dimanche 19 juillet 2015

« Guérir le corps émotionnel »




    
L’amour est une chose difficile à atteindre lorsque vous êtes dans la troisième dimension de réalité, comme vous le savez tous. Vous avez essayé de bien des façons d’appréhender cette expérience insaisissable. L’amour a été rare ici. Il sera plus abondant dans le futur, beaucoup plus abondant. Le fait qu’il soit rare dans la troisième dimension de réalité est une aberration. Ce n’est pas la règle dans l’univers. 
En réalité, l’amour est l’ingrédient essentiel, la brique essentielle de tous les univers. 
Alors vous, les volontaires, vous êtes venus ici pour apporter un petit peu plus d’amour dans une atmosphère qui en a été singulièrement dépourvue. Vous avez tous réussi à des degrés divers, mais maintenant il est temps que vous reveniez à votre état véritable et que vous récupériez votre véritable part de ce précieux élixir. Car vous pouvez seulement partager ce que vous avez en abondance.
La plupart d’entre vous est encore en train de lutter pour en avoir ne serait-ce qu’assez pour lui-même. Ce soir, nous allons vous ouvrir à un petit peu plus de cette énergie et accroître votre abondance d’amour.


Vous avez tous vécu bien des vies. 
De nombreuses impressions ont marqué votre corps émotionnel. Dans cette vie en particulier, vous avez gardé bien des cicatrices ou des impressions qui ne sont pas dans l’ensemble positives. A cause de la densité et de la négativité du plan Terrestre, vous avez tous été, jusqu’à un certain point, victimes des effets négatifs du manque d’amour. Alors le corps émotionnel s’en souvient.

Le corps émotionnel tend à retenir en lui l’expérience jusqu’au moment où il lui est permis de l’évacuer. Ainsi, vous avez tous dans votre schéma de croissance, vécu divers types de libération et de guérison émotionnelles. Beaucoup de choses ont été accomplies. Cependant, il reste encore un peu à faire. Mais nous vous y aiderons. Nous amplifierons votre amour et aussi la grâce qui vous entourent, en évacuant toute l’obscurité qui reste accrochée à votre corps émotionnel.

Alors quel est le moyen de vous guérir qui vous sera le plus bénéfique ?
Je dirais que ce serait de prendre un long bain dans une piscine d’amour. L’amour pénétrera votre espace. Il pénétrera votre corps émotionnel blessé et vous guérira. 
Vous avez de très nombreux concepts autour du terme et de l’expérience de l’amour. 
En vérité, c’est une expérience et pas quelque chose que vous pouvez comprendre. Chacun de vous a fait du mal, des choses folles, au nom de l’amour, n’est-ce pas ?
Des choses qu’ordinairement, vous trouveriez complètement illogiques. Vous sauterez sur l’occasion de faire n’importe quoi s’il y a de l’amour au bout de l’expérience. Alors, je vous dirai qu’il y a beaucoup d’amour au bout de l’expérience de l’ascension. Et permettez que ce soit la carotte au bout du bâton pour certains d’entre-vous. Vous avez recherché cette expérience intensément. Il y a tant d’amour qui attend de vous entourer. Il y en a tant que vous vivrez dans la béatitude.
Je dirais que la béatitude, c’est connaître trop d’amour. Dans votre réalité de la troisième dimension, vous ne pouvez probablement pas concevoir d’avoir trop d’amour. Mais c’est possible et tous, vous le vivrez. Peut-être même nous demanderez-vous de réduire un peu la puissance, croyez-le ou non. 

Car l’amour peut être très explosif. Il peut apporter une grande expansion. 
Il a tendance à faire fondre les limites de votre identité restreinte au point de vous faire ressentir une unité ou une fusion avec toute la création. Et vous le vivrez tous

C’est l’un des aspects dans votre vie, et l’une d’elle est de faire disparaître les limites de votre capacité à aimer
Alors ne vous jugez pas si vous ne vous sentez pas capable en ce moment d’aimer sans conditions. C’est votre but. Vous n’avez pas besoin d’être parfait pour ascensionner. Mais je vais vous dire comment commencer…

Commencez par vous aimer vous-même. La quantité d’amour que vous partagez avec et pour vous-même y fait beaucoup pour déterminer la quantité d’amour que vous pouvez connaître d’une autre façon. Tous les concepts liés au mérite doivent être, si possible, écartés immédiatement.
Si vous le pouvez, soyez comme les petits enfants qui ne se voient pas avec un œil critique ou plein de jugement, mais qui savent seulement qu’ils désirent de l’amour et qu’ils crieront pour en avoir s’ils ne le reçoivent pas. 
Ils vont le désirer ardemment jusqu’à ce qu’ils se sentent comblés. 

C’est l’attitude juste envers l’amour et la dévotion ; être comme un petit enfant. 
Un enfant sait ce qui lui semble bon et un enfant s’ingéniera à l’obtenir sans se soucier de rien d’autre, sans se soucier des circonstances extérieures. C’est une approche directe. 

Alors je vous invite tous à être un petit peu plus enfantin. Si vous vivez une situation dans laquelle il manque de l’amour en vous, ne la rationalisez pas en vous disant : « Et bien, la raison, pour laquelle je ressens ceci, c’est parce que ceci ou cela et ces raisons et ces critiques et ces jugements et ces circonstances ». 
Vous voyez comme vous êtes tous devenus sophistiqués. A tel point que vous pouvez très souvent rationaliser indéfiniment votre désir d’amour. 
Alors arrêtez de rationaliser et si vous ressentez le besoin de plus d’amour, demandez-en. Si vous éprouvez un désir d’amour inconditionnel, demandez-le. Il est à votre disposition.
Du fait de votre engagement et parce que vous êtes à ce point de votre évolution, il est encore plus disponible. Il devient un peu plus disponible avec chaque jour qui passe. 
Alors autorisez-vous à être plus enfantins
Si vous vous sentez un peu abandonné à votre triste sort ou pas assez choyé, demandez. Et faites tout ce que vous pouvez à votre façon pour vous apporter l’attention et l’amour que vous désirez. 
Quoi que ce soit, offrez-vous ces douceurs. 
Donnez-vous ce temps, ce temps en plus pour dormir, pour méditer ou faire quelque chose que vous aimez. 
Ce n’est pas le moment de vous restreindre de quoi que ce soit d’agréable et de positif. 
Le temps de vous gâter comme vous gâteriez vos propres enfants. Et nous suivrons votre exemple.

Nous prendrons la suite et fournirons un petit extra. 
Nous vous encourageons tous à le faire en ce moment. 
Notre façon de vous encourager consiste à vous accorder un petit peu plus de ce que vous désirez
Alors, si vous priez pour de l’amour et que vous essayez de vous dorloter, vous créerez un peu de vide qui nous permettra d’amplifier ce que vous vivez. 
Si vous connaissez l’abondance, vous aurez quelque chose à partager. 
Et c’est l’expérience la plus utile dans le spectre de l’amour : son partage
C’est très difficile à garder pour soi. 
Si vous essayez de garder une surabondance pour vous-même, elle finit par stagner. 
Assez rapidement, vous vous retrouverez à vous demander où elle est allée. 

Alors gâtez-vous et très bientôt vous vous retrouverez dans l’abondance et vous pouvez gâtez ceux que vous aimez. Vous pouvez gâter ceux que vous croisez dans la rue avec un mot gentil.

L’amour n’a pas besoin d’être une histoire à l’eau de rose. Il peut être aussi simple qu’un mot gentil ou un bonjour, la gentillesse, la compassion sont aussi des aspects de l’amour. 
Tous les attributs de l’amour doivent être partagés et vécus quand tous en avez la sève essentielle. Si vous n’avez pas la sève essentielle, vos tentatives pour être plein de compassion seront seulement perçues comme étant fausses et creuses. 

Alors concentrez-vous sur cette sève essentielle. Emplissez-vous-en. Vous en avez vu de toutes les couleurs et votre corps émotionnel s’en souvient.
Si vous ressentez des difficultés à vous ouvrir à l’amour inconditionnel en ce moment, c’est parce que vous l’avez fait dans le passé et que la réponse que vous avez reçue était loin d’être positive alors ne vous jugez pas si vous ressentez une difficulté à vous ouvrir à l’amour inconditionnel. Vous avez une raison valable, une très bonne raison pour éprouver cela.

Commencez d’une façon simple en vous aimant vous-même. Vous ne vous ferez pas passer un sale moment en vous aimant.
Beaucoup de guérison et de rééquilibrage sont en cours, et des émotions sont libérées, comme vous le savez tous. Beaucoup d’entre vous en ont fait l’expérience. 
Tout cela fait partie du scénario du processus d’ascension. 

A certains moments, vous pouvez avoir le sentiment d’être plus loin de la vérité ou plus loin de l’ascension que vous ne l’étiez la semaine dernière à cette heure. Si vous éprouvez ce genre de sentiments, c’est très vraisemblablement que vous subissez ce nettoyage et cette guérison émotionnelle. Ce n’est pas quelque chose dont vous devriez trop vous alarmer.

Vous devez vous y abandonner sans réserve. Aimez-vous et faites du mieux que vous pouvez. Il est difficile de méditer dans ces moments-là, lorsque vous subissez ce processus. Il est facile alors de vous juger, d’avoir le sentiment que vous ne faites pas du très bon travail. Oubliez ça. Vous vous débrouillez tous très bien
Et nous sommes extrêmement contents des progrès que vous faites. Je dois dire que ce groupe a été un grand succès. Presque au-delà de nos attentes. 
L’ouverture que vous avez montrée vis-à-vis de cette réunion et de ce processus nous donne de l’espoir. Et cela nous apporte une grande joie. 
Et cette joie, cet espoir et cet amour vous seront renvoyés
Vous le vivez maintenant à des moments divers dans vos méditations et dans votre vie. Vous le vivrez bien plus intensément lors de votre ascension. Vous serez tous très embarrassés par la réponse que vous recevrez. 

Ce que vous entreprenez n’est pas une mince affaire. Alors permettez au processus de continuer. Si vous vous sentez bloqué à un point particulier en purifiant ou en libérant vos émotions, faites appel à nous pour une aide supplémentaire. Et suivez votre guidance.
Ce n’est pas le moment maintenant de vous retenir de guérir. Il est temps de guérir.
**SANANDA ** 

Retranscrit par Francesca du blog : http://francesca1.unblog.fr/ 
Extrait de « L’escalier de cristal »- Guide pour l’ascension d’Eric Klein, introuvable en librairie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.