lundi 27 juillet 2015

« Comment être libre dans ce monde ? » & Vibraconférence Sophie Riehl





La liberté est inhérente à la Conscience, c’est un appel de l’être qui pressent que c’est un désir normal, c’est une des lois Universelles. 
En effet, la Vie nous laisse libre, de tout temps. 
C’est nous qui créons notre réalité, dans tous ces aspects. Simplement, comme nous ne sommes pas encore dans un monde unifié, réalisé, et bien nous créons une partie de notre réalité depuis notre inconscient et nos conditionnements. 

Rappelez-vous que la seule chose qui nous limite, ce sont nos croyances
Le but du travail en conscience, c’est justement de ne créer que ce que l’on désire, la version la plus haute de nous-même, celle qui est guidée par la Divinité.

La Vie fonctionnant de l’intérieur vers l’extérieur, d’abord la vibration, ensuite la matérialisation, si vous voulez être libre, il faut déjà créer cette liberté en vous-même.

Voici le protocole de ce processus :
·         En avoir envie et s’y impliquer : les envies, les désirs sont très importants, ils nous montrent que nous évoluons au-delà de la survie (les besoins) et ils sont reliés à la Joie de la Création. Ils nous maintiennent dans un élan intérieur, dans le mouvement de la Vie. Si vous vous sentez anesthésié, sans motivation, votre vie reste figée, vous n’avancez pas. Pour vous aider à sortir de cet état, vous pouvez par exemple prendre Wild Rose (l’églantier) en fleurs de Bach (2 gouttes dans un peu d’eau, 4/5 fois par jour). Cela remettra des couleurs et du mouvement dans votre vie. Réaliser ses envies, atteindre ses objectifs est un processus sans fin car cela participe à l’expansion de la Conscience. Une fois qu’un objectif est atteint, un autre vient, c’est naturel, l’essentiel étant de fonctionner depuis un sentiment de satisfaction.

·        

 Cultiver l’autonomie : la véritable autonomie passe par la reconnaissance de Soi et par la reliance à la Vie. C’est un positionnement vertical : vous vous sentez bien dans votre corps, à votre place sur Terre, vous savez rester dans le moment présent sans ressasser le passé (qui est fini) et vous ne vous inquiétez pas pour l’avenir (qui n’est pas là puisqu’il est à venir !), vous vous sentez connecté à la conscience universelle et vous vous aimez, donc vous reconnaissez vos talents et vous vous sentez digne de participer au jeu de la Création. Ne vous y trompez pas, cette verticalité demande un engagement, un véritable travail intérieur : regardez en quelques lignes les prérequis à l’autonomie vibratoire. Ressentez aussi tous les avantages à cette situation : si vous vous sentez aimé par la Vie, à votre place (la validation) vous n’êtes plus dépendant d’une quelconque reconnaissance extérieure, horizontale. Vous sortez des attentes, des projections relationnelles. C’est un pas immense vers la liberté de l’être, pour atteindre cet objectif : que votre bien-être ne dépende plus des circonstances extérieures. Nous sommes effectivement soumis à de nombreuses influences (ça peut commencer par le temps qu’il fait) qui dirigent nos émotions. Or ce sont des aspects extérieurs de la Vie qui peuvent perdre leur pouvoir dès lors que l’on s’investit à choisir d’abord l’intérieur, dans une authentique relation à Soi.

Vous laisser libre, cesser de vous demander des choses : c’est l’aboutissement, le point le plus important de ce processus. Il s’agit de quitter vos propres exigences. Je vous rappelle que la Vie nous laisse libre, elle nous aime sans conditions, donc pourquoi se demander des choses ? Pourquoi ne pas simplement décider qu’être Soi, c’est suffisant ? C’est apprendre à bannir les « il faut que » pour aller vers « j’ai envie de ». Et ce n’est pas s’immobiliser, ne rien faire, c’est simplement pratiquer la fluidité, l’acceptation inconditionnelle du moment présent. Vous n’avez rien à vous demander (c’est une croyance sociale très forte de croire que notre valeur dépend de notre utilité) juste à vous laisser guider par votre Présence Divine qui vous propose toujours d’incarner la plus haute version de vous-même. Alors pourquoi y résister et limiter sa complétude ? ça n’a aucun intérêt et cela limite l’épanouissement.

Sortez des exigences, sachez être content, satisfait dans le moment présent, en cultivant la foi (la certitude absolue) que la Vie veille sur vous et que vous méritez le meilleur :

Je Suis bien tel que je Suis
Je Suis content d’être moi
J’apprécie ma Vie
Je suis aimé et j’aime aussi
Je Suis dans la gratitude de l’abondance Universelle
Je rayonne tout ce que Je Suis
Je suis libre !

Soin collectif avec la vibration angélique


 
Retrouvez les chroniques de Sophie Riehl sur la Presse Galactique
·         Copyright © LaPresseGalactique.org
Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur
lapressegalactique.org»




Je découvre la vibraconférence en même temps que vous. 
Arrivée au tiers, il y a quelques énoncés que je désapprouve mais dans l’ensemble, je suis assez d’accord avec ce qu’elle dit. Le seul truc qui me dérange, c’est l’idée que l’âme ait besoin de retrouver son intégrité. J’avoue que ça ne me parle pas du tout puisque je considère que l’expérience de la dualité est voulue tant par l’âme que par la conscience. 
Selon ce que je crois, l’âme porte effectivement "la mémoire" des expériences de vie mais elle ne subit pas un enferment, elle a choisi ce parcours. 

En tous les cas, qu’on y participe en directe ou qu’on la regarde en replay, l’énergie de cette conférence avec la vibration angélique, est toujours disponible. 
Elle n’a pas de limites, de frontière, n’est donc pas soumise à la notion d’espace/temps. Elle existe tout autour de nous et en nous. 
C’est en portant l’attention sur quelque chose qu’on l’active, l’amplifie, par le seul fait de la voir, de la percevoir ou juste d’y penser. L’effet amplificateur, dû à la présence de plusieurs consciences axées sur le même « objet », favorise la guérison puisque c’est l’intention du groupe.
Pour en revenir à l’article dont le thème de la liberté me tient tant à cœur, au bout de cinquante ans de vie sur cette terre, je continue de rechercher à l’intégrer afin d’être autonome. 
Celle qui est essentielle, c’est l’autonomie affective puisque seul l’amour peut combler un être et comme tout est déterminé par sa présence, il faut avant tout, la trouver et la nourrir en soi. 
Le flux de cette énergie vitale, pour être épanoui et se sentir libre, doit circuler sans entraves, blocages, à l’intérieur. 

Je n'ai pas pu aller au bout de la vidéo parce que je préfère agir selon mon propre élan, ma propre aspiration, créer mes médiations en étant alignée intérieurement; 
L'intention, la pensée, la parole, le cœur et le geste, sont alors sur la même longueur d'onde. 
Une médiation guidée suppose qu'on écoute et qu'on suive et du coup, ça oblige à se tourner vers l'extérieur, de façon horizontale or la connexion est à réaliser de l'intérieur et de façon verticale. 
Malgré tout, tant qu'on n'a pas assez confiance en sa propre guidance, il peut être utile d'avoir un support auditif. 


Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin de respecter le travail, l'investissement de chacun

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.