mercredi 9 décembre 2015

« Les exercices et les méthodes » les êtres de lumière via Monique Mathieu





Ici, sur Terre, allier le cœur à la raison est un exercice difficile, surtout lors de certains évènements pénibles à vivre. Pourtant c'est ce vers quoi nous devons aller, c'est à dire beaucoup plus de cœur dans nos réflexions, nos actions et notre vie. Pourriez-vous nous proposer des exercices qui rendraient la tâche plus aisée ?

« Vous, humains, qu'est-ce que vous aimez les exercices ! ...
Même s'il y a des difficultés dans votre vie, ce ne sont pas les exercices qui les résoudront ! C'est le regard que vous aurez sur vos problèmes, qui pourra les résorber ou tout du moins les rendre moins difficiles, c'est aussi le regard que vous aurez sur vous-même, sur la vie, sur les autres et sur les expériences de la vie !

Que pouvons-nous vous donner comme exercice, alors que la vie elle-même est un champ d'exercices permanent ? 
Bien sûr, nous pourrions vous donner une sorte de poudre de perlimpinpin et vous dire de faire ceci ou cela et qu'ensuite tout ira bien, mais ce n'est pas notre principe !.
Nous savons que certains marchands du temple (parce que nous les appelons ainsi) vendent de l'illusion, de l'irréalité, en vous faisant croire que si vous faites ceci ou autre chose tout va changer en vous, que tout ce sera plus facile. C'est de la poudre aux yeux !


Le vrai, le seul et le plus beau des exercices est de comprendre la vie, de comprendre les expériences, d'avoir un regard clair et de ne pas se révolter, bien au contraire d'accueillir la vie et toutes les expériences et de vous exercer à développer l'Amour en vous.

Pourquoi cela est-il si difficile ? Vous êtes-vous posés la question "pourquoi il est si difficile de faire grandir l'Amour qui est en nous" ? Nous allons vous donner une petite réponse : tout simplement parce que vous n'acceptez pas ce que vous êtes et les expériences que vous avez choisies avant de venir sur ce monde !

A partir du moment où vous vous laissez couler dans le fleuve de la vie, tout est simple ! En définitive, la vie en définitive est beaucoup plus simple que vous l'imaginez ! 
Ce sont les êtres humains qui se plaisent à la compliquer à l'infini ! C'est comme avec le fil d'une pelote de laine ; ils tirent de façon anarchique, tout s'emmêle, et ensuite ils ne comprennent plus rien à leur propre vie !

La vie est simple, alors laissez-vous couler dans le fleuve de la vie sans résistance, en accueillant chaque seconde, en étant heureux de la vivre !
Peu importe si la vie est dure ! C'est vous qui avez un regard dur sur les expériences de la vie !
Nous allons d'ailleurs dire que le mot « dur » ne devrait pas exister. Nous aimerions même ne pas l'employer et nous vous conseillons de faire de même. Essayez d'employer les mots « fluide », « léger » et accueillez tout ce que vous avez programmé, tout ce que le présent vous offre et tout ce que l'avenir vous offrira !

Pour l'instant, nous sommes désolés de ne pas donner d'exercice, car le résultat serait de faire fonctionner encore plus votre mental et vous freinerait. 
D'une certaine manière, c'est très noble de vouloir avancer au travers de méthodes, mais il n'y en a pas ! 
Une méthode pourrait être ou ne pas être adaptée à chacun de vous car vous êtes tous très différents au niveau de votre sensibilité, de votre évolution, de votre compréhension, de votre façon d'aimer et de recevoir l'Amour. 
Vous êtes semblables et infiniment différents les uns des autres.

La seule chose qui peut vous réunir réellement c'est l'Amour, qui est une Vibration sacrée ! L'Amour, c'est la vie ! Tout le reste est fonction de ce que vous êtes, de la compréhension que vous avez de vous-même, de la vie et des expériences.
Vous pouvez tous vous retrouver dans la Vibration Amour et avancer main dans la main pour reconstruire votre monde et tout d'abord pour vous reconstruire vous-mêmes, parce que vous ne construirez pas un nouveau monde si vous ne vous êtes pas reconstruits vous-mêmes. Vous n'irez jamais dans un monde meilleur si vous n'avez pas accompli un travail important sur vous-mêmes.

Que se passerait-il si c'était le cas ? Admettons que demain, comme par un coup de baguette magique, tout devienne différent car on vous ouvre en grand les portes d'un monde idyllique. Vous y entrez avec ce que vous êtes en ce moment, c'est-à-dire avec vos coins d'ombres, et pour certains de vous avec des souhaits de profit et de domination. Vous polluerez donc ce nouveau monde !

Vous ne pourrez pas accéder à un nouveau monde tant que vous ne vous serez pas préparés totalement, tant que vous n'aurez pas éclairé, transformé tout ce qui est encore un peu sombre en vous, en Lumière et en Amour ! Vous n'accèderez pas aux mondes de Lumière, de Fraternité et d'Amour tant que vous n'aurez pas fondamentalement changé ce que vous êtes !

Cependant nous allons vous dire ceci : vous avez grandi dans l'Amour et dans la conscience et vous avez évolué. Il vous suffit juste de faire un pas pour arriver de l'autre côté, dans le monde qui vous attend. Pour certains de vous cela peut être un petit pas, pour d'autres une grande enjambée !

Réfléchissez à tout ce que nous vous avons dit, et vous comprendrez à quel point il est important que chaque être qui a commencé réellement son éveil de conscience puisse encore s'épanouir beaucoup plus dans la Joie, dans la Sérénité, dans l'Amour, dans la Bonté et dans la Beauté. De cette façon il sera prêt pour passer réellement sur l'autre rive, c'est-à-dire dans la dimension qui attend l'humanité.

Serez-vous nombreux à vous trouver de l'autre côté ? Serez-vous peu nombreux ? C'est seulement vous qui pouvez le savoir ! Nous, nous vous regardons agir et nous vous aidons autant que nous le pouvons, et nous souhaitons qu'une grande partie de l'humanité soit capable d'allonger très grandement son pas afin de pouvoir passer sur l'autre rive, c'est-à-dire dans la cinquième dimension".

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
·         qu'il ne soit pas coupé
·         qu'il n'y ait aucune modification de contenu
·         que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
·         que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu




Je piochais au hasard quelques clefs sur le site de Monique Mathieu et je n’avais pas vu ce message. Pourtant c’est quelque chose qui m’aurait aidé à me rappeler l’essentiel. 
D’un autre côté, je ne suis pas mécontente d’en avoir pris conscience par l’expérience parce qu’au moins, c’est vécu donc intégré. 
Ce qui ne veut pas dire que la prochaine fois que ça bousculera, je serais capable de lâcher prise facilement. 
Et encore c’est une question de point de vue parce que tout le processus est important à vivre, chaque étape est nécessaire.
L’idéal serait de pouvoir voir de suite lorsque les pensées émotions se manifestent, la réalité des faits mais d’un autre côté tant que ça bloque, tant que la réaction de survie arrive en premier c’est que le corps émotionnel est en déséquilibre. Et ça ne veut pas dire que ça va rester indéfiniment comme ça.

C'est juste que l'énergie est coincée et qu'elle doit retrouver la fluidité, l'équilibre. 
Et logiquement ça demande de l'extérioriser de la laisser sortir. 
Et c'est là qu'il est bon de se souvenir que ça n'est que ça: l'énergie bloquée qui a besoin d'être libérée.  
Ce qui veut dire que la culpabilité, la honte, le sentiment d'échec, d'impuissance, d'être submergé, tout ça, c'est le jugement de l'ego, de la personnalité qui croit qu'elle doit et peut agir pour gagner la paix, l'amour. 

La réalité, c'est que nous sommes déjà ça mais comme nous sommes aussi humain et avons des émotions, une tête pensante, nous croyons qu'il faut faire quelque chose. 
Qu'il faut se changer alors qu'il s'agit juste d'accepter ce que nous sommes, c'est à dire capable de vivre des émotions, de nourrir des pensées, d'adhérer à des croyances mais ça ne nous définit pas, ça ne change pas notre nature paisible fondamentalement.

Je ne suis pas certaine qu’il soit possible de ne plus entrer en réaction dans ce véhicule de chair, de ne pas se laisser berner par la peur puisque lorsqu’on la vit, elle est palpable. Même si avec le recul on se rend compte que nous avons exagéré la situation que ce sont nos pensées qui nous ont fait souffrir parce que lorsqu'on se place dans le moment présent, qu'on ressent ce qui se passe en soi ou simplement par le fait d'être en vie malgré le caractère "dramatique" de la situation, on peut en rire tellement c'est grotesque. 
C'est ce que le centrage au cœur est sensé faire, nous amener à faire ce pas de côté et ainsi se dissocier de la scène, voir cela en spectateur. 
Et comme ils le disent aucune technique ne peut être utile du moins applicable sur le moment. Parce que nous n'avons pas tous les mêmes blocages, le même vécu, le même bagage énergétique...et chacun n'apprend pas non plus de la même façon même si nous sommes dotés des mêmes outils de perception.
 
J'ai essayé de me poser lorsque l'appart était enfumé et à un moment, la colère est sortie parce que je ne pouvais pas respirer profondément pour calmer le jeu, c'était concrètement impossible. Je n'arrivais même pas à pleurer tellement j'étais stressée pourtant c'est une façon naturelle du corps physique de retrouver l'harmonie intérieure. Mais c'est impossible de se forcer à pleurer!
Maintenant, j'en rigole parce que le "message" n'était pas d'appliquer une technique, en l’occurrence la respiration consciente ou encore la cohérence cardiaque, pour valider son efficacité mais de laisser sortir tout ce que la situation faisait émerger. 
Et ne pas en faire un drame, tout simplement. 
Et la vision dramatique est toujours celle du mental qui se demande ce qui se passe, ce qu'il a fait de travers, qui cherche à comprendre alors qu'il n'y a rien à comprendre mais juste à vivre, point. Si on enlève les "pourquoi" il ne reste rien, aucun problème réel!

En plus pour l'histoire du chauffage, si j'avais simplement fait confiance à mon idée d'appeler l'entreprise de ramonage puisque j'avais senti que c'était nécessaire et n'avais pas forcé les choses en essayant d'allumer un feu, sachant que le tuyeau est bouché, rien de tout ça ne serait arrivé. 
D'autant plus que la température est relativement clémente et il me suffit d'ouvrir les fenêtres dans la journée pour assainir l'appart, de sortir pour éviter de me refroidir en étant "scotchée" devant l'écran, de me bouger tout simplement par exemple en faisant du ménage ou en dansant, de faire de la soupe pour me réchauffer, bref de prendre soin de mon corps physique en répondant à ses besoins de base.
Et quand j'ai froid, c'est tout simplement parce que je me crispe intérieurement, une relaxation règle de suite la chose et la détente révèle des pensées de peur, peur du lendemain, peur d'être coincée dans cet état d'inconfort....à ce stade, c'est gérable!
En plus c'est faux je ne manque pas de confort puisque même pour la toilette, j'ai un petit radiateur de salle de bain qui chauffe rapidement alors toute ceci n'a absolument rien de dramatique, sauf pour l'ego qui voulait que les choses se passent comme il l'avait décrété. Il fallait au moins ça pour sortir de cette dépendance à l'écran, au mental...pourtant j'ai eu des messages, des murmures, des invitations à bouger...

C'est sûr que dans ce genre de situations on peut aussi se raisonner en se disant que d'autres vivent des choses terribles mais quand on est identifié à son histoire, on ne voit pas plus loin que le bout de son nez! C'est aussi le signe que c'est l'ego qui s'exprime, le moi apeuré qui a besoin d'être rassuré et c'est déjà une bonne chose que le mode comparatif ne soit plus une issue de secours. Parce que c'est encore essayer de solutionner les choses mentalement... 
J'ai déjà assumé cela sans me plaindre auprès des autres, sans nourrir la victime intérieure, en gardant confiance malgré tout en la vie, la source en moi.
Finalement le bilan est plutôt positif puisque la clarté est revenue avec la joie en prime!
Et ça n'est pas une joie qui vient du sentiment de victoire puisque rien n'est jamais acquis L'amour en soi se cultive chaque jour, à chaque instant...

Et si je regarde comment sont mes journées depuis la semaine dernière, je constate que je suis plus présente, active, attentionnée, en paix en général, plus douce grâce à Bilou qui semble plus confiante et mange un peu plus
Ces situations difficiles ont amplifié l'amour et la confiance en soi, ont libéré des énergies, des illusions, même si c'est encore par ce principe duel où pour accéder à la joie véritable, il faut accueillir la tristesse, pour être dans une paix durable, il faut lâcher la colère...tout simplement parce qu'il y a une forme de résistance à ce qui est. 
La loi d'attraction est une réalité mais quand c'est l'ego qui veut prendre les choses en main, à sa façon, c'est laborieux et douloureux. Il y a encore des illusions à propos du pouvoir de la pensée, de la loi d'attraction...
D'un autre côté, ça permet d'apprendre mieux cette loi et l'ego revient humblement vers le cœur, adouci, plus confiant...


Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.