant le "vous" limité).
5) Qui suis-je en ce moment? J'appelle toutes les parties de mont être qui me gardent dans cet état limité. Je vous remercie de votre présence et je vous accueille.

Ce simple exercice vous permettra de dépasser vos limites tout en découvrant de plus en plus qui vous êtes réellement.

Nous avons bien hâte de vous observer et vous accompagner plus librement de l'autre côté de ces murs!

Nous serons alors avec vous encore plus clairement!

Les Guides de l'Unité,
via Daniel Desjardins, créateur de l’Alchimie du cœur
http://www.AlchimieDuCoeur.com

Vous pouvez partager et reproduire ce texte à condition d'en respecter l'intégralité.
Processus verbal de transformation de la semaine
« J'appelle toutes les parties de mon être qui me gardent dans cet état limité. Je vous remercie de votre présence et je vous accueille ». Daniel Desjardins




Je ne suis pas très douée pour faire les 4 premières étapes de cet "exercice" certainement parce que j’ai choisi de venir ici pour faire l’expérience directe des choses, en situation, et je constate en plus que lorsque la confiance est là, on a beaucoup plus de facilité à être authentique, à exprimer notre vraie nature. 
Puis le mental ne peut pas imaginer ce que l’âme ou la conscience ont prévu. 
Très souvent on se rend compte que ce qui arrive quand on se place dans la grâce, la confiance en l’amour et sa puissance, est au-delà de ce qu'ont aurait ou imaginer. 

Et puisque tout commence en soi, tout prend forme dans la matière selon notre vibration, je préfère agir dans l’instant, apprendre à revenir au centre quand je sens une peur ou un doute ou encore une critique vis-à-vis de l’extérieur ou de moi-même. 

Savoir se centrer et intégrer le phénomène de "l'effet miroir", le fait que l’extérieur nous renvoie ce que nous émanons, libère vraiment des conditionnements et comme ça se réalise pas à pas, on constate le changement par le fait de moins réagir aux stimuli, de ne plus être si facilement déstabilisé et donc d'oser être soi-même. 
De cette façon, le mental ou l’ego lâche peu à peu le besoin de contrôle, il ne vient plus interférer ou s’opposer, il intègre l’idée de travailler en association avec l’intuition, de se laisser guider. En fait, quand on l'accepte pour ce qu'il est, on se rend compte qu'il a toujours été de "notre côté", qu'il fait partie de l'expérience de l'illusion de la séparation et son zèle à chercher le sens des choses en est la preuve.

Puis pour le processus d’accueil des parties de l’être qui sont dans l’ombre, dans la peur ou conditionnées, il ne faut pas oublier qu’elles ont leur rôle à jouer, leur importance et leur potentiel énergétique qui participe à la réalisation, la complétude de l’être.

Le mental ne peut pas comprendre ou percevoir de lui-même les raisons de ces "présences" mais par ce processus d'accueil et de reconnaissance-gratitude, des images, des idées, viennent éclairer la compréhension. C’est une compréhension intuitive, qui apparait comme une évidence même si on ne voit pas la totalité de la trame, ça suffit à être en confiance.
Je recontacte les personnages (vies antérieurs ou simultanées) qui s’étaient révélés en décembre 2012 et je perçois leur participation à ce que je suis aujourd’hui. 
C’est difficile à expliquer puisque ça vient par des sensations qui donnent l’impression de savoir ou de retrouver la mémoire. Mais ce qui est certain c’est que leurs expériences m’ont fait grandir dans la compréhension de ce que sont l’amour, la puissance, même si c’est en ayant eu des positions de pouvoir parfois occulte. 
Le fait qu’ils aient eu le courage d’expérimenter "l’ombre" m’a amenée à ne pas confondre les néons de la gloire temporelle à la lumière de la source. 
C’est aussi par ces expériences passées que je sais que tout n’est pas tout blanc ou tout noir. Que je ne suis pas seulement un corps de chair, que les apparences ne me définissent pas... 
L’enfance particulière que j’ai vécue m’a ouvert sur d’autres mondes, m’a obligée à regarder au-delà des apparences et je sais que les circonstances de l’enfance peuvent totalement pervertir la vie de l’adulte, l’amener à vouloir se venger. 

Très souvent avant même de m’intéresser à la spiritualité, je pouvais me mettre dans les chaussures d’une personne rejetée ou accusée par les autres et imaginer comment j’aurais réagi à sa place parce que personne n'est foncièrement "mauvais". 
Par exemple, en temps de guerre, je n’ai aucune idée du positionnement que j’aurais adopté. La peur, l’identification à la matière peuvent fausser totalement la vision et donc le comportement.   
Puis concernant les guides, il est clair que nous sommes reliés à des énergies, des êtres qui sont en résonance avec notre vibration et c’est une bonne chose que certains humains puissent les percevoir ou les entendre parce que ça nous permet de nous intérioriser, de chercher au-delà des vérités imposées par le monde. 
Et de comprendre que tout le monde canalise, qu’on le veuille ou non, qu’on le reconnaisse ou non.  
La capacité à être en empathie est une façon de canaliser, d'entrer en résonance avec les énergies des autres et c'est un "problème" ou ça peut être perçu comme tel tant qu'on n'est pas dans l'unité intérieure ou dans le désir de l'être.

Il n’y a aucune limite au niveau subtil, énergétique et on peut capter des fréquences de toutes les dimensions selon notre état d’être. 
Sachant cela, il vaut mieux connaitre son corps, son ressenti, faire la paix avec les voix intérieures et apprendre à se placer sur les fréquences de la paix, de l’amour inconditionnel, de l’unité, justement en étant dans l’acceptation totale de ce que nous sommes.  C'est la meilleure façon de ne pas entrer en résonance avec les émotions de basses fréquences extérieures ou de ne pas en être affecté si c'est le cas. Et ça sera une expérience qui va confirmer et amplifier la foi en la puissance de l'amour, de l'unité...


Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.