lundi 6 juillet 2015

« Vous êtes parfait tel que vous êtes » le groupe Miriadan via Magali





Mes amours,

Votre entrée dans le nouveau paradigme, le présent lumineux dans l'Amour et dans le Centrage de votre Cœur, est fait. 

Vous ressentez un changement en vous, un allègement subtil qui vous procure de la joie dans votre quotidien.
 
Cette transformation en vous-même s'accompagne également d'instants de tristesse, de mélancolie ou d'inquiétudes qui vous inspirent l'écart entre Qui Vous Êtes et Qui vous Exprimez en ce moment. 
Ne vous attachez pas à ce sentiment qui vous alourdit. 

Il est l'expression de l'Ancien qui monte à la surface de votre Esprit afin d'être relâché dans l’Éther. 

Rien n'est permanent, votre mental s'est configuré sur des croyances anciennes et exprime son inquiétude devant ce qu'il ne connaît pas. 

Ne le condamnez pas, ne le jugez pas, ne vous jugez pas. 

Le jugement est un acte de séparation d'avec votre Soi divin et ne se fonde pas sur l'Amour. 
Vous êtes parfait tel que vous êtes. 


Ce que vous vivez en ce moment est Juste, en accord avec l'Amour que vous avez pour Vous et la Vie. 
Chaque plongée dans l'Ancien vous libère des illusions car vous prenez Conscience qu'il s'agit de l'Ancien.
 
A chaque allègement, vous recevez la Joie
Ressentez avec passion chaque expression de vos illusions, appréciez l'expérience que vous prenez en vous. 
Car il s'agit de l'Amour que vous recevez, que vous intégrez au plus profond de vos cellules.

Tout est changement, tout est nouveau, renouveau car la Vie est Unique et Expansive.

Un mantra supplémentaire vous est apporté : 
" Je reçois mes Outils de Vie dans la Paix, la Joie, l'Amour et l'Abondance. Je prends mes Outils de Vie en Main ".

Un talent, un don. 
Ces mots ont été pervertis afin de vous faire croire qu'il fallait mériter pour exprimer la Vie en vous. 
Des êtres incarnés font preuve de " magie " afin de vous faire comprendre que tout est possible. 
Ils guérissent, sont des jardiniers merveilleux, parlent aux animaux, échangent avec les minéraux, libèrent les lieux alourdis par les souffrances, tant de talents qui vous semblent hors de portée n'est-ce pas ?
 
Ils sont à vous, en Vous. 
Vous avez choisi de vous incarner dans ce nouveau paradigme avec des talents qui prennent leur source dans la Nature (minérale, végétale, animale, éthérique)

Vous êtes dignes de les exprimer, vous êtes l'expression de la Vie. 
Nul besoin d'avoir souffert, d'être pauvre ou végétalien. Vous êtes Parfait. 

Ne vous coupez plus de votre divinité. 
La planète est l'expression de la divinité, vous en êtes les gardiens en harmonie avec les Êtres de la Nature. 
Vous n'êtes pas seuls. 
Reliez-vous avec l'Amour, votre Amour dont votre cœur est la porte, et vous les sentirez, tout autour de vous.

Alors, afin de vous honorer, de respecter la Vie incarnée par votre merveilleuse Gaïa, votre mère, et toutes ses expressions d'elle-même, acceptez de porter vos outils de Vie.
 " Je reçois mes Outils de Vie dans la Paix, la Joie, l'Amour et l'Abondance. Je prends mes Outils de Vie en mains ".

La liberté d'Être est aussi d'exprimer ses talents dans la Joie. 
Nous vous aimons. Nous vous remercions. 
Nous sommes vos frères et sœurs des étoiles et du Cercle de Vie.








Comme le temps m’oblige à passer la matinée dehors avant que la chaleur ne soit écrasante, je ne trouve plus le temps d’écrire et de publier. J’écris mais une fois que c’est fait, lorsque j’ai le temps de publier, je n’en ai plus l’envie. 
Les changements de fréquence sont éprouvants tout autant que la chaleur et c’est en suivant l’élan, le désir, que les choses sont fluides alors je ne me force pas, ça reviendra. D’autant plus que les messages du groupe Miriadan sont en parfaite synchronicité avec ce que je vis alors c’est suffisant.

L’acceptation est un outil de libération, de guérison formidable qui permet l’intégration des énergies divines, de ressentir cette essence primordiale qu’est l’amour et qui nous constitue, nous donne la Vie. 
Mais pour que celle-ci émerge, il nous faut vivre un processus de mort. Mort de l’ancien, désactivation des programmes basés sur la survie, la peur et c’est en accueillant ce qui est que ceci se réalise. 

La première étape de ce processus en refroidit plus d’un parce que ça demande de vivre pleinement ce qui se manifeste en soi. Plus on y résiste et plus on souffre. 
On peut donc s’épargner cela en lâchant prise en sachant que tout est « pensé », « organisé », soutenu par l’amour lumière que nous sommes, par notre âme et conscience et que nous pouvons faire appel aux êtres de lumière. 
Nous sommes tellement imprégné de culpabilité, de sentiment d’indignité qu’on pense que notre âme, le divin intérieur est inaccessible et comme nos pensées émotions peuvent nous submerger puisqu’on a jamais su vraiment les gérer, on se retrouve dans la peau d’un enfant qui voit la source, l’âme, comme des énergies inaccessibles, des parents qui auront l’image de ceux que nous avons eu.

Dans un sens, c’est une bonne chose parce qu’on peut intégrer le pouvoir d’aimer sans tomber dans l’orgueil mais il arrive un moment où la confiance en soi est suffisante pour parler en toute intimité avec son âme sans avoir besoin de passer par des intermédiaires, humains ou invisibles.
Les êtres de l’invisible que nous pouvons « contacter », sont le reflet de note monde intérieur et si nous retenons de la peur, de la culpabilité, on communiquera avec des êtres de vibration équivalente. 
Pour cette raison encore, accueillir ses peurs au cœur de soi-même préserve de l’orgueil qui peut nous faire errer dans le bas astral, les croyances illusoires, le pouvoir corrompu. Ce qui ne veut pas dire qu’on verra des diables ou des choses comme ça mais plutôt qu’on se croira au-dessus des autres, on développera le mépris vis-à-vis des gens dits « ordinaires », on pensera qu’on est éveillé contrairement à eux…
Tout ceci n’est pas de l’amour et on peut le reconnaitre soit par expérience, par ressenti.

Demander de l’aide aux être de lumière revient à s’adresser indirectement à sa propre énergie divine. Comme on est plus apte à recevoir une aide extérieure que d’imaginer que nous avons le pouvoir et le droit de parler au divin, à notre âme et de recevoir leur aide, on reçoit l’aide des guides, des anges…
C’est une réalité qui nous aide à croire en nous-mêmes si nous attirons des êtres qui sont dans l’amour véritable et par le fait nous amèneront toujours à être autonome…
Au début du processus alchimique, on peut venir en son cœur afin de faire appel à des êtres de dimensions "élevées" et plus on libère la culpabilité, la peur, plus on osera leur demander une aide sans craindre de mal tomber. 
Jusqu'à ce que nous soyons suffisamment en amour pour nous même, pour le divin intérieur et capable de confier, d'offrir à l'amour lumière intérieurs, ce que nous ne voulons plus porter, en ayant totalement confiance en la source que nous sommes, en sa présence, sa bienveillance. 
Tout vient de nous, de notre façon de voir les choses et de ce que l'on s'autorise à recevoir, libérer, reconnaitre.   

Je travaille à retranscrire un livre audio sur la loi d’attraction et plusieurs clefs en ressortent afin de s’élever dans l’amour.
La loi d’attraction est un phénomène naturelle qui dit que « ce qui se ressemble s’attire », qu’on en soit conscient ou non. On créé selon nos pensées, la plupart du temps, par défaut, simplement parce que nous sommes des aimants et que les énergies sont attirées magnétiquement. Pour créer de façon délibérée, il faut intégrer la loi de permissivité, accepter ses propres créations inconscientes et permettre à chacun de créer selon son désir.
Bon, je vais dans la nature et en espérant que je trouverais un moment pour publier…

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.