mercredi 16 décembre 2015

« La peur harmonisée à l’amour, nous affranchit, nous rend lucides et libres »





Être soi, sans tricher, sans se contraindre, sans forcer, sans culpabiliser, douter, juger, critiquer, sans se demander si ce qu’on fait est juste, si ce qu’on pense est vrai, si ce que l’on sent vient du mental ou du cœur, se laisser vivre, Être vrai et ainsi se découvrir dans toute sa splendeur, son unicité. 
Sentir sa reliance à la Vie au tout, sentir que nous sommes la Vie elle-même, sans limites ni restrictions. 
Sommes nous si peu confiants que nous avons peur de manifester autre chose que l’amour, la tendresse, la paix et la bienveillance, qui sont les éléments constitutifs de tout être ? 

Tout est crée selon le modèle parfait de la Source, tout en est l’expression, l’extension, la manifestation et c’est quand on se fait confiance, quand on s’accepte tel que nous sommes et osons le manifester dans la vie de tous les jours que nous trouvons cette perfection, cette danse harmonieuse de la conscience en mouvement, qui est toute chose. 
Ce qui voile notre vision, ce sont nos croyances, nos peurs et les masques de protection qui ne font que nous couper de la vie, de son mouvement fluide.

Les animaux savent cela non pas par l’intellect mais par leur état d’être, leur nature intrinsèque reliée à la source, à l’âme de la Terre, à la conscience vivante. 
Je me sens poussée à rendre hommage à ces êtres d’amour et de lumière qui par leur transparence, leur authenticité naturelle, nous enseignent l’essentiel.

Nous sommes des animaux dotés d’intelligence mais elle est obstruée par nos peurs, nos croyances. 
Il nous appartient de démystifier la peur, de l’apprivoiser, d’en faire une partenaire, un guide, en commençant simplement par la reconnaitre et l’accepter. 

C’est aussi simple que ça et comme elle emprunte mille visages, chaque fois que nous reconnaissons l’un d’eux, nous élargissons notre potentiel, notre conscience, notre cœur.

C’est son rôle, sa raison d’être initiale, celle de nous affranchir, de nous libérer des illusions, de nous faire grandir en sagesse, en capacité d’être, de faire et d’aimer sans attentes. 
Elle nous enseigne la prudence, la tempérance, la relativité des choses, l’humilité, la lucidité. 
Elle ne s’oppose pas à l’amour, elle le révèle et le magnifie, lui donne son éclat, sa profondeur.
Au niveau énergétique, elle est neutre à la base et comme toute pensée émotion, c’est la polarisation, l’excès, la focalisation qui la rendent dangereuse, démesurée, au point de fausser la vision et l’entendement.

Mais quand on l’accepte en tant que telle, quand on en saisit la nature initiatrice, elle devient un guide, une compagne de route qui nous ramène en notre centre, en notre cœur-conscience.

Je n’ai même pas prêté attention au fait que je n’ai pas eu l’idée de prendre un premier bout de cachet avant 10h53 ! 
C’est un signe très encourageant qui m’invite une fois de plus à faire confiance. 
À me faire confiance, à faire confiance à la vie en moi, à tout ce que je suis. 
Tout est parfaitement conçu en chacun et lorsqu’on laisse la vie nous guider, elle nous porte littéralement.

La vie est un mouvement de la conscience, elle s’expanse constamment, elle est infinie, elle est la manifestation et l’essence de la Source. L’aspect masculin de la source, c’est le mouvement de la conscience et l’aspect féminin, c’est l’essence du tout. 
Ensembles, elles créent en permanence, de façon harmonieuse.

Tout provient, émane de cette source et la vie elle-même en est un des moyens d’expression, de manifestation. 
Lorsqu’on s’abandonne à son flux, son mouvement, sans opposer de résistance, elle nous permet de nous épanouir dans le respect de toute vie. 
De manifester notre essence au travers de la créativité, d’exprimer le masculin et le féminin harmonisés. 
De projeter notre conscience et de pouvoir matérialiser nos idées au travers de notre corps physique, de nos sens, de nos membres, qui agissent en coordination.

Accepter d’être tout ce que nous sommes, reconnaitre notre multidimensionnalité par l’écoute de notre monde intérieur, par le centrage au cœur qui offre une vision claire et globale de ce qui est, révèle notre plein potentiel.

En tant qu’être divin puisque nous sommes des extensions de la source, de la conscience Une, nous avons tous ses attributs et la vie elle-même nous enseigne comment utiliser notre potentiel. 
Ça demande de l’humilité, ça demande de reconnaitre nos limites, d’admettre que malgré que nous disposions de tous les outils nécessaires à la compréhension et à la création, nous sommes novices en la matière, en tant que personnalité humaine.

Nous sommes des enfants et si nous reconnaissons cela, la conscience divine nous éclaire, nous prend par la main et nous enseigne. 
Elle nous montre les choses telles qu’elles sont en vérité, au-delà de tout jugement, elle nous montre la palette fréquentielle dont nous disposons, nos pensées, nos émotions qui sont des énergies. 
Elle nous apprend à utiliser la vie, le monde pour connaitre intimement, en vérité, par effet miroir, afin de savoir qui nous sommes et ce que sont nos outils de perception et de création. 
Elle nous révèle l’essence de l’être, de toute vie, l’amour et la lumière. 
L’amour en tant que vibration, substance, essence de la vie et  reliance. 
La lumière en tant que conscience, information, mouvement.




Être centré en son cœur est capital, c’est la porte d’accès aux mondes invisibles, perceptibles de l’intérieur. 
Les mondes invisibles sont ceux de la pensée, de l’émotion, des sentiments, de l’énergie, de la vibration. 
La pensée est créatrice, elle est le mouvement et elle utilise la substance de l’émotion, de l’intention, pour se projeter et se manifester dans la matière. 
Elle se densifie et devient perceptible à nos sens, à notre odorat, à notre conscience mais surtout à notre cœur qui capte bien avant notre cerveau, toute information. 

Le cœur a la capacité de capter la vibration qui elle-même est l’ensemble de l’info transmise en fréquences. L’info perçue et interprétée par nos corps subtils. 
Et si ceux-ci sont en mode inconscient ils entrainent des réactions primaires. 
Le mental traite l’info selon ses données basées sur l’expérience, le passé, la mémoire inscrite dans l’inconscient, les cellules du corps, l’ADN. 
Il reçoit l’info par le biais du corps émotionnel et des sens.

Lorsqu’on s’abandonne en confiance et en conscience, par choix, à la vie, l’info va être traitée de la même façon mais il n’y aura plus d’étiquette, de références au passé. 
La conscience va alors prendre le relais et l’intuition sera l’interprétation de l’info. 

La confiance est nécessaire pour que l’info soit perçue par le biais de tous nos corps harmonisés à l’amour. C’est le positionnement en notre cœur qui permet l’harmonisation et l’écoute de l’intuition qui se traduit en désir, en impulsion à agir.

Venir en son cœur redonne à chaque corps sa fonction originelle et comme ils s’alignent à la volonté de l’amour lumière, le geste sera parfait.
Il l’est de toute façon mais notre mental interfère souvent par besoin de comprendre. 
Et c’est une bonne chose puisque c’est ainsi qu’on élargit sa conscience, qu’on devient plus lucide et mature. 
C’est de cette façon que la croyance disparait au profit de la foi. 
La foi n’est autre que la confiance en notre essence, en la Vie.

La confiance en la vie qui sait précisément ce qu’elle fait et nous instruit à chaque instant. Le mental constate, puis se laisse guider par l’intuition, il utilise son système de comparaison, de références pour donner du sens à ce qui est. 
Puis quand il est en confiance, il ne cherche plus à savoir à tout prix, il ne juge plus, il s’associe aux autres corps, se place en mode réceptif, se réfère à l’amour et actualise ses données par l'expérience, les conclusions qu'il en tire.
Il devient un outil de perception plus aiguisé par son association au cœur.

Tout ça pour dire "SOIS", "Soyons". 
Quand la personnalité lâche le besoin de contrôle et voit que l’harmonie naturelle est réalisée par l’unité intérieure, elle ne pense plus en "Je" mais en "Nous". 
Elle prend conscience qu'elle n'est pas seule en ce corps, sur terre, dans l'univers, elle comprend qu'elle fait partie d'un tout cohérent et ne résiste plus à ce qui est. 

Elle se focalise sur le centre de l’être en toute circonstance pour être instruite et laisse l’amour agir, elle comprend que ses connaissances sont erronées, limitées mais elle est alors en position d’humilité vis-à-vis de la vie et peut recevoir la connaissance pure.

La connaissance de ce qui a une véritable valeur; La paix, l’harmonie, la liberté d’être responsable, la joie de vivre, d’être ici et maintenant. Elle perçoit alors la vie comme le miracle qu’elle est et ça la remplit de gratitude, de joie.

On considère que l’animal, la nature sont mauvais mais c’est encore notre point de vue brouillé par la peur et les fausses croyances qui nous empêchent de voir la réalité et la beauté de ce que nous sommes. 
Cette vidéo montre les similitudes entre l’homme et l’animal. 
La science connait un peu le patrimoine génétique de l’humain et sait que nous le partageons avec le monde animal. 
Cette connaissance est intuitive, en chacun de nous, justement par ces gènes communs qui nous unissent aux divers règnes. 
Lorsqu’on accepte l’aspect intérieur sauvage, on amplifie nos capacités intuitives, cognitives, on élargi notre conscience, notre cœur aussi en bénéficie puisque le mental s’harmonise volontairement dans cette acceptation, cette reconnaissance. 
L’unité de nos corps, de nos aspects multiples et multidimensionnels renforce notre intégrité, notre confiance en soi et en la vie. Merci Audrey pour l'info:

"We Are All Wildlife"
 


Nous sommes constitués de minéraux tout autant que d’eau, de feu, d’air, de lumière et d’ombre, de vide. Le vide étant un réservoir infini de potentiel, de non manifesté qui offre autant de possibilités de création que notre imagination peut concevoir.
Accepter tout ce que nous sommes nous mène à la complétude, à l’unité intérieure garante de notre sécurité, de notre paix.

Les médias se plaisent à amplifier la peur, le mépris, la division mais il y a aussi des êtres qui diffusent des infos, chiffre à l’appui, qui viennent démontrer que le monde va de mieux en mieux contrairement à ce qu’on s’imagine. 
C’est simplement le fait que nous ayons accès au monde entier via Internet, qui nous donne cette impression et c’est encore la projection de nos peurs refoulées, de nos frustrations et de notre imagination, qui agit selon nos croyances, qui créé des images catastrophiques simplement par peur et par ignorance. 

Peur d’affronter nos peurs et nos illusions, pourtant, en le faisant on s’affranchit, on s’émancipe, on se libère des rôles qui nous masquent la réalité de notre être, de sa beauté et de sa perfection.

Accepter d’être responsable de soi et confier à notre cœur le soin de nous montrer la vérité de qui nous sommes, l’amour lumière que nous sommes ; nous rend LIBRE
Le monde est-il vraiment dans le chaos ? Cliquez sur la phrase en fushia pour lire l'article




Le soleil resplendit malgré l’épaisse couche de nuages artificiels et il m’invite à aller au jardin avec Bilou qui va pouvoir se revitaliser au contact de la terre mère, tout comme moi.
Dans cet hommage à la vie, voici un artiste qui redonne vie aux arbres. 
J’ai copiée collée l’introduction de l’interview de Philippe Bray, réalisée par Lilou Macé :

Les « Arbres de Vie » sont des œuvres uniques, réalisées à partir d’arbres exceptionnels tombés pendant les tempêtes ou en fin de vie.
L’idée vient d’un rêve… « S’asseoir dans un Arbre »…
Sensation étonnante…
« Englouti au cœur de l’Arbre, je redeviens l’enfant émerveillé, je suis ré-enchanté par l’énergie de l’Arbre.
L’Art de la forme rejoint ici ce qui n’a pas de forme.
Le palpable rejoint l’impalpable.
La perception nous entraîne dans un domaine plus vaste, le domaine de l’Espace intérieur…
Là même où, à partir du calme, de la Paix et de la Joie, une nouvelle conscience peut se déployer… »
http://www.leffet-papillon.eu/espace-...

« L'énergie de l'arbre et sa sagesse » Philippe Bray 



Je vais aller voir mon âmi le chêne qui prend des couleurs. Je lui demande de m’apprendre à écouter, de me transmettre son savoir, sa capacité d’accueil, sa réceptivité dans le silence, depuis quelques temps. 
Alors j’apprends la patience, le silence, l’immobilité, l'équilibre…Merci la Vie. 

La pensée du jour de Neale Donald Walsch, que je découvre à l'instant, fait écho à mes derniers mots! Il est vrai que la gratitude sincère nous place sur une fréquence où la vie apparait dans toute sa beauté et pourtant rien n'a changé à l'extérieur! 
C'est ça la magie de la Vie, de la conscience et du cœur qui s'ouvrent!


En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
qu’exprimer de la gratitude à l’avance est la force créatrice
la plus puissante dans l’Univers.
La plupart des gens ne savent pas cela, et pourtant c’est vrai.
Exprimer de la reconnaissance à l’avance est le chemin suivi
par tous les Maîtres. Alors n’attendez pas qu’une chose arrive
pour la remercier ensuite. Remerciez avant que cela n’arrive
et regardez l’énergie circuler !
Remercier Dieu avant que quelque chose arrive est un acte de foi
extraordinaire. Et c’est de là, bien sûr, que vient la puissance.
C’était Thanksgiving aux États-Unis il y a peu. Pourquoi ne pas fêter
Thanksgiving dans le cœur des gens partout, tout le temps ?
Avec tout mon amour, votre ami …
Neale
http://www.conversations-avec-dieu.fr

Encore une journée agréable, équilibrée, en paix et dans la joie d'être, tout simplement. Cette citation trouvée sur le nouveau moteur de recherche que j'ai installé dans Firefox, vient étayer la réflexion que je me faisais en relisant, avant de le publier, ce que j'ai écrit ce matin et laissé de côté pour me plonger dans l'action. Je me suis dit, tant pis si je me répète, la vie est un éternel recommencement où il est bon de se rappeler qui on est en vérité, avant d'aborder la journée pour agir en conséquence, depuis le cœur et en conscience.
« Nous sommes ce que nous répétons chaque jour ». 
Aristote 

Le moteur de recherche s'appelle "Lilo", il finance des projets innovants, des associations qui servent l'humain...Je n'ai pas encore finalisé le truc, la vie quotidienne devient passionnante, riche, variée, alors je modère mon utilisation d'Internet, naturellement.

Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteur et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » ou http://lydiouze.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.