samedi 5 décembre 2015

« Êtes-vous pris dans votre routine ? » Lise Bourbeau






En effet, beaucoup de gens recherchent une vie très sécurisante et routinière et ne savent pas à quel point ils s’enlisent ainsi dans une vie basée sur une sécurité éphémère. 
Ils se limitent avec leurs croyances et n’osent pas changer par peur du jugement des autres. 
Prenons comme exemple une femme ayant l’habitude de maintenir sa maison impeccable jour après jour. Si elle décidait un jour de ne pas nettoyer ou ne pas ranger la maison, ses proches pourraient croire qu’elle est malade ou déprimée. 
J’ai aussi connu une dame ayant une bonne blessure de rejet qui n’avait jamais osé s’affirmer face aux autres. Lorsqu’un jour, elle a décidé de le faire, tous ont cru qu’elle faisait une crise de folie.

À ne jamais changer de comportements, la plupart des gens se complaisent dans la routine et finissent par se définir d’une certaine façon. 

Et vous ? Comment vivez-vous le changement ? 
En avez-vous peur ou y voyez-vous une opportunité de passer à autre chose, de découvrir d’autres modes de vie ? 


Il y a plusieurs années, j'entendais des personnes qui ne voulaient pas s’intéresser aux livres de développement personnel en pensant que c’était du lavage de cerveau. Ils se sentaient inquiets à l'idée de changer leur façon de penser. 

Quand nos habitudes ne correspondent pas aux vrais besoins de notre être, nous attirons à nous des crises ou des problèmes importants pour en prendre conscience. 
Les difficultés peuvent toucher la santé, la situation monétaire, le travail, la relation de couple, etc. 
Toute épreuve dans notre vie, aussi difficile soit-elle, peut nous aider à avancer. 
La mort d’un être cher, par exemple, peut nous permettre de devenir plus autonomes, de nous détacher, de moins dépendre de cette personne pour notre bonheur. 

Maintenant, j'entends de plus en plus les gens dire des commentaires comme ceux qui suivent. 
·         Aujourd’hui, je suis reconnaissant d’avoir fait une crise cardiaque et d’avoir arrêté le travail pendant six mois. J’ai enfin compris que je prenais les choses beaucoup trop à cœur et maintenant tout a changé dans ma vie.
·         Le cancer du sein que j’ai eu nous a permis à mon conjoint et moi de nous remettre en question. Après 20 ans de vie commune, nous sommes plus proches que jamais et nous avons pris la résolution de ne plus nous enliser dans les habitudes comme auparavant. 

Pourquoi attendre une crise ou des difficultés pour vous éveiller à toutes les possibilités, toutes les nouvelles expériences ? 
Je vous suggère de vérifier si vous vivez régulièrement de nouvelles expériences dans tous les domaines de votre vie. Ou bien vivez-vous d’une façon routinière? 

Comment réagissez-vous à une crise ? 
Après le premier choc, êtes-vous capable de vous demander ce que cette situation peut vous apprendre ? Vous lamentez-vous sur votre sort en parlant d’injustice ? Vous avez toujours le choix : utiliser une crise pour vous transformer ou y résister et demeurer endormi. 

En acceptant de lâcher la routine et d’aller vers du nouveau, en osant par vous-même faire des changements, vous prévenez ainsi les crises et vous dirigez vers vos besoins. N’est-il pas plus intelligent de prévenir que de guérir ? 
À notre époque (l’ère du Verseau), les grands changements sont nécessaires pour nous amener vers une vie nouvelle, nous réservant souvent de belles surprises. 

Avec la nouvelle année qui se pointe, pourquoi ne pas prendre de nouvelles décisions qui vous enthousiasment et feront WOW en vous? C’est beaucoup plus excitant que de rester pris dans notre routine, n’est-ce pas?
Avec amour, 
Lise Bourbeau
Être bien, ça s'apprend

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.