vendredi 25 décembre 2015

« Nettoyage des imprégnations cellulaires » les êtres de lumière via Monique Mathieu






"Vous parlez beaucoup de mémoire cellulaire mais vous ne savez pas exactement ce qu'elle représente.
Vous venez sur ce monde avec un acquis. 
Ce n'est pas votre première, deuxième, dixième ou centième vie ! 
Cet acquis demeure en vous, il est inscrit dans votre âme puisque toute expérience vécue dans la densité est automatiquement inscrite dans votre âme.

Que représente l'âme   pour vous ? Simplement une vibration, une énergie ! 
Cependant votre âme est beaucoup plus que cela ! 
Comme nous vous l'avons dit maintes fois, votre âme c'est vous ! 

Bien sûr, lorsque vous avez voyagé en sa compagnie, vous n'étiez pas ce que vous êtes aujourd'hui ! Vous étiez autre, tout simplement, avec d'autres vies et d'autres expériences !

Lors du cheminement si long et si important de remontée vers la Source qui vous mène au plus profond de la matière, vous vivez d'innombrables expériences, une multitude de joies et de souffrances qui font partie de l'évolution. 
Tout est inscrit dans votre âme, mais pas dans les détails ; elle ne contient que la synthèse de tout ce que vous avez vécu. 
Votre mémoire cellulaire est imprégnée vibratoirement par votre âme qui peut ressentir ses vécus antérieurs plus profondément que votre conscience. 
C'est une sorte de "vibration intelligente". 


Il n'est pas besoin de faire des stages pour nettoyer les imprégnations cellulaires ! Il est simplement utile de prendre conscience de ce que vous êtes dans cette existence et, en fonction de la prise de conscience de ce que vous êtes, et bien sûr si vous arrivez à travailler l'Amour, la Sagesse et tout ce dont nous avons parlé maintes et maintes fois, vous nettoyez automatiquement vos cellules de tout ce qui est imprégné en elles venant de vos multiples vies passées. 

Cependant cette empreinte n'est pas que dans vos cellules ! 
Cette empreinte est une mémoire qui se trouve également dans votre sang !
Nous avons dit il y a fort longtemps que le sang est, d'une certaine manière, le véhicule de l'âme, et que pour cette raison ne ne sommes pas tout à fait favorables aux transfusions, parce que vous pouvez acquérir certains "souvenirs" qui ne vous appartiennent pas, qui appartiennent à une ou plusieurs personnes qui ont donné leur sang.

Nous en revenons à la mémoire cellulaire. Il faut simplement que vous ayez conscience que vous avez tous pouvoirs ! Votre conscience supérieure ou supraconscience a le pouvoir, par la Lumière et l'Amour, de vous libérer de toutes les souffrances imprégnées dans votre âme et dans vos cellules.

Par contre, ce qu'il est précieux de garder, c'est tout ce que vous avez acquis de Beauté, de Sagesse, d'Amour et de Compréhension, parce que vous avez déjà acquis tout cela mais vous l'avez oublié. Vous l'avez acquis sur d'autres plans qui étaient adaptés à ce que vous étiez dans vos différentes incarnations.

Certains de vous se sont incarnés dans des périodes où ils ont été des êtres extraordinaires ayant la Connaissance spirituelle et des pouvoirs psychiques très élevés. 
Parfois tout cela leur a été occulté parce qu'ils ont chuté.

Lorsque vous êtes dans la matière, il est difficile de "garder le cap". Vous ne pouvez le faire qu'après plusieurs incarnations où vous avez été très haut ou beaucoup moins haut et que vous avez tout intégré.
Lorsqu'ils sont dans la matière, même les grands maîtres peuvent chuter car la densité est pesante. Les expériences dans la matière sont parfois difficiles, et un être évolué peut chuter. 
Ce n'est pas l'âme qui chute, mais une incarnation peut provoquer la loi de cause à effet. 

Ce qui est imprégné dans l'âme doit donc être nettoyé par la Lumière et par l'Amour.
Comme nous vous l'avons dit très souvent, nous admirons nos frères de la Terre pour leur courage, pour leur abnégation et pour l'Amour qu'ils sont capables de donner, souvent sans rien attendre en retour.

Lorsque qu'ils auront fini leur cycle en cette période tellement particulière, beaucoup d'entre vous n'auront plus à revenir sur ce monde, tout du moins sur un monde de troisième dimension. Leurs études seront terminées et ils passeront l'examen final. Personne ne leur fera passer cet examen si ce n'est eux-mêmes ! 
Ils effectueront ce que que les Égyptiens appelaient "la pesée de l'âme".

Donc, pour en terminer avec ce sujet, nous répétons que vous avez tout en vous. 
Vous n'avez pas forcément confiance en vos possibilités, donc vous demandez de l'aide parce que vous avez l'impression que la personne qui peut vous aider en sait beaucoup plus que vous. Soyez certain que ce n'est pas évident ! Elle peut effectivement savoir certaines choses, mais intellectuellement ! 
Ce n'est pas en agissant avec l'intellect que l'on peut faire un travail spirituel important !"

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
·         qu'il ne soit pas coupé
·         qu'il n'y ait aucune modification de contenu
·         que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
·         que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu





Je pense quelques fois à cette notion de réincarnation qui me semble trop compliquée et qui risque surtout d’égarer parce que le mental ne peut pas concevoir ces choses. 
Il en a une interprétation relative à ses connaissances et tant qu’on est dans cette dimension, tant que le système de pensée est régit par la comparaison, la dualité, le jugement et la recherche de coupable, chercher à savoir ce qu’on a vécu peut embrouiller encore plus.
Cependant lorsqu'on est prêt, quand ça peut nous être utile, on retrouve la mémoire de personnalités incarnées qui vont nous aider à pardonner, à accepter ce que nous avons vécu enfant, par exemple. Mais cette info est utile uniquement pour ouvrir notre cœur par le pardon à soi et aux autres qui permet de lâcher le passé, de libérer la culpabilité, les peurs relatives aux traumas. 
Il ne s'agit pas de s'identifier à un personnage que nous avons été qui avaient des qualités que nous pensons ne pas avoir ou des pouvoirs que nous voudrions acquérir. 
Le cœur peut accéder à ces infos mais si le mental s'en mêle, s'il essaie de comprendre, ça nous maintient en dehors du cœur, de l'instant présent qui est la seule réalité. 
Le seul moment qui existe vraiment et par lequel nous pouvons agir, ici et maintenant. 

Je pars du principe, comme il est dit ici, que nous portons tout en nous, dans la mémoire, l’ADN que la science découvre et dont elle ne connait qu’une infime partie. Il semble logique de penser que ce qu’ils appellent l’ADN poubelle n’est pas totalement vide ou en d’autres termes, que tout ce qui constitue l’organisme humain a sa raison d’être, son utilité, sa fonction.

Selon ce principe de réincarnation et d’apprentissage sur plusieurs vies, selon la loi de cause à effet, il semble aussi logique de penser que les circonstances de notre naissance, notre vécu, soient la suite de ce processus et que nous disposions d’une sorte de carte qui tracent les thèmes à libérer, les blessures à guérir.

Chercher le pourquoi du comment dans le passé, n’est pas ce qui permet de guérir. 
Par expérience je sais que c’est l’amour et la conscience divine qui ont un impact décisif dans le processus de libération. Et quand on s'abandonne à la puissance de l'amour en soi, les réponses viennent si elles servent notre expansion de cœur et de conscience.

Puis le mental n’est jamais comblé dans sa quête de compréhension. 
On connait le côté laborieux et interminable de la psychanalyse. Bien que l’interaction puisse apporter une forme de compréhension des mécanismes de la psyché, la conscience est bien trop vaste pour l’entendement humain. 
Par contre le fait de connaitre les stratégies de l’ego peut aider à savoir quand on agit depuis son cœur ou depuis ces schémas inconscients et répétitifs.

Il me semble plus judicieux de s’intéresser au « comment on résout les choses », comment on fait pour mieux vivre avec soi-même et avec les autres plutôt qu’au « pourquoi c’est arrivé ». 
Les pourquoi sont souvent l’expression d’une résistance, d’une difficulté à accepter ce qui est ou ce qui fût. Or par expérience encore, je sais que ce qui m’a libéré de la haine vis-à-vis de mes parents, c’est le lâcher prise, le pardon ou l’amour. Le pardon aux autres qui nous libère de le colère, du ressentiment, de la haine même, tout autant, sinon plus, que le pardon à soi qui permet de renaitre, d'être libre, heureux et complet

C’est seulement quand on accepte les faits, qu’on peut trouver des solutions, de façon objective. Tant qu’on est dans la révolte, la colère on souffre et on ne résout rien. 
Quand on cesse de se rebeller, quand on accepte de revenir au présent et de se dire « maintenant qu’est-ce que je fais ? » c’est là que des solutions arrivent. 
C’est quand j’ai pardonné, que les réponses sont venues et ça n‘est pas parce que c’est venu par le mental que c’est lui qui a délivré les réponses. 
La prise de conscience est un éclair de lucidité qui vient d’ailleurs.

Même si le fait de savoir qu’on a pu vivre des rôles de bourreau dans le passé et si ça peut expliquer pourquoi on a eu une enfance difficile, ça ne nous libère pas pour autant. 
On peut au contraire s’enfermer dans la culpabilité, le dégoût de soi et croire qu’on a mérité d’être victime. C'est une spirale descendante ou infernale qui éloigne radicalement de l'amour que nous sommes et il faudra s'autoriser enfin à s'aimer pour remonter la pente.

Encore une fois seul l’amour sans conditions envers soi permet de sortir des rôles de victime/bourreau/sauveur. C’est la seule façon de casser le cycle des souffrances envers soi et envers les autres.

Le fait de savoir que les énergies forment des égrégores laisse planer un sérieux doute quand à l’origine des messages reçus de l’au-delà. Même si certains résonnent fortement en moi comme au tout début, les messages de Jeshua via Pamela Kribbe ou ceux d’Asthar via Simon Leclerc, ils sont venus à des moments précis de ma vie afin de passer à un autre stade de compréhension comme pour m’éviter de rester enfermée dans une doctrine et ils ont amenés une certaine compréhension de l’humain que la science ne donnait pas et qui a permis de lâcher des croyances invalidantes. 

Les messages des êtres de lumière de ce message via Monique Mathieu donnent essentiellement des clefs de guérison et d’ouverture. Et ceux de Miriadan me parlent mais quand ils abordent des thèmes incompréhensibles pour mon mental ou qui ajoutent de la confusion, je les lis et ça résonne en mon cœur mais je ne cherche pas à comprendre. 
Je laisse venir l'info par les synchronicités, la vibration amour guérir ce qui doit l'être, je laisse la source agir dans les sphères où e n'ai pas encore accès. 
Je ne les publie pas afin de rester cohérente, ancré dans la réalité de l’instant. 
Si je suis ici et maintenant sur cette terre, ça n’est pas pour revisiter un passé hypothétique mais pour vivre de façon juste, équitable, dans la paix, ici et maintenant.
Le mental n’est pas faiseur de paix, sont rôle c’est de chercher, de diviser pour comprendre.

Je préfère développer l’intelligence du cœur, la maitrise des pensées émotions afin de vivre le présent dans les meilleures conditions, dans la paix et l’harmonie en gardant mon objectif d’autonomie, plutôt que de faire des « fouilles archéologiques ».

Puis suivre l’intuition et le discernement pour prendre les infos qui me sont utiles, au fur et à mesure. Mais ça n’est pas non plus pour nourrir de nouvelles croyances. 
Il m’est arrivé d’avoir des visions et par moments de penser au fait que je bloque peut-être sur cet aspect du karma par culpabilité mais je me dis que mon âme une fois que je passerais le voile, me montrera les choses que je pourrais voir avec une conscience plus large. 
De toute façon, selon le principe du karma, il est question de développer l’amour et la sagesse et maintenant que je sais comment ouvrir son cœur et sa conscience, en cultivant l’amour inconditionnel, c’est la seule chose à savoir et à appliquer. 
Puis si je dois recevoir d’autres connaissances, je préfère apprendre à développer l’intuition, l’écoute et faire confiance au divin en moi plutôt que de vouloir connaitre et comprendre par l’intellect. 
Recevoir l’info de l’intérieur pour cette vie, pour savoir fonctionner de façon à aller vers cette autonomie.
Les connaissances au sujet de l’humain et de son fonctionnement sont utiles mais celles de vies antérieures ou simultanées au mieux peuvent satisfaire l’ego et au pire rendre complètement confus. 

Je sais maintenant comment mon âme communique avec moi, au travers des symptômes, des émotions et des images concepts alors je ne cherche plus à savoir, je me contente d’être apte à recevoir. Même le dictionnaire des maladies de Lise Bourbeau a pour but, enfin pour moi, de calmer le mental en apportant une réponse et celle qui est commune à tous, c’est le message qui dit d’aimer inconditionnellement tout ce que nous sommes. 

Je suis convaincue que nous sommes multidimensionnels mais je ne cherche pas à connaitre les corps subtils. Je sais que le mental en est un, que le corps émotionnel et est un autre, que je dispose d’un  cœur qui m’ouvre à la vie, à l’âme et la conscience mais le seul moment qui soit réel, dans cette vie, c’est celui de l’instant. J’apprends à développer la confiance en la source, la vie qui sait ce qu’elle fait. 
Même si en ce moment je ressens un appel à me tourner vers les mondes invisibles, le monde des esprits, je ne force rien, je laisse venir et j'essaie de prendre soin de mes corps physique, mental et émotionnel. 
L'avantage de suivre son cœur, son intuition et de chercher la paix et l'harmonie intérieures c'est qu'on reçoit ce qui est utile au moment opportun sans risquer de s'y attacher. 
Quand j'ai l'idée ou l'envie de parler à mon frère décédé, à un animal qui m'a accompagné et qui est parti dans l'autre monde, je le fais spontanément, sans me juger, sans me censurer, sans y attacher trop d'importance, sans attendre de réponse. 
Je me contente de ressentir la paix intérieure, le sentiment de liberté et d'expansion que créé l'ouverture du cœur et de l'esprit. 
C'est une façon de s'accepter soi-même dans ses différences, dans sa capacité de percevoir au-delà des apparences, de s'aimer entièrement, sans jugement, et de ne plus penser que l'hypersensibilité nous rend vulnérable pas plus qu'elle ne nous donne du pouvoir sur les autres.  

Clef 748
L’Amour est l’unique clé de l’accès à ce que vous êtes, parce que lorsque l’Amour est intégré il vous ouvre les portes de la Sagesse, il vous ouvre les portes de la Connaissance. Sans Amour, ces portes vous seront encore fermées pendant un petit moment, jusqu’à ce que le basculement s’accomplisse. »
Voilà qui complète bien mon "petit" commentaire, lol…

Clef de sagesse trouvées sur le site de Monique Mathieu : http://ducielalaterre.org

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.