vendredi 17 juillet 2015

« Cœur Arc-en-ciel » Miriadan via Magali ; « Journée colorée » & « Soin Collectif gratuit par Sophie Riehl et la Vibration Angélique»






Familles et Amis,

Nous voici dans l'ère Arc-en-Ciel. Nous voici dans la symphonie de l'Un.
Chacun de vous se rapproche de sa réunification, de son chez-Soi. 

Déjà, vous pouvez avoir la Joie de rencontrer vos frères et sœurs en incarnation issus de votre belle âme. 

Visualisez : vous êtes tous présents autour d'un puits Arc-en-Ciel, unis dans un Cercle de Vie. 
De votre cœur vous projetez un filament de lumière et d'amour qui se relie au puits de Sacralisation. Vision divine. 
Chaque incarnation liée par le cœur au Puits de l'Ouverture. Et de réceptacle, de cet écrin essence-ciel, se dessine par Vous et pour Vous un Cœur Arc-en-Ciel. 

Vous baignez dans la plénitude, dans la Conscientisation, dans l'Appartenance à l'UN.
Votre Cœur se met à battre sourdement, générant un son parfait, Votre Son, qui enclenche votre Clé de Vie et illumine votre Instant Présent.


Prenez de la hauteur. Voyez. 
Votre Cœur Arc-en-Ciel est ancré dans votre planète, et chaque Cœur Arc-en-Ciel  issu de chaque âme exprimée sur la Terre se met à battre à l'unisson. Vibrez. Vibrez et Entendez. 

Le Cœur Arc-en-Ciel de la planète s'ouvre de Plaisir et de Reconnaissance, de Joie de retrouver ses aimés en son sein. 
Et la planète prend sa divinité : Vous voici au sein de la Déesse Eléa, de la Fille Gaïa, de la Mère Urantia.
 
Ressentez la vibration Unique de la Déesse, unis en son battement de Cœur Arc-en-Ciel.
Et la planète déploie ses pétales irisés, magie de la Perfection dans l'Amour de l'UN. Chaque pétale porte le sceau de la vibration divine, la couleur de l'Ouverture.
 
Vous êtes les porteurs du Sceau de l'UN, et vous vibrez au son de votre Déesse la Terre.
Vous venez d'ouvrir les portes de la Sacralisation, vous offrez votre Sagesse à l'Expansion de votre Myriade. Vous êtes les ensemenceurs de l'Infini.
 
Prenez notre main, nous sommes juste à vos côtés.
Sourire.




Une fois de plus, ce message est en parfaite résonance avec mon ressenti, et mon intérêt pour les couleurs, les rayons sacrés, qui revient en force en ce moment.
Je ne suis d’ailleurs pas la seule à être guidée à utiliser ces outils que j’aime appeler « la boîte de Rayon de couleur ».
La meilleure façon d’envisager la guérison, le soin et la connexion aux mondes invisibles dans la légèreté, l’innocence, la pureté et la puissance comme pour équilibrer les intentions des gens de pouvoirs et de ceux dont l’ignorance et la peur affectent le collectif et la planète.
La simplicité de l'intention du cœur face à la complexité de toutes ces magouilles, manipulations chimiques, génétiques, médiatiques, invisibles...

J’ai dormi avec la fenêtre ouverte et me suis réveillée avec un mal de gorge comme la dernière fois où j’avais eu la bonne idée de le faire. J’ai tout de suite pensé que les chemtrails envoyés en ce moment affectent le chakra de la gorge puisqu’il représente l’audace, la faculté d’exprimer ses valeurs, de s’affirmer…
Et je peux donc comprendre l’aveuglement des gens face à ces épandages qui jour et nuit créent un voile dans le ciel.
D’un autre côté, comme je suis plutôt pour le fait que les changements se réalisent en douceur, tout ceci n’est pas plus mal puisque la révolte ne change rien mais ne fait que nourrir le jeu des manipulateurs. Alors oui, on est bombardés de produits affectant l’humeur, abrutissant la conscience, rendant stériles les plantes, tuant les pollinisateurs… Mais l’amour de la Vie, de la Planète, de la Source et du temple que forme le corps physique constitué de corps subtils, est plus puissant que tout.

La reconnexion aux vies simultanées dont j’ai eu un nouvel aperçu hier après midi lors d’un rêve, celle avec les guides, et surtout la conscience de qui je suis au-delà de la forme et en elle, préserve de toute atteinte extérieure.

« J’appelle tous mes corps à s’unir dans cet amour parfait, dans la lumière arc-en-ciel, j’appelle le masculin à s’unir au féminin et à la Source afin de permettre à l’enfant intérieur, l’enfant Christ, d’exprimer les aspirations de l’âme, de la conscience Une. 
Puis j'invite tous mes corps, les énergies sacrées du ciel et de la terre, à co-créer une journée magnifique, extraordinaire dans la conscience et l’amour de la Source Père Mère, de la bienveillance de la Vie et de la puissance de l’unité. 
J’appelle le soutien et la présence des guides de l’unité, de mon âme et de mon Soi divin afin de maintenir ouverte la connexion consciente à l’invisible, le dialogue avec ces sphères harmonieuses de lumière et d’amour pour demeurer sur la fréquence de l’unité, de la paix, de la joie, de la liberté d’être et de créer ».

Connaitre son corps et parler avec lui, créé une intimité qui donne le sentiment d’être indestructible même si je sais que la mort arrivera un jour. 
J’essayais de gérer mon temps selon la météo mais finalement, c’est en écoutant les besoins du corps physique, dans l’instant, que les choses sont beaucoup plus faciles et qu’ainsi la puissance régénératrice des cellules s’effectue naturellement.

Il doit gérer pas mal de choses en ce moment: les produits chimiques, les pensées émotions du collectif, des dirigeants, mes propres énergies et celles de la Source qui continuent de transmuter l’ancien afin d’élever les fréquences de la planète et de tout ce qui vit. 
Les énergies que nous recevons donnent l’impression d’une accélération du temps et du coup de ne pas avoir le temps de tout faire. Je suis en train de libérer ça en pensant tout simplement que c’est une conséquence logique de l’élévation vibratoire individuelle et collective. 




Je peux constater que l’abandon du jugement me permet d’effectuer le sevrage dans les meilleures conditions, sans souffrances. Dès qu’une pensée émotion de colère, de peur, de basse vibration se manifeste, comme je la laisse aller sans la juger, elle passe tout simplement. Si quelqu’un en a été le témoin, je ne m’en préoccupe pas non plus et s’il en a souffert, je demande pardon. Ça n’arrive pas puisque je suis consciente de co-créer ces situations au niveau de l’âme, donc avec celles des autres aussi et comme je ne culpabilise pas lorsque j’exprime ce que je pense ou ressens, qui n’engage que moi, l’autre n’est pas affecté. 
Être transparent et honnête, sans attendre quoi que ce soit des autres, libère de la critique, de la peur du rejet, du besoin et de l’accusation. En plus, la permissivité permet la création délibérée alors c’est tout bénéfice !

Puis l’exemple que j’offre aux autres les aide à en faire autant. Je ne me situe pas du tout en modèle enfin pas de la façon dont on envisage habituellement ce concept mais il est évident que lorsqu’on s’autorise à être vrai, on est contagieux.
Ceci dit, je n’agis pas du tout non plus en ce sens, en pensant que je montre l‘exemple, je sais juste que je suis sur mon propre chemin de droiture, de justesse, d’harmonie. 
La contagion se réalise naturellement parce que nous sommes tous interconnectés et j’en suis seulement consciente mais ne fais pas les choses pour changer les autres. 
Nous sommes connectés quoi qu'il arrive alors autant l'être sur les fréquences divines. Être vrai, être soi, est ma voie, celle de la libération, de la guérison, de l’élévation et de la réalisation alors je me contente de suivre l’inspiration en ayant confiance.

Je reçois une amie et son fils âgé de 12 ans, ce week-end. Je peux constater combien j’ai libéré la pression puisque je ne me fais aucun souci, n’appréhende rien. J’ai fait quelques courses supplémentaires et y retourne demain, comme chaque semaine. 
J’ai été capable de poser un cadre dans le temps de façon à respecter mon besoin de solitude, sans me sentir gênée, égoïste et c’est donc passé tout seul. 
Il va falloir que je sois centrée, ancré et connectée juste comme d’habitude afin de ne pas me laisser envahir par les basses fréquences de l’autre. Je ne suis pas certaine qu’elle ait assimilé l’idée que nous créons notre quotidien puisqu’elle galère en ce moment. Mais je ne vais pas chercher à la convaincre, je vais me contenter d’être la même en sa présence que lorsque je suis seule.

Il est déjà 9 heures passé, le jardin m’attend ! J’y suis allée tôt hier mais comme je manquais de sommeil, j’étais irritable. Du coup, ça n’a pas été des plus agréables alors je vais focaliser mon attention sur la joie et suivre cet élan.
J’ai oublié de m’inscrire aux soins de Lulumineuse mais comme l’acceptation de ce qui est, et l’intention de vivre dans la paix, l’unité et l’harmonie, est quotidienne, puis comme je suis connectée aux guides, au divin intérieur et à ma famille d’âme, les choses se font naturellement.

Les vies simultanées offrent la possibilité de capter les énergies de lignes temporelles « futures », enfin celles où la fréquence de l’unité est vécue. J’ai remarqué que je prononce spontanément mes intentions au présent comme si c’était déjà réalisé. C’est la conséquence logique du fait d’être conscient de la reliance avec ses vies simultanées et la puissance du moment présent qui place justement au cœur de ces lignes temporelles. 

Chaque vie, qu’elle soit vécue dans l’ombre ou dans la lumière, participe à l’élévation de l’ensemble et en se situant au pont zéro, en étant neutre quand à ce qui se passe dans le monde (sans pour autant être aveugle) on favorise l’harmonie de ces lignes temporelles qui fusionnent apportant les qualités et défauts qui harmonisées à l’amour et la lumière, servent la guérison et la réalisation de toutes ces vies simultanément.

Bon, jardin ! Les plans de carottes sont envahis d’herbes mais comme ils sont fragiles, j’y vais à la pince à épiler ! Le dernier semis n’a pas levé du tout ! Je vais retenter le coup, on verra bien.

Je viens de demander aux guides de l’unité de me guider et de réaliser ou de soutenir un soin du chakra de la gorge. C’est en cliquant sur la boite à idée de Lulumineuse qu’est venue cette idée qui répond  à mon constat des effets des épandages de la nuit. Il faut que je pense à fermer la fenêtre avant d'aller dormir ! Remarque, c’est l’occasion de tester mon pouvoir de guérison. 





J’ai bien fait de suivre l’élan, de respecter le besoin de sommeil de mon corps physique puisque le soleil ne se montre pas et je peux donc continuer mon épilation des sols, sans être accablée par la chaleur.
Je râle quand j’en ai envie parce que c’est assez chiant à faire mais comme je ne me critique pas pour ça ni ne me soucie du "qu’en dira-t-on", ça glisse tout seul et la paix ne me quitte pas.
J’y retourne !...
J’ai passé trois heures au jardin en fin de compte, exactement comme hier mais en me levant plus tard pour privilégier le besoin de sommeil plutôt que de me lever avec la peur de ne pas avoir le temps de faire les choses. 
Régulièrement, je me pose pour respirer quand je vois que je courre. Puis je me dis et me répète gentiment, que ça ne set à rien ! 

C’est tout bête mais on agit très souvent depuis la peur sans même s’en rendre compte. 
En redevenant conscient de son intention, des raisons qui nous motivent à agir, on casse déjà l’automatisme et on invite notre âme et notre soi à prendre les rênes de notre vie.
Quand je me rends compte que je cavale inutilement, je fais attention à ne pas me le reprocher. Si une pensée de ce genre arrive, je la laisse passer et me recentre en l’intention d’aimer, de m’aimer totalement de façon à laisser cette énergie circuler et rayonner sur tout ce que je suis. Et comme l’énergie n’a pas de limites, tout mon entourage en profite. Je peux en avoir le reflet dans leur comportement affectueux ou même par le fait de ne pas être dérangée par du bruit, de l’agressivité ou des énergies de basses fréquences.
Je ne lutte plus du tout contre les pensées que je jugeais débiles avant comme des chansons ringardes ou des critiques. Je n’y attache plus d’importance, ne leur donne aucun crédit et elles s’en vont comme elles sont venues. C’est très reposant mentalement et émotionnellement !

On ne peut absolument pas contrôler les pensées qui émergent en notre tête tant elles sont nombreuses et incessantes par contre, on peut choisir celles qu’on garde, qu’on veut nourrir, amplifier. Et pour cela, il n’y a même pas à y réfléchir puisque par la loi d’attraction une pensée joyeuse en attirera une autre puis une idée lumineuse viendra poussant à passer à l’action.

Je viens de recevoir un mail qui annonce un soin collectif gratuit donné par Sophie Riehl. J’aime bien son énergie et sa façon de la transmettre, d’écrire. J’ai vu sur Youtube qu’elle a réalisé des vidéos pour guérir l’enfant intérieur mais je ne les ai pas encore écoutées. C’est peut-être l’occasion !
Quand je repense aux premiers messages que j’aie lus à ce propos, je peux voir combien j’ai progressé, libéré de peurs, parce que maintenant, le dialogue avec cet aspect interne est devenu si tendre et complice, que je ne regrette vraiment pas d’avoir surmonté la peur de m’adresser à cette part de moi-même qui ne porte pas seulement les blessures du passé.

Libérer la peur de la peur est un acte qui ouvre le cœur et l’esprit permettant à l’amour et la lumière de réaliser leur œuvre de transformation en douceur, dans la joie et la légèreté. 
Il n’y a aucune raison de souffrir pour élever sa vibration, guérir et se réaliser

Plus on nourrit la confiance en la bienveillance de la vie et plus elle devient facile et agréable.
Accepter d’être co-créateur de sa vie en reconnaissant que c’est notre inconscient en accord avec l’âme qui créent des situations justement pour nous montrer ce pouvoir, permet de changer vraiment son état d’esprit, sa vie, ses conditions. 
On passe de l’état de victime à celui d’observateur puis lorsqu’on a laissé l’amour et la lumière éclairer et harmoniser nos ombres, la paix, la joie et le désir d’être augmentent et nous place sur la fréquence divine. 
La vie apparait alors comme magique ! Et le quotidien qui autrefois était pesant parce qu’on avait l‘impression de subir, devient une succession de moments de créativité surprenants. 






Le 23/07/2015 Soin Collectif de Guérison par la Vibration Angélique proposé gratuitement par Sophie Riehl. Cliquez sur le lien suivant:

Je me suis éclatée à préparer le repas et les desserts pour le week-end. Non seulement je n'ai pas de peurs ou d'appréhensions comme avant lorsque je recevais quelqu'un, mais en plus je me réjouis d'avoir de la visite, sans qu'aucune arrière pensée ne vienne gâcher mon plaisir!
J’ai mangé les premiers haricots verts qui étaient excellents, merci précieuse Terre Mère ! Finalement, je constate que j’ai fait autant de choses qu’hier en me levant plus tard et sur une fréquence joyeuse juste parce que j’ai choisi de respecter les besoins de mon corps physique ! L’interview de Lise Bourbeau m’a permis de faire un bilan positif dans ma progression au niveau de la relation à soi et aux autres.
Maintenant, une bonne douche, une petite séance de relaxation, un bon bouquin…que du bonheur ! On dirait qu'un orage arrive...!

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité (lien compris), de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.