jeudi 8 octobre 2015

« Une grande accélération » les guides de l’unité via Daniel Desjardins





Très chers humains, aujourd'hui nous voulons vous parler de l'effet de compression que vous ressentez en ce moment. 
Il vous semble peut-être que tout arrive en même temps, que votre entourage, la société, votre travail ou votre famille vous mettent de la pression, que tout vous semble plus lourd à porter*. 
Si c'est le cas, nous voulons vous rassurer, c'est normal puisque le temps s'accélère encore plus rapidement qu'auparavant. 
S'il vous semble que plus de choses arrivent en même temps, c'est parce que c'est effectivement le cas. 
Le mouvement, les décisions sont de plus en plus rapides et les synchronicités sont de plus en plus rapides, rapprochées et ont un effet de plus en plus large.
Vous ne percevez peut-être par cette partie parce que vous avez toujours de la difficulté à percevoir les possibilités futures parce que vous vous limitez trop souvent seulement à ce que votre mental peut concevoir, mais faites confiance à votre être authentique, à votre Conscience Supérieure, à la Source; de bien grandes et bien belles choses sont en chemin, si vous l'avez demandé et si vous êtes ouvert à les recevoir.  


Les niveaux d'énergies et de vibrations qui sont à l'œuvre en ce moment facilitent grandement ces changements qui, de notre point de vue pourrait ressembler à des mouvements de plaques tectoniques pour vous, avec les mêmes effets de tremblement de terre (au sens figuré). 
N'ayez donc pas peur si vous vous sentez essoufflé, déboussolé ou même perdu en ce moment, l'important est de prendre soin de vous et de toujours vous rappeler comment vous choisissez de vous sentir, d'être, de vivre et d'incarner cette vibration du mieux que vous pouvez, même si ce n'est que quelque minutes par jour.
Cela vous alignera avec l'Univers encore plus et facilitera ces changements.  

D'ici la fin de l'année, vous pourrez observer cette lourdeur se lever, mais il reste encore plusieurs semaines de cet effet accélérateur.

D'une certaine façon, vous êtes en train de vivre le décollage d'une fusée avec toute la pression que cela apporte, mais lorsque vous aurez atteint une certaine vitesse de croisière, malgré la nouvelle vitesse de déplacement et de changement effective, vous vous sentirez beaucoup plus à l'aise.  

Encore une fois cette semaine, pas d'enseignement nouveau, mais seulement des rappels importants et une perspective différente sur ce que vous vivez, c'est véritablement ce que la plupart d'entre vous ont besoin. 
Et pour les rares personnes qui ne ressentent plus déjà ces effets, bravo, vous avez déjà intégré ces nouvelles énergies, continuez à suivre votre cœur, vous facilitez cette transition pour les autres en l'incarnant pleinement.
Nous sommes avec vous tous les jours sur ce chemin en pleine accélération.

Les Guides de l'Unité,
via Daniel Desjardins, créateur de l’Alchimie du cœur
http://www.AlchimieDuCoeur.com

Vous pouvez partager et reproduire ce texte à condition d'en respecter l'intégralité.




C’est vrai que nous sommes amenés à nous tourner vers notre cœur avec force en ce moment afin de voir clairement où nous en sommes, ce que nous portons comme masque et à faire preuve de compassion envers nous-même pour transcender les anciennes croyances et façon d’être.

*Selon ma vision et la façon dont je comprends le langage du corps, physique, qui s'exprime à travers les émotions, les pensées inconscientes et les jeux de rôles du triangle de Karpman, il semble que la sensation de poids, de lourdeur, tout comme les douleurs aux épaules et au dos, soient en lien directe avec la blessure d’injustice qui pousse à se protéger en "jouant" les sauveurs. 
Avec le fait de croire que nous sommes responsables du bien-être d’autrui et encore plus de nos proches. 
C’est quasiment instinctif pour celui qui est empathique et il n’y a pas raison déjà de s’en vouloir lorsqu’on est conscient que notre vraie nature est divine, complète, donc capable de trouver tout en soi, d'être autonome, comme tout un chacun, ni de rejeter cela parce que c’est aussi ce qui nous permet d’être en communion avec les autres.

Le rôle du sauveur est la manifestation du désir profond d’aider, d’aimer, de contribuer. C’est une façon de soulager l’enfant en soi, de nourrir le besoin de justice, d’équité, mais c’est aussi une stratégie de l’ego qui n’aboutit pas au résultat souhaité. Il amène plus de frustration, de colère, de sentiment d’injustice, d’impuissance, que de satisfaction.

Les rôles endossés par l’ego peuvent être harmonisés par l’acceptation, le lâcher prise et le désir de prendre soin de l’enfant en soi avant toutes choses, d'être responsable de son monde intérieur et de laisser les autres le devenir aussi. 
L’énergie de ces archétypes est nécessaire à l’accomplissement de soi dans le respect de toute vie, de l’environnement, dans l’amour véritable pour soi-même et pour les autres.

L’intention à elle seule représente la moitié du chemin à parcourir. En la maintenant vivante, présente, en l’amplifiant, et surtout en étant confiant quant au résultat, en ayant foi en la bienveillance de la vie, du divin en soi, tout va se mettre en place naturellement, s’harmoniser, s’équilibrer.

En tous cas, c’est ce que je constate et vis maintenant.
Se souvenir que tout est fait pour le bien, l’accomplissement de soi et du monde, est essentiel
Le doute qui peut surgir est aussi une façon de renforcer la confiance en soi, la foi en l’amour lumière que nous sommes tous. En ce sens accepter les choix de vie des autres quand ils sont contraires à nos valeurs, est indispensable. 

Sans aller jusqu’à s’interdire d’intervenir dans la vie de nos proches, de ceux qui souffrent apparemment inutilement, on peut au moins être conscient que lorsque nous voulons aider quelqu’un, c’est notre enfant intérieur qui a besoin de compassion et s’accorder de la tendresse pour nous même. 
En faisant passer nos propres besoins en premier en étant conscient que chacun est éclairé par sa vie, telle qu’elle est maintenant, que tout le monde est divin et suit un parcours initiatique unique, spécifique, on peut aider l’autre à trouver ses propres ressources, sa lumière intérieure.
Nous avons souvent tendance à croire que l’autre est incapable de s’assumer mais pour qu’il le puisse, il devra se regarder en face et en le faisant, il trouvera ce qu’il cherche. Sa lumière, l’amour de la source et la force dont il a besoin pour avancer.
Un exemple qui me vient c'est la situation du parent qui fait les devoirs de son enfant à sa place. C'est sûr qu'il aura une bonne note mais aura-t-il compris la leçon ?

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.