jeudi 16 juillet 2015

« En commençant par s’aimer soi-même, le reste suit tout naturellement » & deux messages du groupe Miriadan via Magali






Accueillir ses ombres, offrir à la source tout ce qui est disharmonieux, déséquilibré, exacerbé, souffrant, permet de retrouver la paix et par un regard objectif neutre, de comprendre la valeur des énergies, leur qualité, fonction ou attribut. 
Les Rayons Sacrés sont l’expression de ces énergies regroupées par équivalence, fréquences, tonalités en les activant en soi, en les visualisant ou en faisant la paix, les yeux fermés pour voir de l’intérieur, on comprend intuitivement et par la logique l’importance de l’ordre, de l’harmonie. 
On peut aussi constater, en regardant le spectre des couleurs de l’arc en ciel, que chacune est à sa juste place, celle qui amène en douceur une autre tonalité se fondant aux abords des autres couleurs. 
L’ordre et le contraste qui valorisent chacune d’elle puis la continuité due à la fusion qui crée de nouvelles tonalités expriment aussi les principes de l'amour divin, de sa capacité d'absorber, d'alchimiser, d'unifier. 

Quand on parle de contempler, il s’agit de voir au-delà des références habituelles, d’ouvrir les yeux du cœur et laisser l’âme, la conscience divine, l’intuition déverser leur lumière; nous enseigner ces principes fondamentaux. 
L’agencement de ces couleurs du noir au marron puis le rouge, l’orange, le jaune…jusqu'au bleu ciel, indigo, violet et à nouveau le noir infini.
Les couleurs dans la nature représentent exactement les couleurs des chakras qui correspondent aussi aux corps subtils et à leurs fonctions respectives. 
Lorsqu’on mélange toutes les couleurs, on obtient du noir. 


Le noir est le symbole du vide mais on sait maintenant que ce vide est du pur potentiel énergétique, c’est le non manifesté, ce qui créé un équilibre avec ce qui est manifesté. 
A ce propos, je viens de lire au moment de publier ce que j'ai écrit ce matin, un message du groupe Miriadan qui parle justement du "noir". Je dois dire que je ne comprends pas tout mais ça résonne et intuitivement je sais que le sens me sera donné au fur et à mesure de mon expérience. Je copie-colle ce court message:  





« Ce que nous connaissons, ressentons, n'est qu'une partie de l'UN ».
Nous sommes reliés au Grand Soleil Central, qui nous offre l'Amour et la Vibration Divine. Cela représente une partie de ce que nous sommes. 
Car il existe la contrepartie, la face opposée et si complémentaire de notre Être : 
la Non-Vie, qui se nourrit au Grand Soleil Noir.
 
Nous (qui vibrons sur la Vie) avons notre contrepartie dans ce domaine. 
Imaginez tout simplement que nous sommes la face d'un miroir, et que notre complément soit de l'autre côté. Les mots sont encore peu solides pour décrire. 

Les trous noirs sont des portes d'accès multidimensionnelles. 
Et une de leurs possibilités est de nous y transporter. 
Sans protection divine, notre vibration " tomberait " dans le Vide dans cette dimension. Par notre Soi, nous pouvons contacter notre alter-ego.
 
Une image qui m'a été offerte est que nous sommes un ange de lumière dans cette dimension de Vie, notre alter-ego est un ange " noir ". Unis, nous nous ouvrons à la Transparence. Une étape de plus vers l'Unité ».



En le relisant pour la deuxième fois, il me vient en mémoire des expériences où j'ai frôlé la mort, du moins celle de l'ego puisque tous les repères s'écroulaient d'un coup. C'est arrivé à chaque fois que je me trouvais en manque de drogue et en écoutant et en lisant le témoignage de personnes ayant vécu la plongée dans les profondeurs, j'y trouve des similitudes. Cet état de vide intérieur est peut-être une sorte de face à face avec la part non manifestée de soi...La mort qu'on assimile à la perte est peut-être tout simplement un retour à l'état d'énergie pure ?





Je reviens à mon raisonnement (enfin aux mots écrits ce matin) à propos des couleurs qui n'est pas très éloigné de ce message finalement. 
Si on observe la lumière de très près, dans une goutte d’eau, du verre ou un cristal, on verra que le blanc contient aussi toutes les couleurs.  

Le noir comme le blanc sont l’expression du Tout de façon polarisée mais l’origine est la même. Il en va de même pour les énergies ‘positives’ et ‘négatives’. 
La gamme des couleurs correspond aux différentes vibrations de la plus dense à la plus éthérée. Le mélange du rose et du bleu, donne du violet, ce qui représente l’union du masculin et du féminin selon le principe de dualité et qui perçu depuis le cœur au travers de l’amour inconditionnel représente la liberté de l’être, la liberté de créer en conscience, en sachant que c’est à partir du point zéro que la création sera épanouissante.

Ainsi, le masculin que j’assimilais à la destruction, reprend sa juste place et l’énergie de destruction est nécessaire pour dissoudre les anciennes croyances fondées sur la peur, le manque et la petitesse. 
Lorsqu’on choisi de vivre à partir de son cœur, en étant conscient, connecté au divin intérieur mais aussi à la terre, tout se fait en douceur et la destruction n’est que dissolution, harmonisation des principes de Vie ; masculin et féminin. D’ailleurs, on attribue souvent le masculin à la destruction à cause de la violence masculine mais les deux énergies participent à l’œuvre de renaissance.

Ce qui effraie dans la violence de la nature, c’est l’idée de perte mais si on sait que la mort n’est pas une fin, que tout est recyclé et que donc il n’y a jamais de perte, on commence à percevoir la violence comme une force qui harmonisée à l’amour peut détruire sans souffrance. 
Ce sont nos croyances qui créent des souffrances. Une croyance est une hypothèse qui vient répondre à une question existentielle mais elle évolue nécessairement et ne constitue qu’une infime part de la réalité. 
Elle nourrit le système de survie et peut enfermer dans un carcan si on l’utilise comme une vérité immuable. 
Elle peut amener à nourrir la foi si on a pour objectif de vivre selon le cœur, dans l’amour et la lumière, en tenant compte de l’intuition, en étant ouvert. Dans ce cas, elle sera juste une balise permettant d’aller vers l’unité et on ne s’y attachera pas puisqu’on sait qu’elle n’est que partielle et éphémère.

Les seules vérités essentielles à retenir et à valider par l’expérience, ce sont les lois universelles. La loi de l’amour inconditionnel, sa toute puissance et les effets bénéfiques de son application ; celle de l’attraction, de la création délibérée, de la permissivité, l’équilibre du don et de la réception qui sont l’expression du souffle divin.

La chaleur est encore accablante et ce ne sont pas les chemtrails qui vont arranger les choses puisqu’il semble que les produits qu’ils balancent soient des stérilisateurs. 
Aucune graine n’a poussé en juin ! Il y a très peu d’insectes pollinisateurs malgré toutes les fleurs qui sont en pleine floraison, au jardin. 
Je râle moins en voyant leur manège mais ça continue de susciter de la colère, de la tristesse face à ces manipulations dont personne ne veut prendre conscience. 
Pourtant, tout le monde les voit ! 
D’un autre côté, je peux comprendre qu’ils ne veuillent pas en savoir plus parce que ça démonterait toutes leurs croyances, tous les systèmes de valeur qui régissent actuellement le monde. 
Tant que l'ensemble a besoin de chefs, de maitres, de patrons, de gouvernements, de structures sociales, il semble difficile que les choses changent. Je suis la première à bénéficier d'aides et même si c'est le système qui veut ça, puisque tout est fait pour rendre dépendant et apeuré sinon le pouvoir n'aurait pas de raison d'être, je ne compte pas vivre de cette manière toute ma vie. En commençant par ce réconcilier avec ses corps en devenant responsable de son monde intérieur, on apprend à se passer de médecin en se soignant par le dialogue avec le corps physique, les cellules, les libérations mentales émotionnelles et énergétiques, on retrouve une santé et un équilibre qui préparent à l'autonomie. Tout comme l'apprentissage et l'application des lois universelles prépare à l'indépendance financière.  
Puis pour revenir aux manipulations des gens de pouvoir, comme c’est la manifestation de nos croyances communes, conscientes et inconscientes, il n’y a rien d’autre à faire que de s’occuper de son monde intérieur. 

Être uniquement responsable de ses actes, faire en sorte qu’ils s’alignent à ses propres valeurs en ayant de la souplesse, c’est la seule façon de pouvoir vivre sereinement tout en étant conscient des aberrations du monde.

C’est sûr que de prôner l’amour lumière tient du discours enfantin mais c’est pourtant le seul pouvoir qui mène à la liberté, au bonheur réel, à l’épanouissement
Tant qu’on ne libère pas les croyances passées à propos de l’amour, on ne pourra pas prendre conscience de la valeur de cette énergie, de ce qu’elle est véritablement. 
Et même quand on sait que c’est une énergie divine, vitale, qui est l’essence de tout ce qui est, on n’a qu’un aperçu limité de son infinitude.
Un deuxième message du groupe Miriadan au sujet de l'amour qui vient à point et résonne encore très fortement. Je continue de les lire selon l'élan et c'est à chaque fois en résonance avec le thème du jour!




« La Lumière est Vérité et la Vérité est Amour ».
 
Réclamez votre Vérité, réclamez votre origine, réclamez la vision de votre chemin.
La Vérité construit, le mensonge détruit. 

La Vérité est un partage de cœur à cœur, un cadeau d'Amour et de Compassion. 
La Conscience est sœur de la Vérité. 
Pureté, Vérité, Amour, Compassion et Sagesse sont vos bâtons de marche, d'avancée en vous-mêmes. 
Refusez ce qui n'est pas Vérité. Et embrassez qui Vous Êtes. 
Vous avez le droit, la Souveraineté et le Mérite.

Le mensonge génère la souffrance et la séparation. En cet instant, vous êtes noyés dans les larmes du mensonge. Une barque s'approche pour vous offrir la Compassion de l'Un. Prenez-la. Et du fond de votre Cœur vibral, que le Feu de la Vérité éclaire votre intégrité pour que ne subsiste que la Joie de la Liberté et de l'Amour.

Bien que la vérité soit relative, subjective, elle est absolue au niveau divin et commune à chacun. J'ai toujours considéré que de dire la vérité est un cadeau qu'on s'offre tout autant qu'à l'autre. C'est effectivement un acte d'amour et c'est encore en parfaite résonance avec ce que j'ai écrit tout à l'heure, ce don à la source de la vérité de l'instant, c'est de l'amour pur, la preuve incontestable de la foi et de la confiance qu'on accorde à cet aspect de soi.

Je constate simplement que lorsque j’offre à la Source, ce qui appartient à l’ancien monde, le jugement, l’accusation, la révolte, la colère nourrie, toutes les émotions auxquelles on s’accroche et qui nous enferme dans un état d’être qui n’est pas la paix; tout s’harmonise, la joie et la paix s’installent en même temps que la confiance en soi, au Soi, à la vie, qui amplifie de jour en jour. 
De cette façon, ma relation aux aspects internes et avec les autres s’améliore énormément. Il n’y a plus d’attente, de volonté de changer l’autre, je me focalise éventuellement sur les aspects lumineux de la personne si je commence à critiquer mais le regard neutre devient automatique à mesure que j’applique l’acceptation de ce que la critique aura révélé en moi-même - ça n'est pas toujours évident de reconnaitre que l'autre nous renvoie notre propre reflet mais quand on le fait, le cœur s'ouvre et la douceur de l'amour nous remplit.

En cela, je vérifie l’idée que c’est en changeant son comportement vis-à-vis de soi-même, qu’on change son monde intérieur et extérieur. 
Le reste n’est pas de mon ressort même si l’énergie n’a pas de limites et qu’éventuellement elle affecte le reste de la planète au niveau énergétique, éthérique, je n’ai pas à le savoir. L’ego aurait vite fait de s’enorgueillir créant ainsi une distance avec les autres et mon but n’est pas de devenir autonome et indépendante pour m’isoler du reste du monde mais bien pour y être active, y apporter ma contribution, dans l’action tout autant que par mon comportement, mes pensées et ma foi.

J’ai toujours eu une attirance particulière pour la couleur violette et ça n’est pas par hasard ; l’énergie de liberté m’a portée jusqu’à aujourd’hui et celle de la transmutation est essentielle au processus de la renaissance. 
Au début que je lisais les enseignements du rayon violet et ceux du rayon bleu, je les trouvais parfois violent mais à mesure que j’avance sur ce chemin d’unité, j’y vois toute la beauté qui m’attirait par la tonalité du bleu au parme. 
Les couleurs sont nuancées et se mélangent à l’infini offrant autant de potentiel de création, d’expériences, d’imagination créative, de sentiments et de vertus.Puis si on observe les couleurs primaires qui représentent la base de toute vie; le bleu, le rouge et le jaune: on voit que la passion associée à la volonté et la sagesse sont les clefs de la manifestation délibérée. Le terme primaire nous renseigne sur la notion de hiérarchie au niveau divin puisque c'est la base sur laquelle tout se construit dans cet univers. Le blanc; la pureté, la joie, ajouté au rouge de la passion c'est l'amour parfait qui relie deux êtres d'une façon idéale. 

J’ai demandé ce matin le nom de mes guides mais il m’a été répondu que je m’enfermerais dans une croyance, des références, au lieu de profiter de la liberté de créer des images et surtout de suivre l’inspiration de mes propres pensées. Puis ils ne font que m’aider à maintenir le canal ouvert entre mon soi et ma personnalité, à me souvenir que je ne suis pas seule malgré les apparences.
C’est sûr que plus je prends conscience de ce que je porte, des différents aspects de l’être et plus je me sens complète, remplie, comblée même ! 
Faire la paix avec l’enfant intérieur, l’ego, le mental, l’inconscient, le masculin, le féminin, les aspects divins, c’est retrouver sa vraie nature intacte et multiple ou multidimensionnelle. 





La journée a été tranquille, équilibrée entre activité et détente, sans vagues émotionnelles mais non sans joie. L’arrosage à la tombée de la nuit est toujours un moment de connexion au vivant, de découverte et en période de récolte, chaque jour, la terre m’offre les repas du lendemain. J’ai cueillie une poignée de haricots verts, les premiers de la saison ! J’en ai semé seulement trois rangs de trois mètres parce qu’il faut les cueillir tous les deux jours et j’aime bien varier les plaisirs. C’est suffisant pour une personne puis il y a des tomates en pagaille. Il n’y en aura pas longtemps puisque en général elles finissent par être malades mais je vais tenter une décoction de prêle puisque ça pousse dans la nature et que j’en ai repéré pendant ma balade. Le purin d’ortie est aussi un bon engrais, j’en referais. 
La nature nous donne vraiment tout ce dont nous avons besoin pour vivre libre et heureux. 

Le partage de connaissances sur Internet nous permet d’être autonomes en tous points et en commençant par s’aimer soi-même, le reste suit tout naturellement.
Pour le soin avec Lulumineuse, je crois que je vais me connecter à l’énergie du groupe après tout il n’y a pas de limites, de frontières ni de restriction dans l’amour. 
La vibra conférence a déjà eu un impact positif par le seul fait d’être en parfaite résonance avec ma foi et ma façon de la vivre. 
L’équilibre énergétique se réalise dans l’abandon, le désir, l’intention de vivre dans la paix et l’unité. 
Puis lorsqu’on est conscient de la connexion à son âme, au soi et aux guides, il suffit de demander, de dialoguer, pour être entendu et recevoir des réponses. 
C’est un mode de communication personnel qui s’apprend par la pratique comme l’apprentissage d’une langue étrangère. Quand on a compris la base, le fonctionnement, la façon dont viennent les réponses, tout est possible.

Puis le fait d’accepter ce qui est, permet de reconnaitre que tout est téléguidé, soutenu d’en haut, la confiance s’installant il n’y a plus qu’à se laisser glisser sur le courant des désirs, des élans. 
Tout ce qui est fait dans l’amour et la joie, est inspiré par l’âme et permet de s’épanouir tout simplement et naturellement.

C’est exactement l’inverse de tout ce que la société et les parents nous montrent mais pourtant, c’est des plus efficaces. 

Et ça n’est pas non plus parce que ça devient facile que c’est ennuyeux, au contraire, c’est une découverte permanente. On va de surprises en surprises, les choses qu’on trouvait banales et communes, prennent de la valeur. 
Chaque moment est apprécié, vécu comme quelque chose de nouveau. 

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin de respecter le "travail", l'investissement de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.